74% des Français opposés à la réforme des retraites

 |   |  255  mots
D'après un sondage Ifop, 74% des Français sont défavorables à la nouvelle réforme des retraites / Reuters.
D'après un sondage Ifop, 74% des Français sont défavorables à la nouvelle réforme des retraites / Reuters. (Crédits : Reuters)
D'après un sondage Ifop, publié dans le magazine Le Pèlerin, ce mercredi, 74% des Français sont contre la nouvelle réforme des retraites, présentée fin août par le gouvernement.

Les syndicats ne seront sans doute pas les seuls à manifester contre la nouvelle réforme des retraites le 10 septembre prochain. D'après un sondage publié ce mercredi 4 septembre par le magazine catholique Le Pèlerin, 74% des Français sont défavorables au projet présenté le 27 août dernier par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Seuls 19% des Français se disent ainsi "plutôt satisfaits" du projet et 2% "très satisfaits", contre 39% de "plutôt pas satisfaits" et 35% de "pas du tout satisfaits". Soit un total de 74% de mécontents. 5% des personnes interrogées ne se prononcent pas.

Sans surprise, les insatisfaits sont plus nombreux chez les sympathisants de l'UMP (82% au total) que chez ceux de la gauche (63%). Ils sont également plus nombreux chez les femmes (78%) que chez les hommes (71%).

Les cadres plus favorables à l'allongement de cotisation

La durée de cotisation à 43 ans pour les personnes nées après 1973 ne plait sans doute pas aux plus jeunes, puisque 80% des 25-49 ans sont insatisfaits de la réforme contre 69% des plus de 65 ans. Les mécontents sont également plus nombreux parmi les employeurs et les indépendants (90%) que chez les salariés (78% dans le privé, 73% dans le public).

L'allongement de la durée de cotisation divise les catégories professionnelles, puisque la moitié des cadres et des professions libérales y est favorable contre seulement 26% des ouvriers et 28% des employés.

Malgré tout, les personnes inquiètes sur le financement des retraites sont légèrement moins nombreuses (79%) qu'avant l'annonce du projet de réforme (82%).

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2013 à 17:46 :
on nepeut pas être contre l'équilibrage des comptes, il faut analyser les motivations des gens. je suis contre l'injustice qui consiste à privilégier l'électorat de gauche, tout en sachant que c'est la source de cette gabegie publique, notre dépense record, et dette avec,et envoyer le privé au casse pipe pour financer les fonctionnaires. si le gouvernement annonçait de suite un seul régime de travail et de retraite pour tous pour tout nouvel employé, et convergence pour les autres dans les 5 ans, je suis sûr qu'ily aurait une meilleure adhésion parce que ce serait la justice !!
a écrit le 04/09/2013 à 22:32 :
Alors on escamote les retraites ? Que signifie engagements hors bilan pour les retraites du public ? Et peut-on expliquer ce qu est le progrès social vers le bas ? Et pourquoi compte-t-on 80% des profs qui seraient insatisfaits ? Seraient-ils maltraités ? Est-ce qu on peut pas aller plus lentement ? Et pour les ASSURANCES VIE compte-t-on les saisir comme on fait en Espagne ?
Réponse de le 05/09/2013 à 17:53 :
beaucopup de questions pertinantes, mais ni le gouvernement ni les médias n'expliquent la vraie situation financière des retraites, les disparités public privé, les solutions possibles, les marges de manoeuvre et surtout les conséquences induites.... parce que quand on ne touche pas à la mauvaise dépense publique, notre record européen, on créee des impôts qui tuent l'emploi, d'où 12 000 chomeurs de plus par mois. Il suffit de faire 30% de baisse de la mauvaise dépense, d'optimisation, pour inverser fortement la tendance : baisse des impôts et charges, augmentation du pouvoir d'achat, d'où croissance en forte hausse, personne n'explique ces fondamentaux évidents, la désinformation est omniprésente pour fuir les bonnes mesures
a écrit le 04/09/2013 à 22:25 :
Les retraites, bon sujet! Vous êtes entrain de dire que la France ne fait pas de DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE mais du sous développement ? Si on regarde le passé, la croissance séculaire à cause de l administration était plus faible que nos voisins, certains appellent cela le malthusianisme avec la stagnation de la population, à 2%. Seulement là on n en fait plus, on nous annonce 10 ans de crise et de récession. C est plutôt grave en terme de justice alors que l on compte de nombreux chômeurs et que la population se plaint des retraites, des taxes et impôts avec le déficit qui augmente. Pourtant les français cherchent du travail, mais est-ce que cela signifie que le but c est la mise en faillite et l EXTERMINATION de nombre de français ? Il parait que de l OR A LA BANQUE DE France AURAIT DISPARU ? On entend parler de COLBERTISME et d administrateur d état, c est quoi ?
a écrit le 04/09/2013 à 20:13 :
Bienvenue en France sous la dictature socialobolchévique..! Continuons.
a écrit le 04/09/2013 à 20:11 :
Il existe un problème dans ce pays : des fonctionnaires ont le droit de ne rien faire et d autres des travailleurs précaires devraient trimer jusqu?à la mort. On note aussi des suicides dans le public. On annonce des salaires en baisse pour les salariés mais pas pour les fonctionnaires. Les riches ont le droit d avoir des millions, les députés des salaires qui ne plaisent pas à la population, la quasi-totalité de la France, des dizaines de millions de personne sont en opposition à cette politique spoliatoire. Sur la question de l éducation il se trouve que les gens ne sont pas contents, normal, nous avons formé des thèses qui sortent vers 30 ans et qui n ont jamais eu de travail. On se demande bien pourquoi. Si on ne sait pas compter le nombre de fonctionnaires, alors les comptes publics sont-ils corrects ? L article 15 demande de justifier l usage des comptes publics !
a écrit le 04/09/2013 à 20:07 :
Avec les génies qui nous gouvernent j'affirme qu'ils vont tuer la France.. C'est en bonne voie. Alors que restera t'il des retraites dans quelques années ?
a écrit le 04/09/2013 à 20:03 :
Cherchez bien dans le monde entier un régime aussi bête que celui de notre Pays. Impossible à trouver sauf... peut-être la Corée du Nord...?
Réponse de le 05/09/2013 à 21:23 :
Cherchez bien dans le monde un pays où les gens sont soignés sans discrimination pécuniaire ou autre...
a écrit le 04/09/2013 à 19:26 :
http://www.leparisien.fr/insolite/la-photo-de-francois-hollande-que-vous-ne-deviez-pas-voir-03-09-2013-3104377.php
a écrit le 04/09/2013 à 19:25 :
http://lelab.europe1.fr/t/la-petite-erreur-de-francois-hollande-en-signant-le-livre-d-or-d-oradour-sur-glane-en-compagnie-du-president-allemand-10775
a écrit le 04/09/2013 à 19:06 :
74% des Français favorables à la réforme des 35 retraites spécifiques dont ils n'acceptent pas cette inégalités digne d'une république bananière !!!
Réponse de le 06/09/2013 à 12:53 :
Faisant partie de ces 74 pour cent de Français , le 10 j'irai manifester.
a écrit le 04/09/2013 à 17:46 :
Si les gens sont contre il faut manifester ! Voila qu on supprime la retraite ! On supprime les emplois publics aussi !
a écrit le 04/09/2013 à 17:34 :
c'est digne d'une dictature ....Vivement les élections que cette tromperie soit balayée
Réponse de le 04/09/2013 à 19:29 :
ce sont des Bolchéviks" !
a écrit le 04/09/2013 à 17:24 :
Les électeurs ont élu FH dans les conditions que l'on sait , suivant la loi électorale en vigueur La seule préoccupation de l'élu c'est de durer et si possible même , d'être réélu en 2017 , en ménageant- du moins il le pense - la masse de ceux qui ont contribué déjà à son élection Nous avons conscience maintenant de l'erreur commise puisqu'il faudrait un vrai homme d'état ,capable de prendre toutes les mesures salvatrices , quitte au bout du compte , à ne pas être réélu . Autant dire qu'on est loin du compte !

Réponse de le 06/09/2013 à 12:15 :
Croyez vous que cet homme là existe ? J'en doute.
a écrit le 04/09/2013 à 17:11 :
Les Français ont une seule préoccupation, à savoir "la retraite", une autre serait éventuellement "les vacances??
Réponse de le 04/09/2013 à 17:59 :
peut etre aussi les jours maladie pour les fonctionnaires
Réponse de le 04/09/2013 à 19:33 :
il est évident que nous ne sommes pas immortels! si cst pour profiter de quelques années de retraite sur un fauteuil roulant, ou pour faire les cent pas du lit au fauteuil, du fauteuil au lit...est ce que ça vaut le coup, franchement ??? ! de plus, il y a une si mauvaise ambiance dans certaines entreprises, que les gens n'aspirent qu'à foutre le camp, en se disant vivement la retraite! et on les comprend ! peut -être pas vous...? ....
a écrit le 04/09/2013 à 17:05 :
Alors que la population est gravement opposée à la politique du gouvernement, chez les jeunes, c est encore pire pour la question des retraites. C est un système de bourreaux de jeunes et d esclavagistes ! Il existe 5 millions de chômeurs, la moindre des choses c est de s en aller ou de faire de la croissance. En Espagne on ostracise les jeunes ! On fait de la discrimination à l expérience.
Réponse de le 04/09/2013 à 20:12 :
Je serais bien curieux de savoir ce que les jeunes ont voté aux dernières présidentielles ?
Réponse de le 04/09/2013 à 21:42 :
http://elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/05/07/01039-20120507ARTFIG00693-le-soutien-determinant-des-jeunes-a-francois-hollande.php
a écrit le 04/09/2013 à 16:15 :
démocratie ? c est quoi la démocratie , c est pour faire beau ou bien . enfin revenons a nos moutons la retraite nous les pauvres cou..... travaillons pour que des dirigeants sans foutent pleins les pognes , et décide de tout , mais eux ne se jamais concernés , ex.. cumul des mandats . l état français est gérer comme sont les états d Afrique . incapable de prendre des décisions , la ils veulent une guerre qui va couter des fortunes , en plus ils augments les impôts, mais c est pas vrais
a écrit le 04/09/2013 à 15:26 :
La retraite est un réel souci. Les jeunes devraient travailler jusqu à 70 ans et on appelle cela social. C est de la crapule ! C est le mensonge institué contre la démocratie ! C est ainsi que le niveau de l éducation est bas et que la population réprouve le dysfonctionnement du système éducatif jusqu ici. Augmenter le nombre de profs va-t-il apporter une réponse alors que certains sont autorisés à faire la moitié des programmes et qu on fabrique un cinquième d illettrés. On a des ingénieurs employés à mi temps à faire des cours en cinquième, c est un système qui ne peut pas fonctionner. Et de mieux en mieux on baisse les salaires. C est un système économique bidon on récessionne à crédit ! Dans la tête, ça va pas bien ?
a écrit le 04/09/2013 à 14:57 :
Peut-on expliquer, pourquoi la France compte deux fois plus de fonctionnaires que les autres pays, une administration de l emploi en double et des emplois non pourvus par centaines de milliers. Est-ce de justice que les fonctionnaires soient mieux payés que les salariés à la production qui n ont pas la sécurité d emploi. On parle bien baisse des salaires des employés, mais pas pour les fonctionnaires. Pour les retraites on pénalise encore les salariés qui n ont pas de carrière entière. On a laissé pour compte de nombreux jeunes et même diplômés qu on emploie à faire de la manutention. Et on appelle cela un système social et de justice ? C est du privilège et de la féodalité ! C est une farce ! Au maquis!
Réponse de le 04/09/2013 à 16:45 :
@ Marc : Tellement d'accord avec vous, en particulier en lisant l'éditorial qui suit à propos de l'augmentation du rythme des cotisations des fonctionnaires et assimilés que le gouvernement socialiste envisage de réduire par pur clientélisme.
a écrit le 04/09/2013 à 14:20 :
Il y a un moment où il faudra faire un peu attention à la manière dont les citoyens sont sollicités. Pour les sondages, comme pour toutes les consultations populaires (incluant le vote), il faut purement et simplement retirer les personnes qui ont une balance déficitaire entre ce qu'elles payent (impôts) et ce qu'elles recoivent de l'Etat (salaire pour les fonctionnaires, retraites pour les retraités, toutes autres subventions publiques). Ie, si vous payez 100 d'impôts, et recevez en retour au-dessus de 100, pas de droit de vote, pas de sondage. Il faut arrêter la casse.
a écrit le 04/09/2013 à 14:01 :
Opposés aux réformes mais en faveur d'un système par répartitions ? Il faut choisir son camp : la solidarité n'a pas de prix, mais elle a un coût !
Réponse de le 04/09/2013 à 18:00 :
surtout pour certains
a écrit le 04/09/2013 à 14:00 :
Pouet
Réponse de le 05/09/2013 à 20:48 :
Tuuutttt !!!
Réponse de le 25/10/2013 à 18:30 :
n'y aurait- il donc que le levier de la taxe pour redresser un pays? ?
a écrit le 04/09/2013 à 13:50 :
Au lieu de râler et de ne rien faire, manifestez ! Les salariés sont considérés comme des esclaves par le public qui est privilégié. On baisse les salaires des employés précaires. Le hors bilan des retraites, 1600 milliards, c est quoi ? La faillite c est pour quand?
Réponse de le 04/09/2013 à 14:16 :
Râler et manifester, c'est aussi facile qu'inutile dans la situation actuelle. La france est devenue un pays sous-développé (pour peu qu'elle ait réellement été développée un jour, ce qui reste à prouver ...) et n'a plus la capacité de perpétuer des avantages indécents et injustes. C'est notamment le cas des retraites qui sont bien trop élevées pour toutes les catégories de travailleurs. D'une part, les français cotisent trop peu et pas assez longtemps et, d'autre part, leur retraites sont beaucoup trop élevées. la france, qui est réellement en état de faillite, n'a plus lesmoyens de ces largesses inconsidérées. Il est l'heure de se serrer la ceinture. Le plus intelligent (mais bon, comme on s'adresse aux français revenchards dans l'âme et attachés à leur mentalité d'assistés chroniques, c'est pas gagné !) serait que la france s'attaque résolument et concrètement à ce problème avant qu'il ne s'aggrave encore plus et que des mesures drastiques, bien plus dures que celles qui devraient être envisagées aujourd'hui, lui soient imposées par des instances internationales et une troïka. Quand on vit dans un pays pauvre, en voie de sous-développement et qui a tout son avenir derrière lui parce que sa population est trop fainéante et incompétente que pour envisager mieux que ça, il n'y a pas 36 solutions : il faut revoir les impôts et cotisations de toutes sortes à la hausse, et les salaires et retraites à la baisse.
Réponse de le 06/09/2013 à 12:31 :
Que je sache la retraite correspond à des prélèvements sur salaire tout au long de la vie active .Par conséquent ce sont des droits acquis . Bien sur pour une minorité il n'en est rien . La solution est la convergence de tous les régimes . A cotisations égales droits égaux.Pour l'instant seul le PRIVE est touché. Est normal ?
a écrit le 04/09/2013 à 13:42 :
La question des retraites n est pas le seul souci alors que le chômage augmente. La mise à mort des français au travail, est-il le but de la société ? Y a-t-il des instructions afin de torturer les gens au travail ? Il existe dans ce pays, entre un quart d ingénieurs sur le carreau et des fonctionnaires qui ne travaillent pas, on nous dénombre 60000 faux profs. 25% de jeunes sans vie et dans le sud c est pire, on va jusqu à 50%. On nous parle d un suicide de l économie administré par l Etat et de 5,5 millions de chômeurs, pas 3. Peut-on expliquer pourquoi il existe des formations qui ne mènent à aucun emploi ou aucun concours public ? Pourquoi certaines personnes ont passé des concours mais n ont pas eu de poste alors que d autres ont des thèses ou des postes avec 4/20 ? Est-ce là un régime qui récompense le travail quand on écrase la population alors qu on tolère l évasion fiscale ? C est une liquidation de la population qu on est entrain de faire ! Ces ingénieurs ne seraient pas considérés par des diplômés de bonne qualification alors que notre industrie emploie seulement 3000 robots contre 20000 en Allemagne. En Europe du sud on ostracise les jeunes parce qu on n est pas capable de faire de la croissance alors qu ailleurs ça marche ? Et on parle baisse de salaire!
a écrit le 04/09/2013 à 12:45 :
A quand les référendums pour demander leur avis aux Français sur tous les sujets d'importance ? Où est la démocratie ? le parlement nous prend pour des cons et cautionne les imbécilités du pouvoir..!
Réponse de le 04/09/2013 à 14:42 :
de votre avis +++
Réponse de le 04/09/2013 à 19:52 :
Merci Créopatre, je me sens moins seul. Au plaisir de vous rencontrer.
Réponse de le 04/09/2013 à 21:44 :
@asterix et cleopatre : je vous dérange pas au moins ?
a écrit le 04/09/2013 à 12:40 :
ce gouvernement injuste ...... tout pour les régimes spéciaux le mot égalité est a supprimer avec ses dit socialiste égoïstes
Réponse de le 04/09/2013 à 14:02 :
Les socialo-communistes vivent pour eux, entre eux comme dans une secte...
Réponse de le 04/09/2013 à 19:53 :
Excellent ! ++++++++
a écrit le 04/09/2013 à 12:27 :
... que cette régorme des retraites est mauvaise. La france est un pays en voie de sous-développement qui, notamment grâce à la "bonne gouvernance" sarkozienne qui a pillé les caisses de l'état - n'a plus aucune marge de maneouvre financière. Virtuellement, la france est en faillite et va nettement plus mal qu'une Grèce qui n'est jamais qu'un bouc émissaire et qui ne sert qu'à renflouer les caisses d'états-voyous comme l'allemagne ou la france, justement. Bref, ce ne sont pas de demi-mesurettes qu'il faudrait prendre, mais des vraies mesures concrètes qui permettraient de ré-équilibrer les finances publiques. Au niveau des retraites, ces mesures devraient être : 1- allongement de toutes les durées dees cotisations pour toutes les catégories de travailleurs; 2- augmentation d'au moins 15 % de toutes les cotisations pour toutes les catégories de travailleurs; 3 - diminution d'au moins 15 à 20 % de toutes les retraites pour toutes les catégories de travailleurs; 4- plafonnement systématique des retraites à maximum 1300 euros/mois; ... Pour une fois dans son histoire, la france pourrait faire autre chose que faire autant de vent qu'un tonneau vide et prendre des mesures fortes, concrètes et qui de toute manière seront bientôt inévitables. Mais bon, les français ont une telle mentalité d'assistés c hroniques et sont tellement attachés à leurs misérables petits privilèges mesquins, que ce n'est ni le courage, ni la volonté, ni une saine vision d'avenir qui vont les étouffer.
a écrit le 04/09/2013 à 11:30 :
si seulement il y avait plus de boulot , il y aurait plus de cotisants , donc pas la peine de nous repousser l'age à 65 ans... on mise encore sur le mauvais cheval , seule la baisse des couts de l'emploi est salvatrice mais ca, ca n'est pas dans le dictionnaire des socialistes ...
Réponse de le 04/09/2013 à 19:05 :
@oaken , mais du boulot il y en a , seulement les gens ne veulent pas travailler pour 1200 euros par mois , ils préfèrent rester à la maison et toucher le chomage , c'est ca la réalité , on paye pour les aides sociales des gens fainéants
Réponse de le 05/09/2013 à 23:06 :
Il faut donc augmenter les salaires !
a écrit le 04/09/2013 à 11:28 :
Les retraites, ce n est pas le seul problème que nous ayons ! C est ce qu on appelle de l humanisme de merde à la mode caucescu !
Réponse de le 04/09/2013 à 12:46 :
Exactement. Le modèle de l'ex URSS. DEHORS tous ces crétins.
a écrit le 04/09/2013 à 11:27 :
A combien est notre bon François dans les sondages : 100 moins 74 égal 26 (c'est presque juste )
a écrit le 04/09/2013 à 11:23 :
C est un gouvernement qui agit contre les français et qui a 80% contre lui. Pourquoi ne pas résister aux onagres atrabilaires qui ruinent le pays et l humanité et qui font fortune par ce biais ? On nous fait du terrorisme d Etat !
Réponse de le 04/09/2013 à 12:39 :
Les Français d'abord. Pourquoi ceux qui ont cotisé toute leur vie n'auraient pas une retraite convenable au lieu de s'occuper de ceux qui viennent en France pour profiter de mes mesures sociales imbéciles..?
Réponse de le 04/09/2013 à 14:30 :
Mesures sociales, aides et n'oublions pas les retraites sans avoir cotisé ni travaillé, lorsqu'ils en font la demande ;minim + de 700 eur, autant sinon plus que nos pauvres ^petits paysans, qui finissent en trop grand nombre par se suicider ! mais, ça, Chuuuttttttt !!!!!!!
a écrit le 04/09/2013 à 11:16 :
Réforme des retraites, quelle réforme ?? Seuls les salariés du privé sont ciblés par Hollande. Les autres, les planqués sans risque de chômage c' est à dire les fonctionnaires et les régimes spéciaux députés et sénateurs inclus restent bien au chaud !!!! C' est un scandale et une attaque contre une catégorie de personnes digne d' un régime dictatorial !!!
Réponse de le 04/09/2013 à 13:04 :
D'accord avec votre analyse mais combien de salariés ou retraités du Privé vont se retrouver dans la rue le 10 pour infléchir ce pouvoir qui parle à tort et à travers de justice . SEUL LE PRIVE est et sera touché .Ayons conscience que ce semblant de réforme ne règle rien .De surcroît elle continue à appauvrir le Privé .
a écrit le 04/09/2013 à 11:13 :
Il n y a pas de justice en matière de retraite : 25 ans, 6 mois. La population est contre ce système contre performant et de dictature d Etat qui étouffe la croissance ! Sur la question du déficit, se pose le grave problème du niveau de vie de la population et du suicide économique organisé par l administration au niveau national et européen.
a écrit le 04/09/2013 à 11:08 :
Quelle reforme, ils ont juste essaye de perdre moins de voix aux prochaines elections
Réponse de le 04/09/2013 à 13:12 :
Ils ne pensent qu'à leur réélection effectivement. Il faut dire que les contribuables Français les payent ...grassement. S'ils étaient payés au mérite bien peu effectueraient un 2ème mandat . A nous Français de nous prendre en charge.
Réponse de le 04/09/2013 à 19:35 :
VOTONS BIEN en 2014, pour commencer le travail.....
a écrit le 04/09/2013 à 11:05 :
Quand je pense à toutes les gréves que les fonctionnaires ont fomentés pour percevoir plus et donc dépenser plus au grand bénéfice des professions libérales, je me dis qu on ne leur rend pas assez hommages dans ces colonnes.
a écrit le 04/09/2013 à 11:04 :
Sommes-nous encore en démocratie ? Avec une telle unanimité contre, pourquoi ne pas manifester ? C est une usine à gaz pour la population la politique menée ! Autant y aller au gaz serin ! Sa lenteur ne fait rien si ce n est baisser les salaires, pensions, fermer les sites de production, éliminer les jeunes à tour de bras, empêcher les ingénieurs de travailler, supprimer les emplois publics, faire de la dette sans croissance, inciter à la paresse, libérer les criminels, dans une Europe tombe pour les peuples ! On a 1600 milliards de hors bilan sur la question des retraites. C est un régime féodal : sur la précarité des salariés dont seul un tiers arrive à l age de la retraite en activité, les fonctionnaires sont privilégiés. On compte par rapport à nos voisins deux fonctionnaires de l emploi pour des centaines de milliers d emplois non pourvus. On annonce des baisses de salaires ! On fait dans l incitation à la violence et à la paresse ! 60% de la population contre l Europe ! On nous a publié un mayday économique pour la France?
Réponse de le 04/09/2013 à 11:25 :
à @ Mayday , les retraités sont pas paresseux , ils ont travaillé plus que vous et cotisé plus longtemps et par le calcul idiot et la redistribution sociale , ils sont loin d'y retrouver leur compte qui est dû.
Réponse de le 04/09/2013 à 11:26 :
Non, la démocratie c'est l'illusion dans laquelle nous vivons actuellement (et le pire c'est que personne ne s'en rend compte vraiment parce qu'on vote ! mais on vote pour un parti unique !), votre avis ne compte pas ! retraite, guerre, impôt, dépenses etc... c'est EUX qui décident pour nous, on a juste le droit de se taire !
a écrit le 04/09/2013 à 10:54 :
ces 26% doivent être à la SNCF ou fonctionnaires
ils continuent de faire payer leur retraite par ceux du privé
heureux ceux qui votent PS ils auront une retraite heureuse et un job à vie assuré
Réponse de le 04/09/2013 à 11:25 :
A combien est notre bon François dans les SONDAGE ?????
Réponse de le 05/09/2013 à 20:51 :
Attends....faut que je creuse...
a écrit le 04/09/2013 à 10:53 :
J'ai lu d'abord le titre...puis le contenu du sondage. Et je suis outré.

Arrêtez donc vos appâts à chaland en mettant des titres plus indignes les un que les autres : il y a une grande différence syntaxique entre "contre la réforme des retraites" et "insatisfait de la réforme actuel" !

Car je pense, et j'en suis, que beaucoup sont insatisfait du "peu de réforme" justement.

On atteint là les limites de la démocratie à la française, malade de "réformite aigue", qui consiste à appliquer à chaque gouvernement de petites rustines au lieu de s'attaquer au fond du problème , tout ça pour l'amour du consensus et du "chacun pour ma gueule"!

Moi qui déteste la simplification outrancière de la politique "droite/gauche", totalement inepte au niveau des problématiques d'aujourd'hui, mais tellement simple pour le neuneu moyen français, je trouve pour une fois l'analogie bien choisie : on a l'impression d'un véhicule qui fonce droit dans un mur, auquel il faudrait donner un coup de volant à droite ou à gauche, mais qui reste sur sa trajectoire avec un "immobilisme" latent, du fait que personne ne veut se mettre à dos une moitié de la population (la dite population étant enfermé dans des querelles stériles de "lutte des classes" dépassée quand tout le monde devrait faire front commun).

a écrit le 04/09/2013 à 10:32 :
Alors là, en réalité, les français n'ont ni le sens de l"humour (appeler une hausse et l'augmentation de la durée des cotisations, une réforme, c'est une bonne blague) ni le sens du partage, de la solidarité et ni le sens de la responsabilité envers les générations futures et plus jeunes. En fait, ces mesures n'amplifieront que fortement la future explosion de la bombe à retardement sociale que constitue le financement des retraites des baby-boomer pour les jeunes. Alors les jeunes, quittez vite le pays! Ne commencez surtout pas à côtiser, si vous trouvez un job...
a écrit le 04/09/2013 à 10:27 :
il faut une vrai réforme pas des petites touches qui ne changent rien
Réponse de le 04/09/2013 à 10:58 :
Bon quand t'as dis ça t'as rien dis !
Donne-nous donc ta formule pour faire une réforme (ou une reformation) qui feras l'unanimité.
Si tant est toutefois que tu juges une réforme nécessaire sauf à ce que tu préfères le statut quo et laisser ce creuser le déficit du système, puis l'implosion
Réponse de le 04/09/2013 à 11:23 :
la reforme necessaire tous les Francais un peu "intelligents" la connaisse, car elle a eu lieu dans d autre pays: 1 Suppression de tous les regimes differents dit d exception ou speciaux 2 unification globale de la retraite sur le regime dit general avec le meme taux de cotisation et le meme calcul sur les 25 meilleures annees. 3 fixation de l age de depart à 65 voir 67 ans incompressible. 4 Suppression du statut de fonctionnaire hormis pour la police et l armee. Apres on peut continuer plus avant sur des reformes de fonds de l etat 5 Suppression du departement 6 suppression de la moitie des deputes et senateurs 7 suppression des 2/3 des communes Francaises par fusions de celle de moins de 500 habitants. 8 Fusion conseil general/regional donc de ces 2 assemblees 9 Privatisation globale, complete et ouverture a la concurence tout aussi globale et complete des EDF, GDF, SNCF, SNCM.... et autres entreprise parapubliques qui parasitent l economie Franvaises. 10 Suppression de l ENA ce nid a former des incompetents. 11 Ouverture a fincancement prive de toutes les universites pour qu on ait enfin des MIT et autres Harvard. 12 allegement globale des impots (IRPP et IS) avec corollaire suppression de toutes les deduction et niche, y compris les "parts fisacles" 13 Allegement global des taxes et charges sur les salaires 14 Allegement global des taxes patronnales..... Deja quand on aura fait ca on pourra enfin voir le bout du tunnel.... ne raleront que les assistés de tout bord prive de ressource.
Réponse de le 04/09/2013 à 11:54 :
c'est du populisme de bas étage!
Réponse de le 04/09/2013 à 13:45 :
Non logique comptable, le populisme c est ce que font nos cher elus depuis 40 ans........ je l avais dit que raleraient le "tenants" du systeme, les assistes de tous bords.
a écrit le 04/09/2013 à 10:24 :
Un système de refonte ne pourra pas faire l'économie d'une restructuration du mode de fonctionnement et pensée économique, centré sur la redistribution directe obligatoire, fixé au préalable et lié à la ressource générée par chaque acteur économique, égalitaire entre le travail et le capital, ne faisant plus la part belle et exclusive au capital, mais associé à une libéralisation, un amoindrissement du social collectif actuel au profit de l'assurance individuelle permis par la redistribution obligatoire. C'est demander aux individus de n'être plus assistés mais responsables d'eux-mêmes selon les ressources qu'ils génèrent et selon le contexte. Tout cela est utopique à ce jour car autant les syndicats que le patronat, ne souhaitent sortir du mode de fonctionnement actuel, qui nous à conduit dans une impasse remplie de rustines.
Réponse de le 04/09/2013 à 10:54 :
+ 1 ET tous les régimes spéciaux ne sont pas concernés, à commencer par là.
a écrit le 04/09/2013 à 10:10 :
Quand les partis politique, comme les syndicats, comme les partenaires sociaux n'arrivent pas à faire emerger une decision egalitaire ou chaque francais peu se retrouver.
_ Il reste à poser les bonnes questions par referendum au peuple, les grandes reformes ne
viennent que des decisions imposée par le peuple...et depuis De Gaule, on n'as pas fait
grand chose.
a écrit le 04/09/2013 à 10:10 :
Quand les partis politique, comme les syndicats, comme les partenaires sociaux n'arrivent pas à faire emerger une decision egalitaire ou chaque francais peu se retrouver.
_ Il reste à poser les bonnes questions par referendum au peuple, les grandes reformes ne
viennent que des decisions imposée par le peuple...et depuis De Gaule, on n'as pas fait
grand chose.
a écrit le 04/09/2013 à 9:49 :
Moins de social et d'assistanat de haut en bas de l'échelle sociale en France et à la planète entière ... retour des immigrés sans travail, des sans papier chez eux ! et plus de campagne de guerre en Afrique, Orient..
Voilà comment récupérer des centaines de milliards d'euros pour non seulement financer les retraites à ceux qui souhaitent partir dès 37 ans de cotisations.
La vie ce n'est pas le travail forcé pendant 43 ans de cotisations sociales, d'impôts et taxes tous azimuts et exercé dans des conditions de plus en plus ignobles alignement progressive sur les esclaves asiatiques afin d' enrichir une caste de bipèdes cupides et inhumains !
La vie c'est avoir du temps pour soi, sa famille, ses amis et d'en profiter comme on le souhaiterait !
Sinon la vie ne vaut pas d'être vécue.

PS : la vie de forçat commence dès l'école primaire !
Réponse de le 04/09/2013 à 10:43 :
EXCELLANTISSIME commentaire! comme nous voudrions un peu plus en voir ! les internautes à présent, sont tous fixés sur le fait de travailler à n'importe QUEL PRIX, n'importe quelle manière à partir du moment où le travail étant un "luxe actuellement", il faut vite le prendre, sinon on est taxés de profiteurs, de faignants et que sais je !! là, vous remettez les pendules à l'heure, et c'est très bien écrit, avec intelligence! la VIE est certes, faite de boulot, mais aussi d'enrichissements" intérieurs, de loisirs, de famille, d'enfants, de petits enfants, d'amis....trouver aussi du temps pour ça! c'est ça LA VIE!!les banksters se livrent à un sale petit jeu, celui de nous appauvrie en nous faisant croire à la "flexibilité, pour l'instant modérée, ensuite ce sera à outrance! (on parie!), pendant que eux, s'en mettent plein les fouilles, on nous fait mener une vie de désespoir, de stress et beaucoup répondent AMEN ! ouvrez vos yeux , bon sang! (je précise nne faire partie d'aucun syndicat !), mais je pense avoir encore un peu de bon sens, et j'aime la vie, et tout ce qu'il y a après l'ALIENATION du travail !! libres à vous de vivre et penser comme des nouveaux forçats ! MERCI !! Candide 20 ans, avec beaucoup , déjà, de sagesse et lucidité !!
Réponse de le 04/09/2013 à 14:18 :
tout à fait de votre avis +1000 !!
a écrit le 04/09/2013 à 9:08 :
Que l'on arrête de parler du clivage droite gauche sur les retraites comme sur tout autre choses, s'ils sont dépendant du bon vouloir de la commission européenne! Quand les ordres ne viendront plus de l?extérieur, on pourra se prononcer sur ce que nous désirons vraiment!
Réponse de le 04/09/2013 à 9:38 :
Il est vrai que nous dépendons de la commission européenne et ceci presque dans tous les domaines. Nous voyons en particulier les inconvénients car nous n'avons jamais travaillé sur la réelle construction de l'Europe, depuis sa création, dans le domaine économique, sociale etc... Nous nous battons à trouver des rustines pour rentrer dans un cadre de l'Europe encore mal définie tout en ménageant la population pour éviter la révolution.

Par contre, dans le cadre de la retraite, certaines choses peuvent se réaliser à condition d'avoir un gouvernement de gauche ou de droite courageux. L'uniformisation des retraites permettrait de faire tomber tous les privilèges (EDF, SNCF, RATP, fonctionnaires etc..)qui ne sont pas justifiés. Faire tomber cette idiotie ou un élu au bout de 3 ans peut prétendre à une retraite qui augmente tous les 3 ans et tout ceci au frais des contribuables. Et ceci est une infime partie de l'immense iceberg de dépense qui permettrait de redresser nos caisses sans aller puiser dans le pouvoir d'achat des français qui a un impact néfaste pour l'économie. Et ceci ne dépend pas du bon vouloir de la commission européenne.

Réponse de le 04/09/2013 à 9:52 :
vous avez vus ou une reforme-quand le meme calcul sera fait pour le privé et le public( 25 ans pour le privé ...merci balladur ; et 6 mois pour le public)- le meme age de depart pour tout le monde- de la part des socialos...c'est une honte.- ils ont été élus pour faire du ménage et diminuer les inegalités -??
Réponse de le 04/09/2013 à 10:03 :
C'est pas nouveau: les patrons pourris voudraient bien que les fonctionnaires remplissent leurs caisses.
En plus de supprimer leurs retraites, on pourrait peut être aussi supprimer leurs salaires: ils son tellement bas en comparaison de ceux des patrons que ça ne ferait pas une grande différence pour eux.
C'est quoi au fait, les "avantages" des fonctionnaires??
Pendant qu'on y est supprimons aussi les allocations de ces feignants de chÔmeurs, et supprimons l'éducation qui ne sert plus à rien: l'héritage c'est mieux que le travail.
Au moyen age, il était déshonorant de travailler, et c'était carrément interdit à la noblesse d'épée. C'était le bon temps.
Si on faisait creuser des trous aux chômeurs un jour sur deux, et les reboucher le lendemain, il y en aurait moins.
Réponse de le 04/09/2013 à 10:26 :
Juste une petite précision, la fonction publique en tant qu'employeur ne verse pas les charges de ses fonctionnaires, c'est le contribuable qui paye via l'impôt donc les fonctionnaires ne peuvent pas remplir les caisses des patrons. Nous voyons bien votre état d'esprit "aloyau" vous êtes un fonctionnaire et un vrai qui veut garder ses avantages, mais surtout pas faire le moindre effort, heureusement qu'il y a un certain nombre de vos collègues qui sont contentieux.
Réponse de le 04/09/2013 à 10:32 :
Salut Aloyau, et cette cryogénie ça s'est bien passé, y'a eu du changement depuis 1984 je vous conseille de lire un peu. Les avantages des fonctionnaires c'est concrètement que leur pension de retraite est supérieure au revenu moyen du privé, ça vous va comme avantage?
Réponse de le 04/09/2013 à 10:48 :
OUI en fait il y a qu'a supprimer les facteur ,les pompiers ,les flics les gendarmes ,fermés les hopitaux et les ecoles etc ect arreté un peu avec les fonctionnaires !!! on finira uniquement avec des structure privé ou il faudra toujours payer et payer !! regardez plutot du coté des grand patrons qui se mettent plusieurs millions de salaires en poche + des stock option ,avec la benediction du medef de l'ump et de la gauche caviar !! c'est pas l'ouvrier au smic en 3/8 ou sur un chantier qui ruine le pays !!
Réponse de le 04/09/2013 à 10:54 :
Pour Aloyau:
Si vous voulez voir la différence entre privé et public, aller sur ce site http://www.ifrap.org/Public-prive-les-10-differences,12636.html .
Arrêtez de nous faire pleurer sur le sort des pauvres petits fonctionnaires. Alignons le privé et le public, ensuite on pourra discuter.
Pour ce qui est des patrons, mettez-vous bien dans la tête que ce qui fait vivre le pays, ce sont toutes les PME-PMI et un grand nombre de patrons dans ces entreprises sont loin de gagner de gros salaires. Voir dans certains cas, gagnent moins que leurs salariés.
Arrêtons cette guéguerre entre patrons et salariés, car une grosse partie des hauts salaires dont parlent certains journalistes sont distribués par des multinationales qui ne sont même pas basées en France et même si elles sont basées en France, elles ont les moyens de coller la pression aux gouvernement pour ne pas payer certaines charges.
Je suis chef d'entreprise (et je suis loin de me faire un salaire mirobolant) et ça me gave d'entendre certaines personnes cracher sur les enfoirés de patrons qui gagnent de l'argent. Jusqu'à preuve du contraire, c'est quand même le patron qui prend les risques financiers (même si c'est une SARL, car des cautions personnelles sont demandées en cas de crédits) de créer une société et qui en paye les conséquences si cela ne marche pas. (et cela, sans aides s'il est à la rue)
Réponse de le 04/09/2013 à 11:04 :
OUI on paiera mais au moins on aura un service de qualite(avec le sourire)
Réponse de le 04/09/2013 à 11:32 :
Je suis d'accord avec COCORICO.
De toute façon, lorsqu'on aura le nez dans le mur, il faudra bien que le gouvernement ait les c......s de prendre certaines décisions, même si elles sont impopulaires.
Et que les politiques donnent l'exemple en rognant sur leurs propres avantages au lieu de sauver leur carrière politique et leur train de vie.
Car pour sauver leur cul, il n'y a pas de droite ou de gauche, tout le monde est d'accord.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :