La Banque de France inclut (enfin ! ) les achats sur Internet dans ses statistiques

 |   |  172  mots
(Crédits : Reuters)
L'institution bancaire a conclu un accord avec la Fevad lui permettant de tenir compte des achats par internet dans les statistiques de commerce de détail.

Les Français ont beau être friands des ventes sur Internet depuis des années, la Banque de France n'en tient pas compte dans ses estimations statistiques. Mais elle a promis d'y remédier en 2014. L'institution a diffusé lundi 16 septembre un communiqué dans lequel elle se félicite d'avoir conclu un accord avec la Fevad (la Fédération des ventes à distance).

La Banque de France sera ainsi en mesure de prendre en compte dans les statistiques de commerce de détail les achats effectués via Internet dès janvier prochain.

45 milliards d'euros de chiffre d'affaires

"Compte tenu du rapide développement de cette forme de consommation, il s'agit d'un progrès important de l'information publique" fait valoir l'institution.

En 2012, le commerce sur Internet a fortement progressé, de 19%, en France, et a généré 45 milliards d'euros de chiffre d'affaires, selon les chiffres de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance publiés en janvier dernier.

LIRE AUSSI:

>> 90% des Français séduits par l'e-commerce

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2013 à 23:48 :
On peut imaginer qu'une bonne partie de la "croissance" tirée par la consommation était ignorée jusqu'à présent?
Réponse de le 17/09/2013 à 13:58 :
Une bonne partie ? N'exagérons pas.
Sauf erreur, ces 45 millards représentent environ 3% de la consommation française

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :