Le gouvernement enterre la taxe sur l'excédent brut d'exploitation

 |   |  481  mots
Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a annoncé dimanche que le gouvernement renonçait à la taxe sur l'EBE/ENE des entreprises.
Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a annoncé dimanche que le gouvernement renonçait à la taxe sur l'EBE/ENE des entreprises. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement a renoncé à son projet de nouvelle taxe sur les entreprises. La taxe sur l'excédent brut d'exploitation sera remplacée par une augmentation de la surcotisation d'impôt sur les sociétés (IS) acquittée par les grandes entreprises.

Comme l'annonçait La Tribune à  la fin du mois de septembre, il n'y aura pas de taxe sur l'excédent brut d'exploitation (EBE) des entreprises comme le prévoyait pourtant le projet de loi de finances 2014 présenté le 25 septembre. Son taux avait été fixé à 1% et ne devait concerner que les ETI et les grandes entreprises affichant un chiffre d'affaires de plus de 50 millions d'euros.

"Avec Bernard Cazeneuve [le ministre du Budget, Ndlr], nous avons poussé la concertation jusqu'au bout et nous estimons qu'il n'est pas possible dans ce contexte, tout de suite, d'aller vers une taxation sur l'EBE ou l'ENE", a déclaré dimanche, Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie au cours de l'émission le Grand Jury sur RTL.

"La politique, c'est aussi de la psychologie", a souligné le ministre, qui avait notamment reçu ces derniers jours le patron du Medef, Pierre Gattaz.

Les grandes entreprises dans le viseur de Bercy

La taxe sur l'EBE sera remplacée par une surcotisation d'imposition sur les sociétés qui ne devrait toucher que les grandes entreprises ayant réalisé un chiffre d'affaires supérieur à 250 millions d'euros. Celle-ci s'élève actuellement à 5 % du montant de l'IS calculé sur les résultats imposables. En vigueur depuis 2011 pour financer la réforme du régime des plus-values mobilières, elle devait disparaitre le 30 décembre 2015. Il reste maintenant au gouvernement d'en déterminer le taux sachant que cette surcotisation dégage environ 800 millions d'euros par an et que la taxe sur l'EBE devait permettre à l'Etat d'engranger 2,5 milliards d'euros. 

Les entrepreneurs sont satisfaits de la décision de Bercy

Le soulagement est de mise du côté des entrepreneurs. Guillaume Cairou, le Président du Club des Entrepreneurs s'est en effet réjoui dans un communiqué que le projet de loi de finances pour 2014 ne contienne pas cette taxe pour l'EBE/ENE (excédent net d'exploitation, ndlr):

 "Le Gouvernement renonce heureusement à ce qui n'aurait été qu'un nouveau mauvais coup porté à nos entreprises. Cette taxe n'était qu'une taxe punitive pour les entreprises qui investissent, dans l'innovation notamment ce qui est un comble à l'heure où notre pays manque cruellement d'innovation et où les investisseurs nous fuient. 

(...)

Nos entreprises ne pouvaient pas supporter une nouvelle charge fiscale de 2,5 milliards d'euros. Nous saluons la prise de conscience gouvernementale. La taxe EBE aurait non seulement été dangereuse pour l'investissement mais aussi pour l'industrie et la croissance à l'heure où plus que jamais tout doit être mis en œuvre pour que notre pays renoue avec le chemin éclairé de la croissance."

A la CGPME, on s'étonne du calendrier. 

"Si l'on doit se réjouir de l'abandon d'une taxe pénalisant l'investissement des ETI et grandes entreprises, on ne peut que s'étonner de ce revirement inhabituel quelques jours après la présentation du PLF".

Pour aller plus loin: la taxe sur l'excédent brut d'exploitation est-elle constitutionnelle ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2013 à 20:55 :
Il s'agissait effectivement d'une idée de Bercy qui a été proposée à plusieurs ministres successifs des Finances depuis 5 ou 6 ans. lls ont tous rejeté ce projet (y compris Cahuzac) car préjudiciable à l'économie du pays. Nos fins psychologues qui ne comprennent rien en économie se sont emparés de cette taxe absurde dont personne ne voulait... En résumé des ministres d'une incompétence absolue.
a écrit le 08/10/2013 à 11:45 :
1 pas en avant, 2 pas en arrière, c'est la devise de ce Gouvernement ! Que fait-on de ces 7 MINISTRES au Ministère des Finances ? Angela Merckel, en Allemagne a 7 Ministres au total quand la France a 39 Ministres ? et ça marche mieux !
a écrit le 07/10/2013 à 20:45 :
Des oiseaux rossignols qui quand ils chantent les gens périssent et des pommes pourries? on dit la croissance nulle alors la croissance c est pour quand ? Vous parlez de Maux, c est du gras? et ça étouffe le muscle, jusqu à qu on puisse plus bouger. On pourrait dire du Vigny : entendez-vous blabla, les poésies qui ne servent à rien, comme sa majesté écrit je nez rien fé aujourd?hui, et que la population est à la peau de chagrin, mais le chateaubrillant pour le bac, c est une bonne citation, le pdg en haut des tour a-t-il été pris d assaut, alors que la recette est plus simple, ce qui ne change rien au fait que le rossignol chante faux et que l histoire nous apprend la fête foraine, payé à rien foutre? allez, un peu de poésie dans ce monde de brute, qualis artifex peréo, ronceveau reonceveau dans ta sombre vallée on trouve beaucoup de ronces !
a écrit le 07/10/2013 à 20:06 :
Puisqu on est dans les noms d oiseau on peut parler de l aigle de Maux qu on envoie ? L EBE par rapport au salarié précaire, qu est-ce que le Tiers, sur l Etat c est moi, la disfonction corporatiste contre l intérêt général. On en connait qui n ont jamais travaillé et qui ont deux maisons et qui demandent que les jeunes payent leur retraite, c est hypocrite. Pourquoi travaille-t-on ou bien pourquoi empêche-t-on le travail des autres afin de garder ses propres avantages ? Qu est ce qui est juste et que est ce qui ne l est pas ? Alors la EBE on pourrait dire EBEDGCPEMMIACF direction générale des papiers qu on peut encore quadrupler sur le non travail des vrais faux profs. C est du faust ou bien du méphistophélès ! Puisqu on parle oiseaux, il en existe des migrateurs, seulement apportent autre chose que de la crotte sur les toits, ce qui pourrait faire un déservice public, ou bien pisse, puisqu on dit Paris sale. Le coq court et le cac couic, on se croirait dans Benny Hill, les patrons courent après le président, dont les actionnaires retraités américains courent après les obligations, mais la faute à qui si on n a pas de travail et pourtant des qualifications ? On fait dans l oison?
Réponse de le 07/10/2013 à 20:51 :
Oui alors est-ce que l oiseau migrateur va migrer en sens inverse?
a écrit le 07/10/2013 à 19:41 :

On enterre l EBE et la population française qu on fait manger par les fourmis, c est sioux. Résultat, révolte sondagière. Manger des pommes empoisonnées et faire des vraies fausses réformes, monter ceci, baisser cela, ça ne fait pas une industrie automobile d export comme au Japon. Faisons donc de la littérature avec la faillite, pardon La Fayette, nous voila, la cigale et la fourmi, La fourrière vous coûte, non La Gruyère, on fait dans les trous de mémoire sur les comptes, sait-on encore compter 1 euro est un euro, ou en francs, c est moins de mensonges, La Fontaine. On pourrait dire serre les robinets et serre les bien fort ! On est plutôt à mangez des feuilles, avec La Gruyère, nous sommes une économie sans offres mais un pays dans les affres, et la littérature nous sauvera du déluge. Comme disait notre ami Guillaume : feu d artifice en acier?. Mêlez quelque grâce au courage ! Si nos sanglots sont longs, les violons chantent bien, faut-il apprendre le sirtaki ?
Réponse de le 07/10/2013 à 21:03 :
Parole de poilus, y en a qui méritent un bon coup de poële! On se poële sur les résultats... oh mince encore 1 million de chômeurs! On fait dans le gazier comme en 14 ou bien en 40, on envoie la population face aux mittrailleuses, on fait la guerre sans armes sauf la ligne imaginaire, alors vive le siècle sans technologies? Onrend les poilus fous... c est la république sur le sang des français... on fait dans le sanguinaire et pourtant on est largement contre!
a écrit le 07/10/2013 à 19:29 :
les journalistes ne sont pas sympa ... ils auraient pu rajouter une larme sous les lunettes de Pierre Moscovici !
a écrit le 07/10/2013 à 19:27 :
Il vaut mieux faire payer les vieux qui n'étaient pas imposables qui le sont devenus, et les priver de 6 mois de révalorisation de la pension retraite. c'est mieux, plus intelligent et surtout plus juste.......de la part des grands socialistes.
a écrit le 07/10/2013 à 19:24 :
Je cite : "une augmentation de la surcotisation d'impôt".... On nous dit que c'est que pour les grandes entreprises, comme on avait dit que la TVA n'augmenterait pas, qu'il y a une pause fiscale, que le déficit serait de 3% (contre près de 5 aujourd'hui)... Je crains le pire pour nous autres, les 99%.
a écrit le 07/10/2013 à 19:15 :

Au sujet de la rémunération des facteurs qui sont mal rémunérés, peut-on expliquer l EBE ? Pendant que le gouvernement taxe l activité, on annonce une taxe à l IS, genre 10%, l excédent d exploitation sert à l investissement et donc à l emploi. A moins que libéral social ça veut dire quoi quand on double les codes, la croissance sociale n est pas là ! Les malades ça se soigne, phlébotomie du médecin charlatan, et citation : ah mais moi les malades je les soigne, moi quand on m en fait trop, je correctionne plus je ventile. Les canons de navaronne de Moody vont-ils conduire à l austérité et donc à la grève générale, comme dans le sud ? Parce que les autres ont été dégradés ! Et l anglais traite le parasite qui pullule dans les tas. Les patrons ont-ils pris un coup de maillet ?
ON EFFACE LES CHOMEURS!
a écrit le 07/10/2013 à 19:05 :
Il suffit d entendre moscovis
a écrit le 07/10/2013 à 19:04 :
Il faut proposer à Pierre Moscovici une taxe sur les impôts !
a écrit le 07/10/2013 à 18:58 :
Une déculottée fracassante en 20214 !! il n'y a qu'à lire tous les coms des différents journaux! ça va faire mal!!!!!!
Réponse de le 07/10/2013 à 19:31 :
20214 ... ch'rais plus pour voter !!!!!!!!!!!
a écrit le 07/10/2013 à 17:29 :
Avec la nouvelle formule, on a maintenant une taxe sur l'impôt !! Cela risque de créer un précédent si personne ne dit rien ! Pourquoi ne pas assujettir l'IRPP à la TVA ?
Après tout, la CSG ( pas une taxe, une contribution !!!) est bien soumise en partie à l'impôt !!
Réponse de le 07/10/2013 à 17:50 :
Vous payez déja de la TVA sur des taxes (voir facture EDF). Si beaucoup disent, c'est plutôt eux qui ne font rien de juste ? de correct ? de sensé ?
Réponse de le 07/10/2013 à 19:08 :
si tu payes des impôts c'est que tu es riche ... donc une taxe sur les impôts... me parait tout à fait légitime ! llooooooooool
Réponse de le 07/10/2013 à 19:11 :
les impôts locaux vont bien-sur augmentés ... l?État dira ... bah c'est pas nous !
a écrit le 07/10/2013 à 16:23 :
Merci mes bons seigneurs, loué soit votre bonté vous nous avez évité le pire pour nous prendre juste un peu plus mais grâce à votre générosité il nous reste encore bien assez pour manger et nous rendormir paisiblement sous votre protection.
a écrit le 07/10/2013 à 15:51 :
Et je retourne ma veste !!! Les girouettes sont bien huille très peu de vent et hop !! Comptez pas sur eux pour réformer la France
a écrit le 07/10/2013 à 14:39 :
A quand la diminution drastique des dépenses publiques ? A quand le début de la diminution en 10 ans de 1.000.000 de Fonctionnaires, tatillons, improductifs, qui engluent et asphyxie l'économie française ? A quand la diminution de 50% de "Hauts Fonctionnaires" qui rédigent sans cesse des règles étouffantes pour les employeurs et les salariés ?
Réponse de le 07/10/2013 à 15:02 :
Ce qui à mon sens a surtout du sens est que vous dites "en 10 ans". Je lis des posts tous les jours où une grosse partie du monde pense qu'en claquant des doigts vous allez faire 30% d'économie, rembourser 20% de la dette par an, réformer la fiscalité en 3 ans, baisser le prix de l'immobilier de 25%, doubler les emplois productifs à coup de contrats, etc ... On est arrivé là avec du temps et il va en falloir pour en repartir. Le gros bémol est que la volonté de surtout rien faire est présente (toutes causes à débattre ailleurs) donc il manque le début du commencement de l'amorce.
a écrit le 07/10/2013 à 13:55 :
Bon l'immobilier est en chute libre... merci Mme DUFLOT, Avec le flou artistique des idées de M.MOSCOVICI .... ne pas s?emmerder avec une entreprise .... le caffouage des stats sur le chômage ! ... la réalité dépasse la fiction !
Réponse de le 07/10/2013 à 14:36 :
Ll'immobilier est en chute libre: la raison principale est qui a des sous, qui a envie d'entreprendre et qui a confiance ? Si ça chute, le génant est l'effet sur l'emploi, le bienfait est que certains pourraient acheter/louer plus facilement. Le tout est que l'état devrait laisser les choses se faire plus naturellement, choses qui se feraient plus doucement que le lendemain d'une nouvelle mesure.
a écrit le 07/10/2013 à 13:16 :
Mosco a dit :" le patronat a préfère". S'il savait ce que le patronat mégère quand il voit Mosco...
a écrit le 07/10/2013 à 12:33 :
D'abord, le gros cafouillage et ses conséquences sur la psychologie des agents économiques (encore des impôts et instabilité, report de décision d'investissement..) n'est pas contestable, mais consternante.
Peu de trace quand même dans les réactions et dans l'article, de la bonne idée qui consiste à remplacer des taxes sur le chiffre d 'affaire (et à avancer pour certaine) par des impôts portant sur le bas du compte de résultat. D'ailleurs le MEDEF au départ s'était réjoui.
Clairement une bonne idée gâchée, par de l'impréparation et un sens de l'improvisation toute sarkosyenne, que nous étions nombreux à ne plus vouloir vivre. Qu'est qu'ils ont fait en 10 ans d'opposition? Joué au 8 américain?
Le candidat Hollande n'avait fait que peu de promesses, la majeure (à mes yeux) étant la remise à plat de notre système fiscale abracadabrantesque: ce ne sera pour ce quinquennat! (ni le vrai acteI III de la décentralisation et pour le redressements des comptes on serre les fesses mais en attendant ça fait mal aux dents!)
Réponse de le 07/10/2013 à 13:13 :
Oui, l'image renvoyée est calamiteuse aux entreprises, aux investisseurs, à l'étranger, à l'emploi, à l'envie, etc ...Trop d'indécision tue aussi la décision. Quant aux gros chantiers nécessaires (dettes, économies, fiscalité, etc ...): rien et surtout rien et ce rien là est le GROS problème. FH/NS ? Ca m'a surtout donné envie de voter blanc (dommage non comptabilisé)
Réponse de le 07/10/2013 à 13:23 :
Sarkozy improvisait peut être, mais il est largement dépassé par Hollande et consorts, qui ont improvisé des quantités d'impôts nouveaux. Mais au moins, Sarkozy avait fait deux choses importantes pour les entreprises: faire sauter les 35 heures en détaxant les heures sup, et porter l'âge légal de la retraite à 62 ans. Mesures que les socialistes démagogues se sont empressés de supprimer. Et ça, ce n'était pas de l'improvisation, car c'était écrit ans leur programme.
Réponse de le 07/10/2013 à 13:56 :
Sarkozy a improvisé 500 milliards de dettes en plus dont 200 avant la crise des subprimes !
Réponse de le 07/10/2013 à 14:18 :
J ai une entreprise et 6 salaries à qui je donne toujours autant d heures sup: quand il y a du boulot. Pour la retraite, j ai 33 ans et les uns comme les autres organisent en bande organise, le plus grand hold up de la V republique. À droite, la durée et à gauche les cotisations, au final le meme resultat: on aura rien! Remise à plat fiscale, sociale et institutionnel/organisationnel. C est pas avec le vote blanc (j eus pratique avant 2002) qu on va faire avancer les choses et sans doute pas non plus avec un homme providentiel. Les politiques avec Tout ce Qu ils nous coûtent pourraient quand même nous faire un projet à 5 ou 10 ans et s y tenir, sont la pour ça! Je finis par me dire que c est des feignants
Réponse de le 07/10/2013 à 14:44 :
Le choix est où entre FH, NS ou leurs enfants ou vote blanc ? Le problème est le non choix toujours entre peste et choléra. Mon vote blanc ne fait rien et le votre orienté non plus. Quand le monde acceptera de comprendre qu'il sont des dindons qui subiront toute l'année, ils accepteront que le dit monde ne s'étant pas fait en un jour, il en faudra autant pour le remodeler et que la 1e règle du remodelage est de redonner de la démocratie à la démocratie. Alors commençons par le début: référendum, limite à 1 renouvellement des mandats, publication de tous comptes publics et para-publics, etc ....). Qunat aux votes du côté extrème, je pense que c'est la plus mauvaise des mauvaises solutions.
Réponse de le 07/10/2013 à 15:41 :
@A tout prendre: votre entreprise de 6 salariés, si vertueuse qu'elle soit, n'est pas représentative de l'industrie française qui emploie des millions de personnes. Les députés socialistes se sont même inquiétés de l'effet électoral du retour à la pénalisation des heures sup.
Réponse de le 07/10/2013 à 16:07 :
Elle n'est pas représentative: oui mais elle et les autres font partie du premier employeur de France. Et à ce titre, il est bien un peu dommage de les oublier en se reposant sur le fait que celui à la tête se battra plus que tout (des fois, il engage même tous ses biens). Il est également dommage d'avoir donné un si mauvais signal en taxant (RSI) les dividendes d'un gérant de société et pas ceux de Carlos Ghosn (exemple) et il est plus que dommage de n'avoir pas favorisé l'embauche dans les PME plutôt que sur un quai de gare. Si les freins à la débauche sont nécessaires, ils sont devenus une véritable contrainte à l'embauche dans les PME. A ce titre ceci n'a pas empêché la fermeture d'Aulnay, Conti et cie par contre de l'autre côté: ça n'a simplement pas embauché comme ça aurait dû. Le curseur est à bouger. Une Pme qui fait une embauche, ça va peut représenter 100% de son personnel: il faut être certain que ça va rouler un certain temps. 50 personnes chez PSA, c'est un petit rien.
Réponse de le 07/10/2013 à 16:51 :
@onze:je ne prétends pas être représentatif , j'aimerai comme beaucoup être mieux représenté. Malheureusement, l'industrie française fait vivre de moins en moins de personnes d'année en année et vous m'accorderez que la question des heures sup ne pèse qu'epsilon dans la problématique.Pour la plupart les très grands groupes se portent très bien (tant mieux) et profitent justement de la complexité du sytème fiscal à trous et ont les moyens de se faire entendre ,comme on le voit sur le sujet de cet article. Une refonte du système fiscal est nécessaire, assez de bricolage.
a écrit le 07/10/2013 à 12:21 :
Voici un épisode qui prouve que l'économie est en train de se jouer avec un tableur. Des colonnes recettes, dépenses, une case en bas à droite qui passe en rouge ou en vert, des petites flèches que l'on fait monter et descendre. Pas plus que ça et pas plus à considérer que ça et pour nous, ce n'est pas plus de considèration que ça. Le tout sans plan, analyse à court terme, long terme, effets induits, cause/conséquence, etc ... Que de bons signaux aux entrepreneurs, aux investisseurs français comme étrangers, à l'emploi, au monde, à l'espoir, au gout d'entrreprendre, etc ... L'économie par des amateurs et c'est bien là, notre catastrophe
a écrit le 07/10/2013 à 12:18 :
heureusement qu'ils ont un cap !
a écrit le 07/10/2013 à 12:08 :
J'crois qu'c'est clair : non a l'asphyxie fiscale, non a la moscovicidose...
a écrit le 07/10/2013 à 11:24 :
cette surtaxation des bénéfices sera répercutée par les grandes entreprises sur les consommateurs,les actionnaires refusant de voir leur dividende baisser.attendez vous a voir l'essence,l'electricité,le ramassage d'ordures augmenter leurs tarifs.c'est tout bénéfice pour le gouvernement qui rentrera plus de tva.finement joué monsieur Moscovici!
Réponse de le 07/10/2013 à 13:14 :
La part de l'actionnaire n'est pas réinvestie dans l'entreprise, en achetant l'action elle a déjà investie dans l'entreprise, cependant la part de bénéfice qui ira à l'entreprise, c'est de l'investissement pour le développement de l'entreprise, si l'entreprise augmente les prix, elle est moins compétitive. L'augmentation de cet impôt détruira des entreprises et des emplois, rendra moins productive, et donc l'argent recueillit par la TVA sera bien inférieur. Est-ce que rentrer plus de TVA est une bonne chose? la réponse est non pour l'Etat à long terme, non pour les entreprises et donc non pour les consommateurs. Traiter les actionnaires comme des vampires ne m'étonne pas de la part d'un élu du parti socialiste, encore faut-il que vous le soyez vraiment.
a écrit le 07/10/2013 à 11:07 :
Voila un photo de Mosco ou son regard exprime bien ce qu'il est
a écrit le 07/10/2013 à 11:05 :
Et si notre genial President venait nous expliquer sa tactique au 20 heures de TF1 (avec un béret comme Bourvil)
Réponse de le 07/10/2013 à 12:23 :
TF1 n'en veut plus, il fait baisser l'audience
a écrit le 07/10/2013 à 10:48 :
ça devient risible ils ne savent plus sur quoi taper, nos socialos !
a écrit le 07/10/2013 à 10:32 :
Comment pourrait-on faire pour enfermer ces FOUS AVIDES DE TAXES dans un asile et cela définitivement ? merci à celui qui donnera la réponse !!
a écrit le 07/10/2013 à 10:30 :
Les pouvoirs publics devraient essayer un truc : arrêter de gouverner et de légiférer. Une flat tax de 20 % pour tous (entreprises comme particuliers) et on met au rancard les centaines de milliers de fonctionnaires qui font semblant de réfléchir aux comptes et à l'avenir du pays.
a écrit le 07/10/2013 à 10:27 :
Une fois de plus, un gouvernement d'incompétents manie la girouette. Tant que la stabilité fiscale et la raison ne seront as prises en compte, pas de confiance. Ce sera dur à obtenir, si on n'est pas au fond du trou avant.
Réponse de le 07/10/2013 à 10:48 :
Recaser via l'APEC nos pieds nickelés des finances publiques sera difficile; car quel patron voudra de cadres, même subalternes ou en emplois aidés, qui n'ont pas compris qu'EUR 2.5 milliards de dépenses en trop ne se compensent pas par environ EUR 10 milliards de chiffre d'affaires hypothétique en plus mais par une coupe dans les budgets à due concurrence!
a écrit le 07/10/2013 à 10:25 :
C'est une très mauvaise nouvelle !!!! non que la suppression de cette taxe qui était d'une stupidité crasse ne soit pas à applaudir. Mais on a du mal à envisager que ce sont les hauts fonctionnaires de Bercy qui aient fait cette proposition insane.... ce sont les ministres Mosco et Cazeneuve qui ont imaginé ce scénarion et cela montre que l'administration ne peut entraver les délires les plus fous!!!! Le Président semble avoir dit "stop" mais il ne pourra pas tout bloquer sauf à dissoudre et entrer dans une cohabitation mortifère.
a écrit le 07/10/2013 à 9:58 :
Les fins psychologues Moscovici Cazeneuve ne maîtrisent rien, ne font qu'approuver les propositions de taxes absurdes émanant de hauts fonctionnaires de Bercy. Ces ministres sont-ils conscients des conséquences de leurs revirements et mensonges permanents?
a écrit le 07/10/2013 à 9:56 :
On(ils) marche(ent) sur la tête !! Résumé du scénario :
- On taxe ,dès le départ les entreprises de 20 Milliards d'euros (au moins!)
- Puis on invente , sous la pression du rapport Gallois le CICE ......qui va profiter en priorité à la poste et aux supermarchés ,grands exortateurs comme chacun le sait .Ce CICE sera une DEDUCTION sur l'impôt sur les sociètés.
- Un énarque fou , qui n'a jamais mis les pieds dans une entreprise,se souvient de ses cours d'économie et des soldes intermédiaires de gestion d'un compte de résultat,dont l'EBE.
-On taxe donc l'EBE puis l'ENE qui n'a JAMAIS existé
- Finalement on annule cet impôt idiot mais on surtaxe l'impôt sur les sociétés .....que l'on a diminué auparavant avec le CICE .
- Scénario bouclé !!!!!
-Logique éclatantre .
Réponse de le 07/10/2013 à 10:52 :
Faire et défaire et refaire c'est toujours travailler selon la bible socialiste.
Réponse de le 07/10/2013 à 15:29 :
@cigogne. Vous avez juste sur l'emploi du CICE: il fallait favoriser les emplois productifs de biens, les seuls à pouvoir s'exporter. Ok, c'est du favoritisme ou de la ségrégation. En tant que gérant d'une SARL, je peux dire que le gouvernement n'est pas à ça près (charges RSI à 45% sur des dividendendes uniquement la sarl dont vous êtes gérant). Il y a des moments où il faut faire un bon choix et arrêter de cultiver le compromis.
a écrit le 07/10/2013 à 9:33 :
Le seul et unique domaine dans lequel les socialiste font preuve d'imagination est celui des nouvelles taxes.
Or ce dont la France a besoin c'est d'imagination inverse: comment baisser les taxes de tous poils de façon à redonner de la compétitivité au pays. La réponse est simple: pour baisser les impôts, il faut baisser l'état et tous leurs privilèges. Nous sommes en 1788 et les privilèges qui sont devenus insupportables sont ceux des fonctionnaires et assimilés 'Ratp, SNCF, EDF etc.).
Réponse de le 07/10/2013 à 10:04 :
vive la révolution des payeurs contre les goinfres
a écrit le 07/10/2013 à 9:21 :
Un état moderne et porteur devrait être un réducteur d'incertitude. L'état socialiste n'apporte qu'angoisse aux agents économiques, quel est l'un qui va payer pour l'autre et combien? L'un est l'autre sont dans l'incertitude. Cette nouvelle taxe inepte en débat depuis 2 mois a déjà retardé nombre de projets. L'ensemble des français n'a pas à faire de brainstorming sur les nouvelles taxes. Parlons aussi de la taxe sur les paquets numériques, les terminaux, les autos puissantes, les narguilés miniatures, le gazoil, les chambres d'hôte, tous les produits sont susceptibles d'être objet d'une taxe spécifique pour des raisons de "morale" socialiste...
Réponse de le 07/10/2013 à 10:23 :
Très juste ! Et pour aggraver leur cas, ils cafouillent et ils raturent. Ils se perdent dans leur forêt de taxes, impôts, contributions.
a écrit le 07/10/2013 à 9:04 :
La taxe sur l'EBE était anticonstitutionnelle et a été remplacée par une hausse de l'impôt sur les sociétés... Bravo a Moscovici pour la langue de bois et bravo au rédacteur de cet article pour avoir raté cette information.
Réponse de le 07/10/2013 à 9:30 :
@Prout Merci pour cette précision utile.
a écrit le 07/10/2013 à 8:58 :
" C'est aussi de la psychologie " pour dire cela en justification de ne pas taxer EBE cela démontre bien son incompréhension absolue de l'entreprise, et de l'Economie d'une manière général
a écrit le 07/10/2013 à 8:54 :
bien! ils ont quand meme mis un an et demi a comprendre qu'on n'attire pas les mouches avec du vinaigre... ca va encore leur prendre 2 ans de faire ce qu'il faut? ( oui parce que les paroles, c'est bien, c'est un bon debut...)
Réponse de le 07/10/2013 à 9:25 :
Ce gouvernement a déjà renoncé à la hausse du RSI, à la réforme des auto-entrepreneurs et fait chemin inverse sur la retraite, ça veut dire qu'il leur arrive de réfléchir, mais j'ai l'impression qu'ils croiront toujours à l'idéologie du multiplicateur keynésien avec le CICE et que le surcoût des départements et intercommunalités n'est pas leur priorité. On en est loin.
Réponse de le 07/10/2013 à 10:18 :
Renoncé à la hausse du RSI ??? On n est pas dans le même pays, moi +11 % depuis le 1er janvier 2013 et application du RSI sur les dividendes !
Réponse de le 07/10/2013 à 10:53 :
Je viens de faire le calcul, effectivement vous avez raison, on est passé de 47 à 54% pour 2013 rien que pour les commerçants... les professions libérales et les artisans ont aussi morflés. Je suis sous le choc, je pensais même pas que c'était possible de passer au dessus de 50%.
a écrit le 07/10/2013 à 8:49 :
au mois de mars nous allons les enterrés avec des scores comme a BRIGNOLE et après suppression de2 communes sur 3 les départements les dépenses exorbitantes des SOCIALOS même pas au deuxième tour
a écrit le 07/10/2013 à 8:47 :
l'ENE.... une ligne qui n'existe dans aucun bilan comptable !!!! Cherchez l'horreur....
a écrit le 07/10/2013 à 8:40 :
On se demande comment cette idee incongrue de taxe sur l´excedent brut d´exploitation ait pu germer! Taxer l´investissement est a proprement parler ubuesque.
Réponse de le 07/10/2013 à 8:58 :
Donc UBUESQUE = SOCIALISME et UBU = hollande
a écrit le 07/10/2013 à 8:33 :
Et pendant ce temps notre Mosco nous amuse en mettant en avant sa copine dans les journaux people et a la tele
a écrit le 07/10/2013 à 8:32 :
LE TITRE EST FAUX !!!!!!! l'excedent brut est remplacé par une surtaxe sur les societés
Réponse de le 07/10/2013 à 10:31 :
Ben si vous trouvez que ya trop de taxes en france, je sais pas moi, allez en belgique ou en russie comme depardiou.
Réponse de le 07/10/2013 à 14:00 :
@oilo: Moi aussi je voudrais bien m'expatrier mais y'a déjà des listes d'attentes pour les ressortissants français en destination des pays les plus intéressants comme la suisse ou les états-unis. J'aurai préféré resté dans le pays où je suis né et payer un peu plus de taxes, mais là on a dépassé le niveau communiste.
a écrit le 07/10/2013 à 8:30 :
Taxes et surtaxes sont les deux mamelles du socialisme
a écrit le 07/10/2013 à 8:27 :
Et si cette ex future taxe etait l'enterrement de ce gouvernement de fantoches
a écrit le 07/10/2013 à 8:17 :
L'article ne parle pas de l'annonce du relèvement "temporaire" de l'impôt sur les société pour un montant équivalent. Qu'en est-il exactement ?
Réponse de le 07/10/2013 à 8:36 :
ce gouvernement est en sursis au vue des elections partielles en PACA ce sont des epaves de la politique incompetents et inconscients..........................
Réponse de le 07/10/2013 à 9:00 :
La révolution (tant attendue) des rentiers partira donc du sud... Huilez bien vos déambulateurs et prothèses de hanches !
Réponse de le 07/10/2013 à 9:10 :
Le site lesechos répond à ma question et confirme que Pierre Moscovici a déclaré au Grand Jury RTL, LCI, Le Figaro "Ce que nous proposons ..., c?est une surtaxe temporaire sur l'impôt sur les sociétés" juste après avoir justifié le retrait des dispositifs sur l'EBE ou l'ENE par la phrase "la politique, c'est aussi de la psychologie" ! Voilà un ministre qui ne manque pas d'aplomb et qui reste droit dans ses bottes !
Réponse de le 07/10/2013 à 10:42 :
peut etre que les rentiers en deambulateurs et en prothèse ont travailles tres dur ,et si ils ont du mal a se deplacer ,c est que ce n etait pas tres reposant de travailler dans les annees 60 !!
Réponse de le 07/10/2013 à 15:35 :
C'est sûr qu'il n'y a que la génération d'avant qui a travaillé les autres les travailleurs d'aujourd'hui c'est de la rigolade hein.. C'est sur qu'aujoud'hui le niveau de formation des salariés n'est pas supérieur à ceux des générations d'avant, leur maîtrise des outils informatiques ne leur permet pas d'améliorer leur productivité et comme tout est automatisé ils se prélassent. C'est sûr que cette même génération ne doit pas composer avec des conditions de logement précaires, des niveaux d'imposition records, sans parler l'absence d'opportunité, le matraquage des récurrents des entrepreneurs qui oblige le quidam à rester un salarié sans avenir et enfouir ses ambitions malgré son BAC+5/7/9. C'est sur que cette même génération ne doit pas composer avec la concurrence grandissante de la chine, de l'inde, etc. Le phénomène de délocalisation qui s'accélère notamment dans les services. Cette même génération doit fait l'esclace pour que la génération précédente puisse se la dorer tranquile parce que tous sans exceptions ont refusé de remettre en question leurs saloperies d'acquis faisant de facto reporter les problèmes sur les futures générations. Et ca se permet de se dire de gauche et de proner l'égalité. L'égalité du partage ne va que lorsqu'elle s'applique aux autres et pas à soi même. Hein M. CANARI.
Mon avis rejoint sur lui grandissant au sein des nouvelles générations et qui consistent à penser que les gens de 68 vous ne faîtes que pleuraient tout en jouant d'une mauvaise foi insuportable. Vous vous faîtes passer pour des petits malheureux alors que vous êtes la génération bénie du siècle dernier. Alors fermez là!! Foutez nous la paix et laissez nous gérer la bazard que vous avez mis en place. Comment!! Votre impôt sur le revenu est passé de 0 euro à 80 euros ...Mince alors... C'est bête!! Et vous venez pleurer devant des gens qui reversent toutes taxes confondues jusqu'à 5 mois de salaires (2 pour l impot sur le revenu, 1 pour les taxes foncières et la TVA encore 2 pour la CSG sur le revenu). A cela s'ajoute les autres salaires pour bénéficier d'un toît encore 3 salaires. Et autre salaire pour une pension. Donc à la fin de l'année si on s'est bien privés de vivre on aura payé 10 salaires à l'état et aux différents acteurs. Je ne parle même pas de la partie du salaire que l'on ne voit pas puisque directement versé par le patron aux organismes sociaux. Je ne parle même pas de mes amis les entrepreneurs qui ne font que payer sans avoir les mêmes droits ils paient trois ou quatre fois plus que ce que l'on redistribuera; Mais personne dans les administrations ne tient compte des risques supportés par ces petits patrons.Aucune indemnisation en cas de faillité, aucun droit pour les allocations pour les aides parce qu'ils ne rentrent pas dans les cases. bref ca me fait gerber.. je suis tellement excéder de tout cela que je finis pas me demander si on aurait pas du la perdre la grande guerre de 14 ca nous aurait éviter bien des soucis. Quand j'entends Mosco et son apôtre Cazeneuve osé dire que l'impôt c'est le pacte républicain. Je deviens rouge de colère. On veut parler du pacte républicain très bien alors que la loi soit appliquée pour tous notamment vis à vis bandes organisés jeunes ou pas françaises ou pas qui violentent et pillent notre territoire que l'on oblige les grandes sociétés du CAC 40 à payer l'impôt sur l'IS et qu'on trouve un système pour casser les systèmes fiscaux qui les exonèrent. Que l'on donne à tout le monde le même statut et que l'on en finisse avec les inégalités fasse aux régimes de retraites que tout le monde soit loger à la même enseigne etc.
Réponse de le 07/10/2013 à 16:25 :
@La Rage Vous avez bien raison d'hurler (à votre manière) sur les inégalités car si il y a bien une chose qui est souvent mis en avant et jamais réalisée, c'est bien l'équité qui justifie tout et ne rectifie rien. Le conflit de génération, le conflit rentier ou pas: je suis moins d'accord. 1e tout le monde n'est pas rentier et loin s'en faut (perso: 56 ans, juste ma maison, ma sarl, pas d'assurances vie, pas de livret A, etc ...). 2e tout le monde subit la politique et ne l'influe pas. Vous croyez en la gauche ? Vous croyez en la droite ? La bonne cible est les dynasties parlementaires associées aux financiers: cela fait depuis 45 qu'ils vous régissent à tout va et ce n'est pas fini au vu du nombre de personnes votant pour eux (je vote blanc et milite pour la reconnaissance du blanc). Vous héritez d'un monde plus con que celui que j'avais à votre age et il sentait déja le rance. Reste que l'avenir étant à la jeunesse, il y a donc une bonne partie de nos politiques à mettre en dehors du banc (de l'assemblée) donc militez plutôt pour un renouvellement plus rapide des représentants (maxi 1 élection et une réelection) et une meilleure représentativité socio-professionnelle. Le reste 12 millions de post ne font rien (ça vaut pas 12 millions dans la rue)
Réponse de le 07/10/2013 à 17:32 :
@Neutral Vous m'ôtez les mots du clavier ! Toute notre énergie doit être focalisée sur l'exigence d'une véritable rénovation démocratique. La violence ou le vote aux extrêmes ne sont pas des solutions, au contraire. Pour information, un rapport a été produit par Lionel Jospin à l'initiative de François Hollande: une ébauche prudente de suggestions .... http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/fichiers_joints/rapport_commission_rdvp.pdf
Réponse de le 07/10/2013 à 18:05 :
Sans être fan, je considèrais Jospin comme l'un des plus intègres ou moins entourloupeur: c'est selon. On lui reconnaitra plus de grandeur à faire pour le pays que pour lui même et c'est bien ce qui l'a éliminé. Le système s'arrange toujours pour éliminer les meilleurs en premier (c'est comme le jeu du maillon faible). Pour le reste, le choix politique n'existe pas. Des centaines en témoignent tous les jours sur ce forum. Les extrèmes, que ceux qui veulent tenter aillent vivre six mois dans certains pays avant de voter. La rue, soit elle est violente, soit elle est récupérée par un malin parleur. Les posts, les critiques, les témoignages: ils s'en foutent. Ne reste plus qu'à militer activement pour beaucoup plus de démocratie et pour une DEMOCRATIE CONTROLABLE après une élection. La solution passe surement par un mouvement large, apolitique et dont le seul but serait le plus de démocratie (sujet facilement rassembleur). Je suis demandeur de référendum, de choix de scénarios, de renouvellement du politique plus rapide, de ponts entre public et privé, d'obligation d'avoir excercé en dehors de la carrière politique, du non cumul et de la limite des mandats, de plans à longs termes interdits d'annuler, etc ... Que les dirigeants soient sous la pression permanentes des électeurs.
Réponse de le 07/10/2013 à 19:56 :
@Neutral D'accord de A à Z. L'actuelle pression des sondages est au minimum inefficace, voire contre-productive.
Réponse de le 08/10/2013 à 10:11 :
@Cerise Remarquez le peu d'intérêt pour faire vivre une démocratie, lui donner des règles qui dé-confisquent (mot inventé). Si le politique a eu autant de beau passé, il lui reste un beau futur. Si je comprend que ce n'est pas le politique même qui va scier sa branche (peu importe son bord, ça fonctionne en accord tacite entre eux), les citoyens hurlent peut être mais acceptent surtout.
a écrit le 07/10/2013 à 8:16 :
Quelle bande de bouffons
a écrit le 07/10/2013 à 8:11 :
Pour arriver à ce niveau d'incompétence, ce gouvernement a-t-il pris des cours collectif ou chacun de ses membres l'était-il déjà naturellement ?
Passons sur le fait que taxer EBE était une aberration économique mais, leur trouvaille intermédiaire, l'ENE n'était même pas un solde intermédiaire de gestion ni défini ni connu. Mickey et Donald gouvernent la France. Bêtise ? incompétence ? On pourrait en rire si ce n'était tragique.
Réponse de le 07/10/2013 à 8:25 :
Ça fait 40 ans que vous élisez des incompétents au gré de vos intérêts clientélistes du moment ...
Réponse de le 07/10/2013 à 8:43 :
Il aurait en effet été trop simple de taxer le Rex qui lui est inscrit sur une liasse fiscale. Mais certains se sentent obligés s'innover pour justifier leur poste, quitte à faire n'importe quoi ..
Réponse de le 07/10/2013 à 16:31 :
@RB83 Les caricatures n'étant que de l'exagération humoristique. J'ai vu sur Canal (en clair gratuit) dimanche la semaine des guignoils dont JMA faisant le standard de Vals, FH appelant Valérie pour recadrer ses ministres et un jeu de Tetris en prison consistant à faire rentrer le plus de prisonniers dans une cellule en mariant les couleurs et les positions.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :