La Tribune

Brignoles, Marseille ... la montée du ras-le-bol de l'élite parisienne

Comme à la cantonale de Brignoles, la primaire socialiste de Marseille marque un rejet des"élites"
Comme à la cantonale de Brignoles, la primaire socialiste de Marseille marque un rejet des"élites" (Crédits : dr)
Jean-Christophe Chanut  |   -  1361  mots
Le résultat de la cantonale de Brignoles (Var) et celui du premier tour des primaires socialistes à Marseille expriment, chacun dans leur genre, un ras-le-bol des "élites". Ils indiquent aussi que le phénomène de rejet des politiques menées successivement s'enracine de plus en plus, faute de résultats jugés probants dans la vie quotidienne.

C'est un sacré aveu. Du fond de l'Afrique du Sud où il est actuellement en déplacement, le président de la République a reconnu, à propos de la victoire du Front National à la cantonale de Brignoles (Var)"qu'obtenir des résultats" sur le terrain de "l'emploi, la croissance, la sécurité" était "une obligation" pour contrer la progression du Front national.

Son ministre du Travail, Michel Sapin, a enfoncé le clou sur RTL en estimant que cet avertissement visait le gouvernement "comptable de la situation d'aujourd'hui". "Il nous faut absolument (...) entrer dans le temps des résultats", a-t-il ajouté, soulignant que "des résultats, pour les gens, c'est simple, ce n'est pas un pourcentage, ce n'est pas un pourcentage de déficit, (...) ce n'est même pas une balance commerciale, (...) c'est le chômage".

La défiance face aux élites

Car, certes, il y a eu Brignoles, mais ce serait oublier la primaire socialiste de Marseille, tout aussi révélatrice. Voilà, une ministre du gouvernement, Marie-Arlette Carlotti, secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées et à l'Exclusion, qui mord la poussière dès le premier tour de cette élection interne en ne se plaçant que troisième derrière Patrick Menucci et, surtout, Samia Ghali.

Pourtant, la ministre était la "tombeuse" de l'UMP Renaud Muselier, éternel dauphin du maire Jean-Claude Gaudin, lors des législatives de 2012. Elle fait partie de la vieille famille socialiste marseillaise (son père était un proche collaborateur de Gaston Defferre). Mais c'est sans doute justement cela qui l'a perdu. Marie-Arlette Carlotti, apparaissait trop comme la candidate de "l'élite", celle encouragée par Paris, face à une autre prétendante locale, la sénatrice Samia Ghali, fière représentante des difficiles quartiers Nord de la ville phocéenne.

Ces deux élections, Brignoles et Marseille, si différentes dans leur nature, ont donc un point commun: elles expriment un rejet et un ras-le-bol. Un phénomène qui vient de loin.

Un non au "diktat" de l'Europe

Après 40 ans de chômage de masse, il y a un rejet du politique. Une impression que "rien ne marche" et que tous les gouvernements de droite comme de gauche ont échoué. Un sentiment, pour beaucoup, d'être les laissés pour compte de la mondialisation, cette sorte de Léviathan qui dévore tout. Un malaise nourrit par la  construction européenne, perçue comme une formidable machine à faciliter  la circulation des capitaux et à détruire les emplois.

C'est l'Europe et les élites parisiennes - personnifiées non seulement par l'ensemble du personnel politique mais aussi par les économistes et autres intellectuels de renom - qui sont dès lors considérées responsables de ces plans d'austérité qui frappent les plus faibles, tout en épargnant les plus riches, au nom du nécessaire rétablissement des comptes publics.

Or, le problème est que les 50% de français qui gagnent moins de 1.675 euros ( le salaire mensuel brut médian) n'ont pas vraiment l'impression d'être les responsables de ces déficits publics. Eux qui peinent à boucler les fin de mois. D'où leur dénonciation du fameux "mille feuille" administratif français et de la "gabegie" qu'il entraîne.

Un hiatus entre l'équipe au pouvoir et les Français

Et c'est sans doute là que que le hiatus intervient avec l'équipe en place dirigée par François Hollande. Ce dernier a été élu par un rejet de Nicolas Sarkozy, considéré comme un homme qui parlait fort mais, finalement, agissait peu. Bien qu'il ait peu promis durant sa campagne, François Hollande apparaissait comme l'homme qui allait permettre un changement juste.

Il avait certifié pouvoir obtenir d'Angela Merkel un pacte de croissance européen, pendant du pacte budgétaire. Il prônait également une révolution fiscale, passant, notamment par une fusion entre l'impôt sur le revenu et la CSG. Or, sur le premier point, il a obtenu bien peu... Et le second devra attendre des jours meilleurs.

François Hollande où l'absence d'affirmation d'un cap

Et puis, les faits étant têtus, François Hollande s'est retrouvé, comme son prédécesseur, a devoir gérer le rétablissement des comptes publics. Certes, la chose a été aggravée par le fait qu'en un seul quinquennat, Nicolas Sarkozy ait creusé le "trou" de 600 milliards d'euros supplémentaires. Certes, François Hollande a obtenu un sursis de deux ans (fin 2015) pour ramener le déficit de la France dans la limite des 3% du PIB.

Mais ces faits sont totalement ignorés. Tout comme passent totalement inaperçus les différents frémissements enregistrés sur la situation économique, tant (trop?) mis en avant par l'ensemble des ministres. Pourtant, il est vrai que la croissance repart doucement (0,4% attendu au dernier trimestre), que le moral des chefs d'entreprise se redresse doucement aussi, que le chômage des jeunes - grâce aux contrats aidés - se stabilise, que le commerce extérieur reprend des couleurs...

Des résultats qui apparaissent abstraits

Mais Michel Sapin a raison. Que pèsent ces "pourcentages" dans des villes et régions sinistrées par la désindustrialisation et où le taux de chômage dépasse de deux, voire trois fois, la moyenne nationale (10,6%)?  Et, quand, de surcroit, le gouvernement décide plus de 30 milliards d'impôts supplémentaires en deux ans, pesant essentiellement sur les ménages, l'indice du commerce extérieur ou celui du moral des entreprises apparaissent alors comme totalement abstraits...

Tout comme semblent lointains les pourtant intéressants 34 projets industriels défendus par Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif. Dans ce contexte déprimé et déprimant qui croit encore au fameux théorème de Helmut Schmidt selon lequel "les profits d'aujourd'hui font les investissements de demain et les emplois d'après demain"?

 

Bien sûr que François Hollande ne peut faire autrement qu'afficher un certain optimiste et faire preuve de volontarisme. En économie, la confiance est mère de tout et les prophéties auto-réalisatrices existent. Mais alors, il faut donner l'impression d'avoir un cap et de s'y tenir. Et là, l'équipe gouvernementale a de gros progrès à faire. Quand le ministre de l' Économie évoque un nouvel impôt sur l'excédent brut d'exploitation (EBE) des entreprises, pour finalement renoncer à ce projet dans la foulée car le patronat a élevé la voix, ça fait désordre. Et ça donne aussi l'impression que le Medef fixe, maintenant, sa loi à Bercy. 

Idem quand  Manuel Valls, le ministre de l 'Intérieur,  change d'avis comme il change de chemise dans le conflit opposant les taxis aux véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC). Même chose encore avec les volte- face sur les taxes poids-lourds ou diésel. Sans parler de la réforme des retraites où de nombreux salariés du privé ont l'impression que les "nantis" de la fonction publique et des régimes spéciaux sont épargnés par les efforts demandés... Ce qui est inexact mais l'apparence est là.

Sans résultats économiques probants, le PS laminé aux élections de 2014

Bref, un sentiment que le gouvernement mène une politique économique de gribouille, au doigt mouillé. Qu'il est incapable de réduire les inégalités. Qu'il ne "tape" pas là où il faudrait. Qu'il est condamné à éteindre les feux dans l'urgence, comme l'atteste la polémique sur le travail dominical. François Hollande se doit d'intervenir et de fixer avec davantage de solennité ce fameux cap. Il est obligé de parler justice, comme l'y invitent de plus en plus de composantes du PS.

Sinon, à ce train là, sans des résultats économiques probants et rapides, et vu l'état de déliquescence de l'opinion, les élections municipales et européennes de 2014 s'annoncent très difficiles pour la majorité en place. Au ministère de l'Intérieur, on estime que la gauche pourrait perdre plus de 200 villes de plus de 10.000 habitants et que le parti de Marine Le Pen pourrait arriver... en tête aux élections européennes de mai.

Brignoles et Marseille ou les deux faces d'un même "ras-le-bol".

Réagir

Commentaires

Patrick  a écrit le 19/10/2013 à 7:41 :

C'est notre constitution qui doit changer . Le modele de societe elitiste dirigee par des Enarques et des ingenieurs n'est plus adapte au monde des annees 2000 ... Il faut changer les regles : interdire le cumul des mandats , interdire plus de deux mandats electifs , diminuer les nombres de deputes et senateurs de moitie ( redonner de l'air au debat democratique) , rendre la politique aussi transparente que possible , introduire une forte dose de proportionelle dans toutes les elections , faire un usage beaucoup plus intensif de referendum populaire , alourdir les peines des elus ripoux , limiter l'usage du secret-defense au strict minimum , etc ... Bref redonner du sens a notre democratie aujourd'hui sclerosee ....

un peu court  a écrit le 17/10/2013 à 16:13 :

ce ne sont pas seulement les élites parisiennes, car on a les mêmes potentats au niveau local. Ce qui pose problème c'est le clientélisme politique, les agendas sociétaux imposés par des minorités et l'absence totale de contre-pouvoirs.

muzik31  a écrit le 16/10/2013 à 14:03 :

parce qu'on aurait pas ras le bol des élites non parisiennes ! je crois et je ne suis pas le seul , que c'est un ras le bol des élites tout court et de l'oligarchie qu'elle représente et l'on voit bien combien vous n'avez pas pris toute la mesure comme l'ensemble des médias tellement vous en faites partie. Attention , ce n'est pas en faveur du front national que j'écris cela mais il y a danger véritable avec une société à bout de souffle comme nous le sommes .

Korsor  a répondu le 16/10/2013 à 14:56:

+100000 !!!!!

darbonperme  a écrit le 16/10/2013 à 13:49 :

Les politiques actuels sont dépassés par les problèmes de la société et ne savent en réalité quoi faire, mais ne veulent surtout pas quitter la place. Alors la cocotte minute boue, mais jusqu'où cette pression sera contenue! in chala

baudinus  a écrit le 16/10/2013 à 13:01 :

Beaucoup de commentaires critiquent les élus et les fonctionnaires qui sont censés appauvrir le pays. Je dis non à cet amalgame.Les politiques passent, les fonctionnaires restent, et ce sont eux qui font tourner le pays.

La critique de la fonction publique est l'argument qui a permis de détruire les services (hôpitaux, armée entre autres). Ce qui n'empêche pas de faire enfler des administrations déjà pléthoriques comme l'Education Nationale, pour nous sortir la théorie du genre, on s'en passerait...
Certains recrutements cachent des niches politiques, des placards dorés. Il faut revoir le système pour empêcher cette gabegie et cette manière de fonctionner qui entrave le travail des vrais fonctionnaires, ceux soucieux de servir le pays. Le phénomène est très visible dans l'adminsitration territoriale.

Révolution  a écrit le 16/10/2013 à 1:52 :

Paris nuit au reste du pays. L'élite parisienne doit être démembrée et remplacée. La classe politique doit être nettoyée et les idées nauséabondes du PS annihilées.

@ Révolution  a répondu le 16/10/2013 à 7:35:

Bon, on l'attend toujours la révolution des rentiers et des cadres grassouillets ...

Révolution  a répondu le 16/10/2013 à 9:44:

Elle a eu lieu il y a fort longtemps et c'est son produit sur laquelle la presse disserte chaque jour.

Armand  a écrit le 15/10/2013 à 22:28 :

Nous n'avons jamais été aussi mal dirigées. Les élections de 2012 ont débouché sur un désastre mettant à la tête du pays une équipe faisant preuve d'un amateurisme et d'une pusillanimité incroyable et même jamais vu sous la Vé République. Hollande rendrait service au pays en démissionnant, c'est son seul moyen d'entrer dans l'histoire de manière positive.

@ Armand  a répondu le 16/10/2013 à 7:37:

Si c'est pour mettre les incapables du bas du front, les antifas de frère la truelle Merluchon, les sbires de l'Union des Menteurs Professionnels ou les pastèques, ça ne sert à rien...

Rene  a écrit le 15/10/2013 à 18:49 :

J'espère qu'on aura notre taxe carbone en janvier prochain. On l'aura tous bien mérite.
Il faudrait qu'ils pensent également a créer une taxe spéciale sur les voitures pour abonder un fond destine a la reinsertion et a la renovation urbaine. Enfin un impôt nouveau en mai prochain pour financer le renouvellement de la flotte auto ministérielle.

@rené  a répondu le 15/10/2013 à 19:12:

Soyez rassuré il est est prévu 10 milliards d'E de prélèvements supplémentaires pour 2014

René  a répondu le 15/10/2013 à 19:52:

Je suis a moitié rassuré. Moi, j'en aurai pris le quadruple. Et pour vous faire avaler le suppositoire fiscal, je vous aurai parle de la solidarité, de la lutte contre de la racisme, de la compétitivité, de la bataille pour le chômage.....
Et vous auriez aimé, j'en suis certain.

@rené  a répondu le 15/10/2013 à 20:56:

Vous avez une manière toute personnelle d'utiliser un suppositoire....

René  a répondu le 15/10/2013 à 21:47:

On verra si les gens continuent a écarter les fesses aux prochaines élections ou si il se passe quelque chose pour une fois.

DB06400  a écrit le 15/10/2013 à 17:50 :

Votre article sur les élites oublie un aspect fondamental de ce vote protestataire: l'aspect "sociétal". J'habite dans le sud est et il suffit d'écouter les discussions entre les personnes pour comprendre que ce rejet des élites est nourri par le sentiment que le microcosme parisien boboïsé impose des lois qui détruisent la Socite française...: mariage pour tous, nouvelle loi pénale en préparation prévoyant le maximum de laxisme en faveur des délinquants même récidivistes.....Mme Taubira fait le lit u FN. Et le "bon peuple" comme on le nommé dans ces fameux cercles élitistes parisiens voire dans quelques cénacles provinciaux rejette en bloc cet élitisme bien pensant. Et la délinquance qui explose ne va pas endiguer le phénomène....sans oublier que cette "élite" impose à ces français de base une cohabitation forcée au nom de grands principes humanitaires, mais qu'elle même se tient bien éloignée de cette promiscuité!

Henriette  a répondu le 15/10/2013 à 20:00:

Quel dommage qu'ils se tiennent éloigné des villes classées, des écoles classées, des...classes. Ils ne savent pas combien ça fait du bien de vivre ensemble. C'est feu de Bengale tous les soirs dans certains kartiers.

Armand  a répondu le 15/10/2013 à 22:30:

Oui, Taubira aura eu un impact épouvantable. Et quelle arrogance...

korsor  a répondu le 16/10/2013 à 15:01:

Moi aussi je suis du Sud Est, de Brignoles, hé hé... Les tomates pourries attendent la venue des "parigos"...

Guillaume  a écrit le 15/10/2013 à 16:25 :

Lorsque la France est entrée dans l'Euro, elle a fait preuve de sa lâcheté et de couardise. En acceptant une monnaie forte, dont le but premier est d'éviter les tempêtes que soufflaient les marchés sur le franc, pesait sur elle le devoir de tourner son regard vers l'international. Pour cela, il eût fallu renforcer ses forces productives et partir à la conquête du marché mondial émergent, seul à même de ramener de la valeur qu'une monnaie forte faisait fondre.
Rien de tout cela n'a été fait, et la République a choisi de miser sur un marché de 60 millions de consommateur au détriment d'un marché de 60 millions de producteurs compétitifs et attractifs. Nous en payons aujourd'hui le prix.
www.librepolitique.com

DB06400  a répondu le 15/10/2013 à 17:57:

Il faut arrêter avec ce mythe de l'Euro trop fort! Il n'empêche pas les Allemandes de briller sur les marchesbinternationaux. Notre problème se situe définitivement au niveau des charges qui pèsent sur les entreprises, les dépenses de l'état et des collectivités, le laxisme général lié à une générosité qui dépasse nos moyens.

vendeur de vent  a répondu le 15/10/2013 à 18:01:

Vendre du service coute moins d?investissement que de vendre de la machine outil. La France n?a pas investi quand elle aurait dut le faire. Les bénéfices sur la vente de service ont existés au profit de certains peut être pour spéculer avec l?habitude de faire de la marge avec rien. Nos services sauf rares exceptions ne se distinguent plus de ceux des autres nations. Les allemands doivent bien rigoler en entendant la France qui veut se réindustrialiser en leur achetant leurs machines outils a fin de recréer un tissus industriel pour les concurrencer. Si la France se prend pour la tortue de la fable nos concurrents connaissent les mésaventures du lièvre.

@ DB  a répondu le 16/10/2013 à 7:38:

Les charges comme celles qui financent les retraites et la sécu ? Chiche !

jojojf01  a écrit le 15/10/2013 à 16:07 :

les auteurs de la plupart des commentaires sont pires que ceux qu'ils dénoncent; c'est au niveau du caniveau
issu d'un milieu très modeste je suis un pur produit de l'école laïque de la République qui a eu la chance de faire des études supérieures et une carrière honorable dans le privé
j'ai donc été formé par des profs/fonctionnaires très compétents; soigné quelque fois par l'hopital public et remboursé par la SSociale
d'où vient alors cette haine des fonctionnaires ? - même si on peut admettre qu'il y en a trop, il faut dire où et quelles seront les conséquences de la suppression des postes.
la croissance ne se décrète pas; Mme Le Pen, pas plus que FH ou NS n'en ont le pouvoir
ne rêvons pas, la mondialisation est un fait sur lequel personne ne pourra revenir, pas plus Montebourg que Marine
sortir de l'?uro aura un coût exhorbitant car n'oublions pas que nous faisons 60% de notre commerce extérieur avec les pays de L'UE
réduire la dette est possible avec un minimum de consensus politique sur ce qu'il convient de réduire comme dépenses ce qui au vu des commentaires est loin d'être gagné

Labo @ jojof01  a répondu le 15/10/2013 à 16:45:

Enfin un commentaire sensé. Mon cher jojojf01, vous allez vous faire descendre par un tas de "bas du front", mais sachez que vous n'êtes pas seul... D'ailleurs les "bas du front", si ils sont de plus en plus nombreux, sont encore largement une minorité.

Bien d'accord !  a répondu le 15/10/2013 à 17:29:

Ceux qui ici comme ailleurs passent leur temps à tout dénigrer ne sont pas pour la plupart désintéressés et ce n'est pas l'avenir de la France qui les préoccupe, mais plutôt comment prendre la place de ceux qui ont le pouvoir.
Les grands Yaka sont nombreux, il serait regrettable (et vite regretté) que ce pouvoir leur échoie.
Par contre, il faut bien constater que rien n'est fait pour que les choses changent. Grands discours et communication ne peuvent qu'aider, pas faire!

miroboland  a répondu le 15/10/2013 à 17:36:

ce n'est pas la haine du fonctionnaire...des fonctionnaires il en faut, mais un peu plus compétents qu'une bonne grosse minorité d'enseignants qui se la coule douce, ainsi qu'un groupe d'idéologues dans le ministère qui fait ses petites expériences depuis 30 ans en toute tranquillité depuis 30 ans au détriment des jeunes. vous avez peut être eu la chance de bénéficier des enseignants d'il y a 30 ans, mais peut être feriez vous partie des 20 à 25 % d'élèves qui à l'entrée du collège maitrise mal la langue et le calcul...et je ne parle pas des personnels des communes-communauté de communes et régions que même la cour des comptes dirigée par un socialiste fustige...le temps dont vous parlez c'était celui d'avant...vous avez un métro de retard...

Bankerman  a répondu le 15/10/2013 à 17:57:

Jojof01, je vous remercie.

agent territorial  a répondu le 15/10/2013 à 19:08:

Merci jojo pour votre précieux témoignage,il nous fait chaud au coeur.Les collectivités locales sont aujourd'hui le fer de lance du redressement productif,et je n'hésite pas a le dire,la première entreprise de France(n'en déplaise aux petits artisans)

JBLynx  a répondu le 15/10/2013 à 19:27:

S'il y a une mauvaise considération des fonctionnaires cela provient-il pas qu'ils jouissent d'un certain nombre de privilèges au niveau des retraites, de la sécurité de l'emploi, de conditions de travail enviées par le privé. De surcroît l'omnipotence et l'importance de notre administration comparées aux nations voisines de la France sans que pour autant nous soyons "mieux administrés"
Réduire le coût du fonctionnement de l?État et des collectivités et couper dans les dépenses inutiles reste un impératif si nous voulons retrouver des marges man?uvre et une certaine compétitivité.
Pour mener à bien cette politique il faudrait des élus courageux ayant le sens de l'intérêt de la France. Malheureusement souvent ils cherchent avant toute autre chose à conserver leur job super-lucratif en cultivant un clientélisme auquel ils le doivent. Dès lors les régimes spéciaux et tous les nantis toujours plus nombreux - 60.000 pour l?Éducation Nationale et des emplois aidés en pagaille - de cette république ont de beaux jours devant tandis que sont laissés pour compte et souffrent et désespèrent les employés de l'agro-alimentaire, les artisans, les petits commerçants, les agriculteurs, etc en bref le secteur privé. C'est désespérant et cela appelle une révolution !

balzac  a répondu le 15/10/2013 à 22:31:

et encore le programme de ce parti n'a ni queue ni tete , rétablir des frontières ? , ah le made in china qui est dans les magasins de la grande distribution , demain si on remet des frontières fini tous ces produits , les magasins seront des rayons entiers vide , digne de l'URSS , enfin sortir de l'euro et revenir au franc , quelle blague et bonjour la dévaluation , les français avec une dévaluation annoncée de 30% paieraient de facto leur essence et autres produits importés , 30% plus cher , enfin il faut dire que c'est pas ce catalogue digne de la redoute qui sauverait les meubles nationaux , la dette elle meme détenue a plus de 55% par des investisseurs internationaux avec demain une banque nationales aux taux nuls auraient envie de revoir leur argent sonnant et trébuchant , une monnaie de singe alors crée qui ne serait plus crédible nul part , la grece y avait songé de quitter l'euro mais face a tous ces périls là , ils sont ravisés vite fait et ont été obligés pour ne pas sombrer d'accepter la rigueur et la fin des cadeaux , bien sur le clientélisme et l'égoïsme social en a pris un sacré coup touchant tout l'échiquier politique grec , alors en france .. imaginez .. la démagogie de facilité et de boutique est si simple , par contre ceux qui nous ont laissé plus de 300 milliards de dettes entre 2007 et 2012 ne sont pas exempt de cette ardoise a payer , ni les gouvernements de 2002 a 2007 ( dette de 250 milliards ) , je n'ai pas intégré la crise grecque ni la crise bancaire dans le solde de 2012 .. mais bon avec le clientélisme c'est facile de dire on fait un cheque ( en bois ) c'est de la dette et avec intérêts , pour le moment les intérêts sont bas , mais demain ? , de plus la plupart de nos voisins se sont dechainés dans la dette durant cette période alors que l'union européenne a souligné que la france fut plus prudente que ces voisins vu déjà son endettement elevé , mais céder aux sirènes c'est le malheur assuré de tomber a l'eau et finir dévoré , quand aux emplois aidés c'est juste un phénomène d'aubaine utilisé depuis 40 ans , utile pour des personnes sans emploi , mais a quel cout ? , comme disait F.Mitterand en matière de chômage ' on a tout essayé ' et rien ne fonctionne en réalité mais les assistés de l'aide publique s'en donne a coeur joie et le CICE continue dans la meme logique , enfin Degaulle disait qu'après lui ce serait le trop plein dans la classe politique , visionnaire ..

mini  a écrit le 15/10/2013 à 16:01 :

Notre ministre de l?intérieur a essayé d?en dire et il se retrouve par le MRAP invité au tribunal.

café du commerce  a écrit le 15/10/2013 à 15:57 :

Étymologie
Du nom d?une rubrique du journal Jours de France, que Marcel Dassault avait l?habitude de rédiger au café du Commerce, à Paris

LES FRANCAIS SE REVEILLENT??  a écrit le 15/10/2013 à 15:31 :

IL SERAIT TEMPS AVEC LES ISLAMITES CONTRE LES CHRETIENS???UN GOUVERNEMENT COMPOSE DE GLANDS???ET UN PRESIDENT QUI COUTE 111 MILLIONS D'EUROS C'EST LE PLUS CHER D'EUROPE???LES FRANCAIS EN ONT RAS LE BOL DE TOUS CES GUIGNOLS???MORALITE ILS SE TOURNENT VERS LE FN QUI DIT DES VERITES ET UN MAITRE COLLARD QUI A SON FRANC PARLE ET NE SE GENE PAS D'ARGUMENTER SES CRITIQUES SUR LES GOUVERNANTS ACTUELS???LE ZAYRAULT NATIONAL QUI S'EN PREND A L'UMP QUI N'A RIEN FAIT POUR BARRER LE FN A BRIGNOLES????ET LUI QU'A-T-IL FAIT????RIEN ???SI CE N'EST DE CRITIQUER???BARREZ VOUS????CASSEZ VOUS????LA FRANCE DOIT DE DEBARRASSER DES BOULETS QUI EMPOISONNENT LEUR EXITENCE????

jojojf01  a répondu le 15/10/2013 à 16:09:

en matière de boulet vous êtes au top !!!!!!!!!!!

ok  a répondu le 15/10/2013 à 16:09:

complètement d accord agissons au lieu de râler
tout est possible il suffit de vouloir et SAUVONS NOTRE PAYS SI BEAU

Pov Taret  a répondu le 15/10/2013 à 16:31:

Le point d'interrogation est-il le symbole de notre identité nationale ?

@ LES FRANCAIS SE REVEILLENT !  a répondu le 15/10/2013 à 17:39:

++++++++++++ TRES bien parlé !!!

@ Pov  a répondu le 15/10/2013 à 17:44:

copier puis coller depuis Word.

vercaud  a écrit le 15/10/2013 à 14:53 :

Le pire n'est pas dans cette defiance generalisee pour les politiques, le pire c'est que les français sont shootés a l'omniprésence du Dieu État qu'ils croient encore capable de redresser la situation. Ils n'ont pas compris que l'État a financé ses "dons" sur leur dos par le biais de l'endettement. L'État ne crée pas la richesse, il la redistribue en prelevant d'abord sa part et en la financant par traites de cavalerie gagees sur la richesse du citoyen. Quand plus de 50 % des citoyens dépendent a plus ou moins grande échelle des bienfaits de l'État cela ne peut plus marcher ! Cette escroquerie a échoué partout dans le monde, il serait temps de s'en rendre compte ! Malheureusement on va dans le sens contraire comme le montre bien l'abracadabrant programme économique du F N !

Boudesouffle  a répondu le 15/10/2013 à 15:56:

Votre commentaire est bien pertinent mais on manque d'alternatives. Nous savons qu'il existe des initiatives qui permettraient de remettre ce pays sur les rails mais les politiques préfèrent nous vendre des promesses juste pour être élus. J'ai l'impression que les institutions de la V ème république sont à bout de souffle. Une remise à plat me semble nécessaire. Je crois que le temps du vrai changement est venu.

mirobolland  a répondu le 15/10/2013 à 17:40:

oui, c 'est bien vu, mais ça se fera dans la douleur, comme souvent en France...nous entamons la situation pré- 1958, le tout est de savoir combien de temps cela durera et qui sortira du chapeau ?

@ boutdesouffle  a répondu le 15/10/2013 à 18:04:

vous avez raison ! VIVE LE FN !

oustal  a écrit le 15/10/2013 à 14:46 :

Vous ne pensez pas qu'en France quelque soit qu'on élise dans n'importes quel partis 'on casse simplement le thermomètre...Pour moi il faut remodeler la constitution ..En effet que surtout qu'on ne puisse s'enrichir avec la politique , et que ces messieurs ne deviennent plus des nantis..

loupil  a écrit le 15/10/2013 à 14:39 :

Le ras-le-bol de l'élite parisienne! Etonnant car cette élite, ce microcosme refermé sur lui-même, de droite ,de gauche, issu du même milieu, des mêmes écoles qu'il se réserve, fait l'opinion en France depuis plus d'un demi-siècle. Et il en a ras le bol! Que dire alors des humbles et sans grades qui font le peuple créateur de richesse dans nos provinces que ce microcosme méprise?

lachose  a répondu le 15/10/2013 à 15:57:

"des mêmes écoles qu'il se réserve" :

Si mes souvenirs sont bon, Philippot a fait l'ENA et HEC . Avec 30 à 35% des voix des ouvriers d'après les sondages ,il est même étonnant qu'aucun de ces "sans grade" ne soient présent dans les instances du FN.

@ Loupil  a répondu le 15/10/2013 à 18:56:

J'ai moi-même fait cette confusion. En réalité, il ne s'agit pas des élites parisiennes qui en auraient ras-le-bol, mais de la population qui témoignerait de son ras-le-bol, lassé d'être menée par cette élite.

Danton  a écrit le 15/10/2013 à 14:14 :

150 faillites d'entreprises/jour depuis le 1er janvier, e, France ! "qui dit mieux " !!

@ danton  a répondu le 15/10/2013 à 14:41:

150 faillites, ce qui prouve surtout que, parmi toutes leurs incompétences notaoires - et elles sont nombreuses ! - les français ne sont pas des gestionnaires non plus. Qui dit mieux que les français ? Mais n'importe qui dans le monde car ce n'est vraiment pas difficile !

Poutine7  a répondu le 15/10/2013 à 14:56:

Woui, les zélites de rouge comme notre bon Giscard avec son regroupement familial, son traité Européen de 850 pages, son Euro, son entrée de la Grèce et du Portugal dans l'UE ainsi que son bon pote Attali conseiller des présidents qui nous pond un bouquin alarmiste tous les 6 mois ... Vite la vague Bleue Marine !

@ Potuine7  a répondu le 15/10/2013 à 15:26:

"Vite la vague bleue marine" ! Vite le populisme. Vite la décrépitude. Vite le repli sur soi. Vite la médiocrité.

Yes we can  a répondu le 15/10/2013 à 16:21:

@ @Potuine7 Tout ça c'est déjà fait. Maintenant on essaye de changer ou nous continuons les mêmes âneries ?

Pauvre PS !  a répondu le 15/10/2013 à 16:31:

Le peuple de gauche a détruit le "front républicain" en portant (partiellement) ses voix sur le candidat front national qui ne pouvait pas être élu avec les seules voix de l'extrême-droite !

@@potouine 7  a répondu le 15/10/2013 à 17:41:

ON CHANGE! oui !! et on essaie le FN !!!!! MARINE! VITE !!!!!!

Babouche  a écrit le 15/10/2013 à 13:52 :

Les socialistes gouvernent comme dans le monde des Shadoks.

??????????  a écrit le 15/10/2013 à 13:18 :

L'idée que le FN rentre à l'assemblée, dirige des villes, voire des régions, serait bien....Ainsi ils ne pourront plus se faire passer pour des politicards anti système, et ne poseront plus leur programme sur la critique systématique de ceux qui dirigent, et montreront enfin ce qu'ils ont dans le ventre, même si on en a déjà eu un petit aperçu assez médiocre dans quelques villes de France, il y a un moment.Alors, OUI !; bienvenu à la proportionnelle ! & bienvenu AU FN !!!!

Cafeine.  a répondu le 15/10/2013 à 14:34:

Exactement. Le FN en bon demagogue ne sait pas gere, et si jamais il accede au pouvoir, il appliquera les recettes et empruntera le meme chemin que l'UMP et le PS. A nos problemes, il n'y a qu'un seul remede et pas d'aternative.
La seule inquietude et elle est de taille est combien de temps faudra t-il au FN pour se debarrasser de ses dogmes et continuer le traitement.

@Cafeine  a répondu le 15/10/2013 à 15:19:

Et quel est ce remède ?

@@cafeine 15 : 19  a répondu le 15/10/2013 à 17:42:

vous verrez bien lorsqu'ils seront au pouvoir! ça va dépoter, en bien ! rassurez vous !!!!

Richard  a répondu le 15/10/2013 à 17:43:

Je suis pour le FN!

balzac  a répondu le 15/10/2013 à 22:41:

et ben , messieurs je vous rappelle que nous avons une constitution et des corps qui la défendront , d'abord le conseil d'état qui etudie chaque loi qui passe avant de revenir aux différentes assemblées , ensuite le conseil constitutionnel , personne n'a dénoté que le dit conseil qui a approuvé le referendum populaire ne pourra jamais se constituer autour d'une question comme sur la peine de mort ? , enfin la modification de la constitution demande une constituante des représentants de l'assemblée nationale et enfin n'oublions pas l'union européenne qui pourra encore mettre des bâtons dans les roues , alors la démagogie facile quand on a pas le pouvoir , une fois qu'ils l'auront ils ne pourront rien faire vu les blocages qu'il aura , la frustration sera alors a son paroxysme , mais bon les partis de gouvernements sont aussi responsables de cet état de fait comme aux USA , un blocage dangereux de nos corps démocratiques ou ce qui est possible dans le verbe et la langue ne sera pas si exact dans les faits .. n'en déplaise , je n'ai rien contre les personnes qui pensent qu'on peut , mais nous ne sommes ni en 1933 ni en 1789 , le monde a bien changé , regardez récemment en 2005 quand les émeutes des banlieues ont eclatés , le président chirac voulait mettre en place un couvre feu , l'ONU et les institutions internationales sont tout de suite intervenues et mit en péril le président chirac si il avait persisté dans cette idée , finalement il ne l'a pas fait .. ah avec la démagogie on va loin , très loin mais les conséquences pourraient devenir dramatiques .. les allemands eux ont déjà donné en démagogie et les alternatives radicales .. ils ne veulent plus d'un tel drame national , car les conséquences furent dramatique avec un pays divisé en deux et un pays occupé par des puissances étrangères durant des décennies en plus des degats humains incalculables ..

Scipion0  a écrit le 15/10/2013 à 12:56 :

Article juste.
Reste que même à Paris il faut chercher l élite qui dans ce gouvernement a fait place ã des politiques plus idéologiques que stratèges et idoines. Et trop souvent ancrés dans des idées d un autre temps reposant sur la bien pensance.
Trop loin de comprendre le quotidien des Français ( qu ils ne vivent pas), trop théoriques et juchés sur des théories trop éloignées des besoins actuels (trop sociétales vs pas assez économiques), ils ont offert la voie royale aux extrêmes qui eux savent parler simple (mais sans fond...), entrant ainsi en résonance avec un peuple qui souffre.
Tout cela pour conduire demain, je le crains, à des politiques qui finalement, plus que jamais, vont être violentes car soumises aux diktats du monde, le repli sur soi ne pouvant que nous effondrer un peu plus tant notre quotidien est régi par ce qui nous vient d ailleurs ( pétrole, matières premières etc.). Et cet ailleurs ne nous fera pas de cadeau, surtout si nous glissons dans les extrêmes.
A vouloir la bien pensance permanente et l absence de réformes de fond (sécu, simplification de lEtat, baisse des charge, baisse nombre des fonctionnaires, etc.) la gauche, après l incapacité de la droite à faire également ces réformes, cr?e lentement mais sûrement le terreau des prochaines politiques qui, quel que soit le parti qui la remplacera, seront accompagnées d une dureté humaine inégalée.
Je souhaite me tromper...
Il est temps que le monde politique actuel soit remplacé par des gens de la société civile qui ont, eux, les pieds sur terre et une habitude d'action rapide affûtée.

appelez un chat un chat.  a répondu le 15/10/2013 à 13:46:

Lorsque vous écrivez parti de "l'extrême", à quel parti faites vous allusion?, si c'est celui que je pense et qui représente la "vraie"droite en France, vous êtes à coté de la plaque.
Allez faire un tour aux états unis, où j'ai vécu pendant 18 années, parcourez lez états de Virginie du nord et du sud, du Texas, du nouveau Mexique, de l'Arizona, là vous pourrez dire ce sont des extrémistes (j'y ai vu des volontaires civils prêter main forte à la police), Marine Le Pen passerait pour une gauchiste!.
En France votre dénomination concernant l'échiquier politique est complètement faussée par rapport aux appellations que vous donnez aux partis politiques, Par exemple L'UMP que vous qualifiez de "droite" n'est en fait qu'un part euro-mondialiste de centre gauche anti-souverainiste, idem pour le PS qui n'a de socialiste que le nom car c'est un parti politique relevant du centre libéral anti-souverainiste également!.

Guillaume  a répondu le 15/10/2013 à 16:17:

Le bon sens nous dicte que l'opinion est toute subjective. Ainsi, un extrême au Etats-Unis sera-t-il d'un degré différent d'un extrême en France. Ce qui ne veut pas dire être à côté de la plaque. Aussi, l'extrême américain est-il propre aux Etats-Unis. Pourquoi se priver d'un tel qualificatif au prétexte qu'ailleurs il serait inopiné ?
Bref, l'extrême droite française n'a rien d'une extrême droite américaine. Et ?

leblanc  a écrit le 15/10/2013 à 12:51 :

Euro monnaie d'escroc! les prix multiplies par dix depuis 2000 a part si ,comme le fait l'insee on prend en compte les balais a chiotte

lebleu marine  a répondu le 15/10/2013 à 13:49:

@leblanc
Entièrement d'accord avec vous, dommage que l'on ne puisse pas manger le matériel hi-fi et les balais de paille de riz, par ce que c'est sur ces produits qu'ils se base pour calculer l'inflation.

galileo  a écrit le 15/10/2013 à 12:28 :

VITE, supprimer toutes les aides aux entreprises (beaucoup de fraudes et d'effet d'aubaine) , contre une baisse massive des charges patronales... Déjà 17 mois perdus sur ce terrain avec F.Hollande... URGENCE pour donner du travail aux 5 millions de chômeurs et précaires.

Romain  a répondu le 15/10/2013 à 13:07:

Depuis cet été, (ce matin aux infos) 13 % de petites entreprises ont fermé leurs portes! voilà, le bilan !

élu ps  a répondu le 15/10/2013 à 19:16:

c'est que leur modèle n'était pas viable!nous nous battons pour créer de nouveaux airbus,,pour les nouvelles technologies de demain.les petits artisans et commerçants appartiennent a un modèle dépassé.vendre des vetements made in china,amazon peut le faire aussi bien!les deux cent milliards d'aides aux entreprises doivent etre redirigés vers les champions du cac 40,qui taillent des croupières au monde entier.le CICE est un premier pas dans la bonne direction

balzac  a répondu le 15/10/2013 à 22:57:

a élu PS , vous me faites rire , encore des aides aux grosses entreprises qui sont partout et nul part , depuis 40 ans on cumule l'assistanat a trésor public , 30 milliards de plus le CICE , bravo , les sous-traitants sont déjà menacés par des donneurs d'ordres , les petits artisans seront toujours neccessaire pour déboucher un évier ou encore refaire une installation électrique ou encore un couvreur pour remettre des tuiles suite a une tempête violente , quand au made in china il est partout et dans tous les secteurs d'activités ce n'était pas ainsi voilà 35 ans , la grande distribution avec ces centrales d'achats font vraiment le lit du made in china , les consommateurs y gagnent peut-être grâce au change en dollar contre l'euro , mais l'état y perd en TVA que vous relevez d'ailleurs .. l'impact de cette hausse de la TVA sera plus forte sur les produits qui ne sont pas china , pas étonnant que les électeurs soient en colère , quand aux technologies de demain meme si elles occupent 5 millions d'employés , elles ne suffisent pas a réduire notre chômage depuis 30 ans , enfin toutes ces aides sociales , fiscales distribuées aux grands groupes au turn over dans les emplois si ils beneficie des aides , souvent ces aides ne servent qu'a créer des emplois temporaires et non en CDI durables , enfin nous auront toujours besoin d'un boucher , d'un boulanger a moins qu'un jour les baguettes arrivent par airbus directement de chine ? ou qu'amazon livre notre rôti en 5 jours ? .. quand a la fraude a la TVA elle parait déjà relégué au prochain gouvernement ? , j'espère que non ...

QUIZZ  a écrit le 15/10/2013 à 12:15 :

Quel est le SEUL pays des 28 membres de l'UE dont les déclarations d'avoirs des hommes politiques ne sont pas publiques?Une fois répondu à la question peut etre que la franchouille sera moins naive.....

Parisien  a écrit le 15/10/2013 à 11:53 :

Vu de Paris, on constate que c'est au delà du périph que les problèmes prennent racine. C'est à que sont ceux qui profitent des diverses allocations, c'est là que sont les cités de la violence, c'est là que sont les grévistes, etc. Et nous, à Paris, on est obligé de payer pour eux. Pourtant c'est ici que sont les élites de la France, que se prennent les décisions, et que les gens travaillent le plus. Il faut que les troubles cessent et que les français rentrent dans le rang. L'élite c'est l'élite !

indigne  a répondu le 15/10/2013 à 12:35:

un jour prochain il y aurat le feux a la maison france , paris brulerat , la france avec la 5 eme republique est entree en regime totalitaire petit a petit , une copie du regime qui a trahi la france face a l'invasion allemande,

@ indigne  a répondu le 15/10/2013 à 13:10:

Mais non ! La france ne brûlera pas. Oh, certes, il y aura peut-être quelques gueulards dans les rues et trois vieilles bag,oles craùées. T puis ... plus rien. Avec leur mentalité d'assistés chroniques, complètement abrutis par le foot truqué, la télé-délibité et le loto auquel ils ne gagnent d'ailleurs pas.Plus courageux quand il s'agit de râler, avachis au comptoir du Café du Commerce, que lorsqu'il s'agit de prendre leur vie en mains, les franchouillards sont trop veaux et trop fainéants que pour commencer à "brûler la france", comme vous dites. Moutons manipulables et largement manipulés ils sont, moutons ils resteront. Et puis, un régime totalitaire leur va si bien : c'est leur meilleure garantie pour voir leur vie prise en mains par d'autres et pour être déchargés de toutes leurs responsabilités. Et ça convient très bien aux p'tits français moyens. Quant à "l'invasion allemande" ... Rappelez-vous que la france a toujours été, et notamment à cette occasion, un peuple de nervis et de collabos. Pourquoi voudriez-vous changer une équipe (un peuple) qui perd ?

La Rage  a écrit le 15/10/2013 à 11:45 :

J'aime bien les articles qui divisent la France. A croire que parce que l'on gagne 3500 ou 40000 euros on ne serait pas dans la détresse. Oubliant de facto que ces niveaux de salaires ne se trouvent que sur la région parisienne où le coût de la vie est hyper élevée. Le budget consenti au logement ponctionne 3 mois de salaire les impots sur le reveu 2 autres la taxe d'habitation et l'ensemble des taxes 1 autre salaire. Enfin il reste les dépenses incompressibles internet, assurance, téléphone, nourriture au final sur le gros gâteau en apparence il ne reste que 10000 euros. Pas de quoi se prétendre riche. Et encore si vous avez des gosses étant donné qu'il n'y a pas de place dans les crèches pour les gens qui ont des reveus dits "élevés" il vous faut prendre une nounou payer au smic avec les charges il vous en coute 2000 euros mois de quoi décourager l'un des deux partenaires à travailler, quid de sa retraite.J'ai déjà démontré à plusieurs reprises qu'en région parisienne entre une personne qui gagne le salaire médian et qui bénéficie d'un logement HLM c'est exactement le même pouvoir d'achat.

grouik  a écrit le 15/10/2013 à 11:32 :

mme Carlotti n'était elle pas l'ex porte parole de Guérini?ça lui va bien de pleurer sur le clientélisme

taxetretax  a écrit le 15/10/2013 à 11:25 :

Des résultats tangibles, il n'y en aura jamais avec ce gouvernement dont aucun des ministres n'a mis le pied dans un bureau ou la main dans le cambouis.Même pour la question des taxis ils n'y sont pas arrivés. Il manque à la France une participation de la société civile aux commandes. Mais les politiciens sont parvenus à bloquer le système et constituer un mode de gouvernance unique au monde : une quarantaine de ministres, une pléthore de sous-ministres et conseillers, 578 députés, 348 sénateurs, un nombre incalculable de ''roitelets'' régionaux etc... et tout ça pour quoi????? Mais bon! il parait que nous sommes la 5e. puissance mondiale.....

665  a répondu le 15/10/2013 à 12:54:

mais oui, c'est toujours de la faute des autres. les politiciens sont élus par qui ?
"Il manque à la France une participation de la société civile aux commandes." pour faire quoi ? quand on voit le niveau du français moyen...

@ 665  a répondu le 15/10/2013 à 13:24:

Vous avez parfaitement raison ! Les français ont les politiciens qu'ils choisissent et qu'ils méritent. Faut pas aller loin pour voir ce que les français plébiscitent. Si, aujourd'hui, ils ont élu un bande d'incompétents qui naviguent en vue, ils sortent tout droit d'un farouche partisan de la voyoucratie qui a, pendant 5 ans, injurié, menti et escroqué les français qu'il a consciencieusement mis à son service et à celui de ses (trop proches) petits copains de l'industrie et de la finance. Manipulables parce que totalement décérébrés, n'ayant pas le courage de penser par eux-mêmes, les français ne sont qu'un troupau de moutons tout juste bons à recevoir ce qu'ils méritent : être tondus chaque jour davantage. Les votes extrémistes et fascistes ? la belle rigolade ! Qu'ils portent donc un parti d'extrême-droite sans programme, qui ne survit péniblement que sur le terreau des minables petites trouilles franchouillardes et qui n'a de cesse de retourner sa veste (hier, c'étaient les juifs qui étaient les mauvais, mais aujourd'hui ce sont les Musulmans. La belle continuité et l'exemplaire honnêté que voilà, digne de ce parti fasciste) au pouvoir. Au premier sondage, les p'tits français moyens le descendront en flammes. Comme ils le font toujours. parce qu'ils ont horreur de voir leurs propres échecs dans les yeux des politiciens qu'ils s'obstinent à élire. Quitte à choisir les pires. Mais il est vrai que qui se ressemble ...

hermes  a écrit le 15/10/2013 à 11:17 :

Encore un article bien tendre avec François Hollande. A chaque critique, le journaliste apporte un argument pour tempérer. Ce qui est un peu gênant, c'est que l'endettement s'accélère encore plus que sous Sarkozy qui lui même était une catastrophe. A ce rythme, nous serons autour de 1 000 md d'euros supplémentaires à la fin du quinquennat alors que la crise n'est plus à son paroxysme. Au delà de ça comme son prédécesseur, Hollande n'engage aucune réforme de structure (comme son prédécesseur d'ailleurs) et met des pansements par ci par là. C'est hallucinant de voir des articles aussi complaisants avec le pouvoir. Beaucoup de gens en ont assez des politiques, mais que les journalistes du "système" ne se sentent pas non plus à l'abris. Ils sont également très responsables de la montée du FN. De plus en plus de Français ont compris le rôle de la plupart des médias prêts à tous les mensonges.

libcher  a répondu le 15/10/2013 à 11:40:

Bien d'accord avec vous .. mais en guise de pansements (sur une jambe de bois ) ,c'est plutôt l'euthanasie qu nous est promise par nos "élites " ,avec en plus interdiction de se poser des questions sur notre avenir ..

titi  a répondu le 15/10/2013 à 11:53:

Hollande ne peut pas faire grand chose, il passe son temps à voyager......!

@ titi  a répondu le 15/10/2013 à 13:08:

ah ! pour ça, il profite avec sa Pompadour! tu parles, elle devait soi disant garder son boulot car elle voulait rester "indépendante";! ouais! c'est super de voir du pays au frais de la "princesse" !!

baudinus  a répondu le 16/10/2013 à 12:55:

Tout à fait d'accord avec vous, Hermès. Je m'étonnais que personne ne critique ces phrases qui m'ont choquée : "Tout comme passent totalement inaperçus les différents frémissements enregistrés sur la situation économique, tant (trop?) mis en avant par l'ensemble des ministres. Pourtant, il est vrai que la croissance repart doucement (0,4% attendu au dernier trimestre), que le moral des chefs d'entreprise se redresse doucement aussi, que le chômage des jeunes - grâce aux contrats aidés - se stabilise, que le commerce extérieur reprend des couleurs..."

Ces chiffres sont des mensonges comme l'incompétence supposée du PS est un mensonge.
Nous sommes face à des politiques qui sont chargés d'une mission : laminer par le bas, faire le lit du pacte atlantique. Vive le chômage de masse et la non inflation qui enrichit les multinationales.

L'incompétence est bien le fait des journalistes économiques, et encore je suis tendre car je pense qu'ils sont payés par le système, au moins en progressant dans l'échelle professionnelle de leurs mensonges et omissions.

Concernant l'euro  a écrit le 15/10/2013 à 11:10 :

Quand nous avons endossé le costume de l'euro ça a commencé à nous démanger grave, et de plus en plus. Pour ne plus se gratter il faut de suite retirer ce costume. Que les génies de l'opinion préfabriquée réfléchissent un petit peu.

@con cernant...  a répondu le 15/10/2013 à 11:46:

Il fallait que tu te laves avant de te changer !

Concernant l'euro  a répondu le 15/10/2013 à 12:12:

@con cernant. Il y aura toujours des lumières heureuses. Nonobstant vous devriez allumer la votre.

stanyr  a écrit le 15/10/2013 à 11:08 :

Un exemple à propos du mille feuilles administratif:

Les cantines scolaires.
Dans le primaire et à la maternelle c'est la ville qui gère
Dans les collèges c'est le département qui gère
Dans les Lycées c'est la région qui gère
Dans les universités c'est l'état via les Crous qui gère
Je suis convaincu que l'on pourrait facilement faire l'économie d'au moins deux échelons dans la gestion des cantines et dans bien d'autres domaines.

Il faut et il est impératif de faire des économies à tous les niveaux de notre administration plutôt que de taxer par tous les bouts les Français mais pour cela il faut une réelle volonté politique ce qui semble être loin, très loin des préoccupations de nos dirigeants actuels.

BZH  a écrit le 15/10/2013 à 11:08 :


PARIS n est pas le centre économique du monde *

@BZH  a répondu le 15/10/2013 à 12:14:

...du monde, non ! mais de la France oui ! ne t'en déplaise ...

@@BZH  a répondu le 15/10/2013 à 12:37:

Non en France Paris n'est le centre economique. Lyon et sa région est la 8 eme region economique d'Europe

dommage  a répondu le 15/10/2013 à 12:42:

le probleme le centre de la france est sale, quand le centre se deplace en province lors qu'il rentre chez lui il laisse derriere de la salete (exemple flagrant les campings)

iliad  a écrit le 15/10/2013 à 11:07 :

"Bien qu'il ait peu promis durant sa campagne, François Hollande apparaissait comme l'homme qui allait permettre un changement juste."... Peu promis ? C'est une blague au second degré ? Il a même nié l'existence de la crise !

@ illad  a répondu le 15/10/2013 à 13:10:

il était VRAIMENT aucourant des affaires de la France, le pépère!

belou1er  a écrit le 15/10/2013 à 11:00 :

attention il n'y a pas que l'élite politique "visible" - ceux dont on nous rabat les oreilles chaque jour - il y a aussi tout ceux qui se prennent pour des élites et qu'on ne connait pas : je veux parler de tous ces hauts fonctionnaires cachés dans les administrations et les services de l'état - préfectures et compagnie - et qui quel que soit le pouvoir politique en place n'en font qu'à leur tête et à leurs idées. Le résultat est là rien n'a bougé depuis 40 ans de peur que leur rente de situation et magouilles en tout genre disparaissent. Tremblez bas peuple nous agissons dans l'ombre pour notre bien à nous élites cachés.
Et bien c'est bientot la fin car la révolution des gens d'en bas a commencé.

@belou1er  a répondu le 15/10/2013 à 11:28:

Et bien c'est bientot la fin car la révolution des gens d'en bas a commencé.
+1 tout a fait d'accord et à Paris comme ailleurs toute" l'elite politique "devra prendre ses
jambes à son coup

665  a répondu le 15/10/2013 à 12:59:

ben voyons, retournez donc au bar des sports regarder 'jour de foot'

libcher  a écrit le 15/10/2013 à 10:59 :

Article bien indulgent pour les nullités qui nous gouvernent ! Mais permettez moi de dire que si les élites s'appellent désormais Carlotti , Guérini , et autres oligarques de Marseille, toutes étiquettes confondues , ainsi que du nom de la plupart des Ministres de Hollande vous n'avez pas une haute opinion des "élites "! perso pour avoir vu des reportages sur les politiques de la France des années 1970 -80 , je mesure l'horrible dégringolade !

toxique  a écrit le 15/10/2013 à 10:58 :

Bactéries et virus ont besoin d?un milieu propice a leur développement ou circulation, cela fonctionne tant que le milieu accepte après c?est l?inflammation et les cancers. Les agents pathogènes politiques ont tout fracassé pour se maintenir, le diagnostic n?est pas bon et ils devraient pour éviter que tout tourne a l?anarchie cancéreuse accepter de disparaitre.

JB38  a écrit le 15/10/2013 à 10:55 :

Tempête dans un verre d'eau. Sûr que le cataclysme, le tsunami, le typhoon "éfénobrignolesque" va révolutionner la planète. Houlàlà, j'ai peur.

@JB38  a répondu le 15/10/2013 à 13:11:

PAS SUR! PAS SUR!!......

aka  a écrit le 15/10/2013 à 10:55 :

La situation actuelle n'est pas bonne. Mais c'est pas avec le FN que ça va s'améliorer. Et profitons bien de la période actuelle, car quand on va devoir passer à la caisse pour rembourser nos dettes ou faire défaut dessus on sera encore un étage en dessous. Idem avec le nucléaire dont il va bien falloir gérer la sortie (à la japonaise ou à l'allemande) et dont le financement n'est pas prévu (le CEA, EDF, Areva et l'état sont tous à sec).

jules  a écrit le 15/10/2013 à 10:48 :

le commentaire de notre CHERE ministre des HANDICAPES (çà ne s' invente pas ) est le reflet d' un ETAT D ' ESPRIT

Pierre  a écrit le 15/10/2013 à 10:46 :

Très bon article qui résume bien l incompétence de hollande et du gouvernement des amateurs qui bricolent chaque jour et qui proclament que tous va s améliorer ils ont fait des réformes a l eau tiède incapable d avoir une stratégie ils sont heureux dans leur voiture avec chauffeur et leur palais Aucun homme d état dans tous ces petits personnage juste des populistes qui essayent de communiquer. C est pitoyable

luc.b  a écrit le 15/10/2013 à 10:45 :

Le moteur du FN, c'est l'immigration extra-européenne qui a fortement augmenté depuis 1995, comme le montre les statistiques de l'INED et de l'INSEE. L'immigration africaine est passé de 30 000 en 1995 à 90 000 aujourd'hui. Le nombre de naissances où la mère est né en Afrique est passé de 60 000 en 1995 à 90 000 en 2011. Sur la même période, l'immigration turque a doublé.

@ luc.B  a répondu le 15/10/2013 à 13:20:

....et pas que........!!!!

Ou est le populisme  a écrit le 15/10/2013 à 10:36 :

Les vrai populistes sont au gouvernement qui ne veulent rien réformer les français voient bien que toute ces taxes et impôts ne servent a rien la croissance ne repart pratiquement pas le chômage les dettes sont au maximum le gouvernement a renoncé a tous ces promesses c était peut être la dernière chance des parti conventionnel. Maintenant il faut une révolution avec des nouvelles tête et pas des hamon ou NKM qui sont des clones et des énarques il faut des gens honnêtes qui parlent pas la langue de bois vive la révolution

François  a écrit le 15/10/2013 à 10:35 :

Excellente analyse !
Merci

canari  a écrit le 15/10/2013 à 10:33 :

ce gouvernement est un ramassis de girouettes incompétentes ,que des fonctionnaires et des profs qui n ont jamais géré,ils ont administre ,c est facile de depenser l argent que les autres ont durement gagne !!

albatros  a répondu le 15/10/2013 à 10:58:

Les profs du gouvernement sont des professionnels de la politique et n'exercent plus depuis longtemps. Ils n'ont plus rien à voir avec une corporation qui se bat tous les jours pour éduquer des gamins que les parents ont laissé faire. La victoire du FN est due à la désespérance des électeurs après 30 ans d'irresponsabilité de droite et de gauche avec le bouquet final sarkosien qui a tout promis et rien tenu !

Huhu  a répondu le 15/10/2013 à 10:59:

>Canari Jaune devant et Marron-Brun derrière le masque...

Oh oui! Les fonctionnaires sont incompétents question gestion! Mais dites moi, la sidérurgie français, ceux qui l'ont plombé à l'époque de Raymond Barre, ce n'était pas des fonctionnaires?
Comme d'ailleurs ceux qui ont plombé Alcatel? Et d'ailleurs, Arnaud Lagardère, il est incompétent ou juste malhonnete?

chacha  a répondu le 15/10/2013 à 11:23:

C'est exactement cela .Je suis entièrement d'accord avec canari

Kirk  a écrit le 15/10/2013 à 10:20 :

"Après 40 ans de chômage de masse, il y a un rejet du politique. Une impression que "rien ne marche" et que tous les gouvernements de droite comme de gauche ont échoué."Le bateau est échoué depuis longtemps sur la gréve.Sauf qu' en dehors de ce constat,l'on voit bien que tout cela a été murement penser, planifier,cela c'est fait par palier,destruction de l'industrie soi disant obsolète remplaçait par les services l'avenir radieux,remplaçaient (délocalisés eux aussi) par la financiarisation pour arriver à cette situation qui est la notre ou l'on a un endettement massif et son corollaire économique dévastateur socialement .Mais bon restons optimiste,ils s?apprêtent à ponctionner notre épargne pour payer la rançon.Dans une quarantaine d'années ça ira mieux,l'économie étant c'est bien connu un éternel recommencement.

FrNéo  a écrit le 15/10/2013 à 10:18 :

Oui contre la trahison des élites apatrides, des FRANÇAIS qui nous ont vendus aux banquiers comme de la vulgaire marchandise, avec la complicité de Giscard d'Estaing depuis la loi de 1973 (Les USA depuis 1913 avec la FED), qui lui même a participé aux lois Européennes qui interdit à la BCE de prêter de l'argent aux états, mais les obligent à emprunter aux banques contre des intérêts. Ils veulent nous mettre en esclavage pour ne pas perdre leur petit pouvoir. Des êtres humains qui se comportent comme des prédateurs sans foi ni loi, et qui nous imposent par la force de la guerre financière, leur diktat. On n'a jamais vendu autant de Porsche à 150 000 euros avec des carnets de commandes déjà pleins jusque fin 2013 (Demander à Porsche France). Ils tapent sur les Roumains qui sont Européens (Et nous parlent de l'intégration et du racisme), et il régularisent des dizaines de milliers de sans papier "non Européens", et ponctionnent les retraités pour financer des prestations à des gens qui n'ont jamais travaillés en France. Alors oui le FN est un parti démocratique, et malheureusement pour ces élites qui nous mentent, leur plus grand ennemi c est l'internet, pourquoi ? Car ils ne peuvent plus rien nous cacher !... Nous sommes nés libres et égaux en droits, et nous sommes très mécontent...

JB38  a répondu le 15/10/2013 à 10:44:

@FrNéo
"Alors oui le FN est un parti démocratique" Ce n'est pas parce qu'un mensonge est répété qu'il devient une vérité. "Nous sommes nés libres et égaux en droits et nous sommes très mécontents". Je comprends que quelqu'un qui adopte le FN est "mécontent d'être libre et égal en droits". Ne pas l'être c'est vivre sous une dictature. Dont acte.

@FrNéo  a répondu le 15/10/2013 à 10:50:

Le FN ne souhaite pas sortir de l'UE. C'est un leurre qui permet de bloquer 20% de l'électorat et de "salir" auprès de l'opinion l'idée pleine de bon sens de rertouver notre souveraineté. Il suffit de regarder leur site pour comprendre. Ils parlent de renégociation des traités, ce qui est impossible (ça fait 30 ans qu'on nous vend une "autre europe"). Alors que pour en sortir, il suffit d'utiliser l'article 50 prévu à cet effet. Le seul parti républicain qui souhaite réellement sortir de l'ue/l'euro c'est l'UPR (boycotté par les médias). Regardez et vous verrez la différence.

Question  a répondu le 15/10/2013 à 11:01:

c'est quoi l'UPR : union pour respirer ?

@question  a répondu le 15/10/2013 à 11:58:

Si vous êtes curieux, allez regarder.

@JB38  a répondu le 15/10/2013 à 12:33:

Je ne suis pas du tout favorable aux idées (antiéconomiques) du FN. Mais ne vous en déplaise, le FN EST un parti démocratique : Si ce n'était pas le cas, qu'attendent vos amis politiques pour le faire interdire ??? Soit il n'ont pas les c..lles pour le faire, soit l'existence du FN les arrange pour leurs manipulations politiciennes ... mais si le FN existe, c'est bien qu'il répond aux exigences de la démocratie et de la république !!!

@pmmmmmxr  a répondu le 15/10/2013 à 14:15:

je suis de votre avis ..c est deja le cas la confiance est perdue les resultats sont la et pour lomgtemps ....la gauche caviars ...et ses amis ponctionnaires c fini

pmxr  a écrit le 15/10/2013 à 10:13 :

François HOLLANDE va payer tres cher ... le non alignement au niveau des retraites du public sur le privé ... ainsi que la suppression des jours de carence pour nos amis fonctionnaires (votant principalement à gauche) !

JB38  a répondu le 15/10/2013 à 10:38:

@Pmxr
Pourquoi autant d'agressivité: "payer très cher" ça veut dire que les socialistes vont perdre les prochaines élections.. ce ne sera pas la première fois, et il est plus reposant d'être dans l'opposition. Quel est votre niveau de frustration pour vouloir "faire payer très cher" quelque chose à quelqu'un, qui même s'il ne vous convient pas essaie de faire honnêtement ce qu'il a à faire?

Huhu  a répondu le 15/10/2013 à 11:04:

>pmxr

Si tu n'aime pas ton boulot, change en. Pas besoin de passer ta vie à deverser ta frustration sur autrui.

Et puis tu n'avais qu'à être plus intelligent dans ta jeunesse: tu pouvais passer les concours de fonctionnaire.

Jonas  a répondu le 15/10/2013 à 11:16:

Quel est le problème de dire "payer très cher" si ce n'est de trouver un synonyme qui n'est qu'un euphémisme. En quoi les fonctionnaires devraient être privilégiés et avoir une retraite plus jeune (à part peut-être les militaires qui ont le sens du devoir). En quoi se lever tôt pour travailler à la SNCF 7h est plus éreintant ? Au travail les jeunes !
Tout ça 'est de la magouille gouvernementale qui n'a rien de bon à part de donner envie aux Français d'être fonctionnaires - comprendre assistés - par flemme et fainéantise. Les entrepreneurs trinquent et l'esprit d'innovation et de création de valeurs n'est pas récompensé mais seulement ponctionné. Toutes ces taxes ne donnent pas envie aux français de créer de la richesse or c'est là la renommée de notre pays qui n'est vu outre-frontières que comme un pays d'assister. C'est d'ailleurs pour toutes ces raisons que l'immigration est si importante: comme c'est bien de toucher les allocations...


matheo  a écrit le 15/10/2013 à 10:12 :

les politiques nous prennent vraiment pour des démeurés ; quand on leur parle du FN LA réponse des POLITIQUES à oui mais eux
veulent sortir la france de l'euro mais le CITOYEN LUI pense le fn nous sortira de l'immigration, aide médical d'état, de l'hotel payée aux deboutés du droit d'asile etc comme on le vit à marseille; de meme le POLITIQUES DIT si on diminue les fonctionnaires vous n'aurez plus d'école d'hopitaux le CITOYEN Pense que l'on peut supprimer la moitié de élus des agences d'état, des comités theodule etc etc

pmxr  a écrit le 15/10/2013 à 10:09 :

le monde politique va payer tres cher la non reconnaissance du vote blanc !

JB38  a répondu le 15/10/2013 à 10:46:

@Pmxr
C'est une manie de vouloir toujours "faire payer très cher" tout et n'importe quoi. Vous devriez consulter, ça doit vous empoisonner la vie un truc pareil.

xxx  a répondu le 15/10/2013 à 11:40:

JB38 :Vous vous sentez le Mr BAYARD de l' """Hollandisme""" ??? L'avenir vous le rendra, j'espère pour vous !!!

Évidemment  a écrit le 15/10/2013 à 10:09 :

Quand suivez la vie politique le gouvernent et FH ne font que se contredire mentir embrouiller et on oublie toute leur promessss de campagne Ce n est qu un début ils faut pendre tout les énarques

JB38  a répondu le 15/10/2013 à 10:49:

@Evidemment.Depuis un IPHONE
Si posséder un Iphone conduit à écrire aussi mal, je suis pas prêt d'en acheter un.

magicamille  a répondu le 18/10/2013 à 18:15:

En effet,cela n'a pas l'air terrible !

La soupe est bonne  a écrit le 15/10/2013 à 10:08 :

François Hollande a grossi par rapport au candidat et les français le voyent

@ la soupe est bonne !  a répondu le 15/10/2013 à 13:26:

Tu parles !!!!!

pmxr  a écrit le 15/10/2013 à 10:07 :

la montée du ras-le-bol de l'élite parisienne ne sera pas qu'a Brignoles et Marseille ... le tsunami politique arrive !!!!!!!!!!

+1  a répondu le 15/10/2013 à 10:25:

On les entend dire que bric nomes n est pas la France il refuse de voir la vérité c est des nuls et des profiteurs

JB38  a répondu le 15/10/2013 à 10:52:

@Pmxr
Le tsunami politique... Le typhoon, la tempête tropicale, l'orage, le grain, l'averse, quatre gouttes de pluie, pas plus.

@ JB 38  a répondu le 15/10/2013 à 13:28:

Vous avez la science infuse, cher JB38 pour affirmer qu'il n'y aura pas "d'orage, d'averse, etc etc !?

Antoine  a écrit le 15/10/2013 à 10:03 :

On s'en fiche de l'avis des provinciaux.

Il peuvent voter pour un parti populiste tant que c'est pour une élection locale on s'en moquer.

Pour les élections nationales on sortira le grand jeu : concert de yannick Noah marche "touche pas à mon pote" etc.....

la messe est dite...  a écrit le 15/10/2013 à 10:02 :

Bonjour, La gauche comme la droite , a part ponctionner le bas peuple n'ont rien fait.Le Rapport Production par individu à été multiplié par 10 est nous sommes de plus en plus pauvre...Ou passe la différence? Dans certaines niches ,Dorures d'Etat , Copinage ? Y en a marre, il faut casser le moule...Et voter autre chose.

jean23  a écrit le 15/10/2013 à 10:01 :

notre /élite/est une armée de prétentieux incompétents formée soit a la minable E.N.A.,soit aux médiocres Sciences Po !
Ces /élites/sont très éloignées des réalités du terrain ainsi que du travail en entreprise,exemple type hollande qui n/a jamais travaillé en entreprise ayant été fonctionnaire du P.S.

Vieux-Port  a écrit le 15/10/2013 à 9:53 :

Pour Marseille, vous n'avez rien compris aux résultats du 1er tour. L'arrivée en tête de Ghali n'a aucun rapport avec la vie politique nationale. C'est la revanche de Guérini, qui soutient dans l'ombre amis très activement Samia Ghali. Vous connaissez Franck Dumontel ? C'est le mari de Samia Ghali. Quand les frères Guérini ont installé Eugène Caselli en homme de paille à la tête de la communauté urbaine (joli tour de passe-passe, les élus de droite y étaient supérieurs en nombre), c'est Franck Dumontel qui a été nommé chef de cabinet. Caselli l'a viré quand il a été appris ça après les révélations du JDD.
http://www.marsactu.fr/affaires/suite-aux-revelations-du-jdd-caselli-debarque-franck-dumontel-son-directeur-de-cabinet-a-la-communaute-urbaine-de-marse

Ghali et ses soutien guérinistes mêlent à la fois le populisme, le clientélisme et vote communautaristes. Un cocktail explosif dans cités marsiellaises traitées en république bananière par les élus PS depuis des décennies.

Les chefs du PS auraient dû faire le ménage depuis longtemps dans les Bouches-du-Rhône. Guérini n'est toujours pas exclu du parti à ce jour. Il a décidé de couler les primaires et il est en train de réussir.

@Vieux-Port  a répondu le 15/10/2013 à 10:18:

Tout à fait de votre avis ! La politique avec ses "ismes" c'est comme la religion, que du mensonge et de la falsification. Une élite soit disant bien pensante mène le peuple inculte là où elle a décidé de l'emmener, c'est à dire au chaos. Notre vie nous appartient, nous devons nous réveiller et suivre ceux qui nous secouent et non ceux qui nous endorment. C'EST PANPAN QUI A RAISON

ou at f  a écrit le 15/10/2013 à 9:48 :

Rien d'étonnant à ça ! Un exemple ? Le Francais veut de la sécurité, veut qu'on arrête les delinquants... que fait le pouvoir ? Il s'en prend aux automobilistes, il s'en prend aux clients des prostituées ! Autrement dit, au lieu de s'en prendre aux vrais délinquants, il transforme chaque citoyen en délinquants potentiels. C'est clair que le compte n' y est pas...

trez  a écrit le 15/10/2013 à 9:44 :

Il n'y a pas que la détestation des élites qui expliquent ce résultat. Hollande a été élu sur un programme... qu'il n'a pratiquement jamais respecté, soit par duperie, soit par lâcheté. Le pouvoir est sanctionné surtout pour ses promesses non tenues. Un des signes qui ne trompe pas, c'est que la confiance que lui ont accordée ses électeurs s'est érodée. Le jour où la parole politique redeviendra crédible, ca ira mieux. En attendant, on vote pour celui qui n'a encore aucun mensonge politique à son actif. C'est donc tout naturellement le FN, qui n'a jamais eu de responsabilités nationales qui tire les marrons du feu.

@trez  a répondu le 15/10/2013 à 10:14:

Promesses non tenues... parce que non tenables !! ... on ne PEUT pas augmenter les dépenses plus qu'on en a les moyens, on ne PEUT PAS avoir un déficit en hausse (et un simple ralentissement d'une hausse ne serait jamais une baisse) sans se retrouver dépendant des prêteurs, on en PEUT pas soutenir un aéroport ND des Landes tout en s'alliant à des verts intégristes, on ne PEUT PAS vouloir faire baisser les loyers tout en dissuadant les propriétaires d'investir dans l'immobilier et de louer, on ne PEUT pAS faire des réformes scolaires en laissant l'addition aux communes, On ne PEUT PAS vouloir surtaxer les investisseurs et se plaindre de la baisse des investissements, etc etc etc : Programme intenable = promesses non tenues ... il ne pouvait en être autrement .. Le père Noel ne vient qu'un jour par an ... les 364 autres jours, il faut arrêter de rêver !

@@trez  a répondu le 15/10/2013 à 13:30:

ON NE PEUT PAS TENIR, on NE PROMET PAS !!!!! Point, car sinon plus du tout crédible! et c'est PEU DIRE..... !

Le paysan  a écrit le 15/10/2013 à 9:41 :

Impossible de réduire le chomage dans cette UE sans changer le contenu des traités . Ne pas le savoir , ne pas le vouloir , est recu par le peuple qui perçoit de facon subliminale la volonté de le tromper , d ou sa révolte qui se traduit par le rejet . Ceux qui savent dans les appareils politiques de gouvernement ont une lourde responsabilité sur notre futur.

@lapaysan  a répondu le 15/10/2013 à 10:00:

Pour changer les traités, faut l'accord des 28 (unanimté). Faut comprendre que les anglais, les allemands ou les hollandais n'ont les mêmes intérêts et les mêmes points de vue que les français. Ce n'est pas une critique, c'est un constat issu du bon sens. La seule solution, c'est de sortir de cette UE qui nous mène au chaos et à l'esclavage. Pour comprendre, jetez un oeil sur les analyses de Francois Asselineau sur upr.fr

Le paysan  a répondu le 15/10/2013 à 11:12:

Merci de me faire savoir quelle doit etre l issue , mais l europe est une bonne chose , sauf que les traités sont à la faveur des multinationales et ca il faut espérer le changer . Sinon vous avez raison.

psquar  a écrit le 15/10/2013 à 9:20 :

F H n'a pas eu le courage de s'attaquer aux retraites de la fonction publiques bien plus avantageuses que celles du privé ,sans compter les régîmes spéciaux.
Le manque de courage se paie cher dans la vie et aussi en politique.

claudus  a répondu le 15/10/2013 à 9:54:

ou avez vous une reprise ??????, cet article est tendancieux encore , l'echec de Chirac vyou notoire , l'echec des socialistes , programme bidon de Flamby nous conduit tout droit au desastre , en France les inegalites sont trop importantes entre le public et le privé , le public ils ont tout ............ et encore ils ne sont pas content , ils mangent 60 % du PIB c'est beaucoup trop pour rien .................la FN n'est que le ras de bol des francais ...........................

Panpan  a écrit le 15/10/2013 à 9:18 :

Mon avis n'engage que moi, mais la seule porte de sortie de notre pays se trouve non plus dans les partis politiques traditionnels, mais dans des mouvements citoyens tels que le mouvement "Nous, citoyens" initié par Denis Payre, et dont je reprends ici la description lue dans un autre article.
« Le pouvoir politique est aux mains de personnes qui privilégient leur réélection plutôt que l'intérêt général. Et souvent ce sont des fonctionnaires qui ne connaissent pas le monde de l'entreprise », dénonce l'entrepreneur Denis Payre. L'objectif est de permettre à des personnes de la société civile, qu'ils soient chefs d'entreprise, travailleurs libéraux, salariés du privé, de pouvoir exercer un mandat politique et de repartir dans la sphère privée une fois leur mission politique accomplie.
« Changer les gens qui sont au pouvoir »
En somme, en finir avec les professionnels de la politique. « J'ai rencontré beaucoup de gens qui veulent s'engager politiquement car ils voient l'urgence de la situation, mais ne se reconnaissent pas dans les partis traditionnels, ni dans les extrêmes », explique Denis Payre.
Son mouvement compte bien présenter des candidats à de futures élections, par exemple aux prochaines européennes, en mai. Mais pour l'heure, le programme de ce nouveau parti n'est pas finalisé. Le mouvement doit lancer une plate-forme collaborative et plusieurs groupes de travail se sont mis à réfléchir, notamment sur les thèmes de la fiscalité et de l'efficacité de la dépense publique.

Kazbo  a répondu le 15/10/2013 à 10:53:

Vous avez raison de souligner que la fonction publique a accaparé tout le pouvoir: legislatif (90% de deputes sont fonctionnaires ou syndicaliste), executif (idem) et judiciaire (par la force des choses).

JFC06  a écrit le 15/10/2013 à 9:10 :

Nos "élites" sont surtout des autistes qui vivent dans leur microcosme. Ce sont des professionnels de la politique qui n'ont de cesse que de préserver leur train de vie. Que l'on se rassure, les Français revoterons pour les mêmes qui leur présenterons en campagne des résultats faussés et des promesses d'avenir à faire rêver. Regardez il n'a fallu que quelques mois à l'UMP pour proposer des solutions qu'ils n'avaient pas vue lorsqu'ils gouvernaient, il a fallu peu de temps à un premier ministre sortant pour avoir un programme économique innovant . Le pouvoir actuel se sert de son programme pour réaliser des réformes mineures pour le bien être de la majorité des Français. Mariage pour tous contre chômage pour tous, taxes et mesures écologistes pour 6% des Français (écologistes) contre refonte promis de la fiscalité générale...etc ...

Le marquis  a écrit le 15/10/2013 à 9:09 :

" Il indiquent " . 1er paragraphe.
Ponctuation intermédiaire. 1er paragraphe.
AveuX Second paragraphe.
Syntaxe , quatrième paragraphe.
Etc.
Etc.

Panpan  a écrit le 15/10/2013 à 9:09 :

Je cite:
"Pourtant, il est vrai que la croissance repart doucement (0,4% attendu au dernier trimestre), que le moral des chefs d'entreprise se redresse doucement aussi, que le chômage des jeunes - grâce aux contrats aidés - se stabilise, que le commerce extérieur reprend des couleurs..."

Vous vous foutez de notre gueule? Le nombre de redressements et liquidations judiciaires en France a atteint 12.790 au troisième trimestre, en hausse de 7,5%, selon Altares.
Les 2000 entrepreneurs et patrons qui étaient à Lyon la semaine dernière avec Pierre Gattaz sont écoeurés et le lui ont bien fait sentir.
Je ne commenterais même pas votre passage sur le chômage des jeunes tant il utopique et parait sortir de la bouche d'un socialiste de la première heure.

Nos gouvernants sont profondément déconnectés du monde de l'entreprise. A droite comme à gauche. L'ENA, Sciences Po sont des fabriques à gros melons qui ne créeront jamais de leur vie, jamais d'emploi, jamais d'innovation car ce sont des études trop généralistes, trop jacobines et dont la finalité n'est finalement que de maîtriser les rouages de l'administration française... C'est à dire ne surtout pas sortir des sentiers battus. Cette même suradministration dont tout le monde s'accorde à dire qu'elle est ô combien superflue et plombe l'économie et l'innovation de notre pays. On ne se rend véritablement compte du ravin dans lequel est tombé la France et de la terrible lourdeur de toute son administration, depuis la sous-préfecture jusqu'au plus haut sommet de l'Etat, que lorsqu'on a voyagé, mis les voiles, bref vécu dans un autre pays. Personnellement, j'ai 30 ans et un certain bagage mais au chômage et je n'ai pas le temps de rester moisir après 2 ans d'inactivité. J'ai donc mis les voiles ailleurs et j'encourage les jeunes de notre pays à ne pas perdre plus de temps qu'ils n'en ont déjà perdu pour éviter les regrets.

Kazbo.  a répondu le 15/10/2013 à 9:42:

+1! ... et bonne chance dans la vie.

malcomprenant  a répondu le 15/10/2013 à 9:47:

+1 nos élites sont la pour règlementer les rond points

malcomprenant  a répondu le 15/10/2013 à 9:47:

+1 nos élites sont la pour règlementer les rond points

@ PANPAN  a répondu le 15/10/2013 à 13:36:

Bon courage, vous vous en sortirez ailleurs, si vous êtes volontaire !

Kazbo  a écrit le 15/10/2013 à 9:09 :

Jean-Christophe Chanut pousse un cri: "..qui croit encore au fameux théorème de Helmut Schmidt selon lequel "les profits d'aujourd'hui font les investissements de demain et les emplois d'après demain"?".... sans doute en pensant que la bonne methode serait: "...les impots d'aujourd'hui font les investissements de demain et les emplois d'après demain". Le chef de Chanut et de tous ces gauchiste, le president Hollande pratique cette methode avec des resultats "brillants". Sur le seul point ou je suis d´accord avec Chanut c´est sur Sarko: "Hollande été élu par un rejet de Nicolas Sarkozy, considéré comme un homme qui parlait fort mais, finalement, agissait peu." mais pour moi c´est une maigre consolation. Un autre truc de Chanut completement louffoque merite d´etre releve: " il est vrai que la croissance repart doucement (0,4% attendu au dernier trimestre), que le moral des chefs d'entreprise se redresse doucement aussi, que le chômage des jeunes - grâce aux contrats aidés - se stabilise, que le commerce extérieur reprend des couleurs...", Les electeurs de Brignoles doivent etres aveugles ou c´est la methode Coue a fond qu´applique Chanut, une specialite gauchiste aussi.

VERITE  a écrit le 15/10/2013 à 9:06 :

IL Y AVAIS LE BLEU ? ILY AVAIS LE ROSSE? ET LES FRANCAIS MECONTENT SONT TENTES PAR LE NOIR ? LE PROBLEME C EST QUE LE NOIR N A JAMAIS GOUVERNE OU DIRIGER DES MAIRIES ?ILS DECHANTERONS QU EN IL VERRONS QUE DANS UNE ECOMMIE DE PLUS EN PLUS MONDIALISSE . ILS SE FERONS REJETER COMME LES AUTRES???

Colonel  a écrit le 15/10/2013 à 8:57 :

Ce sera pas la St. Barthélémy mais la St. Ponction aires ,bonjour les MUNICIPALES

Carlier  a écrit le 15/10/2013 à 8:55 :

Excellente analyse . Rien n est mis en place pour rétablir les comptes publiques, Hollande ne veut pas faire les réformes indispensables pour réduire la dépense publique, il préfère le matraquage fiscal et l etend à tous les ménages imposablesCOMMENT VOULEZ VOUS ÉPARGNER INVESTIR DANS L ECONOMIE ET CRÉER DES EMPLOIS
Le président compte sur la reprise des autres pays, en attendant il va encore atteindre des scores jamais vus d impopularité bientôt moins de 20 % !!!!!

Levicomte  a écrit le 15/10/2013 à 8:52 :

*Celle qui l'a perdu : celle qui 'a perdue (4e paragraphe), *un malaise nourrit par : nourri par (6e paragraphe), *s'est retrouvé a devoir : à devoir (11e paragraphe), *de surcroit : surcroît (13e paragraphe), *les voltes faces : les volte-faces,* sont épargné : épargnés (16e paragraphe), *comme l'y invite de nombreuses composantes : l'y invitent, *à ce train là : ce train-là, *vue l'état : vu l'état (17e paragraphe), *et Marseille où les deux faces : ou les deux faces (phrase de clôture).

Bof...!  a écrit le 15/10/2013 à 8:51 :

Le seul cap que suivent nos gouvernants c'est celui de la politique de Bruxelles, ce qui engendre des programmes sans consistances et similaires, des actions sans envergures, mais créatrice de polémiques inutiles en attendant que le temps passe!

malcomprenant  a répondu le 15/10/2013 à 9:18:

Bruxelles n est en rien responsable par exemple à nos 40 000 rond points dans les communes ( souvent des rond points " fictifs" pour prévoir future voierie) : nous sommes au moins champion du monde des rond points ! Les elections municpales arrivent et j attends que les politiques nous donnent previsions et s engagent sur la fiscalité communale ( taxe habitation fonciere , dépenses etc ..) mais je n entends pas grand chose

@ malcomprenant  a répondu le 15/10/2013 à 9:53:

Si un peu quand même. Puisque ces rond points sont financés en partie par des crédits européens. Et si l'on reste dans le domaine de la route : l'objectif des 2000 tués en 2020 a été fixé par Bruxelles. Et oui, bruxelles réglemente non seulement comment on doit vivre mais ussi ou on doit mourir...

FREDDY  a écrit le 15/10/2013 à 8:51 :

A coté du ras-le-bol fiscal indéniable , il ne faut pas passer sous silence la montée des votes ethnico-culturels autant à Marseille qu'a Brignoles ........et ça sera une tendance lourde dans les scrutins à venir que les politologues passent sous silence par souci de "politiquement correct" mais politiquement incomplet !........Quand on n'a pas le courage de dire la vérité elle finit par s'imposer tot ou tard , et souvent trop tard pour corriger les dérives .

@ FREDDY  a répondu le 15/10/2013 à 13:39:

d'aucuns osent dire, ce que certains pensent tour bas.......

Labo  a écrit le 15/10/2013 à 8:50 :

"Ras le bol des élites" : slogan typique des partis totalitaires. On pense aux nazis, aux khmers rouges, aux maoistes... Porteur d'avenir, quoi ! Supprimer les gens formés, cultivés, compétents pour se faire diriger, conseiller, guider par des crétins bas du front, voilà ce que certains nous promettent... En principe, leur incompétence devrait nous mettre à l'abri de leur réussite, mais sait-on jamais : plus de la moitié des français est plus con que la moyenne...

@ Labo  a répondu le 15/10/2013 à 9:06:

Si les dites élites étaient formés, cultivés et compétents, on ne leur ferait pas de reproches.

Didier  a répondu le 15/10/2013 à 10:13:

Vous trouvez Sarkozy et Hollande "cultivés" et "compétents" ? Sont-ce là des élites ?

à labo  a répondu le 15/10/2013 à 10:16:

ca fait 40 ans qu'on est gouverné par des élites formées, cultivées et compétentes. Le résultat c'est 5 millions d'inscrits à pôle emploi (si si, 5 mios, sur une population active de 25 mios. 3 mios c'est les chômeurs "plein temps") et des dettes qui s'accumulent pour arriver à 30 000 E par habitant, montant qui double si on ajoute les engagements de retraite des fonctionnaires et autres éléments hors bilan. Pour une famille de 4 personnes la dette publique c'est 240 KE. A part ca il faut continuer à voter pour les mêmes? Je crois qu'on a la preuve depuis longtemps que faire l'Ena n'est pas synonyme de compétence.

xxx  a répondu le 15/10/2013 à 10:59:

Mr """labo""" nous fait la plus brillante démonstration de ce qu'est l'incompétence ainsi qu'être """bas du front""" et être sectaire à l'extrême ! Et, il n'a même pas honte ?????

Labo  a répondu le 15/10/2013 à 12:23:

A la vue des réponses, j'aurai du écrire "bas du front national"... mais ça pourrait être considéré comme un pléonasme...

xxx  a répondu le 15/10/2013 à 13:45:

Mr Labo ! Peut-être que vous êtes sincère ? Mais ,alors ,comme je vous plains !

coco  a écrit le 15/10/2013 à 8:46 :

Vous voulez savoir pourquoi le FN explose ? Lisez "french corruption", puis allez dans les banlieues et enfin à l'ANPE.

@ COCO  a répondu le 15/10/2013 à 13:40:

VIVE LE FN !!!!!!

Pitcho  a écrit le 15/10/2013 à 8:44 :

Comment voulez-vous qu'il en soit autrement: montée du communautarisme, laxisme judiciaire, amateurisme, poids des sectaires écolos (qui sont plus des communistes que des écologistes) sans commune mesure avec leur poids électoral réel, destruction de l'outil de défense, de la famille, mensonge sur l'impôt sur les classes moyennes (seuls les "riches" devaient être touchés), mensonge sur le chômage (c'est pas nous, c'est SFR), mensonge sur la pause fiscale (bonus/malus, taxe carbone...). Nous assistons, impuissants à la destruction méthodique de la nation face à un gouvernement enfermé dans sa tour d'Ivoire à des années-lumières du quotidien des français. Vont-ils enfin se remettre en cause ?

corsinu  a écrit le 15/10/2013 à 8:38 :

Alors monsieur le président!!, la situation pour vous comment est elle?. "Moi président je...."Les sanctions du peuple tombent, les gents ras le bol, de vos promesses. Ah oui!, les promesses pour le pouvoir, avec vos ministres (si on veut) on se tue pour l'avoir!!. J?espère de nouveau, les prochaines élections, que le peuple vote sanction, tomber plus bas, je ne le souhaiterai pas!!!!!

Nestor  a écrit le 15/10/2013 à 8:36 :

Parce que les fonctionnaires ne payent pas d'impots???
Sans eux,t'aurais pas appris à lire,à écrire,t'aurais pas été soigné,...
Ras le bol des commentaires réducteurs et idiots comme le tien.

Lyon69  a répondu le 15/10/2013 à 10:29:

Par contre, les fonctionnaires participent moins que les autres aux efforts nationaux : exemple récent : les efforts des fonctionnaires sont étalés sur 3 ans tandis que les autres paient TOUT DE SUITE ! Les fonctionnaires partent à la retraite plus tôt, sur la base de 6 mois au lieu de 25 ans, avec des primes et des promotions systématiques dans les 6 derniers mois, quand par exemple ils sont employés par la ville de Béziers, ils bénéficient d'une 1/2journée hebdomadaire de libre sur leur temps de travail (cf rapport de la cour des comptes) quand ils travaillent au service des ordures ménagères à Lyon, avec le fini-parti, ils travaillent 4h par jour payées 8 !!! Quand ce sont des profs qui passent l'agreg., leur temps de travail diminue, leur salaire s'envole ... et ca n'apporte strictement RIEN ni aux élèves ni à l'administration : pire, ils peuvent obtenir une année de formation pour préparer ce concours, payés à 100 % pour ne gagner que des avantages perso !!! Il y a bien sur des fonctionnaires dévoués, mais tant qu'il y a des abus, je n'arriverai pas à les soutenir !!! Et je ne vous parle pas de la secrétaire de mairie chargé du service des élections : elle travaille 2 mois par an !! (NB je connais personnellement 1 cas dans au moins chaque exemple donné !)

Michel  a répondu le 15/10/2013 à 11:59:

@Nestor

Les fonctionnaires paient des impôts sur un revenu qui ne produit rien (sinon des chômeurs diplômés). De plus, bien que l'instruction soit obligatoire en France, nul n'est obligé de passer par le ministère de l'éducation national pour délivrer un savoir minimal à ses enfants. Sans le contribuable et le secteur privé, le fonctionnaire est un citoyen sans ressource. Les têtes pleines feraient mieux de se vider un peu à la caboche pour apprendre des autres plutôt qu'étaler leur science à longueur de temps.

Dexia  a écrit le 15/10/2013 à 8:33 :

L'euro devait nous apporter le bonheur et la prospérité on connait la suite. Quand vous voyez que Serge Dassaut est sénateur que Gaudin va se représenter que beaucoup d'élus sont maire, député, conseiller général émargent dans différents conseils d'administration et qu'en plus tout ce beau monde voudrait nous donner des leçons de morale on se dit que le changement c'est pas maintenant.

Pierre  a écrit le 15/10/2013 à 8:27 :

Ras le bol d'avoir 348 sénateurs alors que les USA en ont seulement 100. Ras le bol d'avoir 577 députés alors que la moitié serait plus que suffisante. Ras le bol d'avoir 38 ministres quand je regarde du côté de l'Allemagne etc. etc. Ras le bol d'une armada de fonctionnaires toujours à comparer avec l'Allemagne....

@Pierre  a répondu le 15/10/2013 à 8:52:

Il faut en effet comparer ce qui est comparable, ce que vous ne faites pas, faute d'une connaissance suffisante des institutions de nos voisins.

Idem  a répondu le 15/10/2013 à 8:54:

Alors je sens que vous allez "bien" voter ces prochains mois pour faire changer tout ça!

GG66  a répondu le 15/10/2013 à 8:54:

TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC VOUS, ET IL NE FAUT PAS SE COMPARER QU'AVEC L'ALLEMAGNE, CAR DANS AUCUN AUTRES PAYS DE L'UE, UNE TELLE MAFFIA EXISTE !!! IL EST GRAND TEMPS DE CHANGER !!!!!

Bili hari  a écrit le 15/10/2013 à 8:25 :

Oui...mais petite remarque: je doute fort que les élites intellectuelles de notre pays, les ingénieurs de nos grandes Ecoles , les entrepreneurs, reconnaissent dans le vocable 'Elites' la classe politique et nos gouvernants, qui viennent de sciences Pipo, ou des Fac de droit, administratif, voire sans aucune Education (les Hamon et autre Batho). Pas plus qu'elles ne sont parisiennes d'ailleurs..il y a même un phénomène de rejet à mon avis entre ceux qui sont à la manoeuvre dans la sphère privée, et vos pseudo élites..et c'est bien là le problème. La question est: Comment les vraies élites ont-elles désertées le champ de la politique?

bertrand  a écrit le 15/10/2013 à 8:21 :

bien sûr qu'il y a un ras le bol ! ras le bol de politiques, fonctionnaires rentiers et inutiles qui nous coûtent des milliards d'impôts que NOUS devons payer !!!!!!!!!!!! RAS LE BOL !!!!!

@bertrand  a répondu le 15/10/2013 à 8:50:

Pas besoin des fonctionnaires, parce que vous n'avez pas besoin de policiers pour protéger vos biens, pas besoin de personnel hospitaliers lorsque vous êtes pas malade, et le jour où vous aurez des enfants, vous donnerez des cours à la maison? C'est bien de constater que les impôts augmentent depuis 30 ans pour les Français productifs, mais ce n'est pas la fonction publique d'Etat qui coûte plus cher qu'il y a 30 ans, ce sont les dépenses sociales, allocations et autres frais de santé, qui ont augmentées. Ce serait bien de vous interroger sur la raison d'une telle évolution.

xxx à @bertrand  a répondu le 15/10/2013 à 10:22:

1° Toutes vos augmentations ( bénéfiques ,selon vous! ) (et, en diminution actuellement petit à petit ! ) nous coûtent trop par rapport à nos moyens --vous le savez bien !!!--
2° On pourrait faire tellement d'économies en adoptant une gestion plus saine de nos deniers et de nos services car ,si certains sont ""utiles"",d'autres sont pléthoriques voire ""inutiles"" pour certains voire même nuisibles par leur surnombre dans certains cas ....ET vous le savez BIEN ,comme tout un chacun !!!!!

Huhu  a répondu le 15/10/2013 à 11:06:

>xxx

Des chiffres et des noms: on ne sait rien mon bicounet!

xxx  a répondu le 15/10/2013 à 11:24:

>Huhu: de cela aussi il y en a pléthore : quantité de commentaires en cite des tonnes ! Et c'est d'une telle évidence ?