Tendances 2014 : travailler plus, ou travailler mieux ?

 |   |  556  mots
La flexibilité du temps de travail, l'ouverture des magasins le dimanche ou la nuit font partie de la boîte à outils des gouvernements dans un monde occidental en croissance faible. / DR
La flexibilité du temps de travail, l'ouverture des magasins le dimanche ou la nuit font partie de la boîte à outils des gouvernements dans un monde occidental en croissance faible. / DR (Crédits : reuters.com)
La Tribune vous propose sa sélection des 14 tendances destinées à nous aider à innover encore plus en 2014. Aujourd'hui, le chômage de masse rouvre le débat sur le travail dans une société numérique où la course à la productivité domine. La révolution digitale change la donne avec de nouvelles formes de management collaboratif. C'est l'heure du travail 4.0.

Fini le règne sans partage du management pyramidal dans les sociétés, les entreprises « agiles » pointent le bout de leur nez. Ces dernières ont décidé de briser le processus de décision classique. Ou du moins, de le faire évoluer.

Concrètement, plutôt que de privilégier un système hiérarchique, elles mettent en place un nouveau type de management, plus horizontal, via de petites équipes autogérées qui fonctionnent par projet. Le manager n'est plus considéré comme un donneur d'ordres, mais devient un incubateur d'idées. Tandis que l'employé passe du statut d'exécutant à celui d'acteur à part entière, encouragé à partager ses idées et sa vision du projet.

Le management estampillé « 3.0 »

Chez Wemanity, une start-up parisienne spécialisée dans les technologies de l'information, on ne jure que par ce mode de management estampillé « 3.0 ». Au sein de cette structure de 45 personnes née en mars dernier, Éric Seguier chapeaute les travaux et innovations dans ce domaine. L'intitulé de son poste, « Chief Happiness Officer », CHO, balaye d'emblée toute référence hiérarchique.

Pour lui, l'intérêt de ce nouveau type d'organisation va crescendo. Wemanity organise ainsi des formations auprès de cadres de grosses sociétés, comme la Société générale, Orange ou Schneider Electric.

Et ce, « même si cela concerne surtout leurs services des technologies de l'information », indique le CHO.

« Les entreprises ont besoin de gagner en réactivité »

Professeur au sein du groupe de recherche et d'études en gestion de HEC, Charles-Henri Besseyre des Horts observe, pour sa part, que d'autres secteurs de l'économie -notamment dans l'industrie -, se convertissent progressivement à cette nouvelle organisation du travail. Pourquoi ?

« Parce que face à la dérégulation, à l'essor du Net, des réseaux sociaux et des nouvelles technologies, les entreprises ont besoin de gagner en réactivité, ce que permet ce type de management. »

Tous les repères sont bouleversés dans un monde du travail qui protège les « in », mais exclut un nombre croissant de « out ». Plus de 20 millions de chômeurs en Europe, plus de 3,2 millions en France, et une difficulté surtout à y faire entrer les jeunes.

Face à ce défi, dans un monde occidental en croissance faible, on cherche d'autres solutions. La flexibilité du temps de travail, l'ouverture des magasins le dimanche ou la nuit font partie de la boîte à outils. Mais ce changement de société se heurte à de profondes résistances.

Et d'autres pistes, comme le partage du travail, refont surface, à l'image du nouveau parti de Pierre Larrouturou, La Nouvelle Donne, partisan de la semaine de quatre jours. Et si l'avenir était à la fin du travail... tel que nous l'avons connu ?

____

Lire aussi :

1>> LA LIBERTÉ DU NET MENACÉE ?

2>> GARE À L'E-COLÈRE DE L'E-CITOYEN !

3>> LA FIN DE LA PROPRIÉTÉ ?

4>> SUR-MESURE ET ME.COM

5>> TOUJOURS MIEUX, ET PLUS VITE

6>> ANTICIPER FACE À L'IMPRÉVISIBLE

7>> TOUT CONTRÔLER À DISTANCE

8>> ÉNERGIE : L'ÈRE DE LA SOBRIÉTÉ

9>> DES PÉTAOCTETS DE DONNÉES

10>> TRAVAILLER PLUS, OU MIEUX ?

11>> VIVRE LONGTEMPS EN BONNE SANTÉ

12>> L'ÉPOQUE DU ROBOTCÈNE

13>> VIVRE UNE VILLE CONNECTÉE

14>> DU TEMPS, POUR QUOI FAIRE ?

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2013 à 12:53 :
ils devraient interdire le travail et le chômage serait résolu.
a écrit le 30/12/2013 à 22:44 :
Révolte des millions de chomeurs contre le système ? Les bonnet rouges ont obtenu quelques milliards d'euros, les chomeurs eux aussi ont le droit de vivre dignement.
a écrit le 30/12/2013 à 17:59 :
Tendance 2014 : trouver du travail !
correction.
Tendance 2014 : chercher du travail ! parce que c'est pas le boulot qui court les rues en ce moment ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :