Que perdrait la France à rompre ses relations économiques avec la Russie ?

 |   |  814  mots
Jeudi 20 mars, Vladimir Poutine a ratifié le traité de rattachement de la Crimée, région ukrainienne à majorité russophone
Jeudi 20 mars, Vladimir Poutine a ratifié le traité de rattachement de la Crimée, région ukrainienne à majorité russophone (Crédits : reuters.com)
L’annexion en cours de la Crimée expose la Russie à des sanctions diplomatiques économiques de la part de la communauté internationale. Dans ce cas, quelles seraient les conséquences pour la France ? Revue des secteurs concernés.

Pour l'instant, les sanctions sont légères. Coupable aux yeux de la communauté internationale d'annexer autoritairement la Crimée, violant ainsi l'intégrité territoriale de l'Ukraine, la Russie a pour l'instant été condamnée à des sanctions légères, notamment de la part de l'Union européenne : une trentaine de responsables russes et ukrainiens sont désormais persona non grata au sein de l'Union, leurs visas étant interdits. Leurs avoirs financiers sont gelés. Prévus en juin, le sommet Union européenne-Russie est annulé. "L'Union européenne doit préparer des sanctions économiques contre la Russie en cas d'escalade supplémentaire ", a déclaré jeudi François Hollande à Bruxelles lors d'un point presse au sommet des dirigeants européens après la ratification par Vladimir Poutine du traité de rattachement de la Crimée à la Russie.

Si escalade il y a - pour l'instant, Moscou a promis de ne pas envahir l'est de l'Ukraine… -, d'autres sanctions plus lourdes sont-elles envisageables ? La France pourrait-elle rompre temporairement ou définitivement les ponts économiques avec la Russie ?

La France peut-elle se passer du gaz russe ?

Si cette solution était retenue, la France n'en retirerait qu'un petit bénéfice comptable, via un léger rééquilibrage de sa balance commerciale. Selon les services des Douanes, la France a accusé avec la Russie un déficit commercial de 2,8 milliards d'euros en 2013, à comparer à un déficit total de 61 milliards d'euros .

Ce déficit bilatéral trouve son origine dans le faible montant des exportations tricolores vers la Russie, qui s'est élevé à 7,6 milliards l'année dernière - soit 1,8% des exportations totales estimées à 427 milliards d'euros -, essentiellement composées d'Airbus, de préparations pharmaceutiques, de parfums et d'automobiles. Des exportations qui pourraient être stimulées par la vente prévue de deux bâtiments de projection et de commandement Mistral, à moins que celle-ci soit annulée.

Il s'explique également par les importations massives d'hydrocarbures et de leurs produits dérivés qui représentaient l'année dernières 80% des exportations russes vers la France.

" Toutefois, bien que le montant de nos importations d'hydrocarbures et de gaz en provenance de Russie soient élevées, la France n'est pas vraiment dépendante de ce pays dans le domaine énergétique, ce qui n'est pas tout à fait le cas de nos amis allemands. Nous avons su diversifier nos approvisionnements ", explique à La Tribune Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, rappelant toutefois que l'éventualité d'une rupture des relations économiques avec la Russie est pour l'instant inenvisageable.

Un approvisionnement diversifié

" La part russe dans les importations françaises totales de pétrole et produits pétroliers s'est élevée à 14,06% en 2013. Cette part était de 26,81% pour l'Allemagne. La part des importations françaises de gaz qui provenait de Russie était de 13,55% en 2011. Elle grimpait à 30,22% pour l'Allemagne ", détaille Eric Dor, le directeur des Etudes Economiques de l'IESEG School of Management et de l'Université Catholique de Lille, citant les statistiques d'Eurostat, l'Office européen des statistiques.

Pour le pétrole, les principales sources d'approvisionnement de la France sont, outre la Russie, la Norvège, l'Arabie Saoudite et le Kazakhstan. Ses importations de gaz proviennent également de Russie mais aussi de Norvège, des Pays-Bas, d'Algérie et d'Égypte.

Des conséquences micro-dramatiques très importantes

Mais la question de l'approvisionnement énergétique n'est pas la plus importante. Au niveau micro-économique, les conséquences d'une telle décision seraient très probablement plus néfastes pour la France que pour la Russie. Actuellement, 400 filiales d'entreprises françaises sont implantées en Russie, notamment dans le secteur automobile (Renault, PSA, Michelin…), la distribution (Auchan...), le BTP (Bouygues, Vinci …) l'agro-alimentaire (Lactalis, Danone, Pernod-Ricard..), l'électronique (Alcatel-Lucent...), les services (Accor, Amadeus, Club Med…) pour les plus renommées d'entre elles.

Les Russes investissent peu en France

Au total, le stock d'investissements directs de la France en Russie s'élève à 8,7 milliards d'euros. Un montant à comparer aux estimations des experts du Cercle Kondratieff, de l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII) et de l'INALCO  qui s'élevait à 1,1 milliard d'euros en mai 2013 contre 310 millions en 2011 et 150 millions en 2010. En 2012, la présence russe en France représentait quelques 35 entreprises avec environ 5.000 salariés.

Les banques françaises sont très exposées

Le secteur bancaire serait également touché, les banques françaises étant les plus exposées en Russie. " Les créances des banques françaises sur des débiteurs russes s'élèvent à 36,505 milliards d'euros, dont 3,92 milliards d'euros sur des banques russes. Par comparaison, l'exposition des banques allemandes à la Russie s'élève à 17,011 milliards d'euros ", observe Eric Dor. Cette exposition est toutefois sans commune mesure avec celles des banques françaises en Italie par exemple. Selon le Trésor, le système bancaire français est le premier créancier de la Péninsule, avec une exposition totale de 351 milliards d'euros en septembre 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2014 à 22:24 :
Ce qui est amusant c"est que toutes les sanctions dont on parle sanctionnent en réalité la France, chômage pour les constructeurs des Mistral, des chars, chutes des exportations, etc...Alors que n'importe qui fabriquera ces matériels pour la Russie, que ce soit la Corée, la Chine ou n'importe lequel des 90 pays qui n'ont pas voté contre la Russie.
a écrit le 27/03/2014 à 22:20 :
l'amérique, c'est la voie, amie de cuba, vénézuela, palestine, russie, la voie des espionnages favorisant, des manifestations antigouv, des renversements, des gels, des assistances aux coups d'etat, c'est la voix de l'amérique, c'est fait en europe, et l'europe c'est plusque parfait
a écrit le 24/03/2014 à 11:36 :
la France championne pour vendre des maisons au russe sans être regardant sur cette argent sale
a écrit le 24/03/2014 à 0:25 :
Le but d'une société est-t-il d'entretenir une bureaucratie qui tue la population par ses règlements. Monsieur le bureaucrate, pouvez-vous expliquer qu'un pays grand comme la Russie, mais petit par le PIB, avec autant de ressources soit aussi peu peuplé, alors qu'un aussi petit pays que le Japon, a mis des taloches a un aussi grand pays, et si petit qu'il est deuxième PIB mondial et deux fois la population de la France, on en reparle?
Réponse de le 24/03/2014 à 7:11 :
On ne comprend pas bien où vous voulez en venir mais j 'imagine que c'est comme la diarrhée : il fallait que ça sorte ...
a écrit le 23/03/2014 à 23:35 :
Le FN sous marin de Poutine en France, parti qui soutient systématiquement la position du dictateur et envahisseur Poutine depuis longtemps et partage sa politique dictatoriale et expansionniste en Europe comme le faisait en son temps Staline. Les dirigeants du FN se prétendent patriotes mais leurs actes sont ceux de collabos et leurs affinités et proximité affichée avec Poutine va à l’encontre des intérêts des français. Voir : point de vue du conseiller du FN Aymeric Chauprade http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/67041912/267777810/ ou encore Marine Le Pen a soutenu systématiquement le chef de l’Etat russe Vladimir Poutine http://french.ruvr.ru/news/2014_03_05/Ukraine-Marine-Le-Pen-soutient-la-Russie-3108/ ou encore le FN et Poutine http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/decryptages/2014/03/19/25003-20140319ARTFIG00183-l-indefectible-soutien-du-fn-a-la-russie-de-poutine.php ou encore http://www.lexpress.fr/actualite/les-etranges-allies-de-poutine-la-face-cachee-de-l-agression-russe_1500513.html#xtor=AL-447
a écrit le 23/03/2014 à 17:10 :
«Coûteux et Coupable de faire, Coûteux et Coupable de ne rien faire!»... Tel est le dilemme!...Pour la réponse, vous aurez in finae à vous déterminer entre l'Honneur et l'Abaissement...tout en payant une addition comparable!....
Réponse de le 23/03/2014 à 21:51 :
À défaut de troller, vous pouvez toujours rejoindre les nouveaux potes de Botul le milliardaire entarté : ceux qui font des saluts pas inversés du tout !
Réponse de le 24/03/2014 à 8:11 :
@ «@ wisigoth»: votre tirade de «piéton bousculé par mégarde» est très riche en finesse et en références!...Eh!...et votre créole franglais est parfait...Remarquable...
a écrit le 23/03/2014 à 15:12 :
Il faut aller jusqu'au bout de la logique d'affrontement , même si on paiera le gaz 40 % , 50 % ou 200 %... plus cher et même si nos entreprises seront stoppées dans ces territoires.
Réponse de le 23/03/2014 à 17:35 :
Il vous reste des pantalons à une jambe pour "Christian" ?
a écrit le 23/03/2014 à 13:29 :
Dans peu d'années il y aura très certainement la plus grande et la plus prospère zone économique de la planète: elle s'appellera Eurasie. La Fédération russe, la Chine, l'Inde, l'Iran, ainsi que les pays émergents et d'autres non-alignés avec les USA en feront partie. Les ressources énergétiques de cette zone sont de loin las plus importantes du monde, à commencer par celles de la Russie et de l'Iran. Les marchés asiatiques (y compris celui de l'Inde) ne sont encore qu'au début de leur essor, contrairement aux marchés occidentaux.
Les analystes russes critiquent la position du Royaume-Uni et de la France en se rallier aveuglement aux États-Unis et Canada contre Poutine et ils ont raison. Celui-ci, au contraire de quelques dirigeants européens, ne fait que défendre les intérêts de son pays et il le fait bien. Il s'impose sur la scène internationale en tant que vrai chef d'État et fin tacticien.
Au moment où la vieille Europe chancelle dans ses soutiens politico-économiques à travers le monde, l'Eurasie se profile comme la zone indépendante, forte militairement et la plus riche à venir, et sans les velléités d'être une "Union" comme on veut en Europe. L'avenir nous le dira mieux.
Réponse de le 23/03/2014 à 15:04 :
@Clemen: les Anglossaxons (RU et Canada) sont les loups dans la bergerie et la France ne devrait pas, en effet, les suivre aveuglément. Il nous faut renforcer l'Europe (sans les Anglais) pour créer une puissance capable de discuter d'égal à égal avec les autres grandes puissances, mais avec notre degré de vassalisation c'est pas gagné :-)
Réponse de le 23/03/2014 à 19:40 :
@Clemen N'allez pas trop vite en besogne. Nous nous aurons l'Eurabia. C'est pas rien tout de même !
Réponse de le 23/03/2014 à 21:20 :
@ Gégé : croyez-vous qu'on peut trouver dans les pays arabes les mêmes standards d'industrialisation et distribution de richesse, de civilité et d'ouverture au monde qu'on trouve dans les pays asiatiques ? votre Eurabia vraisemblablement doit se résumer à des combines entre quelques anciennes puissances coloniales et les oligarchies de quelques familles royales arabes. Big deal !
Réponse de le 23/03/2014 à 22:38 :
Il faut garder en mémoire que depuis près d'un siècle, ce sont les USA qui ont créé le plus de problèmes à l'Europe et au reste du monde, pas la Russie. La seconde guerre mondiale a été déclenché par la crise boursière de Wall-Street de 1929. Les USA ont fait payer à son amie la France des domages de guerre en compensation de notre "sauvetage". Et c'est encore les USA qui aujourd'hui ont déclenché une nouvelle crise économique mondiale. Je crois que la Russie est le cadet de nos soucis.
Réponse de le 23/03/2014 à 23:26 :
@ Vieux Clemen : votre vision est de la propagande dépassée faisant usage de vieilles technologies d'énergies de moins en moins compétitives. Votre soi-disant zone Eurasie se sont des oligarques sous la domination du dictateur maffieux Poutine qui concentre leurs richesses. Analysez les résultats de ces pays notamment hors matières premières. Voyez la situation de l'Ukraine gérée par le pion de Poutine Yanoukovitch et la situation des territoires envahis en Géorgie et Moldavie. Allez dans la Russie profonde. Bref entre le dépliant publicitaire et propagande à la Poutine et la réalité, quelle marge !
a écrit le 23/03/2014 à 13:06 :
Pourquoi Bush n'a pas proposé a son epoque un referendum aux Irakiens avant de les envahir illegalement sans mandat de l'Otan ni de l'ONU ? Ah la belle Amerique Philanthrope Moralisatrice ! Pinochet, installe au Chili par les americains qui la encore n'ont pas demande leur avis aux Chiliens qui ont subi la dictature pendant des decennies
Réponse de le 23/03/2014 à 22:55 :
Inutile d'aller si loin, remémorez vous quand la premier ministre grec Georges Papandréou a annoncé l'organisation d'un référendum sur l'accord européen. Ce fut NIET et la Troika à sorti menu militari le premier ministre de la vie politique !
Réponse de le 23/03/2014 à 22:55 :
Inutile d'aller si loin, remémorez vous quand la premier ministre grec Georges Papandréou a annoncé l'organisation d'un référendum sur l'accord européen. Ce fut NIET et la Troika à sorti menu militari le premier ministre de la vie politique !
Réponse de le 23/03/2014 à 22:56 :
Inutile d'aller si loin, remémorez vous quand la premier ministre grec Georges Papandréou a annoncé l'organisation d'un référendum sur l'accord européen. Ce fut NIET et la Troika à sorti menu militari le premier ministre de la vie politique !
Réponse de le 23/03/2014 à 22:56 :
Inutile d'aller si loin, remémorez vous quand la premier ministre grec Georges Papandréou a annoncé l'organisation d'un référendum sur l'accord européen. Ce fut NIET et la Troika à sorti menu militari le premier ministre de la vie politique !
Réponse de le 23/03/2014 à 22:56 :
Inutile d'aller si loin, remémorez vous quand la premier ministre grec Georges Papandréou a annoncé l'organisation d'un référendum sur l'accord européen. Ce fut NIET et la Troika à sorti menu militari le premier ministre de la vie politique !
Réponse de le 23/03/2014 à 23:28 :
Pourquoi Staline ni Hitler n'ont demandé de référendum aux pays qu'ils envahissaient ? Vos rapprochements sont stupides car chaque cas a une histoire très différente et ne justifient en rien l'invasion de Crimée et plus.
a écrit le 23/03/2014 à 10:25 :
La france doit deja soccuper de son economie qui est en decadance maxima et de sa securite interrieur car en seine st denis apres 18h on ne sort plus de chez soit avant de donner des lecons a La russie
QUAND A lAMERIQUE il faudrai quil regardent leur passe envers les indiens et de sarreter de fair les gendarmes du monde
a écrit le 23/03/2014 à 8:03 :
Vous oubliez beaucour de choses notamment les métaux comme le Titane dont la Russie est le principal fournisseur de la France et des USA avec de récents accords passés par notre pays pour notre approvisionnement vital pour l'aéronautique et l'espace
a écrit le 23/03/2014 à 7:16 :
Poutine est peut être un totalitaire mais pourquoi les USA qui se prétendent le phare de la démocratie entretiennent-ils le 1er complexe militaro industriel de la planète ? Pourquoi écoutent-ils toutes nos conversations ? Pourquoi dépensent-ils autant en armes de destruction massive ? Pourquoi sont-ils en guerre directement ou par procuration depuis 1941 avec des millions de morts à la clé ? Pourquoi gardent-ils ouvert Guantanamo ? Pourquoi ont-ils envahi ou déstabilisé des pays pour les détruire et y placer des corrompus à leur botte ? Pourquoi les banksters nomment-ils les présidents US avec la pantalonnade d'une élection où ne peuvent se présenter que ceux qui ont les dollars ? On aimerait que les propagandistes qui relaient les propos du camp du bien, nous expliquent tout ça ! Mais ils ne sont pas payés pour, c'est vrai !
Réponse de le 23/03/2014 à 23:30 :
Vous pouvez citer tous les pays dans ce cas. La différence est que les américains n'ont jamais envahie l'Europe comme Staline et Poutine mais l'ont au contraire libéré 2 fois en 14 et 44 et que leur pays n'est pas une dictature comme celle de Poutine.
Réponse de le 24/03/2014 à 7:18 :
Les USA n'ont pas besoin d'envahir l'Europe : ils ont infiltré ses gouvernements et sa haute fonction publique après guerre pour en faire un pion de leur système de domination. Le fameux Jean Monnet dont on nous rebat les oreilles, était un agent de la CIA. Les archives parlent. Quant au débarquement et à la propagande qui l'entoure depuis l'histoire réécrite à la sauce procès de Nuremberg , comparez les pertes US et russes et vous verrez qui s'est réellement sacrifié et qui a détruit la Wehrmacht : le peuple russe ! Au fait, vous saluerez Botul le milliardaire entarté de ma part, ainsi que vos nouveaux amis adeptes du salut pas inversé du tout ! Pour notre part, notre opinion est faite sur le ralliement inconditionnel des technocrates non élus de Bruxelles à l'empire américain !
a écrit le 22/03/2014 à 21:22 :
Il est clair désormais que l'Europe de l'Ouest doit se couper de l'énergie russe et des accords industriels et financiers quoi qu'il lui en coûte car la Russie de Poutine tout comme l'Allemagne d'Hitler n'est absolument plus fiable et il est temps d'ouvrir les yeux car on a un ennemi en face de nous désormais et il ne s'agit pas d'être mou.
Réponse de le 22/03/2014 à 21:48 :
@Stop au gaz: bravo, tu as raison, prends ton baluchon et vas sur le front dès demain matin :-)
Réponse de le 23/03/2014 à 6:53 :
Vu le zèle des petits trolls et compte tenu du manque de perspective d'emploi pour eux, une fois leur CDD avec l'UE rompu, c'est en effet une excellente suggestion qu'ils perçoivent leur paquetage pour aller affronter les forces spéciales russes (en vrai pas comme sur leurs consoles de jeu)...
Réponse de le 23/03/2014 à 7:11 :
Bien sûr que j'ai raison, on ne continue pas d'alimenter un envahisseur. Il faut qu'il assume ses actes et c'est une très bonne chose pour la transition énergétique en Europe, son unification et la mise en place d'une défense européenne forte car beaucoup comptaient trop sur l'Otan et plusieurs banques et entreprises n'ont pas diversifié assez leurs investissements (notamment quelques banques françaises en Russie pour plus de 36 milliards). Compte pas sur Poutine pour respecter les mous Patrickb !
Réponse de le 23/03/2014 à 7:12 :
Bien sûr que j'ai raison, on ne continue pas d'alimenter un envahisseur. Il faut qu'il assume ses actes et c'est une très bonne chose pour la transition énergétique en Europe, son unification et la mise en place d'une défense européenne forte car beaucoup comptaient trop sur l'Otan et plusieurs banques et entreprises n'ont pas diversifié assez leurs investissements (notamment quelques banques françaises en Russie pour plus de 36 milliards). Compte pas sur Poutine pour respecter les mous Patrickb !
Réponse de le 23/03/2014 à 7:25 :
Ce qui est marrant chez vous, c'est qu'on vous repère à la longueur et teneur des titres ... C'est payé double le dimanche, sinon ?
Réponse de le 23/03/2014 à 7:28 :
bien sur que tu as raison ! il faut commencer la transition énergétique .Arretons d'importer le gaz de Russie et mettons nous vite à creuser en France pour exploiter nos gisements de gaz de schiste
Réponse de le 23/03/2014 à 15:08 :
@stop au gaz: je suis pas pour Poutine, mais comment veux-tu te faire respecter quand tu fais la même chose. Les Américains ont envahi plusieurs pays sous de faux prétexte et tout le monde était d'accord et d'un seul coup, la Russie fait sensiblement la même chose (sauf qu'il y a eu un référendum en faveur du rattachement de la Crimée) et tout ce beau monde crie au loup. Faudrait être logique pour que les gens y croient et personnellement, je pense que les Ricains sont un aussi grand danger pour nous que les autres (Russie et Chine inclus):-)
Réponse de le 23/03/2014 à 23:19 :
@ Patrickb : Les américains n'ont jamais envahi l'Europe comme l'a fait Staline et à présent Poutine mais sont au contraire venus nous libérer 2 fois en 14 et 40. Le référendum en Crimée n'a aucune valeur vues les conditions de ce dernier. Poutine est tout le problème, tout comme l'était Hitler ou Staline, à différencier des russes @ stop au gaz : non çà ne justifie pas le gaz de schiste car le potentiel du biogaz en France et de l'hydrogène voire méthanation qui sont renouvelables et ont bien plus d'avenir est très élevé. Passer par la voie gaz de schiste est assez longue, coûteuse et évite de faire des efforts favorables à terme comme on le constat chez tous les producteurs. Mieux vaut aller directement vers les meilleurs choix comme on l'a fait sous de Gaulle dans différents domaines d'avenir.
a écrit le 22/03/2014 à 21:07 :
@ lyon69 : ce n'est pas le même cas de figure. Il fallait donc avoir un coup d'État en France et que les putschistes seraient soutenus par des forces non-Européennes et essentiellement anti-germaniques. Dans ce cas, et si c'était le souhait des Alsaciens, suite à un référendum l'Allemagne pourrait alors annexer l'Alsace. À l'Alsace reviendrai le statut d'un État confédéré, celui d'un Lande allemand.
Réponse de le 22/03/2014 à 21:20 :
Il faut arrêter de tout mélnager comme comparer la Crimée et le Kosovo. Le référendum en Crimée a été organisée sans l'accord de l'Ukraine, en moins de 12 jours, sous la menace d'une armée d'invasion censée défendre les limites du pays par 2 accords, ceux de 91 et ceux de 94 (en échange de la dénucléarisation), alors que la Crimée avait voté par référendum de 91 son rattachement à l'Ukraine. De plus sans contrôle international, avec des urnes transparentes, des bulletins souvent pré-remplis, du bourrage d'urne et on obtient un résultat de 97% alors qu'il y a 15% de Tatars et 25% d'Ukrainiens. Bref c'est un référendum sans valeur qui ne sera jamais reconnu internationalement tout comme l'invasion de la Moldavie, de la Géorgie etc Et c'est un très mauvais exemple pour d'autres partie du monde. C'est un manque totale d'objectivité ou de la malhonnêteté chronique de ne pas voir que ce référendum n'a absolument pas été organisé avec un minimum de règles.
Réponse de le 23/03/2014 à 8:12 :
Après des années d'incurie au sommet de l'Etat, qu'ils soient pro-européens ou pro-russes, L'Ukraine est un pays en lambeaux. Ainsi les lambeaux tombent dans les mains des plus forts et des plus féroces. L'UE tient aussi fermement que la Russie à récupérer sa part du gâteau, mais nous y mettons les formes...aides, puis plus tard envoi de conseillers en tout genre..' Alors ne soyons pas prompt à déclarer la Russie comme un ennemi, la guerre froide des bons contre les méchants n'est pas encore la, et mêler le business à l'annexion de la Crimée n'a aucun sens. Si nous devions arrêter de commencer des lors qu'un pays se met hors jeu, la liste des partenaires commerciaux serait extrêmement réduite.
Réponse de le 23/03/2014 à 23:34 :
Il n'y a certainement pas lieu de laisser tomber un pays notamment voisin, c'est une très mauvaise politique. L'Ukraine est parfaitement en droit d'avoir une souveraineté sans être soumise à l'Europe ou à la Russie du dictateur Poutine.
a écrit le 22/03/2014 à 20:42 :
Perdrait juste l'honneur, c'est à dire pas grand chose !
a écrit le 22/03/2014 à 18:37 :
Avant de soutenir que le pseudo-vote (sans même une enveloppe !) justifierait une annexion russe, une politique fiction : imaginons que 500,000 allemands viennent s'installer en Alsace-Lorraine, puis organisent un référendum pour décider d'unifier l'Alsace-Lorraine à l'Allemagne: ceux qui soutiennent le Tsar Poutine seront-ils toujours d'accord ???
Réponse de le 22/03/2014 à 19:26 :
une petite différence......les Russes ne sont pas installés en Crimée depuis la dernière décennie !
Quant à vôtre politique fiction elle devrait nous donner à réfléchir......................
Réponse de le 22/03/2014 à 20:14 :
C'est marrant : vous n'aviez pas remarqué qu'il y avait un "léger" précédent au Kosovo ? Faut pas hurler quand ça vous dérange et faire museau quand ça vous arrange ...
Réponse de le 22/03/2014 à 21:28 :
Quasiment aucun point commun entre le référendum de Crimée et du Kosovo. Penchez vous sur le sujet.
Réponse de le 23/03/2014 à 4:14 :
Pas de rapport entre Kosovo et Crimée qui est une invasion avec annexion. Si on devait cautionner ce type de référendum de pacotille alors tout devient possible dans le monde. La Tchétchénie et les 21 provinces russes indépendantes ?
Réponse de le 23/03/2014 à 6:41 :
Une invasion ? Ah ouais ? Et ben dites donc ! Quelques troupes spéciales suffisent pour tenir un territoire de plusieurs millions d'habitants ? En réalité du grand n'importe quoi (qu'attendre d'un troll payé par l 'UE). La Crimee est peuplée de russophiles et russes qui n'ont aucune envie de tomber dans les pattes des néo nazis nouveaux amis de Botul et dans les griffes de la troïka des banksters et oligarques mondialistes !
Réponse de le 23/03/2014 à 12:42 :
Parce que vous croyez que l'Alsace-Lorraine n'a jamais été allemande ?? Revoyez donc vos livres l'histoire !
Réponse de le 23/03/2014 à 23:38 :
Il y a plus de nazis à l'Est de l'Ukraine et en Russie qu'en Ukraine de l'Ouest à en juger par les comportements respectifs et méthode. Quant à la Crimée la population n'était certainement pas russophile à 97% et le référendum n'a aucune valeur et ne sera jamais reconnu internationalement comme en Géorgie et Moldavie.
a écrit le 22/03/2014 à 15:56 :
La presse allemande (pas la française et moins encore l'anglo-saxonne) parle de milliers de soldats et bâtiments de guerre ukrainiens qui viennent de passer pour le côté russe. Très probablement le peuple ukrainien se sent plus proche du russe que des Occidentaux dont ils ont peu entendu parler. La France veut-elle un partenaire commercial de la taille et de l'importance d'un État russe florissant, ou alors va-t-elle préférer basculer vers un pays en totale faillite qui n'aura pour tout que des bases de l'OTAN et rien d'autre?
Réponse de le 22/03/2014 à 17:12 :
La question c'est que l'État français n'est plus le maître de ses propres décisions et ça fait un moment déjà, les consignes arrivent depuis Washington et Berlin. L'Elysée ne fait que les appliquer, c'est tout.
Réponse de le 22/03/2014 à 21:11 :
Les bâtiments de guerre ukrainiens n'ont guère d'importance vu leur état et ancienneté et il serait facile de vérifier cette info qui est issue de médias de propagande russe. La Russie n'est absolument pas un état florissant, il est bien trop dépendant de son énergie qui est de plus en plus remplaçable. Il est gangrené pas un taux de corruption parmi les plus élevé au monde (176e place sur 215) et une inefficacité importante. Même Medevedev reconnait que la situation de la Russie n'est pas satisfaisante. La très faible valorisation de la bourse russe comme le rouble traduisent cet état de fait C'est sans doute la raison pour laquelle Poutine doit conforter son pouvoir mis à mal lors des dernières élections par des invasions.
a écrit le 22/03/2014 à 14:59 :
Rien a glander de Poutine et de la Russie !
a écrit le 22/03/2014 à 13:37 :
Ilfaut respecte LE vote de la grimee. LA GUERRE EST Aujourdhui economique , tous le monde a bessoin des autres ,? LA vrais guerre est toujour un retour en arriere, il faut aider les ukreniens a entre dans l europe si c est le sens de leurs REVOLTE ???
a écrit le 22/03/2014 à 12:38 :
Depuis la création de "l' Europe", elle agit ainsi, elle annexe les pays pour le compte des U.S.!
Réponse de le 22/03/2014 à 21:38 :
Non c'est Staline qui a envahi l'Europe et voulait envahir le Japon et plus, pas les américains. Pourquoi la Russie est-elle le plus grand pays du monde en surface dailleurs ? Mettez vos lunettes et réflechissez au lieu de faire la propagande du FN pro envahisseur Poutine qui a annexé la Crimée et une part de la Géorgie et Moldavie..
Réponse de le 23/03/2014 à 6:55 :
Ils veulent même envahir la planète Glorg ! Mais bon eux contrairement aux clan Bush, ils n'ont pas fait des centaines de milliers de morts pour prendre le contrôle du pétrole ...
a écrit le 22/03/2014 à 12:28 :
Ce que la France peut perdre de plus précieux c'est son "opinion publique" qu'elle ne cesse de diviser pour se maintenir au pouvoir au service de l' U.E.!
Réponse de le 23/03/2014 à 4:18 :
L'UE c'est très bien même s'il faut l'améliorer. Ce sont plutôt les Nations qui ont commis des erreurs dans l'UE au noms d'intérêts particuliers (Angleterre, Allemagne France etc) et pas l'UE elle-même qui fait l'objet de concertations.
Réponse de le 23/03/2014 à 11:32 :
@ 23/03/2014 à 4:18 - Ah oui ? Vous seriez prêt vous à renoncer à un marché avec un pays sous prétexte que les autres pays d'une communauté dont vous faites partie l'ont décidé pour vous ? C'est ce qu'a tenté de faire Fabius en envisageant de renoncer à la vente des Mistral à la Russie, sans prendre la mesure des graves conséquences que cela aurait eu (perte d'un marché de plusieurs milliards d'Euros, rupture diplomatique et sanctions économiques, chômage pour les salariés du secteur...). Il faut arrêter de rêver 2mn et revenir aux réalités, avec des "si" on referait le monde !
Réponse de le 23/03/2014 à 23:41 :
Vous auriez vendu des armes à Hitler, Staline ou Mussolini vous ??? Absurde
a écrit le 22/03/2014 à 11:00 :
Si on "confisque" les avoirs des apparatichks russes , on peut renflouer les naques!!
Réponse de le 22/03/2014 à 12:52 :
<Si on "confisque" les avoirs des apparatichks russes , on peut renflouer les naques!!>

"Confisquer" dans ce cas ça signifierait "voler". Croyez-vous même que la France soit-elle un État-voyou ?
a écrit le 22/03/2014 à 10:34 :
tout à perdre alors que le peuple de Crimée a voté massivement pour le rattachement !
Depuis le non à la "constitution" en 2005 ignoré par les "élites" UMPS, la France n'est plus vraiment une démocratie, voire pire (écoutes), mais maintenant ils osent aussi bafouer les autres peuples.
Réponse de le 22/03/2014 à 17:17 :
Eh oui et pourtant il y a quelques dirigeants occidentaux qui appellent un plébiscite légal et sous l'observation de l'OSCE d'une "annexion" !!
Réponse de le 22/03/2014 à 19:51 :
Un vote organisé 10 jours après une invasion militaire, sous contrôle Russe, sans observateurs internationaux, boycotté par les opposants... Ça fait beaucoup pour un "plébiscite légal"!
Réponse de le 23/03/2014 à 12:38 :
@amarilla : les observateurs de l'OSCE se sont fait refouler aux frontières de la Crimée par des soldats russes ayant retiré tout sigle identifiable ! Le vote sans enveloppe organisé par les pro-russes pour choisir entre "rejoindre la Russie" et "quitter l'Ukraine", c'est fait SANS observateurs internationaux, ne vous en déplaise !! Merci de cesser cette désinformation ! Quand à la prise des casernes et bâtiments navals ukrainien, merci aux partisans de Kiev de ne pas avoir résisté inutilement, au risque de donner un alibi à Poutine !! JE constate que, si les allemands venaient s'installer en Alsace-Lorraine pour ensuite organiser le même type de pseudo référendum, vous soutiendriez l'unification de l'Alsace-Lorraine à l'Allemagne !!
a écrit le 22/03/2014 à 10:08 :
Il est clair que Poutine a vachement peur des sanctions de la France. Il ne doit plus en dormir la nuit le pauvre chou. Houlalala qu'il est effrayé le Poutine. Tiens, il va même fermer le robinet de gaz vers chez nous tellement il a peur de nous... Si nos parasites en chefs, grenouilles se voulant boeufs, fermaient un peu leur gueule, arrêtaient de ramener leur fraise pour faire semblant d'exister, et se retroussaient un peu les manches pour reconstruire ce qu'ils ont pété, méthodiquement, systématiquement et a tour de rôle depuis 50 ans ? Hein ?? Ha. La ca fait peur hein...:-)
a écrit le 22/03/2014 à 10:02 :
Snowden est herbergé librement en Russie, alors que si il était aux USA (freedom country) il serait condamné à la prison à perpétuité comme le soldat Bradley Manning qui avait transmis des informatins a Wikileaks. En effet une sacrée différence entre vivre libre et protégé comme Snowden ou pourrir dans une cellule comme Bradley Manning. Good Old USA ! Et Julien Assange qui est oblige de se terrer dans l'Ambassade de l'Equateur car si il en sort, alors les marionnettes anglaises l'enverront aux USA ou il pourrira aussi en cellule jusqu'a la fin de sa vie.
Réponse de le 22/03/2014 à 21:41 :
Si Snowden avait été russe dans une situation inversée on lui aurait injecté du polonium ou il aurait été battu à mort dans un camp de Sibérie, voyez les antécédents et cas similaires.
a écrit le 22/03/2014 à 9:57 :
le probleme est qu'il s'agit d'une BAVURE diplomatique europeenne qui ne sait comment s'en sortir
UN ils n'ont pas respecté le peuple qui n'aurait pas du etre donne en 1954
DEUX soutenu un révolution pas tres clair comme en tunisie ,egypte,irak etc
TROIS supprime la langue russe comme langue d'etat ET ET FAIRE MIROITER des promesses impossibles comme avec la turquie
a écrit le 22/03/2014 à 9:56 :
Et celui qui reste aux commandes de la France avec moins de 20% de Français favorable
ce n'est pas le même que Poutine ???
a écrit le 22/03/2014 à 9:44 :
Toujours nombriliste La Tribune...Il faut voir beaucoup plus large, la France n'est plus rien !
a écrit le 22/03/2014 à 9:34 :
on s inquiète beaucoup à Nice , Monaco et sur la Croisette. Comment va t on faire sans le blanchiment de l'argent sale des oligarques?
Réponse de le 22/03/2014 à 9:51 :
Ils prendront celui de Cahuzac, du fils Fabius et de toute la caste du PS
a écrit le 22/03/2014 à 9:27 :
Question: Que pèse la France dans le concert des nations en 2014 ? ,out au Moyen Orient out en Afrique de l'est,nous ne sommes plus que des mercenaires aux ordres.Peut-on se permettre de donner des leçons à la Russie ou à tout autre pays.Comment vont les Malouines annexé par le RU (au détriment de l'Argentine) ,Gibraltar annexé par le RU (au détriment de l'Espagne) ,Ceuta et Melillia annexé par l'Espagne (au détriment du Maroc).Je resterais discret sur nos chers DROM,laissant à chacun le soin de recherché comment tout ce bel ensemble c'est constitué au fil des siècles.Hubert Vedrines doit bien rigoler lui qui analyse toujours la géopolitique en tenant compte de l'histoire des peuples.
Réponse de le 23/03/2014 à 4:24 :
Tout le monde est en droit de donner des leçons à Poutine. A quel titre devrait-on se taire devant une invasion, une annexion et un référendum hors règles ? Les zones envahies par Poutine sont désormais aux mains de maffias en Moldavie, et Géorgie etc. Et la carte du monde prouve que ce découpage est absurde et porteur de conflits et problèmes. Soyez au moins objectif même si vous aimez lécher les bottes d'un dictateur. Si vous aimez la soumission c'est votre droit mais ne pensez pas que c'est général.
Réponse de le 23/03/2014 à 7:31 :
Et les zones envahies ou bombardées par vos employeurs du camp du bien ? Kosovo = chancre islamo maffieux, Afghanistan = une usine à produire des drogues dures, Libye = des gentils islamistes fanatiques pour déstabiliser tout le Sahel et l'Algérie, Chili de Pinochet avec ses oligarques militaires etc. Je garde le meilleur pour la fin : l'UE soumise aux banksters de wall street dont les technocrates non élus sont en train de dealer en douce le traité transatlantique qui asservira définitivement les peuples aux oligarques mondialistes !
Réponse de le 23/03/2014 à 9:04 :
@ Louis Merci pour votre soutien argumenté.
Réponse de le 23/03/2014 à 9:45 :
Louis à Kirk La géopolitique est la science de l'État comme organisme géographique ou comme entité dans l'espace : c'est-à-dire l'État comme pays, territoire, domaine ou, plus caractéristique, comme règne. Comme science politique, elle observe fermement l'unité étatique et veut contribuer à la compréhension de la nature de l'État.Je vous pardonne volontiers vos méconnaissance dans la mesure ou la France n'est plus un état souverain.
a écrit le 22/03/2014 à 7:26 :
La France perdrait le marché des Rafales en Inde...car si l'Inde éventuellement modifiait le statut du Cachemire ...elle ne prendra pas le risque d'être sous embargo....
a écrit le 22/03/2014 à 6:24 :
Snowden n'est pas un ancien du KGB au cas où vous ne l'auriez pas remarqué ... De plus en plus comiques les petits trolls européistes ...
a écrit le 22/03/2014 à 0:40 :
La France ne prendra pas seule la décisions d'appliquer des sanctions fortes, ce sera l'Europe. Reste les USA qui sont peu impliqués économiquement en Russie, et qui souhaitent sanctionner Poutine pour la Crimée mais aussi pour des contentieux qui s'accumulent depuis quelques temps entre les 2 pays. L'Europe devra s'aligner peu ou prou sur les sanctions US, et le soutient de Hollande sera important pour Obama car Merkel et Cameron (dont les pays sont plus impliqués que la France) freineront des 4 fers.
a écrit le 22/03/2014 à 0:09 :
Que l'Europe veuille un conflit... OK! Mais ne mêlez pas la France dans votre vision dogmatique.
a écrit le 21/03/2014 à 23:39 :
La france perdrait enormement mais cela fait partie du suicide francais qui est pathologique.
a écrit le 21/03/2014 à 22:10 :
On critique la Russie, qu'on qualifie de dictature, mais on se débarrasse des citoyens français par la radiation entre 200 et 300 mille. Qui est le dictateur, celui que sa population réprouve? Et si Kiev était une Lorraine ou bien une Alsace, vous diriez quoi?
a écrit le 21/03/2014 à 21:58 :
Il faut rappeler que les exportations d'Airbus ne bénéficient pas uniquement la France mais aussi quatre autres pays de l'UE (l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Espagne), donc revient à notre pays seulement un quart du prix de chaque avion vendu à la Russie, ce qui – restons modestes – ne va pas tellement équilibrer notre balance commerciale comme on le souhaiterai.
a écrit le 21/03/2014 à 21:22 :
C'est une excellente idée pour l'Europe de payer de l'argent à l'Ukraine. Il faut savoir que la Russie exige le remboursement de la dette d'env. 20-30 Mia USD. Donc les fonds versés par l'UE vont directement chez Putin.
De stopper les relations économique serait le sommet des conneries.
a écrit le 21/03/2014 à 20:46 :
nous on a hollande eux poutine.tout est dit.
Réponse de le 21/03/2014 à 21:28 :
euh..je ne tiens pas particulièrement à Hollande, mais question liberté, pour l'instant, ce n'est pas comparable au point de vue liberté d'expression ; en Russie on ne pourrait écrire ce que l'on écrit sur les politiques, il y a une sacré différence tout de même..
Réponse de le 21/03/2014 à 22:39 :
Snowden est herbergé librement en Russie, alors que si il était aux USA (freedom country) il serait condamné à la prison à perpétuité comme le soldat Bradley Manning. En effet une sacrée différence entre vivre libre et protégé comme Snowden ou pourrir dans une cellule comme Bradley Manning. Good Old USA !
Réponse de le 22/03/2014 à 0:28 :
je ne rappelle pas avoir entendu Snowden critiquer la Russie ou ne serait-ce que poser des questions un peu gênantes.
Réponse de le 22/03/2014 à 9:03 :
@Snowden se tait : la classe maternelle est ouverte ce matin et votre argument enfantin n'en est meme pas digne
a écrit le 21/03/2014 à 20:44 :
La France à beaucoup plus a gagner qu'à perdre, car on va pouvoir faire des exportations à la Place de la Russie, on a tout a gagné mais cela n'est pas perceptible pour l'instant pour le plus grand nombre . Une bonne chose pour la relance de notre économie .
Réponse de le 21/03/2014 à 22:03 :
Vous plaisantez, j'espère...
Réponse de le 21/03/2014 à 23:20 :
Kol , plaisante , çà c'est sûr !!
Réponse de le 21/03/2014 à 23:38 :
Encore faudrait il que la France ait encore quelque chose à exporter, maintenant qu'il ne reste presque plus d'usines et que tout est sous traité. Même l'industrie automobile n'a plus guère en France que des chaines de montage.
Réponse de le 22/03/2014 à 0:39 :
on va exporter notre gaz et notre petrole
a écrit le 21/03/2014 à 20:38 :
Le problème reste le risque de poursuite de l'expansionnisme russe. Après la Crimée, à qui le tour ?? LA dissuasion, c'est le principe d'un cout (politique, économique, d'influence,etc) supérieur à l'intérêt du conflit. Il faut donc que le cout international (pas seulement la France, mais la communauté internationale dans son ensemble) soit dissuasif pour Poutine ... sinon, c'est reparti comme avec Hitler et l'annexion des régions ou pays germanophones !!!
Réponse de le 22/03/2014 à 12:34 :
Depuis sa création, "l'Europe" agit ainsi, elle annexe!
Réponse de le 22/03/2014 à 18:31 :
L'europe n'annexe PERSONNE, puisque chaque état européen existe toujours d'une part, et peut reprendre à tout moment son indépendance !!! CE n'est pas le cas des annexions de territoire étrangers par les russes !!!
a écrit le 21/03/2014 à 20:18 :
fini le caviar pour nos élites
a écrit le 21/03/2014 à 20:07 :
Poutine tu nous emmerdes .. on a d'autres choses à faire et la Russie aussi, que toutes tes conneries, tu as un train de retard et tu es déjà un mort qui marche..

Après la Géorgie, voilà donc le tour de la Crimée..
Regardez bien agir ce Poutine...

Et comparez avec ce qui s'est passé et qui a été au départ de la 2ème guerre mondiale ..
Regardez bien agir la bête immonde, Hitler !

C'est au tout début.. le serpent Hitler commence à ramper au travers de la faiblesse des nations européennes et de la lâcheté de la SDN (ex ONU) ...

Hitler commence par évoquer le problème de la Tchécoslovaquie où se trouve un territoire peuplé d'allemands, les Sudètes... voilà comment il s'y prend ....

La bête immonde Hitler dit :

" Nous voici maintenant en présence du ... DERNIER problème qui doit être résolu et qui le sera (applaudissements prolongés dans la salle).

C'est la ..... DERNIERE revendication territoriale que j'aie à formuler à l'Europe, mais c'est la revendication dont je ne démordrai pas.

Depuis des années, le peuple allemand du Reich a dû contempler le spectacle des allemands de Tchécoslovaquie... je veux dire plutôt que nous avons été forcés de rester spectateurs, non pas que le peuple allemand ait accepté cette situation, mais il était désarmé et ne pouvait les aider contre ceux qui les martyrisaient.

Et pourtant, aujourd'hui, le monde des .. "démocraties" s'indigne de cette revendication territoriale, légitime !

Mais nous avons appris à mépriser toutes ces démocraties !

Il n'y a qu'une seule grande puissance européenne, avec à sa tête un seul homme, qui ait eu de la compréhension pour la détresse de notre peuple : c'est mon ami Benito Mussolini !
(La foule crie : Heil Duce !)

M Bénès (le Tchécoslovaque) est à Prague et il pense qu'il ne peut rien lui arriver parce qu'il a derrière lui la France et l'Angleterre..
(Rires prolongés).

Mes chers concitoyens, je crois que le moment est venu de parler maintenant net et clair.
On ne peut pas refuser le titre de "PACIFIQUE" à quelqu'un qui a enduré durant 20 ans une pareille honte.

Si M Bénès a derrière lui un peuple de 7 millions ...."d'individus", ici il y a un peuple de 75 millions d'hommes !
(Applaudissements enthousiastes)

Concernant M. Chamberlain, (l'anglais représentant l'Europe molle qui est venu voir Hitler pour ... négocier le sort des Sudètes.. en fait, le sort de la Tchécoslovaquie..),

Concernant M. Chamberlain, je l'ai assuré qu'UNE FOIS CE "PROBLEME" RESOLU, IL N'Y AURA PLUS DE PROBLEMES TERRITORIAUX EN EUROPE ! ...

Nous ne voulons pas de la Tchécoslovaquie, mais je déclare au peuple allemand, concernant la question des Sudètes, que ma patience est à bout... M Bénès a maintenant en main ..la paix ou la guerre....
ou bien il accepte cette offre et donne enfin la liberté aux Allemands,
ou nous irons chercher cette liberté.
Que le monde le sache bien ! "

VOUS POUVEZ COMPARER AVEC CE QUI SE PASSE AUJOURD'HUI EN RUSSIE..

Hitler et Poutine.. ce sont les mêmes méthodes brutales, le non respect des traités et des accords, le chantage, un mépris total des démocraties européennes, un mépris total pour la SDN (ONU), Hitler exacerbe le nationalisme allemand en positionnant les allemands de Tchécoslovaquie en martyrs, c'est lui le pacifiste, c'est lui la victime..

Après les Sudètes, c'est toute la Tchécoslovaquie qui y est passée .. puis toute l'Europe..
La bête a grossi, grandit, elle ne s'est plus arrêtée de tuer .. jusqu'à ce qu'on la dévore elle même.. mais il a fallu une grande partie du monde pour la tuer..

On ne peut jamais laisser prendre la moindre avance à des pourritures pareilles..
Il ne peut plus y avoir de confiance entre ce type et le monde tant qu'il est à la tête de la Russie.
Réponse de le 21/03/2014 à 20:18 :
@durandal,
vous devez avoir la nostalgie d'une époque révolue où tout vous était acquis. Quand vous colonisiez la Serbie pour recupérer le kosovo, l'Irak pour recupérer le Koweit, Le Soudan pour le Soudan du Sud, la Syrie pour récupérer le Liban, le Comore pour récupérer l'île de Mayotte, ..., il ne vous était pas arriver à l'esprit de faire le rapprochement entre vos agissement et ceux du régime nazi
Réponse de le 21/03/2014 à 21:31 :
..Pas à négliger, votre commentaire... !
Réponse de le 21/03/2014 à 22:30 :
@quand Bruxelles, Régis CHAMAGNE de l'UPR situe avec raison l'origine dans le grand échiquier de Brezinski, parfaitement analysé, une manoeuvre US de plus avec les larbins européens aux ordres des US. Encore faut-il se donner la peine d'en faire la lecture pour sa compréhension...!!
Réponse de le 21/03/2014 à 22:30 :
@durandal un hors sujet, trop long.
Réponse de le 22/03/2014 à 2:39 :
Pour celui qui veut nous donner une leçon d’histoire, je lui rappelle que la Russie n’a jamais attaqué l’Europe de l’Ouest. Par contre nous avons attaqué la Russie plusieurs fois, avec Napoléon, la guerre de Crimée, l’Allemagne (deux fois).
Réponse de le 22/03/2014 à 18:45 :
@Vlad Ben non, mais ils ont simplement occupé fraternellement les pays baltes, la Pologne; la Bulgarie la Roumanie et j'en oublie sans doute.
Réponse de le 22/03/2014 à 21:16 :
@Jean Je n'appellerai pas "l'Europe de l'Ouest" la Pologne, les pays baltes et certainement pas la Roumanie et la Bulgarie...
Réponse de le 23/03/2014 à 16:44 :
@Elise Vous avez tout à fait raison, mais je me souviens d'une époque où nous étions tout à fait contents de voir les américains les tenir en respect aux frontières d'Allemagne de l'est et de la tchécoslovaquie
a écrit le 21/03/2014 à 20:07 :
La Russie est un monstre aux pieds d'argile : depuis que le rouble est convertible , il est facile pour l'Occident de mettre l'économie russe en faillite . Seulement voilà : la Russie est une dictature comme au temps des tzars et de l'URSS et en face ce sont des démocraties .
Match hélas perdu d'avance , ce que Poutine , homme du KGB sait bien depuis longtemps.e
a écrit le 21/03/2014 à 19:39 :
La France a perdu son âme. Que voulez vous qu'elle perde de plus ?!
Réponse de le 21/03/2014 à 20:56 :
Si elle perdait ses bobos ce serait pas mal.
Réponse de le 21/03/2014 à 21:32 :
+++++++++
Réponse de le 22/03/2014 à 0:31 :
et quelques élus superflus aussi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :