Le nombre de fonctionnaires a augmenté en 2012, surtout dans la territoriale

 |   |  495  mots
Manuel Valls a confirmé la semaine dernière que les effectifs des ministères (...) continueraient de diminuer pour permettre les créations de postes prévues dans les secteurs prioritaires.
Manuel Valls a confirmé la semaine dernière que "les effectifs des ministères (...) continueraient de diminuer" pour permettre les créations de postes prévues dans les secteurs prioritaires. (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Au 31 décembre 2012, près de 5,5 millions de personnes travaillaient dans la fonction publique en France, un chiffre en hausse de 0,3% sur un an, selon des données publiées mercredi par l'Insee.

Moins de fonctionnaires. C'est ce que souhaiteraient une majorité de Français, et ce propose le Premier ministre Manuel Valls dans son plan d'économies de 50 milliards d'euros. En attendant, d'après les chiffres de l'Insee publiés ce mercredi, le nombre de fonctionnaires - évalué à près de 5,5 millions de personnes fin 2012 - a augmenté de 0,3% sur un an.

Augmentation des effectifs dans la territoriale et l'hospitalière

Dans le détail, s'agissant des trois versants de la fonction publique, les effectifs ont toutefois progressé de façon inégale avec -1% dans la fonction publique d'Etat (après -2% en 2011), +1,6% dans la territoriale (après +0,3% en 2011) et +0,7% dans l'hospitalière, selon l'Institut national de la statistique.

La fonction publique d'Etat employait fin 2012 quelque 2,4 millions de salariés, la Territoriale près de 1,9 million et l'Hospitalière 1,1 million (en tenant compte des contrats aidés), selon l'Insee, qui avait donné de premiers résultats en décembre sur cette question de l'emploi public.

En hausse continue depuis les années 1980, les effectifs de la fonction publique, soit environ 20% de l'emploi total en France, s'étaient stabilisés pour la première fois en 2008. Après une hausse de 0,4% en 2009, les chiffres pour 2010 et 2011 en légère baisse, avaient également confirmé cette tendance.

Une promesse du candidat Sarkozy

Au cours du quinquennat de Nicolas Sarkozy, quelque 150.000 postes ont été supprimés, notamment via la Révision générale des politiques publiques (RGPP) lancée en 2007, et dont la mesure phare était le non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux dans la fonction publique d'Etat.

Depuis l'arrivée de François Hollande, le gouvernement a mis fin à la RGPP et entend maintenir les effectifs stables au cours du quinquennat, les créations de postes dans les ministères "prioritaires" (Justice, Police, Education) devant être compensées par des suppressions ailleurs.

Créations dans les secteurs prioritaires

Manuel Valls a d'ailleurs confirmé la semaine dernière que "les effectifs des ministères (...) continueraient à diminuer" pour permettre les créations de postes prévues dans les secteurs prioritaires.

Dans sa note sur l'emploi publique, l'Insee relève également que 32,4% des agents appartiennent à la catégorie A, 19,4% à la catégorie B et 46,6% à la catégorie C, généralement la moins bien payée.

 

Un "geste de solidarité" demandé aux plus hauts salaires ?

Alors que le plan d'économies de 50 milliards d'euros du gouvernement prévoit un maintien jusqu'en 2017 du gel du point d'indice (qui sert de base au calcul des salaires des fonctionnaires et n'a pas évolué depuis 2010), la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a indiqué récemment qu'elle allait "appeler les plus hauts salaires" à "un geste de solidarité". Ce geste qui pourrait bénéficier aux catégories C, sera examiné dans le cadre de négociations prévues en mai sur les carrières des agents.

>> Ces "plus hauts salaires" de la fonction publique appelés à "faire un geste"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/04/2014 à 15:44 :
Allez voir en Aquitaine avec le livre de Zoé Shepard « Absolument débordée ou comment faire 35 heures en un mois » où comment on bulle au conseil régional d’Aquitaine dont le président vient de perdre sa marie aux dernières élections municipales. Elle a dit la vérité sur les sureffectifs dans la fonction publique territoriale : elle a été sanctionnée.
Allez voir au conseil général de la Gironde où son président emploie à des postes de direction : sa femme et son fils.

« République exemplaire » qu’il disait , pfff !
Réponse de le 25/04/2014 à 19:05 :
Travail - Famille - Département
Réponse de le 25/04/2014 à 19:07 :
"Je préfère ma femme à mes tantes, mes filles à mes cousines, mes tantes à mes voisines, etc ...."
Réponse de le 27/04/2014 à 14:42 :
Tant qu'on gagne bien on reste, c'est les prolos qui payent !
a écrit le 25/04/2014 à 1:19 :
Venez travailleer à l hôpital au lieu de dire n importe quoi
a écrit le 25/04/2014 à 0:32 :
en Europe comme partout tout vient de l'éducation nationale ont privilège le niveau d'études et l'ancienneté pour évaluer un homme dans la société alors qu'il vos rien économiquement
on n'a pas voulu entendre parler de la rentabilité et la productivité
on prend sur le travail de la productivité pour donner à des inactifs improductifs surdiplômés
Réponse de le 25/04/2014 à 1:22 :
"qu'il vos rien économiquement" : Du verbe voloir? Pour l'orthographe, c'est perdu. Alors, vous pouvez enseigner quoi? Les mathématiques, la physique,...?
J'espère que vos critiques sont liées au fait que vous n'avez pas eu le choix ou non de faire des études sérieuses. Trop souvent, elles proviennent de ceux qui se payaient nos tronches en nous traitant d'intello quand eux profitaient de la jeunesse.
PS : Ils ne sont pas rare à entrer dans la territoriale après 20 ans dans le privé (BTP par exemple) sans diplôme particulier.
Réponse de le 01/10/2014 à 17:49 :
Non .. c'est pour enseigner les mathemotiques et la phasyque ...
a écrit le 24/04/2014 à 13:21 :
Fonctionnaire...! Sa veut dire quoi , à partir du moment ou on travail on rapporte a l'état , aujourd'hui le privée paie les avantages du système fonctionnaire, il faudrait peut être sérieusement prendre les choses à bras le corps Mr Moi le président...! Et et arrêtez de protégée votre électorat le privée en a ras le bol ...! Et va voter en conséquence le 25 Mai
a écrit le 24/04/2014 à 8:12 :
2 France : les assistés et les autres
a écrit le 24/04/2014 à 7:55 :
Je croyais qu'il fallait faire diminuer le nombre de fonctionnaires pour faire baisser la dépense publique. Me serais-je trompe ?
a écrit le 24/04/2014 à 6:24 :
Bien oui, il faut bien donner du travail à l'électorat socialiste..... Ensuite la France est riche, elle peut payer des fonctionnaires pas toujours travailleur...... Donc tous vas bien madame le marquise.....
a écrit le 23/04/2014 à 23:40 :
La fonction publique territoriale: un cancer généralisé à disposition du clientélisme des élus qui y placent les bien votants.... Et le seul moyen de soigner ce cancer c' est de couper des branches: les départements, regrouper des régions, diviser par 2 le nombre de communes..... Mais pour prendre ces décisions il faudrait des élus courageux capables de penser le bien de la nation plutôt que de conserver leur pré carré.... Une impasse!
a écrit le 23/04/2014 à 22:59 :
le cancer de notre pays...
a écrit le 23/04/2014 à 22:31 :
comme en Ukraine : d'un côté la fonction publique de l' autre les productifs !
Réponse de le 25/04/2014 à 1:23 :
Moi je dirai le contraire ..travaillant à l hôpital ...matin ..soir ..nuit ...je pense travailler BEAUCOUP PLUS QUE CERTAINT QUI TRAVAIL DANS LE PRIVÉ. ..
a écrit le 23/04/2014 à 20:47 :
Il faut arrêter de recruter à tout va, il faut diminuer le nombre de concours. Il faut aussi que les fonctionnaires travaillent plus, nous n'avons pas les moyens des35 heures ! Et il y en assez de payer pour leurs retraites alors qu'ils travaillent moins.
a écrit le 23/04/2014 à 19:54 :
marre du racket public, je veux bien payer pour le secteur régalien (armée, police) mais je veux avoir le choix entre école publique payent et école privée, idem pour les autres services... et chacun fera son choix en fonction du prix (coûts) et de la qualité !!! p info, quantité d'autres pays dépensent 30% de moins par élève pour de biens meilleurs résultats que notre bac au rabais, même le Tadjikistan a moins illettrisme que la france !! pas un problème de moyens, mais d'efficacité, méthodes, performance...du chinois pour ce sfonctionnaires endormis !!!
Réponse de le 23/04/2014 à 20:28 :
En toute honnêteté, et je me dois de vous le dire...quand je pense à Fernande, je...
Réponse de le 23/04/2014 à 20:53 :
100% d'accord, la suéde n'a quasiment plus de fonctionnaires et gére avec une grande efficacité les services publics, moins chers et meilleur service rendu. pas la faut à nos fonctionnaires, mais à l'absence totale de management. Que des billes qui se cachent et ont peur des syndicats, gestion del a paix sociale à coup de primes, d'augmentations, d'échelons automatiques....il y a urgence à virer les cadres et mettre des cadres du privé, de grands progrès à tous niveaux trés rapidement... marre depayer 30% d'impôts de trop pour pour alimenter le tonneau des danaides qui nous ruine
a écrit le 23/04/2014 à 19:50 :
les hauts fonctionnaires se servent copieusement dans la caisse, cf 23,4 millions de primes qu'ils se sont alloués dans les ministères pour très bons résultats sur le chômage, la dette, la dépense publique ???? idem pour les militaires, 30 000 bidasses en moins, et la masse salariale augmente !!!!! la monde politico-administratif n'est qu'un système mafieux de détournement massif d'argent public en bande organisée et avec la complicité des médias qui ne pose aucune question génante, ils saignent le privé pour se financer et nous laissent aucuns choix, on est vraiment revenu avant 1789 !!
Réponse de le 23/04/2014 à 19:58 :
et le srégimes spéciaux, 20 milliards de gains possibles, et plus de 2 milliards en gestion à gérer cette jungle au niveau des cas, règles, régimes ...totalement incompréhensibles? et les 32jh dans les collectivités + les jours du maire en totale illégalité par rapport au code du travail (se croient en monarchie sans avoir de comptes à rendre), les 5 milliards de financement des syndicats....la France est une mine de gaspillage set de gains possibles pour relancer l'économie, encore faudrait il être en démocratie et que le peuple puisse donner son avis !!!
a écrit le 23/04/2014 à 19:43 :
dans les entreprises, l'informatisation a permis de faire de 50 à 70% de gains dans le métiers, dans notre secteur public et politique, c'est augmentation des effectifs et des coûts en permanence, y'aurait pas un gigantesque bug ??? faudrait pas privatiser pour payer 30% de moins d'impôts et avoir de bien meilleurs services ?
a écrit le 23/04/2014 à 19:40 :
aucun besoin d'avoir un statut particulier pour faire de la gestion, il faut de suite un seul régime de travail, de cotisation, de retraite, et au moins on commencera à avoir une justice sociale... et tout de suite vu le nombre de départs, sinon on va trainer cette usine fantome, ses coûts exorbitants, son absence totale de gestion et de m anagement, la ruine du pays...
a écrit le 23/04/2014 à 19:37 :
dans le privé, si on ré-organise, c'est pour faire des gains, mis lebrancu a chiffré que la réorganisation du mille feuille va coûter 7 milliards !!!!! donc que des pertes !!! car elle saupoudre de primes, retraites chapeau, indemnités de pénibilité... afin que chacun la ferme, gavé d'argentpublic !!! voila comment elle "gére", totalement inapte à la moindre responsabilité, c'est une honte de payer ces gens là au moins 20 smic pour ruiner le pays, ne rien gérer, gaspiller à tout va
a écrit le 23/04/2014 à 19:33 :
plus ils sont inefficaces (record d'europe, de dépenses, de résultats en déroute), plus ils recrutent !! normal, on peut virer personne, donc on empile pour compenser l’inefficacité .....
a écrit le 23/04/2014 à 19:19 :
Et combien ont été supprimé dans les autres administrations?
a écrit le 23/04/2014 à 19:15 :
Merci à la Tribune pour cet article qui permet aux honnêtes travailleurs du privé de se défouler à nouveau sur la fonction publique. C'est un bon exutoire qui ne coûte pas cher. Au demeurant rappelons tout de même que la fonction publique recrute sur concours et pas sur piston: Avis aux amateurs dégoutés du privé qui souhaitent faire valoir leurs compétences.
Réponse de le 24/04/2014 à 1:30 :
Bien dit, Fiscalix, entièrement d'accord avec vous.
a écrit le 23/04/2014 à 18:45 :
il est evident que plus il y a de fonctionnaires plus il y a de bulletins de vote PS ,tout cela payé par le contribuable,elle est pas belle la vie en socialiste français!!!!
a écrit le 23/04/2014 à 17:09 :
Honte ! Qui les paye ? Nos impôts qui ne cessent d'augmenter alors qu'on dit vouloir diminuer les dépenses publiques. Qui ment dans cette histoire et comment croire les politiciens ? Ils se cirent les pompes avec nos impôts. ..honte à eux !
a écrit le 23/04/2014 à 15:05 :
le transfert de compétences vers les collectivités territoriales se traduit mécaniquement par la création de postes dans les collectivité territoriales ! Il aurait été bien de le rappeler dans le sous-titre, pour une information complète.
Réponse de le 23/04/2014 à 18:58 :
le transfert de compétence aurait du supprimer les postes transférés... non? il aurait été utile de vous le préciser!
a écrit le 23/04/2014 à 14:15 :
je loue une chambre à un jeune en contrat d'avenir au conseil général eh bien sachez qu'il n'est pratiquement jamais au travail ou bien on le met en congé ou bien il est en arrêt maladie meme pour une dent arrachée depuis 6 mois il est davantage à l'arret qu'au travail
et bien sur payé intégralement voila à quoi servent nos efforts pour redresser le pays
Réponse de le 23/04/2014 à 14:43 :
Si je résume bien les flux financiers, vous percevez finalement une rente d'un jeune rémunéré par les impôts locaux. L'argent du contribuable finit donc dans vos poches. What is yur problem sir ?
Réponse de le 23/04/2014 à 16:30 :
Sous contrat d'avenir?? Donc ce n'est pas un fonctionnaire, quel fainéant ce jeune sous statut privé( mdr)
Réponse de le 23/04/2014 à 17:26 :
En somme, deux beaux profiteurs du système : un jeune emploi fictif et un rentier dopé aux APL...
a écrit le 23/04/2014 à 14:14 :
Il est grand temps de " dégraisser " et, de les payer comme des chomeurs de longues durées.
Réponse de le 23/04/2014 à 15:59 :
C'est deja le cas aujourd'hui, a part qu'ils vont de temps à temps sur leur lieu de travail.
Un peu d'humour !!!!!
a écrit le 23/04/2014 à 13:39 :
Auriez-vous (journaliste, lecteurs) la mémoire courte ? Le transfert de compétences aux collectivités territoriales s'est mécaniquement traduit par de nouveaux emplois au niveau territorial... Voici un nouvel exemple de manipulation, pratiquée au quotidien : cela devient fatiguant, mais surtout pas crédible. A quand le vrai journalisme ? et vous, citoyens lecteurs, utilisez votre capacité à raisonner, c'est une question de survie... Quant aux sondages bidons pratiqués après les séances répétées de "story telling"... pas crédible non plus. STOP
a écrit le 23/04/2014 à 13:22 :
Tout à fait exact, le nombre de fonctionnaires a augmenté depuis 2012. Les impôts aussi. Le chômage aussi. Et la misère de même.
a écrit le 23/04/2014 à 13:19 :
j' en appelle à Poutine ! Il n' est de bon fonctionnaire qu' un fonctionnaire ... comme un anglais !
a écrit le 23/04/2014 à 12:38 :
Supprimons les "35 heures" dans la fonction publique et les problèmes seront presque réglés.
Ceux qui veulent quitter le statut de fonctionnaire en ont tout à fait le droit.
Nous apprécierons d'autant plus nos fonctionnaires que nos impôts baisseront
Réponse de le 23/04/2014 à 13:39 :
Vous êtes au courant que la norme est assez souvent 38h30?
Réponse de le 23/04/2014 à 13:50 :
Si vous croyez que vos impôts vont baisser si le nombre de fonctionnaires baissent, vous vous mettez le doigt où je pense..... Tout ce que vous aurez, c'est moins de services sauf à les payer....
Réponse de le 23/04/2014 à 15:55 :
...vous oubliez les conséquences pour son doigt...
a écrit le 23/04/2014 à 12:10 :
Merci à la Tribune de donner du grain à moudre à tous les trolls qui polluent ce site. Une fois de plus vous faites preuve d'un journalisme exemplaire ! Vraiment si ce n'était pas le seul site auquel j'ai accès au travail (banque pour ceux qui aurait adoré insulté un fonctionnaire) ca fait bien longtemps que je ne le lirais plus... Autant vous dire que la version papier peut rester sur le présentoir du marchand de journaux. C'est sa meilleure place.
Réponse de le 23/04/2014 à 14:11 :
tous les éboueurs ne sont pas fonctionnaires dans les cliniques ils soignent aussi les patients sans être fonctionnaires ....nous faire croire que les ponctionnaires sont plus compétant est une insulte envers le prive
Réponse de le 24/04/2014 à 6:42 :
Les banquiers sont encore pire que les ponctionnaires:protégés de la concurrence par l'état,encore plus paresseux,subventionnés par les banques centrales....
a écrit le 23/04/2014 à 12:08 :
tous les gens qui disent du mal des fonctionnaires devraient ne plus aller dans les hopitaux et ne plus laisser les éboueurs ramasser leurs poubelles.
Réponse de le 23/04/2014 à 13:05 :
ainsi que la police! ensuite, il y en a beaucoup trop dans des bureaux à pas foutre grand chose....
a écrit le 23/04/2014 à 12:05 :
les fonctionnaires sont une richesse dans un pays. La premiere personne que j'ai vu dans ma vie était une sage femme. arrêter de les insulter ils ont le droit de vivre.
Réponse de le 23/04/2014 à 13:40 :
les sages femmes ne sont pas toutes fonctionnaires. Le problème n'est ni la fonction publique d'Etat (activités généralement régaliennes) ni la fonction publique hospitalière mais la fonction publique territoriale. la fonction publique territoriale est un nid à favoritisme, à copinage et autres activités irresponsables et couteuses.
a écrit le 23/04/2014 à 11:58 :
c'est ça l'asservissement public !!!
a écrit le 23/04/2014 à 11:44 :
Fonctionnaires ou bien simple contractuelle de la fonction publique ?? Les deux sont totalement différents !!
a écrit le 23/04/2014 à 11:42 :
Ce qu'il faudrait, c'est augmenter le salaire des fonctionnaires, mais en contrepartie, diminuer drastiquement leur nombre et favoriser les transferts entre les différentes collectivités.
Tous ce qui se fait pour le moment est un non sens économique. Mais, il est vrai qu'il sont défendu par les syndicats les plus progressistes et réalistes du monde ...
a écrit le 23/04/2014 à 11:38 :
Impossible décidément de faire baisser le nombre de fonctionnaires. Pire que des lapins. Avec un tel courage politique, la France n'est pas prête de sortir des déficits.
Réponse de le 23/04/2014 à 13:08 :
oui, mais grignoter de plus en plus les retraites , en "espérant un peu, "sortir des déficits", pas d'accord !!
a écrit le 23/04/2014 à 11:34 :
Encore un degout suplementaire, la france pays du bien vivre?, pour qui?.
a écrit le 23/04/2014 à 11:32 :
et les exilés fiscaux ? il ne coute rien à la France ?
Réponse de le 23/04/2014 à 11:41 :
il serait plus vrai de dire REFUGIES fiscaux quand la part de l'état absorbe 57 % du PIB pour offrir des privileges a ceux qui votent les lois
Réponse de le 23/04/2014 à 12:03 :
il n' y a pas que des exilés fiscaux français dans le monde
Réponse de le 23/04/2014 à 14:52 :
"Exilé" ne veut-il pas dire qu`une personne ne vit plus en France ? Les coûts ne devraient donc pas être excessifs sur les pertes actuelles et à venir... Tant que les départs s'effectuent dans le cadre de la loi il n'y a rien à dire. A moins que vous ne parliez des fraudeurs. Merci de ne pas confondre exilé avec fraudeur.
a écrit le 23/04/2014 à 11:28 :
Tant mieux qu'il y ait plus de fonctionnaires cela aidera le pays a être relancé. L'austérité a détruit l'Europe du Sud;
a écrit le 23/04/2014 à 11:28 :
le nombre de fonctionnaires a augmenté en 2012, ok, mais en 2013 ? On n'est pas capable de sortir les chiffres de 2013 en avril 2014. C'est un gros bazar, la France !
Réponse de le 23/04/2014 à 14:44 :
Avis partagé. Cela ne donne pas une bonne image de la gestion des effectifs.
a écrit le 23/04/2014 à 11:26 :
SOYEZ CLAIRS MRS LES JOURNALISTES CELA FAIT 16 000 FONTIONNAIRES DE PLUS
Réponse de le 23/04/2014 à 11:34 :
dans un pays de 66 millions d'habitants !!!!!!!
a écrit le 23/04/2014 à 11:06 :
On ne comprendra donc jmais rien dans ce pays?
a écrit le 23/04/2014 à 11:04 :
Tout ce que l'on nous raconte sur la baisse supposée des fonctionnaires n'est que de l'enfumage...
a écrit le 23/04/2014 à 11:02 :
cela prouve que le modèle des collectivités locales fonctionne bien:embauches et revenus en hausse!pourquoi continuer a subventionner le secteur privé a coup de milliards?il n'embauche pas et perd de l'argent!redirigeons les subventions vers les collectivités d'avenir:les métropoles et aglomérations
a écrit le 23/04/2014 à 10:51 :
Quel est le ratio de travailleurs public/privé ?. travailleur et non actif !!!!
En réponse à "fonctionnaire", j'ai les mêmes qualifications que lui ( bac+2, 12 ans d'expériences) et 1500€ par mois, sans aucun autre avantage.... peut il me dire les "à cotés" ( tickets resto, mutuelle, congés, avantages aux prêts, securité de l'emploi.....)
Réponse de le 23/04/2014 à 11:04 :
Alors vous n'êtes pas dans la bonne société, ma fille est dans le privé a une très bonne mutuelle, a un CE, a primes interessement et participation, tickets resto etc, etc)
Réponse de le 23/04/2014 à 15:50 :
La est le probléme !!!, nous n'avons pas uniquement des catégorie A,B,C.
Il serait trés trés interressant de mettre tous le monde au même niveau.... ( privé et public )
Et la plus de problémes n'est ce pas ????
Réponse de le 24/04/2014 à 9:44 :
Vous n'aviez qu'à passer les concours d'admission. Vous bénéficieriez aussi de tous ces "avantages".
a écrit le 23/04/2014 à 10:50 :
Avant de vous monter les uns contre les autres, il serait bon de tempérer les propos de cet article en précisant qu'être employé par une collectivité locale ou territoriale, ou bien encore une administration n'implique pas d'être automatiquement un fonctionnaire "protégé et avantagé", mais dans, probablement, une majorité de cas, être en CDD faiblement rémunéré et précaire, donc sans pouvoir d'investissement à moyen et long terme. Plut^t que de nous en prendre aux employés de ces secteurs, nous gagnerions à nous en prendre à nos élus locaux et nationaux.
a écrit le 23/04/2014 à 9:56 :
Bientôt plus que des fonctionnaires et des chômeurs, super pays!
a écrit le 23/04/2014 à 9:53 :
Tant que les fonctionnaires auront droit à l'emploi à vie, la fonction publique sera ingérable. Tant que des politiciens considéreront que les fonctionnaires embauchés par ses leurs services sont des réservoirs de voix pour les prochaines élections, la fonction publique sera ingérable. Tant que les syndicats rétrogrades continueront à faire un clientélisme forcené, la fonction publique sera ingérable. J'entendais ce matin un commentateur, dans une radio périphérique, qui disait que la fonction publique devrait être gérée comme le privé. Un rêve. Il faut admettre que la France a deux vitesses, celle des privilégiés de tous poils (fonctionnaires-syndicats-politiciens) et les autres, et que les premiers ne veulent surtout pas que ça bouge car ce sont les autres qui paient.
Réponse de le 23/04/2014 à 10:41 :
Le problème est qu'il n'y a plus assez de gens pour payer !
a écrit le 23/04/2014 à 9:42 :
La bête noire, le fonctionnaire à qui on en demande toujours plus, puisque c'est gratuit, et qu'on veut pendre sur la place (fonction) publique.
Pas même l'augmentation du SMIC pour lui, contrairement aux autres entreprises en crise.
Le problème des chiffres, c'est quand on en dit trop peu. Les vilaines collectivités territoriales, a qui les missions de l'état sont transférées (d'où des doublons entre collectivités) qui embauchent toujours plus pour alors que l'Etat (qui en fait moins) réduit la voilure. 1450 € par mois pour un bac +2 avec 10 ans d'expérience, je ne pense pas être surpayé.
Plus de missions , moins de dotations de l'état, plus de demandes des citoyens, des fonctionnaires démotivés = augmentation des impôts locaux, insatisfaction des citoyens, je ne pense pas que c'est ce qui inversera la tendance dans 6 ans.
Réponse de le 23/04/2014 à 9:58 :
Pour votre info il y a le double de fonctionnaires que l'Allemagne avec les résultats que vous citez gestion digne du 19eme siècle!
Réponse de le 23/04/2014 à 10:00 :
Quand on se plaint de travailler de trop dans l'administration ou ne pas être suffisamment payé, il serait bon pour ces souffres douleur d'aller faire un petit tour dans le privé pour ce rendre compte dans quelle condition on travaille .
a écrit le 23/04/2014 à 9:33 :
Et comment ont augmenté la population et la population active...?

a priori, le nombre d'infirmières est proportionnel au nombre de malades, par exemple.
Réponse de le 23/04/2014 à 9:45 :
Seuls au monde...
Aucune démocratie endettée n'agit ainsi...
Ubuesque...
Mais bon le service rendu est si merveilleux...
a écrit le 23/04/2014 à 8:51 :
Tout va très bien, madame la marquise... !!!
Pour les financer, on augmentera les impôts, et comme les français n'en peuvent plus, on rajoutera quelques charges sur les entreprises !! Bon Ben,... on en reparle lorsqu'on aura 500,000 chômeurs de plus ??!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :