Hollande veut baisser les impôts de "plusieurs centaines de milliers de Français" en 2015

 |   |  668  mots
(Crédits : reuters.com)
François Hollande a annoncé lundi que l'Etat s'efforcerait de réduire les impôts de "plusieurs centaines de milliers de Français" l'an prochain, en plus des baisses prévues dès 2014.

Interrogé ce lundi par TF1 et France 2, François Hollande a appelé lundi les entreprises à montrer à leur tour leur "confiance" en s'engageant à des contreparties aux baisses de cotisations et impôts sur trois ans annoncées par le gouvernement.

"Je vous mets sur la table avec une garantie, les parlementaires viennent de voter les textes, ce qui va se produire du côté de l'Etat pendant trois ans: soutien aux entreprises, baisses d'impôts pour les ménages, économies budgétaire. Tout est connu, tout est posé sur la table et rien ne sera modifié, alors les entreprises je leur dis, "maintenant c'est à vous aussi de marquer votre confiance", a déclaré François Hollande lors d'une interview télévisée à l'occasion du 14 juillet. 

Et d'ajouter : "Nous devons être ensemble, c'est un pacte (...) les entreprises doivent faire ce qu'elles se sont engagées de faire. Je ne rappelle pas les badges qui ont été portés". Une allusion au badge "1 million d'emplois" porté par le président du Medef, Pierre Gattaz. 

Lever les obstacles à l'apprentissage

François Hollande a annoncé lundi qu'il présiderait à la rentrée une réunion pour "lever tous les obstacles" à l'apprentissage, lors de la traditionnelle interview du 14 juillet à l'Élysée.

"A la rentrée il y aura une rencontre - je la présiderai moi-même - pour lever tous les obstacles par rapport à l'apprentissage", a-t-il dit. "Ce que peut faire l'enseignement public de plus, ce que peut faire l'Etat - il y a 700 apprentis seulement dans la fonction publique d'Etat-, ce que peuvent faire les entreprises en plus, on va tous s'y mettre", a-t-il ajouté, réitérant l'objectif de "500.000 apprentis d'ici 2017".

Quelque 200 millions d'euros supplémentaires vont être dégagés pour relancer l'apprentissage. La rencontre prévue en septembre entre Etat et partenaires sociaux avait été annoncée lors de la conférence sociale début juillet.

François Hollande a par ailleurs promis d'autres décisions d'ici la fin 2014 pour lutter contre le chômage. "Le dialogue c'est nécessaire, et à un moment je décide", a-t-il dit. "Par exemple, sur comment on peut simplifier, favoriser l'embauche, permettre que l'on puisse avoir des seuils (sociaux, dans les entreprises, ndlr) qui soient assouplis, oui tout cela sera fait d'ici la fin de l'année après concertation", a assuré François Hollande.

Baisses d'impôts

Le chef de l'Etat s'est également engagé à ce que "plusieurs centaines de milliers de Français paient moins d'impôts en 2015", en plus du geste fiscal consenti cette année pour plus de 3 millions de ménages modestes. "En 2014 et 2015, il y aura un effort pour les catégories moyennes". "Les Français ont payé beaucoup d'impôts", a-t-il déclaré. "Il y a plus de Français qui en paient plus d'impôts aujourd'hui qu'il y a 5 ans".

Interrogé sur les politiques d'austérité, il a déclaré : la reprise est là, ne la gâchons pas par des politiques d'austérité.

"Des erreurs, on en  commet toujours"

Interrogé sur les erreurs qu'il aurait selon lui commises depuis son arrivée à l'Elysée. "On en commet toujours", a-t-il répondu.

"J'avais dit qu'on allait inverser la courbe du chômage, c'était toute la passion qu'on avait mise, toute la volonté qui était la nôtre, et puis ce n'est pas venu", a-t-il donné comme exemple.

L'engagement de François Hollande et de Michel Sapin, prédécesseur du ministre du Travail François Rebsamen, d'inverser la courbe du chômage fin 2013 n'avait pas été tenu. Loin de reculer, le chômage n'a cessé de progresser sous sa présidence.

"C'était un objectif qui a permis de mobiliser tous les acteurs", a toutefois souligné le chef de l'Etat. "J'aurais pu m'arrêter là, en disant:  on n'a pas réussi. J'ai dit au contraire: on n'a pas réussi, on va donner une nouvelle impulsion, une nouvelle accélération et c'est le pacte de responsabilité et de solidarité", a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/08/2015 à 13:07 :
svp que quelqu'un lui dise qu'on est pas le 1 er avril

je l'adore se hollande il irait bien dans un cirque ( soit il ferait le clown soit l'homme canon )
a écrit le 16/09/2014 à 18:59 :
Il a annoncé de baisser les impôts mais aucun mot pour la baisse des taxes
a écrit le 15/07/2014 à 21:40 :
Puisque les choses vont si mal pour vous tous, DEMISSIONNEZ de vos postes ou de vos emplois respectifs et prenez la pelle et la pioche ! Un peu simpliste certes ma " solution " mais réaliste si je m'en tiens à vos propos ...
a écrit le 15/07/2014 à 18:46 :
il faut améliorer la situation des faibles revenus, faire du social.... par contre, la moitié de la france ne paie pas d'impôts et donc chacun est trés généreux... mais avec l'argent des autres ..or il y a quantité d'abus, gaspillages gabegies à traiter, mais la gauche veille à soigner son électorat...ce qui finit pas poser la légitimité du vote de ceux qui ne participent pas à l'effort commun et surtout de ceux qui votent pour le maintien des privilèges, des corporatismes... d'où l'utilité et l'urgence d'un seul régime de travail, de cotisation, de retraite....
a écrit le 15/07/2014 à 18:19 :
on a 200 milliards de dépenses improductive et ineficace de plus que l'allemagne, le srapports ocde, cour des comptes arrivent au même résultats si on fait les additions, les ménages et entreprises sont étouffées par les impôts et charges record d'europe. donc la seule solution est de baisser les impôts et charges de façon drastique pour tous, et la solution est simple puisqu'on a ce record de mauvaises dépenses parfaitement identifiées... donc s'il se contente de faire plaisir à une partie de l'électorat, c'est qu'il se contente de faire du clientélisme électoraliste et n'a pas envie de s'attaquer au reste, donc la débâclé économique va se poursuivre !!!! fuyez temps qu'il est temps !!
a écrit le 15/07/2014 à 14:06 :
Hollande veut baisser les impôts de "plusieurs centaines de milliers de Français" en 2015, vous comprenez mieux pourquoi il était urgent de les augmenter!
a écrit le 15/07/2014 à 9:49 :
Soyons assurés que les baisses d'impôts seront totalement minimalistes et non significatives. C'est juste une Com' pour utiliser le slogan "baisse d'impôts".
Réponse de le 15/07/2014 à 12:13 :
les impos flamberont de plus belles .
a écrit le 15/07/2014 à 4:43 :
Les gouvernements privilégient toujours les classes ( la classe moyenne ? ) moyennes ; c'est l'électorat de base des gouvernements ou des politiques - droite ou gauche - celui qu'il faut à tout prix ne pas offenser ou préserver ... de là le renforcement des privilèges et la persistance des inégalités ( ou des injustices ! ) C' est l' abc politique suivi par tous les gouvernements successifs ... Par conséquent pas d'embellie à prévoir pour les plus pauvres !
Réponse de le 15/07/2014 à 9:47 :
Malheureusement, ce sont toujours les classes moyennes ( surtout supérieures) qui sont étranglées d'impôt. Ou est la justice fiscale ? A quoi sert de faire des études et de se décarcasser plus de 50 heures par semaine pour un cadre si après avoir payé l'impôt il se retrouve au même niveau de vie que quelqu'un qui n'a pas fait tous ces efforts ? Ras le bol fiscal ( taxes sur plus value immobilière, baisse du quotient familial...) ça suffit
Réponse de le 15/07/2014 à 11:16 :
Tout le monde paie des impôts: la TVA .
Quel audace et prétention de dire que les pauvres ne font pas d'effort, vous avez certainement le cliché pauvre paresseux bête et j'en passe, et encore que ce soit cela , sa place n'est pas à envier.
Les personnes comme vous font le malheur de pas mal de monde et comme disait l'Abbé Pierre ont beaucoup de sang sur les mains .
Réponse de le 15/07/2014 à 13:18 :
@bernadette : vous connaissez la formule " comme il est aisé d être de gauche " .he bien oui ce sont les classes moyennes superieures qui ont éte matraquées d impôts ( 44 milliards d ir en 2009 pour 72 en 2013) . Les pauvres sont plus nombreux et principale explication, le chômage , mais les minimas sociaux ont augmenté plus vite que l inflation . Il n y a rien de choquant dans les propos @ ce sont les .. , par contre les votres sont extremement violents quand vous parlez de sang dans les mains . La gauche et ce GVT a surtout l art de diviser les gens .
Réponse de le 15/07/2014 à 14:29 :
La TVA : c'est un impôt il me semble !!!! L'effort n'est pas le monopole des classes aisées , bien au contraire : A MEDITER .
Réponse de le 15/07/2014 à 14:37 :
RECTIFICATION DE MA PHRASE
Les classes aisées n'ont pas le monopole de l'effort ...A MEDITER
La TVA c'est un impôt il me semble













.
Réponse de le 15/07/2014 à 15:44 :
Je précis que je ne suis absolument pas une personne de gauche.
Réponse de le 15/07/2014 à 18:52 :
il suffit de supprimer les régimes spéciaux : 22 milliards de gains sur ceux qui se la coulent douce, et donc de quoi remonter ls reatraites des supers travailleurs que sont les agriculteurs, artisans, indépendants..qui travaillent 70h/s pour une retraite de misére, et donner le RSA pour ceux qui sont réellement dans la mouise !! et idem sur tous les gaspillages, sécu collectivités... et comme les gens concernés sont de gauche et font la leçon de la bonne conscience tous les jours, je suppose qu'ils sont totalement d'accord !!! sinon il y aurait vraiment une grosse hypocrisie, une incohérence et une shizo totalement incroyable !!!
Réponse de le 15/07/2014 à 19:43 :
Non seulement les plus pauvres ne payent pas d'impôt mais en plus leurs aides ne sont pas prises en compte dans leur feuille d'imposition. Quant à la TVA il est normal que tous ceux qui consomment la payent, c'est le principe même de la TVA. Il faut stopper le matraquage fiscal des classes moyennes supérieures , c'est urgent!
Réponse de le 15/07/2014 à 21:27 :
@ K 1/ Si vous n'avez pas d'argent ou si peu - alors où est l'argent ? 2/ Votre définition des classes moyennes ? 3/ Les études c'est davantage une chance que des efforts pour ceux qui choisissent d'en faire, non ?
Réponse de le 15/07/2014 à 22:56 :
Puisque les choses vont si mal pour vous tous ... alors DEMISSIONNEZ ! Et puis vos 50 ou 70 heures par semaine on s'en fiche; moi je suis médecin et je ne compte pas ... mes heures ! J'ai choisi, j'assume ...
Réponse de le 16/07/2014 à 19:32 :
Ne sont taxés que ceux qui peuvent l'être ... Malgré tout, les pauvres paient des impôts - locaux par exemple !
a écrit le 15/07/2014 à 1:54 :
A pat34, vous avez entièrement raison...ce gouvernement nous prend réellement pour des imbéciles!
Vivement le changement, le vrai!!!
a écrit le 15/07/2014 à 0:44 :
C'est une blague ??? Il a augmenté les impôts de 50 milliards d'euros en 2 ans (50.000 millions d'euros).
Et maintenant il pleurniche sur ses impôts à lui. Il nous prend pour des c... ?
Hollande et les socialistes ont créé 50.000 millions d'euros d'impots en 2 ans
a écrit le 14/07/2014 à 22:45 :
En, résumé, il allège les impôts de ceux qui n'en payaient pas et assomme les autres sur fond de bonne cause. J'ai juste?
Réponse de le 14/07/2014 à 22:54 :
Il augmente les impôts de ceux qui pourraient consommer le made ni France et qui du coup ne consomment plus que le minimum vital et il baisse les impôts de ceux qui ne consomment presque rien de fabrique en France . Par contre l'AME continue d'exister
a écrit le 14/07/2014 à 21:58 :
lorsque les français auront enfin compris que les élections sont des jeux pour amuser le peuple et que le pouvoir n'est pas entre les mains de cette caste de politiciens qui essayent de faire illusion devant le peuple alors la compréhension du pourquoi on en est arrivé là sera beaucoup plus évidente
a écrit le 14/07/2014 à 21:26 :
MARRE des BLABLATAGES!! on en peut plus !! promesses, paroles stériles , tours de passe-passe : la nausée...!
a écrit le 14/07/2014 à 19:47 :
Dite moi c'est le moi président qui a matraqué tous les Français depuis 2 ans!!!
Réponse de le 14/07/2014 à 22:52 :
En augmentant la taxation des plus value immobilières par exemple. C'est vrai que cette taxation n'a pas été allégée en 2012 et que les impôts sur les classes moyennes supérieures n'ont fait qu'augmenter depuis . Je ne sais pas pour qui ces classes matraquées vont voter en 2017. Certainement pour celui qui fera l'inverse. En attendant, faites comme moi, plus je paye d'impôt moins je consomme. Je ne vais ni au resto ni chez le coiffeur ni au ciné ni au théâtre . En fait je suis tout le temps chez moi.
a écrit le 14/07/2014 à 19:23 :
Ce n'est pas en ruinant des start up prometteuses comme Bygmalion ou écomouv qu'il va dégager des fonds !Tous leurs employés sont menacés par le chomage!
a écrit le 14/07/2014 à 18:51 :
Il n'a même pas une tête de premier de la classe. Malgré le changement de lunettes, il ne voit rien...
Réponse de le 14/07/2014 à 21:28 :
Quand on ne souffre pas, on ne voit rien....c'est évident
a écrit le 14/07/2014 à 18:25 :
C'est d'une vraie ambition, d'un vrai dessein dont la France a besoin. Pas d'un malaxage de taxes et impôts divers.
a écrit le 14/07/2014 à 16:58 :
Après avoir augmenté les impôts de millions de français il veut les baisser pour quelques milliers et s'en attribuer tout le mérite ... ou comment prendre les français pour des ...
a écrit le 14/07/2014 à 16:52 :
Centaines de milliers, c'est plusieurs millions qu'il faudrait pour avoir un vrai effet.
a écrit le 14/07/2014 à 16:29 :
C'est une honte, ce ne sont pas des reformettes pseudo-electoralistes dont nous avons besoin mais de vrai reformes. Y en a marre de faire plaisirs aux copains, marre des syndicats qui nous reprensentent si peu, ces syndicats qui profitent du CE d'EDF, des finances de la secu ou de la formation professionelle pour ne citez qu'eux. Marre des intermitents qui profitent de l'assurance chomage, marre des fonctionnaires dont le taux d'absenteisme a chute de 50% jusqu a la suppression du jour de carrence. NOUS VOULONS DE VRAI REFORME !!! et la fin des profiteurs
Réponse de le 15/07/2014 à 14:25 :
A commencé par beaucoup de politiciens qui cumulent une multitude de postes à droite à gauche . Et qui ne sont absolument pas productifs ni bénéfiques pour le pays .
a écrit le 14/07/2014 à 16:14 :
Quel culot, quelle arrogance, il nous prend pour des glands, la reprise est là, NON ! Elle est partout en Europe sauf en France, et contrairement à ce qu’il dit la dette devrait atteindre de nouveaux sommets, le chômage aussi malgré des centaines d ‘emplois aidés d’après l’Insee, qu’en aux impôts s’il nous rend 2€ sur les 10€dix qu’il nous a pris encore un tour de passe-passe.
a écrit le 14/07/2014 à 16:07 :
L'excès du langage est un procédé coutumier à celui qui veut faire diversion.
a écrit le 14/07/2014 à 15:47 :
François Hollande n'est plus à un mensonge près, de toute façon il ne tiens pas ses promesses.
Réponse de le 14/07/2014 à 16:24 :
il a augmente les impots!

maintenant il les fait baisser???
Réponse de le 14/07/2014 à 16:35 :
Tous les paysans savent qu'un arbre prend du temps pour pousser. Il n'y a que des crédules qui croient qu'en économie, il suffit de 2 ans et même 5 pour changer les choses. Quand on croit à de telles balivernes, on est prêt à vendre son âme au premier populiste venu
Réponse de le 14/07/2014 à 23:01 :
Avec des propos aussi objectifs je sais pour qui vous avez voté vous et je pense même que vous êtes peut être soit fonctionnaire soit intermittent soit entrepreneur . Personne n'est dupe . Vous êtes un des rares à y trouver un quelconque intérêt dans la fiscalité actuelle, n'est ce pas? Encore 3 ans de matraquage fiscal des classes moyennes supérieures ( celles qui consommaient) et la France sera la Grèce !
Réponse de le 15/07/2014 à 3:51 :
Pour beaucoup de français ça l'a toujours été la Grèce comme vous dites ... Mais bon, si les classes moyennes supérieures consomment ; et elles consomment toujours, alors tout va bien non ?
Réponse de le 15/07/2014 à 9:51 :
Et non c'est fini , la fête est finie. Les classes moyennes supérieures ne consomment plus que le strict minimum ( je le constate autour de moi) mais à cèle rien de plus logique. Elles ne vont tout de même pas ses endetter ou prendre de leur épargne pour consommer quand même !
Réponse de le 15/07/2014 à 11:30 :
FAUX, les classes supérieures consomment toujours autant et si vous préférez remplir votre bas de laine, ça, c'est VOTRE façon de gérer votre argent.
Certains emmagasinent, d'autres dépensent
Réponse de le 15/07/2014 à 22:10 :
Mais que racontez vous ? ! Le strict minimum, vous voulez rire ? Mettez votre épargne dans le circuit ça sera bénéfique pour la relance !
Réponse de le 15/07/2014 à 22:16 :
Et moins d'impôt je consolide mon épargne, c'est ça le truc ? Totalement improductif en vérité ! L'argent qui dort c'est de l'argent stérile ...
Réponse de le 16/07/2014 à 9:38 :
Comme les gens ne veulent pas s'endetter ou baisser leur épargne , il faut baisser les impôts pour que la consommation (qui représente 70% du PIB) ne s'écroule pas, c'est pourtant pas compliqué à comprendre
Réponse de le 16/07/2014 à 15:51 :
Pourquoi être obsédé par l'épargne, c'est pathologique, c'est un truc de vieux, cela bloque tout un système,
Faites des économies mais arrêtez d’emmagasiner votre pognon jusqu'à l'overdose
Réponse de le 16/07/2014 à 19:18 :
L'épargne est un luxe ... un privilège, une chance ... une possibilité donnée a ceux qui ont beaucoup plus que le nécessaire ...
Réponse de le 16/07/2014 à 19:22 :
CONSOMMEZ AU LIEU D 'EPARGNER ! L'ECONOMIE S'EN PORTERA D'AUTANT MIEUX ! C'EST L4ABC ...
a écrit le 14/07/2014 à 15:34 :
les baisses d'impots doivent s'appliquer en priorité aux fonctionnaires les moins bien payés:cela fait 7 ans que leurs salaires sont bloqués!
Réponse de le 14/07/2014 à 15:38 :
... dans le privé aussi !!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 14/07/2014 à 23:05 :
Un petit conseil a élu pas : démissionnez on paiera moins d'impôt comme ça! Marre de vous entendre vous plaindre, ça devient insupportablement indécent . Si vous êtes pas contents avec tous vos avantages ( retraite, 0 jour de carence maladie....) par pitié Démissionnez et allez pointer au chômage , moi je prendrai votre place comme ça
Réponse de le 16/07/2014 à 12:22 :
totalement faux, les indices sont bloqués mais les salaires augmentent... grâce aux avancement automatiques d'échelon à responsabilité constante ... (alors que c'est normalement au mérite dans les textes ..). rapport cour des comptes : retraite 1100e/m dansle privé contre 1700e dans le public, +1% d'augmentation dansle privé contre 4% dans le public. La preuve : malgré des baisses d'effectifs, la masse salariale augmente !!!! comme les politiciens, ils se servent dans la caisse yc en primes... (4000e de prime de chauffage au sénat !!! + caisses noires, etc etc.... le monde politique et public ne fait qu'un détournement massif d'argent public en bande organisée et sur le dos du privé qui travaille dur pour financer le monstre ...
a écrit le 14/07/2014 à 15:29 :
Un pitre, un clown, oui bien sur, mais également un incompétent notoire...pauvre France, vous l'avez voulu vous l'avez encore pour 3 ans hélas...
Réponse de le 14/07/2014 à 18:29 :
3 ans? Peut-être 8: car, après les promesses qu'il fera, les français revoteront pour lui !!!
a écrit le 14/07/2014 à 15:29 :
Plus de revenus (en théorie) .... donc plus d’impôts ! ( La boucle est bouclée ) J'ai pas fait L' ENA pour rien ... hein !
a écrit le 14/07/2014 à 15:17 :
Les Français sont tombés sur la tête: ils taxent le travail alors qu'ils se plaignent du chomage, ils taxent le capital alors qu'il faudrait investir d'avantage; et ils ne taxent pas l'énergie alors qu'ils veulent consommer moins d'énergie, l'énergie carbonée à cause du climat et l'énergie nucléaire à cause des risques.
Réponse de le 14/07/2014 à 15:22 :
pour commencer foutre en l'air les 35H !
Réponse de le 14/07/2014 à 22:18 :
on fait 39 h, payées 35, qu'est ce qu'il vous faut de plus?
a écrit le 14/07/2014 à 15:09 :
Mais qui aura le courage et surtout l'intelligence de proposer de taxer l'énergie pour réduire les taxes sur le travail!
a écrit le 14/07/2014 à 15:06 :
Après avoir monté les impots de manière inconsidérée et confiscatoire, Flanby communique sur des baisses d'impots totalement marginales. Qui peut se laisser prendre aux simagrées de ce pitre ?
Réponse de le 14/07/2014 à 15:38 :
Tout comme Fillon mais vous avez du oublier que les déficits furent abyssaux à son arrivée. Je me demande bien qu'elle solution miracle vous auriez pu nous inventer monsieur le spécialiste.
a écrit le 14/07/2014 à 14:50 :
A-t-il réfléchit une seconde qui va payer cela?
Il me semble qu'il reste encore une déficit de 4 % du PIB à règler avant de faire des cadeaux.
Réponse de le 14/07/2014 à 14:56 :
Il est temps de relancer auprès des classes les plus pauvres qui ont fait déjà des efforts. Les impôts rentrent plus rapidement avec une relance ciblée. Sinon le déficit augmente.
Réponse de le 14/07/2014 à 14:57 :
des cadeaux.... surtout empoisonnés !!!!!!!!!!!!!!! (plus... en théorie de revenus ... donc plus d’impôts ! )
a écrit le 14/07/2014 à 14:46 :
C'est pas gentil, ça ?
Réponse de le 14/07/2014 à 14:59 :
Ce n'est pas exactement auprès des mêmes et les quelques 2000 milliards de dettes ne peuvent pas disparaître sans les régler sinon c'est pire au plan économique global.
a écrit le 14/07/2014 à 14:45 :
il ne fera rien ... a part conserver les privilèges de son électorat .....les autres DOIVENT payer ...pour le reste ?????
Réponse de le 14/07/2014 à 14:56 :
Qui peux le croire !!
La semaine dernière ces réunions avec les syndicats n ont été que du cent
Et ça va continuer

Ces communicants lancent quelques ballons d essais

Le purgatoire sera très très long pour les socialistes

La haute trahison ne s'oublie pas comme ça
a écrit le 14/07/2014 à 14:26 :
Il se renie. Il devrait s'humilier publiquement pour avoir mis la France dans le trou avec sa politique socialiste. Maintenant il veut libéraliser. C'est selon le sens du vent. A vomir.
Réponse de le 14/07/2014 à 14:57 :
La France est moins dans le trou avec lui qu'elle ne devrait être vue la situation dont il a hérité. Sa politique a été assez bien équilibrée. Ce pour être objectif et non partisan.
Réponse de le 14/07/2014 à 14:57 :
N'oublions pas qu'il ne fait que continuer le cap et les réformes de Sarkozy. Pensez y avant de choisir pour qui vous voterez en 2017. Le PS et l'UMP ne sont qu'un groupe commun et ne semble plus être la solution de la crise!
Réponse de le 14/07/2014 à 15:40 :
Le trou on l'avait atteint en 2012, je vous le rappelle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :