Moins de jours fériés, révision du salaire minimum : ce que propose le Medef

 |   |  464  mots
Autoriser les commerces à ouvrir le soir et le dimanche permettrait par ailleurs d'engendrer à terme entre 50.000 et 200.000 emplois nouveaux dans le tourisme, et entre 40.000 et 100.000 dans le commerce et la distribution, selon le document de travail du Medef consulté par les Echos.
Autoriser les commerces à ouvrir le soir et le dimanche permettrait par ailleurs d'engendrer à terme entre 50.000 et 200.000 emplois nouveaux dans le tourisme, et entre 40.000 et 100.000 dans le commerce et la distribution, selon le document de travail du Medef consulté par les Echos. (Crédits : reuters.com)
Visant à créer 1 million d'emplois en France, l'organisation patronale a concocté une série de propositions. Elle doit encore peaufiner ses mesures avant de présenter son projet mercredi devant la presse.

Quelles mesures demande le Medef pour créer un million d'emploi en France? La réponse se trouve dans un document d'une cinquantaine de pages produit par l'organisation patronale et consulté par Les Echos. Intitulé "Comment relancer la dynamique de création d'emplois en France?", il liste une série de mesures à mettre en oeuvre pour stimuler l'emploi dans le pays.

Sur Twitter, le Medef a toutefois tenu à préciser qu'il s'agissait d'"éléments de travail" qui "ne correspondent pas exactement aux propositions que fera le Medef dans les prochains jours". Le document doit être présenté mercredi 17 septembre au cours d'une conférence de presse.

  • Supprimer deux jours feriés

Sur les 11 jours fériés existant, le Medef propose d'en supprimer deux, avançant "les complexités d'organisation que les jours fériés induisent" comme "un frein à la croissance et à l'emploi". Cela permettrait un gain de croissance de 1% et une création de 100.000 emplois, selon l'organisation patronale.

  • Un salaire transitoire inférieur au SMIC

Le Medef prévoirait également un salaire inférieur au SMIC pour "les populations les plus éloignées de l'emploi et qui pourrait être complété par des allocations sociales afin de garantir un pouvoir d'achat équivalent au SMIC", selon les Echos. La mesure permettrait la création de 50.000 à 100.000 emplois sur cinq ans selon l'organisation dirigée par Pierre Gattaz.

  • En finir avec la durée légale du travail

Permettre aux entreprises de négocier la durée de travail, qui représentera "le seuil de déclenchement des heures supplémentaire", selon Pierre gattaz, serait une autre piste du Medef. Proposer de négocier le taux des majorations horaires et l'aménagement du temps de travail fait également partie des plans du Medef.

  • Des seuils sociaux remontés

Un "lissage" des seuils sociaux (obligations sociales et fiscales) est proposé dans le document, sans chiffre précis. Gain d'emplois estimé: 50.000 à 100.000 en trois ans.

  • Travail le dimanche, CICE, contrat de projet

Autre marotte du Medef: le travail le dimanche. Autoriser les commerces à ouvrir le soir et le dimanche permettrait par ailleurs d'engendrer à terme entre 50.000 et 200.000 emplois nouveaux dans le tourisme, et entre 40.000 et 100.000 dans le commerce et la distribution, selon le document.

En outre, l'organisation patronale espère en 2017, que le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) sera transformé en baisse de charges, jugée plus simple à calculer pour les patrons. Il propose également la fin de la taxe sur les transactions financières et l'abandon des taxes sur les facteurs de production.

Lire aussi>> Pacte de responsabilité: Pierre Gattaz (Medef) dit "oui, mais..."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2014 à 14:46 :
Cela ne créé pas de croissance pourvoyeuse d'emplois; puisque l'augmentation éventuelle du PIB est générée par ceux à qui on a pris les deux jours. CQFD
a écrit le 16/09/2014 à 8:46 :
Les entreprises qui veulent faire du bizness la nuit, le jour, 24 H sur 24 et alors ?
La presque totalité des grandes et moyennes villes françaises à partir de 8 heures du soir
ressemble à d'immenses déserts économiques ... La croix la bannière pour pouvoir trouver une baguette de pain ou un paquet de cigarettes ou encore s' offrir une boisson fraîche sans passer par le relais SNCF ... A part les beuveries étudiantes - un classique- et les soirées bien franchouillardes des fonctionnaires du cru, plus aucune activité économique ou humaine, plus âme qui vive , rien, le vide, le néant ... Alors oui à plus
de vie économique ... A la SEULE CONDITION que les salaires soient en rapport des bénéfices réalisés ... autrement dit, pas pour un SMIC mais plutôt pour ... deux ! Le SMIC c'est déjà la misère et un plus petit encore ... Mais ils ont perdu la raison ou quoi ? Les familles modestes et les pauvres ne sont pas un sous peuple ou des mendiants au service du patronat et des lobby de la finance ( ... )
a écrit le 16/09/2014 à 8:36 :
pour Gattaz un smig a 1200 euros par mois ça devrai lui suffire!!!!
a écrit le 16/09/2014 à 8:26 :
Merci m Gattaz on revient au moyen age !!!!! mais s il n y avait pas d employés il n y aurai pas de patron!!! joue avec le feu ne dur qu un certain temps!!!!! on fini toujours part se brulés!!! Les sans dents de MOI PRESIDENT pourrai brisée les chaines avant la fin de l année!!!!! tellement la pression monte!!!!
a écrit le 16/09/2014 à 7:44 :
Tant que le Gouvernement n'aura pas compris que les aides doivent être réservées principalement aux PME/PMI et non aux multinationales qui n'en n'ont pas besoin, le patronat continuera à demander la lune !
Réponse de le 16/09/2014 à 10:48 :
Bravo disais-je ! je suis + que d'accord avec vous
a écrit le 16/09/2014 à 7:41 :
pourquoi pas si cela ne concerne que le patronat.
Personnellement je rajouterais quelques mesures comme le remboursement des parachutes dorés des patrons qui ont mené à la ruine certaines de nos entreprises.
a écrit le 16/09/2014 à 5:33 :
Peut-être pourrait-on travailler gratuitement histoire de vous faire plaisir et de vous engraisser davantage encore (vous êtes pourtant déjà bien dodu)...
Je précise : je ne suis pas du tout de gauche mais pas du tout... Mais il y a tout de même des limites
a écrit le 16/09/2014 à 3:52 :
Quant au travail le dimanche, à part peut-être pour détruire encore un peu plus la famille (et ses valeurs), je ne vois vraiment pas quel pourrait être l'objectif, sachant que son sous smicard à 800€, qu'il aille dépenser sa paye de misère sur 6 jours ouvrés ou sur 7 ne changera rien à l'affaire et en ligne de compte il n'aura toujours pas plus de sous à dépenser. Bref ça ne relancera pas l'économie française est basée aux deux tiers sur la consommation.
a écrit le 16/09/2014 à 3:35 :
"Suppression de la taxe sur les salaires pour les secteurs de la banque et de l’assurance, et de la taxe sur les transactions financières."

ENORME !
a écrit le 16/09/2014 à 3:30 :
"les populations les plus éloignées de l'emploi et qui pourrait être complété par des allocations sociales afin de garantir un pouvoir d'achat équivalent au SMIC"

Comme ça c'est le contribuable de base qui verse le complément de salaire de ces sous-smicards, pour combler les salaires de misère que les multinationales (qui ne payent presqu'aucun impôt) verseront à leurs salariés. Ce sont des petits malins... Je le répète ils s'en foutent eux, ils ne font pas les frais du surcoût social - et c'est aussi pour ça qu'ils sont pro immigration...
a écrit le 15/09/2014 à 22:45 :
" des éléments de travail etc ... " Peu importe Stop ! Assez ! Il faut en finir avec ces éternels rapports de maître à esclaves qui régissent et définissent toute la vie politique et sociale en France ! Ce n'est pas patronat, aux possédants ou aux riches de décider ce qui doit revenir aux autres ... C' est le modèle qui est faux; il faut tout démolir, réduire les marges de ceux qui additionnent sans cesse et créer d' autres équilibres.
ps : Qui peut encore croire qu 'on peut vivre avec 1 200 euros par mois ?
Et ceci n'a rien à voir avec une pseudo dualité gauche/droite ... Juste une question de justice et par conséquent d' équilibre.
a écrit le 15/09/2014 à 22:40 :
travailler plus et gagner moins, c'est sur on est sur la bonne voie (plus de vie de famille, baisse du pouvoir d'achat, plus de frais pour aller travailler car on a pas forcément un travail à 2 mn de chez nous...). Finallement vaut mieux rester chez soi (pleins d'aides, pas de frais de route carburant restauration, frais de garde pour les enfants, mutuelles sociales, transports gratuits....).Connaissant plusieurs personnes qui sont obligées de travailler le dimanche (et oui tout le monde n'a pas la chance de vouloir mais c'est imposer dans beaucoup de distributions : les gens trainent dans les magasins pour se balader et non pour consommer, les employés viennent travailler car ils veulent conserver leur emploi et aucun emploi n'est créé pour les dimanches et nos enfants on les voit quand ?...
a écrit le 15/09/2014 à 22:03 :
Faites comme moi restez chômeur et vous avez 365 jours de repos.
a écrit le 15/09/2014 à 21:37 :
Et pourquoi pa un salaire maximum fixé a 4 SMIC?
a écrit le 15/09/2014 à 21:06 :
Toujours pas le courage de remettre en cause les 35 heures, hein ? Du sarkozisme aux petits pieds !
Réponse de le 15/09/2014 à 21:39 :
si on supprime les 35h il faut supprimer les aides aux entreprise .alors ,alors ????
a écrit le 15/09/2014 à 20:43 :
Je suis chef d'une petite entreprise. Les fériés, j'en prends 2 par an. Si je ramène mon salaire au nombre d'heures je suis loin du smic.
Réponse de le 16/09/2014 à 7:43 :
Comme la plupart des cadres...qui sont très très loin du smic horaire
a écrit le 15/09/2014 à 20:00 :
" Comment relancer la dynamique de créations d'emplois " ?
Réponse simple : Par le dynamisme et la compétitivité - capacités propres aux entreprises -
Autrement dit par un mécanisme interne à l'entreprise ... Les français et les demandeurs
d'emploi n'ont rien à voir là - dedans ...
ps : les charges et les taxes sont une contribution normale et n' entravent en rien le
dynamisme d' une entreprise compétitive etc etc ...
a écrit le 15/09/2014 à 19:48 :
Aux gauchos qui nous ressortent les violons : les Allemands et leurs 8 mai et 11 novembre travailles, ils font comment ? Et les Suisses qui ont 4 jours de moins que nous ? Et qui ont refuse a 60% d'instaurer la 5e et 6e semaine de conges ? Manipules tous ? Les Francais seuls savent visiblement.
Tous ces pays se fouvoient c'est evident, la France elle, et son modele a 11% de chomage est le phare du monde .... histoire de guider tout le monde sur le chemine a ne pas prendre.
Réponse de le 16/09/2014 à 11:26 :
Aucun pays ne fête ses défaites et vous avez besoin de cours d'orthographe.
a écrit le 15/09/2014 à 18:09 :
Pauvres patrons qui voudraient nous faire avaler que c est en serrant une fois de plus ( une fois de trop) la ceinture des petits français que tout va s'aranger, NON. N'en déplaise à ces messieurs il faut répartir les richesses plutot que d'affaibir une partie de la population pour que les plus riches puissent encore plus augmenter leur "petits revenus"
a écrit le 15/09/2014 à 17:47 :
Ce Monsieur lance des défis....!!!
Que l'état lui confisque la boite à Papa, ses revenus et biens hérités. En échange, une inscription à Pole Emploi (bien sur, plus de contact avec les réseaux et les copains patrons) et que l'on voit de quoi est capable ce Monsieur... ?
;=)
Réponse de le 15/09/2014 à 19:52 :
Oui et moi j'ai une TPE monte a force de sueur et suis entierment d'accord avec lui, pourquoi ? arce que 2 jours de conge en moins c'est 2 jours pendant lesquels on trouve de clients, on signe de contrats, on envoie des facture et on fait rentrer l'argent. SI, bosser 2 jours de plus c'est faire rentrer de la richesse ensuite reinvestie en prime, salaire, formation ou investissement materiel, bref on relance la machine. Scoop : chez comme dans beaucoup de TPE/PME, pas un seul € de dividende distribue depuis 6 ans.
Et j'invite tous ceux qui veulent le nier a creer une entreprise et a observer le mois de mai toujours travaille a vitesse reduite.
Réponse de le 15/09/2014 à 20:32 :
Sans un carnet de commande bien rempli la suppression de deux jours fériés ne
change rien à l' affaire !
Réponse de le 15/09/2014 à 21:41 :
Si vous êtes propriétaire de votre TPE rien ne vous empêche de travailler les dimanche et jours férié... Je ne vois pas pourquoi les travailleurs devrait encore donner de leur poche pour rien. Dans deux ans que ce sera encore pire vous proposerez quoi? Actuellement bon nombre de travailleur quitte leur bouleau parce qu'ils n'en peuvent plus.
Réponse de le 15/09/2014 à 22:09 :
Vous voulez gagner encore plus sur le dos des salariés, débrouillez vous tout seul.
a écrit le 15/09/2014 à 17:42 :
... les réactions à ces pistes lancée par le Medef sur ce forum sont incroyables... Nombres de pays européens ont moins de jours fériés (au secours le mois de Mai en France!), travaillent plus, permettent le travail le Dimanche (en particulier dans la distribution...), ont un marché du travail bien plus flexible et... les gens sont heureux...vraiment plus heureux qu'en France... La défense des "acquis sociaux" oblige ceux qui en bénéficient à construire des tranchées de plus en plus profondes, absurdes, aveugles... la ligne maginot de la préservation du "modèle social" rend fou car chacun sait que les choses changeront, mais ne sait pas quand le couperet tombera alors cette population est réellement stressée de savoir que "ça va arriver". Les autres, les vrais exclus du système (les jeunes par exemple), ils s'en fichent dans le fond, mais ils gambergent tant à la perte de ce "statut", de leur "statut" que les réactions sont extrêmes... "Bientôt on fera travailler les enfants" (dixit Mailly de FO aujourd'hui)... on croit rêver tant le fantasme de ce qui se passe chez ces "barbares de l'étranger" est grand... Sortez de vos frontières, n'écoutez pas les "ils parait que...", la peur tue l'esprit, alors prenez l'air, allez visiter d'autres pays en europe et faites vous une opinion basée sur le réel.
Réponse de le 15/09/2014 à 17:58 :
allez y donc prendre l'air dans ces pays que vous décrivez où les gens "sont heureux!, et puis, restez y !!!
Réponse de le 15/09/2014 à 18:05 :
Les gens sont plus heureux? Vous devez parler des working poor ou peut etre des autres pays connaissant le luxe espagne italie ou meme inde ou chine... concernant les jours feries je vous invite a regarder ce qui se passe chez nos voisins
Réponse de le 15/09/2014 à 18:07 :
Avant d'écrire n'importe quoi renseignez-vous!
Les anglo-saxons ont autant de jours fériés directs ou indirects que nous et, pour ce qui est des anglais, américains ou canadien ils ne travaillent que de 9h à 17h avec une heure déjeuner soit 7h / jour avec 2 semaines de congés en début de carrière et assez rapidement 4 semaines par l'ancienneté (environ 4 ans).

De plus parler de jour de travail, et même d'heure n'a pas de sens car tout dépend de la productivité!
Réponse de le 15/09/2014 à 18:21 :
... Oui .. c'est incroyable... Pour le coup oui je voyage beaucoup en europe et en amérique du nord... Cet aveuglement est absolument sidérant, vous vivez vraiment dans l'idôlatrerie du "modèle social" français indépassable, et le reste du monde est obscurité... Pilule rouge ou pilule bleue ? ("Ignorance is bless")
Réponse de le 15/09/2014 à 18:49 :
on sent le NANTI dans vos propos, évidemment, vu sous cet angle, on a tout compris.
Réponse de le 15/09/2014 à 19:12 :
"Pour le coup oui je voyage beaucoup en europe et en amérique du nord... " : Et vous voyez parlez avec des ouvriers ou seulement d'autres gens qui voyage beaucoup? Ça change bizarrement tout : C'est quand un maçon vous explique comment il est passé au 35 heures ("ben, on est plus payé quand on charge le camion, mais quand on arrive au chantier") que vous comprenez la méfiance envers nos braves héritiers d'entreprise. C'est en parlant avec des français travaillant 50 heures payées 35 ravis de devenir frontalier Suisse et bosser 42 heures payées 42 heures qu'on comprend ce qui rend les français nerveux.
Mais j'imagine que ce monde là qui bosse plus pour que Gattaz et ses amis augmentent leurs dividendes vous échappe?
Réponse de le 15/09/2014 à 20:40 :
Certes , mais le SMIC qui ne PERMET PAS de vivre dignement et pire la volonté
de mettre en place un SMIC encore plus bas, vous les situez où dans votre réflexion?
a écrit le 15/09/2014 à 17:40 :
entendu dans la bouche de mariton :travailler + ,l'exemple doit venir d'en haut ,les cadres doivent abandonner des rtt !!
a écrit le 15/09/2014 à 17:17 :
1° il n'y a pas trop de jours fériés mais ils sont mal répartis.
il faut en supprimer en Mai et les placer aileurs. PArt exemple de 26 décembre comme en Allemagne et le vendredi saint ou mardi gras... Cela permettrait de vrais ponts avec de la consommation.

2° Pour les horaires.. chiche mais avec des heures réellement payés....

3° Pour le SMIC ok mais on revalorise les BAC+ sous payés à cause du SMIC

Pour le million d'emplois j'y crois pas une seconde

4° le travail le dimanche c'est NON NON NON
a écrit le 15/09/2014 à 17:09 :
Autre idée pour le patronaz plus de jours fériés = plein emploi en France wahou !!!
a écrit le 15/09/2014 à 17:03 :
payer un ouvrier a 50% du smic et completer par une allocation cela s 'appelle de la subvention sur les emplois..
ce qu'ont reussie a faire les allemands..voila le secret de leur reussite dans la competitivitée.
cela est il legale..!!??
Réponse de le 22/12/2014 à 20:32 :
C est quoi cette histoire de subvention de l'emploi en allemagne: le travail est payé à sa juste valeur, c' est tout!
Mon épouse est allemande, en France son salaire c'est à peine plus que le smic, en allemagne c'était au taux de 30€ de l'heure!
Il est certain qu'un boulot chez Mcdo c'est 4,00€ de l'heure, un couvreur perçoit entre 2200 et 2500€! en France ce serait plutôt - de 2000. bien sur la semaine est à 40h00 mais payées dès la première.
Qu'on arrête de subventionner les fainiants, les enfants nés à l'exterieur de la CEE, qu'on paie nos dirigeant aux résultats, comme les managers de grosses PME dont ils voulaient réduire les salaires max et qu'on supprime les inutiles et incapables du gouvernement!
L'argent est là, bloqué sur des banques en suisse ou aux caimans, demandez à Cahuzac si vous avez du pognon en trop, il vous refilera des adresses:-)
a écrit le 15/09/2014 à 17:02 :
Pour gagner de l'argent, il suffirait de mettre un plafond au aloc pour le nombres d'enfants, 2 enfants max sans changer ce que gagne l'allocataire mais si il a 3 enfants ou plus il n'a plus rien. Voilà comment gagner des millions d'euros.
Réponse de le 15/09/2014 à 19:52 :
BONNE IDEES ? 5 MILLIONS DE CHOMEURS CA SUFFIT???
Réponse de le 15/09/2014 à 20:26 :
...autre que 5 MILLIONS de chômeurs !!
Réponse de le 15/09/2014 à 20:35 :
Quel est le rapport avec les entreprises, les charges et l'obtention de marchés etc ..?
a écrit le 15/09/2014 à 16:47 :
Bah voyons, supprimer 2 jours de congé, crée un salaire inférieur au smic, donner le droit aux entreprise de négocier la durée de travail et puis bosser le dimanche.
Je suis un pacifiste mais là franchement y a des balles qui se perdent.
Ils seraient en Corse ceux là, ils auraient sauté avec leurs baraques.

Le pire c’est qu’ils osent dirent qu’ils veulent diminuer le chômage avec des mesures pareil.
Pour un travail donné qui réclame 10 personnes, s’ils le patron arrivent à les faire bosser 20% de plus, résultat il va en virer 2.
A par aider les gens à créer leurs entreprises et alléger les charges, je ne vois pas comment on peut réduire le chômage.
Surtout qu’on est de plus en plus remplacer par des machines, donc augmenter les heures de travaille ne peut qu’aggraver les choses.
Réponse de le 15/09/2014 à 17:17 :
bien dit
Réponse de le 15/09/2014 à 20:44 :
Exact !
a écrit le 15/09/2014 à 16:44 :
"salaire en dessous du SMIC complété par des allocations sociales" qui financera les allocs ? pas les patrons ,donc les salariés ,les citoyens etc...??
Réponse de le 15/09/2014 à 19:20 :
Comme pour les rentes immobilières avec les APL : Les contribuables! Rassurez vous, c'est déjà le cas quand on vous annonce des aides à domicile à 10 euros de l'heure coûtant : Qui cotise?
Réponse de le 15/09/2014 à 20:55 :
Oui les citoyens avec un impact encore plus négatif sur les " finances " des plus
pauvres et des plus modestes ... Bref on tourne en rond, toujours dans le sens du système et on préserve les marges en vigueur ...
Réponse de le 15/09/2014 à 21:04 :
@@pm .je savais ,mais c’est mieux de ne pas se sentir seul .bonne soirée!!!
Réponse de le 15/09/2014 à 22:25 :
N'ayez crainte... Après, je préfère qu'on ne soit pas trop nombreux à comprendre, ça finirait mal...
a écrit le 15/09/2014 à 16:24 :
Tout cela est un plan de com. Demain M. Valls dira qu'il n'en est pas question... Les frondeurs risquent d'applaudir... et le tour est joué...
Réponse de le 15/09/2014 à 17:18 :
un "joli" passe -passe politique !on ne les connait que trop !
a écrit le 15/09/2014 à 16:24 :
CQFD : Selon le Medef la crise est donc due aux salariés qui seraient beaucoup trop payés et qui ne bossent pas assez.
un point de vue plutôt original !
a écrit le 15/09/2014 à 16:18 :
Ayant réussi comme entrepreneur en Suisse, j'avais dans un premier temps envisagé de reprendre une société en France, quand j'ai constaté le bordel que mettaient les syndicats dans cette société j'ai très vite abandonné. Ce n'est pas en tirant sur les fonctionnaires que vous allez résoudre vos problèmes mais en maitrisant les syndicats dans leurs actions que vous redresserez le pays
Réponse de le 16/09/2014 à 0:10 :
"entrepreneur", "reussir", "Suisse":: de nombreux lecteurs n'iront pas plus loin dans la lecture de votre commentaire, tous ces sujets sont tabous dans nos contrées.
a écrit le 15/09/2014 à 15:52 :
Ce n'est pas pour tout de suite, mais pour tout à l'heure, entre 2017 et 2020 lorsque ce pays sera au fond du TROU qu'il s'est creusé en matière de Dettes, de Chômage, de fonction publique pléthorique, de réforme de TOUTES LES RETRAITES, minimun à 65 ans et en ce compris nos chers, très chers Régimes Spéciaux et d'assistanat social hors de prix, enfin comme champion toutes catégories de l'U.E à 57,2% de dépenses publiques soit la bagatelle de 12 points de mieux que l'Allemagne pour des services pas meilleurs pour les Français.
Réponse de le 15/09/2014 à 19:55 :
Exact, plutot que de reformer maintenant quand il est encore temps et que les mesure sont tolerables, on va attendre de s'endetter plus encore, d'etre mise sous tutelle de l'Europe de par notre lachete quand il faut se retrousser les manches. Des decideurs exterieurs decideront donc pour notre salut de sabrer dans les mesure d'assistanat, de nous coller 3-4 jours de conges en moins, reduire voire supprimer le smic, supprimer 1 semaine de conge ....
a écrit le 15/09/2014 à 15:29 :
Hollande n'arrive plus a contenir les libéraux.Le retour de Sarko va remettre un peu toutes les idées en place .Il est désormais le seul recours....Il me fait penser a un "De Gaulle 2.0
Réponse de le 15/09/2014 à 17:40 :
Sarko, comparé à "De Gaulle?......!! pauvre morano !
Réponse de le 15/09/2014 à 22:52 :
Il me fait penser à tout sauf au Général de Gaulle ...Juste un petit bourgeois de Neuilly comme un autre ...
a écrit le 15/09/2014 à 15:27 :
Je ne demande si Mr Gataz ne travaille pas en sous main pour l'extreme gauche, Melanchon doit sauter de joie a chaque fois que Mr Gataz s'exprime. Car avec Mr Gataz a la tête du medef, on va finit pour avoir en 2017 un dexieme tour Melanchon- LE PEN...
Réponse de le 15/09/2014 à 17:22 :
Mélanchon, encore un, qu'on ne devait plus beaucoup voir, soi disant.....
a écrit le 15/09/2014 à 15:26 :
Pourquoi ne pas supprimer la notion même de travail, et revenir vers le servage ce qui permettrait de créer bien plus que ces 1 millions d'emplois?! Mr Gattaz me semble bien trop timoré pour occuper un poste tel que celui de président du MEDEF
Réponse de le 15/09/2014 à 15:49 :
Supprimer les salaires aussi, pour améliorer la productivité, qu en pensez vous mr gattaz ???
Réponse de le 15/09/2014 à 15:50 :
Le servage? Non vous n'y pensez pas j'espère.L'esclavage oui!. Au moins il n'y a plus du tout de droit et encore moins de salaire. Le problème est totalement régler avec l'esclavage. et le medef ne nous ennuira plus car pleinement satisfait. Et enfin Mr Gattaz ne pourra plus dire de bétise.
a écrit le 15/09/2014 à 15:10 :
Et ne propose rien il faut bien avoir quelqu'un qui crée un peu de dynamique dans c epays qui dort depuis des décennies et qui ne sait pas évoluer.
a écrit le 15/09/2014 à 14:56 :
L'élection de Moscovici a du frapper l'opinion quelque chose change à gauche
Réponse de le 15/09/2014 à 15:16 :
Après avoir vu H Désir comme représentant de la France à l'Europe et l’élection d'un deuxième incompétent français les gens de gauche et de droite ont vraiment du se demander s'il y avait un politique compétent dans le paysage français et européen.
Si l'Europe recycle les mauvais elle sera d'un niveau en dessous de la France (mais c'est peut etre déjà le cas)
a écrit le 15/09/2014 à 14:48 :
Ce que tous ces grands donneurs de leçons d'économie oublient de dire, c'est que les "bank holidays" chez les anglo-saxons sont aussi nombreux que les nôtres... mais cela ils "oublient" de le dire!
La France a le plus fort taux de production horaire de l'OCDE et la plus forte croissance de ce taux depuis 1945.
De plus, depuis les 35h, la plupart des salariés n'a pas eu ou très peu d'augmentation; vu l'inflation cela compense TRES largement les 10% de baisse du temps de travail... baisse inexistante chez les cadres.

Que ces grands patrons commencent à travailler réellement et créer réellement quelque chose plutôt que ne faire que chasser le prochain poste en vu avec des salaires indécents.
a écrit le 15/09/2014 à 14:47 :
Et la retraite pas avant 70 ans aussi ! Retour en 1900.
Réponse de le 15/09/2014 à 17:24 :
bah! doucement,doucement on y reviendra à "Germinal".....
Réponse de le 15/09/2014 à 17:39 :
70 ans! ne comptez pas trop" profiter" de la vie qui vous reste à cet âge là.....
Réponse de le 15/09/2014 à 19:18 :
C'est ce qui nous attend, ça veut juste dire que le taux plein n'existera pas... D'ailleurs, il est préférable que les jeunes le comprennent le plus tard possible quand ils sont au SMIC face à des retraités du même métier se plaignant de leurs 1200 euros...
a écrit le 15/09/2014 à 14:41 :
Pauvre Gattaz, il va être obligé de changer son badge jaune qu'il porte sur son veston avec "1 million d'embauches" (promises avec le Pacte de Responsabilité) pour en faire un autre avec "2 millions d'embauches" (avec le smic nouveau) !!!
Ca va lui faire des frais....
Réponse de le 15/09/2014 à 15:43 :
15 millions d esclaves serait pas mal aussi, pauvre mr gattaz... :-((
a écrit le 15/09/2014 à 14:38 :
Bien sûr tapons encore sur ceux qui travaillent !
Des conditions de travail plus exigeantes, durée plus longue, moins payés....
Et après, ils vont s'étonner de ne pas pourvoir des postes et que les rangs d'assistés sociaux enflent de façon considérable.
Avec une élite aussi c... pas étonnant que ce pays soit dans la m...
a écrit le 15/09/2014 à 14:09 :
LES 35 H 00 aussi devaient fournir des emplois cela n a donné que des RTT et peu d embauche
supprimer les acquis les liberaux ne pensent qu'à cela, sauf pour eux...
depuis quand travailler jour et nuit augmentent notre pouvoir d achat ?

le retour à d'anciennes valeurs : nous sommes des serfs au service du patronnat,....
Réponse de le 15/09/2014 à 14:14 :
corvéables à merci....
Réponse de le 04/10/2014 à 15:21 :
Les 35 heures ont permis plusieurs centaines de milliers d'embauches. Pour le reste, je suis d'accord.
a écrit le 15/09/2014 à 14:08 :
le médef ferait mieux de s'attaquer aux professions protégées qui ruinent les français(huissiers ,pharmaciens notaires avocats maçons).cela permettrait de donner une augmentation aux fonctionnaires de catégorie C qui n'ont pas été augmentés depuis plus de 10 ans:comment les remotiver sinon?
Réponse de le 15/09/2014 à 14:18 :
les vires il en amoitie de trop moitie
Réponse de le 15/09/2014 à 14:20 :
Ah, ben oui, c'est sûr, les maçons font partie des professions protégées: yaka supprimer la condition de diplôme ou d'expérience, de telle sorte à ce que n'importe quel pèlerin venant du fin fond de l'Anatomie ou du Soudan pourra s'installer comme artisan maçon, et construire "comme la-bas, dis!". Et les notaires, quels voleurs! 7,5% de frais sur une vente immobilière.... dont 5,5% reversés à l'Etat! C'est qui, le voleur? Feriez mieux de commencer par balayer devant votre porte!
Réponse de le 15/09/2014 à 14:21 :
Anatolie et pas Anatomie, bien sûr...
Réponse de le 15/09/2014 à 14:45 :
Hélas les professions "protégées" sont déjà dans la rue pour pleurnicher sur la perte de leurs avantages : aujourd'hui les inspecteurs de permis de conduire, puis les huissiers, demain les notaires, les architectes, puis les pharmaciens etc. etc. etc.
Les Français ne sont pas réformables, c'est dans leur ADN. Les réformes c'est toujours pour son voisin...
Réponse de le 15/09/2014 à 16:26 :
Votre lapsus est magnifique, car oui, certain viennent peut être du fin fond de l'Anatomie du monde !
Réponse de le 15/09/2014 à 17:28 :
"les professions 'protégées" sont d'après vous dans la rue, et celles "concernées", où sont elles???! !pauvres Français, même plus le courage, l'énergie de se défendre....
a écrit le 15/09/2014 à 14:04 :
Elle est là, la solution : travailler sans être payé, et de plus filer une prime aux patrons, pour leur "amabilité".....eh! oui, de l'humour noir, mais c'est ce que l'on nous poropose actuellement, des c......ries, parce qu'il faut encore et encore se rabaisser pour que ces s.....auds, gagnent plus de fric, et le plus beau, on va se laisser faire ! ça dépasse l'entendement.
Réponse de le 15/09/2014 à 21:16 :
Bien dit ! Effectivement à force de délires on va en arriver à ce type de situations ...
a écrit le 15/09/2014 à 14:04 :
ils rendent les 40 milliards à la place? du chantage rien que du chantage.
a écrit le 15/09/2014 à 13:51 :
Je vois les syndicats et pas mal de conservateurs (oui, le conservatisme c'est la volonté de ne rien changer...) pousser des cris d'orfraie et nous dépeindre une France peuplée de hordes de miséreux si ces mesures étaient appliquées. Mais sortez donc de cette France immobile, allez donc voir ce qui marche ailleurs, et rangez les violons. Soit on redevient compétitifs (et sortez de la caricature des salaires "chinois" on parle compétitifs en Europe), soit on continue de couler. Le marché du travail s'équilibre sereinement dans beaucoup de pays développés, et ce sont bizarrement les pays qui allient flexibilité et compétitivité... Alors on conserve une caste de privilégiés fonctionnaires et CDi avec à côté une belle masse de chômeurs ou... on met en place les conditions pour que ça s'équilibre mieux et on arrête de vivre à crédit?
Réponse de le 15/09/2014 à 13:58 :
vous pariez, que nous finirons dans la misère? ! je vous parie QUE SI !
Réponse de le 15/09/2014 à 14:23 :
Soyez rassuré, si nous finissons dans la misère, ça ne sera pas par excès de libéralisme !
Réponse de le 15/09/2014 à 23:38 :
Certes, mais ce n'est pas le fait de réformer qui pose problème; c' est la nature même et le sens de ces pseudo - réformes qui sont le problème ... C 'est tout à fait
différent Non ?
Réponse de le 16/09/2014 à 0:38 :
Ce n'est pas le fait de réformer qui pose problème; c'est la nature et le sens même de ces pseudo - réformes qui posent un problème ... C' est tout à fait différent ...
a écrit le 15/09/2014 à 13:47 :
on nous prend pour des CONS, mais de toute façon, ils ont raison, autant les politiques que ces patrons voyous, car on nse laissera plumer avec allégresse, jusqu'au bout, et on en redemandera! voilà..
Réponse de le 15/09/2014 à 14:02 :
Je crois qu'on est au bout camarade... Justement
a écrit le 15/09/2014 à 13:36 :
Ben voilà, on y arrive !! ils découvrent ce qu'ils ont derrière la tête! des misérables à tous les coins de rue, des sans travail, des malades, des sans dent, des sans vue.....! UNE HONTE! avec un smig, on ne s'en sort même pas, alors...! par contre, eux de plus en plus RICHES, le CAC 40 et grands patrons grassouillets! corvéables à merci et une poingnée de ris pour salaire: on y arrive, et dire que certains crient au scandale car on veut préserver un tant soi peu nos acquis !!
Réponse de le 15/09/2014 à 21:34 :
@hugo Bravo Henri ! La HONTE comme vous dites ...
a écrit le 15/09/2014 à 13:30 :
Il n'est pas inutile de rappeler que les Allemands ne fetent pas le 8 mai ni le 11 septembre (et pour cause) et on n'y meurre pas au travail, les Suisses ont 4-5 jours feries de moins selon les cantons (y compris 1er mai travaillé pour certains) et pas de suicides non plus, il y a meme 170 000 frontaliers qui se pressent a ses frontieree, bizarre bizarre non ? Sont-il stupides, masochistes, on simplement travailleurs ?
Réponse de le 15/09/2014 à 13:39 :
cupides ils sont, cupides ils restent! on va se retrouver, par ce qu'ils ne s'arrêteront pas là!, dans une merde noire, dans la misère, c'est ça l'avenir des individus?? BRAVO !!
Réponse de le 15/09/2014 à 14:37 :
Le nombre de jours fériés en Allemagne est équivalent aux nôtres. Renseignez-vous. Pour ex ils ont le 03/10, le 26/12 ... et cela varie selon les régions.
En France le gros problème, c'est qu'il n'existe personne pour négocier en face du patronat et vraiment négocier car si on prend l'exemple de nos syndicalistes, c'est sûr on n'avancera pas.
Réponse de le 15/09/2014 à 19:37 :
En Suisse, 42 heures, c'est 42 heures de payées; 56 heures, c'est 56 heures de payées... En France, 35 heures, c'est 50 heures...
Un peu de respect pour les français qui ne sont pas assez travailleur : Vous n'avez assurément jamais connu une situation où vous aviez le choix entre bosser sans être payer ou finir au chômage (qui n'est pas à 4% chez nous).
En France, il n'y a qu'une règle : "C'est vous qui avez monter l'entreprise?" Si la réponse est "C'est mon père", partez. Si c'est le grand père, fuyez!
a écrit le 15/09/2014 à 13:29 :
Va falloir que nos riches rentiers et fils à papa se rendent compte qu'à force de taper ceux qui bossent, ces derniers vont finir par ne plus se lever le matin...Et sans production, le capital, il ne vaut rien. Qu'on remette un peu de mérite au travail et pas à la naissance dans ce pays, et tout ira mieux.
Réponse de le 15/09/2014 à 17:43 :
Pas faux!
a écrit le 15/09/2014 à 13:14 :
Attention, ça va grimper aux rideaux côté syndicats et autres inutiles.
Réponse de le 15/09/2014 à 13:37 :
vous savez ce que vous écrivez , au moins ! ça va surtout pleurer dans les chaumières, les familles!!
a écrit le 15/09/2014 à 13:00 :
Il ne faut pas comparer la France aux autres pays, car la France DOIT SE REMETTRE A TRAVAILLER. C'est tout. Et elle doit arrêter ce discours lénifiant de politicards promettant aux français de vivre bien sans rien faire. C'EST IMPOSSIBLE SAUF POUR LES POLITIQUES
Réponse de le 15/09/2014 à 13:08 :
Comme les allemands nous voulons travailler pour nous et non pour l'UE!
Réponse de le 15/09/2014 à 23:50 :
La question n'est pas de " travailler " comme vous dites; la question c'est :
Oui mais pour " gagner " sa vie et non pas la perdre ... pour rien ou presque ...
a écrit le 15/09/2014 à 12:49 :
Pourquoi le Medef ne propose jamais de réduire le salaire des dirigeants ! l'effet de levier serait beaucoup plus important.
Réponse de le 15/09/2014 à 15:14 :
Les politiques vivent grace à nos impots et taxes. S'il y avait impossibilité de renouveler un mandat nous n'aurions pas ces politicards professionnels qui ne travaillent plus que pour les bulletins de vote et non plus pour la France et son développement.
a écrit le 15/09/2014 à 12:39 :
a créé quoi tout les pays a bas couts sursoit a nos besoins avec nos salaires trop bas et nos charges qui augmentes a un ritme effréné nous sommes un peut obliger d acheter ce qui vient de l étranger .nos petites et moyennes entreprises ne peut faire face a cela.
ce n est pas en supprimant des jours féries que cela va changer ni faire baisser les salaires car sinon plus personnes ne va acheter sauf l alimentaire
a écrit le 15/09/2014 à 12:32 :
lui fait partis de ces patrons qui se sont engraisser sur le dos de l état, nous parlons pas des entrepreneurs qui eux font tourner la France , mais la plus grande faute et de n avoir jamais su géré la France et la je parle de nos dirigeants droite et gauche. la y risque d avoir la droite mais attention a sont cortège de sape ils vont nous soigner aux petit ognons, avec des comprenez il ni a pas le choix , il y a en pour eux allez évaluer leurs fortunes comment ils ont acqui une telle fortune
a écrit le 15/09/2014 à 12:29 :
C'est du n'importe quoi. La France a plutôt moins de jours fériés que les pays comparables.
Réponse de le 15/09/2014 à 13:15 :
Et alors, on fait un concours ?
a écrit le 15/09/2014 à 12:27 :
Gattaz va devoir refaire son badge de "1 millions d'embauches" (avec le Pacte de Responsabilité) et le remplacer par un autre de "2 millions d'embauches" (avec le smic nouveau) !
a écrit le 15/09/2014 à 12:17 :
Et c'est un fils à papa qui vous dit de travailler beaucoup plus
a écrit le 15/09/2014 à 12:12 :
Les 35 h n'ont jamais empêché les heures sup !
Réponse de le 15/09/2014 à 13:24 :
Non, mais ça a engendré une génération de jean-foutre, de fainéants et d'assistés. Il est temps de se ressaisir si on ne veux pas que les autres pays nous mangent la soupe sur la tête.
Réponse de le 15/09/2014 à 13:50 :
ben, c'est ça, alors une idée, on va travailler gratos, ainsi on sera plus forts que ceux qui sont censés nous bouffer la soupe sur la tête ! non, mais qu'est ce qu'on peut entendre comme absurdités sur ce site, et ils ne le font pas exprès, en plus..! pauvre monde !
a écrit le 15/09/2014 à 12:11 :
Cher Mr Gattaz, auriez vous l'amabilité de nous envoyer à nous, pauvres con tribuables que nous sommes, une palette de vaseline, car nous sommes en rupture de stock !
Par avance, merci beaucoup !
Réponse de le 15/09/2014 à 13:37 :
C'est fini, ils donnent ce genre de crème, ça coute trop cher.
Maintenant ils travaillent à SEC.
a écrit le 15/09/2014 à 12:08 :
Si ça continue ont va voter a gauche !
a écrit le 15/09/2014 à 11:59 :
Il faut un smic et des syndicats sectoriel, par ex. 8€50 brut dans l'industrie productive comme en Allemagne !
Réponse de le 15/09/2014 à 12:09 :
vous exagérez, avec 5 euro ce sera suffisant ! non mais ....
Réponse de le 15/09/2014 à 13:52 :
ah! même 4 EUR, soyons raisonnables, voyons! ne plaisantons pas, ça ARRIVERA !!et, là, vous ferez une drôle de tronche : TROP TARD !!
Réponse de le 20/09/2014 à 10:40 :
Pour les personnes détenues, fixé par décret à 4,05 euros de l'heure
276 € par mois pour un handicapé RSI.
Le STO des fonctionnaryens du 4° Reich le camp de Gaza européen
a écrit le 15/09/2014 à 11:53 :
puis moins de taxes sur les dividendes et plus d'accès au transfert de bénéfice...etc. Il n'en aura jamais assez, seul leur argent perso les intéresse. Investir, jamais. Parler de la compétitivité hors coût, jamais. Analyser les erreurs (rien que Renault avec Avantime, Versalys, Modus...), jamais.
a écrit le 15/09/2014 à 11:48 :
En France, les gens on perdu la valeur "travail" et ne pensent qu'au vacances... alors que ceux ci n'ont pas les moyens de partir.... ou alors à crédit...
Je suis expatrié en asie, les gens travaillent beaucoup plus... les magasins sont ouverts H24 et 7/7 je trouve ca genial et les gens ne se plaingnent pas. Le dimanche en France c'est terriblement mororse... et à 19H en semaine, black out... seulement des bars et des restos d'ouvert.
Les entreprises devraient effectivement pouvoir choisir la durée de travail avec une limite de 39H comme auparavant. La suppression des heures supplementaires non imposable a ete une vraie betise. Combien de mes collegues quand je vivais en France ne voulait plus faire d'heures sup a cause de cela??! Surtout qu'il faut penser à mettre un peu d'argent des heures sup pour payer les impots... fatiguant... l'impot à la source serait pas de refus aussi... mais avec ca on fait disparaitre un bon nombre de fonctionnaires... drame pour les politiques francais!
Réponse de le 15/09/2014 à 12:20 :
Vivre pour travailler... c'est votre choix, pas le notre.
Réponse de le 15/09/2014 à 12:31 :
Vous êtes expatrié, et vous trouvez génial que les magasins soit ouvert H24,7/7, donc vous profitez pleinement de cette formidable idée ! au fait vous aussi vous travaillez 7/7 ??
Je suis prêt a parier que non !!!
Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais ....
Réponse de le 15/09/2014 à 12:52 :
Depuis le travail est une valeur ???
êtes vous payé pour être honnête, serviable, respectueux ? NON alors que vous êtes payés pour travailler.
Réponse de le 15/09/2014 à 13:44 :
@ Lucienne ++++++++ surtout pas pour cette europe malfaisante et ces patrons mafieux !
Réponse de le 16/09/2014 à 0:01 :
La valeur " travail " est une notion inventée par les plus riches; une plaisanterie de mauvais goût faite par les plus riches aux plus pauvres ...
Réponse de le 16/09/2014 à 0:43 :
@the kid La " valeur " travail est une notion inventée par les plus riches ...
Une plaisanterie de mauvais goût faite par les plus riches aux plus pauvres ...
Réponse de le 16/09/2014 à 8:53 :
Bravo à vous + 100
a écrit le 15/09/2014 à 11:40 :
Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. Aujourd'hui le Medef propose de supprimer 2 jours fériés pour créer 100000 emplois. Or retirer 2 jours chômés aux salariés c'est inclure 2 jours supplémentaires de travail à ceux qui ont déjà un emploi. Ça ne peut en aucun cas occuper des chômeurs puisqu'on ne pourra mettre 2 personnes simultanément sur le même poste de travail... Oui Pierre Gattaz et le Medef prennent vraiment le Gouvernement et les Français pour des imbéciles. Mais ça on le savait déjà.
a écrit le 15/09/2014 à 11:39 :
Un des maux principaux de la France, c'est l'héritage... Sans cette disposition légale, peut être n'aurions nous jamais entendu parler de Gattaz Jr. Ses propositions miracles, pourquoi ne pas aller jusqu'au bout et les afficher comme "programme" lors d'une élection ? C'est plus "confortable" de les faire depuis un fauteuil doré ? Bien sûr, lorsqu'on a mis au pouvoir un valet, on peut obtenir (les cafetiers lui disent merci...) quelques avantages. La compensation automatique, faut il lui rappeler, c'est ce que M. Aubry avait espéré: 35h max et des EMBAUCHES. On a vu ce qu'il en a été: TOUT a été fait pour garder les effectifs au même niveau: embauche = NIET. Donc ses rodomontades du jour, il peut se les...
Réponse de le 15/09/2014 à 14:44 :
+ 1000
a écrit le 15/09/2014 à 11:34 :
ce mec ne sait même pas ce que c'est que le travail
Réponse de le 15/09/2014 à 14:19 :
eh! oui, on ne sait pas ce qu'est le travail, on est né avec une cuillère d'argent dans le bec! facile pour lui, de mettre à l'eau et pain sec tous les autres! HONTEUX
a écrit le 15/09/2014 à 11:27 :
M. Gattaz devrait former des voeuex ardents pour que les avantages qui ont déjà été consentis aux entreprisese portent leurs fruits car au jeu qu'il semble vouloir jouer, si l'efficacité n'est pas au rendez vous, l'image du patronat sera in fine encore plus endomagée qu'elle ne l'est actuellement. Je dois avouer que je peine à comprendre où il veut en venir:soit il est bien plus malin que tous les autres, soit......
Réponse de le 15/09/2014 à 17:48 :
vous connaissez "...à malin, malin et demi..."! à vouloir trop faire, le MALIN..........
a écrit le 15/09/2014 à 11:24 :
Voilà que pour avoir plus dans "l'offre" il en diminue "la demande", il navigue dans le brouillard!
Réponse de le 15/09/2014 à 11:38 :
Exactement. Un courte-vue, à moins qu''il n'espère exporter toute la production française, un modèle à la chinoise, avec de la croissance ... pour quelques uns.
a écrit le 15/09/2014 à 11:19 :
Ils ont pas assez de travail pour tout le monde et ils veulent supprimer les jours fériés! Que des plaisantins!
Réponse de le 15/09/2014 à 11:43 :
Même chose avec les salaires bas pour plus d'heures, à part créer une classe restreinte d'esclaves "privilégiés" payée au demi smic par mois face aux chômeurs (non indemnisés bien sûr) , et faire baisser la consommation intérieure, je ne vois pas l'intérêt. Le travail, il fa
Réponse de le 15/09/2014 à 11:58 :
Il est bien tard pour que l'économie réelle soit enseignée en France. Sous le nom d'économie politique, on n'y parle que de critique du capitalisme, de plan comptable, de comptabilité légale et de taxation. Nous sommes la risée du monde entier avec notre référent CGT, alors que le socialisme réel est mort depuis 20 ans.
a écrit le 15/09/2014 à 11:12 :
1. Taxer les héritages à 100% pour promouvoir le mérite et la valeur travail. Tout bien détenu par un Français est taxable, même à l'étranger, même planqué derrière 36 écrans.
2. Supprimer les niches fiscales.
Voilà, avec ça on devrait pouvoir rembourser la dette, équilibrer les retraites, baisser la TVA et même augmenter le budget de la défense.
Réponse de le 16/09/2014 à 0:05 :
@thomas Ce n'est pas plus compliqué; en tout cas c'est déjà un bon début ...
a écrit le 15/09/2014 à 11:11 :
Apparemment, au medef, il y en a qui n'ont rien d'autres à faire qu'écrire 50 pages de con neries... Et si ils bossaient sérieusement : étude d'investissements rentables, études de R&D, prospections commerciales . Ca devrait être l'essentiel de leur travail, puisque ce sont ces sujets, de leur responsabilité, qui sont insuffisamment traités en France ce qui plombe notre économie...
a écrit le 15/09/2014 à 11:09 :
@eurofederal
Dans un monde idéale oui.
Le problème c'est que depuis ans que l'on baisse les charges sociales les salaires n'ont pas été augmentés en proportion mais les bénéfices ont bondi.
En fait depuis la loi jupé et les suivantes il n'y a pas de paiement de charge sociale pour les 1200€ et moins et l'état verse 40 milliards d'aide par an.
a écrit le 15/09/2014 à 11:09 :
ça fait 2 fois que j'écris un commentaire qui n'est pas publié , ça commence à bien faire ...
a écrit le 15/09/2014 à 11:08 :
Je propose qu'on remette le coup de fouet à l'honneur... D'après des études le gain de productivité serait tel que cela pourrait créer à terme plus de 5000 emplois !
a écrit le 15/09/2014 à 11:07 :
On voit ici, avec les propositions du Medef et les réactions ,, que rien n'est possible dans ce pays, ces visions binaires vont nous tuer. Malgré toute l'admiration que je porte à ceux de la grande guerre, le 11 nov a t il encore du sens?...ne faut il pas faire une journée de la paix en Europe? genre le 8 mai ou autour de cette date pour être fédérateur.
a écrit le 15/09/2014 à 11:05 :
Demandez à ns chers dirigeants comment GATTAZ a baissé ses impots en france de
25% à 3 % (en délocalisant) et malgré tout continue a bénéficier du crédit d'impôt....
De combien as-t-til augmenté son salaire ? Donc bien sûr il faut faire des sous-SMIC il faut que le maximum de gens travaille pour donner des soussous à ce Monsieur!!!!!!
donnons tjrs aux + riches et prenons tjrs au + pauvres
Réponse de le 15/09/2014 à 13:57 :
apparemment c'est normal c'est comme ça que ça marche désormais! regardez, beaucoup de coms vont dans ce sens : faut se contenter d'une misère, parce qu'il y a beaucoup de chômage, vous comprenez, parce qu'il n'y a pas de travail, alors vaut mieux un travail de sous merde, que rien du tout"ETC ETC! avec des raisonnements comme ça, on est FOUTUS ! lamentable
a écrit le 15/09/2014 à 11:02 :
Vals va dire non , et on le couvrira d éloges pour son virage à gauche . Communiquant au sommet de leur art .
a écrit le 15/09/2014 à 10:58 :
Et autoriser l esclavage ,non?
a écrit le 15/09/2014 à 10:57 :
Il serait bon que la Tribune dise exactement combien un salarié qui gagne 1000,1500,2000,2500 euros net gagnerait si il n'y avait pas toutes ces charges....car je pense que sans me tromper le salaire serait considérablement plus élevé si nous ne devions pas payer toutes ces charges, non? Trouvez vous normal que le coût employeur soit plus du double du salaire versé à l'employé? Vivre avec un smic c'est impossible mais si le salaire était perçu dans sa quasi intégralité, cela serait plus facile. Car pour verser un smic , l'employeur verse en vérité une somme proche de 2500 euros....non? Pas étonnant que les français soient si mal payés....l'état veille pour financer l
Réponse de le 15/09/2014 à 11:11 :
Je peux vous dire que j'ai un salaire net de 2300 euros, ma boite paie en impôts dans les 1500 euros, soit quasiment ce que je paie moi.
De plus c'est bien beau de dire : Plus de cotisations, ça fera plus d'argent. Oui mais plus de cotisation, plus de SECU, et la ton SMIC à 1500 euros, comment tu feras quand t'auras un accident de la route, que tu seras handicapé, ou que tu auras un cancer, et qu'une séance de rayon coûte 200 euros, un IRM 1000 euros ? Ben les pauvres, mourront plus vite.
Si on a inventé les systèmes solidaire c'est justement pour ça.
Réponse de le 15/09/2014 à 11:15 :
Vous avez pas compris que ces charges, c'est une part de votre salaire : c'est votre sécu, c'est votre retraite, c'est votre chomage... Si on les réduit chez l'employeur, c'est vous qui devrez les payer .... Comme au USA ! Où pour avoir une assurance santé vous devez payer deux fois plus cher que les cotisations secu francaises
Réponse de le 15/09/2014 à 11:36 :
Mais ces charges font partie de votre salaire, si vous êtes salarié. Ce n'est pas parce que vous ne l'avez pas directement dans votre poche que vous n'en bénéficiez pas. Par exemple, il y a quelques années encore, une mutuelle (complémentaire santé) était quasi inutile. Aujourd'hui, cela devient quasi obligatoire. Ce n'est pas du qu'au coüt, c'est aussi un choix de société. Et d
Réponse de le 15/09/2014 à 11:51 :
Mais les charges font partie du salaire, ce n'est pas parce que vous ne les touchez pas directement que vous n'en bénéficiez pas ... Il y a quelques années encore, une complémentaire santé était inutile, désormais il est quasi obligatoire de cotiser auprès d'une assurance complémentaire privée ... Ce n'est pas une simple histoire d'économie, c'est un choix de société. Plus de redistribution, ou plus de libéralisme ...
a écrit le 15/09/2014 à 10:55 :
C'est beau toutes ces solutions.
L'homme préhistorique, sans syndicats ni politique, s'il ne travaille pas, il meurre.
On a mis des couches de socialisme, de syndicalisme, de libéralisme pour piloter la société (pour vivre ensemble, il faut des règles et une police/justice qui fait vivre tout cela, donc des prélèvements sur certains pour payer ces régulateurs).
Le problème c'est que les prélèvements servent des paresseux, qui oublient qu'à la base, si on ne travaille pas, on meurre ... comme tout être vivant.
Taxer tout, allez-y : ma femme n'est pas française, j'irai dans son pays quand tout coulera.
Là-bas, on travaille, et on y vit bien et heureux ...
Réponse de le 15/09/2014 à 11:14 :
Un pays sans taxe ? Donc sans SECU, sans police, sans école, sans hôpital, sans route ? L'inde quoi, ou le Cambodge ? J'y suis allé c'est jolie ! Par contre j'irai pas y vivre... espérance de vie : 40 ans ! Mais allez y c'est le paradis des taxes ! Vous serez tellement heureux là-bas ou tout est si simple ! Bonne chance !
Réponse de le 15/09/2014 à 11:29 :
Que n'y êtes vous déjà, et puisque vivre en homme préhistorique semble votre idéal, j'imagine le genre du pays ... Au fait, à la préhistoire, vous pouviez chasser pour manger, et dormir n'importe où. Aujourd'hui, pour vous nourrir et vous loger, vous devez payer, d'une manière ou d'une autre, car tout appartient à quelqu'un ...
Tenez compte de tous les facteurs pour éviter le simplisme borgne ...
Réponse de le 15/09/2014 à 13:26 :
L'homme préhistorique ne connaissait pas l'énergie, c'est cela la différence.
Réponse de le 15/09/2014 à 14:34 :
et celui là, n'avait pas de patrons ! le BONHEUR!
Réponse de le 15/09/2014 à 17:52 :
...et de politiques! quelle extase !
a écrit le 15/09/2014 à 10:54 :
Mais ce qu'ils sont c... au medef, ils pensent créer des emplois avec une logique d'esclavage ... Mais qui va acheter leurs produits? Les autres patrons ? C'est bien du Gattaz, qui ferait mieux de baisser son salaire, ce primitif.
a écrit le 15/09/2014 à 10:53 :
la solution c'est retour aux 48 heures payées 35 le smic à 700 euros brut- travail 6 jours sur 7 ainsi les dirigeants seront aux anges mais faudra embaucher des CRS pour surveiller les gens au travail ainsi c'est le retour sous LOUIS XI sous le regne de FRANCOIS 4
a écrit le 15/09/2014 à 10:51 :
Construire des camps de travail et y enfermer tous les minables qui ne gagnent pas plus de 500€ par mois,
Nous n'avons pas le choix.
Seules les bonnes réformes de Pierre sont capables de redresser notre compétitivité et de préparer l'avenir....dans la justice sociale, une France forte, une France apaisée, stérilisée, karcherisée et endoctrinée.
a écrit le 15/09/2014 à 10:39 :
C'est bizarre, le MEDEF veut baisser le salaire minimum mais rien sur le salaire maximum... Pourtant ça améliorerait la compétitivité !
a écrit le 15/09/2014 à 10:39 :
Mais en face il y a des gens qui ne savent pas négocier ni entreprendre. Ils ne savent depuis des décennies que bloquer l'économie française pour des ambitions personnelles.
Le jour ou un politique ne pourra plus faire de carrière en renouvellent continuellement ses mandats la France sera sauvée car chacun "devra" faire des réformes en peu de temps et prouver son efficacité pour que la France se relance. Mais les politiques sont il sprets à réformer leur statut qui les enrichit à ne rien faire ?????
a écrit le 15/09/2014 à 10:38 :
En coupant la tête du patient.
La SS remboursera le client sur une base sécu validée par Pierre. Le client devra ensuite se retourner vers sa complémentaire et sa sur complémentaire et sa sur sur complémentaire.
a écrit le 15/09/2014 à 10:26 :
1 million d'emplois en 2020 avait-il dit . augmentation de la population de 150000 personnes par an soit 900000 personnes en 2020 ,ce qui efface le soit disant million .par ailleurs si on touche aux 35h il va falloir raboter les aides aux entreprises .
a écrit le 15/09/2014 à 10:21 :
Pas de réforme structurelle dans ce projet. Juste baisser les charges salariales pour améliorer les profits des activités existantes. Mettre les bas salaires au niveau de ceux pratiqués en Chine ne rendra pas la France compétitive. Rien sur l'efficacité de la formation continue, rien sur faciliter d'adaptation des entreprises à leur marchés, rien sur la limitation programmée du nombre des élites avec pour corolaire leurs sursalaires, rien sur la créativité, la prise de risque industriel, etc.
Réponse de le 15/09/2014 à 10:31 :
....rien sur l'énergie,
Réponse de le 15/09/2014 à 10:59 :
Juste de la prédation de plus.
a écrit le 15/09/2014 à 10:20 :
Plus le mensonge est gros, plus il a de chances d'être cru....

Non mais, qu'est ce que c'est que ces ouvriers qui ne veulent que se reposer et qui de plus exigent un salaire lorsqu'ils travaillent!
a écrit le 15/09/2014 à 10:20 :
Ne plus accepter les patients à l'hôpital qui n'ont pas déjà perdu 5L de sang pour diminuer les coûts à la sécu ;
Enfouir les personnes décèdées dans le réseau d'assainissement pour diminuer les coûts aux clients des frais d'obsèques ;
Déscolariser les gamins des écoles maternelles et que les parents se demer...
Supprimer les repas le midi dans les écoles, les lycées, les entreprises, ....
Baisser les pensions de retraite de 70%
Augmenter la TVA à 50% pour supprimer toutes les charges patronales
...
Passer des maisons Borloo à 100000€ aux maisons Gatazzou à 1000€ ( 1 seule pièce de 6m2 comprenant douche, évier, sanitaire et coin lit)
Réponse de le 15/09/2014 à 10:41 :
Et augmenter les patrons de 300% avec l'argent économisé, eux qui en avaient tellement besoin.
a écrit le 15/09/2014 à 10:16 :
Pour trouver une analogie avec la Fontaine, j'ai trouvé "la poule aux œufs d'or". Tuons l'entreprise pour savoir comment ça marche et à quoi ça sert.
Réponse de le 15/09/2014 à 11:03 :
Si vous tuez les clients et les employés, votre entreprise ne sert à rien ... sauf à espérer exporter toute votre production grâce au travail d'esclaves ...
Réponse de le 15/09/2014 à 11:57 :
Je pense que le monde du travail est un "écosystème" symbiotique : sans entrepreneurs, pas d'entreprises et pas d'emploi, sans salariés, pas de production, pas de bénéfices. Actuellement, on est dans une logique d'affrontement, chacun veut tirer la couverture à soi. Tant que ça sera le cas, il sera très difficile d'avancer dans le bon sens. A l'entendre, on dirait que Mr Gattaz aimerait retrouver les conditions de travail du début du 20ième siècle.
Réponse de le 15/09/2014 à 13:21 :
...et les syndicats les conditions du 19eme siècle, celui de Marx.
Réponse de le 15/09/2014 à 13:23 :
Vous avez raison, cet écosystème production-consommation fonctionne grace à l'énergie, comme dans la nature
a écrit le 15/09/2014 à 10:15 :
Quand je serai grand, je serai président du MEDEF
Je pourrai dire que des gros mots sans me faire reprendre par maman
Réponse de le 15/09/2014 à 10:23 :
Vous devez être de la région lyonnaise et connaitre le concours organisé par la Fondation Entreprises et Réussite Scolaire (la FERS). Merci.
a écrit le 15/09/2014 à 10:05 :
mouais c'est pas folichon comme propositions

Il vaudrait mieux
1. enlever les charges patronnales : +20% d'augmentation de salaire pour tous, -20% de cout pour les entreprise (car charge patronnale : 40% salaire)
2. Taxer l'immobilier / la consommation pour payer la sécu
(TVA a 25%, taxe de 3% sur la valeur de l'immobilier)

=> Bref : mieux vaut taxer ceux qui profitent que ceux qui travaillent !

3. Faire baisser les couts de la secu mais ca c'est evident et apparemment tres compliqué pour nos politiques
Réponse de le 15/09/2014 à 10:29 :
Vous approchez de la solution, mais ce n'est pas encore très chaud. (La solution consiste à basculer la fiscalité du travail sur la fiscalité énergétique)
Réponse de le 15/09/2014 à 10:58 :
Sympa votre proposition de taxer l'immobilier. Merci pour un ouvrier de 50 ans qui paye un crédit immobilier depuis l'âge de 20ans et qui peut enfin souffler un peu depuis 2 ans sans crédit immobilier. Remettons lui une couche de taxes à ce fainéant. Continuez de donner des idées au MEDEF au cas où il manquerait d'imagination !
Réponse de le 15/09/2014 à 22:38 :
"Merci pour un ouvrier de 50 ans qui paye un crédit immobilier depuis l'âge de 20ans et qui peut enfin souffler un peu depuis 2 ans sans crédit immobilier." : Vos gamins ont plutôt intérêt à faire face à un nombre limité d'héritier dans la pierre (un fils de maçon devenu ingénieur qui voit des villes réservées aux enfants naissant avec 300 000 euros : 150 000 euros tous les dix, comme je l'ai dis au padré qui gobais les discours de l'escroc, c'est pas pour vous).
Si vos gamins suivent le boulot là où il est, qu'ils ont la chance d'être bon en math et d'étudier, ils feront face à tous ceux qui ont pour seul mérite d'être né avant et d'avoir été fonctionnaire il y a 20 ans.
Le MEDEF, l'UMP, le PS et même le FN s'en moquent : Tous les retraités enrichis sans cause de la bulle immobilière rêve de siphonner les revenus de vos gamins.
Hériter sans frais à 70 ans ou engraisser des héritiers de 70 ans, c'est là qu'il va falloir choisir.
a écrit le 15/09/2014 à 9:46 :
M Gattaz est pusillanime, il devrait proposer les mesures auxquelles il rêve et ne pas se contenter de demi mesures : pas de salires supérieur à 2 fois le SMIC (réservé aux cadres supérieurs), conservation du salaire des PDG, suppression de tous les jours fériés, retour à la semaine de 6 jours à 10h par jour, vacances annuelles ramenées à 2 semaines. Ces mesures là permettront de supprimes le chômage, d'ailleurs les allocations chômage seront aussi supprimées. Même si ça ne donne pas les résultats espérés c'est toujours ça de gagné (pour les mêmes)
a écrit le 15/09/2014 à 9:42 :
Augmenter le temps de travail et dimunuer les salaires. Imposer la pauvreté et revenir au moyen age. Supprimer les retraites et les congés payés. Et surtout augmenter les salaires scandaleusement bas des patrons du CAC 40.
Réponse de le 15/09/2014 à 17:57 :
"excellente" proposition" ! on progresse..
a écrit le 15/09/2014 à 9:36 :
Le Medef a inventé une grosse ficèle pour avoir de la main d'oeuvre au prix de l'esclavage :
étape 1 : créer un sous smig pour les sous hommes et sous femmes
étapte 2 : demander à l'état de compléter le sous smig avec des allocations prélevés chez les autres travailleurs et les contribuables qui paient leurs impôts en France
Ainsi
les exilés fiscaux seront exonérés de tout mais profiteront à plein régime de ces esclaves
a écrit le 15/09/2014 à 9:25 :
Plus facile de taper dans le privé alors que le problème vient de la fonction publique, entreprises publiques avec leurs privilèges et avantages qui ruinent notre pays.
Réponse de le 15/09/2014 à 10:56 :
Privilèges ??? Tu rêves mon pote ! Vas-y dis-moi où ils sont les privilèges !! Pffff, désinformation quand tu nous tiens !
a écrit le 15/09/2014 à 9:07 :
LE COUT DES FONTIONNAIRES C EST// 57% DU PIB//?MAIS IL NE RESTE DES SYNDICATS QUE LA ?LES AUTRES ON DISPARUE AVEC LES ENTREPRISES DELOCALISSE ?LES 20% DES HAUT FONTIONNAIRES D ETAT SE PARTAGENT LE GATEAU ? ILS Y A ENCORE DES REFORMES A FAIRE A CE NIVEAU???
Réponse de le 15/09/2014 à 9:38 :
La depense publique totale représente 57% du Pib. Dont plus de la moitié pour les dépenses soviales. La dépense pour rémunérer les fonctionnaires (143 milliards doit 7% du Pib) représente moins que celle pour la santé qui pèse 183 milliards soit 9 % du Pib. Et surtout lz première diminue alors que la deconde augemente en 2013.
Réponse de le 15/09/2014 à 10:42 :
143 milliards pour les fonctionnaires?? La voila la voie royale: supprimons en le tiers! On en a trop, tout le monde le sait, mais personne ne bouge!
Réponse de le 15/09/2014 à 11:24 :
Ces fonctionnaires ne prennent pas leur salaire pour l’emmener en cachette en Suisse ou en Belgique ou Luxembourg...non ils consomment et font partis au même titre que les salariés du privé a faire fonctionner l’économie française !!! De plus moins de fonctionnaires moins de dépenses publiques marché etc etc.. j’espère que votre entreprise ne travaille pas avec la fonction publique....
d'autre part c'est bizarre a chaque fois qu'il y a un salon de la fonction publique il y a des postes a pourvoir (environ 5000 par an) et il y a plus de 40 000 prétendants...cherchez l'erreur !!!
Les vrais maux ne sont pas les fonctionnaires mais les .... qui en veulent toujours plus ! c'est la finalité de cette manœuvre !! je vous laisse le soin de remplacer les petits points par le juste mot !! allez ça un petit effort... commence par A !
Réponse de le 15/09/2014 à 11:30 :
MERCI POUR VOS CHIFRES CERTAIN SUR CE SITE SONT FAUX COMMENT SAVOIR LE VRAIS DU FAUX???
Réponse de le 15/09/2014 à 19:31 :
Vous pouvez déjà vous rendre compte que vous confondez : Dépense publique et traitement des fonctionnaires... Grande nouvelle pour vous : La commande publique (la somme des marchés publiques), c'était 75.5 milliards en 2012 (source "OEAP - Les différents chiffrages de la commande publique", economie.gouv.fr).
Quand vous aurez compris que Gattaz préfère un système où ses copains doivent maximiser les marges à un autre où on travaille à prix coûtant : Vous aurez fait un grand pas en avant.
PS : Pour baisser la dépense publique, il faudra plus de personnes dont la mission sera de rechercher les doublons dans les dépenses. Donnez donc cette mission à Gattaz et ses amis, vous aurez les mêmes résultats que ceux qui émanent des techniciens gentiment mis gratuitement à disposition de l'Europe par des grands groupes.
Réponse de le 16/09/2014 à 11:11 :
LES FONTIONNAIRES SONT ASSEZ NONBREUX POUR FAIRE EUX MEME DES ECONOMIES DANS LEURS DEPENSES ? ONT T ILS CONCIENCE QU ILS DEPENSENT L ARGENT DES INPOTS DES FRANCAIS???
a écrit le 15/09/2014 à 9:06 :
Et si on demandait au patronat de moins se gaver, de ne pas placer son fric en Belgique ou ailleurs pour payer des impôts comme n'importe qui... Et si on leur demandait d'être de vrais français... sinon il faudra les tondre !
a écrit le 15/09/2014 à 9:03 :
Je l'attends avec impatience cette goutte d'eau qui nous permettra de nous débarrasser définitivement des parasites (pas des boucs émissaires). Enfin la France pourrait recommencer à avancer vers l'avenir et qui sait montrer l'exemple à d'autres comme elle l'a fait par le passé. Le jour ou la marseillaise retentira dans les rue il ne fera pas bon être patron de presse ou politicien cumulard.
a écrit le 15/09/2014 à 9:01 :
M. Gattaz parle du travail, du capital, mais il ne parle pas d'énergie. Bizarre; vous avez dit bizarre?
a écrit le 15/09/2014 à 8:57 :
Le Medef est français et comme toute bonne institution politique et syndicale de ce pays la valse des chiffres est un jeu à défaut d’une réalité parfaitement évaluée et étudiée. Le Medef par son Président très politique dans l’esprit car lui aussi un jour un discours pour le lendemain contre, un pin’s à un million et puis peut-être et enfin non. On peut effectivement regarder les propositions qui pour ce qui est des jours fériés est intéressant en prenant en compte plus particulièrement le mois de mai un mois qui effectivement par les ponts à répétition font de ce joli mois un mois difficile à gérer, économiquement désastreux hors tourisme. Également laisser la possibilité du travail du dimanche. Pour ce qui d’un smic inférieur avec compensation par l’état là nous sommes dans cette maladie patronale de vouloir impérativement faire subventionner les bas salaires ce qui pour a pour conséquence tirer la moyenne salariale vers le bas donc baisse du pouvoir d’achat donc un frein à la croissance. Pour un entrepreneur toute hausse aurait pour conséquence la perte de l’aide conséquence maintenir le salaire à la hauteur de l‘aide . Le Medef demande une baisse des charges, revendication justifiée avec un CICE et le pacte de responsabilité certainement complexes car pondus par des technocrates déconnectés de la vie d’une entreprise et des politiques trop sous développés sur le plan industriel pour comprendre les mécanismes d’un entreprise, mais demander encore un effort du CONTRIBUBALE pour un SMIC compensé pardon un salaire sans dent, non. Il ne faut pas trop tirer sur la ficelle car elle risque de casser. Je voudrais également dire au Medef balayez dans l’organisation des entreprises, un exemple qui montre que les entreprises ont encore beaucoup d ‘effort en organisation rationnelle des coûts, je demande à une assurance très connues, de couvrir un véhicule en passant par le net, moins cher que par une agence, le volet Vert provisoire me parvient rapidement et 3 jours après je reçois les documents à remplir jusqu’à la pas de pb SAUF QUE JE RECOIS TROIS FOIS LES MEMES DOCUMENTS AVEC A LA CLE NON CONFORMES A MA DEMANDE, Allez M. pin’s pardon M. Gattaz demandez à vos adhérents de faire le ménage pour mieux cerner les coûts et ne pas faire payer les désorganisations internes soit au client soit au contribuable merci.
a écrit le 15/09/2014 à 8:57 :
il peut y avoir d autre idees, , rapatriee toutes les productions delocalisse? baisse le salaire des patrons qui est de 180 FOIS LESMIC pour certain? augmente les salaires ;certain ouvriers ne peuvent meme pas achetez les produits qu il fabriquent, // SMIC//1090//EUROS NET// MOINS 600EUROS DE LOYER ET CHARGES ? reste 490euros pour vivre,,?Mr gataz se crois encore au temps des esclaves,? IL NA PAS CONSIENCE DE CEUX QUI VIVENT DANS CES CONDITIONS LAMENTABLES??? donne moins aux actionnaires pour reinvestir dans le numerique et la robotique pour fabrique plus vite est moins chers ,CE QUE N ON PAS FAIT LES PATRONS CES 20 DENIERES ANNEES???ILS EST PLUS FACILE DE TRAITE LES GOUVERNEMENTS D INCONPETANCE ?ALORS QUE EUX N INVESTISSENT PLUS ET ATENDENT QUE DES AIDES COMME DE SIMPLES ASSITE???
a écrit le 15/09/2014 à 8:41 :
@ Cjesus
Je suis fonctionnaire et je gagne 1.800 € net au bout de 31 ans de carrière. Alors, je ne m'estime pas plus verni que ça !
De plus, la sécurité de l'emploi dans la FP n'existe plus depuis 2009 : On peut se retrouver remis à disposition sans traitement si les tâches dévolues sont supprimées. et on n'a pas le droit au RSA et autres allocations chômage...
Ne pas confondre les agents de la RATP, d'Air France ou de la SNCF avec les fonctionnaires : ils n'en sont pas du tout !
Réponse de le 15/09/2014 à 9:11 :
@Anakyn : comment voulez-vous toucher le chômage puisque vous n'y cotisez pas!
Ce que vous dites est donc faux, d'une part votre contrat de travail vous protège des velléités d'un gouvernement (corps) et d'autre part votre statut de fonctionnaire fait que ne vous ne connaîtrez jamais le chômage.
si vous pouviez arrêtez d'écrire de telle sottises.
Réponse de le 15/09/2014 à 9:11 :
On n'entend jamais parler de "fonctionnaires mis à disposition (de quoi?) sans traitement", si jamais ca existe ca doit être particulièrement anecdotique. Le probleme n'est pas combien vous êtes payé au bout de 31 ans, c'est à quoi servez vous et peut on supprimer votre poste? Car pour vous donner 1800 net par mois, faites le compte de que les salariés du privé doivent dégager comme impot pour vous rémunérer....
Réponse de le 15/09/2014 à 11:12 :
Tout faux, il existe une ligne sur le bulletin de paie du fonctionnaire qui s'intitule "contribution de solidarité" qui représente une ponction de 2% du salaire, pour payer quoi ....l'assurance chômage pour le secteur privé !!! mais vous avez en parti raison puisque les fonctionnaires n'ont pas droit au chômage cette cotisation devrait en toute logique disparaitre !!! vous croyez pas !!!
J'attends avec délectation votre réponse !!!
Et non les fonctionnaires ne sont pas le problème !! cf un post plus haut !!!
a écrit le 15/09/2014 à 8:34 :
Peut on arrêter la provocation dans ce pays
Pourquoi ne pas commencer par le début
Fin des privilèges (je ne parle pas d'avantages )
Diminution de la dépense publique et baisse des impôts
Aligner le public sur le prive
Arrêter d'étouffer le monde du travail par des lois d'une autre époque
Réponse de le 15/09/2014 à 8:57 :
Démasquez-vous Mr Gataz, on vous a reconnu
a écrit le 15/09/2014 à 8:29 :
Ne pas oublier de réduire les salaires des patrons, et les revenus des actionnaires
Réponse de le 15/09/2014 à 8:51 :
+1. Pour les actionnaires, il suffit de mettre une taxe de l'ordre de 80% sur les dividendes en prélèvement libératoire. Au moins, cela va détendre Gattaz....
Réponse de le 15/09/2014 à 9:20 :
Vous tombez dedans: regardez combien coute un salarié à une entreprise et combien il reste net après impot dans la poche du salarié: c'est l'Etat qui nous pompe la moelle pour faire vivre ses hordes de fonctionnaires qu'on paye pour qu'ils votent pour les technocrates qui ne réforment jamais la fonction publique.
Réponse de le 15/09/2014 à 11:22 :
Votre phobie des fonctionnaires vous aveugle (j'espère que vous y incluez le coût des députés et autres élus, au fait?) ... Cela représente moins de 10% du PIB, et fournit un service réel. Bref, ne comptez pas redresser la France sur cette seule fausse bonne idée ...
a écrit le 15/09/2014 à 8:29 :
HA!HA!Gattaz a oublié le travail le dimanche pour les enfants et la retraite a 69 ans!Les gens sont déja assez énervés comme cela,pas besoin d'un plaisantin pour mettre de l'huile sur le feu.Les acquis sociaux doivent au contraire etre développés,plus de redistribution,c'est moins d'inégalités.
a écrit le 15/09/2014 à 8:25 :
Rien de nouveau ! Le MEDEF c'est comme les syndicats de la fonction publique. Je tape dans les assiettes des autres mais surtout ne touchez pas à la mienne. Très loin de servir l'intérêt général. Ainsi vogue la France vers son déclin.
a écrit le 15/09/2014 à 8:24 :
Il ne faut pas oublier le vrai cancer qui nuis à la France: Les avantages des fonctionnaires! Il faudrait avant tout supprimer l'emploi à vie dans la fonction public, les régimes spéciaux de retraites et enfin le droit de grève des fonctionnaires qui en usent et abusent!!!
Réponse de le 15/09/2014 à 9:13 :
Le problème n'est pas tant le fonctionnaire que leur quantité. Ils représentaient 27% du PIB en 1974, maintenant à 57%, cela génère tellement de taxes et d'impôts, qu'il faudra bien se séparer d'au moins la moitié de ceux-ci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :