Bandeau Présidentielle

Les grandes coopératives agricoles, ces entreprises françaises en plein boom

 |   |  230  mots
Selon PwC, la performance de la France s'explique en partie par un effet 'rattrapage', via la consolidation du secteur.
Selon PwC, la performance de la France "s'explique en partie par un effet 'rattrapage', via la consolidation du secteur". (Crédits : Reuters)
Les 10 premières coopératives agricoles françaises connaissent une hausse de 7,4% de leur chiffre d'affaires par an et en moyenne depuis 2008.

C'est un domaine où la France devance largement l'Allemagne. La croissance du chiffre d'affaires des 10 premières coopératives agricoles françaises atteint 7,4% en moyenne entre 2008 et 2013, révèle une étude du cabinet d'audit PwC, publiée mercredi 24 septembre. Soit plus que les 50 premières mondiales, dont la croissance moyenne est de 7% entre 2008 et 2013.

La France, pays le plus présent dans le Top 20 européen

Avec trois nouvelles entrées, ce sont désormais sept coopératives françaises qui figurent dans le Top 20 européen en 2013. Résultat: la France devient le pays numéro un en Europe dans ce secteur. Au total, l'Hexagone pèse 28 % du chiffre d'affaires des 20 premières coopératives européennes, contre 23% en 2008.

Selon PwC, "cette performance s'explique en partie par un effet 'rattrapage', via la consolidation du secteur en France".

40% de hausse du chiffre d'affaires pour le Top 50 mondial

Avec un chiffre d'affaires en hausse de 40% entre 2008 et 2013, les 50 premières coopératives agricoles mondiales se portent bien, tandis que les 50 premières entreprises agroalimentaires mondiales connaissent une hausse annuelle de leur chiffre d'affaires deux fois moins importante (3,8%).

Le cabinet d'audit explique que la croissance mondiale des coopératives est portée en particulier par "l'internationalisation des activités, le développement de marques fortes, l'innovation et le développement de filières inclusives avec d'autres acteurs privés et publics".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2014 à 10:17 :
Comme j'avais prédit (et n'en déplaise au troll pro-OTAN qui disait exactement le contraire) l'UE commence – en catimini – à desamorcer les sanctions contre la Russie. Le problème n'est pas du côté européen mais russe qui ne veut pas laisser tomber ses engagements avec les autres pays qui commencent à combler le manque des exportations de agroalimentaires venus de l'Europe. La Russie reste toujours méfiante de l'UE et elle a tout à fait raison. Les relations vont se normaliser peu à peu mais il y aura une peau de chagrin et qui va durer encore plusieurs années. Cependant l'Europe s'en sort diminuée car d'autres exportateurs venus des pays du BRICS et de l'Asie auront désormais la priorité vis-à-vis des exportateurs occidentaux. L'EU a tiré une balle dans le pied. Et toc.
a écrit le 29/09/2014 à 8:12 :
les participants francais touche aussi des subventions
meme le prince de monaco
a écrit le 29/09/2014 à 2:08 :
C est bien de voir la réussite de l agriculture car il va y avoir de plus en plus de monde a nourrir sur la planète. Il faut aussi garder primordiale les critères de la qualité et de la diversité et pas voir uniquement l'agriculture uniquement sur la quantité. Produire bon et bien c'est important.
a écrit le 28/09/2014 à 23:50 :
Le niveau pavlovien des commentaires est représentatif de la méconnaissance des coopératives.
a écrit le 28/09/2014 à 21:54 :
chez nous les argiculteurs ont des gros 4x4 trés chers, partent en vacances dans les stations de ski les plus huppées (mais chut c'est un secret!))) etcetc
a écrit le 28/09/2014 à 10:40 :
La France ,le pays ou le Kohlkose et le Sofkose marchent, c'est un exemple à suivre pour toute l'Amérique Latine.
a écrit le 27/09/2014 à 19:08 :
Liste des plus grands bénéficiaires d'aides européennes....
a écrit le 27/09/2014 à 16:58 :
...A grand renfort d'intrants et de produits chimiques, bientôt d'OGM, car je suppose que dans ces SCOP agricoles la culture bio, la diversité, la préservation des sols est un non-sens.
Réponse de le 27/09/2014 à 22:26 :
Je plussoie !!! Et j'ajouterais : à ce niveau seul les rendements comptent... Et devinez comment on fait pour avoir des gros rendements...
a écrit le 27/09/2014 à 16:48 :
On est gros, on est balèze, on est français...et on est l'une des principale cause des difficultés des agriculteurs grâce à la promotion de la monoculture, les contrats d'appro exclusifs, les liens incestueux avec l'agroalimentaire industriel (dont nous sommes l'un des principal actionnaires). En résumé, on est des mega-boîtes supercapitalistiques déguisées en entités coopératives à l'esprit mutualiste à l'instar de certaines banques (crédit agricole par ex...). Défendez vos adhérents et faites la promotion d'une agriculture raisonnée, peut-être alors l'esprit coopératif sera (un peu) sauf !
a écrit le 27/09/2014 à 15:56 :
Et toute cette superproduction on va l'exporter à qui ? à Merkel ? à Cameron ? à Obama ?
a écrit le 27/09/2014 à 15:04 :
très beau l' article , mais la note finale qui l'a paie , le consommateur entre les diverses aides, les perfusions de retraites, les impôts de l'Europe pour la PAC , et la dépollution de l'eau sur la facture du dit consommateur, les nouvelles allergies à tout va un bonheur pour la Sécurité sociale .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :