Bandeau Présidentielle

Sauver les retraites complémentaires : les syndicats avancent leurs solutions

 |   |  715  mots
Patronat et syndicats vont devoir arrêter en 2015 des mesures drastiques pour limiter le déficit des régimes de retraites complémentaires Arrco et Agirc
Patronat et syndicats vont devoir arrêter en 2015 des mesures drastiques pour limiter le déficit des régimes de retraites complémentaires Arrco et Agirc (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Patronat et syndicats vont négocier de nouvelles mesures en 2015 pour limiter le besoin de financement des régimes complémentaires Arrco et Agirc qui, selon la Cour des comptes, pourrait atteindre 5,35 milliards d'euros en 2018.

Quasi simultanément, la Cour des comptes puis le Conseil d'orientation des retraites (COR) viennent de tirer la sonnette d'alarme sur la situation financière des régimes complémentaires de retraite des salariés (Arrco) et cadres (Agirc). Pour le COR, les besoins de financement de ces deux régimes, gérés par les partenaires sociaux, vont se creuser jusqu'en 2018, passant de - 2,1 à -5,5 milliards d'euros.

De son côté, la Cour des comptes note une dégradation financière constante depuis 2009, avec des déficits qui ont atteint 4,4 milliards d'euros en 2013 et qui pourraient avoisiner 5,3 milliards cette année. A lui seul, le régime des cadres aurait connu un trou de 3,2 milliards d'euros.

Ceci étant dit, patronat et syndicats n'ont pas attendu la Cour des comptes pour prendre conscience de la situation difficile des régimes complémentaires, particulièrement de l'Agirc.

Des décisions prises il y a deux ans, mais insuffisantes

Ainsi, un premier train de mesures d'urgence a été arrêté dans un accord du 13 mars 2013. Pour freiner les dépenses, les partenaires sociaux avaient décidé un gel partiel durant deux ans (2014 et 2015) de la revalorisation des pensions. Et pour augmenter les recettes, ils sont convenus d'une revalorisation des cotisations retraites complémentaires de 0,1 point par an sur deux ans. La première augmentation a donc eu lieu le 1er janvier 2014 et la deuxième interviendra ce 1er janvier 2015.

Pour autant, cela ne suffira pas à renflouer les régimes du fait du prolongement de la crise et de la hausse du chômage qui affectent durement l'Arrco et l'Agirc. Patronat et syndicats doivent donc arrêter de nouvelles mesures courant 2015. Les négociations vont entrer dans le vif en février. Et ils espèrent bien boucler pour juin.

La Cour des comptes leur suggère de jouer sur tous les leviers : diminuer le montant des pensions servies, augmenter le niveau des cotisations et, surtout, reculer l'âge du départ à la retraite à 64 ans... Un dernier point qui correspond exactement à ce que suggère le Medef. Si une telle disposition était arrêtée, cela conduirait automatiquement les salariés à partir en retraite plus tard que l'âge légal actuel de 62 ans.

En effet, on ne voit pas les salariés percevoir leur simple retraite de base Sécurité sociale durant deux ans, avant de pouvoir obtenir une pension de retraite complémentaire à 64 ans... Et pour cause, les pensions servies par les caisses de retraite complémentaire Arrco et Agirc représentent approximativement un tiers de la retraite totale des non-cadres et deux tiers de celle des cadres.

La CGT suggère d'élargir l'assiette des cotisations à l'épargne salariale

Mais les syndicats ne l'entendent pas de cette oreille. Jean-Louis Malys, le "Monsieur retraites de la CFDT", rappelle dans le quotidien « Les Echos », que les « partenaires sociaux peuvent jouer sur de nombreux leviers", comme le taux de cotisation ou le taux d'appel (relèvement de la cotisation qui n'ouvre pas de nouveaux droits).

Pour sa part, la CGT et sa fédération des cadres (Ugict) ont rappelé dans un communiqué leurs anciennes revendications pour sauver le régime Agirc des cadres. La CGT propose ainsi « l'élargissement de l'assiette de cotisation à l'épargne salariale et une augmentation modulée de la part de cotisation dite patronale en fonction du rapport masse salariale sur valeur ajoutée et de la politique d'emplois et de salaires des entreprises".

L'égalité salariale entre hommes et femmes: "4 milliards d'euros dès 2017"

Par ailleurs, la CGT souligne que la progression vers l'égalité salariale entre les femmes et les hommes - selon l'Insee, les femmes gagnent actuellement en moyenne 19,2% de moins que les hommes - «aurait des conséquences très positives sur les ressources des régimes ». Elle estime même qu'une revalorisation des salaires des femmes pourrait conduire « à un solde positif de 4 milliards d'euros dès 2017 ».

Les idées commencent donc à fuser à l'approche des négociations qui s'annoncent difficiles. Le gouvernement va d'ailleurs les suivre attentivement. Il n'a jamais caché que, s'il devait y avoir une nouvelle réforme du régime des retraites de base, il s'inspirerait des décisions « courageuses » prises par les partenaires sociaux pour les retraites complémentaires où ils sont seuls compétents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2014 à 19:26 :
URGENCE//ON EST LE30 /12 2014./ ET IL Y A EN FRANCE PLUSIEURS RETRAITES QUI DEPUIS LE DEBUT DE L ANNEE NON TOUJOUR PAS TOUCHEZ. UN MOIS DE RETRAITE? QUE FONT LES MEDIAS? ???
a écrit le 21/12/2014 à 17:23 :
Une seule solution : on abat ce régime injuste (les cotisants n'ont aucune garantie que les " droits " qu'ils acquièrent en payant leurs cotisation puissent être assumés dans 40 ans, inéquitable (600 régimes de retraite différents, avec en plus les moins bien lotis qui payent le plus, pour financer les avantages des nantis), condamné (la démographie est un fait, pas un hypothèse) et immoral (les retraités se sont monté un système à leur avantage exclusif en rendant leurs descendants responsables de son financement, sans se préoccuper le moins du monde de leur capacité et de leur envie d'assumer cette responsabilité).

On remonte un régime viable, pérenne, et surtout qui rend chaque Français responsable de sa propre retraite. Il n'y a pas d'autre choix.

Notre génération (les trentenaires) est sacrifiée, j'aimerais que celle de ma fille ne le soit pas elle aussi parce qu'en 2014 une caste a décidé de privilégier ses intérêts au lieu de se préoccuper de l'intérêt général.
Réponse de le 21/12/2014 à 18:02 :
Ne pas oublier que
les grands pères des trentenaires ont bénéficié d une retraite sans avoir ( ou tres peu cotisé) payé par les pères des trentenaires et c est certainement grasse a ces grand pères si la France sait redressé et sait reconstruite apres etre sortie des destruction de la guerre , en allant bosser des 15 , 18 h par jour a pied et sans jean et godasse de luxe ( a méditer )
a écrit le 20/12/2014 à 14:47 :
Il y a 20 Million de cotisants aux régime complémentaire et un déficit prévu de 5 milliard.
5 000 000 000 / 20 000 000 = 250 Euro /12 = 20,86 Euros par mois et par cotisant.
Sincèrement , qui veut récupérer l'argent des complémentaire ? BNP, Goldman Sachs ? aller encore un effort, faite peur aux gens ils mettrons bien leur économies chez tous ces Banksters...
Réponse de le 21/12/2014 à 17:17 :
Et combien de retraités qui bénéficient de ces régimes ? Si on décidait ENFIN de demander aux retraités leur part d'effort ? 20 ou 30 € par mois de baisse de pension, c'est pas la mer à boire. Si les salariés peuvent s'en passer, il n'y a pas de raison que les retraités ne le puissent pas.

Les salariés ont déjà donné, il serait temps de se tourner vers ceux qui bénéficient de tout ça, et qui n'ont pas connu le chômage de masse et l'immobilier hors de prix.

Il serait bon de rappeler aussi que les retraités ont des revenus et un patrimoine moyen supérieur à celui des actifs. C'est pourtant vers les actifs qu'on se tourne pour boucher les trous.
Réponse de le 21/12/2014 à 18:07 :
Comme j ai dejas dit plus haut on a deja donné
et le patrimoine pour la plus part on se l ai fait , on a construit notre maison en bossant les w heends au lieu d aller se bronzer
et c encore les trentenaires qui en hériteront
merci papa
Réponse de le 22/12/2014 à 15:40 :
@Uma 31 entièrement d'accord il y a actuellement des personnes qui ont pris leur retraite à 60 ans avec 150 trimestres cotisés et retraite calculées sur leur 10 meilleures années qui se cachent derrières les petits retraités agricoles et artisans et commerçants pour dénoncer la baisse de leurs retraites. quelquefois certains ont même bénéficié de plans sociaux vers 55 56 ans voir avant!. Quant à ces petits retraités artisans ou agricoles il faudra peut être leur dire un jour qu'ils ne touchent que le fruit de leurs cotisations le black c'est bien mais cela ne rentre pes dans la base de cotisation!. alors revaloriser les petites retraites oui quand le pays en a les moyens non quand cela n'est pas le cas
Réponse de le 17/02/2015 à 14:09 :
Uma 31 et Gabuso vous avez en partie raison pour certains nanti ( ex: SNCF, EDF, Fonctionnaires) mais d'autres comme moi partent à 60 ans avec 43 ans de cotisation, ont commencé à travailler avec des horaires hebdomadaires de 55 heures puis 48 heures puis 42 heures puis 39 heures pour finir à 35 heures (dans le BTP). Ne trouvez vous pas juste cette retraite?
a écrit le 20/12/2014 à 14:18 :
quand la devise de la République est l'EGALITE ,on subventionne tous les regimes ou aucun. de meme avec le nombre d'annees, l'ag de depart
a écrit le 20/12/2014 à 13:06 :
Les cadres ont aussi le droit de réduire leur train de vie !!!

Pourquoi devraient ils continuer à mener la grande vie alors que d'autres ont bien du mal à joindre les deux bouts ?
On voit bien qu'il y a des mondes bien différents... des privilèges pour certains et la galère pour d'autres qui ont aussi travaillé toute leur vie, et parfois très durement.
a écrit le 20/12/2014 à 12:46 :
Cher TITOU2014, quelque soit le bien ou le service que vous achetez, vous contribuez indirectement au financement des retraites de ceux qui l'on réalisé ...
Dans le monde d'aujourd'hui, où le l'emploi se raréfie, la seule solution serait de revoir totalement le financement du "social" en France et même plus généralement en Europe.
Le progrès technologique fera inexorablement réduire le temps de travail et donc l'emploi !

Monter les gens les uns contre les autres n'est pas une solution. Si collectivement, nous n'y prenons pas garde, nous connaitrons des heures très noires ...
Réponse de le 21/12/2014 à 10:18 :
CA DEJA COMMENCE IL IL A BEAUCOUP DE RETRAITE// S D F// EN FRANCE? C EST PEUT ETRE POUR CELA QU IL RETARDENT L AGE DE VOS RETRAITES ?IL PREVOIS VOTRE MORT AVANT LA DITE RETRAITE ? LES GENS QUI NOUS GOUVERNENT SONT AVANT TOUS DES ECONOMISTES AVANT D ETRE DES HUMANISTES???
a écrit le 20/12/2014 à 11:26 :
les "syndicats" (les drones despartis de gauche, ils ne font que de la politique) nous coutent 4,4 milliards par an !! (rapport peberot honteusement censuré par les députés)
ils ontr empoché plus de 10 millions d'euros en procés contre les magasins qui travaillent le dimanche (donc en plus ils préfèrent que les jeunes soient non diplomés que travailler pour payer leurs études, merci aux "valeurs de gauche")
ils "gérent" la formation professionnelle, 32 milliards dont la cour des comptes a signalé les énormes gaspillages, seuls 2 milliards vont à la formation des chomeurs....et chacun sait que c'est la pompe à fric des syndicats et du medef..

donc il faudrait leur reprendre ces quelques 20 milliards pour combler les caisses de retraite... ça boucherait un beau trou..

ensuite il est incontornable d'augmenter la durée du travail si la durée de vie augmente, les 60 ans de Mitterrand sont une énorme bétise à contre courant de toute logique d'équilibrage des comptes, du pur clientélisme électoral qu'on paye trés cher... il y a les "valeurs" et leur coût et conséquences pour le peuple, car c'est toujours le peuple qui paye...
a écrit le 20/12/2014 à 10:45 :
es ce vrai que agirc et arco financent les retraites des fonctionnaires toujours plus nombreux
Réponse de le 20/12/2014 à 12:11 :
Oui c'est vrai car des milliards sont prélevés dans les caisses agirc-arrco pour être donnés à l'Ircantec , une caisse des fonctionnaires non titulaires et élus politiques.
Donc la moindre des choses au lieu de lancer des alertes pour manipuler l'opinion serait d'abord de faire cesser ces détournements.
Réponse de le 20/12/2014 à 12:20 :
non et mille fois non ; je connais parfaitement tous les régimes de retraite !!!!
ce sont les régimes dits spéciaux comme sncf, edf, ratp, parlementaires qui ont tendance à puiser dans le régime général ; par exemple la cnav donne tous les ans plus de 3 milliards à la caisse de la sncf !!!
Réponse de le 21/12/2014 à 19:40 :
Hé oui Marie

C'est le seul des douze régimes étudiés (salariés, agriculteurs, fonctionnaires, professions libérales, ex-mineurs…) par le Conseil d'orientation des retraites (COR) à être dans le vert.

C'est l'une des bizarreries du système actuel: la caisse de retraite et de prévoyance de la SNCF, qui souffre d'un grave déséquilibre démographique - on dénombre quelque 160.000 cheminots actifs pour près de 280.000 pensionnés -, a réussi l'exploit d'être… excédentaire en 2012. Certes pas de beaucoup mais, en intégrant au poids de ses cotisations les différents transferts dont elle bénéficie (comme la subvention d'équilibre de l'État), elle parvient à avoir un ratio de financement de… 100,1 %. C'est-à-dire que ses ressources dépassent de 0,1 point ses dépenses. Et ce, alors que ses cotisations ne représentent, au dernier pointage, que 37,1 % des prestations qu'elle verse chaque année aux anciens cheminots.

C'est d'ailleurs le seul des douze régimes étudiés (salariés, agriculteurs, fonctionnaires, professions libérales, ex-mineurs…) par le Conseil d'orientation des retraites (COR) à être dans le vert… À titre de comparaison, le ratio de financement du régime général des salariés du privé est l'un des moins importants avec un niveau de 94,4 % en 2012.

Pour parvenir à ce ratio supérieur à 100 %, la caisse de la SNCF bénéficie notamment d'une subvention d'équilibre de l'État qui atteindra 3,31 milliards en 2013. Une dotation, en partie liée à son déficit démographique, qui représente 44 % de ses recettes et 43,6 % du total des subventions distribuées chaque année par l'État. Et ce, alors que la caisse de la SNCF est l'une des rares à avoir juridiquement le droit d'emprunter à court terme sur les marchés - les caisses de retraite complémentaire du privé n'ont pas cette possibilité - pour financer son déficit. La subvention d'équilibre accordée à la SNCF est votée par le Parlement en loi de finances initiale sur la base de prévisions. Une régularisation peut intervenir, en cas de dérapage, l'année suivante en loi de finances rectificative.
Un départ moyen à 55 ans

Cette contribution de l'État - que la réforme des régimes spéciaux de 2008 n'a pas diminuée - sert, entre autres, à financer des droits spécifiques de retraite des cheminots. À savoir un départ précoce à 52 ans pour les «roulants» (en 2022 lorsque la réforme Woerth de 2010 jouera à plein dans les régimes spéciaux) et à 57 ans pour tous les autres. Selon un rapport du COR, l'âge moyen de départ en retraite était de 55,1 ans à la SNCF en 2011. Contre 62 ans pour les salariés du régime général
a écrit le 20/12/2014 à 10:03 :
Les partenaires sociaux ( non identifiables) qui gèrent les retraites et bien tout le problème ce concentre sur ce concept , il faut regarder dans le détail ce qu'ils ont fait avec l'argent depuis des lustres jusqu'à ce jour et vous serez content des résultats !
Réponse de le 20/12/2014 à 11:00 :
comme la formation professionnelle
a écrit le 20/12/2014 à 9:45 :
mettre les salaires des femmes au même niveau que ceux des hommes me semble une bonne idée ça ferait des cotisations en plus la retraite à 64 ans me parait bien aussi avant on travaillait bien jusque 65 ans il y a beaucoup de solutions avant de parler de baisser les retraites il y a aussi beaucoup de retraites qui ne se justifies pas (militaires politiques trop importantes immigrés non justifiées ....)
a écrit le 19/12/2014 à 16:29 :
Savez-vous qu'un député qui a exercé un mandat de 5 ans, percevra une retraite de l'ordre de 1200 €/mois, et vous multipliez ce chiffre de 1200 € par autant de mandats exercés, soit pour 4 mandats = 20 ans : 1200x4 =4800 euros. Ce chiffre est à comparer à la retraite moyenne d'un salarié au SMIC qui a travallé 40 ans et qui percevra ......1.100 € de retraite en moyenne..
Réponse de le 19/12/2014 à 20:53 :
savez qu'ils viennent de se voter 6000 euros par mois pendant 5 ans s'ils ne sont pas réélus . Si qui leur donne le temps d'attendre une nouvelle élection et sont tous d'accord à l'unanimité .
Réponse de le 20/12/2014 à 11:23 :
Bonjour
Pour "" réflexion""
En ce moment, l'ennemi ce n'est plus la finance, ce sont les retraités ! En 1993, les gouvernements avaient pris l'engagement solennel de garantir dans la durée le pouvoir d'achat des retraités. Mais en gelant les retraites jusqu'en octobre 2014, le gouvernement a brisé ce tabou. Cependant, la retraite peut être rose si vous êtes parlementaire ! Découvrez notre enquête sur le régime des parlementaires tant décrié.

Attention, les chiffres sont effarants : pour 1€ de retraite cotisé, un parlementaire en touche 6,1€ à la retraite. Pour les citoyens lambda, vous cotisez 1€, vous aurez 1,5€ à la retraite pour un salarié et environ 2€ si vous êtes fonctionnaire. Cherchez l'erreur !

1129€ de retraite, voilà une somme que bien des retraités français aimeraient avoir comme pension. Si dans la vraie vie, il faut travailler pendant plus de 40 ans pour atteindre ce montant, et bien les parlementaires atteignent cette somme au bout de... seulement 5 années de cotisation ! Comment voulez vous que les retraités acceptent des sacrifices quand les hommes politiques passent au travers des réformes ?

La pension moyenne pour un député est actuellement, de 2 700 euros nets par mois. L’âge moyen auquel les députés font liquider leur pension est de 65 ans. Ce régime des parlementaires est ancien, il date du 23 décembre 1904 et il a été maintes fois amendé. Ainsi en 2010, enfin le régime des retraites a été aligné sur le régime général : retraite à 62 ans mais seulement à partir de 2016, fin du système de "double cotisation", qui permettait d'atteindre une pension complète après seulement 22,5 ans de mandat en échange de cotisations plus élevées, cotisations demandées de 31 ans.

Cette fameuse double cotisation qui a fait couler beaucoup d'encre. Et c'est vrai qu'avant 2010, cela s’apparentait à un jackpot : les députés pouvaient cotiser doublement à leur caisse de retraite lors des trois premiers mandats puis 1,5 fois sur le suivant. Donc en cotisant 22,5 années seulement, les députés avaient une retraite complète. Ainsi en 20 ans de mandat, les pensions pouvaient se monter à 5950€ par mois ! Cependant la réforme de 2010, a modifié la donne. Enfin un peu : les députés peuvent cotiser 1,5 fois sur les deux premiers mandats, 1,33 sur le suivant, puis 1,25 sur ceux d'après. Maintenant au bout de 5 ans de mandat, la retraite se monte à 1129€ contre 1500€ auparavant, soit une baisse de l'ordre de 31%.

Mais ce qui est inégal c'est que la caisse de retraite des députés n’est financée qu’à 12 % par les cotisations des députés, le reste étant payé par l’Etat sur une subvention votée par les parlementaires ! Les contribuables payent donc 52 millions pour la retraite des parlementaires chaque année. Sur 2700€ de retraite moyenne, nous en payons donc 2376€ !

Pour les sénateurs, les modalités de retraite ont aussi été modifiées en 2010 pour s'aligner sur le régime général. Cotisation 41,5 ans et 62 ans pour toucher les pensions. A la place du système des doubles cotisations, un autre principe celui là à points a été mis en place et il est très intéressant : au bout de 6 ans de mandat de sénateur, la pension est de 1932€ et douze ans au Sénat procure 3096€ ! Qui dit mieux ? Pour information, la pension moyenne des sénateurs est de 4382€.

Bientôt ce sont les élections européennes et nos députés européens sont aussi bien lotis. Au bout de 5 ans de mandat, ils perçoivent une retraite de 1400€ et au bout de deux mandats 2500€. Mais ils ne pourront toucher leur pension qu'à 63 ans.
Réponse de le 21/12/2014 à 10:10 :
BRAVOS POUR VOS VERITES? CES ELITES SE SONT BIEN ATRIBUEZ DE BONNE RETRAITES EST A NOUS IL NOUS DEMANDE DE SERREZ LA CEINTURE??? IL Y A BEAUCOUP PLUS QUE DES REFORMES A FAIRE? MAIS NE PLUS VOTE UNP PS? MOI J AURAIS UN TANDANCE MELANCHON+ VERTS?
a écrit le 19/12/2014 à 16:24 :
Message aux syndicats et aux français : savez-vous que tous les français qui consomment de l'électricité et en payent, participent à l'équilibre de la caisse de retraites des électriciens via la "Contribution d'Acheminement Electrcité (CTA), pour ma part 28,25 €/an avec une taxe de 5,5 % sur ma quittance d'électricité. Pour mémoire,la retraite moyenne des électriciens est de l'ordre de 2.200 €/mois

Je suis désireux de connaître la position des syndicats sur ce point

Merci
Réponse de le 19/12/2014 à 20:15 :
Je suis pas au courant, mais pour moi ça gaze.
Réponse de le 19/12/2014 à 20:49 :
à@Le Pean , pour moi cela gaz pas ! payer les retraites des médecins, des électriciens, des politiques , voilà pourquoi nous allons pas bien dans ce pays , la moitié ce fait payer les retraites par les autres qui triment pendant 41 ans .
a écrit le 19/12/2014 à 15:57 :
Il faut comprendre que les "ouvriers" paient pour les cols blancs. ce que beaucoup refusent d'admettre. Cela car les cotisations de ces derniers pour des écart de salaires importants sont bien modestes. Ils devraient cotiser au moins deux fois plus et être indemnisés de façon très réduite pour conserver un équilibre. Cela dure depuis des années. La carotte des classes moyennes est une nouvelle escroquerie qui vient après celle déjà cordée des retraites dans sa globalité. le tout masquant la problématique de la répartition des richesses. Sur la question du salaire des femmes on continue le mensonge en place. Pourtant tout le monde se rend bien compte que les métiers pénibles, techniques, sales, éloignés, dangereux, sont rarement occupés par des femmes. Or ce sont ceux qui sont les mieux payés ce qui pointe l'écart constaté qui est en réalité de moins de 12%. On ne compare pas ce qui peut l"être mais ce qui ne peut pas l'être. Au reste la question concerne très peu de monde, moins du cinquième du travail. Les fonctionnaires ou assimilés n'ont pas d'écart constaté, ni les professions libérales ou les gérants, ni le personnel des très grandes entreprises. On ne compare donc pas des emplois ou des postes mais la masse des femmes avec la masse des hommes sur un segments réduit peu comparable pour plus de sa moitié. Doit-on continuer à mentir ??
Réponse de le 19/12/2014 à 18:00 :
@Corso tout a fait d'accord avec vous c'est les ouvriers qui paient pour les cols blancs
et ils envoient leurs enfants dans les grandes écoles pour vous gouverner ! on en finira pas si on ne renverse pas la table une bonne fois .
a écrit le 19/12/2014 à 15:47 :
Environ 3 à 4 mds d'€ changent de main chaque jour à la Bourse de Paris, et cela de façon très erratique ... Croyez-vous que la situation économique varie aussi vite ?
a écrit le 19/12/2014 à 15:41 :
pensa il fut prêt à bouillir devant tout ça!!!
a écrit le 19/12/2014 à 15:31 :
les gens vers le haut et non vers le bas; voilà ce que tout gouvernant devrait faire.
a écrit le 19/12/2014 à 15:24 :
assez des retraites chapeaux !!!
Réponse de le 19/12/2014 à 15:46 :
Bonjour,
Tous les salariés à 507 h au lieu de 1600 comme les intermittents !
Mais shut ! si tu critiques ces gens là, tu critique la culture et là tu deviens un naz !
a écrit le 19/12/2014 à 15:17 :
ne rêvez pas trop à votre future retraite; bientôt il n'y en aura plus !!!
a écrit le 19/12/2014 à 15:00 :
comme les anciens de 36 les acquis sociaux ! voilà le nerf de la guerre!
a écrit le 19/12/2014 à 14:57 :
que les primes sont incluses dans les retraites du privé ce qui n'est pas le cas pour le public qui n'a pas de surcroit de régime complémentaire tel l'ARRCO ou l'AGIRC
Réponse de le 19/12/2014 à 15:00 :
Mais le privé comble le déficit des caisses du public et le montant de la retraite n'est pas basé
sur les 6 derniers mois
Réponse de le 19/12/2014 à 16:29 :
Les gens travaillant dans le privé payent plein pot leurs cotisations retraite, les fonctionnaires payent une cotisation bien moindre, et ne pas oublier que les gens du privé payent en plus la retraite des fonctionnaires au travers de leurs impots. Les fonctionnaires n'ont pas de complémentaires mais ils peuvent cotiser si ils veulent au Prefon, mais cela leur ferait trop cher, il vaut mieux laisser payer le privé.
Réponse de le 20/12/2014 à 3:43 :
Certainement pas les primes de PRECARITE qui n'existent pas lorsqu'on dispose d'un emploi A VIE...
Réponse de le 20/12/2014 à 9:43 :
Les fonctionnaires n'ont pas de complémentaires : ils ont 75% (ou 85%) de leur dernier salaire. Que veulent-ils de plus ?
Réponse de le 20/12/2014 à 18:08 :
kate, ce que vous dites est faux.
Réponse de le 20/12/2014 à 22:51 :
Non ils n'ont pas 75% et encore moins 85%. Le calcul est en fonction du nombre de trimestres travaillés.
a écrit le 19/12/2014 à 14:44 :
gaspi à la fraude à la pollution à l'incivilité = +20 MILLIARDS D'EUROS
a écrit le 19/12/2014 à 14:06 :
Bonjour,

On se focalise uniquement sur les recettes (cotisation, assiettes...) et les dépenses (niveau des pensions, âge...), mais personne ne regarde le coût interne de traitement administratif AGIR ARCO : son évolution et sa comparaison avec d'autres pays. Si je n'ai pas la réponse, c'est que je n'ai jamais vu traiter cette question.
Réponse de le 19/12/2014 à 14:29 :
Vous la verrez jamais , car les tenants s'accrochent à leur rocher depuis plus cinquante ans ( la gestion opaque )..
a écrit le 19/12/2014 à 13:50 :
POUR SAUVE LES RETRAITES LA REPARTISION NE SUFIT PLUS . IL FAUT INVENTEZ UNE TAXE SUR L ERNERGIE??? DES GRAND GROUPES DU PETROLES ET DE L.ELECRICITES???
Réponse de le 19/12/2014 à 14:16 :
Inutile de faire de l'acharnement thérapeutique sur une patiente en fin de vie: la retraite publique par répartition est condamnée. A quand la libéralisation du monopole d'état?
Réponse de le 20/12/2014 à 12:30 :
Pourquoi parlez vous d'une taxe sur l'énergie puisque cela existe déjà.
( TICPE pour le carburant , avec bientôt en plus , la taxe CO2 ,
CTA, CSPE, TCFE pour l'électricité
CTA, CTSSG, TICGN pour le GAZ )
Sur lesquelles vous payez de la TVA (taxe sur les taxes) ,
J'espère que cela vous suffit.
Réponse de le 21/12/2014 à 9:56 :
OUI MAIS ELLES NE VAS PAS DANS LES CAISSES DE RETRAITES? LES RETRAITES SONT UNE GRANDE INVENTION SOCIAL VOUS SERAIS TOUT RETRAITE UN JOUR? ET VOUS AVAIS TOUS DES PARENTS RETRAITE ? ALORS TROUVE UNE SOLUTION? TRAVAILLEZ JUSQU A LA MORT C EST HINUMAIN???
a écrit le 19/12/2014 à 13:45 :
au-dessus de vous ! hollande = 15000 euros de retraite !!!
a écrit le 19/12/2014 à 13:44 :
JE SUIS RETRAITE DU PRIVE . UN PETIT .SANS RETRAITE CHAPEAU NI PARACHUTE DORE . AU FAIT QUI PAYE CES CADEAUX ? JE NE SUIS PAS EXIGEANT . JE DEMANDE QUE LES RETRAITES SOIENT CALCULEES ET FINANCEES SELON LE MEME SYSTEME QUE NOS DEPUTES ET SENATEURS . PAS PLUS , PAS MOINS . LEUR SYSTEME EST TRES GENEREUX ET JAMAIS EN DEFICIT. C'EST LE BON EXEMPLE NON ? ALLEZ CHICHE .PUISQUE QUE C'EST UN BON SYSTEME , ON Y VA ?
a écrit le 19/12/2014 à 13:41 :
François Hollande a été estimée à 15000 euros; no comment...quant à celle de sarkozy n'en parlons pas ! de qui se moque -t-on ? cherchez l'erreur...
Réponse de le 20/12/2014 à 22:55 :
Elle est largement a plus de 40.000 et celle de Chirac ?
a écrit le 19/12/2014 à 13:36 :
un alignement du privé sur le public: retraite à 60 ans, 37,5 annuités...
Réponse de le 20/12/2014 à 22:57 :
Retraite à 65 ans et proportionnelle au nombre d'années travaillées. C'est mon cas
a écrit le 19/12/2014 à 13:30 :
ça sent vraiment vraiment mauvais !!!
a écrit le 19/12/2014 à 12:45 :
Avant de penser à augmenter quoique ce soit, il faut supprimer les régimes spéciaux (soit au moins 6 Milliards d'€ d'économies), appliquer l'alignement public-privé: c'est là que le bât blesse mais aucun politique (je ne parle pas des syndicats trop concentrés à s'en mettre plein les fouilles) n'aura le courage de le faire. Tout le monde sait que tant qu'il y aura "trente six mille" régimes de retraite, il y aura "trente six mille" gestions différentes et autant d'argent gaspillés. Après on parlera d'augmenter les cotisations!!
Réponse de le 19/12/2014 à 13:34 :
SUPPRIMONS AUSSI LE PRIVE QUI NOUS COUTE TRES CHER ! SANS COMPTER TOUTES LES MAGOUILLES QUI S'Y PASSENT HUM HUM...
a écrit le 19/12/2014 à 12:44 :
Pour sauver les retraites , il faut tous les virer ( tous ceux qui grenouillent dans les caisses depuis 50 ans )
a écrit le 19/12/2014 à 12:40 :
DUR AVEC LE MOU LE MOUVEMENT ONDULATOIRE UNIFIE
a écrit le 19/12/2014 à 12:18 :
Il faudrait peut-être commencer par diminuer les frais de gestion
Supprimer la cotisation CET
Supprimer les cotisations sur la tranche C.
Pour la TC ils n'ont qu'à faire eux même leur retraite en plus ils payeront plus d'impôts
a écrit le 19/12/2014 à 11:36 :
faut qu'on !
a écrit le 19/12/2014 à 11:26 :
Retraités = 2/3 de la richesse française, 50% des dépenses publiques de la Nation, (en incluant les dépenses sociales et de santé), un revenu supérieur à celui des salariés. Et semble t'il 70% des cotisants aux syndicats. Mais aussi votants à 70% pour Sarko en 2007. Bref, des rentiers qui possèdent et imposent leur vision d'un avenir en conflit générationnel et privilégiant l'égoïsme personnel.

Il est temps que la solidarité s'inverse et que leurs revenus (par exemple pour ceux qui dépassent 1500€ par mois) soient violemment rabotés. (Par exemple en taxant fortement le capital supérieur à 1 million d'euros)

Il ne s'agit pas de morale mais de solidarité bien comprise en redonnant de l'air aux générations au travail et de réaffecter une partie de ces sommes sur les générations d'avenir. Celles qui créent de la richesse.
Réponse de le 19/12/2014 à 11:37 :
Un seul mot pour résumer
Réponse de le 19/12/2014 à 11:51 :
Salut MANUFUTURE
Les générations du passé sont celles qui ont crées les richesses d aujourd'hui
en travaillant pour, et avec des patrons et non pas avec des pdg et des actionnaires
( voir mon commentaire de hier soir a 20 h 30) et en bossant des 50 , 60 h
et pour ce qui est politique ce serra ni les Sarko ni les hollande ni extremes qui resoudront le probleme ( il sont la pour leur avantage et pas par conviction )
voir leurs avantages en tout genre
sur le plan des depenses sociale c est un autre debat comme le fameux trou de la secu.
pour revenir aux politiques a ecouter et a méditer :https://www.facebook.com/video.php?v=10204569192140196&fref=n
Réponse de le 19/12/2014 à 12:48 :
JE VOUDRAI QUAND MEME VOUS DIRE: Les retraités paient bien souvent la maison de retraite de leurs parents, ou au moins une grande partie...c'est mon cas; et de surcroit aident souvent ( ce n'est pas mon cas)...leurs enfants et même petits enfants! Mes enfants ont fait de bonnes scolarités et n'ont pas besoin de moi, j'en suis heureux et fier...ne tiennent aux autres qu'à en faire autant plutôt que de toujours trouver des boucs émissaires.
Réponse de le 19/12/2014 à 13:23 :
Ah bon parce que après 45 ans de cotisations nous ne faisons pas partie de la génération travail, pauvre monsieur !!!!! Faite en autant après vous pourrez donner des leçons à ceux qui ont fait 60 heures par semaine, et qui n' avait que 3 semaines de congés par an !!! Maintenant vous avez tout le temps des aides par çi et par là, des primes pour l' école, s' il fallait que j' écrive les avantages que vous avez en 2014 le blog ne serait pas assez grand pour tout mettre !!!!! Vous dites qu' avec 1500 euros ou légèrement plus nopus sommes des nantis, je rève, seriez jaloux de ceux qui bossent !!!!! vous devez faire partis des gens qui touchent des aides en permanence, vous ne devez pas payer beaucoup d' impôts pour pouvoir aider en permanence ceux qui ne foutent rien !!!!!
Réponse de le 20/12/2014 à 23:05 :
Bravo, enfin des propos sur la réalité des faits et non sur les phantasmes et le déballage des frustrations.
Réponse de le 17/02/2015 à 14:37 :
MANUFUTURE
les commentaires de MOMO, JLT et spirou résument bien la vie des retraités, les avantages qu'ils n'ont pas eu durant leur vie active et les frais de maisons médicalisées pour leurs parents. vous êtes jaloux mais avant de taper sur les retraités, tapez plutôt sur les financiers, les politiques et les régimes spéciaux.
a écrit le 19/12/2014 à 10:50 :
n'avons plus que lisieux pour pleurer...sniff sniff...adieu retraite tu étais si jolie comme ça vu de loin...
a écrit le 19/12/2014 à 10:40 :
TOUS POUR LE MOUVEMENT ODULATOIRE UNIFIE
a écrit le 19/12/2014 à 10:38 :
moi le déluge ... place aux jeunes....
a écrit le 19/12/2014 à 10:27 :
C'est quoi ce charabia de technocrate lu dans l'article de JC Chanut : La CGT propose ainsi « l'élargissement de l'assiette de cotisation à l'épargne salariale et une augmentation modulée de la part de cotisation dite patronale en fonction du rapport masse salariale sur valeur ajoutée et de la politique d'emplois et de salaires des entreprises". Une proposition pour ne rien faire .
Soit toutes les générations sont solidaires et dans ce cas même les retraités doivent contribuer en cotisant. N'oublions pas qu'un salarié a un écart de 20% entre le brut et le net contre 8% pour un retraité. Soit tout le monde se revoit la balle pour être coupable de la catastrophe annoncée entre 2018 et 2022. C'est demain.
Réponse de le 19/12/2014 à 11:11 :
salut JDR
moi quand je bossais les ans 1990 /2000 je cotisait deja a 24%
a écrit le 19/12/2014 à 10:26 :
se tromper de cible; taper là où il faut: dans la Finance
Réponse de le 19/12/2014 à 14:10 :
Oui, taper dans la finance des retraités! C'est le principe de la solidarité intergénérationnelle qui s'impose pour sauver la jeunesse sacrifiée de la prédation de la vieillesse gâtée (voir gâteuse).
Réponse de le 17/02/2015 à 14:45 :
Michel,
Vous croyez que la finance c'est les retraités, que faites vous avec 800€ par mois? révisez votre vision des retraités et ciblez plus haut.
a écrit le 19/12/2014 à 10:23 :
le CAC 40 se porte bien; bénéfices de plus de 70 milliards d'euros en 2012; de quoi payer largement les retraites; de qui se moque-t-on ? cherchez l'erreur...
Réponse de le 19/12/2014 à 11:28 :
Ben oui mais ces mêmes sommes servent à payer les retraites de nos vieux. Ils pompent partout je vous dis, des vrais shaddocks.
Réponse de le 19/12/2014 à 14:01 :
Bien vu l'aveugle! Mieux vaut casser le moteur de l'économie plutôt que de changer de direction pour éviter le mur...
Réponse de le 19/12/2014 à 15:13 :
pas du tout "ces mêmes sommes" sont réservées aux riches à quelques privilégiés pas aux retraités, aux "petits vieux"; c'est notamment nous classe moyenne qui payons pour les "anciens".
a écrit le 19/12/2014 à 10:11 :
Plusieurs solutions ...
Supprimer le paritarisme, coûteux et inefficace
Mettre en place des fonds de pensions permettant notamment le financement de l'actions sociale. Pourquoi la Sylver Economy profite essentiellement aux entreprises étrangères ? Pourquoi l'argent de la protection sociale finance les retraites des suédois, italiens, etc. par leurs investissements massifs dans les structures privées, de soin et d'hébergement qui sont financées sur les fonds publics (nos impôts) et les retraites (pour partie) de ceux qui y sont hébergées ?
a écrit le 19/12/2014 à 10:06 :
Le SMIC augmente et les retraites sont gelées, on peut espérer que l'État va honorer ses engagements. Personne n'a demandé un régime de retraite par répartition, le minimum serait de garantir les pensions qui ont été financées par les salaires versés aux caisses de retraite.
a écrit le 19/12/2014 à 9:56 :
Il faudrait plafonner les retraites. Par exemple 10 000 Euros maximum par mois. Une idée. Je n'ai pas les données pour savoir si cette idée sera efficace ou pas.
Réponse de le 19/12/2014 à 10:52 :
A 10000 € /mois de retraite cela ne concerne que le 1% des plus riches. la propagande va vers - 30% pour tous au nom de la fameuse solidarité et égalité. un plafond n'est pas une mauvaise idée si il est temporaire.
a écrit le 19/12/2014 à 9:51 :
Une sule solution pour éviter le désastre :
. retraite pour tous à 67 ans
. minoration des pensions actuellement servies en fonction de l'age de départ (cad que ceux qui sont partis à 50 ans verront leur retraite plus amputée que ceux qui sont partis à 60 ans)
Toute autre solution consiste à prendre à Pierre pour donner à Paul, et nous entrainera dans une crise gravissime.
Réponse de le 19/12/2014 à 10:05 :
Très bien les yaka....mais soyons réalistes, le marché du travail actuel ne peut (veux) pas absorber les séniors, cela feraient donc des chômeurs en attente de retraite en plus. Quant à la modulation de la retraite en fonction de l'âge, cela existe déjà dans tous les régimes en fonction de 2 critères l'âge de départ / âge légal et le nb de trimestres cotisés...quoi de plus ?
Réponse de le 19/12/2014 à 14:13 :
@delsu

C'est normal que le marché de l'emploi ne souhaite pas absorber des seniors aux prétentions salariales délirantes au regard de leur productivité...
a écrit le 19/12/2014 à 9:27 :
qui va avoir le courage, en matière de retraites, d’aligner le public sur le privé et de supprimer les régimes spéciaux? il faut un référendum sur ce sujet! on ne peut continuer à demander de gros efforts à certains et laisser des privilèges à d'autres, ne serait ce qu'au nom de l'égalité.
Réponse de le 19/12/2014 à 9:44 :
l'égalité en matière de retraites est effectivement une priorité. Mais l'Arrco et l'Argirc ne sont pas concernés dans la mesure où ils n'"indemnisent" que les retraités du privé. L' égalité n'aurait une incidence que sur le régime de sécurité sociale.
Réponse de le 19/12/2014 à 10:44 :
c'est déjà fait; informez-vous; la droite l'a fait en 2003 et 2011; retraite à 62 ans; 42 annuités; etc etc...les fonctionnaires sont au même régime que le privé! alors arrêtez de versez votre fiel sur eux sans raison!!!
Réponse de le 19/12/2014 à 14:33 :
L'égalité n'a pas du tout été instaurée entre privé et public, ne serait-ce que par le mode de calcul (25 années dans le privé contre 6 mois dans le public). D'autre part, les taux de cotisation sont bcp plus faibles dans le public. Mon mari dans le public devrait pouvoir partir à 58 ans et moi dans le privé 63 ans (à cause du nombre de trimestres demandés). De plus, alors que son brut est légèrement inférieur à moi (mais son net est supérieur), il aura une retraite bien plus généreuse selon les calculs que nous avons effectués.
Réponse de le 19/12/2014 à 14:52 :
dans les retraites du privé les primes sont incluses pas dans les retraites des fonctionnaires; le départ à la retraite dans le public n'est pas à 58 ans comme vous le dites mais bien à 62 ans depuis 2003 (réforme fillon); quant au montant de la retraite je l'ai estimé pour ma part qui suis dans le public à 1200 euros net avec BAC+4 et ce pour une retraite complète !!!pas de quoi se réjouir!!!
Réponse de le 19/12/2014 à 15:07 :
"Mon mari dans le public" ? à quel poste ? quel grade ? La retraite dans le public a été fixée à 62 ans depuis 2003 ! le public n'a pas de régime de retraite complémentaire comme l'ARRCO ou l'AGIRC; de plus les primes du fonctionnaire ne sont pas incluses dans sa retraite au contraire du privé; alors de quoi vous vous plaignez ?
Réponse de le 19/12/2014 à 15:33 :
c'est fait; fillon l'a fait en 2003!!!
a écrit le 19/12/2014 à 9:19 :
Les caisses complémentaires Arrco et notamment Agirc subissent depuis longtemps les effets du passage de la retraite à 60 ans mal compensée par le dispositif AGFF permettant de bénéficier de tous les points acquis sans décote. On notera également que l'augmentation continuelle du prix d'achat du point de retraite ainsi que la modération du prix servi du point de retraite n'ont rien résolu. Enfin la croissance constante du plafond de la Sécurité sociale et la modération continue des salaires des nouveaux embauchés ont fini, avec un rapport cotisants retraités devenant défavorable, d'appauvrir ces caisses et faire refluer dangereusement leurs réserves. Nous y sommes. Certaines caisses de retraite optionnelles pour l'éducation nationale baissent déjà les sommes versés à leurs mandants dans des proportions importantes (-30% en 2015). On nous dit que c'est passager, on veut bien le croire. Il va être difficile de demander toujours plus aux actifs. Aujourd'hui les deux critères pour obtenir une retraite sont l'âge de départ à 62 ans et le nombre de trimestres cotisés soit 42 ans pour faire simple avec un délai de mise en application progressif. Hors un ingénieur est actif dans le meilleur des cas à 23 ans ce qui lui fait une projection de retraite à 65 ans au mieux. On voit bien ainsi qu'il n'y pas de solution unique miraculeuse. Tous les critères doivent être explorés en même temps sans aucun tabou y compris une stagnation totale des retraites actuellement servies voire une baisse. Aucun d'entre eux pris séparément n'apportera la solution.
Par ailleurs dès que et si on le peut, il faut faire l'effort d'une épargne personnelle pendant toute sa vie active (sous forme de logement par exemple). Quand l'épargne est réalisée pendant toute la durée de la vie active la diminution des ressources entre salaire et retraite se fait moins sentir.
Un retraité
a écrit le 19/12/2014 à 9:14 :
Je vois bcp de retraités qui disent: "nous on a cotisé pdt tant de temps, on a travaillé + de 40 h etc..." sauf ...regardez vos cotisations et vous verrez que vous cotisiez "peenuts" à côté des nouvelles générations. Les taux étaient très faibles. or les actifs d'aujourd'hui cotisent bien plus que ceux d'hier pour toucher moins au final. Les retraités actuels ne font pas assez d'effort par rapport aux actifs. On privilégie toujours la génération d'après guerre. Cette dernière aura bénéficié de tous les avantages aux détriments des générations suivantes. La France reste le seul pays où le niveau de vie des retraités est égal à celui des actifs. Alors oui une des solutions est de baisser le montant des retraites, notamment ceux qui partent actuellement. De même on ne pourra faire autrement qu'allonger l'âge de départ à la retraite. Mais toutes les générations doivent participer à l'effort: pas seulement les générations futures.
Réponse de le 19/12/2014 à 10:29 :
personnellement j'ai fais le calcul si on m'avait laissé le montant des cotisations salariales et patronales je serais à la tête de 5 ou 6 appartement et la je n'aurai besoin de personne pour ma retraite! il y a 30 ans c'est vrai les cotisations étaient faibles mais un 3 pièces neuf en banlieue valait l'équivalent de 15 000 euros!
a écrit le 19/12/2014 à 8:20 :
Si il y a un jour egalite homme femme, ca sera vers le bas: un homme gagnera moins et donc ca fera encore moins de salaire a taxer ...
Je constate quand meme que toutes les solutions pesent quasi uniquement sur les jeunes generation, soit par une augmentation d impot soit par une augmentation de la duree de cotisation qui fera qu il leur sera impossible d atteindre une retraite a plein temps (a moins de travailler jusqu a 80 ans et de ne jamais avoir ete au chomage). Personne en parle de raboter les pensions des retarites actuel, solution qui serait la plus efficace et qui serait meme dans l interet des retraites (c est eux qui auraient le plus a perdre en cas d explosion du systeme car ils ne toucheraient plus rien)
Mais comme toujours en France, on prefere sacrifier l avenir et les jeunes
a écrit le 19/12/2014 à 8:07 :
Il est curieux que personne n'ait fait le calcul de l'impact des 35h sur l"ensemble des cotisations sociales. Si quelqu'un en avait une idée...
a écrit le 19/12/2014 à 6:51 :
On arrive à un système ou certaines personnes partis en retraite il y 35 ou 40 ans vont passer plus de temps en retraite qu'en activité, c'est une abération. La courbe de l'éspérance de vie ne faisant que progresser, il faut rester dans un ratio 2/3 du temps en activité et 1/3 en retraite si l'on veut péréniser le système et donc partir plus tard. Et arrêtons de compter sur les autres pour financer une grande partie de nos pensions, ça se prépare de plus en plus individuellement.
Réponse de le 19/12/2014 à 7:38 :
bonjour
soit 2014 - 40 = 1974
en 1974 l age de la retraite ete 65 ans
donc 65 + 40 = 105 ans
je connais tres peux de travailleur qui ont aujourd'hui passé les 100 ans
par contre j en connais plusieurs qui sont decede avant les 60 ans ou peu de temps apres
Réponse de le 19/12/2014 à 9:25 :
Il est temps pour tout le monde de tout remettre à plat petit et gros salaire, mais ne devrait t'on pas commencer par exemple par nos politiciens qui se servent royalement dans les caisses de l'état et se mettent à l'abri par les lois qu'ils votent eux-mêmes ? Il est temps que les habitants de notre beau pays retirent les oeillères et qu'ils se défendent..........
Réponse de le 19/12/2014 à 9:45 :
t'en fait pas pichoun, ceux qui sont partis depuis 30 ou 40 ans sont partis, au mieux, à 65 ans. Ce qui leur fait 95 ou 105 ans, il n'y en a plus beaucoup. Eh oui, à l'époque c'était à 65 ans, la retraite
Réponse de le 19/12/2014 à 9:59 :
pour @pichoun
Salut
Tiens comme c est curieux !!!! ( même sans calculette)
Tu a le même résonnement que moi
et tu faisait combien d heures par semaine toi? 35 ou 50 voir 60
a écrit le 19/12/2014 à 3:45 :
Décidément rien ne fonctionne,que des déficits, des prélèvements, des taxes, des impôts, la TVA, le non remboursement, les génériques, le trou de la sécu, mais ou va notre argent ?
Réponse de le 19/12/2014 à 9:35 :
et encore pour les allocations familiales certains cadres vont cotiser plus pour toucher moins que ceux qui ne cotisent pratiquement pas ou pas du tout d'ailleurs 5 enfants et au RSA par exemple! aberrant il ne faudrait pas confondre impôts et cotisations, une cotisation doit ouvrir les mêmes droits pour une même somme versée....ou alors à quand les primes d'assurance plus chères pour les gros salaires et moins remboursés en cas de sinistre que les petits revenus etc...
a écrit le 19/12/2014 à 3:37 :
Plutôt que de taxe l’épargne ils feraient mieux de l'encourager pour in fine avoir un mix répartition capitalisation. C'est déjà le cas mais c'est mieux quand on le dit. Et adieux ARRCO AGIRC.
a écrit le 19/12/2014 à 0:47 :
n'ayant jamais cotisé ou bien alors au minimum , car je n'ai jamais pu obtenir un travail à ma convenance , puis-je bénéficier de l'arcco et de l'agirc quand meme , en plus de mon aer , et à qui m'adresser pour ce faire ?
Réponse de le 19/12/2014 à 3:22 :
Salut ""question a la noix""
L arrco (pour le salariés ) et l agirc ( pour les cadres )
C est un peu comme la caisse d epargne , si l'on met de l argent tout les mois sur un compte épargne, un jour ( celui de la retraite) on dois pouvoir prétendre a avoir en retour une rente mensuelle .
Helas si l on a jamais rien mis dans la tirelire il ne peu rien y avoir en retour
Réponse de le 19/12/2014 à 7:31 :
Les caisses de retraite arrco et agirc , c est un peu comme la caisse d épargne ( ou autre )
si tous les mois tu y déposes de l argent , tu pourras prétendre a l age de la retraite a une rente . si tu n as jamais rien déposé il n y a rien a attendre en retour
PS : pour finir sur une boutade " l écureuil c est pas les noix mais les noisettes""
a écrit le 18/12/2014 à 23:41 :
que la pension de reversion des veuves ,ne sera pas touchée ...........................
Réponse de le 19/12/2014 à 0:01 :
avez-vous personnellement travaillé et cotisé pour votre retraite , that's the question !
Réponse de le 19/12/2014 à 3:24 :
Apres moi le déluge
Réponse de le 19/12/2014 à 7:41 :
apre moi le deluge
a écrit le 18/12/2014 à 23:12 :
entre autres belligérents , sont-ils concernés par l'agirc et l'arcco ? je n'y comprends plus rien : ceux qui ont cotisé toute leur vie en travaillant sont les mauvais , et les autres qui n'ont pas cotisé du tout car il n'y a plus de travail facile doivent etre les bénificiaires car ils sont les bons , that's the question : c'est dingue !
Réponse de le 18/12/2014 à 23:35 :
mille excuses , après relecture , lire 'intermittents " et non "intermédaires" , mais bon !
Réponse de le 19/12/2014 à 0:04 :
lire 'intermittents" et non "intermédiaires" , baf !
a écrit le 18/12/2014 à 23:10 :
Un jour les gens conviendront enfin qu'il n'est ni nécessaire ni astucieux de financer la retraite par répartition par des cotisations pesant sur les salaires d'aujourd'hui. Ce mécanisme est nécessairement en déséquilibre permanent. C'est la TVA sociale qui est la solution non pas pour financer la solidarité mais pour financer le coût de production qu'est la retraite pour laquelle demain les machines et les importations devront aussi cotiser...
a écrit le 18/12/2014 à 21:31 :
à quelles caisses de retraites cotisent les "intermédiaires du spectacle" : on ne parle plus d'eux dans les médias , et combien cela ça coute à la collectivité : !
a écrit le 18/12/2014 à 21:29 :
Ceux là même qui pillent nos caisses !
a écrit le 18/12/2014 à 21:09 :
Le déficit accumulée, c'est combien jusqu'a 2014, incluis?
Qui va rembourser ca?
a écrit le 18/12/2014 à 20:53 :
Et si les nombreux régimes ARCCO et AGIRC publiaient leurs comptes et vendaient leurs immeubles, colonies et maison de vacances !! Cela en ferait des sous, on veut avoir leur comptes de gestion et voir combien ça coûte. Ensuite on discutera des mesures à prendre. Sans oublier les pertes subies grâce à Madoff !
Réponse de le 18/12/2014 à 22:59 :
vous avez entièrement raison ! mais il faut percer la vérité celle que l'on nous cache depuis longtemps sur les comptes de retraites .
Réponse de le 19/12/2014 à 10:19 :
Facile. Leurs comptes sont accessibles sur internet (je pense que vous connaissez internet)!
a écrit le 18/12/2014 à 20:39 :
Si la future réforme pouvait attendre que je sois à la retraite. Après vous faites comme vous voulez
Réponse de le 19/12/2014 à 3:26 :
Apres moi le déluge
Réponse de le 19/12/2014 à 7:43 :
eh oui apre moi le deluge!!
a écrit le 18/12/2014 à 20:33 :
Selon l'Insee, les femmes gagnent actuellement en moyenne 19,2% de moins que les hommes. Pourquoi ne disent-ils pas aussi que les femmes vivent également plus longtemps que les hommes et qu'elles bénéficient donc plus longtemps des droits à la retraite ainsi que de la pension de réversion de leur conjoint. Il serait logique donc qu'elles travaillent plus longtemps, disons jusqu'à 67 ans pour compenser cette inégalité.
Réponse de le 18/12/2014 à 23:45 :
car lorsque les veuves perçoivent leur retraite la pension de reversion de leur conjoint et très vite DIMINUEE..(déjà que la demi-part pour les impots a sautée) elles ne sont pas gatées -
Réponse de le 19/12/2014 à 3:14 :
Mais on se focalise toujours sur "l'inegalite" qui nous arrange. La longevite superieure des femmes, ou de certaines categories devrait etre integre dans le calcul de la pension.
Réponse de le 19/12/2014 à 11:29 :
Qui osera un jour aligner les retraites du public sur celles du privé,qui osera réformer le régime des intermittents,qui osera supprimer les retraites que les immigrés touchent alors qu'ils n'ont jamais travaillé ni cotisé en FRANCE,qui osera supprimer tous les privilèges accordés par nos politicards à eux-mêmes etc.....etc....etc.....

SEUL LE PEUPLE pourra le faire grâce à un REFERENDUM.
Mais qui osera prendre cette initiative??????????
a écrit le 18/12/2014 à 20:31 :
Bonsoir
Ce que je trouve de surprenant : Les departs en retraite des années 2005 a 2009 ( les fameuses années baby boum) devaient faire exploser le systeme, non seulement ça na pas été le cas mais il y avait des excédants .
A savoir aussi que beaucoup de cette generation sont tout de meme partis a 60 ans avec plus des 160 trimestres ( 173 pour ma part)et on ne faisait pas 35 h
Peut etre une solution pour ne pas augmenter les cotisations ni retarder l age de depart
si l on taxe de 1 %le dividende distribuer aux actionnaires on bouche le trou
a savoir la France (qui arrive de trés trés loin devant tous les pays pour les divdendes) a verse pour le 2eme trimestre 2014 40,7 milliards
donc a 1 % ça fait 0,407 milliards x par 4 trimestres =1,63 milliard
A savoir que ces 40,7millards représente une plus valu de 30% sur 1 an donc tres loin du 1% du livret A
PS: pour les chiffres que j avance voir :rapport Henderson Global Investors ( au 30 juin 2014 )
Réponse de le 18/12/2014 à 22:22 :
spirou , parcours sympathique mais un mèli mélo avec les chiffres .
Réponse de le 18/12/2014 à 22:49 :
Le système n a pas explosé car jusqu'à présent il y avait des réserves... Qui s amenuise a grande vitesse.
Réponse de le 19/12/2014 à 7:22 :
pour Jojo
Désole Jojo j ai bien dit "" il y avait des excédants ""
c est les comptes de l' arrco des années 2003 a 2008
Réponse de le 19/12/2014 à 7:47 :
Fantasia
j ai donné la source
2 eme trimestre 2014 : 40,7 milliards de dividende .. soit plus 30 % sur 1 an
Réponse de le 19/12/2014 à 8:02 :
@spirou
Les dividendes sont déjà taxés quand on à le bonheur d'en toucher ? L'intéressement est déjà taxé quand on le touche, s'il est en partie ou totalement en action.
Réponse de le 19/12/2014 à 9:33 :
C'est pas 2e trimestre, c'est "sur 2014, jusqu'au 2e trimestre" = 1er semestre.
Par ailleurs, en France quasiment l'intégralité des dividendes est versée au 1er semestre. Donc divisez votre hypothèse par presque 4 et vos chiffres seront plus en phase avec la réalité.
Cela dit, les dividendes étant déjà taxés et imposés au total à plus de 60%, je ne suis pas sûr qu'1% de plus ne fasse fuir les investisseurs...
Réponse de le 19/12/2014 à 9:47 :
au nom de quoi on irait taxer des dividendes pour vous payer votre retraite ? C est toujours les autres qui doivent payer !
Réponse de le 19/12/2014 à 9:48 :
Ben voyons mon bon Spirou, yaka aller prendre le fric chez les autres...
Les dividendes (versés après paiement de l'IS) représentent la rémunération du risque que prennent les actionnaires, et il est légitime qu'ils reviennent à leurs propriétaires.
Vous ne comprenez manifestement pas qu'un quidam qui cotise 40 ans, à 20% de son salaire ne peut pas toucher 70% de ce salaire pendant encore 25 ans.
Les faits sont malheureusement tétus, et les calculs actuariels aussi.
Il n'y a donc qu'une solution : retraite à 67 ans pour tous, et baisse de 20% des pensions servies aujourd'hui avec minoration pour les régimes spéciaux partis beaucoup plus tot.
Réponse de le 19/12/2014 à 11:05 :
A : JCLM
Ce qui fait tout de même 30% de plus valu sur 1 an
et que ces gros actionnaires sont ceux qui profite uniquement de la spéculation
et n apporte rien, si ce n est de mettre en péril une société en retirant leur billes
Je parle pas de petit actionnaire qui gèrent leur boutique en famille ou tout comme
a écrit le 18/12/2014 à 20:10 :
Yaka augmenter les salaires des femmes et voilà le travail ! Pathétique. Quant aux employeurs, ils déposent le bilan. Ces gens sont des malhonnêtes. Ils savent bien où est le problème... Quant aux fonctionnaires, ils sont protégés derrière leurs murailles et font payer les autres. Quelle horreur ce pays...,
a écrit le 18/12/2014 à 20:08 :
toutes les retraites devrai etre plafonnées a 2500 euros mensuel cadres supérieurs ou pas! ils ont déjà bénéficié du plafonnement sécu quand ils cotisaient alors pourquoi pas !a l'envers!
a écrit le 18/12/2014 à 20:04 :
Bonsoir
a écrit le 18/12/2014 à 19:41 :
Ce qui est marrant c'est de voir que apparemment les cadres du privé qui critiquent beaucoup la fonction publique sont un trouver financier aussi.
Réponse de le 18/12/2014 à 19:51 :
sauf qu'on a ponctionnné les régimes du privé pour sauver et renflouer des caisses de la fonction publique, on a pris l'argent des salarié du privé et maintenant on va leur demander encore plus......
Réponse de le 19/12/2014 à 8:04 :
@jess
Oui, sans oublier le renflouement des secteurs nationalisés comme la SNCF, les intermittents du spectacle, et sans doute d'autres.
Réponse de le 19/12/2014 à 11:34 :
La retraite est un système de solidarité. Cela semble particulièrement normal qu'elle joue dans tous les sens et pas seulement dans le sens les travailleurs vers les rentiers.
a écrit le 18/12/2014 à 18:44 :
Le problème c'est que c'est d'abord la hausse des cotisations qui est envisagée comme ça on ne pénalise pas ceux qui sont déjà à la retraite et ceux qui en sont proches ne sont pas vraiment impactés. Ensuite une baisse des taux de retraites la aussi sa touche principalement ceux qui partirons plus tard. et enfin l'allongement du temps de cotisation mais la aussi avec un petit étalement pour ne pas que se soit trop difficile tout de suite.
Bref toujours des solutions qui vont pénaliser ceux qui partirons en retraite dans 10 ou 15 ans ou plus.
C'est assez amusant de voir que les syndicats veulent augmenter les cotisations quand on veut limiter les impôts et baisser les charges des entreprises.
Bref il serait temps de prendre des mesures un peu plus équitable qui ne pénalise pas systématiquement les futurs retraités
Réponse de le 18/12/2014 à 19:29 :
en plus: imposer maxi tout ce qui est au dessus du smic? aucun retraité ne devrait avoir le droit de gagner plus que le smic s´il touche le fric d une caisse sociale et généralisée.
Réponse de le 18/12/2014 à 21:34 :
@joker: les retraités subissent déjà une ponction supplémentaire de 0,3 % depuis peu, et les pensions n'ont pas été revalorisées en 2014 Donc si les retraités actuels sont déjà pénalisés et participent à l'effort général.
Réponse de le 19/12/2014 à 3:33 :
Pour :joker ,floppy et wx
Lisez mon commentaire plus haut a 20 h 31
a écrit le 18/12/2014 à 18:43 :
www.franceinfo.fr/.../le-syndicalisme-en-perte-de-puissance-en-france- ...
18 mars 2013 - où l'on compte 7% à 8% de salariés syndiqués. En 2010, l'Allemagne en comptait 18,6%, le Royaume-Uni 26,5%, l'Italie 35%, la Suède 68,4% ...------------------------
DONC 7% de Français qui jugent le bon du mauvais pour 93 % ......??????? cela est-il bien représentatif de la société ?....
Réponse de le 18/12/2014 à 23:26 :
On a bien un présdent qui ne représente qu'une infime minorité!!!! La, cela ne vous choque pas...
a écrit le 18/12/2014 à 18:43 :
les syndicats ne représentent qu'eux mêmes et défendent les copains ? C'est ça la gauche !
a écrit le 18/12/2014 à 18:43 :
Et le trésor de guerre de 542 millions d'euros de la cgt ça peut aider ? Tous les sousous donnés par aux syndicats par les différents gouvernements pour acheter la paye sociale ?
a écrit le 18/12/2014 à 18:40 :
mettre les comptes à la vue du public et on aura fait un grand pas en démocratie , recettes et dépenses ce qui nous ait refusé depuis des lustres .
a écrit le 18/12/2014 à 18:19 :
Peut-être commencer par aligner les régimes spéciaux et public vers le privé ? Je sais que c'est un "gros mot" et politiquement incorrect. Tant que les "négociateurs" sociaux proviennent du secteur public cela ne changera jamais.....
Réponse de le 18/12/2014 à 18:26 :
Entièrement d'accord avec vous ,il est grand temps que tous les Francais soient égaux.Mais voila la COR qui gère les caisses de retraite sont gérées par des fonctionnaires ,ils ne veulent pas se tirer une balle dans le pied
Réponse de le 18/12/2014 à 18:56 :
Les fonctionnaires n'ont pas de système de retraite complémentaire. ....ok pour en avoir un digne de ce nom qui augmente la retraite de 50%
Réponse de le 18/12/2014 à 19:10 :
c'est pire que ça ! malheureusement . Il faut percer le mystère .
Réponse de le 18/12/2014 à 19:24 :
Le plus pire : lorsque vous percevez votre retraite complémentaire vous êtes soumis à la CSG et donc continuez à financer les retraites des fonctionnaires et régimes spéciaux
Réponse de le 18/12/2014 à 20:34 :
je ne sais plus à quoi sert exactement la csg , il faudrait une piqure de rappel !
Réponse de le 18/12/2014 à 20:37 :
C'est curieux, les fonctionnaires à la retraite aussi.
Réponse de le 18/12/2014 à 22:11 :
ça ne risque pas....la gauche caviars injuste égoïste est trop accroc a ses privilèges
Réponse de le 19/12/2014 à 9:02 :
regime plublic/privé...identique. J'en suis le premier favorable.Mais, soit le public perd de l'argent, soit le public en gagne. Pour le privé, la retraite est calculée sur les 25 meilleures années (primes comprises). Pour le public, sur les 6 derniers mois de carrière (primes non comprises) (en sachant que , pour moi, les primes représentent environ 40% de mon revenu)....De plus, je paye des cotisations retraites sur mes primes alors qu'elles ne rentrent pas dans le calcul....Donc, merci à tout ceux qui veulent la disparition des soit disant régimes spéciaux....je gagnerais ainsi environ 30% de retraite en plus. (avec majoration -qui n'existait pas avant les réformes) car 47 annuités cotisées.(en ce qui me concerne)
(la durée de cotisation public/privé) étant identique.
Avant de vouloir supprimer les régimes spéciaux....renseignez vous.
Réponse de le 19/12/2014 à 9:28 :
Non, l'idéal serait l'inverse : aligner le privé sur le public et ainsi les retraites de tous seraient-elles payés par l'impôt ! Ainsi : plus besoin de caisses diverses et variées ni de "réserves" qui fondent, etc. ;-)
Réponse de le 19/12/2014 à 13:05 :
@service public : il est très rassurant de voir des gens comme vous qui acceptent qu on fasse une remise à plat de tous les régimes ..par ex au mme salaire ,mme âge de départ ce que chacun à verser et ce que chacun recevra.
a écrit le 18/12/2014 à 18:14 :
sinon on peut requisitionner les chateaux des syndicats, les 30 milliards de la formation qu'ils se fourrent dans les fouilles, et le 1% CE
ok?
Réponse de le 19/12/2014 à 19:03 :
A priori je ne vois pas de commentaires relatif à une notion pourtant fondamentale : le choix de société ....Le "TINA" de la lignée Reagan/Thatcher semble prévaloir ?! Je me trompe ?
Réponse de le 04/01/2015 à 18:55 :
a deleguer et ne pas prendre notre avenir en main,d autres nous l on vole........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :