56 milliards d'euros : la somme versée par le CAC 40 à ses actionnaires en 2014

 |   |  330  mots
L'été dernier, des chiffres montrant une forte hausse des dividendes versés au premier semestre avaient déjà nourri ce débat.
L'été dernier, des chiffres montrant une forte hausse des dividendes versés au premier semestre avaient déjà nourri ce débat. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Tirés par deux opérations exceptionnelles, les rachats d'actions ont bondi de 55% à plus de 10 milliards d'euros, et les dividendes de 25% à 46 milliards d'euros. En dehors de ces opérations, les rachats d'actions en 2014 sont en légère diminution par rapport à 2013, tandis que les dividendes ressortiraient en hausse de 5,5%.

En hausse de 30%. Les sommes versées par les entreprises du CAC 40 à leurs actionnaires, sous forme de dividendes et de rachats d'actions, ont atteint 56 milliards d'euros en 2014, selon une étude publiée lundi 9 février par la lettre spécialisée Vernimmen.net.

Ce total égale presque le record atteint en 2007 par les grands groupes français cotés en Bourse, avant la crise financière qui avait éclaté l'année suivante, selon les données de l'étude. Dans le détail, les rachats d'actions ont bondi de 55% à plus de 10 milliards d'euros, et les dividendes de 25% à 46 milliards.

Deux opérations exceptionnelles

Ce total a cependant été gonflé par deux énormes opérations au caractère exceptionnel : la sortie partielle de Nestlé du capital de L'Oréal, qui a vu le groupe français racheter pour environ 6 milliards d'euros de ses propres actions à son actionnaire suisse, et une distribution d'actions Hermès par LVMH à ses actionnaires, pour un montant total de 6,5 milliards d'euros.

En dehors de ces opérations, les rachats d'actions de l'an dernier sont en légère diminution par rapport à 2013, tandis que les dividendes ressortiraient en hausse de 5,5%.

Six groupes représentent près de 50% des dividendes versés

"Comme les années précédentes, le trio de tête des versements de dividendes (hors LVMH) représente de l'ordre du tiers des dividendes versés. Il est, à l'identique de l'an dernier, composé de Total, Sanofi et GDF Suez. Si on ajoute EDF, Orange et BNP Paribas, on atteint avec 6 groupes presque 50% des dividendes", précise Vernimmen.net.

Ces chiffres pourraient relancer la polémique sur la propension des grands groupes français à récompenser leurs actionnaires plutôt qu'à embaucher et à investir, alors que le gouvernement a pris des mesures importantes en leur faveur avec le CICE puis le pacte de responsabilité.

L'été dernier, des chiffres montrant une forte hausse des dividendes versés au premier semestre avaient déjà nourri ce débat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2015 à 11:10 :
Moi je pense que beaucoup à présent avec plus ou moins de bonheur tentent d'acquérir sa maison puis s'il reste des sous de se constituer un patrimoine de sécurité (sur livret A, LD et autres) pour le montant estimé de sa propre sécurité. C'est sage évidemment mais c'est un effort.
Si ce but est atteint on peut, plutôt que de taper sur les vilains actionnaires en faire partie et encourager vivement chacun d'essayer, par la suite, d'acquérir quelques actions même peu au début rien que pour voir, s'initier et parler ensuite de se qu'on sait et non pas dénigrer sans savoir.
Même au fin fond du monde des étrangers connaissent et placent des sous dans les plus connues des sociétés françaises et on ne saurait pas le faire France ? Il y a peu de risques à agir sur des actions du CAC dans de périodes dans périodes de dépression à des cours moyens. Celles - ci peuvent être choisies selon les goûts des uns et des autres mais aussi du rendement 2 à 3 % au moins. Il y en a beaucoup en CAC même au rendement de 5 %.
Il faut convenir qu'il n'est pas mal ce rendement dans la période actuelle de taux bas. Et puis mieux encore, les dividendes perçus même pour un montant peu élevé, apportent du "beurre dans les épinards" parfois avec plus de plaisir puisque "ça tombe du ciel" et peut être considérés comme hors budget. Cela peut payer les vacances puisque versés en Mai - Juin pour la plupart, l'autoroute, le restaurant, l'électricité ou toute autre dépense obligée, que sais - je encore. Certaines en versent même un bout l'hiver, pour le ski.
On gagne et on consomme c'est dit - on bien pour l'économie : l'argent roule !
La plus value sur les cours peut n'être considérée que la cerise sur le gâteau mais pas forcément essentiel.
Je pense que s'il est notoire que les élèves et étudiants, au contraire de ceux d'autres nations, ne sont pour la plupart pas formés à l'Economie, à la finance et à tous leurs mécanismes et ce, malgré les éditoriaux et explications des journalistes spécialisés.
Je suis frappé par l'ignorance des gens sur ce plan. Pourtant on peut à présent apprendre la cuisine difficile, on peu donc apprendre tout aussi compliqué.
Dans le cas des dividendes jugés trop versés qui nous occupe chacun pourrait faire l'effort utiliser ses économies à son propre usage pour vivre mieux en toute indépendance. On peut faire, comme pour la cuisine, sa propre éducation sur ce plan lire un peu au début un journal dit "financier" sous prétexte que c'est compliqué ou que c'est une loterie, un jeux de casino mais on peu aussi considérer que les actions sont des carottes ou des poireaux dont le prix suit la loi de l'offre et la demande selon les saisons et tout devient plus simple.
Ils ne faudrait pas se cantonner qu'aux épargnes basiques, dites abusivement à mon avis sans risque mais aussi à rendement peu rémunérateur et surtout peu passionnantes et pépères.
Les "vilains" actionnaires que l'on fustige tant et tant par période, peuvent vivre leurs placements, vivre avec leur entreprises dont ils sont "propriétaires" pour une infime parie certes mais vivent leurs réussites comme leurs déboires et participent bien d'avantage à sa vie et à la vie du pays qu'un placement pépère qui n'est que du recyclage d'épargne replacé ensuite en risque mais non profitable à la personne qui a fait l'effort de base d'épargner. On vent un avion, tant mieux car des gens ont travaillés, ont pu faire vivre leur foyer tandis que d'autres on placés leurs économies et ont récolté les fruits de leur patience ou de leur intelligence de placement. De leurs efforts. C'est vivant c'est utile.
Pour finir, au siècle précédent un ministre nommé Guizot conseillait à toute l'échelle sociale "enrichissez - vous". Maintenant s'enrichir même par économies personnelles et sans excès c'est vilain pourquoi donc ?
a écrit le 10/02/2015 à 9:57 :
Article provocateur sans intérêt excepté pour ranimer la jalousie.
Qui est le CAC 40 ?
Un groupe de société qui a 50% d’actionnaires étrangers.
Un groupe de société qui réalise 70% de ses profits à l’étranger.
Un groupe de société qui réalise 80% de ses profits à l’étranger
Un groupe de 40 sociétés dont la moitié réalise plus de 50% de son activité hors de la CEE ou zone euro (j’ai un doute).
Voilà donc un groupe de société que l’on pourrait qualifier d’étranger, et qui paye ses impôts en France, qui emploie de nombreux français dans ses services centraux, c’est donc un groupe de société qu’il faut cajoler pour le maintenir en France pour le bien du pays.
a écrit le 10/02/2015 à 7:45 :
Ah mais l'argent existe en France!
100 € à un nanti il n'en fait rien
100€ à un smicard il consomme car il en a besoin et la c bon pour la croissance
Réponse de le 10/02/2015 à 21:40 :
100€ à un smicard et il va acheter des trucs de m... made in china , ou de la bouffe bas de gamme en hard-discount, ou un iphone made in china , donc aucun intérêt :-)
100€ à un nanti et il va les placer dans l'économie :-)
a écrit le 10/02/2015 à 7:34 :
Des bandits
Où sont les chasseurs de primes?
a écrit le 09/02/2015 à 20:11 :
Il semble bien que 50% de ces dsitributions reviennent à l'état sous forme d'impôt ou departicipation.
Réponse de le 10/02/2015 à 21:41 :
oui, mais ça il ne faut pas le dire trop fort sinon ça détruit tout l'effet !!
a écrit le 09/02/2015 à 20:10 :
Hhmm... Ce n'est pas franchement beaucoup. Le qe de la BCE était donc justifié.
a écrit le 09/02/2015 à 15:33 :
ils détruisent les vies des notres et ne vont jamais en prisone
Réponse de le 09/02/2015 à 16:04 :
C'est de la parano ?
a écrit le 09/02/2015 à 13:54 :
sur ces 55 milliards combien pour lEtat puisqu'il perçoit des dividendes des impôts et des cotisations sociales sur ces dividendes?
et combien les sociétés du CAC40 paient -elles en salaires, charges sociales, et impôts?
a écrit le 09/02/2015 à 13:48 :
+1
a écrit le 09/02/2015 à 13:29 :
Les plus riches toujours plus riches, les plus pauvres toujours plus pauvres et plus nombreux.
Tout est normal, rien à signaler, quel est l'intérêt de cet article?
Réponse de le 09/02/2015 à 16:04 :
Quel est l’intérêt de ce commentaire ?...
a écrit le 09/02/2015 à 13:28 :
Ou est la morale ?
Réponse de le 09/02/2015 à 13:56 :
La morale n'a rien à faire la dedans il s'agit de compréhension d'une logique financière qui vous fait cruellement défaut. Les prêteurs prêtent de l'argent pour toucher des intérêts, les actionnaires achètent des actions pour toucher des dividendes (et revaloriser leur capital si l'action s'apprécie, mais c'est un risque car l'action peut aussi bien baisser). Donc votre distinction entre emprunt et action ne se justifie pas du tout, les actions sont aussi un placement financier et doivent servir une rémunération, tout comme les obligations qui sont des titres de dette
Réponse de le 09/02/2015 à 16:05 :
Bien vu ! C'est effectivement la même chose... mais difficile à comprendre pour certains...
Réponse de le 09/02/2015 à 20:12 :
Hhmm.. Vous pinaillez. N'oubliez pas que lorsque l'on a beaucoup, il faut toujours plus. C'est logique.
a écrit le 09/02/2015 à 13:19 :
Ceux qui jalousent n'ont qu'à acheter des actions au lieu de choisir le livret A. Ces dividendes sont d'un petit rendement après impôt et il y a du risque. La propagande anti entreprises c'est le chômage.... Les Français ne comprennent rien. C'est sans espoir.
Réponse de le 09/02/2015 à 15:34 :
certains placement n'étant réservé qu'aux riches et le livret A qu'aux pauvres votre xénophobie des français parait déplacée
a écrit le 09/02/2015 à 12:38 :
Tiens ce montant ne correspond t-il pas au pacte de responsabilité que le gouvernement a donné au MEDEF. Ah ce fameux coût du travail....
Réponse de le 10/02/2015 à 21:43 :
les plus gros bénéficiaires du CICE sont la poste , la SNCF , EDF ...
EDF, dont l'état est actionnaire à 85% fait justement partie de la liste de ceux qui versent de gros dividendes.
a écrit le 09/02/2015 à 11:21 :
50% pour les etrangers et 40% de la somme pour les compagnies d'assurances et les banques.Relativisez SVP; Sinon où est le problème? Jusqu'à plus ample informé le capitalisme est le seul régime ayant fait ses preuves sur la planète.
a écrit le 09/02/2015 à 10:52 :
et on s étonne que la pauvreté augmente et pourquoi faire tout cet argent , et bien pour des Strauss-Kahn en puissance , car a part acheter des bateaux ou autres . les pauvres ouvriers bosse comme des martyres et eux engrange et vont planquer leurs pognons en suisse. cette année plein de petits revenus ont vus leurs pension diminué et payer des impôts , alors que certains comme gad el maleh
vont planquer les magots en suisse honteux
a écrit le 09/02/2015 à 10:19 :
Et paf ! On l'attendait cette annonce percutante sur les dividendes ! Comme chaque année à la même période ça ressort. ! Et ce, malgré que très peu de sociétés aient effectué leur annonce de résultat 2014 ! D'où viennent ces chiffres ? Il peu sembler que c'est un jeux annuel.
De plus les actionnaires ne savent pas encore pour la plupart le montant des dividendes qu'ils vont percevoir puisque les chiffres ne sont pas encore communiqués et que, de toute façon le montant versé ne peu l'être qu'après l'assemblée générale qui se tient souvent dans le deuxième trimestre de chaque année.
Par ailleurs le nombre d'actionnaires individuels Français ne représentent, selon les statistiques, que 7 à 8 % environ du capital des sociétés CAC 40. Donc 92 % reviennent aux actionnaires étrangers ou à des organismes institutionnels.
Il faudrait cesser de fustiger sans cesse le vilains actionnaires qui eux placent leur épargne dans des sociétés françaises, grosses ou petites, car au fond il s'agit de placement d'épargne, eux au moins prennent des risques de moins - value de leur patrimoine et font confiance aux sociétés pour la faire fructifier. S'il y a plus value sur le capital tant mieux, c'est la cerise sur le gâteau. Il peut en fait apparaitre que la moins value minime s'il s'agit de sociétés du CAC 40.
Soyons maintenant un peu "angéliques" : ce que tout le mode sait c'est qu'à l'origine des capitaux détenus par les actionnaires il y a forcément un effort de constitution d'une épargne soit des générations précédentes, en cas d'héritage, soit de travail et d'intelligence dans le choix de placements. Il est de toute manière plus utile que "la boite en fer"
De toute façon on peut aussi penser que le capital a déjà acquitté l'impôt sur les revenus puisqu'on ne place n'importe où que le net.
Par ailleurs les dividendes ne représente au final pour l'individuel que peu de % de rendement net puisqu'ils supporteront impôt et taxes diverses qui alimenteront pour une part non négligeable les versements aux familles et soutiens indirects de certains au titre de la redistribution et du nivellement des revenus moyens.
Au lieu de "taper" sur les vilaines sociétés remercions plutôt celles qui, au moyen du bonne utilisation des intelligences, versent des salaires mais aussi après avoir acquitté des impôts et taxes diverses des dividendes élevés qui seront utilisés au mieux des choix individuels : vacances, distractions de toutes sortes et... consommations. De toute façon en amélioration de niveau de vie.
C'est aussi de la redistribution.
a écrit le 09/02/2015 à 9:13 :
Pour une valorisation de 2000 milliards, ça fait 2,5 %.
Rien d'anormal, quoi ....
Réponse de le 09/02/2015 à 13:56 :
oui complètement d'accord
a écrit le 09/02/2015 à 9:08 :
votre article est digne de l'humanite ou de mediapart
sortez des ratios d'analyse financiere, on peut alors discuter ( oui le vulgus pecus n'y comprend rien, je sais)
pour les investissements en france, on ne voit pas pq des boites qui gagnent essentiellement de l'argent a l'etranger investiraient en france, surtout pour se faire insulter ( comme viehbacher) ou se faire prendre en otage par les syndicalistes...
si le gouvernement veut des investissements, il sait ce qu'il doit faire, s'il ne le fait pas c'est qu'il a ses raisons, pas la peine de gemir
a écrit le 09/02/2015 à 9:05 :
GDF-Suez EDF Orange : combien a touché l'Etat en dividendes ?

GDF-Suez distribue plus de dividendes qu'il ne fait de résultat a la demande de l'état ! L'Etat joue un double jeu...
Réponse de le 10/02/2015 à 21:45 :
c'était le cas l'an dernier pour Orange , l'état a besoin de fric , il est prêt à assécher complètement les tréso des grosses boites.
a écrit le 09/02/2015 à 8:57 :
Les grands groupes rémunèrent le capital des actionnaires à 2 ou 3 % avant impôt. Cet article est de la propagande. La France finira sur la paille dans le communisme et le charlisme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :