La Tribune

Etats-Unis : la confiance des consommateurs trébuche, l'immobilier en voie de stabilisation

latribune.fr  |   -  267  mots
La confiance des consommateurs américains a baissé en septembre, contre toute attente, selon le Conference Board, la détérioration du marché du travail alimentant les inquiétudes sur l'évolution du pouvoir d'achat. Par ailleurs, les prix des maisons individuelles ont augmenté pour le troisième mois consécutif, de 1,6% en juillet. Sur un an cependant, le recul des prix atteint encore 13,3%, mais il se réduit.

La confiance des consommateurs américains a baissé en septembre, contre toute attente, souligne l'indice du Conference Board publié ce mardi, la détérioration du marché du travail alimentant les inquiétudes sur l'évolution du pouvoir d'achat. L'indice est ressorti à 53,1 après 54,5 (révisé de 54,1) en août et alors que les économistes l'attendaient entre 56 et 57.

La composante évaluant l'appréciation de la situation actuelle est tombée à 22,7, son niveau le plus bas depuis mars, après 25,4 en août (révisé de 24,9). La composante sur la situation à venir est aussi en repli à 73,3 après 73,8 (révisé de 73,5).

Les Américains jugeant difficile de trouver un emploi sont 47% contre 44,3% le mois précédent, montre aussi l'enquête du Conference Board. Ceux qui estiment que trouver un emploi est facile sont à 3,4%, au plus bas depuis février 1983, contre 4,2% en août.

Par ailleurs, les prix des maisons individuelles ont augmenté pour le troisième mois d'affilée en juillet, montre l'indice S&P/Case-Shiller publié ce mardi, ce qui renforce le sentiment d'une stabilisation du marché immobilier américain.

Cet indice, qui mesure les prix dans vingt zones métropolitaines, affiche une hausse de 1,6% par rapport à juin, mois au cours duquel il avait progressé de 1,4%. Le rythme de hausse est en outre trois fois plus élevé que prévu.

En mai, les prix des maisons étaient repartis à la hausse pour la première depuis près de trois ans.

Sur un an, l'indice Case-Shiller affiche un recul de 13,3% en juillet, après une baisse de 15,4% en juin, et alors que les économistes attendaient -14,3%.

Réagir

Commentaires

Eric  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Ce n'est pas la confiance qui baisse ! le consommateur US n'a plus les moyens ni les credits, un point c'est TOUT.
Un smicard peut etre confiant dans l'avenir c'est pas pour ca qu'il changera de voiture chaque annee
C'est pas une affaire de ressenti, c'est un FAIT documenté ! 45% des menages US s'ont endettes à plus de 120%.

balzac  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

quand l'emploi devient un luxe , la consommation le devient aussi , triste constat qu'une societée devenue malade du credit en esperant que demain sera mieux qu'hier , mais quand le credit s'arrette , le reve devient nightmare in america