Découvrez qui sont les contribuables les plus endettés de la planète

 |   |  460  mots
La Tribune a procédé à un tour d'horizon mondial de l'endettement public par habitant. Il en ressort que les Japonais sont de loin les contribuables sur lequel repose la dette la plus importante de la planète. Juste derrière figure l'Islande. Pour savoir où se situent les Français, les Allemands ou les Américains, cliquez sur notre infographie animée.

L'éclatement de la crise grecque puis irlandaise a sensibilisé les opinions publiques des pays développés au couperet que représente pour une nation un endettement trop élevé. Mais tous les contribuables ne sont pas sur un pied d'égalité à travers le monde, loin s'en faut. Selon le tour d'horizon planétaire établi par La Tribune, qui rapporte l'endettement public d'un pays à l'échelle de chaque contribuable (données 2009), les Japonais sont de loin les citoyens sur lesquels repose l'endettement le plus considérable. Ainsi, chaque Japonais était virtuellement endetté à titre personnel à hauteur de 51.779 euros !

Assommés par une crise bancaire sans précédent à la fin 2008, les Islandais sont certes peu nombreux mais la dette nationale fait peser sur chaque citoyen 32.785 euros, davantage qu'en Belgique (30.856 euros) et en Italie (29.580 euros). A l'inverse, les Grecs (26.577 euros) et les Irlandais (23.764 euros) qui subissent aujourd'hui les effets de la rigueur budgétaire sensée assainir leurs finances publiques, sont virtuellement moins endettés que les Canadiens (28185 euros) et les Américains (28.043 euros).

Et en France ?

Souvent tancée pour son endettement excessif, la France n'impose pas à ses générations futures un endettement si insoutenable que cela. La dette publique par habitant n'atteint que 23.264 euros, un niveau à peu près équivalent à celui de l'Autriche (22.248 euros), de l'Allemagne (21.413 euros) et des Pays-Bas (21.189 euros). Quant à l'Espagne, qui fait l'objet depuis plusieurs semaines d'une pression accrue sur les marchés financiers, elle reste, en termes d'endettement public par habitant, dans un étiage nettement inférieur à celui des membres du G8 : 12.380 euros par habitant.

Pas de fardeau de dette dans les pays émergents

Que ce soit en Europe de l'Est, en Afrique, en Amérique latine ou en Asie, les citoyens des pays émergents sont plus chanceux. Plus nombreux rapportés à la taille de leur Etat et de leurs économies, les Chinois et les Indiens ne supportent ainsi que 225 et 563 euros d'endettement public par tête. Du fait de la cure d'austérité drastique imposée après la chute du communisme, les pays d'Europe de l'Est disposent également d'un endettement très modéré par rapport à l'Europe occidentale. C'est le cas notamment de la Roumanie (1.287 euros) et de la République Tchèque (4.672 euros). Certains pays développés se distinguent également, comme l'Afrique du Sud (1.889 euros) et dans une moindre mesure l'Australie (8.711 euros).

Pourquoi un classement exhaustif est impossible

En visionnant notre infographie animée, on peut constater que tous les pays n'y figurent pas. Il est en effet très compliqué d'obtenir des données fiables et comparables pour certains pays. Voilà pourquoi nous nous sommes abstenus de procéder à un classement qui, ne reposant que sur une partie seulement des Etats de la planète, n'aurait pas eu grand sens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2012 à 9:45 :
une dette pas si insoutenable que ca ? mais oui ont a tous 1 millions d'euro sur le compte
a écrit le 29/09/2011 à 21:09 :
oui mais avez vous pris les dettes IMPLICITE pour faire vos calcul car en France la dette implicite et de plus ou moins 3000 milliards d 'euros ????? alors "que 23.264" dettes implicites incluses ou pas ?
a écrit le 21/06/2011 à 22:14 :
Des montants très sous évalués. Dans les fait les dettes publiques sont en fait bien plus élevées. Ainsi pour les USA, si la dette du gouvernement fédéral dépasse 14 500 milliards de dollars cette somme ne couvre pas, loin s'en faut, le total des dettes publiques non couvertes par des contreparties. Un totale de 62 000 milliards est à la charge des américains soit plus de 532 000 dollars par famille (plus de 3 maisons à payer en plus de remboursement de leur logement).
Bonne chance aux générations à venir
Réponse de le 15/07/2011 à 11:46 :
Aucun pays ne remboursera jamais sa dette, de toute façon!
a écrit le 09/02/2011 à 15:34 :
Pour que ce tableau soit complet il faudrait mettre en face de la dette de chaque pays le montant moyen des revenus annuels pour les habitants concernés, là nous pourrions avoir une idée assez précise et beaucoup plus parlante. Si l'on prend le cas de l'Inde par exemple 563 euros de dette par habitant pour un revenu annuel de quel ordre, ce qui donnerait quoi en terme d'années d'endettement par personnes ?
Réponse de le 10/02/2011 à 19:56 :
Bravo ! il y en a qui ont encore de la raison ; mais celui qui a pondu l'article devait avoir sommeil !!!
Réponse de le 13/02/2011 à 9:19 :
les États jouent une partie de poker menteur qui se terminera très mal! il suffit de connaître les montants de la dette inscrits au "hors bilan" pour la France! (cf. rapport cour des comptes) 1 600 milliards à partager entre 65 millions d'habitants (à condition que tous soient solvables, ce qui est loin d'être le cas!)ne font pas le même résultat que 2 500 milliards/65 millions! je suppose que chaque pays triche avec ses comptes (Allemagne? où?).
a écrit le 02/01/2011 à 12:15 :
Pour quelqu'un qui touche le smic, c'est presque impossible de rembourser une telle somme, moi je suis dans la classe moyenne, c'est une dette assez lourde. je gagne 3500Euro mois, je rembourse pas comme ca 21000 euros. Le probleme est que la classe moyenne se reduit d'année en année. les 4,6 millions de chomeurs coute 5% du PIB
Réponse de le 06/01/2011 à 13:07 :
on a construit la prospérité du monde sur la dette : dette des particuliers, dette des états - on a copié sur les ricains, les british et on s'étonne ? notre système va dans un mur....
a écrit le 01/01/2011 à 9:28 :
Cette vision n'est pas satisfaisante .Il conviendrait d'indiquer ,face à la dette ,le niveau d' epargne et l'endettement privé .
a écrit le 31/12/2010 à 17:37 :
endetté? que les FRANCAIS cessent TOUS cultiver leur bout de champs , de rouler en voitures donc de consommer du petrole utilisent le transports en commun (a exiger!!) qu'il se chauffent et s'eclaire au minimum enfin bref qu'il ne jettent plus l'argent par les fenetres et il seront plus riches ? et les marchands de gadgets en plastique importé des pays en voie de devellopement irons vendre leur MERDE ailleur
Réponse de le 02/01/2011 à 16:30 :
Tout à fait d'accord avec vous, cher commantateur, même les émissions sur la cuisine nous bassinent avec leurs "publicités" (indirecte), pour les gadgets importés en masse des pays dits en voie de développement vendus à prix forts en France. Un peu de contrôle des autorités dites compétentes nous ferait faire des économies.......
Réponse de le 03/01/2011 à 13:42 :
c'est a chacun d'entre nous d'être son propre décideur au moment d'acheter un produit made in China ou France , les gouvernements ne peuvent et ne veulent pas encadrer les importations sous peine d'être montré du doigts par l'OMC , ce qui serait grave et nous empêcherais d'exporter , c'est a nous consommateur de faire le bon choix entre deux produits
a écrit le 31/12/2010 à 17:19 :
cet article est confus, on parle de dette publique (endettement d'un état) et on ne parle pas de dette privée, hors le taux d'endettement d'un pays est la somme dette publique et dette privée ramenée à la richesse du pays (patrimoine, revenu..), c'est bien ça le problème de l'Espagne et du Portugal.

Bref, je n'ai peut être pas tout compris mais cet article me semble évoquer qu'une partie du problème
Réponse de le 31/12/2010 à 21:20 :
Bien vu! La dette publique est souscrite par l'etat et en tant que contribuable, vous la subissez. Une dette privee,un pret bancaire est un choix delibere. En outre, le niveau de fiscalite Francais est le plus lourd du monde. Si ce n'etait pas le cas, le pays serait en premiere place avec le Japon. Enfin, ce que cet article ne mentionne pas, est l'elevation du niveau de precarite des populations. Cette situation est presimment due a l'insoutenabilite des deficits publics qui se traduisent par une fiscalite destructrice d'activite economique.
Réponse de le 01/01/2011 à 12:06 :
@Gregory Thomas . Oui sauf que comme l'Etat français assiste beaucoup ses citoyens, la dette privée française compte parmi les plus basses des grands pays industrialisés... bien moins élévée qu'en Grande Bretagne et qu'en Allemagne. En additionnant les dettes nous sommes dans une situation médiane. Cela n'est pas une raison pour mieux rationaliser la dépense publique. Mais il faut arrêter de noircir le tableau en se basant sur des impressions et non des informations.
Réponse de le 01/01/2011 à 12:07 :
ceci n'est pas une raison ne pas mieux rationaliser la dépense publique je voulais dire...
Réponse de le 06/01/2011 à 13:04 :
les ricains sont parmi les plus endettés du monde mais tout le monde s'en fout y compris la Chine qui écoule ses produits avec plaisir auprès des ricains ...
a écrit le 31/12/2010 à 14:43 :
Sauf erreur de ma part, le contenu de cet article me semble ambigu.
Dans la première partie il est question de "contribuables" (France 2009 = 36,2 millions imposables ou exonérés) et par la suite "Et la France ?" on parle de "dette publique par habitant" (France 2009 = 62,6 millions) difficile de s'y retrouver.
La statistique est vraiment la première des sciences inexactes (citation des frères Goncourt)
Réponse de le 01/01/2011 à 18:33 :
Dois-je vous rappeler cher monsieur que la fiscalité ne se limite pas à l'impôt sur le revenu. Que je sache en France, tout le monde paie la TVA et pour ceux qui roulent en voiture, la TIPP sans compter les droits d'accise sur l'alcool. Bref nous sommes tous contribuables et notre contribution dépend à la fois de nos revenus et de nos dépenses.
a écrit le 31/12/2010 à 14:17 :
La France et la Belgique sont sur une pente dangereuse...mais ce n'est pas un scoop, la France est la championne du monde de l'incompétence budgétaire depuis 30 ans, et les petits français laissent faire en votant toujours pour les même incompétents, droite ou gauche. Ce qu'il manque cruellement à la France, c'est du libéralisme, c'est-à-dire laisser plus de liberté au peuple pour gérer eux-même certains domaines, mais malheureusement les français préfèrent déléguer...raison pour laquelle ils coulent sous les dettes, les taxes et les bas-salaires !!! A chacun son choix...
Réponse de le 13/02/2011 à 4:40 :
Il faut arreter avec "ce qu'il manque à la France c'est du liberalisme" sous entendu donner plus du poids au privé qui est "forcement mieux géré que le public.
Enron, Golmann&Sachs et Soeures qui ont rependu la tritisation sur la planette, General Motors, Chrysler, Madoff, c'est privé !! et bien géré ????
Quand au français moyen il est obligé de déléguer soit a une institution publique (et si il vote pour des mauvais tant pis pour lui) , soit à un propriétaire de capital (actionnaire majoritaire) qui demande 10, 20 ou 30% de marge .... quel est le meilleur ?
a écrit le 31/12/2010 à 14:12 :
soit, on parle dette publique mais quid des créances. Tout Etat a également en portefeuille un nombre de créances sûres ou douteuses. Il serait bon de mettre en parallèle comme pour me société l'actif et le passif. Ainsi nous aurions le solde qui serait plus "parlant". On ne peut faire une analyse bilantielle et donc porter un jugement si l'on a en mains qu'une partie du patrimoine.
a écrit le 31/12/2010 à 13:19 :
Endettés nous le sommes mais en regard de notre patrimoine matériel et immatériel, ou de notre productivité par habitant est-ce si grave docteur?
Réponse de le 31/12/2010 à 13:36 :
Personnellement j'utilise un argument simple: je me sens toujours plus gâté et riche né dans une province française que si j'étais né dans une province chinoise...pourtant 2eme super puissance mondiale (et pas endettée). Mais c'est une question de goût...
Réponse de le 31/12/2010 à 16:38 :
@ la relativité: Quelle arrogance ! Peut-être que les Chinois n'aiment pas non plus les escargots ? Il faut avoir voyagé pour mieux comprendre et apprécier la culture des autres. Pour info: Les Chinois ont une culture beaucoup plus ancienne que la nôtre :-)
Réponse de le 31/12/2010 à 18:14 :
@ Patrickb: Je ne vois pas le rapport...vous avez dû avoir beaucoup de "hors-sujet" sur vos copies de classe...
Réponse de le 31/12/2010 à 18:27 :
Je ne parle pas de culture mais de niveau de vie. Même si je comprends qu'un chinois provincial ne ressent pas forcement le besoin de posséder le superflu.
Réponse de le 31/12/2010 à 19:33 :
La relativite. Comme vous avez raison au sujet de Patickb. Dialoguer avec lui est une totale perte de temps. Il ecrit des phrases qui ne veulent rien dire, il divague et en plus il a la pretention d'etre competent et de vouloir donner des lecons.Moi, j'ai arrete de lui repondre. Amicalement
Réponse de le 31/12/2010 à 19:44 :
@ alan john: tu as arrêté ou tu n'avais pas d'arguments ??? De plus, je ne suis pas certain que tu comprennes suffisamment le français pour analyser correctement les commentaires :-)
Réponse de le 31/12/2010 à 19:48 :
@ La relativité: le rapport, c'est qu'il ne faut pas se croire au-dessus des autres. Les Chinois semblent majoritairement apprécier leurs us et coutumes et ce n'est pas au petit Français souvent illéttré à donner des leçons ou à tenter de rabaisser les autres.
Réponse de le 01/01/2011 à 17:21 :
Je te rappele, Patrickb, ce que j'ai ecrit a la relativite."Dialoguer avc lui(en parlant de toi)est une totale perte de temps. Ne cherche pas d'autre cause de mon refus de debattre avec toi. Personne n'aime etre accuse de ne pas comprendre suffisament sa langue natale mais etre accuse de cela par quelqu'un qui est incapable de composer une phrase qui fasse du sens dans cette meme langue est une unique experience
Réponse de le 01/01/2011 à 17:51 :
@ alan john: si le français est ta langue natale, je suis curé. Mais, tu avais peut-être un prof Québécois :-) Ce qui reviendrait d'une fçon ou d'une autre à dire que tu ne maîtrises pas le français :-) Dicton de la communauté française de Montréal: les Québécois sont bilingues. Ils parlent québécois et comprennent quelques mots de français :-)
Réponse de le 01/01/2011 à 19:31 :
Il est evident que quand tu leurs parrles, les Quebecois doivent avoir quelques difficultes de comprehension, les pauvres.! Le vrai dicton est Les Quebecois sont bilingues, ils parlent couramment le Quebecois et le Francais mais on de la difficulte,comme le reste des francophones, a comprendre le francais de Patrickb.A l'avenir gardes tes dictons xenophobes pour toi et tes amis.
Réponse de le 03/01/2011 à 13:47 :
@patrickb...... compte tenu de vos commentaires j'en déduit que vous n'avez surement pas beaucoup voyagé en Chine ; pour y aller entre 4 et 5 par an et y avoir travaillé je peux vous dire que tout n'est pas idyllique dans ce pays et que le pire socialement parlant y est encore a venir , restez sur vos illusions !
cordialement
Réponse de le 05/01/2011 à 21:20 :
Je ne suis jamais allé en Chine (si ce n'est à Hong Kong, mais c'est pas vraiment la Chine). Rien n'est parfait nulle part et j'en conviens. Mes commentaires sont de nature générale et visent justement à dire que c'est bien de critiquer les autres, mais qu'il faudrait aussi balayer devant sa porte.
a écrit le 31/12/2010 à 12:14 :
endettés ; je voudrais bien savoir par rapport à qui ou quoi; ou est donc cet argent ???? (virtuel) j en suis sur pour que cela atteigne des telles sommes ajoutées bout a bout .ils y a t il des tres tres riches dont on ne parle jamais???
a écrit le 31/12/2010 à 12:00 :
Pourquoi ne pas donner ces chiffres en PPA comme pour le PIB? D'un coté on nous assomme avec des chiffres de PIB (P.P.A) stupides ou la Chine et l'Inde deviennent par magie des méga-super puissance et la France et l'Allemagne des nains économiques et d'un autre on nous donne en pâture des chiffres d'endettement cette fois-ci en chiffre brut. C'est certain que lorsque que l'on a rien, dans le pays le + pauvre du monde, sans état constitué, on a moins de chance d'être endetté... Mais est ce cela le bonheur ou la richesse? C'est comme les chiffres de croissance du PIB toujours annualisés pour les USA (ce qui laisse à penser que leur croissance est forte) et par trimestre en France (ce qui donne des chiffres 4 fois plus faibles...) un +0,6% aux USA devient un taux de 2,5% alors que le même taux de croissance est annoncé à 0,6% pour la France. Pour conclure nos journalistes sont nuls.....Aussi ignares qu'un rouleau de papier toilette
Réponse de le 03/01/2011 à 10:01 :
Exacte. Dans un autre domaine il est très difficile de faire des affaires en Russie si ton foi ne supporte pas la vodka! Les journaleux ne sortent jamais d'ici pour voir ce qui ce passe ailleurs! Cette histoire on dirait une blague de potache!
a écrit le 31/12/2010 à 11:53 :
L'ampleur des interventions et des réponses (fort intéressantes à suivre) montre la complexité des données financières nationales et internationales et les difficultés d'interprétation, souvent contradictoires.
Alors ... vogue la galère jusqu'au prochain rocher présentement invisible
a écrit le 31/12/2010 à 11:21 :
Il faut repartir sur des fondamentaux:s'il y a un endettement si fort dans le monde,c'est qu'en face il y a des masses d'argent à prêter.La finance n'est pas si mystérieuse que ça,en face un emprunteur,qu'il soit public ou privé ,il y a un prêteur,l'emprunteur cherche à payer des taux aussi bas que possible,le prêteur cherche le contraire,mais comme il y a une LOI intangible :la Loi de l'offre et de la demande,quand il y a beaucoup d'argent à placer,les taux sont bas,historiquement ,il n'ont jamais été aussi bas,cela veut comme même dire que les prêteurs n'imposent pas leur Loi,si l'offre se rétrécissait les taux seraient plus hauts.La France avec sa notation AAA se classe parmi les rares pays sans risque notoire pour les prêteurs,il faut le dire,le reste c'est de la bouillie de chat ;SUITE à venir,pause.
Réponse de le 01/01/2011 à 12:14 :
Je suis bien d'accord avec vous. Ces commentaires sont malheureusement significatifs d'un état d'esprit typiquement français. Au lieu de se réjouir d'être noté AAA, la plupart des français pensent que le pays ne mérite pas cette note et se concentrent sur la peur de la perdre... Ils ne voient que la moitié de verre vide. Sans tomber dans un optimisme béa, il faut quand même relativiser les difficultés de notre pays et se consacrer à résoudre nos points faibles tout en conservant une vision positive. C'est un fait les français vivent mieux (en tous cas sur un plan purement économique) que 90 ou 95 % des habitants des autres pays du monde !
Réponse de le 03/01/2011 à 8:25 :
Les Subprimes étaient également côtés AAA... On voit où cette cotation peut mener...
Réponse de le 13/02/2011 à 5:16 :
A l'époque cela ne s'appeler pas des subprimes mes des produits financiers complexes (conçus par des mathématiciens trop forts , et il ne fallait pas essayer de comprendre car ils étaient classés AAA). Si on nous avait expliqué que c'était des dettes immobiliéres revendues sur les marchés financiers sans que personne ne se soit assuré de la solvabilité des emprunteurs , on aurait tous compris ... on est pas si stupide ...
Donc certes attention au classement AAA mais aussi aux raisonnements bêtes sur la dette Française ( moins elevé que celle des US , mais en France avec cette dette on a des ecoles , des hopitaux, des trains grande vitesse , que les US n'ont pas ....)
a écrit le 31/12/2010 à 11:07 :
Cet article est malheureusement inexact car incomplet.
Pour connaitre la situation exacte des habitants de chaque pays, il convient de prendre en compte l'épargne (nette de l'endettement privé) de chaque citoyen (en moyenne). Ainsi, si l'on prend en compte le patrimoine net privé de chaque japonais qui est important (ce sont les japonais qui souscrivent majoritairement aux emprunts émis par l'Etat japonais) la situation globale japonaise est plutôt bonne. Fort heureusement, les français épargnent eux aussi à titre personnel ce qui atténue un peu les conséquences de la gabegie de leur Etat mais jusqu'à quand ?
Réponse de le 01/01/2011 à 12:30 :
"La gabegie de leur Etat "... ??? des français sur le dos de l'Etat vous voulez dire.
a écrit le 31/12/2010 à 10:30 :
Une grosse dette, c'est ennuyeux, mais ce qui compte beaucoup plus , c'est la capacité de la rembourser et de la réduire progressivement; le problème français, c'est qu'elle augmente, car elle est structurelle et résulte pour un bon tiers des déficits des comptes sociaux,c'est à dire d'une redistribution de richesse sous forme de prestations.
Il n'y a donc aucune chance de la réduire si on ne remet pas à la charge de chaque citoyen une partie de ces prestations, ce qui pour le moment est exclus du discours politique, et ne se fait que de façon sournoise, subreptice et rampante par l'amplification des mutuelles et bientôt - on peut parier là dessus - par celle des fonds de pension auxquels on donnera un autre nom.
Réponse de le 31/12/2010 à 11:01 :
D'ailleurs je me demande combien coûte un retraité en SECU, pension..etc à chaque contribuable. Je ne pense pas que ce soit le jeune étudiant boursier qui coûte le plus cher et déséquilibre les comptes sociaux...
Réponse de le 31/12/2010 à 13:46 :
@ tout a fait: Signe d'égoisme évident, mais rien de plus normal puisque chacun voit midi à sa porte :-) Alors, les études et la bourse d'une étudiant qui ne cotise à rien coûteraient moins cher que la pension d'un retraité qui, rappelons-le, a cotisé toute sa vie pour cette pension et a de plus contribué aux divers avantages sociaux des citoyens ??? Faudrait expliquer, ne serait que pour faire rire tout le monde :-)
Réponse de le 31/12/2010 à 14:23 :
@ Patrickb Je persiste et signe: les vrais égoistes sont les soixante huitards qui ont hypothéqué l'avenir de leurs enfants et les politiciens vereux qui à l'époque ont dit amen. Un retraité a cotisé toute sa vie peut-être, mais quels étaient les salaires à l'époque, le coût de la vie,l'accès à un emploi, le niveau de couverture sociale, le coût de la mutuelle? En proportion la cotisation en pesait rien du tout. Alors le discours: moi j'ai côtisé toute ma vie 3 euros par mois (quand en proportion vous en gagniez 2000 avec un bon taux de remplacement) c'est de la fumisterie. J'ai honte pour nos enfants...
Réponse de le 31/12/2010 à 14:26 :
A PtrickB: Je ne vois pas midi à la porte de mes enfants, c'est là le problème. Ma porte je m'en charge moi-même.
Réponse de le 31/12/2010 à 15:35 :
@ Tout à fait: 1) 600 francs était un très bon salaire mensuel en 68, et les cotisations étaient en proportion. 600 francs aujourd'hui est une somme ridicule, j'en conviens, mais tu ne voulais pas qu'ils cotisent 700 francs en gagnant 600 ??? 2) On peut toujours critiquer ceux qui se démènent pour faiore progresser la société, mais 68, tout comme d'autres mouvements sociaux ont fait avancer les choses. Si personne ne bougeait jamais, on serait encore des serfs ou des esclaves. Conclusion: au lieu de pleurer sur ton sort en jalousant les anciens, bouge :-)
Réponse de le 31/12/2010 à 15:37 :
@ RE: on arrête l'assistanat et on demande aux jeunes de se prendre en main et d'assurer leur priopre avenir comme l'on fait les générations précédentes.
Réponse de le 31/12/2010 à 15:58 :
@ Patrick B: Faire progresser la société? Laissez moi rire...faire progresser vos avantages oui et quel beau discours: en gros moi j'ai eu maintenant que c'est le grand n'importe quoi débrouillez vous. Assurer leur propre avenir? Comment faire quant on doit déjà porter l'avenir des autres...Pour ma part je n'ai pas de problèmes et je m'assume merci quand même de vous inquiéter. Mais je n'aurai pas mes attaches en France je serai parti comme tous les jeunes diplômés le font aujourd'hui. Partir de ce pays ou les générations anciennes irresponsables font aujourd'hui des discours de moral...la France est le seul pays ou il existe un tel gouffre générationnel.
Réponse de le 31/12/2010 à 16:36 :
@ RE: il faut vivre dans la réalité ! L'herbe n'est pas plus verte chez les autres et j'en sais quelque chose puisque j'ai travaillé en France, en Libye, au Nigéria, aux US et que j'habite actuellement au Canada en ayant des intérêts en Russie. Ce ne sont pas les autres qui doivent gérer notre vie, mais nous-même !!!
Réponse de le 31/12/2010 à 19:47 :
@patrickb : mai 68 était une forme de révolution. Trente ans ont passé. Avant les trente prochaines années il y a fort à parier qu?il y en aura une nouvelle. Les jeunes risquent effectivement de « se bouger » compte tenu de la fracture sociale actuelle et surtout celle à venir. Il y a fort à parier que les premières victimes seront les vieux de l?époque (ceux nés entre 1945 et 1975) qui n?auront plus la capacité physique de se défendre et qui seront châtiés pour avoir vécu à crédit en obérant l?avenir de leurs enfants. L?injustice de la chose tient au fait que c?est la génération d?avant (née entre 1915 et 1945) qui était décisionnaire de la fin des années 60 au début des années 80 et à fait preuve de cette invraisemblable lâcheté. A ce titre je comprends que vous êtes précautionneux?en habitant au Canada il est plus facile de faire dans le populisme à destination des petits français. Il est probable que « tout à fait » s?inquiète comme moi de notre avenir collectif : les jeunes élites étant poussées à partir et les cadres, quadras et quinquas professionnellement en activité, juste bon à payer des sommes colossales de charges et impôts qui ne suffiront même pas si le système d?assistanat généralisé actuel n?est pas réformé d?urgence. Une bonne réforme consisterait à ne plus indexer les pensions de retraites de manière à faire contribuer ceux qui sont collectivement responsables de la situation actuelle.
Réponse de le 31/12/2010 à 20:30 :
@ politiquement incorrect: je vais partie de ceux qui pensent que la seule vérité, c'est soi-même. Tous les politiques ont toujours menti. Par exemple, on nous disait il y a environ 40 ans que nous vivrions dans une société de loisirs et aujourd'hui, c'est plus de retraite du tout si possible. Cela dit, on ne peut récolter sans semer ou attendre gentiment que quelqu'un daigne nous donner quelque chose. Il faut, à mon avis, se préoccuper de soi-même et pour soi-même d'un avenir au lieu de pleurer sur son sort.
a écrit le 31/12/2010 à 10:20 :
les dettes de pays emergeants sont quelquefois renegociees; vu l enormite de la dette publique mondiale, ne pourrait-il pas y avoir une coupe dans la valeur des obligations d un pays ou les habitants detiennent la majorite de la dette; pour sauver sa patrie...
Réponse de le 31/12/2010 à 20:35 :
@ dany: sauver sa patrie ??? Un peu naïf :-) Exemple: qui sais où est enterré son aïeul mort pendant la 1ere guerre mondiale ? Quasiment personne et le gouvernement s'en fout. Alors pour le patriotisme, donnez à nouveau si vous y croyez...mais sans moi :-) La seule vérité dans notre monde capitaliste, c'est chacun pour soi :-)
Réponse de le 03/01/2011 à 10:59 :
Non, Monsieur Patrick, ce n'est pas le chacun pour soit qui est la solution mais l'école et les régles (pas la jungle) qui permettent de devenir un consommateur avisé et pouvoir adminstrer sa vie sans s'apauvrir et gerer son futur et celui de ses enfants.
Réponse de le 05/01/2011 à 17:16 :
@ Patrickb: Je suis d'accord avec vous. Que chacun finance sa propre retraite alors...mais je suis certain que vous êtes bien content de les toucher en fin de mois. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais. A bon entendeur.
Réponse de le 05/01/2011 à 21:24 :
@ tout à fait: je touche depuis peu, mais j'ai cotisé 42,5 ans, alors je ne pense pas devoir quoi que ce soit à qui que ce soit. Pour info: j'avais demandé au gouvernement de me rembourser toutes mes cotisations avec l'inflation, mais cela n'a pas été accepté. Peut-être aurais-je dû être généreux et donner mes cotisations ???
Réponse de le 07/01/2011 à 1:40 :
effectivement on ne peut plus faire confiance aux etats, ils sont trop mal gérés et sans aucune anticipation, il faut se replier sur soi, sa famille, sa communauté( ou en trouver une), cela signifie que ceux qui ne sont pas avec soi sont contre soi meme si on a la meme nationalité qui de toute façon ne signifie deja plus rien, c'est la guerre economique entre ex-voisins. quelle est la marge de manoeuvre d'un etat qui pompe deja la moitié du pib( en prenant en compte s'il ne faisait pas de deficit) et dont la moitié des français n'ont meme pas 100euros à economiser par mois tellement ils gagnent peu.
Réponse de le 07/01/2011 à 17:31 :
@ xavier-marc: je ne fais que constater la société actuelle. Nager à contre-courant est 1) fatiguant et 2) on se noie à la longue. Le mieux est donc de se replier sur ses propres intérêts, non ???
a écrit le 31/12/2010 à 9:38 :
C'est totalement ridicule de dire que la France ou autre "n'impose pas une dette si importante", c'est la capacité de rembourser qui compte pas le montant ?!!! Si je vous prête 100 et que vous ne pouvez rembourser que 50 c'est beaucoup plus grave que si je vous prête 10000 et que vous pouvez rembourser 20000 ! Je vois mal comment CHAQUE habitant pourrais rembourser 20000 Euros dans le futur ? C'est vraiment étonnant comme la finance est stupide, tout ça avec des docteurs ou autres experts, il faut tout de même admettre que faire de l'argent qui n'a pour but que de refaire de l'argent n'impose pas une intelligence particulière.
Réponse de le 31/12/2010 à 10:38 :
Votre commentaire n'est pas très judicieux. En effet la capacité de remboursement est importante. C'est pourquoi finalement la France n'est pas si endettée que ça. 525 Euros pour un mineur chinois, c'est le pérou! Je préfère l'endettement en pourcentage du PIB, qui est plus parlant, et prend en compte le niveau de vie réel des habitants. Ne me dites pas que 23 000 Euros d'endettement pour un français et pour toute une vie est insurmontable...quand un français achète sa voiture sur 5 ans en moyenne...
Réponse de le 31/12/2010 à 10:40 :
100 % raison, mais ce pas qu'ils sont stupides nos génies mais qu'ils ont tout bouffé. La démocratie est le meilleur système de corruption: reflechissez à cette phrase !
Réponse de le 31/12/2010 à 11:00 :
il est vrai que rapporter ces chiffres au niveau de vie réel par habitant est un calcul un peu plus compliqué et soumis à des hypothèses plus délicates à manipuler (impôts réellement payés, loyers, endettement des ménages, ...);
au final les chiffres livrés n'apportent rien; et l'analyse des journalistes est stupéfiante de pauvreté; et le pire dans tout ça c'est que des gens pourraient vous croire ... Nous vous remercions donc de ne pas permettre l'éveil économique des populations et de continuer à enfermer la population dans une bêtise "panurgienne".
Réponse de le 31/12/2010 à 12:03 :
"OUI MAIS" : Je ne savais pas que TOUT les français avaient la capacité d'acheter une voiture à 23000 Euros tout les 5 ans. A ce jour nous ne remboursons que les intérêts (depuis 40 années !!!) et encore ça se complique. Donc ça se termine quand pour un pays l'exemple de vos "5 années" ? Notre dette ne risque pas de s'atténuer puisqu'il faut créer de la richesse et là avec 1% de croissance, 30% de salarié dans le public et un système social comme le nôtre il n'y a pas d'issue sauf décliner (je n'ai pas dit que j'étais d'accord c'est simplement une fatalité que je regrette).
Réponse de le 31/12/2010 à 13:21 :
A JC: Je suis d'accord sur le principe que vivre à crédit et à vision court terme n'est pas la bonne solution, mais c'est le lot de quasiment tous les pays développés. Enfin la paupérisation de la France est une donnée certaine. Mais elle est due au fait que l'industrie française n'a pas su bien s'adapter à la mondialisation (pas de budget RetD dans les entreprises de pointe???). Notre modèle social ne peut être seul fautif. Nous avons ouvert notre marché intérieur, encore riche au niveau mondial, à tout va aux produits chinois sans les taxer, et on leur transfère allègrement notre technologie. En bref, ce sont nos dirigeants d'entreprise et le management, les politiques, incapables, qui ont plongé le pays dans la situation qu'on connait.
Réponse de le 07/01/2011 à 1:34 :
il n'y a pas que le principal dans la dette, y'a aussi les interets,
rien que les interets de la dette 50milliards par an, ça en fait des impots par français, pour une dette qui augmente plus vite que la creation de richesse, sans compter les dettes futures( à cause surtout du vieillissement) non encore comptabilisées qui vont arriver( on parle d'un doublement de la dette actuelle dans une generation), la france devient comme les etats-unis, la dette n'a pas servi à entretenir les infrastructures du pays, y'a des canalisations qui datent d'1 siecle, vous allez payer comment pour reparer toutes ces fuites d'eau quand vous n'arrivez deja pas à payer simplement les interets de votre dette et etes obligés de contracter de nouvelles dettes au loin en asie pour payer les interets de celles actuelles?
en realité, puisque notre systeme actuel( voter pour des gens qui ne se soucient que d'etre reelus en faisant des cadeaux aux electeurs avec l'argent prelevé sur ces memes electeurs) empeche de pouvoir prevenir, il faut donc interdire purement et simplement la dette, et pouvoir payer tout investissement uniquement avec les rentrées d'impots de l'année.
Réponse de le 13/02/2011 à 5:43 :
Bien sûr et pour créer un hopital (ou le renover) , acheter un scanner, créer une ligne de train a grande vitesse , il faudrait que du cash ???
Il n'y aurait plus aucun investissement.
Par contre utiliser la dette pour des frais de fonctionnement , là oui cela devrait être interdit
Enfin moi je m'interdit de revoter pour ceux qui le font (et qui souvent disent que c'est la faute des autres .... maintenant que l'on a la même équipe depuis 9 ans l'argument ne passe plus ...)
Réponse de le 13/02/2011 à 5:49 :
J'ai oublié : durée de vie d'un hopital ? 50 ans, d'une ligne a grande vitesse? 50 ans ?
Pour ce genre d'équipement aucun gouvernement (élu pour 5 ans ) n'acceptera de plomber son budget en payant la totalité cash.
Un Français fait bien credit pour payer sa voiture , pourquoi les états ne pourraient pas en faire autant.
Je repete faire de la dette pour des frais de fonctionnement c'est carrément de l'incompétence ... mais on revotera pour les mêmes.
a écrit le 31/12/2010 à 8:31 :
Comment mettre à la meme échelle l'endettement des principaux pays occidentaux et celui des pays émergents qui justement ont une protection sociale, des infrastructures "émergentes"?
Pour ce qui concerne la France ce n'est pas tant le niveau d'endettement qui pose problème que l'accélération de celui-ci ces trente dernières années...
Réponse de le 31/12/2010 à 9:25 :
Tout à fait d'accord, principalement concernant l'accroissement exponentiel de la dette de l'Etat français qui ne semble pas pouvoir s'arrêter de sitôt compte tenu que notre Etat ne diminue pas son train de vie de manière significative.
J'ajoute que, si la dette par habitant n'est en France "que de 23264 euros", c'est que, contrairement aux habitants des autres pays, les français ne sont quasiment pas endettés.
Or, vu de l'extérieur, c'est l'endettement global qui compte.
a écrit le 31/12/2010 à 6:24 :
Sachant que seul 4 Français sur 10 supportent la charge de l'IRPP et que de ces quatre contribuables 10 % réglent 80% de la totalité de la "facture".
Réponse de le 31/12/2010 à 10:48 :
Regardez un peu ce que pèse l'IRRP dans les recettes de l'Etat...vous lisez la page d'un livre et prétendez en connaître toute l'histoire. C'est la TVA la principale recette de l'état. donc vos fameux 80% de facture d'IRPP ne pèsent pas si lourds. De plus si vous faites partie de ces 10% de contribuables, c'est que vous gagnez très bien votre vie. Alors arrêtez de vous plaindre où allez vivre à Majorque (mais vous verrez les infrastructures et la richesse du pays, c'est pas Paris)
a écrit le 31/12/2010 à 0:04 :
De quel endettement public s'agit-il ? Celui de l'état au sens strict ? Celui de l'état et des collectivités territoriales, ou celui de toutes les administrations publiques ? Dans le cas des USA, comme du Canada (comme le précise Patrickb) limiter le poids de la dette à la seule dette fédérale, c'est la minorer très fortement.
a écrit le 30/12/2010 à 23:55 :
Plus prendre en compte le PIB/Hab et le réel endettement privés des ménages.
a écrit le 30/12/2010 à 22:00 :
ce n'est pas le montant de la dette qui compte,c'est plutôt les revenus et les moyens pour la rembourser. exemple allemand ou les usines travaillent à plein régime tandis qu'en FRANCE elles ont fermées
a écrit le 30/12/2010 à 21:26 :
nOon a raison ,l'élément essentiel est de savoir à qui appartient la dette Pour les Japonais ,elle est à 90 % japonaise .
Pour les Italiens ,elle est à 80% Italienne .Puissent les allemands et les Français en dirent autant !
Contrairement à ce que dit Patrickb,ce n'est pas pareil!
Réponse de le 30/12/2010 à 22:05 :
@ clodef: ah bon, parce que payer à A ou à B la même somme fait une différence dans le portefeuille du contribuable ??? Faudrait m'expliquer cette nouvelle théorie mathématique qui ferait que 1 euro d'impôt n'est pas égal à 1 euro d'impôt :-)
Réponse de le 31/12/2010 à 1:02 :
M. Patrick, si l'état à pour créancier un contribuable français, ce dernier va réinjecter cette somme en France, ce qui va avoir un impact positif sur le mécanisme de consommation et bien évidemment sur la croissance.

Si, nous avons des créanciers italiens, américains, chinois tout ce qu'on veut, quelle sera l'impact sur la consommation française et la croissance française ? Aucune !

Réponse de le 31/12/2010 à 1:08 :
Bien sur que cela change tous puisque au japon au final la dette passe de génération en génération. Alors que je peux t'assurer que le chinois qui a acheter une partie de la dette française il va pas attendre pour son remboursement et c'est la que tous change. Il y a d'ailleurs de très bon article qui ont été publie sur cette fameuse dette japonaise (qui atteint 200% du PIB et qui fait que le japon a une très mauvaise note).
C'est juste une question de mentalité.
Réponse de le 31/12/2010 à 21:37 :
@ Bilel75: La réalité nous a prouvé qu'une dette contractée aux US pouvait être "empaquetée" et revendue partout dans le monde. Croire donc que la France est à l'abri est une hérésie totale.
a écrit le 30/12/2010 à 19:32 :
Il manque une donnée très importante. Certes la dette publique japonaise est très élevée mais elle appartient a 95% aux japonais. C'est ce qu'on pourrait appeler une bonne dette.
Alors que la dette française appartient seulement a 30% aux français je crois.
Réponse de le 30/12/2010 à 19:57 :
@ nOon: argument fallacieux qui me fait penser à ceux qui voudraient nous faire croire qu'un coup de gourdin de la police à Paris ou à Toronto, fait moins mal qu'un dans un pays non aligné !!! Mais, c'est le contribuable qui appréciera à quelle sauce il préfère être mangé :-)
Réponse de le 31/12/2010 à 1:17 :
peut être bien mais tu ne peux pas attaquer la dette japonaise comme ca a ete la cas pour bien des pays européens puisque ca reviendra a ce suicider économiquement vu que la dette leur appartient.
Réponse de le 07/01/2011 à 1:11 :
en fait la dette japonaise a du faire appel à l'epargne etrangere ces dernieres années, car meme en etant locale, elle a quasi atteint les limites "physiques" du systeme si on peut dire, donc le japon doit vite redresser ses comptes car ses marges de manoeuvres sont ultra-limitées budgetairement.
a écrit le 30/12/2010 à 19:21 :
A la dette publique il conviendrait de rajouter la dette privée de chaque citoyen (par exemple très basse en Italie) pour connaitre le poids du fardeaux.
Et que faire de la dette des Länder en Allemagne (état fédéral) ou des communes, qui comme pour Berlin est très élevée aussi?
a écrit le 30/12/2010 à 18:24 :
L'Australie et la Nouvelle-Zélande, d'où provient la laine vierge parce que les moutons courrent plus vite que les bergers, semblent donc être aussi les pays où le contribuable courre plus vite que le politique :-)
Réponse de le 30/12/2010 à 20:56 :
PATRICKB ou l'art de parler pour ne rien dire.
Réponse de le 30/12/2010 à 22:07 :
@ alan john: l'humour fait aussi partie des choses agréable de la vie, mais je comprends très bien que quand on a évité l'école, on reconnaisse un bon mot :-)
Réponse de le 31/12/2010 à 8:39 :
"mais je comprends tres bien que quand on a evite l'ecole, on reconnaisse un bon mot." ces mots francais individuellement ont tous une signification; ensemble ils ne veulent rien dire.Quand a votre humour, il est plutot au ras des paquerettes.C'est le style almanach Vermot.Au moins, j'ai compris que vous essayez d'etre drole.
Réponse de le 01/01/2011 à 17:57 :
@ alan john: je sais que l'Internet n'est pas un modèle de littérature et que l'on tape sans se relire, mais il me semble qu'au nombre de fautes d'ortographes et de syntaxe que tu commets, tu as un problème beaucoup plus profond...qui se confirme quand tu nous dis ne pas comprendre les commentaires :-) Tu devrais donc nous payer pour les leçons du primaire que tu a séchées :-)
Réponse de le 02/01/2011 à 16:22 :
Et toi avec tes phrases qui ne veulent rien dire, ton triste humour qui ne fait rire personne , tes remarques se mauvais gout(genre tous les francais(sauf toi) sont des cons) et tes dictons douteux sur les Canadiens, ce n'est pas seulement ton Francais qu'il faut revoir mais ton education en general.J'ose esperer que ma syntaxe est superieure a la tienne, ce qui est facile, tu as raison pour les fautes, je ne me relie pas.
a écrit le 30/12/2010 à 18:15 :
Il faudrait savoir ce que contiennent les chiffres parce qu'au Canada où j'habite, il existe deux dettes distinctes (fédérale et provinciale). Celle du fédéral est en effet d'environ le chiffre annoncé, mais la dette au niveau provincial serait passée sous silence. En Ontario, pour environ 13,5 millions d'habitants, nous devons 65 à 70 000 euros chacun en additionnant les deux dettes.
a écrit le 30/12/2010 à 18:13 :
Si j'ai bien compris vous parlez uniquement "passif"
C'est quand même un peu réducteur
Pouvez-vous maintenant nous donner le montant de la richesse accumulée depuis des décennies grâce à nos ch'tis français?
Parce que sans ces éléments votre bilan est nettement déséquilibré!!!!

Réponse de le 30/12/2010 à 19:40 :
@ grosminet: ben, dans notre société, ce sont les pseudo-capitalistes qui engrangent les profits et le contribuable qui s'appuie les pertes :-) Alors pourquoi changer les éléments du bilan :-)
a écrit le 30/12/2010 à 17:32 :
pour la dette publique , j'ais eu cette année la deagreable surprise de voir ma pension retraite d'etre emputé de plus de 100 euros mois (prelevement direct de la CRAM et sur ma complementaire pour une pension de 1300 euros mois .esse normal??
Réponse de le 30/12/2010 à 18:17 :
Et si tu habites à l'étranger, la banque en France prélève 15 euros par virement quel que soit le montant !!!
Réponse de le 30/12/2010 à 19:13 :
Pour éviter les 15 Euros il suffit d'ouvrir un compte non résident auprès de la Société Générale (parce-que sans frais annuels)
C'est ce que j'ai fait, et je dépense l'argent quand je rentre au pays de temps en temps.
Réponse de le 30/12/2010 à 19:33 :
@ Expatrié: oui, mais quand on veut pas vivre en France ??? Et je crois que les banques, y compris la SG, prélèvent des frais de gestion en France...ce qui revient au même.
Réponse de le 30/12/2010 à 22:47 :
Avec le système SEPA c'est maintenant possible d'envoyer du pognon gratuitement en Europe (en tout cas de mon compte bancaire en Suisse ou je réside ça marche, juste une case a cocher sur le site avant le transfert). Pas besoin de compte non resident!!!!!
Réponse de le 02/01/2011 à 2:19 :
@ Tell: Ma banque (russe) a un correspondant allemand que ni la CNAV, ni Novalis ne reconnaissent et ces 2 organismes transfèrent donc l'argent à leur correspondant (la BRED) qui facture les 15 euros sans tenir compte du correspondant/partnaire allemand de ma banque. Ils proposent un virement en dollars américains sans frais (sauf que s'appliquent les commissions de change). Dans la mesure où les taux d'intérêt sur les dépôts sont nettement plus élevés en Russie et exempts d'impôts pour l'instant (parce que les Russes imitent de plus en plus les Occidentaux et on peut s'attendre à des changements en la matière), je suis toujours gagnant à avoir mon argent en Russie.
Réponse de le 05/01/2011 à 2:22 :
Avoir de l'argent dans une banque Russe (sauf la sberbank, banque d'Etat ou les banques occidentales officiant dans ce pays) est à haut risque. J'en connais qui ont tout perdu.
a écrit le 30/12/2010 à 17:20 :
Un peu bizarre comme article; il faudrait mettre en regard les richesses produites par habitants (PIB) ... ce n'est pas la même chose d'être endetté si on a beaucoup de revenus ou pas, pour faire un parallèle, sans doute un peu acrobatique, avec notre vie quotidienne.
L'endettement privé serait aussi à regarder pour comprendre les problèmes des pays
(cf Alternatives Économiques de janvier et son dossier sur la crise)
Réponse de le 30/12/2010 à 19:24 :
Bien vu, le poids et la stabilité politique d'un pays jouent aussi un rôle dans la confiance qu'on lui apporte. Les richesses naturelles, même si non exploitées, de même.
a écrit le 30/12/2010 à 17:00 :
L'endettement du contribuable et l'endettement du pays sont des chiffres qui ne veulent pas dire grand chose...

Ce qui compte c'est la capacité à rembourser et c'est ça que "regarde" les marchés : Un pays A peut avoir 10 000 milliards d'euros de dette et ne consacrer que 15% ses ressources fiscales au remboursement et à côté un pays B avec 100 milliards d'euros de dette et y consacrer 50 % de ses ressources fiscales au remboursement et bien les marchés vont plus avoir peur du pays B que du pays A et peut importe sa dette totale ou par habitant ce qui compte c'est sa capacité à rembourser... Mais je reconnais simplifier à gros traits dans cette explication...
Réponse de le 30/12/2010 à 17:23 :
c'est limpide comme explication !
Réponse de le 30/12/2010 à 19:21 :
Stormy je comprends que ce qui compte est la capacite a rembourser plus que la dettedu pays .La dette par contribuable ne veut pas dire grand chose(on pourrait calculer aussi la dette par hommes, par femmes, par enfants,etc).Je ne comprends pas votre exemple.Selon moi, les marches devraient craindre plus le paysa que le pays b ou alors je suis perdu
Réponse de le 30/12/2010 à 20:48 :
A Stormy - Vous avez raison : il en est des états comme des particuliers. Sagissant des marchés, il faut toujours y ajouter un élément psychologique. La confiance est plus grande à l'égard des pays anglo-saxons, plus aptes à affronter plus sereinement les grandes difficultés que les pays à dominance latine. Dans l'exemple que vous citez, la confiance sera plus grande envers les premiers qu'envers les seconds, même si les données sont inversées.
Réponse de le 13/02/2011 à 6:23 :
les marchés (de plus en plus mondiaux) vont peut etre comprendre que les pays anglo-saxons certes ont une croissance plus elevé (quoique l'Angleterre ...) mais aussi sont a l'origine de la crise systémique actuelle ....
a écrit le 30/12/2010 à 16:46 :
Je ne comprends pas bien.J'imagine que , pour obtenir vos figures, vous divisez la dette d'un pays par le nombre de ses habitants. Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi l'Espagne ou le Portugal sont-ils si attaques? Sont-ils dansl'impossibilite de faire face a leurs dettes et pourquoi? Ils semblent etre dans une meilleure situation que nousQuel est le rapport entre l'endettement du contribuable et l'endettement du pays? Merci d'avance
Réponse de le 30/12/2010 à 17:23 :
cela m'interesse aussi.
Réponse de le 30/12/2010 à 18:46 :
Je confirme, un complément d'information est nécéssaire sur le sujet!
Réponse de le 30/12/2010 à 19:30 :
@ alan john: jamais entendu parler du MacCarthysme ? jamais été à l'école où ce n'est pas au plus costaud que l'on s'en prend ?? jamais lu "selon que tu seras riche ou misérable ? etc... la nature humaine, pas plus.
Réponse de le 30/12/2010 à 20:45 :
pATRICKB . Plus je lis vos commentaires, moins je comprends vos elucubrations.Je ne suis pas pres a recevoir de lecons venant de vous alors comme on dit au pays de Joseph Mac Carthy, as far as I am concerned , you can get lost.Dialoguer avecvous est une perte de temps alors je vous fait une proposition. ignorons nous, tabernacle!
Réponse de le 30/12/2010 à 20:46 :
Quelques facteurs a prendre en compte lorsqu'on regarde la dette des Etats: richesses privees (l'Americain moyen est endette, alors qu'un Allemand, Japonais ou Francais epargnent), actifs de l'Etat (stock d'or, parts dans des entreprises, batiments, etc.), capacite a preleve des taxes. De plus on ne parle pas ici de l'endettement des villes (exemple: Berlin), de regions/etats (exemple: Californie).
Réponse de le 30/12/2010 à 22:10 :
@ aaaaa: restons simple et regardons nos impôts augmenter, parce que payer à Pierre ou à Paul ne fait pas vraiment de différence en bout de ligne pour les contribuables vaches à lait que nous sommes.
Réponse de le 13/02/2011 à 6:28 :
@Patrickb ... je croyais que tu vivais au Canada et que ton argent était placée en Russie alors "de quoi tu te meles" au sujet des impots Français ?
Avec Stephen Harper tu dois être heureux alors reste au Canada.
Réponse de le 04/10/2013 à 18:16 :
D'où vient tout cet argent

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :