Le plus gros détenteur de la dette américaine n'est plus la Chine, c'est...

 |   |  705  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
L'analyse de l'ex-trader Marc Fiorentino sur l'"arnaque américaine" de 2011. Découvrez qui a supplanté la Chine et le Japon pour le rachat de la dette des Etats-Unis. Stupéfiant !

Madoff était finalement un petit joueur. Avec ses 50 ou 60 milliards de dollars détournés, il n'a pas exploité toutes les possibilités de la fameuse chaîne de Ponzi... Face au tandem Geithner-Bernanke, nos nouveaux Robert Redford et Paul Newman dans ce remake de « l'Arnaque », il faut dire que la concurrence est rude. Décortiquons cette fraude massive car le montage est d'une subtilité perverse et d'une perversité subtile.

Commençons tout d'abord par un petit rappel : le Trésor américain et la Fed sont deux poches différentes du même argent... Même si la banque centrale américaine est indépendante, ses moyens sont les mêmes que ceux du Trésor américain. Quand la Fed perd de l'argent, et elle va perdre une fortune sur ses achats massifs d'obligations d'État avec la remontée des taux d'intérêt qui s'amorce, cette perte va directement, chaque année, s'imputer au déficit budgétaire américain, un déficit qui est déjà en lambeaux.

Que s'est-il passé en 2010 ? L'État américain, déjà en faillite virtuelle, a fait de la relance. Il a injecté des centaines de milliards de dollars dans l'économie qu'il n'avait pas. Ces centaines de milliards, le Trésor américain a dû les emprunter. Le problème, c'est que les Chinois ne veulent plus de ces nouveaux subprimes, ni les Japonais ni les pays du Golfe... Les ménages américains ont absorbé une partie de ces déchets napolitains pour placer une épargne récemment reconstituée. Mais cela ne suffisait pas. Dès lors, la Fed est venue prêter au Trésor américain... Mais la Fed et le Trésor, c'est pareil ! C'est de l'argent qui sort d'une poche pour entrer dans l'autre, avec deux poches qui, aujourd'hui, sont percées. On a appris cette semaine, sans surprise, mais tout de même avec effroi, que la Fed était passée devant la Chine et était devenue le plus gros détenteur d'emprunts d'État américains ! Fascinant, non ? L'administration Obama, qui voulait réformer les pratiques bancaires, fait ce qu'aucune banque, ni aucun escroc de haut vol, n'a jamais tenté. Il faut dire qu'ils n'en sont plus à une contradiction près : les vingt plus grosses banques américaines vont verser pour 2010 un montant record de rémunérations : 135 milliards de dollars alors qu'Obama devait briser Wall Street, l'appât du gain et les bonus. Michael Douglas a raison de dire en 2010 : « Greed is not just good, it's legal. » Passons.

Le problème de ce tour de prestidigitation, ô combien impressionnant, est qu'il ne pourra plus être utilisé en 2011. Vous allez comprendre pourquoi. Les taux montent. La Fed perd donc tous les jours de l'argent sur les 1.100 milliards d'emprunts d'État qu'elle a avalés. Elle va sûrement encore jouer la fuite en avant avec un QE3 ou un QE4 mais elle ne pourra pas continuer à absorber intégralement les besoins d'emprunt de ses collègues du Trésor. Madoff avait besoin que les marchés continuent à monter pour que son arnaque tienne. La crise de Lehman a mis sa belle pyramide à terre. Geithner et Bernanke ont besoin que les taux d'intérêt baissent pour qu'ils puissent continuer à faire voltiger les dollars sans que les spectateurs s'aperçoivent de la supercherie. Oui, mais voilà. Avec des matières premières en folie, du fait entre autres de ce « quantitative easing », des valeurs d'actifs qui montent sous l'effet de la spéculation, des banques qui reprennent leurs plus mauvaises habitudes, les taux grimpent. Doucement mais sûrement. Et il suffit que cette hausse s'accélère pour qu'on découvre que tout cela n'est qu'une gigantesque arnaque.

Mais alors, me direz-vous, si c'était aussi simple que cela, que fait la police ? La police, c'est-à-dire les agences de notation ou la SEC, est à peu près aussi sévère avec le Trésor américain et la Fed que la police tunisienne l'était avec la belle-famille de Ben Ali ! Notre duo d'équilibristes est aujourd'hui dans une fuite en avant qui ne peut que mener les États-Unis dans un mur. Bravo les artistes !

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2012 à 15:45 :
C'est comme si aux USA "on" n'avait jamais entendu parler de la loi Pompidou-Giscard de... 1973 je crois ?...
a écrit le 23/07/2012 à 15:00 :
Pas besoin de lire l'article, la réponse c'est la Fed, euh pardon, le contribuable de base américain, via la conso budgétaire (trésor/FED), enfin, celui qui contribue vraiment, donc qui n'a pas de conseiller fiscal, de prix de transfert, ni de paradis (enfin avec des coordonnées GPS) et à qui on fait croire qu'il existe des transferts sociaux, mais qui ne s'étonne pas pourtant du poids, croissant, de la dette de son pays...
J'ai gagné quoi ?
a écrit le 16/06/2012 à 15:53 :
Même scénario aux USA qu'en Allemagne avant la 2 ième guerre mondiale ?
a écrit le 14/04/2012 à 2:50 :
Les banques qui ruineront le monde.
Les seigneurs des finances.
a écrit le 02/03/2012 à 7:43 :
Conclusion : il ne reste plus qu'à créer une agence de notation européenne ou française !
Réponse de le 14/06/2012 à 10:24 :
C'est pas un problème de nationalité mais d'indépendance. Et dans le monde de la finance...
a écrit le 16/01/2012 à 23:44 :
Toute votre analyse se base sur le présupposé que la Fed et le trésor américains sont, pour reprendre vos termes, deux poches différentes du même argent.

C'est purement et simplement faux. Les revenus du trésor américain proviennent des impôts des contribuables tandis que les revenus d'une banque centrale provient des intérêts avec lesquels les banques lui rembourse ce qu'elles lui ont empruntés. Ce n'est absolument pas les mêmes sources de revenus et donc pas le même argent.
Réponse de le 23/07/2012 à 15:08 :
C'est que tu n'as rien compris... Quand la FED achète quelque chose, ça gagne ou sa perd... Comme tout le monde, elle établit un compte de résultats et un bilan. Le gonflement du bilan, c'est du portage. Si le compte de résultat fait ressortir une paume, ça s?agrège au budget fédéral. Même chose si c'est un gain. L'objet d'une banque centrale, n'est cependant pas de faire la culbute, ni du trading d'ailleurs. Bref, si la FED, fait du fric, c'est moins à demander au contribuable, toutes choses égales par ailleurs. L'inverse est vrai aussi. Et c'est la même chose avec la BCE au pro rata, je pense, des parts en capital, de chacun des états membres de la zone euro. L'argent ça se créé, les paumes ça se paye.
a écrit le 28/12/2011 à 10:58 :
Encore un article de Fiorantino qui démontre qu'il n'avait rien anticipé correctement de l'évolution des marchés de taux d'interet ( et le downgrade de la dette US par la police S&P n'a fait que de détendre les taux !!! ° ..................Faites l'inverse de ce que cet ex-trader croit deviner et vos chances de succes en seront augmentées.

a écrit le 24/12/2011 à 7:50 :
Ca n'a rien d'une nouveaute, le Japon fait ca depuis 20 ans. Et prouve qu'il ne faut pas s'attendre a une explosion a court terme. C'est d'ailleurs la "force" du systeme actuel : generer des bulles toujours plus colossales et toxiques pour annuler les precedentes. De ce fait, nous vivons normalement, avec des taux de croissance a 0~2%, les commerces sont ouverts, le chomage se stabilise avec une legere hausse, et meme quelques embellies ici ou la (sur une analyse trimestrielle). Mais bien sur ca aura une fin qui ne peut qu'etre dramatique: ruine et/ou guerre
Réponse de le 14/01/2012 à 10:23 :
"Ruine et/ou guerre", les 2 mon Général. Le retour de la barbarie à cause des intérêts du complexe militaro-industriel. Prochaine étape, la guerre Iran/US/Israël, d'autres certainement et une violence terrible.
a écrit le 11/09/2011 à 21:17 :
merci. Enfin un economiste qui dit clairement les choses, au lieu de participer à la gigantesque manipulation du grand public. Quand on sait que la Grèce subit une dette environ TRENTRE FOIS inférieure à celle des USA, on comprend mieux pourquoi agences de notation et média anglo-saxons s'acharnent à la pointer du doigt : pour détourner l'attention de leur propre faillite. Il est temps que les Européens ripostent durement face aux offensives économiques des spéculateurs britanniques et US, gare c'est bien d'une guerre économique mondiale qu'il s'agit.
Réponse de le 16/01/2012 à 23:50 :
La grèce a certes une dette trente fois inférieure à celle des Etats-unis mais ces derniers ont un PIB 50 fois supérieurs. De plus la grèce éprouve des grandes difficultés à faire rentrer l'impôt ce qui n'est pas le cas des Etats-unis. Dès lors, entre les deux il est logique que les investisseurs préfère de loin prêter de l'argent aux Etats-unis et non pas à la grèce. Ce n'est absolument pas le fruit d'une conjuration maléfique d'investisseurs anglo-saxons.
a écrit le 11/09/2011 à 10:13 :
Lundi ça va être un festival sur les marchés.....

La semaine prochaine, on en fêtera l'anniversaire dans quelques années....
a écrit le 15/08/2011 à 18:18 :
voilà une analyse honnête d'une situation explosive......
a écrit le 15/08/2011 à 4:35 :
l or qui monte d une facon braconnienne une autre escroquerie en parallele faire paniquer les gens garder le peut qui reste dans un lieu sur attender que la pousiere tombe pour mieux investire les escroqueries qui s enchenent c est pas fini
Réponse de le 14/01/2012 à 10:25 :
Je ne sais si exprès, mais j'aime bien la façon dont l'or monte d'une façon "BRACONNIENNE".
a écrit le 14/08/2011 à 14:56 :
Pas besoin d'être un grand économiste pour comprendre que vivre à crédit avec un déficit chaque année, ça ne peut durer qu'un temps et que l'heure des comptes sonnera un jour. Si un particulier ne peut le faire, pourquoi un état pourrait-il le faire ? la différence est qu'un état peut retarder l'échéance en imprimant de la monnaie, ce que font les USA. mais l'heure de l'échéance approche et il n'y aura qu'un seul payeur possible l'ensemble des contribuables, soit par l'inflation qui est un impôt sur le cash, soit par une hausse des impôts, soit par la confiscation des avoirs. Les méthodes pourront être différentes, les approches ''modulées'', en fin de compte la facture sera pour le cochon de contribuable.
a écrit le 14/08/2011 à 10:16 :
"un déficit qui est déjà en lambeaux." : qu'est ça veut dire?

"L'État américain, déjà en faillite virtuelle" : c'est quoi une faillite virtuelle?
"a fait de la relance" : faire de la relance, hmmm, ça aussi c'est une expression bien connue...

quant à comparer le Trésor et la Fed à Ben Ali : ridicule. Un article proche du niveau zéro.
a écrit le 12/08/2011 à 18:58 :
@CHIRS : vous n'avez rien compris. Contrairement à ce que Bernanke dit, l'or et l'argent sont la véritable monnaie. Convertir son PQ en métaux précieux, ce n'est pas un acte spéculatif, mais de préservation. Je n'ai jamais détenu d'actions de ma vie. Pas contre j'ai de l'or, et un minimum de monnaie fiduciaire. Je ne vois pas pourquoi je devrais attendre la dévaluation de mes EUR alors que je n'ai pas demandé la fin du standard or.

Si vous regardez le cours de l'or sur 10 ans, vous verrez qu'il permet de conserver son pouvoir d'achat, ce que vous dites est faux. De plus, c'est un acte subversif, car vous empêchez le système bancaire de jouer avec vos dépôts, le système de réserves fractionnelles leur permettant de faire bien plus que les montants que vous mettez à leur disposition. Vous vous assurez aussi de conserver votre argent : j'ai eu un compte Kaupthing bloqué pendant 9 mois, quand on vit une telle mésaventure on voit la banque autrement...
a écrit le 12/08/2011 à 14:01 :
OBAMA est sans doute le pire president que les usa ont connu depuis CARTER. Inexistant à l international et affligeant à l interieur...Bon courage.
Réponse de le 11/09/2011 à 21:18 :
.. c'est sûr, car il a commis une faute effroyable : accepter d'essayer de sortir du gouffre économique, diplomatique et culturel où l'avaient entraîné les républicains.
a écrit le 12/08/2011 à 13:42 :
C'est pas que je veuille exonérer Obama de ses responsabilités, mais je crois que face à Wall street, il est tombé sur un système face auquel il n'est pas à la hauteur. Pas assez puissant Obama, et pourtant il est Barack.
a écrit le 12/08/2011 à 13:21 :
c'est de la cavalerie presque !!!
a écrit le 12/08/2011 à 10:43 :
Comment les poches peuvent-elles être les mêmes quand la FED est un établissement privé ?
a écrit le 12/08/2011 à 10:26 :
Achetez de l'or disent certains.
Placement purement spéculatif qui n'est pas le meilleur sur une longue période.
De plus inutile à l'économie réelle, car placement non productif.
Trop amusant de voir les mêmes qui mettent les spéculateurs plus bas que terre être en fait eux-même des spéculateurs, à l'heure où les entreprises peinent à trouver des fonds.
a écrit le 12/08/2011 à 0:25 :
Bientot la fin du dollars et l'avenement de l'améro ..
a écrit le 11/08/2011 à 23:25 :
Achetez de l'or, des Napoléons, et magnez vous avant que la BNP et la Société Générale ne coulent...et entrainent avec elles les autres banques "françaises".
ACHETEZ DE L'OR.
Réponse de le 05/03/2012 à 14:04 :
Achetez de l'or... Achetez des graines plutôt et faites vous la main verte.
a écrit le 10/08/2011 à 12:49 :
Bon, c'est amusant d'autant plus que c'est vrai... mais pas tout à fait sous l'angle Fiorentino. En effet la Fed a une mission internationnale concernant le dollar alors que la BC s'occupe de la masse budgétaire américaine . Les missions sont différentes, peuvent dans certains cas se croiser mais les moyens à disposition sont distincts. La Fed intervient forcément sur des problèmes dollar ou sur la partie dollar du commerce international, il se trouve qu'elle est mobilisée par la difficulté dollar des USA et donc prête au nom de l'ensemble de la communauté dollar à une zone dollar par l'intermédiaire de son régulateur à savoir sa BC. La nuance est grande. Toutefois, c'est vrai le rapprochement rapide comme le fait Fiorentino peut prêter à amusement. Or le dollar n'appartient pas uniquement aux USA, il faut faire ce constat. Il s'agit d'une devise internationale que les USA gèrent avec l'approbation et les critiques des autres pays qui se résume -très rapidement- par les parités monétaires. On règle ainsi la masse dollar, ce qui impacte maintenant le budget américain, d'où l'éventuel besoin, activé ces temps-ci, d'une compensation. Les QE sont en ce qui les concerne des outils de nettoyage et le travail effectué est notable, les grandes banques américaines sont en position meilleure et je parlai hier sur ce fil des fusions possibles des 6 grandes banques-assurances en 3 entités fortes. C'est pourquoi le QE3 est nécessaire : une anticipation monétaire en partie remboursable. Maintenant, d'une manière générale, la matière monétaire est une abstraction d'esprit et l'on peut l'identifier à une arnaque si l'on mélange à tort les états et les particuliers, faute basique.
a écrit le 09/08/2011 à 20:10 :
A titre personnel, j'avais compris depuis longtemps !
Mon point de vue est que les subprimes ont été créées , pour trouver une solution temporaire à une panne de croissance, soit un plan social qui a duré quelques années, grâce à un outil appelé titrisation. Dès lors, il fallait trouver une autre innovation du 21éme siècle ! ET DEMAIN ESPERER QUE LA LOCOMOTIVE DE LA CROISSANCE SOIT AU RDV.
a écrit le 08/08/2011 à 18:09 :

blocage dans les ventes immobilieres pour bientot !!
a écrit le 08/08/2011 à 11:10 :
Bonjour,

Je vous conseil de lire Comprendre l'empire et Blythe Masters
a écrit le 07/08/2011 à 16:53 :
Les pertes de la banque fédérale dans ses prêts au trésor US ne sont pas inéluctables mais quasiment certaines. A la première remontée des taux (par exemple, à l'occasion de la baisse du rating de la dette US), la valeur des titres Trésor US détenus par la FED va baisser (à peu près à l'inverse des taux; par exemple si ce taux passe de 2.5 à 3 %, la valeur passera de 100 à 83). L'ennui, c'est que là on ne calcule pas en centaines (10²) de $ mais, comme au Japon, en unités de trillards (10 puissance 12) mais ici en $ !.
Réponse de le 09/08/2011 à 12:33 :
Mais non la boucle est bouclee, petit a petit la FED rachete toute la dette US, quand elle en detiendra 100% oh miracle elle disparaitra par un jeu de passe passe et d ecriture elle sera effacée....et ho p on repart pour un tours
a écrit le 06/08/2011 à 11:53 :

encore un economiste qui affirme que les taux obligataires us vont monter...
encore un donc qui n'a pas compris le but premier du QE (quantitative easing=achat des obligations par la fed): le but est justement d'éviter que les taux montent!!

demonstration: si le tresors emprunte sur les marchés, ceux-ci vont faire monter les taux car ils jugent le risque sur les bons us de plus en plus élevé.
si le tresors emprunte à la fed, celle-ci imprime les trillions voulus et peut à loisir les prêter au taux qui convient au trésors, par. ex. 0% ! puisque que son accès au cash est sans limite!!
a écrit le 25/07/2011 à 13:01 :
La critique est un acte facile, l'art c'est une autre histoire. D'autant qu'il ne faut pas oublier d'où viennent ces charmants produits financiers, par qui ils ont été imaginé et qui en a tiré le plus grand profit... Les hommes politiques héritent de la folie des banquiers qui ont répandu à grande échelle leurs produits vérolés ce qui a conduit à un marasme économique et financier planétaire. Et c'est pour éviter l'hémorragie que les états se sont endettés excessivement. Les pseudos "génies" de la finance ont eux aussi passé de nombreuses dépréciations d'actifs. D'ailleurs nous pouvons nous demander si ils sont aussi remarquable que leur réputation le laisse croire. Je dois reconnaître que c'est bien le cas, leurs actionnaires ont bien perdu de l'argent, mais les employés se sont enrichis. Et, ils remettent cela avec les dettes publiques.
Les réseaux d'influence favorisent la déréglementation et les petites affaires. Alors, qui sont les vrais artistes ? - L'administration Obama est contrainte de s'endetter puisque les recettes fiscales ont diminué. - Bien que choisir le désendettement de l'état est une solution complémentaire à la hausse des impôts, elle aggraverait le chômage qui subit de fortes tensions en raison de la faiblesse de l'activité économique. Mais, quelle importance ?
Réponse de le 03/08/2011 à 13:24 :
oui vous avez raison mais qui a permit de dereglementer le systeme bancaire ? qui a permit aux banques de s'éloigner de plus en plus de leur role de base qui est le financement de l'économie,qui n a reagit qu une fois que le desastre eut arrivé? Un singe tue quelqu un d un coup de fusil qui est le plus a blamer le singe ou celui qui lui a donné le fusil?
a écrit le 24/07/2011 à 21:11 :
Ne vous inquiétez pas, les US feront un RAZ de leur dette! la Grèce n'était qu'un dry run des US. En effet, finalement tout le monde accepte de perdre 20 à 30% pour conserver l'espoir d'avoir 70% dans 30 ans. Avec un peu d'inflation ils n?auront pas besoin d'attendre 30 ans pour rembourser... par contre je tiens a vous rappeler que l'Europe est le contienent le plus riche a titre privé par exemple en france : 320 Milliards d'Euros sur le Livret A, 1 450 Milliards + les actions + les biens immobiliers... le tout pour 14 000 Milliards d'euros soit 10 fois la dette de l'état Français ou 140 % la dette de l'état fédéral américain....les perdants a la fin cela sera nous.....
a écrit le 17/07/2011 à 23:03 :
.avec tout l'argent caché dans les paradis fiscaux ( plusieurs dizaines de milliers de dollars), et les banksters (j'ai pas dit gangsters) style j.p Morgan..Rockeffeller..Rothschild,Oppenheimer, qui sont proprios de Disney,Newscorp,Time Warner,Viacom,Général Electrique...et bien d'autres, ces cartels financiers ne vont pas lacher prise aussi facilement..ils sont les maitres du jeu ...jusqu'à quand ..là c'est une autre question!!! l'atterrissage chez les bisounours risque d'etre dur..et le réveil difficile pour tout le monde!!allez docteur bonne nuit!!
a écrit le 17/07/2011 à 13:45 :
Obama n'a fait qu'utiliser les outils dont il dispose actuellement, il a respecter la LOI de ce qui fait tourner le monde actuellement,: la LOI des banques et des golden boy est devenu incontournable, inamovible car l'ensemble des Etats ont basé leurs construction économique, politique et culturelle sur la LOI. Ainsi va le monde, il fallait penser avant au inconvénient de cette LOI car maintenant on est tous dans le même sac.
a écrit le 17/07/2011 à 10:42 :
"Notre duo d'équilibristes est aujourd'hui dans une fuite en avant qui ne peut que mener les États-Unis dans un mur. "

Non, ce qui se passe aux USA, pour en rester au court terme, vient de la crise de 2007 sanctionnée par les élections de 2008, qui a conforté la majorité Démocrate au Congrès et fait passer la présidence aux Démocrates. Présidence et majorité qui ont amené deux réformes politiques, et non économique, avec la loi Dobb et la réforme de la couverture santé. Sanctionnés par les élections de 2012 et un changement de majorité à la seule chambre de Représentants.

Ce qui se passe aux USA mène les USA aux élections de 2012 qui vont remettre en jeu majorités au Congrès et au Pouvoir Exécutif.

A comparer à la crise de la dette en Union Européenne où aucune élection ne peut changer quoique ce soit.

Analyser une crise politique sous son seul aspect économique, c'est ne rien comprendre aux USA. Pire, c'est se condamner à l'antiaméricanisme le plus primaire et son sempiternel "cette fois, les USA, c'est ter-mi-né!"
Réponse de le 17/07/2011 à 11:38 :
HR Comme si des élections faisait tourner la machine économique!drole de commentaire...
Réponse de le 17/07/2011 à 13:35 :
@Hr, tu crois ce que tu dis ou tu manques tant que ça d'infos ? Et la crise de 2007 elle vient d'où ? lol
a écrit le 11/07/2011 à 15:28 :
Le Trésor américain et le Fed sont donc les deux faces de Janus et la main gauche de la Fed a donné à la main droite du Trésor le pognon qu'il réclame . C'est bien ça ?

Prestidigitation , en effet , je comprend maintenant l'expression "tour de passe-passe" .
a écrit le 04/07/2011 à 10:28 :
La connivence des agences de notations Americaines avec les etats unis est dictée par des principes de sécurité nationale .
Qu'adviendrait il des etats unis si le monde commençait a speculer sur les USA !
Malheureusement personne ne s'en plain vraiment, parcequ'un decrochage brutal des USA aurait des répercussions dramatique dans le monde entier.
Le probleme majeur des Etats unis est l'attitude suicidaire des Etats unis qui au lieu de gerer leur pays en bon "pere de famille", joue en "All in" façon poker "Texas Holden". mais ont il vraiment le choix ? n'est ce pas deja trop tard.*
Le reve Americain est en train de se transformer en cauchemar Americain .
L'endettement public explose, l'endettement privé n'a jamais était aussi grand, la situation des etats Americains et des villes est dramatique avec des etats en Quasi faillites qui ne peuvent pas aider des villes en quasi faillites, elles aussi .
La classe moyenne est en déliquescence. Le congres ne peut pas prendre de bonnes decisions parcequ'il est gangréné par les lobbys des grandes entreprises, qui font voter des lois a leur profit, les infrastructures du pays sont obsoletes , L'education nationale Americaine est delabrée . (cf l'amerique qui tombe de Arianna Huffington).
Au secour !!!!
Réponse de le 17/07/2011 à 10:30 :
Je vois que le rêve de "La fin de l'empire américain" est toujours là.

Dans vos rêves.
Réponse de le 21/07/2011 à 18:54 :
L'état du Minnesota est déjà en faillite depuis 3 semaines.
Réponse de le 28/07/2011 à 14:30 :
Et la Grece depuis 1 an... Vous voyez la paille dans l'oeil du voisin sans voir la poutre dans le notre.
Réponse de le 29/07/2011 à 7:58 :
Rombo...le problème c'est qu'il faut comparer ce qui est comparable. La Grece est matraquée aujourd'hui par les agences de notation en amont et les marchés en aval. Alors que es USA sont protégés, c'est évident. Mais il ne pourront plus tenir comme cela. Si demain (ce qui est déjà entrain de se produire) les Chinois et les Japonais n'achetent plus du crédit américain leur tour de passe passe FED/TRESOR ne tiendra pas longtemps. Les USA ne vont peut être pas s'écrouler mais tous les signaux sont aux rouges.
Réponse de le 12/08/2011 à 6:13 :
@Rombo : mais qui parle d'un Empire grec aujourd'hui ? La "fin de l'empire américain" ça veut pas dire que le continent va couler comme une Atlantide ! Juste qu'il va y avoir un sérieux rajustement (comme en Russie en 98, par ex, avec PIB divisé par 2, épargnants ruinés et espérance de vie diminué de quelques années...mais le pays s'en relevera, y'a qd même de bonnes bases (peuple éduqué et travailleur, bon pays etc.).
a écrit le 04/07/2011 à 8:07 :
Un déficit de $ 3.800 milliards pour les USA, soit 3.500 milliards d'Euros, et la France 1.800 milliards d'Euros, c'est une blague. Non, non les USA sont à $ 220.000 milliards de Dollars d'endettement c'est pas la même chose, et leur dette se creuse encore chaque mois grâce à la FED. Au salon du Bourget Airbus a eu 2 fois plus de commande que Boeing, c'est pour dire la méfiance de certain acheteur à l'égard des USA, qui payent la guerre en Irak et en Afganisthan, passons sur la mascarade du 11 septembre 2001, le complexe militaro-Américain est ruiné, ainsi que les USA tout entier, Arnold a donné le coup de grâce à la Californie. La ruine des USA PROGRAMME PAR LA FED ET CONSORE. La messe noire est dite.
Réponse de le 04/07/2011 à 10:06 :
@ Patrick ,
Le deficit officiel des USA est de 14294 Milliards de dollars, plafond fixé par le congrés.
je partage completement l'analyse de Marc Fiorentino.
je vous invite a lire 2 livres qui donne une vision plutot realiste de la situation des Etats unis .
Le premier est la fin du dollars de Myret Zaki et le deuxieme est L'amerique qui tombe de Arianna Huffington (fondatrice du Huffington post).
La situation des etats unis est connue par de nombreux initié, mais tout le monde regarde ailleurs, parceque personne n'a vraiment interet a ce que cette situation ne degenere vraiment ou trop tot.
Il faut espérer que la fin du dollars comme monnaie de reference se fasse en douceur et sans trop de casse .
de facto on assiste de plus en plus dans le monde a une baisse des transactions commerciales internationales en dollars au profit de monnaies nationales tel que le real bresilien et en yuan chinois.
Mais la preponderence du dollars est encore trop importante.
Esperons qu'un jour, une monnaie composite, constituée des plus fortes monnaie mondiale viennent supplanter le dollars, trop risqué et trop avantageuse pour les etas unis .
Réponse de le 01/08/2011 à 20:48 :
on en veut pas de ta monnaie composite internationale ! ça sera la meme merde au niveau mondiale.

vive le retour a la souverainneté et le droit des peuples a disposé d'eux mêmes.
retour au monnaie nationale, et on imprime nos billets et chaque banque nationale prete a taux 0 (zero) a leur pays, et un organisme internationale d'accord, pour éradiquer les paradis fiscaux.
Réponse de le 05/08/2011 à 8:07 :
Bravo le capitan, avec un programme comme celui-là, on file droit dans le mur ! Retour aux monnaies nationales ? Depuis quand ont-elles disparu, si on n'excepte le cas de l'euro ? La suprématie du dollar n'a jamais eu pour condition la disparition des monnaies nationales... Certaines monnaies ont plus de pouvoir que d'autres tout simplement parce qu'elles sont adossées à des États qui sont plus forts que les autres, au plan économique, politique ou militaire. Il faut donc créer des institutions qui, à l'échelle internationale, vont éviter que ces États n'abusent de leur position, comme ce fut le cas des États-Unis récemment. D'où la proposition de Makeawish de substituer au dollar une devise internationale basée sur un panier de monnaies nationales. Enfin, prêter à taux zéro, laissez-moi rire ! Avez vous déjà entendu parler "d'inflation" ? Si ce genre de pratique peut se justifier en temps de crise, et encore ("trappe à liquidité"), en aucun cas cela ne peut constituer une règle de politique monétaire, dans la mesure où c'est une incitation à la croissance incontrôlée de la masse monétaire. Sauf que, en France, comme on ne connait plus l'inflation depuis plus d'une décennie, on oublie ces choses là...
a écrit le 30/06/2011 à 6:19 :
Il s'agit d'un point de non retour avant longtemps pour les USA, ils ont fait marcher la planche à billet avec au moins un dollar faible à la clé. En europe, on doit pouvoir agir en titrisation des dettes étatiques, rachetées par la BCE afin de dévaluer l'euro de manière compétitive et sortir des logiques d'emprunt sans limite. La valeur d'une monnaie n'est pas concrète, on le sait, c'est l'environnement de stabilité socio-économique qui y concourt et l'Europe avec sa profonde diversité et ressource globale peut supporter une initiative financière de rétablissement à 30 ans sans dommage dés lors que des règles de surveillance des économiques seront ensuite scrupuleusemeent appliquées ( dont endettement réservé exclusivement à l'investissement productif). L'euro plongera quelque peu à - 30^% en six mois mais reviendra au pair par rapport au dollar des les mois suivants et les dettes pressantes seront derrière nous. Servons nous de l'exemple américain mais en le maîtrisant et en projetant des sorties industrielles novatrices.
a écrit le 29/06/2011 à 19:05 :
Je ense que cet économiste de renom ose dire les choses; mais quid du futur? du dollar, de l'euro, de lunion européenne? Voici mes pronostics:
Les bourses vont à nouveau s'effondrer prochainement (1an ou 2) lorsque les dettes des Etats (USA Grèce et autres) ne pourront plus être remboursées; les plans d'austérité ne parviendront pas à éponger ces super-dettes, et alors il faudra bien que les prêteurs banquiers acceptent la triste vérité: ils devront renoncer à recouvrir une partie des creditsd accordés; et alors, la machine financière à bout de souffle ne pourra que constater l'effondrement du système pour ne laisser que ruines et ruinés.
Réponse de le 04/07/2011 à 14:54 :
Si les ruines se sont ceux la meme qui speculent a outrance,tant mieux.Apres il yaura des dommages collateraux comme les petits actionnaires qui ont prit des portefeuilles sous les conseils avises de leurs banquiers. Mais si c'est pour mettre fin a ce systeme malsain alors tant mieux
a écrit le 27/06/2011 à 18:53 :
Achetez de l'or vite !! Lorsque les monnaies disparaitront car elles ne valent déjà plus rien, seul l'or qui a déjà prouvé sa valeur depuis 5000 ans d'histoires et de civilisations humaines, restera.
a écrit le 27/06/2011 à 18:14 :
Pourquoi utiliser des mots aussi forts: "arnaque", "Madoff" .
La FED et le tresor américain sont deux institution publiques d'un pays démocratique et ne font pas d'enrichissement personnel.
Réponse de le 27/06/2011 à 22:26 :
Vous allez bientot découvrir pourquoi....
Réponse de le 11/07/2011 à 20:17 :
j'espère que c'est ironique, car sinon vous vivez chez les bisounours. vu les sommes en jeu : plus milliers de milliards de dollars rien que pour les états-unis, pas étonnant que les politiques et les multinationales du monde entier se servent sans pitié dans l'énorme gateau sans rien laisser au peuple.
Réponse de le 13/07/2011 à 7:14 :
La FED n'est pas une institution public mais un consortium de banque privée !
Faite une recherche et ouvrez les yeux
Réponse de le 17/07/2011 à 13:37 :
"ne font pas d'enrichissement personnel." pour écrire cela sais-tu qui est aux commandes (actuelles et passées) de ces deux institutions ?

a écrit le 07/06/2011 à 6:49 :
Votre commentaire est ancien il faut l'actualiser;j'ai donné mon point fe vue sur FB ce matin concernant le problème grecque
a écrit le 06/06/2011 à 6:42 :
Pas tout a fait d'accord sur la soit disante baisse des taux.

La Fed maintient son taux directeur a 0.25%,soit un niveau 5 fois moindre
que celui de la BCE(1.25 %) et le meme niveau (ou proche)
que celui du Japon et du Royaume Uni.
De plus ,un scenario de taux directeurs negatifs n'est pas impossible.
Ce qui signifie que ceux qui veulent conserver une position '"liquide"
devront accepter d'en payer le prix,sous forme d'une "penalité".

Pour ce qui est du cout des matieres premieres et donc des variations de prix,
cela devient compliqué à analyser compte tenu du nombre de facteurs en jeu.
La Chine est mariée malgré elle avec le dollar.Elle ne peut plus s'en passer.
Elle achete ses matieres premieres en dollars
et vend ses produits finis ,essentiellement a l'export, et en dollar.

Elle a donc interet a ce que le "pouvoir d'achat" du dollar sur l'or se maintienne
car il est lié au pouvoir d'achat du dollar sur le petrole.
La Chine est droguée au petrole exterieur...
Comme elle est droguée aux exportations sans lesquelles elle ne peut plus respirer,tant d'un point de vue economique que politique.

In fine,les revolutions technologiques successives sont de nature deflationniste.
Les nouveaux produits IT rendent les anciens produits obsoletes (voir Ipad2)
et obligent les fabricants a brader leurs stocks qui doivent tourner de plus en plus vite.
Nos concepts classiques de l'inflation devront donc etre redefinis a l'aube du monde des robots qui fabriquent des robots qui fabriquent des produits automatisés en quantité infinie....
Réponse de le 25/06/2011 à 23:26 :
Je ne partage pas votre point de vue sur la Chine :

1/ La Chine a diversifié progressivement ses réserves de changes en devises autres que le dollar US pour justement ne pas trop en dépendre. "our currency, your problem" John Connally

2/ Les approvisionnements de la Chine en pétrole ne dépendent pas que de pays "amis" des USA : le Soudan, l'Iran, la Russie sont des fournisseurs pour la Chine, et si les Chinois essayent de ne pas trop dépendre ni de la Russie ni des USA pour leur sécurité énergétique, ils ont une alliance "anti-OTAN" avec la Russie.

3/ La Chine a recentré son économie sur le marché intérieur pour absorber les surcapacités de son industrie après la crise de 2008 et les récessions qui ont suivi. C'est plutôt nous qui dépendons d'elle par nos importations...

4/ Les "robots qui fabriquent des produits automatisés en quantité infinie" sont une visions assez irréaliste dans un monde FINI aux ressources qui ne sont pas inépuisables ni forcément renouvelables.
Réponse de le 12/07/2011 à 21:42 :
@ Zorbi: tout à fait d'accord, les Chinois ne sont pas idiots et ont diversifié. La preuve, c'est qu'on les voit investir partout (leurs dollars). Ils achètent l'Afrique, l'Amérique du Sud et même l'Europe. Pas la peine donc d'apprendre par coeur votre géographie pour le Bac parce que cela va changer rapidement :-)
Réponse de le 01/08/2011 à 20:56 :
les Chinois detiennent une masse consideragle de billets U.S., en echange de leur nonmise en circulation pendant longtemps les marches textiles et jouets, etc... leur ont été cédé d'abord en Amerique du Nord et puis Europe ensuite, recemment, sachant l'issue finale proche, il convertisse ces bouts de papier en valeur reelle, en achetant des terres.
a écrit le 18/05/2011 à 20:43 :
que pensez dsk de cette attitude ?
a écrit le 09/05/2011 à 20:15 :
Les technocrates de l'Etat américain et le petit monde qui gravite autour (les banquiers, les économistes...) escroquent leur propre nation et les autres nations du monde de façon insidieuse!
a écrit le 29/04/2011 à 15:54 :
Au delà de leurs apparences, les Usa ne sont plus qu'un pays de mendiants
Réponse de le 27/06/2011 à 3:18 :
Un peu de respect pour les mendiants
Réponse de le 01/08/2011 à 20:57 :
pitié pour les mendiants, cobayes malgré eux de la plus grande escroquerie de tout les temps
a écrit le 28/04/2011 à 0:20 :
Cher Monsieur Fiorentino,

Je vous écoutais il y a deux ans sur BFM (que j'ai quitté lorsqu'elle a prêté une antenne complaisante aux maisons de bourse): je découvre donc votre visage.
Quand mettra-t-on en prison Bernanke et Geitner non pour le reste de leur vie, non pour 150 ans mais pour l'éternité ?

Ce qui me stupéfie c'est la grande complicité mondiale des gouvernants : aucun d'entre eux pour attaquer devant la cour internationale de La Haye, par exemple.

Vous souhaite un solide canot de sauvetage (de mon Titanic, oui : c'est moi) lors du naufrage cataclysmique devenu inévitable

Jean LENOIR
a écrit le 28/04/2011 à 0:08 :
Marc tu as tout faux avec tes petites lunettes intello a 1 Franc:
1.L'etat US a tjrs ete le plus gros detenteur de la dette US
2. Il n'y aura pas de QE3 comme tu as du le constater aujourdhui d'apres Ben
3. Et qu'on fait les Europeens? ... la meme chose injecter des milliards
Va te rhabiller, amateur ou si tu as une solution : ben vas y on t'ecoute
Réponse de le 25/06/2011 à 23:33 :
Oui priez car seul le Seigneur dans sa grande miséricorde pourra sauver les USA... ah attendez Jésus me dit que le budget militaire US est à peu près la moitié du budget mondial, il se pourrait que l'armée américaine suffise, si elle est encore capable de gagner une guerre... Corée, Vietnam, Somalie, Afghanistan, Irak, Libye... la dernière nette victoire Américaine remonte à 1945, et encore, grâce à l'URSS !

Allez en paix et ne méprisez pas votre prochain, il se pourrait que celui-ci soit meilleur que vous ne le croyez.
a écrit le 27/04/2011 à 19:33 :
Pétrole, tu nous coûte encore plus cher que ce que l'on croyait .
a écrit le 27/04/2011 à 9:39 :
ça fait froid dans le dos !!!!!
a écrit le 09/03/2011 à 18:34 :
Dans la même lignée que votre analyse, je recommande vivement le dernier livre de Franck Biancheri "Crise Mondiale- En route pour le monde d'après", dont voila un extrait :

"La crise, parce qu?elle n?a pas été anticipée par les dirigeants de la planète, a acquis sa propre vitesse de développement. En 2009, les efforts financiers, sans précédent historique, des États-Unis, de l?Europe, de la Chine, du Japon et d?autres pays n?auront permis que deux choses : anesthésier les corps sociaux des différents pays afin de retarder une violente réaction politique et sociale et sauver les grands établissements financiers sans les réformer. Tout cela s?est effectué au prix d?un endettement insupportable des États, de la transformation d?une partie très importante (autour de 30 %) de l?économie mondiale en « économie-zombie » (c'est-à-dire ne survivant que grâce aux aides publiques directes ou indirectes ou bien grâce à la manipulation des règles comptables) et d?une méfiance croissante des opinions publiques occidentales vis-à-vis de l?ensemble des classes dirigeantes suspectées à juste titre de n?être que les représentants des intérêts financiers les plus puissants. Parallèlement à ces phénomènes très visibles, et in fine de court ou moyen terme, la crise incarne d?autres tendances séculaires modifiant profondément l?ordre du monde que nous connaissons comme en particulier cette (re)montée en puissance de la Chine et de l?Inde, et la fin d?un monde occidentalo-centré. La décennie qui s?ouvre va être le théâtre de l?interaction de ces deux « temps » de la crise qui, tout en étant bien entendu corrélés, ne sont pas identiques. Les tendances séculaires peuvent être considérées, à l?échelle d?une décennie, comme des données, c?est-à-dire comme des phénomènes auxquels on peut se préparer sans pouvoir réellement en affecter le déroulement alors que les autres phénomènes (dont les durées varient entre 2 à 5 ans en moyenne) peuvent au contraire être directement affectés par les décisions humaines (celles des dirigeants et/ou celles des peuples). [...]"

La suite sur http://www.leap2020.eu/La-premiere-moitie-de-decennie-marquee-essentiellement-par-une-dislocation-geopolitique-mondiale_a5883.html
Réponse de le 19/04/2011 à 18:00 :
Laisser moi citer Pierre Bourdieu :
"Pourquoi employer un jargon particulier et particulièrement difficile qui rend souvent votre discours inaccessible à la grande majorité.
N?y-a-t?il pas une contradiction à dénoncer le monopole que s?octroient les experts et à le restaurer voire l?imposer dans le discours qui le dénonce."
Valable pour l'article et certains commentateurs !
Vive la vulgarisation scientifique et faire comprendre au plus grand nombre ce que les USA font subir au monde entier !

Réponse de le 04/06/2011 à 6:11 :
Euh.. déjà citer Bourdieu qui a échoué en tout est une étrange leçon. n particulier sur la prolifération des termes de jargon : "apprenant" , "professseur des écoles" pour élève et instituteur.
Réponse de le 06/06/2011 à 17:42 :
Clair ! Message reçu ! Mais parlons économie ! Toutes mes excuses !
a écrit le 28/02/2011 à 16:19 :
mais qui nous dit que les taux vont monter ? meme avec 5% d'inflation, rien mais rien du tout ne nous dit que la fed ni la bce ne vont monter les taux, ces derniers temps l'inflation avait deja depassé "le seuil" mais rien ne s'est passé, à chaque fois une bonne excuse est avancée, comme ne prendre en compte que l'inflation persistante, l'inflation long terme, l'inflation hors energie et produits agricoles, ou meme aussi eviter de casser le redemarrage economique, bref que de la manipulation, c'est qu'il faut aider les banques et les fonds de pensions à gagner toujours plus, sinon ils s'ecroulent, hors à chaque nouveau gain, un effet de levier est utilisé pour augmenter les mises sur les marchés( car rien n'a été fait pour empecher cela) et donc voilà les banques centrales piegées par les grands financiers à devoir les aider à gagner toujours plus sous la menace de l'effondrement total, mais plus on attend est plus plus ça empire, bref dites "bonjour inflation à la zimbabweland !" nous sommes entrées au royaume des rendements dans l'obligataire privé et des dividendes, du 5%,6% du 8% ! tant que les taux restent bas, les coupons du tresor ne s'envolent pas et restent à plat et donc forcement plus personne n'en veut, car sinon l'etat americain va direct(et pleins d'autres etats) à la faillite vu le poids croissant du service de la dette; on peut donc dire que principalement c'est la dette des etats qui dirige en realité la politique monetaire et non le besoin de contenir l'inflation, le systeme a devié depuis longtemps, il est devenu inarretable c'est la fuite en avant. 5 ans que je dis "achetez une ferme, et un stock d'or".
Réponse de le 01/03/2011 à 11:44 :
Bien vu, même si je préférerais que vous ayez tort !
Réponse de le 09/05/2011 à 19:54 :
Eh oui vous avez raison! L'Etat qui se disait le plus Friedmanien et orthodoxe, rigoureux dans ses finances était en fait silencieusement Keynésien à outrance! Et aujourd'hui c'est sa dernière heure!
a écrit le 26/02/2011 à 21:48 :
je pensai que lire rendait plus intelligent, là c'est le contraire, je n'ai rien compris, il écrit bien c'est surement magnifique.
a écrit le 26/02/2011 à 19:51 :
La finance est une affaire trop sérieuse pour être laissée aux spécialistes auto-proclamés. N' importe quel paysant vous dira que quand la main droite prête à la main gauche pour payer son dû, il faut mieux vendre ailleurs, ce que le marché va bientôt comprendre...
a écrit le 25/02/2011 à 14:53 :
Je ne suis
a écrit le 24/02/2011 à 8:24 :
Encore un exemple de plus que la finance mondiale marche sur la tete.
Lire le livre: L'Anarchie Financière Mondiale: paru aux Editions Edifree sur Internet.
a écrit le 23/02/2011 à 15:23 :
La fed n'est moins qu'une mafia. Elle ne joue plus son rôle depuis longtemps. Et nos politiques et banquiers nous mentent tellement, mais cela aura quand même une fin. Si tout le monde occidental est en faillite, ce seront les chinois les maitres du monde, si la révolte n'est pas encore passé d'ici là. Car les chinois ne veulent plus de cette vie, ils veulent du travail, des logements, des droits etc...... et vivre comme en occident. Bref des changements énormes en perspectif. Cela explique aussi que le G VAIN n'arrive à rien, et que les banquiers ont toujours la main. C'est toujours eux qui mènent la danse au niveau mondiale. En plus avec ce qui se passe actuellement la spéculation doit rapporter un max. Ils nous ont mis dans une sale situation ( je parle des politiques de ce monde cupide)
Réponse de le 24/02/2011 à 4:25 :
plus pour longtemps ...
a écrit le 23/02/2011 à 3:18 :
Hmmm des tours de passe passe Américains cela me rappelle quelque chose ... les quelques milliers de dollars en questions sont ils décomptés de la dette Américaine (60% du PIB ???) ou sont elles comme les subprimes en train de naviguer de tour de passe passe en tour de passe passe ......
Réponse de le 24/02/2011 à 4:27 :
Pardon "milliers de milliards de dollars"
a écrit le 23/02/2011 à 1:09 :
Monsieur Marc Fiorentino croit nous expliquer le fonctionnement du monde en regardant son nombril.
En réalité il utilise des outils obsoletes pour analyser des problemes nouveaux.
Si vous ne comprenez pas les problèmes actuels alors taisez vous.
Arretez de repeter ce qui se dit dans les journaux anglo saxons.
Réponse de le 01/03/2011 à 15:45 :
C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures recettes !
Réponse de le 06/03/2011 à 10:49 :
Monsieur Pseudomon
Je ne peux juger de l'article de Monsieur Fiorentino. Par contre votre commentaire est sans intérêt. Sauf si vous avez la capacité de nous éclairer de votre "savoir". En êtes-vous capable ?
Réponse de le 15/08/2011 à 4:27 :
totalement raison c est l ipnose sioniste
a écrit le 20/02/2011 à 10:01 :
Bonjour,

Merci pour cet article.
En complément, je vous invite à lire :
- Comparaison : qui détient la dette des USA et de la france
http://immobilier-finance-gestion.over-blog.com/article-comparaison-qui-detient-la-dette-des-usa-et-de-la-france-65090115.html

Cdt,
LC
http://immobilier-finance-gestion.over-blog.com/
a écrit le 10/02/2011 à 9:35 :
Il est évident que les Américains abusent de la situation. Ils profitent de la situation du dollar pour vivre à crédit sur le dos du reste du monde. Finalement les Chinois se font avoir car ils achètent de la dette qui deviendra sans valeur. Actuellement le machiavélisme américain atteint des sommets qui mettent en péril les finances mondiales. Je pense qu'il faut donner une coup d'arrêt. C'est là où l'on peut regretter l'absence d'une Europe plus puissante. Mais il n'y a pas que sur le plan financier que nos amis américains abusent. En matière de concurrence internationale ils font la pluie et le beau temps. Le beau temps pour eux et la pluie pour les autres bien sûr ! Alors il est grand temps de revenir à des pratiques plus raisonnables avant que le prix à payer ne soit trop cher.
Réponse de le 10/02/2011 à 13:40 :
@ Démosthène: faux ! Si tu regardes bien, tu verras que les Chinois invetsissent massivement en Amérique latine, en Afrique et même en Grèce et au Portugal. Je ne crois donc pas qu'ils aient des montagnes de dollars qui vont leur rester sur les bras en cas de défaillance des États-Unis.
a écrit le 10/02/2011 à 6:57 :
Au contraire voila encore un grand coup de maitre de la part de Bernanke. Il relativise les pertes que vont se prendre les Chinois. Quant aux pertes de la Fed sur son portefeuille d'obligations du tresor, est ce que ca a vraiment une importance? La Fed n'a qu'a d'imprimer des dollars pour couvrir son deficit. Et a la limite, elle peut meme s'arranger avec le Tresor US pour afficher un excedent.
a écrit le 10/02/2011 à 5:55 :
Bravo Mr Fiorentino pour vos analyses réelles sur la santé du monde ,j' apprécie beaucoup la justesse de vos analyses mais hélas on vous voit trop peu dans les débats économiques à la TV ,vous devez agacez les biens pensants qui tentent par tous les moyens de nous démontrer par des analyses souvent erronées que la crise est passée !
Réponse de le 12/02/2011 à 15:09 :
Ce n'est pas à la TV que vous devez chercher des analyses un peu réfléchies, mais à la radio et dans les journaux.
a écrit le 09/02/2011 à 23:02 :
Vous avez tout à fait raison M. Fiorentino. Mais ceci n'est qu'une partie des décisions catastrophiques de la Fed. Que dire des taux à 1% pendant plusieurs années, qui ont eu pour conséquence une bulle immobilière énorme, dont l'explosion a plongé le monde dans une récession profonde en 2007-2009 ? Que dire de l'absence totale de supervision de la Fed, qui a laissé les banques proposer des prèts "subprimes" plus que défaillants ? Que dire du rachat de 1450 milliards de crédit immobiliers sans doute pourris par la Fed, rachats fait dans l'opacité la plus totale, les détails de ces rachats étant "secrets", malgré les plaintes de Bloomberg ? Que dire du comentaire d'un membre de la Fed qui aurait préféré des rachats de bons du trésor pour, je cite "injecter des liquidités dans le système bancaire", favorisant ainsi les banques au détriment de la population, ce qui est proprement scandaleux ? Il y a tant à dire sur la politique totalement irresponsable de cette banque centrale. Il faudrait plusieurs pages, voire un livre complet. Le sujet de votre prochain livre ?
Réponse de le 10/02/2011 à 12:45 :
Un livre ? Mais il existe déjà ! "les secrets de la Réserve Fédérale" de Eustace Mullins

http://www.amazon.fr/secrets-R%C3%A9serve-F%C3%A9d%C3%A9rale-Eustace-Mullins/dp/2355120315/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1293751911&sr=1-1
a écrit le 09/02/2011 à 19:49 :
A votre avis, qui briguerait un autre mandat au FMI quand on voit ce qui va arriver ???
Réponse de le 10/02/2011 à 17:06 :
Probablement pas Strauss khan, mais on peut imaginer qu'il envisage un autre point de chute !!!
a écrit le 09/02/2011 à 19:31 :
La Tribune.
Vous avez encore oublié mon commentaire. J'ai écris le même à la Tribune de Genève et il est paru immédiatement. Vive la presse bolchevisée française !
Le Rescapé de la Bombe
Réponse de le 10/02/2011 à 9:30 :
Pourquoi ces insultes ? Votre article me semble avoir été publié ! Vous tenez vraiment à dévaluer votre opinion ? Comment croire quelqu'un qui réagit de cette façon.
Réponse de le 10/02/2011 à 13:30 :
Fremen. Avant de commenter il faut savoir de quoi on parle. L'article paru n'est pas celui dont je parle. Je vous signale aussi, ne pas être le seul à être souvent censuré.
Le Rescapé de la Bombe
Réponse de le 12/02/2011 à 20:27 :
Rescapé mais avec des séquelles !
Réponse de le 13/02/2011 à 17:23 :
Marc12. J'avais expliqué la raison de ce pseudo; mais ce message a aussi été censuré puisqu'il concerne une des vérités françaises dont l'état (droite et gauche)ne veut pas parler. Désolé de vous décevoir, mais je n'ai aucune séquelles Le Rescapé de la Bombe
Réponse de le 30/05/2011 à 2:47 :
bolchevisé ! hé mecton la guerre froide est terminée par contre la guerre de l impérialisme américain contre la france ne l est pas cf les derniers mots de Mitterrand qui était bien placé pour le savoir ! et les menées de la CIA sont bien actuelles elles !
a écrit le 09/02/2011 à 19:03 :
J'apprecie la neutralite du journaliste.
a écrit le 09/02/2011 à 18:25 :
N'oubliez pas que le dernier mot appartient à la politique et non aux marchés, en tout cas c'est ce que montre l'histoire économique: création FED,Création Gold Exchange Standard, Bretton Woods Jamaïque.. Croyez vous que ce seront traders, financiers et autres joueurs qui décideront. Il y aura nouveau Système Monétaire International et l'anticiper est une chose, mais le bâtir reviendra aux puissances politiques du système monde.
Réponse de le 09/02/2011 à 19:07 :
puisque les financiers sont aussi à la tete de la politique non ?
Réponse de le 10/02/2011 à 5:49 :
tout dépend quand, où et ds quel système...politique, revisitez le passé
a écrit le 09/02/2011 à 18:11 :
Très bon article, mais rappelez-vous: Cela fait plus de 65 ans que les américains (leurs décideurs et collabos européens) prennent les 95% des humains qui ne sont pas citoyens des USA, plus une grande partie de leur population pour des "cons" et ça continue. En fait c'est nous qui payons pour les âneries US. Il ne peut y avoir de fin à ce scénario que si une notoriété planétaire, comme le Général De Gaulle mettait vraiment les "pieds dans le plat". J'avais pensé à Mr Poutine, mais il me semble qu'il s'est fait coiffé par un "collabo"businessman russe nommé Medvedev. Les institutions planétaires, FMI, ONU doivent quitter le sol américain; une nouvelle gouvernance mondiale doit être initiée et un boycott total doit être mis en place à l'égard des récalcitrants. On peut faire aux USA ce qu'ils font à Cuba. Je vous garantis que la population américaine ferait rapidement le nettoyage nécessaire et se débarrasserait des quelques milliers de salopards qui ont trahi leur Constitution, mis l'Humanité entière en danger et font honte au Général Eisenhower qui le 21-01-1961 avait mis son pays en garde. J'ai vécu pendant 21 ans en Amérique où j'ai toujours de bons amis. Ainsi je sais de quoi je parle et ne suis surtout pas anti-américain.
(Seulement anti-connerie)...Très amicalement...Un Terrien concerné
PS:Ce que j'écris est faisable et je me suis même permis de l'expliquer dans un écrit impubliable qui a le titre de mon nouveau pseudo...Le Rescapé de la Bombe
Réponse de le 11/02/2011 à 5:58 :
à La TRIBUNE : votre censure ,constante, comme vous l'ont déjà fait d'autres , me fait chier et démontre votre ......... BYE
Réponse de le 14/02/2011 à 14:34 :
incognito. Veuillez préciser ! Ce commentaire s'adresse à La Tribune ou à moi. Que ce soit à l'un ou à l'autre, ou aux deux; c'est plutôt nul...Le Rescapé de la Bombe
a écrit le 09/02/2011 à 17:38 :
À voir:
http://www.youtube.com/watch?v=SkWbyB47CXk
a écrit le 09/02/2011 à 17:32 :
Pourquoi croyez vous que DSK ne fera pas un second mandat ??? Etre acteur sans avoir les moyens d'agir d'une telle cata doit être difficile à supporter...
a écrit le 09/02/2011 à 17:18 :
M. Fiorentino est sans doute un assez bon vulgarisateur, un tantinet provocateur, mais ce n'est pas forcément le meilleur pédagogue. Lisez plutôt Nassim Nicholas Taleb, ou allez sur le blog de Jorion, ou lisez René Passet.

En ce qui concerne Taleb, ce dernier avait prévenu la Soc Gen que tous les modèles mathématiques habituellement utilisés par les grandes banques et autres fonds d'investissement présents sur les marchés en matière d'appréciation des risques de pertes étaient... faux. Coïncidence pour le moins curieuse c'était quelques semaines avant que n'éclate l'affaire Kerviel qui a révélé d'autres risques et d'autres erreurs. Le fait est que ce n'est pas parce que ça a toujours fonctionné qu'un jour, crac rideau, circulez il n'y a plus rien à voir, que cela ne se produira pas. Et c'est précisément ce qu'on a vu avec la crise financière US. Le problème est que pour sauver tout le système à quelques exceptions près, la FED a pris des risques ahurissants (le fameux quantitative easing). Le risque de perte sur les obligations US qu'elle détient augmente en effet avec la hausse des taux, puisque dans ce cas les obligations qu'elle détient se déprécient et viennent détruire son capital; un peu comme la BCE avec ses rachats de dettes grecque ou irlandaise, qu'elle a ramassé au pair. C'est la raison pour laquelle, la création d'un fond de stabilisation parait être plutôt une bonne idée à la condition que ce fond soit doté de fonds propres ou équivalents permettant d'amortir des dépréciations comptables éventuelles sur des actifs qui viendraient à décoter. Le fait est que tout le développement US depuis le début des années 80 (donc le nôtre par ricochet) est fondé sur des théories néo libérales pour l'essentiel erronées; l'endettement et la spéculation (donc l'impression d'enrichissement monétaire) en étant les deux pivots. On est donc à la recherche de très bons pilotes permettant de faire atterrir le zinc dans lequel on est embarqué qui semble à bout de course prêt à se scratcher. D'où sans doute la passion de certains pour les voyages en avion, sans doute des heures de training nécessaires avant le démarrage des grandes discussions qui engageront notre avenir.
Réponse de le 09/02/2011 à 22:56 :
Le fameux "black swan" dont vous parlez n'est que la traduction vulgarisée de la théorie des grandes déviations, ou "évènements rares", développée depuis plusieurs dizaines d'années, et formalisée notamment par S.R.Srinivasa Varadhan. Cette théorie est enseignée dans tous les masters de probabilités qui se respectent. Si les financiers ne connaissent pas cette théorie, ils ont vraiment des lacunes impardonnables.
Réponse de le 13/02/2011 à 10:30 :
Bah justement cette theories n est pas enseignée en France, j en sais quelque choses j ai fait il y a 5 ans le famauex master à Dauphine ... Depuis 2008 il n existe plus ..fermé...Il aurait pu le fermer avant que je le fasse... Pour la petite histoire Varadhan n' a lui meme fait que reprendre le principe d'evenement rare et de hazard insoluble demontrer par le grand mathematicien B Mandelbrot dont Taleb a été eleve... Rendons à Cesar ce qui est à Cesar....
a écrit le 09/02/2011 à 16:41 :
Je ne comprends pas cette phrase : "Les taux montent. La Fed perd donc tous les jours de l'argent sur les 1.100 milliards d'emprunts d'État qu'elle a avalés. "
En quoi la FED perd-elle de l'argent ? Si elle a prêtée à 3% et que les taux remontent disons à 5%, elle ne gagne "que" 3%/an au lieu de 5%. Où est la "perte" ?
Réponse de le 09/02/2011 à 17:11 :
Elle perd d'abord en capital, les oblig qu'elle détient décotent car les nouvellement émises par le Trésor US, le sont à des taux supérieurs.
Réponse de le 09/02/2011 à 17:12 :
La FED a acheté des bons du Trésor à 3%, admettons. Si les taux montent à 6%, la valeur de son stok de bons du Trésor se dépréciera de 50% (je schématise). Si la FED garde ce stok et attend son remboursement par le Trésor, vous avez raison, elle ne perd rien. Si elle le vend elle sera obligée de constater une perte. Il ne s'agit là que de règles comptables et c'est toute la question. La FED doit elle passer en écriture la moins value latente? ou bien s'agissant de la signature de l'Etat US, laisse-t-elle ses bons su Trésor à leur valeur d'achat dans ses livres.
a écrit le 09/02/2011 à 16:37 :
Ohlà ! M. Fiorentino ! Vos prédictions iconoclastes sont souvent foireuses. Je préfère vos bouquins, mélange de SAS et de Paul Loup Sulitzer.
En voilà une révélation fracassante. Et voilà plus de vingt ans que le Japon en a la pratique. Il ne s'en porte pas plus mal. Êtes-vous sûr que l'obligation de dépréciation s'applique à la FED ? Après tout si elle porte les bons du Trésor jusqu'à terme je ne vois pas pourquoi elle serait obligée d'enregistrer une perte purement comptable. C'est ce que ne cessent de réclamer les assureurs, mais que le lobby des banques fait refuser afin de faire du business sur les dérivés de crédit. Après tout ce ne serait pas idiot : vous pouvez déduire vos moins values latentes vous ? C?est le privilège des Etats de « faire marcher la planche à billets ». Enfin, celui des Etats forts avec une économie puissante. La France a abandonné ce « droit » avec la loi de 1973 qui interdit au Trésor « de présenter ses propres effets à la Banque de France ». Et a priori pas question de le rétablir du temps de la BCE. Enfin, pas encore. Donc je ne vois pas d?effondrement et suis plutôt de l'avis de certains internautes qui pensent que les USA renforcent considérablement leur industrie. Et leur marché d'actions. Et puis si les taux montent, les contrats sur marché à terme ne sont pas faits pour les chiens.
Réponse de le 09/02/2011 à 17:07 :
Les normes comptables évoluent même du côté US (GAAP) avec en effet des rapprochement avec les normes européennes (IFRS). Mais ça concerne les crédits bancaires et les dérivés de crédits (compensation sous conditions).;

Les bonds et les actions sont à valoriser au prix du marché car la fair value n'est pas discutable sauf cataclysme, ce qui est arrivé en 2008 et 2009; mais ce sont les banques européennes qui ont été dispensées de la comptabilisation en fair value de certains titres, pas les banques US si je me souviens bien.
Réponse de le 09/02/2011 à 17:12 :
Autrement dit: vous avez aimé la bulle des subprimes et , qu'on en remette une bonne dose vous plait ,car l'on continue idem comme avant 2008 et vous allez être aux anges ... BRAVO !!! (aux innocents,les mains pleines ! )
Réponse de le 10/02/2011 à 0:33 :
il y a une différence entre Banque centrale et banques commerciales ou d'affaires. Il y a une différence entre Bons du Trésor et subprimes titrisés.
a écrit le 09/02/2011 à 16:30 :
Et alors ! C'est pas la première fois dans l'histoire qu'un état a bout de souffle créé de la Monnaie à partir de rien. Il est rare de trouver un qui ne l'a pas fait ! Même la virtueuse Allemagne l'a fait dans les années 1920. Et la conséquence est toujours la même l'Inflation. Dans un environnement mondialisé, la "saturation" de nouvelle monnaie apparait plus tardivement car l'irrigation est plus longue. Les flux s'orientent vers les pays émergents et quand ils seront saturés crach ! Quand ils n'auront plus confiance dans le dollar et bien comme tous les pays qui ont fait tourner la planche à billet, il faudra créer une nouvelle monnaie sur une base réaliste pour restaurer la confiance... Le signe de cette perte de confiance quand la Chine ne pourra plus soutenir l'alignement yuan dollar. Les investisseurs voudront lacher à tous prix leurs dollars pourris contre du yuan chinois et ce sera la bascule finale et la fin d'un monde occidental pour autre chose... L'euro dans tout ça avec sa politique vertueuse ; pas grand chose, le dindon de la farce une fois de plus ; ou au mieux une frêle bouée dans un océan déchainé. Vers 2017 ce sera la gueule de bois !
a écrit le 09/02/2011 à 15:22 :
Le mécanisme que Marc Fiorentino nous a décrit là n'est rien autre que les bases de la prochaines crise pour 2012-2013-2014. Si nous ne savons pas quant elle aura lieu nous savons par contre déjà qu'elle aura lieu. Moralité: surtout ne pas placer d'argent en bourse actuellement le risque deviendra vite trop important.
a écrit le 09/02/2011 à 15:08 :
Vous avez oublié de dire, les Etats unis et le monde entier dans un mur. 2008 était une petite crise!!!!!!!!!
a écrit le 09/02/2011 à 15:05 :
en toute logique le $ aurait du s'effondrer... non?
Réponse de le 09/02/2011 à 16:02 :
He oui. Mais pourtant...
Réponse de le 09/02/2011 à 16:28 :
Le $ ne s'écroule pas parce que c'est la monnaie de référence (il a remplacé l'or depuis 1973). Comme disait un secrétaire du trésor américain : "le dollar est notre monnaie et c'est votre problème". C'est pourquoi la Chine, L'URSS ... veulent changer cela par un panier de monnaie. Tout le monde évite l'effondrement brutal du $ pour éviter l'effondrement économique mondial. Je pense qu'il y a coordination pour écrouler progressivement le Dollar, sinon c'est les américains qui tirent les ficelles et cela finira mal ! (mais ça finira mal quand même - mais moins mal si il y a coordination)
a écrit le 09/02/2011 à 15:05 :
Taieb avait prévenu la Soc Gen que tous les modèles mathématiques habituellement utilisés par les grandes banques et autres fonds d'investissement présents sur les marchés en matière d'appréciation des risques de pertes étaient... faux.

Coïncidence pour le moins curieuse c'était quelques semaines avant que n'éclate l'affaire Kerviel qui a révélé d'autres risques et d'autres erreurs.

Le fait est que ce n'est pas parce que ça a toujours fonctionné qu'un jour, crac rideau, circulez il n'y a plus rien à voir, que cela ne se produira pas. Et c'est précisément ce qu'on a vu avec la crise financière US.

Le problème est que pour sauver tout le système à quelques exceptions près, la FED a pris des risques ahurissants (le fameux quantitative easing). Le risque de perte sur les obligations US qu'elle détient augmente en effet avec la hausse des taux, puisque dans ce cas les obligations qu'elle détient se déprécient et viennent détruire son capital; un peu comme la BCE avec ses rachats de dettes grecque ou irlandaise, qu'elle a ramassé au pair. C'est la raison pour laquelle, la création d'un fond de stabilisation parait être plutôt une bonne idée à la condition que ce fond soit doté de fonds propres ou équivalents permettant d'amortir des dépréciations comptables éventuelles sur des actifs qui viendraient à décoter.

Le fait est que tout le développement US depuis le début des années 80 (donc le nôtre par ricochet) est fondé sur des théories néo libérales pour l'essentiel erronées; l'endettement et la spéculation (donc l'impression d'enrichissement monétaire) en étant les deux pivots.

On est donc à la recherche de très bons pilotes permettant de faire atterrir le zinc dans lequel on est embarqué qui semble à bout de course prêt à se scratcher.

D'où sans doute la passion de certains pour les voyages en avion, sans doute des heures de training nécessaires avant le démarrage des grandes discussions qui engageront notre avenir.
Réponse de le 09/02/2011 à 15:26 :
Nassim Nicholas Taleb
a écrit le 09/02/2011 à 15:05 :
Depuis le temps, Pierre Jovanovic le dit haut et clair depuis 2008, sur son blog. La méthode quantitative de la Fed, à la madoff, va créer la chute du système financier mondial. Ce n'est pas un scoop, car Pierre Jovanovic nous assène la vérité tous les jours, il nous explique entre autre comment la Fed a racheté la dette US afin de cacher les déficits abyssaux des Etats. La Fed est la seule à acheter des actions à Wall Street pour faire grimper les indices.
La fin est proche, les banques vont être emportées dans un tourbillon destructeur, nous aurions du les nationaliser quand il était temps!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 26/06/2011 à 11:03 :
Plutôt que de nationaliser les tricheurs et les employés honnêtes sans distinction, il aurait mieux valu appliquer la JUSTICE pour tous les banksters mafieux, dirigeants, cadres, actionnaires, traders... en les utilisant utilement pour réparer leurs méfaits.

Le mécanisme de morcellement des responsabilités dans la finance actuellement me fait penser irrépressiblement à la chaîne de responsabilités individuelles qui a abouti à la Shoah : chacun obéissait docilement aux ordres sans se poser de question sur l'objectif ultime. Tous coupables par la lâcheté. Et nous aussi par notre passivité.
a écrit le 09/02/2011 à 14:33 :
Il suffit que la Fed imprime des $ pour continuer cette mécanique bien longtemps.
Le prix sera de l'inflation, ce qui n'est pas la fin du monde prédite par cet article
a écrit le 09/02/2011 à 13:52 :
Il est évident que Mr Fiorentino a raison (donc :la tribune!) Et cela finira comme il se doit ! Mais ,la course en avant peut encore durer longtemps car c'est comme l'Histoire des "dettes que l'on laissera à nos enfants(?)". Depuis que l'on nous dit cela ,on doit déjà en être à nos petits-enfants! Et , il y a une question qui mérite réponse ( Si la Tribune veut bien relayer ,bien sûr!) : Puisque tout le monde a des dettes ; tous les états ; toutes les provinces ; toutes les régions ; tous les lands ; tous les départements ; toutes les communes ; Tous les Citoyens de tous les Pays , puisque même chaque chinois a (parait-il?) une dette d'environ 265 euro ; Donc ,il n'y a que des dettes ! Quel est ce Mécène qui possède cette fortune pour prêter tout ce fric aux "humains" ??? De toute façon , toutes ces dettes existent-elles vraiment .... car , si demain c'est vraiment le "cataclysme " (qui arrivera bien un jour !) qui viendra encaisser les dettes ??? . Ne serait-ce pas une simple excuse pour nous faire payer des ""intérêts""!?!? . ---Qui me donnera la réponse ??? merci d'avance .
Réponse de le 09/02/2011 à 14:53 :
la reponse est simple et terriblement cynique ils (nous dans le tas) misent tous sur un conflit suffisament important pour relancer l'économie , remettre a zero ou presque les compteurs de la dette et resoudre les problémes sociaux .Passé un certain point c est la seule solution qui restera
Réponse de le 09/02/2011 à 15:12 :
Bingo, vous avez trouvé : faire payer des intérêts ! qui en bénéficie : les banques avec de l'argent qu'elles créent. D'où l'intérêt des dettes (avec jeu de mot): A qui profite le crime (sinon à elles)!
a écrit le 09/02/2011 à 13:49 :
trader privé, je suis 100% d'accord avec mr fiorentino....cette mecanique va faire monter les marchés , ainsi que les matiéres premiéres qui va étre la prochaines bulles qui va faire le crack 2012 et voir le dj a 5400 pts .

bon trade a tous
a écrit le 09/02/2011 à 13:19 :
Marc Fiorentino aurait raison si les capacités d'innovation, et de projection culturelle, militaire et marchande des US faiblissaient. Mais qui a fait Facebook et Google, qui contrôle le réseau internet et le GPS qui sont les infrastructures clefs du monde moderne? let's be realistic, Mark
Réponse de le 09/02/2011 à 14:12 :
Avec ces 4 trucs-là vous dites qu'ils ont fait le bonheur des hommes ?! j'en doute ?! mais qu'importe : Il faut parfois porter un regard sur l'histoire qui nous apprend qu'il y a" grandeur et décadence" cela fut une répétition dans l'histoire : la dernière n'est pas très loin : ROME ! Et,demain,les USA cèderont leur "Leader-chip" au suivant... la Chine ? ou .... réfléchissez S.V.P.
Réponse de le 09/02/2011 à 21:24 :
je ne dis pas qu'ils ont fait le bonheur des hommes, je dis qu'ils contrôlent le monde, pour l'instant. Maintenant pour le futur tous les empires finissent toujours par s'écrouler, en effet...mais cela prend quelquefois des siècles, voilà ce que l'on voit dans l'Histoire lorsqu'on la regarde avec attention et sans préjugés
Réponse de le 10/02/2011 à 18:32 :
à tiresias . En général la décadence va bcp + vite que la montée vers la grandeur , je crois même Toujours ! Bonne soirée
a écrit le 09/02/2011 à 12:41 :
Primo, la FED n est pas un banque d Etat au sens européen du terme, elle est adossée au mega banque privee des USA
Deuzio, les taux ne remonteront pas avant que la croissance industrielle des USA tourne a plein et et que l industrie se modernise encore pus
Tertio, les USA se replace rapidement dans de nombreux secteur mondiaux grâce au gain de productivité et si besoin quelques mesure de buy america
En conclusion, l argent de la FED des américains sera en grande partie reinvesti aux USA. Il pourront ainsi renouvelle leur capitaux investi
Le capitalisme est pragmatique c est une certitude. Le pari de Bernanke c est faire repartir le business aux USA, et il va sans doute y arrive
Le pragmatisme du capitalisme est indubitable
Réponse de le 09/02/2011 à 13:23 :
Vous rêvez !!!
La faillite du système bancaire mis en place par les grandes banques privées n'est plus qu'une question de temps...
La vraie question c'est qu'allons bous faire après l'effondrement de ce système frauduleux et esclavagiste
Réponse de le 09/02/2011 à 13:32 :
N'importe quoi ! tout montre que l'argent de la FED est directement investi dans les pays émergents: c'est ça le pragmatisme du capitalisme : faire la différence pour le business entre des pays avec des progressions de croissances de 10% et des pays à risque (planche à billets) et avec des PIB bas (USA).
"la FED n est pas un banque d Etat au sens européen du terme, elle est adossée aux megas banques privees des USA" : Vous avez tout à fait raison, mais c'est justement là le problème: la FED donne de l'argent "gratuit" aux banques qui sont ses actionnaires pour qu'elles puissent se refaire une santé sur le dos des contribuables américains, c'est bien là l'arnaque qui est décrite dans l'article.
Réponse de le 12/02/2011 à 15:02 :
Les banques privées sont les actionnaires de la Fed ??? Vous etes sûr ? C'est quoi cet énorme scandale ? C'est possible ça ?
Réponse de le 13/02/2011 à 17:38 :
plus je lie les commentaires, plus je m'y perd, une evidence apparait toutefois, les US domine le monde depuis 1945 ! je vois mal les US perdre le controle sasn rien faire. N'oublions pas que c'est l'armée la plus puissante au monde, et seuls les intérets US sont importants....à méditer
Réponse de le 22/04/2011 à 0:05 :
Lisez et relisez "les secrets de la FED" de mullins.
a écrit le 09/02/2011 à 12:33 :
N'est ce pas la meme chose en Europe avec la creation d'une entité qui va acheter les dettes des banques (invendables) et celles qui en découlent des etats qui ont renfloués ces dites banques pour notre bien etre !Pourquoi ,n'avoir pas laisser couler ces banques puisque de facto , pour garantir les dépots des clients c'est l'etat qui sait endetté donc nous tous ;par contre les banquiers se donnent des bonus encore maintenant .Belle vie pour certains !
Réponse de le 09/02/2011 à 13:08 :
qui sait ? En tout cas ce qui est sur c'est que des fautes comme ça ils n'en font pas encore..... confondre le verbe être et savoir.....bravo
Réponse de le 09/02/2011 à 13:18 :
c'est l'etat qui c'est .excusez .
Réponse de le 09/02/2011 à 14:28 :
Toujours pas, mais pas loin.
Réponse de le 14/02/2011 à 17:29 :
"c'est l'état qui s'est", je l'aide parce qu'il n'y arrivera pas je pense
Réponse de le 22/04/2011 à 18:02 :
moi je l'aurais écrit comme cela:
l'état qui sait endetter ;o)
a écrit le 09/02/2011 à 12:01 :
La FED créé du $ à partir de rien. Le prête à l'Etat US qui le dépense. Et qui remboursera peut-être. Quelle importance? La FED ne mettra pas l'Etat US en difficulté. Ils sont montés sur le même bateau. Le cas échéant ils couleraient ensemble. La seule victime? la réputation du $. Qui ne tombera pas tant que les investisseurs continueront de croire à l'agressivité et la brutalité US. Et un peu d'inflation dégonflera la dette de l'Etat US. De même qu'elle dopera les exportations US. J'ai tort?
Réponse de le 09/02/2011 à 12:37 :
Votre commentaire est interessant et peut etre avez-vous raison.Mais preter de l'argent que l'on a pas a quelqu'un qui est en cessation de payement(dette americaine) me parait quand meme fou.Si ce que dit Mr Fiorentino est vrai, ca risque d'exploser.S'il peuvent s'en sortir comme vous le dites, alors ils sont tres malins mais j'en doute.
Réponse de le 09/02/2011 à 14:40 :
ca depasse tout ce que j ai pu imaginer je trouvais suspect ce flot de dollars pour alimenter la dette américaine et j imaginaire une bombe inflationiste mais la c est bien pire la Fed et la dette américaine est son propre client !!!! pour mémoire le coulage de la Barrings en 1995 par un trader fou était du a un schema similaire où la banque etait son propre client mais la c est ramené à un pays et qui plus est des USA!!! excusez du peu !!!! Si le dollar est abandonné pour l EURO comme monnaie d echange internationale parce que le dollar ne vaut plus rien c est juste la fin économique des USA et le raz de marée qui va suivre va faire passer 2008 pour une vaste rigolade !!!
Réponse de le 09/02/2011 à 15:13 :
désolé pour l'ortographe et la syntaxe cet article m a vraiment perturbé ! mes excuses aux lecteurs
Réponse de le 09/02/2011 à 15:16 :
Mes excuses aux lecteurs pour l'ortographe et la syntaxe cet article m'a vraiment pertubé
Réponse de le 09/02/2011 à 20:09 :
@ arcesilas: je crois que les US n'ont plus guère de marge de manoeuvre. Avec un taux de chômage aussi élevé, laisser filer l'inflation conduirait à une situation socio-politique tunisienne. Le dollar a aussi déjà été largement dévalué. Quant aux ologations américaines, je ne suis pas certain que les Chinois continuent d'être preneurs. Il y a un économiste russe qui prévoyait dans les années 80 l'éclatement des US vers 2012. A suivre.
a écrit le 09/02/2011 à 11:26 :
Comme d'habitude, Marc Fiorentino est l'un des rares qui fait des analyses correctes de ce qui se passe réellement. Les conséquences de la politiques de la FED sont déjà inscrit dans l'histoire (il suffit de voir comment les états qui ont mené de telles politiques monétaires - planche à billet - ont finis !) Et les conséquences commencent à se faire sentir : Tunisie, Égypte .... : par l'affut de capitaux fournis "gratuitement par la FED" vers la spéculations des matières premières et des produits alimentaires pour se prémunir de la chute du Dollar : le système se mort la queue et ne peut qu'engendrer une spirale d'effondrement.
a écrit le 09/02/2011 à 11:22 :
Pourquoi ne pas également parler du fonds européens de Stabilisation qui relevé de la même arnaque grossière et pour lequel tout le monde s'est félicité.

il est temps de revenir aux fondamentaux. il est temps de d'abandonner nos vieilles chimères. ni le Keynesianisme, ni l'Etatisme ne remettrons l'Europe sur le chemin de la prospérité.
Réponse de le 26/06/2011 à 11:11 :
Vous avez raison, seul le socialisme a visée environnementale est viable pour tous à moyen terme.
a écrit le 09/02/2011 à 11:00 :
Cette article donne froid dans le dos.C'est la faillite des USA que MR Fiorentino predit. S'il a raison, la crise de 2008 nous paraitra bien douce. Et les bourses continuent de monter.Comment se fait il que le SEC ne reagisse pas? Pourquoi le FMI, L'OCDE et les dirigeants mondiaux ne tirent pas la sonette d'alarme? Quel est l'avis de La Tribune?Mr Fiorentino a peut etre tort?
Réponse de le 09/02/2011 à 11:39 :
Comme le nomme précisément Marc Fiorentino : "C'est l'arnaque du siècle" avec la complaisance de tous ce petit monde que vous nommez. Au début, je pensais que ce n'était que des incompétents, mais je crois de plus en plus que s'il y en a qui le sont, certains savent très bien ce qui se passe, mais ne fond rien parce que c'est trop tard et ce n'est pas leur intérêt de le dire, en profitant au maximum de leur position: comme les entreprises qui délocalisent et qui savent très bien qu'à long terme il perdrons leurs clients occidentaux puisque ceux-ci n'ont plus de travail et donc plus de pouvoir d'achat. Autres arnaques qui sont aussi en cours : manipulations des cours des matières précieuses (or, argent ...) anormalement bas : qui ne reflètent pas l'offre et la demande et aussi la réalisation de vrais-faux lingot d'or (en tungstène) par les USA.
Réponse de le 09/02/2011 à 18:04 :
Lire Zerohedge.com. et Vive les démocraties occidentales hein ?
Réponse de le 11/02/2011 à 8:35 :
vrai faux lingots d'or en Tunstène. de quoi s'agit il précisement?
ne serait ce pas de l'intox?
Réponse de le 11/02/2011 à 10:02 :
@jlennesser : en effet, des lingots ont été trouvé à Hong-kong et en allemagne qui étaient en tungstène (même densité que l'or) et plaqué Or. Quand je dis des vrais faux lingots (et arnaque) c'est que ces lingots sont estampillé par les USA (et qu'il faut certain moyen pour réaliser ces lingot) C'est lié avec l'autre arnaque des cours de l'or et de l'argent et le fait que la FED refuse depuis des années un inventaire du stock d'or à Fortknox. Tout cela pour dire que Maldoff n'est qu'un petit joueur par rapport à toutes les arnaques en cours de la part de la FED et de ses associés : les banques US.
Réponse de le 11/02/2011 à 11:46 :
je ne suis pas expert mais je suis pratiquement sur que le tungstène n a pas le même poids que l or a contrario du plomb
Réponse de le 11/02/2011 à 13:16 :
@mordrakheen : masse volumique de l' or : 13900 kg/m3 masse volumique du: tungstène : 13900 kg/m3 (la même masse volumique, ce n'est pas pour rien qu'ils ont choisi ce matériau). Pour info: découverte récente de lingot d'argent en plomb (masse volumique argent = 10500 kg/m3 ; plomb = 11350 kg/m3) plus facile à identifier.
Réponse de le 11/02/2011 à 13:31 :
si en effet, il parait que le marche est fait de tout un tas de lingots constitues a partir d'un alliage de differents materiaux pour augmenter la valeur du lingot.
devinez d'ou viennent ces faux lingots ?
il parait meme que les banques qui nous font croire que les lingots qu'on achete sont soigneusement gardes dans des coffres bien securises, les re-vendent en fait tellement la demande d'or est forte.
Réponse de le 11/02/2011 à 16:37 :
@annyeong : en effet, les USA sont obligés de trafiquer les cours de l'or et de l'argent pour éviter l'afflux de capitaux vers ces valeurs de refuge traditionnelles et éviter de la chute logique du dollar (ou plutôt sont rôle de valeur refuge). La manipulation, c'est de vendre virtuellement des lingots d'or (ou d'argent) sous forme de papier (non physique) et de donc faire baisser les cours ou du moins les maintenir bas. Le problème, c'est quand les détenteurs de ces papiers veulent leur lingot en retour ! ou que la demande est trop forte d'où ces faux lingots !. Dernièrement une banque américaine a due payer une forte amende: non seulement elle n'a pas pu fournir les lingots mais en plus elle faisait payer, au possesseur des lingots, la location des coffres les protégeant. D'où l'arnaque que je dénonce : lorsque l'ensemble des personnes possédant ces papier vont demander leur lingots, ça sera un méga Madoff .
Réponse de le 12/02/2011 à 22:26 :
La solution existe, revenir à une finance saine, une finance basée sur l'actif.
La finance Islamique.
Réponse de le 13/02/2011 à 16:23 :
ce n est pas important tout ce qui est rapporté dans cette page
Réponse de le 14/02/2011 à 4:17 :
Le FMI, l'OCDE et les dirigeants mondiaux avaient ils prédis la chute de l'Argentine ?
Allez une prédiction pour 2012: 1 euro = 2 dollars et un baril de pétrole a 90 euros ....
Réponse de le 14/02/2011 à 12:39 :
Bonjour à tous ,

je sais la situation est grave , dramatique , mais je n'ai pas pû m'empêcher,j'ai piqué une crise de fou rire .

Question : est ce que les récents évènements en Afrique du Nord ont un lien avec la situation financière des usa . Autrement dit , les usa essaieraient ils de nous créer des problèmes de faire pression sur l'Europe pour obtenir quelque chose ?
Réponse de le 15/02/2011 à 14:33 :
Voici une chaîne de Ponzi d'enfer pour votre considération,
mon cher Marc:

Les banques françaises et allemandes achètent de la dette
souveraine grecque (tout en sachant que le pays est
insolvable, le trucage des livres de compte étant un secret
de polichinelle) à 3, 4, 5, 6 %, eh oui, et puis elles vont
à la BCE et avec cette dette souveraine comme gage,
empruntent du fric à 1% %. Et puis rebelote, en empochant
les bénéfices, enfin que les Grecs puissent acheter les
armes françaises pour se protéger des Turques et le
machine-outil allemand pour que ce pays exportateur reste
fort et exportateur! Et lorsque le Ponzi shmilblick se casse
la gueule, on dit qu'on sauve la Grèce alors qu'en réalité
on sauve les banques françaises et allemandes d'une faillite
aussi bien mériter que celle de certaines banques
américaines tandis que des morveux de ton espèce jacte
hypocritement.
Réponse de le 18/02/2011 à 21:29 :
Et pour bouclé la boucle de l'hypocrisie les états occidental vive d'argent fictif, en éffet les dettes des pays occidentaux sont disproportionné par rapport a leurs seul valeur monétaire qui est "l'or" et d'autre valeur mais non reconnu comme valeur marchande.
l'euro a été instauré afin de stoppé l'inflation des pays membre, de meme que le pret bancaire privé a été instauré afin de crée des richesse intérieur et floué la dette publique, si la "france" et d'autres pays de l'union européenne devais remboursé leurs emprunt bancaire en totalité ils ne le pourrais car les réserve de valeur monétaire sont insuffisante!!!.
Réponse de le 24/02/2011 à 22:53 :
pour faire un résumer très court de toutes ses salades il faut encore plus de pauvre pour enrichir..les banques ...c'est un peut l'histoire de tout ses dictateurs dans le monde ,cela est un cercle vicieux ...les pays démocratique..sons un peut une dictature cachée ....nous avons le droit de vote ,mais aprés le vote ...c'est la dictature !!!!!!!
Réponse de le 28/06/2011 à 21:15 :
Commencez d'abord à étudier la langue française, notamment la grammaire et plus généralement la syntaxe, avant de rédiger des commentaires basés sur des théories de complot à la sauce américaine.
Réponse de le 06/08/2011 à 21:40 :
Je pense qu'on est tous d'accord : le système marche sur la tête; mais n'oubliez pas que la dette des états a été en partie créée (aux US comme en France) par nous tous, vivant au dessus de nos moyens à titre individuel et collectif. Et ceux qui critiquent ce système en font partie intégrante (crédit à la consommation, aides sociales ...)
Ben :
moi ce que je trouve disproportionné ce n'est pas l'endettement des états par rapport à l'or, mais la valeur du PIB ou des réserves de ses habitants par rapport au milliards de milliards d'argent électronique circulant sur les marchés.
3 ans plus tard, on a déjà tout oublié, mais pensez vous réellement que les pertes de 2008 aient toutes été provisionné à leur juste valeur; ou ... sont elles cachées dans les bilans de la FED ou des états ? (qui ont racheté des produits inconnus à des prix inconnu) ou ceux des banques et leur case hors bilan ?
En tout cas merci à l'auteur d'informer le plus de monde possible, et même si cet article prend quelques raccourcis qui peuvent être critiqués, il permet à tout le monde de comprendre un système très compliqué.
En effet je pense que la planche à billet est dépassée, mais aujourd'hui les effets de levier jouent le même rôle.
Réponse de le 16/04/2012 à 17:39 :
Dis papa, c'est quoi un économiste ?
C'est comme un astrologue, mais avec un ordinateur !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :