La Tribune

La Grèce reste en sévère récession au deuxième trimestre

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  237  mots
Le PIB grec a reculé de 6,9% entre le deuxième trimestre 2011et la même période l'année précédente. Ce chiffre atteignait 8,1% au premier trimestre 2011, selon les chiffres publiés ce vendredi par l'institut national de statistiques EL.STAT.

La Grèce est toujours en récession. Avec, toutefois, un léger mieux : la contraction de l'économie semble ralentir un peu. Le produit intérieur brut (PIB) a en effet  reculé de 6,9% au deuxième trimestre 2011 par rapport à la même période en 2010. Au trimestre précédent, le PIB reculait de 8,1% par rapport au premier trimestre 2010.

Selon l'Autorité hellenique de statistiques,"l'amélioration de la balance commerciale a partiellement compensé" les effets de la baisse de la consommation, qui plombe la production.

L'institut de statistiques ne fournit pas encore de chiffres corrigés des variations saisionnières en raison du manque de données sur une période suffisamment longue pour produire des calculs pertinents. Avant 2009, les éléments fournis par le gouvernment étaient en effet faussés. De nouveaux instruments de mesure ont en outre été mis en place depuis.

La Grèce, dont le taux de chômage entre janvier et avril 2011 atteint 15,9%, a adopté fin juin un nouveau programme d'austérité. Pour tenter de soutenir à nouveau son économie, ses partenaires européens ont décidé, le 21 juillet, de lui accorder une nouvelle aide de 158 milliards d'euros après avoir fait de même en 2010 pour 110 milliards d'euros. Mais ce nouveau plan de sauvetage, qui n'est pas encore appliqué, n'a pas empêché les marchés européens de craindre une contagion de la crise au reste de la zone euro.

Réagir