Warren Buffett pour une hausse d'impôts aux Etats-Unis

 |   |  529  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le milliardaire américain a lancé un pavé dans la mare en appelant lundi à une hausse des impôts pour les plus riches aux Etats-Unis, dans une tribune publiée par le New York Times. Le 2 août dernier déjà, Via une vidéo, d'autres "milliardaires patriotes" annonçaient vouloir payer plus de taxes pour aider leur pays et sa dette.

Après un groupe de riches "patriotes", c'est au tour  Warren Buffett d'agiter le débat sur les impôts aux Etats-Unis. Ce n'est pas la première fois que l'investisseur, baptisé "l'oracle d'Omaha" pour ses placements souvent judicieux, réclame un effort supplémentaire de la part des "méga-riches". Mais son appel, qui a fait le tour d'internet, a pris une résonance particulière dans un contexte économique troublé par la crise des dettes souveraines et l'abaissement de la note américaine.

A la commission bipartisane du Congrès qui étudie actuellement des moyens de réduire le déficit américain et présentera ses propositions à l'automne, Warren Buffett propose de relever immédiatement le taux de taxation des revenus imposables supérieurs à un million de dollars. "Mes amis et moi-même avons trop longtemps été gâtés par un Congrès en bons termes avec les milliardaires. Il est temps pour notre gouvernement de s'atteler sérieusement au partage des sacrifices", écrit Warren Buffett.

L'investisseur déclare avoir versé 6.938.744 dollars d'impôts l'an dernier, soit 17,4% de son revenu imposable. "Cela peut sembler beaucoup d'argent. C'est en fait le taux d'imposition le plus bas de l'ensemble des vingt personnes de notre bureau. Leurs taux d'imposition varient de 33 à 41%."

La loi sur le relèvement du plafond de la dette a fait l'objet d'âpres tractations en juillet entre républicains et démocrates qui ont failli placer les Etats-Unis en situation de défaut de paiement et écoeuré l'opinion.

L'opposition républicaine, tirée vers la droite depuis plusieurs mois par le mouvement anti-fédéral du Tea Party, a farouchement combattu toute suppression des exonérations pour les plus riches préconisée par Barack Obama et les démocrates.

Romney sceptique

"Alors que les classes pauvres et les classes moyennes se battent pour nous en Afghanistan, alors que la plupart des Américains luttent pour boucler leurs fins de mois, nous les méga-riches continuons de bénéficier d'exemptions fiscales extraordinaires", estime Warren Buffett dans sa tribune. Le nom du milliardaire et le titre de son article faisaient partie des expressions les plus citées lundi après-midi sur le site Twitter et près de 55.000 personnes se sont prononcées sur ses commentaires dans un sondage réalisé par MSNBC.com, approuvant son idée à 95%.

En tournée dans le Midwest pour promouvoir sa politique, Barack Obama a saisi la balle au bond. "Vous n'obtenez pas ces exonérations. Maintenant je me trompe peut-être mais je pense que vous êtes un peu moins riches que Warren Buffett", a déclaré le président à son auditoire dans le Minnesota.

Mitt Romney, l'un des prétendants républicains à la présidentielle de novembre 2012, a également réagi en déclarant que Buffett oubliait de prendre en compte l'impôt sur les sociétés payé par son conglomérat Berkshire Hathaway. "Le problème avec les gens riches est que beaucoup d'entre eux sont intelligents", a-t-il dit dans le New Hampshire. "Des impôts élevés sur les entrepreneurs et les investisseurs dissuadent ces derniers de mettre les Américains au travail."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/08/2011 à 15:35 :
C'est vrai que si rebond et sursaut d'une nation il y aura ce sera aux USA qu'on le verra, et certainement pas en Europe ou en France. J'étais dernièrement à un grand meeting populaire dans le middle-west, l'hymme national retenti dans les hauts-parleurs et là, plusieurs dizaines de milliers de personnes se lèvent et entonnent la chanson. PERSONNE n'est resté assis de ce que j'ai pu voir! Des Hommes d'affaires qui ont réussi et qui dispersent une grosse partie de leur fortune dans des charités, qui demandent plus d'impots, vous en conaissez en France? Alors arrêtez de pleurnicher et de cracher sur une grande Nation quoiqu'ils fassent. Montrez l'exemple!
Réponse de le 17/08/2011 à 11:20 :
@en passant vous avez raison c'est le bon côté des USA mais il y a aussi le "côté obscur" les républicains texans le tea party et Sarah Palin à côté de laquelle Marine Le Pen fait office de gauchiste!
Réponse de le 17/08/2011 à 17:08 :
@ GABUZO Oui, d'ailleurs ces Républicains là sont une vraie menace pour les autres Républicains un peu comme les électeurs du FN le sont pour nos partis dits Républicains en France. Il y a de toute façon toujours un bon et un mauvais côté des choses /-)
a écrit le 16/08/2011 à 12:13 :
Et d'ajouter que ce geste n'est pas gratuit. Plus d'impots pour une économie fleurissante = business fleurissant pour lui. Il ne choque que les court-termistes, les visionnaires eux approuvent.
a écrit le 16/08/2011 à 11:53 :
Il a entièrement raison, comme souvent.
a écrit le 16/08/2011 à 11:48 :
si pour les américains, la taille de la nation n'est plus suffisante pour résoudre ces problèmes d'équilibres financiers, alors , que peut la France? l'Europe?...
a écrit le 16/08/2011 à 9:36 :
Oui, et c'est tant mieux... Si les Républicains américains étaient plus responsables, ils s'engouffreraient dans la brèche ouverte par Warren Buffet... Mais ils pensent d'abord aux prochaines élections, plutôt qu'à l'intérêt de leur pays. Comme en France, ils sont bien mesquins et pas du tout à la hauteur des enjeux. S'il n'y avait derrière tout cela les conséquences dramatiques que leur égoïsme et leur courte vue peuvent provoquer, je rirais volontiers de leur comportement ridicule et inconséquent.
a écrit le 16/08/2011 à 9:31 :
Un milliardaire qui souhaite une hausse des impôts : c'est comme un restaurateur qui prônerait le jeûne. C'est pas crédile il y a anguille sous roche.
Réponse de le 16/08/2011 à 10:16 :
Ca se voit que tu ne lis pas beaucoup la presse etrangere:

ce Mr tout comme Steve Jobs et et Bill Gates accompagné d autres homme riche des usa ont deja fait etat de leur volonte de voir les riches donc eux, plus taxe et ce depuis 2008.

Ces meme hommes toujours sous l impulsion de Bill Gates ont fait etat de leur volonte de modifier leur succession, et on en ce sens cree des fondations ou sera verse 80% de leur bien propres a leur deces....


C'est tout le probleme, eux sont responsables et voient bien que le syst va mal; il prennent leur responsabilité.... quand nos elites auront le meme etat d esprit....
Réponse de le 16/08/2011 à 11:43 :
nos élites politiques? incapables de comprendre ni de concevoir toute autre méthodes que pré-machées par des syndicats totalement dépassés!
nos élites intellectuelles? ça existe encore?
nos élites financières? à l'américaine, il ya longtemps qu'elles ne sont plus nationales!Suggestions?
Réponse de le 17/08/2011 à 14:29 :
La greve de l impot, pourquoi pas il suffit d ouvrir un compte sequeste aupres d un notaire ou d un huissier et ou sera verse chaque annee le montant de vos impots.

Du moment que chaque somme est justifiée et affectée cest legal
a écrit le 16/08/2011 à 9:17 :
Les tea-parties vont ils oser le traiter de socialiste, avec le sens que ça a aux us, c'est à dire communiste.
Quand à la réaction de romney, gouverneur du massachusset il a fait une réforme de la santé que la droite de son parti accuse d'avoir inspirer l'"obamacare", donc s'il ne veut pas se faire traiter aussi de "socialiste", il doit surveiller son langage.
a écrit le 16/08/2011 à 9:10 :
Ce n'est pas la 1er fois que des milliardaires américains tiennent ce genre de discour, notamment sur le relèvement des droits de succession. Peut-être sont-ce de vrais entrepreneurs contrairement aux notres qui ne sont souvent que des héritiers (bettencourt, dassault, lagardère, bouygues, ribout...) plus soucieux de faire furctifier leurs magots que de prendre des risques économiques. A médidter sur nos rentiers de la république.
Mais ce qui est particulièrement choquant c'est que les français moyens comme les américains moyens payent plus d'impôts que ces méga riches, étonnez-vous après ça que certains veuillent faire la révolution !!!:
a écrit le 16/08/2011 à 8:37 :
Un milliardaire qui se soucie de son image dans le public... bizarre. Ce sont ceux qui sont juste en-dessous qui apprécieront moins.
Réponse de le 16/08/2011 à 9:04 :
Juste en dessous des milliardaires,...... il y a encore de la marge! Trop d'impots tue l'economie mais trop peu d'impots aussi. Les USA doivent choisir : Ou augmenter les impots ou reduire les depenses(peut-etre un peu des deux ?). Emprunter a tout va pour financer les depenses,c'est fini.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :