La Tribune

Pour gagner plus, ne soyez pas sympa !

Le (presque) toujours très souriant Silvio Berlusconi - ici avec sa fille - est-il devenu l'homme le plus riche d'Italie grâce à son sourire, en étant aimable ? A priori non estiment des chercheurs...
Le (presque) toujours très souriant Silvio Berlusconi - ici avec sa fille - est-il devenu l'homme le plus riche d'Italie grâce à son sourire, en étant aimable ? A priori non estiment des chercheurs... (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Céline Tcheng  |   -  471  mots
Une étude de chercheurs nord-américains présentée cette semaine démontre que les hommes peu aimables gagneraient plus que ceux qui sont affables. Chez les femmes, cette tendance est moins marquée.

"Les mecs sympas finissent derniers" (en version originale: "nice guys finish last").

Cette expression, attribuée au joueur américain de baseball Leo Durocher, est moins anodine qu'il n'y paraît et recèle peut-être une part de vérité.

C'est en tout cas ce que révèle l'étude intitulée "Est-il rentable d'être gentil ? Les effets de l'amabilité sur l'écart salarial entre les deux sexes" qui a été présentée cette semaine lors de la 71ème réunion annuelle de l'Academy of Management à San Antonio (Texas). 

Si les  "mecs sympas" ne finissent pas toujours derniers, ils figurent rarement premiers.

Les chercheurs Beth A. Linvingston (Université de Cornell), Timothy A. Judge (Université de Notre Dame, Indiana) et Charlice Hurst (Université de Western Ontario, Canada) montrent dans cette étude que l'amabilité a un effet négatif sur les revenus et que ce phénomène est beaucoup plus présent chez les hommes que chez les femmes.

A premier abord, cela paraît presque illogique de se dire que les hommes moins aimables seraient mieux payés. Une personne aimable n'a-t-elle pas un avantage pour le travail en équipe et les relations humaines utiles au bon fonctionnement de l'entreprise ?

L'étude souligne que  les personnes très aimables ont tendance à privilégier "l'harmonie sociale". Elles sont donc moins enclines à remettre en questions les normes sociales et cherchent à éviter le conflit, et sont plus susceptibles de faire des concessions qui pourraient nuire à leurs intérêts.

A titre d'exemple, "dans les négociations, les personnes peu aimables obtiennent des règlements individuels plus favorables.", indiquent ces chercheurs.

Du point de vue de l'employeur, "les comportements peu aimables, notamment dans les milieux où la compétitivité et l'agressivité sont évalués, peuvent montrer des capacités prometteuses", précisent-ils.

Mais que signifie "être aimable" au juste ?

Les chercheurs ont repris les six facettes de l'amabilité identifiés par les chercheurs Paul T. Costa et Robert R. McCrae : confiance, franchise, altruisme, respect, modestie et la tendresse d'esprit.

Quant à être "peu aimable", il ne s'agit pas de personnes égoïstes qui n'ont aucun respect pour les autres : de manière générale, elles sont plutôt "amiables" (sic), mais à la différence des personnes aimables, elles "deviennent désagréables selon les circonstances, comme par exemple lorsqu'elles défendent agressivement leur position pendant les conflits."

Quant aux femmes, la différence de revenus entre celles qui sont aimables et celles qui ne le sont pas est beaucoup moins importante.

Mais l'inégalité salariale entre les hommes et les femmes persiste: de manière générale, les femmes gagnent toujours moins que les hommes.

"Les femmes fort peu sympathiques ne gagnent pas autant que les hommes extrêmement aimables" relèvent avec une pointe de malice les trois universitaires.

Réagir

Commentaires

Cdem  a écrit le 06/09/2011 à 11:28 :

"Les mecs sympas finissent derniers" (en version originale: "nice guys finish last"). Vous êtes totalement à côté de la signification de cette phrase : il s'agit plutôt d'un adage sexuel, les " gentils gars " retardant leur orgasme jusqu'à celui de leur partenaire, au contraire des vilains égoïstes qui se fichent de savoir si le/la partenaire a joui... Ce qui revient au même, finalement !

bancopasillico  a écrit le 23/08/2011 à 10:37 :

vous avez vu le film VILAINE?? ça illustre totalement le phénomène.. parait aussi que les beaux réussissent mieux que les moches.. D'ou peut être l'expresion beau et con!!

géofino  a répondu le 23/08/2011 à 14:35:

Arfff !
Le cliché lol
ça sent le réglement de compte
T'es si moche que ça ?

freeman  a répondu le 31/08/2011 à 17:41:

Cliché pour l'expression, ok. Mais il est vrai que les beaux réussissent mieux que les moches. Tout n'est que paraître.

bancopasillico  a répondu le 01/09/2011 à 15:17:

à géofino, je vais prendre votre commentaire au second degrès, vu que je suis assez gentille.. ne me cherchez pas trop toutefois.j'ai lu il y'a de cela quelques années un bouquin avec une analyse chifrée très sérieuse . le constat est sans appel, les beaux, on va dire physique agréable, réussisent mieux.. tant pis pour les moches.. faut qu'ils soient 2 fois plus performants..
bon, voilà on peut dire que c'était l'article distrayant du jour!! le terme cliché ne plait pas à tout le monde mais pourtant même si il y'a des exceptions partout, il y'a des tendances et la tendance générale, c'est qu'il faut être beau, en pleine santé et performant.

aliaxom  a écrit le 22/08/2011 à 9:23 :

C'est l'emploi obtenu qui peut rendre peu aimable , pas l'inverse . Ces chercheurs se sont concentrés sur des faits sans en remonter aux causes .

churchill  a écrit le 21/08/2011 à 13:52 :

il y a un groupe facebook 'parce que les gentils se font tjs niquer, devenez mechant'....

Tzeensh  a écrit le 19/08/2011 à 10:19 :

L'egoisme est une valeur sûre, bien plus que l'or.
Les gentils sont trop enervants.
C'est la vraie évolution messieurs dames, les plus intelligents sont les plus méchants.

SOAP  a répondu le 20/08/2011 à 8:27:

C'est évident. Tous nos élus le savent depuis longtemps!

jamesbond  a écrit le 19/08/2011 à 8:22 :

ah je comprends mieux maintenant ...
bon bah je vais devenir un gros c*n .....

Qui s'entraîne  a répondu le 19/08/2011 à 17:28:

C'est pas facile quand on n'est pas habitué. Il faut prendre sur soi. Et en plus, ça crève énormément.

jamesbond  a répondu le 20/08/2011 à 8:26:

c vrai ....
c'est quoi ce monde ou on doit etre mechant??? c'est dingue ca !!!

bob  a écrit le 19/08/2011 à 8:05 :

Une precedente étude ayant montré que les plus mauvais son mieux promus, c'est un bon indicateur de société ! Les dirigeants sont donc betes et insupportables. CQFD. Pas besoin d'etudes pour le voir.

mdr  a répondu le 19/08/2011 à 12:21:

mdr

bob  a répondu le 20/08/2011 à 11:10:

@mdr : mdr ? quezako

A340AMIRI  a écrit le 19/08/2011 à 6:46 :

Depuis 20 ans que je travaille, hélas, celui qui est exécrable obtient tout ce qu' il veut, celui qui est sympa se fait avoir régulierement (pour ne pas dire autre chose)

Mordrakheen  a répondu le 19/08/2011 à 12:40:

comme disait le grand philosophe Al Capone "on obtient plus avec un mot poli une arme à la main que juste avec le mot poli"

Matgui  a répondu le 19/08/2011 à 13:45:

En gros " Trop bon, trop con !"

Bibi  a répondu le 19/08/2011 à 17:33:

Ah oui, je connaît ce gars : Le gars sympa, qui fait bien son boulot, qui est polyvalent, qui fait le boulot de tout les monde, que le chef va toujours voir parce qu'il sait qu'il dira oui, qui est jamais malade et qui au bout du compte est moins augmenté que les autres parce qu'il ne gueule pas ? Je le connais aussi !

legal  a écrit le 18/08/2011 à 17:56 :

Il faut une étude de chercheurs pour démontrer que l'homme n'a pas évolué depuis l'age des cavernes?

zek  a écrit le 18/08/2011 à 16:56 :

C'est triste mais c'est ainsi!

jujube10  a écrit le 18/08/2011 à 15:00 :

Malheureusement exact !

Ula  a écrit le 18/08/2011 à 12:19 :

Soyez effrontés et égoïstes. Réclamez en tapant fort sur la table, menacez. On vous donnera ce que vous voulez, simplement par lâcheté.

Patron  a répondu le 19/08/2011 à 17:40:

Quand je reçoit l'enveloppe annuelle d'augmentations, je privilégie les gueulards, mêmes s'ils ne fichent rien. Sinon j'ai des pétages de plombs. Les autres, de toute façon, que tu donnes ou pas, ils bosseront. Ils font la tronche deux jours... et ils oublient.

jamesbond a patron  a répondu le 20/08/2011 à 8:29:

bob a écrit le 19/08/2011 à 10:05 :

Une precedente étude ayant montré que les plus mauvais son mieux promus, c'est un bon indicateur de société ! Les dirigeants sont donc betes et insupportables. CQFD. Pas besoin d'etudes pour le voir.

Tristesse  a répondu le 21/08/2011 à 7:34:

"Quand je reçoit l'enveloppe annuelle d'augmentations, je privilégie les gueulards, mêmes s'ils ne fichent rien. Sinon j'ai des pétages de plombs. Les autres, de toute façon, que tu donnes ou pas, ils bosseront. Ils font la tronche deux jours... et ils oublient. "

Toute la différence entre les déclarations d'intentions ou les "valeurs" et la réalité. Les gens comme vous contribuent très remarquablement à faire de notre vie un enfer. Et de la société un cauchemar. Entre 1940 et 1945 vous auriez dénoncé les résistants à la kommandantur: des casse-couilles susceptibles de nous faire des ennuis, voire de rpovoquer des représailles...

Patron  a répondu le 22/08/2011 à 11:06:

@Tristesse. Je ne vois pas trop le lien entre mes propos et 39-45, la Kommandantur, etc, etc... Vous n'allez semble--til pas bien. Il faut demander à votre psychiatre d'augmenter le dosage de vos pillules.

Bil  a répondu le 22/08/2011 à 13:49:

Moi je vois le rapport : votre attitude est motivée par la lâcheté, celle qui conduit à devenir collabo...

Totor  a répondu le 22/08/2011 à 15:50:

Les donneurs de leçons en temps de paix sont rarement ceux dont on retrouve les noms sur la liste des héros fusillés pendant les guerres.

Patron  a répondu le 22/08/2011 à 15:53:

Les lâches ce sont ceux que je n'augmente pas et qui n'osent jamais franchir le seuil de mon bureau. Je pense que ça doit vous rappeler quelqu'un.

Topor  a répondu le 22/08/2011 à 15:58:

Mias non. Un lâche n'est ni résistant, ni collabo. Tout le monde sait ça.

@Patron  a répondu le 23/08/2011 à 11:41:

donc tu recompense l incompetence: "je privilégie les gueulards, mêmes s'ils ne fichent rien", donc tu nuis a la bonne marche meme de ton entreprise....

Moi les gueulard/branlotin c est DEHORS.... la rupture conventionnelle aide beaucoup....


Je ne veux pas illustrer l adage "le Grand pere monte la societe, les enfants la font fructifier, les petits enfants la liquident" mes gosses sont prevenus s ils en branlent pas une ou manque de competence malgres les etudes et stages payés la societe que mon pere a fonde ne leur reviendra pas!

Topi  a écrit le 18/08/2011 à 12:16 :

Le respect des autres n'est qu'une traduction de la lâcheté et un frein à la progression sociale, c'est sûr.

Tobi  a écrit le 18/08/2011 à 12:09 :

Qui réclame obtient et imbécilité affirmée vaut mieux que vérite balbutiée. C'est comme ça...

AA  a répondu le 19/08/2011 à 8:13:

C'est malheureusement exact! Mais aux yeux de certaines personnes ("les agréables"), la tranquillité d'esprit et le manque de conflit dans son propre entourage est aussi une grande richesse qu'il faut défendre!!!

Toto  a répondu le 19/08/2011 à 8:23:

Faut pas rever. L'homme descend du chimpanze et non pas du bonobo. C'est le plus méchant qui domine. Résultat l'état de notre planète et une 3eme extinction des espèces