Les notes de la France, de l'Allemagne et de 13 pays européens placées sous "surveillance négative"

 |   |  921  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'agence de notation Standard & Poor's a placé ce lundi soir quinze pays de la zone euro sous surveillance négative, comme l'annonçait La Tribune au sujet de la France il y a moins d'une semaine. Cette dernière risque une dégradation de deux crans de sa précieuse note AAA. Ce mardi, François Baroin estime que "la règle d'or" sur le retour à l'équilibre budgétaire pourrait être soumise au vote du Congrès avant la présidentielle.

Stupeur. L'agence de notation Standard & Poor's a placé ce lundi soir quinze des dix-sept pays de la zone euro en surveillance négative, menaçant de dégrader la note de leur dette souveraine au cours des 90 premiers jours. Chypre était déjà sous surveillance négative. Seule la Grèce, dont la notation n'a cessé d'être abaissée ces derniers mois, n'est pas concernée par cet avertissement.

La France pourrait voire sa note dégradée de deux crans, explique S&P. Au contraire de l'Allemagne et des quatre autres pays de la zone euro notés triple A (Autriche, Pays-Bas, Finlande, Luxembourg), sous la menace un abaissement d'un échelon. Les neuf autres pays risquent également une dégradation de deux crans de leur note. Seuls deux pays de la zone euro ne sont pas concernés, et pour cause : Chypre, qui était déjà sous surveillance négative et qui fera donc partie du wagon en cas de dégradation de la note, et la Grèce dont la note ne peut plus être dégradée (au-delà, il s'agit d'un défaut).

Ce mardi, interrogé sur les menaces qui pèsent sur le triple A français, le ministre de l'Economie, François Baroin, a indiqué su iTélé que "la règle d'or" sur le retour à l'équilibre budgétaire pourrait être soumise au vote du Congrès avant la présidentielle. "L'union nationale, ce serait vraiment bien en France", a déclaré le ministre, assurant que "si une fenêtre de tir se présentait, elle serait saisie par le gouvernement". L'annonce de Standard & Poor's n'intègre pas les propositions de Paris et de Berlin destinées à résoudre la crise de la dette au sein de la zone euro, a ajouté le ministre de l'Economie François Baroin, selon qui la France parviendra à emprunter sans difficulté en 2012.

Pour justifier cette décision, l'agence de notation indique que ces "mises sous surveillance sont motivées par notre conviction selon laquelle les tensions systémiques dans la zone euro ont augmenté ces dernières semaines jusqu'au point de faire pression à la baisse sur le degré de solvabilité de la zone euro dans son ensemble".

Dans le détail, elle invoque le resserrement des conditions de crédit dans la zone euro et les primes de risques élevées réclamées par les marchés, y compris pour les pays notés triple A. S&P avance également les désaccords entre les hommes politiques européens pour enrayer à court terme la perte de confiance des marchés, mais aussi à plus long terme pour s'entendre sur une convergence économique, financière et fiscale. Enfin, l'agence s'inquiète de l'endettement élevé des ménages et des risques croissants - qu'elle chiffre à 40% - d'une récession économique en zone euro en 2012.

S&P a précisé qu'elle avait l'intention de conclure sa revue le plus vite possible, dans la foulée du sommet européen de vendredi. Considéré par certains comme celui de la dernière chance pour sortir de la crise de la dette, ce sommet est censé conclure une semaine faite de rendez-vous importants, dont le premier en date a été la rencontre entre Angela Merkel et Nicolas Sarkozy.

A l'issue de cette dernière, les deux dirigeants ont annoncé un accord franco-allemand "complet" sur le renforcement de la gouvernance de zone euro, passant par la rédaction d'un nouveau traité dès le mois de mars. Le président français et la chancelière allemande sont parvenus à un accord à l'issue de semaines de négociations laborieuses pour tenter de remédier à la crise de la zone euro provoquée par l'endettement de nombreux pays.

L'idée d'une éventuelle dégradation de la note de la France avait quelque peu fait son chemin ces dernières semaines, le sujet ayant agité notamment la primaire du parti socialiste et retrouvé un certain écho après l'envoi par erreur de S&P à une partie seulement de ses abonnés d'un message laissant à penser que cette note avait déjà été abaissée à la veille du week-end du 11 novembre.

La Tribune avait révélé, dans son édition du 29 novembre, que S&P allait placer l'Hexagone sous perspective négative "d'ici dix jours". François Fillon avait alors répondu : "La Tribune raconte n'importe quoi". Finalement, six jours seulement auront suffi...

"La France et l'Allemagne prennent note de la perspective de réexamen par Standard and Poor's de la notation de plusieurs Etats membres de la zone euro", a immédiatement réagi l'Elysée dans un communiqué. Les deux pays se disent "pleinement solidaires" et "confirment leur volonté de prendre toutes les décisions nécessaires" pour "assurer la stabilité de la zone euro".

Après notre article sur la possible dégradation de la note de la France par S&P, les Français ont exprimé leurs inquiétudes. Ils sont 54% à juger que la perte du "triple A" serait grave, selon un sondage réalisé les 2 et 3 décembre par Ipsos Logica Business consulting pour France Télévisions, Radio France et Le Monde, dont les résultats ont été publiés ce mardi.

Lire aussi...

LE DOSSIER COMPLET DE LA TRIBUNE  : Défendre le AAA français. A tout prix ?

Hollande, Noyer, Baroin, Juppé, Merkel... découvrez toutes les réactions à cette annonce

Les agences de notation sont dépassées par leur propre puissance

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2011 à 11:04 :
Voilà qui aurait du être fait en 2007.
mais dans un ménage qui vit d'allocs,refuse les contraintes,le travail tout simplement car il faut faire des heures,aujourd'hui nous avons le résultat!!
Comme revenir à 39 heurs ,avec quelles activités,sachant que nous avons perdu tout savoir faire,sauf celui de montrer nos momunent
a écrit le 08/12/2011 à 23:09 :
Bien entendu, il faut retirer tous les avantages que la vie peut procurer en France car une agence de cotation le décide.
Mais il va falloir arrêter un jour de prendre les gens pour des imbéciles ceci dans le seul but de les appauvrir et d'avoir le contrôle sur leur destinée.
L'argent dette est fictif, les économies réalisées ne servent pas le peuple, ni l'humanité nous sommes en train de régresser socialement a cause d'un pareil système.
Un triple A pour quoi faire?
Pour vous retirer des avantages sociaux et vous faire payer plus, ceci dans le but de vous enlever toute capacité d'action.
C'est tellement évident que tout le monde se refuse a l'admettre, il est toujours plus dur de voir ce que l'on a sur le bout du nez: on a décidé de nous déposséder.
Vous pouvez me dire que je ne comprend rien a l'économie,
je vous répondrait que cela est vrai,
car tout est fait pour,
Car au final, il n'y a rien d'autre a comprendre que l'on a décider de nous voler.
Ne cherchez pas le bien dans les actions servant a satisfaire les agences de cotations, il n'y en a pas.
Ce que je sait, c'est que chaque jour, des fruits et des légumes poussent, mais ils ne créent pas de richesses, chaque jour, des ouvriers créent des biens de consommation mais ils ne créent pas de richesses, chaque jour des hommes instruisent et soignent les autres mais eux non plus ne créent pas de richesses.
Par contre les banques en vous accordant un crédit, elles créent des richesses!
Vous trouvez ça normal vous?
On incrémente le système, non pas a partir de ce que l'on produit,
Mais a partir de l'argent que l'on est obligé d'emprunter pour pouvoir en profiter.
Ce système économique est sans fin et ne peut s'améliorer.
Cela ne peut pas fonctionner, il faut que ce système cesse.

RÉVEILLEZ VOUS, NOS ENFANTS NE NOUS PARDONNERONS PAS ET L'HISTOIRE NON PLUS SI ON NE CHANGE PAS CE MODE DE FONCTIONNEMENT.


Réponse de le 24/12/2011 à 9:06 :
En accordant des crédits les banques créent de la monnaie assujettie à des intérêts.Ainsi 90% de la masse monétaire génère une dette envers les banquiers (et leurs créanciers) au taux d'emprunt .Quand la croissance du PIB ne permet pas de payer ses intérêts (comme en Europe)les acteurs économiques hors finance doivent s'endetter pour payer leurs emprunts ou céder de la richesse aux financiers. D'où les dettes des états des entreprises des particuliers (subprime par ex)
Ce système de création monétaire nous condamnent à une croissance exponentielle ou à la ruine.
Les agences de notation baissent la note pour les dettes .Les Etats décretent alors des plans d'austérité qui limite la croissance .Les agences rebaissent alors les notes pour croissance insuffisante.
Vous avez raison il faut sortir de ce système suicidaire avant qu'il ne s'écroule en créant des dommages gigantesques La création monétaire doit revenir aux états ,c'est eux qui stimulent l'économie actuellement plus les banques. Ouvrons les yeux
a écrit le 07/12/2011 à 10:09 :
l'Europe vu par un âne, c'est la TOUR DE BABELLE et la France vu aussi par une âne, c'est la CHIANLIE!!!!!!!!!!
a écrit le 06/12/2011 à 19:58 :
Curieusement toute la classe politique française pousse des cris d'orfraies à la moindre évocation d'une gouvernance budgétaire tant soit peu contraignante.
Notre ministre des finances rassure "la France peut toujours emprunter à de bon taux sur les marchés".
Emprunter ! quand il faudrait enfin rembourser !

Ces marchés que toute la classe politique, jusqu'au président de la république, accuse d'être responsable de tous les maux, sont pourtant sollicités pour prêter toujours et toujours plus.

La crise de l'Euro est uniquement due à la dette abyssale creusée par les politiciens de tous bords depuis trente ans, pour arroser le peuple et payer leur réélection à crédit...

La dégradation de la note des pays de la zone euro et singulièrement de la France, n'est que la constatation de la perte de confiance des prêteurs... Peut-être enfin le début de la sagesse; à moins que les politicards ne décident de casser le thermomètre des agences de notation pour pouvoir enfin se noter eux-mêmes et continuer la gabegie.

Un peu éc?urant non ?
a écrit le 06/12/2011 à 17:28 :
Depuis cette nuit, tous les pays de la zone euro sont sous la surveillances des agences de notation (ça ressemble à un système totalitaire). Elles menacent de baisser la note de TOUS les pays de la zone euro, en particulier les AAA de la France et de l?Allemagne.
Les 17 chefs d?états de la zone Euros doivent se réunir en catastrophe pour trouver des solutions. Ils n?ont pas droit à l?erreur.
Mais, toujours selon les exigences de l?Allemagne, pas question de mutualiser la dette, et de créer des obligations européennes.
Individualisme des pays et surtout de l?Allemagne.
De plus en plus de gens et de pays sont maintenant pour le retour aux monnaies nationales.
Face à la dette, nous nous retrouvons en effet exactement dans la configuration ancienne où chaque pays se débrouillait avec ses propres problèmes, essentiellement monétaires, qu?ils ont toujours résolus par la création de monnaies et la dévaluation.
Aujourd?hui, chaque pays se retrouve devant la même situation, face à sa dette, mais avec interdiction d?utiliser le seul remède passible. Il n?en reste qu?un, le pire : la restriction, la rigueur, la récession : mettre tout le monde sur la paille.
A mon avis, faute de solutions, on arrivera obligatoirement à un éclatement de l?Europe, mais ça se passera à coup de gifles.
Il y avait certainement une autre façon de concevoir et de diriger l?Europe.
a écrit le 06/12/2011 à 17:09 :
Dernière nouvelle à 17h sur BFM: S&P place sous surveillance négative le FESF tout récemment sorti de l??uf. Ce matin 15 pays de la zone Euro. ?!? ? Ca fait beaucoup en un jour !
Il y a, à l?évidence, complot économique et financier contre l?Europe.
Mais d?où nous sortent ces officines PRIVEES qui, depuis quelque temps, se permettent de sanctionner, par-dessus l?épaule des ministres, jusqu?à notre budget national ?
Jusqu?à nouvel ordre, je croyais que c?était l?Assemblée et le Sénat qui votaient le budget.
Mais Barack Obama a eu ce matin un bon mot : « qu?importe la dégradation de notre note, si le marché estime toujours que nous avons le 3A ? ».
En effet, à coup de dégradations, la meilleure note de S&P ne sera plus AAA, mais AA+ ou AA.
Et à qui voulez vous que prêtent les pays excédentaires ? à la Chine ? aux pays producteurs de pétrole ? ils n?ont aucun besoin d?argent puisqu?ils sont eux-mêmes excédentaires.
Par définition, un prêteur prête à un endetté.
Si l?ensemble des pays endettés répondent en c?ur « 7% ? non ! nous empruntons à 3% » ou pensez vous que la Chine puisse placer ses excédents ? chez elle ? au fond du désert de Gobi ?
Si un magna arabe producteur de pétrole veut se payer un immeubles sur les Champs Elysées (car il n?investira pas dans son désert), pensez vous que le propriétaire tiendra compte de la notation de S&P pour lui consentir un rabais ?
Je suis curieux de connaître la suite des évènements.
a écrit le 06/12/2011 à 16:14 :
Les anglo saxons n'ont jamais voulu de l'Euro en compétition avec le Dollar.Moralité, les agences de notation toutes d'origine anglosaxones essaient par tous les moyens de détruire un challenger....
a écrit le 06/12/2011 à 15:47 :
Ras le bol de ces agences de notations! elles font la pluie et le beau temps et je pense que le monde tournait bien mieux avant qu'elles existent.
a écrit le 06/12/2011 à 15:16 :
Nous avons su nous mobiliser pour le téléthon, faisons de mème pour la crise que traverse notre FRANCE.
Devant la gravité , Que notre PRESIDENT fasse appliquer la règle d'or par un arrêté présidentiel, sans attendre, chaque jour que passe aggrave la situation
Réponse de le 06/12/2011 à 16:55 :
Oui, vivement une hausse d'impôts vigoureuse, j'en tremble de plaisir.
a écrit le 06/12/2011 à 15:10 :
Lorsque qu'un ménage souhaite emprunter à sa banque et que cette dernière rechigne à faire de bonnes conditions, les clients vont voir ailleurs. Face à l'absurdité et la malhonneteté des agences de notation et des marchés, il est urgent que l'Etat se retire des marchés pour financer la charge de sa dette ? les 30% des français les plus aisés seront prêts à accepter l'achat d'obligations à 2% l'an pour l'équivalent de 100 miliards d'? ; les français sont ceux au monde qui détiennent le plus de patrimoine immobilier en valeur ? seule contrepartie que la gestion de l'état soit revue de fond en comble (50 miliards d'? d'économie à trouver) dans les ambassades, au ministère de la fonction publique, dans les collectivités ? les caisses qui gèrent les cotisations / pensions doivent aussi faire le ménage et passer du ratio 2? collectés / 1 ? reversés en pension et pas 3 pour 1 comme actuellement ? notre autorité, notre souveraineté est inattaquable ? sinon c'est la rue qui parlera...dans un autre langage
a écrit le 06/12/2011 à 14:08 :
A la base, tous les étudiants en sc éco savent qu'une même monnaie pour des pays aussi différents que l'Allemagne et l'Espagne par exemple, ça ne pourra JAMAIS marcher.
Réponse de le 06/12/2011 à 15:18 :
Surprenant !
Pour une fois je soutiens presque le propos...
Mais rappelons nous bien que passer pas la case Sc eco n'est surtout PAS une garantie... Ce serait même plutôt le contraire... "Oublions le Bon sens et appliquons les règles que l'on nous enseigne" sachant que les enseignants sont pour la plupart issus du même moule de pensée que ceux qui ont provoqué la catastrophe!!!
a écrit le 06/12/2011 à 13:47 :
Il nous amuse avec leur règle d'or. Il existe déjà une règle d'or de non dépassement de 3% dans les règlements de l'UE et la France l'a amplement bafouée sans d'ailleurs payer les pénalités prévues !!!! Serait-ce une bombe à retardement pour ceux qui suivront ???
Réponse de le 06/12/2011 à 14:09 :
@ Patrickb
La France ET l'Allemagne ont bafoue cette regle.
Ceci dit ce pseudo nouveau traite ne regle rien aux problemes fondamentaux de l'Eurozone. Rdv donc dans 15 jours pour un Xeme sommet.
Réponse de le 06/12/2011 à 16:26 :
Tout a fait d'accord avec vous, Patrick et popeye
a écrit le 06/12/2011 à 12:43 :
LA FAUSSE EUROPE VA MOURIR....TROP DE TECHNOCRATES,TROP DE FOU RIEN. REGARDEZ LE PARLEMENT EUROPEEN, LE LUXE!!!!!LA TEMPETE ARRIVE ET VA TOUT BALAYER!!!!!!!!!!!!!!!!!MERCI MON DIEU
a écrit le 06/12/2011 à 12:40 :
Nous n'avons pas attendu les autres pays pour avoir la bombe atomique dans les années cinquante. Nous sommes toujours la cinquième puissance mondiale. Alors de qui avons peur, c'est pas le petit Sarkozy qui va le faire.Mais il est temps de balayer tous ces diseurs de MAUVAISES aventures. Nous n'avons pas peur d'un grand chambardement. Il faut nous orienter différemment et surtout en finir avec ces politiques du désarois, ces politiques de la misère. PEUPLE DE FRANCE REVEIL TOI!!!!!!!! La porte est grande ouverte, de quoi avez vous peur???????
Réponse de le 06/12/2011 à 13:10 :
par contre pour des âneries pitié rendormez vous, vous serez ainsi utile à votre pays.
Réponse de le 06/12/2011 à 13:50 :
L'absurdité écrite dans le langage des ânes.... niveau Bac - 12.
Réponse de le 06/12/2011 à 15:12 :
Vous avez raison, continuez de rêver mes amis. Vous allez vite désanchanter dans quelques temps et arrêtez de croire les tires misères!!!!!Les gouvernements précédants ont fait une France de faineants et celui d'aujourd'hui une France de MANANTS!!!!!!!!!REVEZ!!!!!!!
Réponse de le 06/12/2011 à 16:50 :
Pierre qui roule n'amasse pas mousse.
a écrit le 06/12/2011 à 12:15 :
Sarkosy ne sert pas la France il ne pense qu' à se faire réélire pour permettre aux johnny de se tirer en Suisse .
Réponse de le 06/12/2011 à 13:03 :
brillant post d'intello.
Réponse de le 06/12/2011 à 14:07 :
<3 ce type de remarques tres constructives et pertinentes :)
a écrit le 06/12/2011 à 10:47 :
Devaluons alors l euro de 20% et ramenont la parite 1€ = 1dollar US cela augmentera des demain la competitivite de l europe, diminuera la dette ( nos preteurs arabes et chinois et autres creancier) ce retrouveront avec un portefeuille de dette devalue de 20% du jour au lendemain et la ils comprendront qu il faut arreter de preter a l europe et cela nous obligera a faire des economies. De plus augmentation du prix des importations de 20% ( petrole, trucs chinois etc...) donc baisse de la consommation et bon pour la planete. On recommencera a acheter francais au lieu de faire venir des salades du chili et des pommes de chines !
Réponse de le 06/12/2011 à 11:36 :
exactement
Réponse de le 06/12/2011 à 11:42 :
La dévaluation de l'euro : très bonne solution.
Mais Mme Merkel n'est pas d'accord, car, pour elle, il vaut mieux baisser les salaires que dévaluer. Et il ne faut pas contrarier Mme Merkel ! Sinon, vous êtes un germanophobe.
Quand cette plaisanterie va t-elle se terminer ? Notre monarque, qui passe son temps à diaboliser les faibles, nous montre là toute sa stature internationale, et sa capacité à défendre les intérêts de la France !
Réponse de le 06/12/2011 à 13:08 :
le monarque comme vous dites stupidement a eu un rôle vital ne vous en déplaise "critiqueur" de bas étage. 1° Madame Merkel ne voulait pas sauver la Grèce, rappelez vous, mais ça n'est pas votre problème la réflexion, monsieur Sarkosi la fit plier, 20 madame Merkel ne voulait pas du fonds européen de stabilité financière; ce fonds existe depuis sous la pression française, et il y a d'autres éléments positifs mais bon dialoguer avec des boeufs peu d'intérêt; ceci était une info pour qq'un qui n'y connait rien mais qui se veut la voix de sse maîtres Hollande, hamon t autres inutiles.
Réponse de le 06/12/2011 à 14:06 :
Tout a fait d'accord avec vous Chapelle.
Le probleme etant tout simplement qu'une baisse de l'Euro n'irait pas dans le sens du modele allemand que nous pouvons critiquer objectivement sans etre germanophobe.
L'Allemagne est un Pays vieillissant qui assure en partie la perennite du financement de son modele social par un modele economique non inflationiste et rentier. L' Allemagne a donc besoin d'un Euro fort et d'une faible inflation. Le probleme etant que l' Europe ne se resume pas a l' Allemagne :)
a écrit le 06/12/2011 à 10:44 :
Je n'ai pas vu les noms du( Royaume Uni) GB,Ecosse ,ni USA , ni Japon entre autre !Pourrait-on avoir quelques explications ,merci ?
Réponse de le 06/12/2011 à 11:34 :
Informez-vous un peu ou achetez-vous des lunettes. Ces États ne sont pas dans la Zone Euro.
Réponse de le 06/12/2011 à 11:45 :
Il existe une vraie banque centrale preteur en dernier ressort dans les pays que vous mentionnez. les acteurs financiers savent donc que ces pays ne feront jamais defaut, ces banques monetisant leurs dettes le cas echeant. Ainsi la banque centrale anglaise a t'elle rachete des centaine de milliards de Livre Sterling. Resultat : une inflation a 5%, des taux d'interet d'emprunt a 2% et un AAA.
Réponse de le 06/12/2011 à 14:22 :
MOUTARDE A RAISON pour quoi seule l'europe est elle prise pour cible alors que les pays qu'il cite ont des problemes identiques, conclusion les agences de notation travaillent sur commande des anglo saxons!!
a écrit le 06/12/2011 à 10:42 :
D'après Fillon, depuis plusieurs années, la France est à la ruine. Or, nous avons déclaré la guerre à la Libye pour la grande joie des Yankees. De même, pour qui guerroyons-nous en Afghanistan ? Sarkozy, les idioties ça suffit ! Vite des économies? Finis les gaspillages avec petits et grands sommets et tout autre palinodie stérile...
a écrit le 06/12/2011 à 10:37 :
Personnellement, je ne comprends pas pourquoi on ne leur ferme pas leur caquet une bonne fois pour toute ?es agences de notations. Depuis qu'elles se sont mises en t? de noter les pays, elles sont plus que sortie de leur droit. Retournez noter les entreprises qui vous le demande et laissez donc les pays. Depuis quand on note un pays de la m? fa? qu'une entreprise qui a pour seul but d'?e rentable ? Aux derni?s nouvelles, jamais un pays ne pourra ?e 100% rentable et ce n'est pas ce qu'on leur demande, nous citoyens en ?sant nos gouvernement.
Réponse de le 06/12/2011 à 13:08 :
Le seul petit problème est que nos pays souhaitent se financer sur les marchés, il suffit de se financer autrement et les agences de notation sortiront de l'équation
a écrit le 06/12/2011 à 10:11 :
Fillon devrait se reconvertir dans la voyance ou dans la stochastique (ce dernier choix serait plus prestigieux pour le grand homme)
a écrit le 06/12/2011 à 10:09 :
Pour la St Nicolas, nous avons le Père Fouettard qui apporte la facture de la loi TEPA ...
a écrit le 06/12/2011 à 10:06 :
Et pour les Etats Unis ?
Bizarre quand même ce yoyo, dés que la bourse remonte il y a soit un Moody ou un Standart&Poor qui annonce une éventuelle dégradation de la note des pays Européens.
On peut se poser la question de savoir si cela ne serait pas téléguidé, pendant qu'on parle des problèmes des dettes Européennes on ne parle pas de celle du gouvernement US, rappelons que les USA sont en plein début de campagne électorale, et qu'une chape de plomb semble être tombé sur le sujet de la dette, faut dire que certains responsables au gouvernement et au trésor étaient auparavant dans la finance, dont celle responsable du scandale des subprimes.
a écrit le 06/12/2011 à 10:00 :
"Chers Français,
L'heure est grave.
Sous mon mandat, donc grâce à moi, notre dette publique et notre déficit extérieur ont explosé comme jamais, depuis le début de la 5ème République.
J'ai donc décidé de faire sauter notre système de protection sociale. Cela nous permettra d'aligner notre coût du travail sur celui de la Chine, qui n'en est encore qu'au début de son processus de développement, et où les salaires sont le dixième de ce qu'ils sont en France.
Cet avenir, chers français, je vous le promets. Il faut que vous compreniez que la mondialisation sans limites est notre avenir. Je suis là pour vous protéger."

Pauvre France et pauvre monde !
Réponse de le 06/12/2011 à 10:17 :
La bonne blague. Nous payons les erreurs socialistes du début des années 2000, c'est à partir de là que notre pays a sombré, a perdu son industrie, sa compétitivité etc.
30 ans de laxisme de gauche comme de droite et nous avons désormais les mains liés par notre dette. Avec notre dette, nous devrons bradé notre système social, les gauchos ne l'ont pas encore compris, heureusement le mur arrive, ils vont bien finir par se réveiller ;)
Réponse de le 06/12/2011 à 10:39 :
C'est la droite qui est au pouvoir depuis 2002.La dette avait baissé de 1998 a 2001.
Réponse de le 06/12/2011 à 10:44 :
FAUX ... Mensonge UMP...
1997 -Juppé : dettes publiques 59.3% et déficit - 3.3 %
2001 -Jospin, mieux : dettes publiques 56.9% et déficit -1.5 %
2004 -Raffarin, pire : dettes publiques 64.9% et déficit -3.6 %
2006 -Villepin, un peu mieux : dettes publiques 63.7% et déficit -2.4 %
2011 - Fillon, le cancre : dettes publiques 81,7 % et déficit de ? 7,1 %.C
Réponse de le 06/12/2011 à 11:09 :
Excusez-moi, j'avais cru comprendre que le droite avait les pleins pouvoirs depuis 2002. Comment se fait-il qu'avec les pleins pouvoirs, la situation ne se soit pas redressée à partir de 2002, mais ait au contraire empirée ? Il suffit de voir l'explosion de notre dette publique sous la présidence du monarque : +45% en 5 ans. Par ailleurs, en 2000, notre commerce extérieur était à l'équilibre.
C'est ce que l'on appelle du déni de responsabilité.
Réponse de le 06/12/2011 à 12:14 :
Mr Jacques, vous oubliez qu'il se passe qq chose hors de France. Arretez de huler avec les loups
a écrit le 06/12/2011 à 9:58 :
La France signe à tour de stylos traités, engagements et compagnie et ne respecte rien... résultat : on ne peut pas passer son temps à promettre ce qu'on ne peut pas tenir et en plus à faire la morale à ceux qui en font autant
a écrit le 06/12/2011 à 9:41 :
Je vous conseille le docu/film "Inside Job". Les agences de notation évaluaient toutes les subprimes "AAA". Après la crise, devant le congrès américain, leur réponse était : "Nous avons uniquement valeur d'opinion, vous n?êtes pas obligé de nous écouter". 2 ans après on les laisse encore nous trainer dans la boue tout en se gavant. C'est juste hallucinant.
a écrit le 06/12/2011 à 9:34 :
Le seule débat urgent qui doit être posé en Europe c'est la régulation des marchés !

En 5 ans l'endettement de la France est passé de 900 milliards d'Euros à 1.650 milliards d'Euros : 1/3 de cet endettement est lié à la crise, pour le reste ce sont les décisions politiques prises qui ont endettées le pays (baisse de l'impôt 20 points de PIB, voir Rapport du Rapporteur Gilles Carrez de 2010) .

Mais cela dure en fait depuis 30 ans et la Gauche et la Droite en portent l'entière responsabilité, elles nous ont livré à la spéculation des marchés depuis 1973 en obligeant la France à aller emprunter de l'argent auprès des banques privées, le montant estimé aujourd'hui de perte pour notre pays est de 1300 Milliards d'euros !


Réponse de le 06/12/2011 à 13:23 :
Une aberration en effet, quel est la justification de cette obligation à l'heure actuelle ? Ah, oui ! Se traîner un boulet qui finira par nous rouler dessus et nous entraîner au fond du lac, comme si ce n'était pas assez difficle comme cela...
a écrit le 06/12/2011 à 9:00 :
ca résume les rdv SARKOZY / MERKEL qui ne servent à rien ... qui n'élaborent rien ! L'immobilisme de l"eurozone !
Réponse de le 06/12/2011 à 10:03 :
moins immobile que toi!
a écrit le 06/12/2011 à 8:55 :
Très simple, la France emprunte pour rembourser les anciens prêts et même pour faire face à des dépenses supérieures aux rentrées fiscales. Les marchés, compte tenu de l'importance de la dette, ont peur et donc certains ne veulent plus prêter. Les autres veulent bien mais à des taux plus élevés. Le triple A ne veut plus rien dire car déja les taux pratiqués sont supérieurs à ceux de l'Allemagne, qui elle même risque de perdre ce triple A si son activité se réduit ce qui est fort probable. Donc, seule issue possible, ne plus dépenser plus que ce que nous avons et rembourser la dette progressivement, mais alors là, bonjour les dégâts dans la politique sociale et gare à la hausse des impôts. Que des pleurs et des larmes à venir. De droite ou de gauche la politique de la France sera la même il n'y a plus d'échapatoire.
Réponse de le 06/12/2011 à 13:25 :
Ou sinon nous ne remboursons rien comme les russes !
a écrit le 06/12/2011 à 8:36 :
l'agence à certainement raison quand nous voyons le nombre de niches fiscales pouvant etre supprimées mais,n'ayons pas la memoire trop courte.quand cette agence a descendu la note des etats unis le directeur a été viré ou muté donc le nouveau est certainement à la botte des états unis
Réponse de le 06/12/2011 à 9:23 :
C'est vrai... Il y a aussi le nombre d'emploi dans la fonction publique, et notamment dans les collectivités locales. Quand on pense que nous avons fait des regroupement de communes pour qu'au final tous les postes soient conservés...
a écrit le 06/12/2011 à 8:35 :
lorsque toutes les nations serons déclassées et au même niveau ,nous ferons un groupe cohérent (je rigole ,mais je ne comprends rien a cette nouvelle histoire de notation )
Réponse de le 06/12/2011 à 9:48 :
Oui mais tu as en partie raison, si les meilleurs élèves ont tous 18 au lieu de 20, alors on continuera à miser sur eux. La note ne compte pas tant qu'on appartient au même groupe. Le problème des agences c'est que par complicité, elles s'amusent à dégradé pour que les rendements des obligations des états augmentent. En d'autres termes, tu restes parmi les meilleurs élèves (i.e les moins risqué) mais tu paies plus chers tes emprunts. Les gagnants sont les spéculateurs qui engrangent de meilleurs rendements pour le même degré de risque et également les agences de notation par quelques commissions. Car on le rappel pas assez, mais si une entreprise privée veut être notée (exple pour émettre des titres), elle doit payer l'agence. Je n'ai pas fait de droit, mais on doit pas être loin du conflit d'intérêts. Remember, le veille de sa faillite, Lehman était noté AA
Réponse de le 06/12/2011 à 13:27 :
AA pour Attention Armageddon
a écrit le 06/12/2011 à 8:26 :
A noter qu'il ne s'agit pas que de la France, mais de toute la zone Euro. Pourquoi ?
Tout d'abord, l'Allemagne, l'Autriche et les Pays-Bas ne peuvent à eux seuls couvrir la dette des très mauvais gestionnaires que sont la France et les autres. Ensuite, à partir du moment où, chaque pays est à la tête de SA dette, sa solvabilité est calculée en fonction de SON PIB et de SA balance commerciale. (A noter que la "principale production" de la France (56% du PIB) est sa fonction publique, donc ses fonctionnaires. Ceci ne crée, par définition, aucune richesse mais des dépenses. Qui plus est, la France, sous la pression de lobbies rouges, roses, verdâtres, se refuse à explorer le pétrole non conventionnel et le gaz de schiste, matières premières qui apporteraient une aide au redressement de la balance commerciale en diminuant d'une part les importations d'énergie et en permettant d'exporter un peu de celle-ci. D'autre part, ceci permettrait d'acquérir une indépendance énergétique inexistante). Enfin, les Etats-Unis sont dans une situation de dette catastrophique, mais le dollar est monnaie d'échange internationale, sa balance commerciale loin d'être si mauvaise. Quant à la gestion gouvernementale, celle-ci est catastrophique depuis 1973, s'est aggravée depuis les années 1980 :
par l'appel aux banques par les Etats pour financer leurs fonctionnement
par la disparition de l'activité industrielle en France (moins il y a d'activité industrielle et moins il y a d'argent qui rentre).
En conclusion, il y a beaucoup de monde à remercier dans la sphère politicienne, politicarde, bureaucrate et autre.....
Réponse de le 06/12/2011 à 9:24 :
... et puis n'oubliez pas que si l'Allemagne a fait des efforts de puis 10 ans, elle est également toujours très endettée... La bonne gestion n'a pas toujours été une valeur allemande !
Réponse de le 06/12/2011 à 9:36 :
Et quand nous aurons ruiné notre environnement pour satisfaire une vue à court terme, que fera-ton cher Koifaire?
Qui paiera la facture environnementale? les holdings qui se seront enrichis ou les contribuables. Comment peut-on ne pas pendre en compte le coût global pour la société de telles exploitations dangeureuses et couteuses. Raisonons d'1 point de vue purement comptable: le déversement de substances chimiques dans l'environnement ne pourra manquer d'avois un impact sur la santé humaine: donc grosse dépense pour la sécurité sociale. Sans parler de l'extinction d'espèce animales et végétales...mais là je dois devenir trop émotionnelle j'imagine.
Seriez vous prêt donc à habiter près de ces zones, vous qui les appaelez de vos voeux?
Réponse de le 06/12/2011 à 13:29 :
L'Allemagne peut être dégradée dans la mesure où elle a en valeur la dette la plus élevée d'Europe: 2000 milliards d'euros et où sa population commence à diminuer(-1 millions d'habitants depuis 2009 et cela va s'amplifier) or une population qui diminue est une population qui consomme moins surtout que cette population vieilli donc va entrainer une augmentation du coût du système social, enfin étant un marché d'exportations elle est tributaire d'un environnement économique atone, donc avant de crier haro sur l'Hexagone, regardons chaque pays et on constatera que chacun d'entre eux a ses propres problèmes même si l'Allemagne a peut etre fait plus d'efforts que d'autres...
a écrit le 06/12/2011 à 8:22 :
Ceci rappelle les attaques contre le SME (90-93). Les taux court terme étaient a 8~10%, et l'Europe n'en est pas morte. Par contre certains ont été plus rigoureux que d'autres ensuite.
Il faut aussi se rappeler qu'en 2003-2006 l'Allemagne était nommée "malade de l'Europe"...
Un peu de vrai rigueur ne ferait pas de mal à la France.
a écrit le 06/12/2011 à 8:21 :
Cette longue agonie. L'Etat de la patiente France se dégrade de seconde en seconde avec son compteur de gouttes qu'est la dette et le thermomètre de marque S et P qui s'affole. Les médecins, le Dr. Sarkozy et le Dr. Baroin et autres spécialistes pensent que le thermomètre est défectueux car tout est en ordre, d'après eux et annonce que la patiente est bientôt tirée d'affaire. Une autre spécialiste venue exprès d'Allemagne dit la même chose. Cependant la tête de cette spécialiste à la télé en dit long. La Dr. Merkel a déjà le masque de l'enterrement et se prépare à annoncer la mauvaise nouvelle à la famille européenne.
Réponse de le 06/12/2011 à 11:40 :
monsieur "l expert en économie" et "biologie moléculaire" vous ne voyez vraiment pas plus loin que le bout de votre nez....
Réponse de le 06/12/2011 à 13:40 :
à mouais: et pourtant il est au sommet de la tour....
a écrit le 06/12/2011 à 8:11 :
La note de la France sera dégradée durant la trêve des confiseurs ... Histoire de na pas gâcher les fêtes de fin d'année !
a écrit le 06/12/2011 à 7:43 :
le grand stratege " fillon" disait il y a quelques temps ( le tribune dit n'importe quoi!!)
en fait c'est vous Mr le 1er ministre qui n'ont seulement faite n'importe quoi mais en plus vous êtes complètemement INCOMPETENT du courage vous et Mr SARKOZY nada nada vous n'avez même le COURAGE de vous attaquer aux retraites et privilèges de la fonction public vous êtes en train de ruiner notre pays par votre incompètence et votre laxisme avec notre prèsident car vous ne faites que taper sur le privé mais la fonction publique et votre amdministration pas grand chose tous des gros NULS!!! a virer aux prochaines élections vous donnez en plus totalement raison à MLP incroyable mais vrai!!!
a écrit le 06/12/2011 à 6:57 :
Doucement, mais sûrement, on y va, vers la fin de l'Euro et de l'Europe. Et après tout, ce n'est peut-être pas si mal. L'Europe a avancé à marche forcée sous la pression de l'OMC, pour une mondialisation débridée. Au nom du libéralisme, du libre échange, l'Europe s'est livrée pieds et poings liés au Marchés financiers.Il faut en sortir, c'est le mérite des Agences de notation de nous aider.
Réponse de le 06/12/2011 à 7:15 :
+1
penser à l'Islande.. eux ont fait le bon choix
Réponse de le 06/12/2011 à 8:07 :
Effectivement JB38, l'Europe a abandonné ses valeurs et s'est livrée pieds et poings liés au modèle anglo-saxon. Comme vous dites, les agences de notation nous montrent le chemin : Une Europe unie, forte, indépendante, plus intégrée, tournée vers le reste du monde plutôt que vers les anglo-saxons.
Réponse de le 06/12/2011 à 11:41 :
je suis d'accord avec votre analyse
a écrit le 06/12/2011 à 6:41 :
Comment peut-on se réjouir de cette dégradation? Imaginer un instant que vous allez emprunter de l'argent à 2 pour cent et que par des artifices de banque votre taux d'emprunt passe à 6.? C'est dire à quel point cette annonce est trés mauvaise pour nos finances car celà va encore alourdir notre dette. Il est urgent que l'europe se dote d'un contre pouvoir à ces diktats soviétiques et que nous ayons notre propre agence d'appréciations des taux d'emprunt car après tout à qui profite ces annonces? Bien souvent des banques situées en amérique c'est à dire préte à nous couler un peu plus.
a écrit le 06/12/2011 à 6:15 :
Quels sont les deux bien heireux qui echappent à ce triste sort? 13+2=15 alors que nous sommes 17!
La Grèce et Chypre parce-que ils ne comptent déjà plus.
Ils ont étés sacrifíes pour gonfler les exportations d'armement lourd franco-allemand!
Réponse de le 06/12/2011 à 10:04 :
oui ils les ont trop gonflés mdr
a écrit le 06/12/2011 à 5:30 :
je vous propose de supprimer le système de protection social des lois de 46 afin d'obtenir 4 A voire plus ... ça m'arrangerait pour mon assurance vie et mon capital en bourse
Réponse de le 06/12/2011 à 10:55 :
OK pour moi
a écrit le 06/12/2011 à 5:03 :
Cette dernière risque? Ce dernier risque!
a écrit le 06/12/2011 à 4:37 :
En France ce sont nos gouvernants qui doivent ?e notes de AAA ils doivent ?e class?en triple Z? !!!!!!!!!
Depuis 37 ans exactement tous les partis politiques confondus ont ? incapables de voter un budget en ?ilibre ? Ils faut les sanctionner aussi par nos bulletins de votes les m?s qui ont ?ou?ils ne faut surtout pas qu'ils s?ssent ?ouveau la dette de la France est pharaonique 1600 milliards d'euros !!!!
Réponse de le 06/12/2011 à 7:48 :
?
a écrit le 06/12/2011 à 3:33 :
Pourquoi ne pas décapiter les agences de notation ?
On en profiterait également pour mettre les banques sous contrôle.
a écrit le 06/12/2011 à 3:32 :
qu'on sorte de l'euro une bonne fois pour toute:chacun defend sa monnaie et ne paye pas pour les fautes des autres.
Réponse de le 06/12/2011 à 6:14 :
Tout ceux qui dise cela font signer 10 ans de chaos economique sur la france et l'europe en general. Tres intelligent... Peut etre avez vous a y gagner ?
Réponse de le 06/12/2011 à 6:29 :
Bah... Manifestement vous navez pas compris que si nous sortons de l'euro la facture qui nous sera presente va exploser...
Belle analyse!
Réponse de le 06/12/2011 à 6:35 :
Cher Arow : vous pensez qu'avec l'Euro on va avoir 10 annees de croissance continue ?
Vous etes bien naif, mais je peux le comprendre, c'est bientot Noel.
Réponse de le 06/12/2011 à 6:42 :
oui sortons de l euro et recouvrons notre politique monétaire !!
Réponse de le 06/12/2011 à 8:13 :
et comment fera la France seule pour faire face aux dettes, pour négocier les accords multilatéraux de l'OMC? C'est vrai que c'est un sacré poid lourd, rappelez moi quel est son rang mondial (hors UE bien-sûr, donc hors zone marché unique)?
Réponse de le 06/12/2011 à 11:41 :
et le Danemark il fait comment ? et l'Islande ? arrêtez votre délire la France reste un grand pays
Réponse de le 06/12/2011 à 11:52 :
@non
La France est 5eme puissance economique mondiale.
De plus la creation d'une monnaie commune permettrait de garder une dette libellee en Euro et une monnaie locale nationale.
Des solutions existent, il faut juste oser les voir.
a écrit le 06/12/2011 à 2:37 :
Tant que l'on est dans la betise humaine, autant continuer : pourquoi ne pas noter les agences de notation. Apres tout, elles font la pluie et le beau temps et des que l'une d'elles fait une connerie, des speculateurs en profitent pour se gaver de millions au passage.
On pourrait tous leur dire merde a ces agences dominatrices a la solde de certains pays.
Réponse de le 06/12/2011 à 13:19 :
oui! à une seule condition, que la partie externe de la dette soit 60% soit souscripte par des épargnants francais.
a écrit le 06/12/2011 à 2:31 :
+1 Popeye.
Par contre faites attention a l'orthographe :)
Réponse de le 06/12/2011 à 2:37 :
Effectivement, il est tard et les yeux qui piquent :))
a écrit le 06/12/2011 à 2:14 :
Dingue ce que cette Eurozone nous protege :))
Les UK avec leur dette monstrueuse et des perspectives de croissance nulle garde sont AAA et emprunte a 2% . Ca laisse reveur .
Réponse de le 06/12/2011 à 5:53 :
Tu blâmes la mauvaise personne, si les UK emprunte à un taux aussi faible c'est bien le signe que quelque chose tourne pas rond dans ce système de notation et que la zone euro constitue et proie facile pour les vautours de spéculateurs. Ce genre de nouvelle les ravis car de surcroit ils continueront à emprunter aux banques centrales presque gratuitement pour acheter de la dette des etats européens profitant de rendements plus élevés par la complicité des agences de notations.
Réponse de le 06/12/2011 à 6:25 :
En fait cela est du au fait que les UK décident en fonction du besoin et de l'interet du pays, la banque centrale UK peut intervenir dans ce sens. Ce que les pays de l'Union Monétaire ne peuvent plus faire.
L'union monétaire est bloqué parce-que la BCE n'est pas abilitée a en faire autant.
Ce qui nous rend vulnérable c'est le principe si cher aux Allemands de "eigene Verantwortung" que je traduirai par "responsabilité individuelle" ou par chacun pour soi et Dieu pour tous.
Cette "responsabilité individuelle" ou "eigen Verantwortung" est un paradox dans une union monétaire ou les dévaluation ne sont plus possible et qu'il n'y a comme issue de secour que l'insolvabilité.
Dans ces conditions forcement la confiance des investisseurs n'est pas au rendez-vous.
Réponse de le 06/12/2011 à 9:33 :
L'argument de la banque centrale est un prétexte avancé par les économistes du dimanche. Faire tourner tout azimut la planche à billet n'a jamais été la solution puisque ça ne fait qu'alimenter les bulles jusqu'à explosion. Les allemands ont raison, ce n'est pas en créant des euros à partir de rien pour acheter de la dette qu'on va résoudre les problèmes structurels. L'origine des subprimes c'est la FED qui a arrosé le secteur bancaire de dollard à des taux très bas, aujourd'hui on refait la même chose en pire avec le fameux EQ3 de Bernanke, sauf que cette fois, les crédits risqués et l'inflation se trouvent dans les pays émergents. Le pire c'est que ce genre d'action (baisse des taux, achat de dette par la BC)de rassure les marchés, à croire que dans ce monde ils sont tous ignorants.
Réponse de le 06/12/2011 à 13:29 :
dul: vous, au moins, vous comprenez quelque chose à l'économie! les allemands ont encore le souvenir de la république de weimar.
Réponse de le 06/12/2011 à 16:32 :
C'est vrai ca. Le grand argument etait que l'Eurozone allait nous proteger et les Anglais qui sont dans une situation pire que la notre emprunte a un niveau tres bas et ne sont pas menaces d'etre degades ....parcequ'ils n'ont pas l'Euro.En deux lignes, vous avez fait la synthese Popeye.bRAVO!
a écrit le 06/12/2011 à 1:34 :
Vivement la fin franche et nette de l'euro plutot que cette agonie qui risque de durer et qui nous fout dans la merde. Je vois pas ce qu'il y a de compatible dans le fait de regrouper des pays aux niveaux de vie completement differents, aux mentalites differentes (cf politiques agricoles) et aux cadres juridiques differents. Apres on s'etonne que c'est la merde mais il n'y a rien de vraiment surprenant. L'Europe ca ete cree avant tout pour faire du "business" facile entre les entreprises europeennes. Par "business", je veux bien sur parler d'exploitation des pays de l'est en autre... Personnellement, je vois pas ce que j'ai de commun avec un tcheque ou un lituanien mais bon.
Certains diront peut etre que je suis xenephobe, tout au contraire mais allez plutot faire un tour dans les pays de l'est et faire votre touriste en dehors des sentiers battus, vous vous rendrez compte que le neonazisme c'est pas de la mythologie et que la Marine a cote, c'est la sainte Catherine.

En regardant bien, le seul avantage que nous avons pour les petits de ce monde, c'est de ne pas avoir a changer de monnaie lorsque nous devons voyager. Pas de bol, on a plus de pognon donc on ne voyage presque plus...
En bref, vivement que l'on enterre cette zone euro.
Réponse de le 06/12/2011 à 7:51 :
Si la zone euro était si faible, mauvaise et néfaste, pourquoi nos chers amis anglo-saxons se donneraient-ils tant de mal pour la détruire?
a écrit le 06/12/2011 à 1:26 :
Merci MES (Mécanisme Européen de Stabilité).
Et l'Europe qui n'a rien vu venir.
Tout ça pour faire tomber des gouvernements... allez un pitit schéma ^^:
.Faire que l'Euro aille mal ==> pauvreté grandissante ==> montée fascisme + xéno ==> les gens votent donc automatiquement extrême-droite ==> les politiciens extrême-droite continuent l'Agenda malgré les promesses ==> les citoyens sont donc déroutés, dégoutés ==> et là HOP: un Nouveau Gouvernement, unique va unifier tout un continent, et "mieux gérer l'argent!!" ==> Merci MES (qui, en passant, a le soutien des USA)! :-) Alors: Indignez-vous!! Un autre monde est possible!! etc...!!

C'est clair qu'en jouant un peu sur les lois de la nature humaine (l'attrait pour la "Haine" et la "Division" quand tout va mal), on finit toujours par terminer son "Agenda" beau-coup-plus-tôt-que-pré-vuuu! ^^
a écrit le 06/12/2011 à 0:36 :
Bizarre a chaque fois que l ue prends des mesures nos chers amis des finances américaines annoncent des mesures pour destabiliser
a écrit le 06/12/2011 à 0:18 :
Mais qu'on se barre de cette foutue zone euro qui ne nous a apporté que des emmerde depuis des années !!! Quand je pense qu'un certain prix Nobel d'économie a conseillé à l'Allemagne de sortir de l'Euro... on est vraiment des bouffin a continuer à se laisser dicter notre politique économique par Merkel, les technocrates européen et les agences de notation ! Il disait quoi le slogan déjà : la France au Français... finalement j'aurai du voter pour eux... je ne ferai pas la même erreur en 2012 !!! A condition bien sûr qu'on respecte notre vote étant donné qu'on avait déjà dit non lors du dernier référendum et que nos politiques nous ont fait un gros bras d'honneur...
Réponse de le 06/12/2011 à 7:49 :
C'est la gestion pitoyable du pays qui a apporté des emmerdes, pas la zone euro.
a écrit le 05/12/2011 à 23:57 :
Vive la fin du triple A et la fin de l'emprunt facile! Ce sont les fonctionnaires et les assistés qui vont prendre cher! Ha ha ha!!!
Réponse de le 06/12/2011 à 0:49 :
Je ne comprend pas les Ha ha ha ?
Pensez vous être épargné par la crise ?

Je ne comprend pas pourquoi la note de la Finlande sera abaissé !!!
Réponse de le 06/12/2011 à 6:46 :
Ben pense qu'il échappera aux diverses hausse d'impôts et taxes ou redevances en tout genre..... t inquiètes pas ben, si les fonctionnaires ne sont pas payés tu seras aussi au chômage hahaha !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :