La Tribune

Le nombre d'individus vivant avec moins de 1,25 dollar par jour en net recul

AFP
AFP
latribune.fr  |   -  475  mots
La proportion de personnes vivant dans "l'extrême pauvreté" - moins de 1,25 dollar par jour - dans le monde en développement est passé de 52% en 1981 à 22% en 2008, selon les résultats préliminaires d'une étude publiés par la Banque mondiale, qui estime que ce nombre a probablement continué à baisser en 2010.

Contrairement au sentiment qui prédomine dans les pays développés, la pauvreté - celle classée "extrême" - soit moins de 1,25 dollar par jour - est en net recul dans le monde. Selon les premiers résultats d'une étude publiée le 29 février par la Banque mondiale, le taux de personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour est passé de 52% en 1981 et 43% en 1990 à 22% en 2008, soit 1,29 milliard d'individus. Surtout, pour la première fois depuis que cette enquête est menée, cette chute de l'extrême pauvreté concerne l'ensemble des régions que les experts de la Banque mondiale auscultent dans 130 pays auprès de 850 foyers.

Ce progrés est d'autant plus remarquable qu'il atteint en avance l'objectif prévu pour 2015 de réduire l'extrême pauvreté de moitié, qui avait été fixé dans le cadre des Obejctifs du Millénaire pour le développement fixés par l'Onu. "Cela signifie que presque tous les pays se sont rapidement relevés des recentes crises alimentaire, de l'énergie et financière", souligne la Banque mondiale.

De 77% à 14% en Asie du Sud-Est

Dans le détail, certains régions ont réduit plus rapidement que d'autres la pauvreté. Le mouvement le plus spectaculaire se trouve en Asie de l'Est, où la proportion de personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour a chuté de 77% en 1981 à 14% en 2008. L'une des raisons principales de ce recul est à mettre en relation avec la croissance économique à deux chiffres qu'a connu la Chine en particulier, avec 663 millions d'individus ayant sorti de la misère entre 1981 et 2008, quant la population du pays s'élevait à 1,328 milliard de personnes.

En effet, hors la Chine, la population dans l'extrême pauvreté s'élevait à 1,1 milliard de personnes en 2008, sensiblement le même qu'en 1981, même si ce chiffre qui avait augmenté depuis cette date a commencé à baisser depuis 1999. Ainsi, pour la première fois, le taux est passé sous le seuil des 50 % dans l'Afrique sub-saharienne, à 47% en 2008.

Un milliard de personnes vivront toujours dans l'extrême pauvreté en 2015

"Le monde en développement a fait des progrès considérables dans sa lutte contre la pauvreté extrême, mais les 663 millions de personnes qui ont franchi le seuil de pauvreté typique des pays les plus pauvres sont toujours pauvres au regard des normes des pays à revenu intermédiaire ou élevé. Cette masse de gens qui survivent juste au-dessus du seuil d'extrême pauvreté trahit la situation vulnérable dans laquelle se trouvent beaucoup de personnes pauvres dans le monde. De plus, au rythme où vont les choses, environ un milliard de personnes vivront toujours dans l'extrême pauvreté en 2015", a tempéré toutefois Martin Ravallion, directeur du groupe de recherche sur le développement à la Banque mondiale et chef de l'équipe qui a produit les statistiques, dans un communiqué de la Banque mondiale.

 

Réagir