Téléchargez
notre application
Ouvrir

Pyongyang invite des journalistes au lancement d'un satellite

Par latribune.fr (avec AFP)  |   |  213  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Présentée comme pacifique, cette opération enfreindrait les résolutions de l'ONU et menacerait un récent accord conclu avec Washington.

L'agence de presse nord-coréenne officielle KCNA a annoncé samedi que la Corée du Nord inviterait le mois prochain des experts et des journalistes étrangers à observer le lancement d'un satellite. A cette occasion, les observateurs pourront se rendre notamment sur le pas de tir.

Les Etats-Unis considèrent ce lancement comme un tir d'essai déguisé de missile.  Vendredi, le régime nord-coréen avait annoncé qu'à l'occasion du centième anniversaire de son défunt fondateur Kim Il-Sung, une fusée enverrait dans l'espace entre le 12 et le 16 avril, un satellite à usage civil.

Cette annonce est intervenue 16 jours seulement après un accord entre la Corée du Nord eet les Etats-Unis prévoyant la suspension de tout essai de missile en échange d'une livraison par les Etats-Unis de 240.000 tonnes d'aide alimentaire.

D'où l'inquiétude du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, qui a demandé vendredi à Pyongyang de "revenir sur sa décision" de lancer cette fusée, se disant "très inquiet". Il a "réitéré son appel à la Corée du Nord à totalement respecter les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité" des Nations unies, en particulier la résolution 1874 de 2009 qui interdit à ce pays de procéder à des essais nucléaires ou balistiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
BingBangPafBadaboum a écrit le 17/03/2012 à 19:26 :
Non mais,....Et qu'ça saute !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :