Fed : 40 milliards par mois pour tenter de stimuler l'économie

 |   |  319  mots
DR
La réserve fédérale américaine, réunie ce jeudi, annonce le rachat massif de titres sur le marché des créances immobilières, jusqu'à ce que la situation de l'emploi s'améliore. Elle a par ailleurs décidé de laisser son principal taux directeur inchangé.

Sa décision était très attendue. La Fed a dévoilé son programme pour soutenir la croissance américaine. Son arme? Un programme de rachat de titres de créances immobilières. Dès demain, la banque centrale américaine rachètera des titres adossés à des créances immobilières émis par les organismes de refinancement hypothécaires parapublics. Elle le fera à raison de 40 milliards de dollars par mois.

Une décision liée à la situation du marché de l'emploi

"Si les perspectives du marché de l'emploi ne s'améliorent pas de façon substantielle", l'institution continuera à racheter ces titres et à "employer ses autres instruments de politique monétaire de façon appropriée", a indiqué le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) dans un communiqué. Le taux d'actifs au chômage atteignait 8,1% au mois d'août selon les dernières statistiques publiées par le département du Travail américain. Un chiffre en léger recul par rapport au mois précédent (8,3%). Mais, "la croissance de l'emploi a été lente et le chômage reste à un niveau élevé", note la Fed.

Le FOMC maintient en outre son principal taux directeur à un niveau proche de zéro. Ce taux quasi nul est pratiqué depuis 2009. La banque centrale américaine promet en outre qu'elle ne relèvera pas ses taux d'intérêt avant la mi-2015 au plus tôt, alors qu'elle évoquait jusqu'à présent l'échéance de la fin 2014.

Parmi les membres du comité, une seule voix discordante est à compter, celle de Jeffrey Lacker, qui avait déjà fait part de son opposition à de précédentes décisions de l'organisme au début de l'année.

Première réponse

Après l'annonce de ces décisions, l'euro est légèrement remonté face au dollar. Vers 16H35 GMT (18H35 à Paris), l'euro valait 1,2916 dollar contre 1,2895 dollar quelques minutes auparavant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2012 à 1:57 :
Je n'ai jamais appris, ni en cours d'économie, ni dans un livre d'économie, qu'il y avait un rapport direct ou indirect entre le chômage et le rachat de titres immobiliers émis par des institutions financières. Bientôt Bernanke va nous expliquer qu'il rachète des MBS pour "résoudre le problème" de la sécheresse, ou pourquoi pas, pour résoudre le problème de la gastro en hiver.
Je trouve hallucinant que personne dans les médias n'ait le bon sens de demander des explications sur la supposée corrélation entre chômage et MBS.
a écrit le 13/09/2012 à 20:31 :
La Fed fait un nouveau "Quantitative easing" juste avant chaque nouvelle élection... Drôle de coincidence, non ? C'est ce qu'on appelle "l'indépendance des banques centrales"... De qui se moque t'on ? Par ailleurs, j'aimerais que les journalistes puissent faire eux mêmes ce genre de remarques, qui me semblent pertinentes, non ?.
a écrit le 13/09/2012 à 20:25 :
Depuis plus de 10 ans la situation est la même : l'économie souffre, à cause des délocalisations, les emplois disparaissent et le pouvoir d'achat baisse... Alors que fait-on pour palier à ces disparitions ? On fait du crédit, toujours plus de crédit... C'est cela qui ua créé la crise en 2007 et après (subprimes, crédits européens), et les banquiers centraux, ceux qui étaient déjà là en 2007, continuent tête baissée à faire les mêmes erreurs... Quelle stupidité...
a écrit le 13/09/2012 à 20:07 :
La question est d'ampleur: les classes moyennes triment pour des salaires qui se réduisent ce qui montre le mauvais travail du personnel politique, doivent payer les factures pour des gens qui n'ont pas le moyens d'avoir ces logements. C'est une injustice majeure contre des gens qui se font manipuler par les instigateurs de l'immobiliomania. Les démocrates sont des gens malveillants qui accumulent des déficits collossaux qui ruinent la population, ils ne savent pas créer de la croissance ni réduire le chômage, pire ils l'augmentent, enfin ils n'ont jamais réduit la pauvreté. Ce qu'il faut c'est employer les diplômés à des projets créateurs de richesse ce que nous ne faisons pas chez nous. Et pendant qu'ils sèment le chaos, ils se prélassent dans les palais...
a écrit le 13/09/2012 à 19:36 :
Merci Ben ! Racheter pour 40 milliards de subprimes chaque mois m'aidera à alléger mes comptes de tous ces rédits pourris pour les remplacer par de vrais dollars tout neufs !!! Et tout ça aux frais du contribuable, comme toujours depuis 2007 !! Et chaque fois que je pense au grand public qui n'y comprend rien et qui pense que tout ce fric servira à faire baisser le taux de chomage j'ai un magnifique éclat de rire !!! Quel humour Ben !!!
Réponse de le 13/09/2012 à 20:11 :
Totalement d'accord ! Allez va que la fête continue ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :