30 milliards : c'est le montant de la "perte économique" causée par Sandy à New York

 |   |  302  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Andrew Cuomo, le gouverneur de l'Etat de New York, a chiffré à "environ 30 milliards de dollars" les dégâts subis par le passage "cataclysmique" du cyclone Sandy. Il demande une aide du même montant.

Il faudra du temps à New York pour panser les plaies du passage de Sandy. Et pour cause : ce mardi, Andrew Cuomo, le gouverneur de l'Etat, a estimé que le passage du cyclone fin octobre avait causé "une perte économique d'environ 30 milliards de dollars". Il demande donc une "aide exceptionnelle" du même montant, selon l'AFP.

Cette enveloppe permettra de "reconstruire les infrastructures, les logements, d'aider les gouvernements locaux avec les bâtiments publics, et d'aider les petites entreprises", a-t-il poursuivi. Et d'après lui, il y a urgence, puisque "l'économie de l'Etat de New York est importante non seulement pour l'Etat, mais aussi pour le pays. Plus vite elle se remet en route, mieux c'est pour l'Etat et le pays", a-t-il insisté. Sa demande intervient trois jours avant un déplacement du président Barack Obama à New York, qui sera consacré jeudi aux conséquences de l'ouragan.

Un plan d'urgence de 500 millions de dollars

De fait, même si des progrès considérables ont été enregistrés depuis le 29 octobre - avec le retour à la normale progressif des transports en commun et le rétablissement à 98% de l'électricité -, des dizaines de milliers de foyers et entreprises en restaient privés lundi.

Sans attendre le déblocage d'une aide fédérale, Michael Bloomberg, le maire de New York a annoncé un plan d'urgence de 500 millions de dollars pour réparer 37 écoles et trois hôpitaux de la ville fermés depuis l'ouragan. "Nous n'avons jamais affronté de tempête aussi destructrice que Sandy, et le financement de ces réparations est aussi nécessaire qu'urgent", avait-il argué.

Pour mémoire, l'Etat de New York a été avec le New Jersey voisin le plus touché par Sandy. L'Ouragan avait fait plus de 110 morts dont 43 dans la capitale économique du pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2012 à 15:21 :
La FED fera crédit, de toute façon. Et c'est de toute façon dérisoire par rapport à un QE. Sinon, il serait peut-être temps de s'interroger sur l'augmentation en fréquence et gravité des humeurs climatiques. Eventuellement... Je dis ça, je dis rien, bien sûr.
a écrit le 13/11/2012 à 14:34 :
je connais une " Sandy ". c'est vrai que c'est une femme ruineuse, mais je ne savais pas que c'était à ce point.
a écrit le 13/11/2012 à 14:16 :
Et ça n'est que le tout début des désagréments, bienvenue dans l'Antropocène ! Le prestigieux cabinet Price Watherhouse (pas vraiment un repaire d'écolos) vient de publier un rapport qui annonce que l'objectif de limiter le réchauffement climatique à 2°C a désormais probablement aucune chance d'être atteint, il faut plutot envisager 4°C de réchauffement (moyennant des efforts de réduction de CO2 très supérieurs à ce qui se fait actuellement), voire 6° si on continue le "business as usual". http://www.pwc.fr/too-late-for-two-degrees.html
a écrit le 13/11/2012 à 11:34 :
C'est aussi le surcoût ANNUEL des régimes de retraite des fonctions publiques et des régimes spéciaux comparés au régime général! En France nous avons droit à un cyclone Sandy tous les ans!!!!
Réponse de le 13/11/2012 à 15:23 :
Oui. Mais aux US, ils n'ont déjà plus de retraite pour cause de fond de pension détruits. Donc, ils vont avoir du mal à puiser dedans... On démarre une quête..??
a écrit le 13/11/2012 à 8:17 :
Tiens, ils sont où nos néo-keynésiens qui prétendent que les catastrophes naturelles sont bénéfiques pour la relance économique ??? :)
Réponse de le 13/11/2012 à 12:44 :
c'est vrai que l'on a vu les très bons résultats au Japon. :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :