L'incroyable histoire de Bob, un super ingénieur qui ne faisait rien de ses journées

 |   |  301  mots
Copyright Reuters
Ce salarié d'une entreprise américaine avait trouvé le moyen de sous-traiter en Chine tout son travail. Il passait ses journées entre réseaux sociaux et site de commerce en ligne.

Voici l?incroyable histoire de Bob, un des meilleurs salariés d?une entreprise américaine, dont le nom n?a pas été dévoilé. Celui-ci, ingénieur informatique, avait la réputation d?être le plus productif. Ses performances faisaient de lui un modèle pour ses camarades. Sauf qu?il a été découvert que Bob ne faisait rien de sa journée, hormis surfer sur internet. Et pour effectuer son travail, il a décidé de sous-traiter son travail par une société informatique chinoise.

Cette histoire a été racontée par Andrew Valentine, un chargé de sécurité de la société Verizon, UN opérateur mobile américain. Chargé de surveiller la sécurité des communications de cette société, Andrew Valentine a découvert une connexion sécurisée entre cette entreprise et la Chine. Dans un premier temps, il a soupçonné des tentatives d?espionnage industriel avant de découvrir la supercherie.

50 000 euros par an

"Au final, il apparait qu?il gagnait plusieurs centaines de milliers de dollars par an et ne payait que 50.000 dollars à la société chinoise qu?il mettait à contribution" explique sur son blog celui qui dit avoir vécu l?histoire « la plus incroyable » de sa carrière. Bob passait sa journée entre les réseaux sociaux, le visionnage de vidéos, ou des sites de commerce en ligne. Il adressait tout de même un courriel à ses supérieurs en fin de journée pour faire le point sur son travail.

Jamais ses supérieurs ne se sont aperçus de quoique ce soit. Ils louaient même la qualité de son travail, mais en fait celle des salariés chinois. Bob pourrait ainsi avoir donné des idées à ses patrons qui pourraient davantage recourir à la sous-traitance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2013 à 19:57 :
Si la sécurité de l'entreprise n'est pas menacée et que les données ne sont pas confidentielles ou du moins inexploitables, je ne vois pas ce qu'il y a de mal à faire ce qu'a fait cet employé. Et si la qualité du travail était bonne, c'est qu'il connaissait son boulot, on se doute bien qu'il le relisait avant de l'envoyer à sa hiérarchie...
a écrit le 20/01/2013 à 18:03 :
avec les 35H ...ça doit développé en France ce genre de pratique !
Réponse de le 20/02/2015 à 7:06 :
il se fout de nous celui la. J'ai tjrs voté Fn sauf pour Mr Sarkozy pour qui j'ai cru et nous a tous déçu. pour preuve un tas de français on votés à tord Hollande pour le dégager. je suis donc retourné Fn et aujourd'hui il revient et fait le malin. Il devrait se l'écraser celui la mais qu'il ne s'inquiète pas je et mon entourage ne voterons certainement pas pour ce faux républicains.
a écrit le 20/01/2013 à 17:18 :
Ce que ne sait pas un grande nombre de commentateurs: dans les entreprises nord-américaines, on signe tous les ans un accord de confidentialité, et que si on ne le respecte pas, on est susceptible de passer devant un tribunal.
a écrit le 20/01/2013 à 14:32 :
et sur la tribune, il n'y a déjà pas de sous-traitance ? A lire les articles, c'est à se demander s'il n'y a pas un petit travailleur qui appris l'orthographe, la grammaire et la conjugaison au lance-pierre, et payé low cost...
Réponse de le 20/01/2013 à 15:55 :
Relis toi avant de poster ! mdr
Réponse de le 20/01/2013 à 21:33 :
a
a écrit le 20/01/2013 à 11:45 :
Une bonne pub pour Verizon Business et ses audits de sécurité/réseaux ! Au cours de ces audits (performances réseaux et sécurité), il y a toujours des surprises style téléchargements de films qui saturent le réseau local (vu dans des hôpitaux), PC nomade "infecté" d'un collaborateur qui plante le réseau MPLS (vu à la SNCF), connexions non autorisées sur des systèmes sensibles (vu chez des opérateurs)...
a écrit le 20/01/2013 à 11:05 :
Article très douteux qui tombe encore une fois dans le sensationnalisme (nouvelle tendance proche de l'extrême gauche). Je doute que même aux US un employé puisse se rémunérer sur son chiffre d'affaires comme un entrepreneur indépendant. De plus, si son employeur lui donne la prérogative de sous-traiter à l'étranger, comme le font la plupart des grandes entreprises et même des PME, il n'y a rien à dire et il n'y a pas faute de la part de l'employé. Dans le cas contraire, il s'agît d'un détournement condamnable par la justice. D'autre part, il est douteux qu'un cadre moyen gagne "plusieurs centaines de milliers de dollars par an" sans le consentement, même minimal, de son employeur. Donc, circulez, y a rien à voir...
Réponse de le 20/01/2013 à 11:51 :
Si à chaque article qui ne nous plait pas, on le taxe de douteux, c'est facile d'être toujours dans le vrai...
Réponse de le 20/01/2013 à 16:53 :
Oui un ingénieur peut gagner plusieurs centaines de milliers de dollars ici et on n'as jamais parler du manque de consentement de l'employeur, c'est un salaire prédéterminé qui est versé... D'ailleurs ou tu vois qu'il a pris de l'argent a même le chiffre d'affaires?
a écrit le 20/01/2013 à 10:43 :
L'empire romain s'est effondré, car les citoyens romains ne faisaient plus rien, notamment leurs armée n'étaient plus composées que de mercenaires "barbares (notamment des germains). L'histoire est un éternel recommencement.
J'ai aussi l'histoire plus classique du DRH, qui s'auto -licenciait pour augmenter sa productivité et externalisait son poste via une société de conseil en RH (qu'il présidait), qui sous-traitait le travail à La Réunion.
Il y a aussi cette dernière vérité, c'est que tous les grands postes des grandes entreprise sont, de fait, partiellement externalisées : pour payer moins d'impôts, les dirigeants et cadres très supérieurs créent une entreprise (de conseil), qui reçoit une partie importante de leur salaire, fiscalisé à l'IS plutôt qu' à l'IR.
Réponse de le 20/01/2013 à 11:21 :
Très juste. On peut aussi ajouter la chute de l'Ancien Régime où les rois de France employaient en abondance des mercenaires étrangers et même du 1er Empire dont nous vivons sur les ruines d'une grandeur passée... L'exemple de Renault est à cet égard affligeant.
Réponse de le 20/01/2013 à 14:33 :
Y en a qui regrettent l'empire romain, les guerres de conquête, et la romanisation des peuples vaincus, comme les gaulois qui ont perdu leur langue, leur culture, leur indépendance. Un seul peuple a su résister aux colonisateurs romains : les germains.
a écrit le 20/01/2013 à 10:42 :
Il faut d'urgence donner les coordonnées de cette boîte chinoise au gouvernement français !
Réponse de le 20/01/2013 à 16:35 :
Les nombreuses commissions lui sous-traiteraient leurs missions !
a écrit le 20/01/2013 à 9:20 :
Vu la saga du 787, je me demande si Bob ne travaillait pas chez Boeing...
a écrit le 20/01/2013 à 6:34 :
Mon chef me délègue une partie de son travail, mais il touche quand même sa paye. En fait, c'est très courant.
a écrit le 19/01/2013 à 23:01 :
Dans nombre de sociétés, le management consiste a faire travailler une équipe de l'entreprise a sa place... Ici, il a pris sur son propre salaire le fait de sous-traiter. Il devrait mériter une médaille pour ne pas avoir réclamé une équipe a "encadrer" ;-)
a écrit le 19/01/2013 à 21:52 :
Comment peut-on écrire aussi mal le français?Cet article est une honte pour la Tribune.
Réponse de le 19/01/2013 à 22:28 :
Le journaliste l'a sous-traité à un indien...
Réponse de le 20/01/2013 à 0:24 :
Qui a leur tour a sous-traité à un chinois;)
a écrit le 19/01/2013 à 18:59 :
Nous sommes tous un peu les chinois de notre hiérarchie !!

@pingus: détendez-vous: quand une femme aime vraiment, elle n'éprouve plus le besoin d'aller voir ailleurs... allez confiance!!!
a écrit le 19/01/2013 à 18:51 :
+1
Et quand les esclaves seront mieux qualifiés que leurs maîtres, ils auront même l'insolence de demander un salaire!!
a écrit le 19/01/2013 à 17:29 :
On paie bien nos élus pour qu'ils nous entubent
Réponse de le 19/01/2013 à 22:29 :
+1 ! et à sec...
Réponse de le 20/01/2013 à 10:45 :
et comme cet ingénieur, ils sont beaucoup trop payés !
a écrit le 19/01/2013 à 16:49 :
Un ingénieur chinois qui aurait la même idée de délocaliser son job serait bon pour au moins 20 ans de camp de travail, si il a la change d'échapper à la peine capitale. Les Occidentaux sont trop laxistes quant à la sécurité informatique de leurs entreprises.
a écrit le 19/01/2013 à 16:20 :
Comme quoi tous ces cadres sont payés beaucoup trop cher par rapport au travail abattu :-)
a écrit le 19/01/2013 à 16:10 :
cela existe surement aussi pour des etudiants: devoirs, exposés, mémoires,...
a écrit le 19/01/2013 à 15:38 :
Il y a tout de même un problème technique, car, c'est pire encore que de l'espionnage industriel, mais il offrait carrément la technique aux chinois.
L protection du code sources, des données et des technologie peut valoir des millions.
Si vous le donner le code source d'un site de jeux en ligne par exemple, je peux comprendre ce qui se passe et gagner des millions.
On peut faire du retro pour obtenir des codes sources, mais ça reste illégal, voir une sorte d'espionnage industriel.
Je ne sais pas ce que cet ingénieur à permis à ses sous-traitants de connaitre, comme information et données, mais c'est très grave comme faute.
Ses sous-traitant n'ont pas signé une clause de confidentialité, je ne sais pas si ça existe d?ailleurs en Chine, du coup, il expose sa boite à des risques sérieux.
Sinon, oui, je suis pour le libéralisme, mais sens bon sens, ça ne veut plus rien dire.
a écrit le 19/01/2013 à 15:34 :
Il a compris comment fonctionne le système capitaliste : faire travailler les autres à sa place ! Les patrons l'ont compris avant tout le monde !
a écrit le 19/01/2013 à 15:16 :
50 000 euros par an

"Au final, il apparait qu?il gagnait plusieurs centaines de milliers de dollars par an et ne payait que 50.000 dollars à la société chinoise qu?il mettait à contribution" explique sur son blog celui qui dit
dollar, euro, la tribune ne sait elle pas que ces deux monnaies ne sont pas égales???
il gagnait plusieurs centaines de milliers de dollar par an, plusieurs c est au moins deux ou trois pour un ingénieur gagner 250000 dollars par mois personne n'y croit ca sent le hoax a plein nez
a écrit le 19/01/2013 à 14:33 :
Superbe affaire de délocalisation, comme le dit JOSE l'exemple vient du "haut" , peut être un exemple à suivre pour "casser" ce système ????
a écrit le 19/01/2013 à 14:32 :
Vive la mondialisation ! Et puisque ça marche aussi bien, les entreprises n'auront plus aucune raison d'employer des locaux...
a écrit le 19/01/2013 à 14:22 :
ce mec est un modèle ! Et ou est sa faute du moment qu'il avait des résultats ? On comprend bien que les hauts cadres et autres capitaines d'industrie intredisent aux employés ce qu'ils revendiquent pour eux-mêmes : l'externalisation. La logique néo-libérale n'est qu'une fumisterie.
a écrit le 19/01/2013 à 13:45 :
Je pense que le sous-traitant chinois devait lui même sous-traiter à un vietnamien...
a écrit le 19/01/2013 à 12:57 :
Gonflé, mais il a juste bien retenu les leçons de ses employeurs.
Réponse de le 19/01/2013 à 13:57 :
L"Etat Français envisagerait de faire de même avec ses fonctionnaires.
Réponse de le 19/01/2013 à 14:19 :
Ce qui démontre que l'interdiction faite aux employeurs de contrôler l'utilisation de l'informatique par les salariés est totalement ABSURDE : l'employeur doit pouvoir contrôler le travail réel de ses salariés pendant toute la durée du temps de travail, quelque soit le moyen technique choisi : enregistrement, caméra, suivi informatique, GPS, etc : toute autre règle n'est qu'un moyen de faciliter la fraude et est donc UBUESQUE !!!
Réponse de le 19/01/2013 à 14:51 :
ouais t'as raison, je propose aussi que l'on marque les salariés au fer rouge, ça évitera pas mal de problème!

Tu ne maîtrise clairement pas les implications de ce que tu avances! La relation de confiance, ça te dit rien?

Met une puce électronique dans le bras de ta femme, on ne sait jamais.....

pffff on est pas sortis du sable!
Réponse de le 19/01/2013 à 16:03 :
a partir du moment ou le job est bien fait, ou est le probleme? l'employé perd l'argent qu'il donne au sous traitant qui est bien content de le recevoir
Réponse de le 19/01/2013 à 16:23 :
@celui qui répond @lyon69: le problème, c'est que dans les entreprises nord-américaines, tu signes un accord de confidentialité, et que si tu ne le respectes pas, y forcément un problème :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :