Les républicains baissent leur garde et acceptent de relever le plafond de la dette

 |   |  462  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
C'est une mini victoire pour Obama dans les négociatons sur le déficit budgétaire américain, avec la décision des républicains d'autoriser un vote pour relever le plafond de la dette. A l'orée d'entamer son second mandat, le 44ième président, pendant longtemps chahuté par les républicains lors de ses quatre premières années à la Maison Blanche, semble avoir le vent en poupe. Mais avec les républicains...

Surprenant volte-face des républicains de la chambre des représentants qui après avoir opposé une féroce résistance à toutes les propositions de la Maison Blanche ont décidé d'accepter de relever le plafond de la dette américaine pour trois mois. "La semaine prochaine, nous autoriserons un relèvement temporaire de trois mois de la dette, de façon à donner au Sénat et à la Chambre le temps de voter un budget", a annoncé Eric Cantor, chef de la majorité républicaine. Cette nouvelle a été accueillie avec satisfaction par l'administration Obama qui savoure cette petite victoire à quelques jours l'investiture du 44ième président. La situation était tendue ces derniers temps car l'état fédéral ne pouvait continuer à se financer que jusqu'à la fin février. "Il est rassurant de voir que les républicains ont décidé de revenir sur leur décision de prendre l'économie américaine en otage", a déclaré le porte parole du sénateur démocrate du Nevada Harry Reid. Les républicains sont revenus sur leur position car ils ne voulaient sans doute pas être tenus pour responsables par l'opinion, en cas de défaut de paiements des Etats-Unis. Mais dans le vote pour relever le plafond devant se tenir la semaine prochaine, les républicains vont tout de même exiger des démocrates du Sénat de voter de fortes coupes budgétaires et pour se faire, menacent de bloquer le versement des salaires des élus du Congrès si aucun accord n'était trouvé. "C'est le premier pas dans la bonne direction pour réduire notre déficit et se concentrer sur le moyen de créer de meilleurs conditions de vie pour nos familles et nos enfants, a renchérit le représentant républicain de Virginie, Eric Cantor. Il est temps de travailler ensemble".
D?après certains politologues contactés par la Tribune, la stratégie des républicains pourrait être de séparer la problématique de la dette et celle du mur fiscale. Ces derniers vont insister sur des coupes budgétaires pour éviter le mur fiscal et ensuite demander de nouvelles baisses budgétaires en récompense pour avoir accepter d?augmenter le plafond de la dette. Afin d?éviter un chantage des républicains, l?administration Obama pourrait donc décider de mettre en place un deal à long terme avec le GOP pour ne pas avoir à revenir sur la table des négociations dans quelques mois. Mais pour l?heure, toute la ville de Washington est entièrement concentrée sur un seul évènement, l?investiture du 44ième président. La fête d?abord, la politique politicienne ensuite... (Source : AFP et The New York Times)
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2013 à 21:18 :
Ils ne risquent rien, ils peuvent imprimer du dollar tant que ça leur chante. C'est leur monnaie, celle du monde: La dette, ils s'en foutent.
a écrit le 19/01/2013 à 15:44 :
Ca y est ils ont encore emplafonné le plafond de la dette ! Ils font les guignols "non non il faut pas il faut pas" devant les journalistes , mais dans les faits ils l'emplafonnnent encore. Alors c'est quoi le nouveau montant de leur dette en %de PIB ?
a écrit le 19/01/2013 à 14:24 :
On parle toujours de républicains, mais Boehmer joue ici une partition très minoritaire pour son parti, en particulier sa base.A tel point qu'il a préféré faire le ménage dans ses troupes avant le nouveau congrès pour ne pas voir contesté ses décisions, la grande majorité d'entre elles en parfait accord avec Obama. Il a e particulier écarté tous les patrons de commissions qui avaient posé le moindre problème à l'administration Obama, comme dans les scandales touchant le ministère de la justice, les non prosécutions à WS etc...
a écrit le 19/01/2013 à 10:25 :
Je me demande comment les allemands vont réagir à la déclaration de la FED de ne restituer que 300 tonnes d'or sur 7 ans (source zerohedge pour Yvan). Personnellement, quand quelqu'un refuse de me rendre le bien que je lui avait donné à conserver, je suis très en colère lorsque j'apprends qu'il refuse de me le restituer. Nous verrons ...
Réponse de le 19/01/2013 à 12:09 :
Merci pour la précision, Bastien.
Réponse de le 19/01/2013 à 15:34 :
ils n'ont peut-être plus l'or mais l ont mis sur le marché? comme les banques qui spéculent avec l'épargne des gens pour acheter des actions et ne conservent pas de fond propre? la FED a t-elle vraiment l'or ou bien va t'elle en acheter sur le marché pour le rendre à l'allemagne? Les cours de l'or vont alors monter.
Réponse de le 19/01/2013 à 15:55 :
ok. On voit des informations dans zerohedge.
Certainement que la FED voulait mélanger l'or avec de la feraille.. donc la BUBA va mettre 7 ans à tester la qualité de l'or rapatrié. La FED doit le savoir et va peut-être refondre de l'or propre. Ceci est connu depuis l'époque romaine: les pièces en or étaient mélangées avec de l'étain etc. par le roi lui même car il n'avait que des dettes. l'histoire recommence.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :