Quelles sont ces armes chimiques syriennes que la Russie et les Etats-Unis se promettent d'éliminer ?

 |   |  644  mots
Serguëi Lavrov et John Kerry, les ministres des Affaires étrangères russe et américain à Genève après leur rencontre sur la Syrie le 14 septembre 2013 (Photo Reuters)
Serguëi Lavrov et John Kerry, les ministres des Affaires étrangères russe et américain à Genève après leur rencontre sur la Syrie le 14 septembre 2013 (Photo Reuters) (Crédits : Reuters)
John Kerry et Sergueï Lavrov, les deux ministres américain et russe des Affaires étrangères, se sont mis d'accord pour éliminer les armes chimiques syrienne que Bachar al-Assad a accepté de faire contrôler. Leur nombre, leur nature et leur origine soulève toujours des interrogations.

A Genève, les envoyés de Vladimir Poutine et Barack Obama sont parvenus à un accord. Par la voix de John Kerry et Sergueï Lavrov, la Russie et les Etats-Unis sont convenus d'un plan d'élimination des armes chimiques syriennes. Damas a une semaine pour présenter la liste de ces armes. Ils prévoiraient en outre une résolution de l'ONU qui se réfère toujours à la menace de recours à la force. De son côté, "la France tiendra compte du rapport des inspecteurs de l'ONU publié lundi sur le massacre de Damas pour arrêter sa position", a commenté Laurent Fabius pour la France. 

La ligne rouge

Certains pays occidentaux restent très circonspects sur la volonté réelle du régime de Bachar al-Assad de démanteler son arsenal d'armes chimiques.L'usage de ces dernières était considéré par les Etats-Unis notamment comme la "ligne rouge" à ne pas franchir. 

Que des gaz aient été utilisés dans les combats en Syrie, quasiment personne ne le nie, mais leur nature et leur origine font débat, même parmi la communauté des experts occidentaux, comme le signal cet article du magazine américain Foreign Policy. Un rapport de l'Onu sur cette question est très attendu. Il pourrait être publié le 16 septembre. 

  • De quels gaz s'agit-il?

En attendant, plusieurs types d'armes ont été fréquemment citées, notamment dans les rapports des services secrets américains et par des responsables français. Il est notamment question de gaz sarin, qui aurait été utilisé avant et pendant le massacre de près de 1500 personnes que les services secrets américains et l'opposition syrienne attribuent au régime de Bachar Al-Assad. 

Le sarin est une substance volatile inodore et incolore contenant un agent neurotoxique appartenant à la famille des organophosphorés, des composés utilisés dans la fabrication des pesticides et de certains médicaments. Il serait également question de de gaz moutarde qui provoque des brûlures ou encore de gaz VX, dont les effets sont similaires à ceux du sarin. 

  • De combien la Syrie dispose-t-elle de ces armes ?

En tout plus de 1000 tonnes de ces armes seraient entre les mains de l'armée de Bachar al-Assad réparties sur 45 sites d'après un responsable américain. Il est bien sûr impossible d'en connaître le prix et de savoir quelle part elles représentent dans les dépenses militaires américaines. Au total, les dépenses militaires de la Syrie atteignaient 120 milliards de livres en 2011 (700 millions d'euros environ), selon l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm.

  • D'où viennent ces armes?

Un document des services secrets américains à l'attention du Sénat rendu public le 31 mai 2013 indique que le programme d'achats d'armes chimiques de la Syrie a débuté dans les années 1970. Au départ Damas les auraient stockées par crainte d'attaques de la part d'Israël. L'Egypte aurait fourni les premiers stocks lors de la guerre du Kippour en 1973. Puis, selon des documents déclassifiés, le programme a été étendu dans les années 1980, le régime soviétique servant de principal fournisseur. Aujourd'hui, ce programme serait "l'un des plus importants au monde", toujours selon ce document.

  • Comment démanteler ce stock?

Une convention datant de 1993 signée à l'origine par 162 pays et prenant effet accorde 10 ans aux signataires pour détruire tous les agents chimiques listés dans le traité. La Syrie n'a pas signé ce traité. L'organisation pour l'interdiction des armes chimique supervise le processus de non prolifération. C'est à elle qu'a été confié la surveillance des armes syriennes, comme l'a officiellement accepté Bachar al-Assad. Problème : son travail nécessite une coopération effective de l'Etat qui se soumet à ses inspections. 

>> A lire aussi: La tragédie syrienne illustre la perte d'influence de la Méditerranée sur l'échiquier mondial

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2013 à 8:40 :
Les frappes contre la Syrie devaient être la réponse des démocraties à l'usage des armes chimiques. Ces dernières ont été utilisées. Alors, maintenant, on se satisfera de la destruction du stock d'armes chimiques ?
Les démocraties :- Massacrez-vous si vous voulez, mais pas avec des armes chimiques ! Bachar Al-Assad : - Promis, on ne recommencera pas.
Les démocraties : OK alors.
a écrit le 16/09/2013 à 18:33 :
on a la solution de la croissance par la baisse des dépenses inutiles, au moins 30%, mais notre bachad utilise l'arme de destruction massive de l'emploi et des entreprises par les impôts et taxes, c'est un crime contre la société, 12 000 travaillés par mois déportés vers le chomage, il faut que les ricains viennent nous délivrer de cette dictature politico-administrative qui ne gère que ses privilège au détriment du privé, des travailleurs qu'il saigne pour financer les premiers, au secours !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 16/09/2013 à 13:57 :
...a moins que la Tribune n'ait eu l'idée géniale de sous -traiter à ses lecteurs les corrections orthographiques et grammaticales, un peu comme MICROSOFT laisse le soin à ses clients de débugger ses produits!
a écrit le 16/09/2013 à 13:55 :
"Les armes chimiques syrienne"! la relecture des articles ne semble pas systématique à La Tribune...
a écrit le 16/09/2013 à 13:15 :
Et quelles sont les promesses des USA, et de la Russie (et bien d´autres) de ne plus fabriquer et vendre ses armes chimiques?
a écrit le 16/09/2013 à 11:54 :
Est-ce que cela comprend la part de stock de l'Irak qui a été transférée lors de la guerre pour éliminer Saddam? Car dans ce cas ce serait une vraie avancée puisqu'il y aurait des quantités chiffrées que personne, jusqu'à présent, n'avait pu estimer. Je suis crédule, hein?
a écrit le 16/09/2013 à 11:01 :
MM.OBAMA, HOLLANDE ont dû entendre des conseillers réfléchis, dont M. POUTINE, leur poser deux questions :
La première : Peut-on bombarder les réserves d?armes chimiques sans engendrer une hécatombe ?
La deuxième : En admettant que l?intervention militaire de punition affaiblisse suffisamment ASSAD et que les rebelles prennent en main les dépôts d?armes chimiques (et biologiques) que feront-ils, eux, de ces moyens ?
Certains rebelles pourraient s?en débarrasser dans les couloirs du métro, à New York ou à Paris?.et même à Moscou et pourquoi pas dans VOTRE jardin !
M POUTINE devient un ami : Il a raison, pour preuve, mêmes les rebelles ne sont pas d?accord?.
Devant un tel consensus, à coup sûr, ça va marcher?..En tout cas c?est mieux que de bombarder la Syrie pour en faire un nouvel havre de "paix démocrate" à l?irakienne?.

Réponse de le 16/09/2013 à 11:40 :
Pour repondre a votre premiere question les armes chimiques sont détruites en général par des armes incendiaires (type napalm ) Par contre pour le VX c est une autre histoire il a justement été concu pour resister à ce genre d attaque Seuls ( d aprés ce que j ai lu) les bombes allumo-thermiques peuvent le détruire ...Soucis ces armes ont toutes une zone d effets plutot (tres) larges Si les stocks sont cachés dans des zones urbaines ca risque de faire un carnage
a écrit le 16/09/2013 à 2:05 :
LE VRAI DANGER N'EST LA OU ON PENSE!
Que nos dirigeants occidentaux en soient convaincus une fois pour toute (eux qui font tout pour assurer à Israël la supériorité militaire sur tous ses voisins réunis!):la conséquence inéluctable du désarmement "chimique" de la Syrie,du sabotage de l'accession de l'Iran à la technologie nucléaire et de l?affaiblissement concerté et délibéré des états arabes limitrophes de l'entité juive ne peut être que la suivante:
-Aussi longtemps que l'équilibre des forces armées en présence au proche et moyen orient sera aussi inconsciemment et inconsidérément garanti (en surplus financé par nos pays occidentaux!) et de façon aussi écrasante en faveur des militaristes bellicistes israéliens rêvant d''un "empire davidien" et d'une pax judaica universelle,cette région -et avec elle le reste du monde- ne seront plus que condamnés à vivre dans un état perpétuel de guerres et de conflits larvés et destructeurs !
Cette situation sera même- tôt ou tard et inévitablement- le facteur déclencheur primordial d'une confrontation généralisée qui précipitera la totalité du monde dans un conflit armé majeur!
Ainsi,se vérifiera cette véritable prophétie du célèbre violoniste juif Yehudi Menuhin,faite au lendemain même de la création de l'état d?Israël, selon laquelle "avec cette naissance inique et contre nature,le monde ne connaîtra désormais plus jamais de paix"!
a écrit le 15/09/2013 à 14:42 :
Pffff, ça n'ira pas bien loin....un pétard mouillé et pffffffff....C'est Mr Hollande qui doit être déçu..Il s'y "voyait déjà", comme dans la chanson d'Aznavour.....
Réponse de le 16/09/2013 à 0:28 :
arguments ?
a écrit le 15/09/2013 à 9:32 :
ils ont deja eliminé les flatulences d'Hollande....
Réponse de le 16/09/2013 à 0:28 :
archi nuls vos commentaires
Réponse de le 16/09/2013 à 10:27 :
Lavrow et Kerry ont exclu le duo Hollande/Fabius et leurs velleités guerrieres, veritables "flatulences" nocives peut etre plus devastatrices que le gaz sarin...ca vous va comme explication ?
Réponse de le 16/09/2013 à 12:29 :
Vous râlez mais n'avez pas le début du commencement d'une compétence en matière géopolitique. Vous êtes juste mécontent de la hausse de vos impôts...
a écrit le 15/09/2013 à 9:07 :
Si on compte sur Bachar el Assad pour nous dire où se trouvent ses armes chimiques,on est vraiment naïf .Par ailleurs puisque l'utilisation des armes chimiques est interdit, pourquoi ne pas interdire sa production et détruire toutes les usines chimiques Russes qui les produisent?
a écrit le 15/09/2013 à 4:02 :
Petit rappel, un précédent article de latribune: http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20130517trib000765147/syrie-le-qatar-aurait-depense-3-milliards-de-dollars-pour-armer-les-rebelles.html
a écrit le 14/09/2013 à 22:03 :
Mais est-ce que les mines antipersonnelles , les bombes à fragmentation , les missiles appauvris utilisés par les occidentaux sont légaux ? : j'écris de tete , je n'ai pas révisé , veuilllez m'excuser pour les erreurs d'écriture !
Réponse de le 15/09/2013 à 1:22 :
Sauf erreur seules les mines anti personnelles sont classées illégales.
Réponse de le 15/09/2013 à 3:03 :
Les munitions contenants de l'uranium enrichi sont egalement proscrite par les traités internationaux, mais sont tout de meme utilisées regulierement (Kosovo 1999 - Iraq 2003). Les armes a sous munitions (cluster bombs) qui sont les "bombes a fragmentation auquelles vous vous refere, sont egalement proscrites depuis 2008.
Réponse de le 15/09/2013 à 22:41 :
suite : je crois que ces armes sont proscrites ou illégales uniquement pour les pays qui sont soumis à ces lois , un peu comme le TPI !
Réponse de le 16/09/2013 à 11:46 :
proscrites mais utilisées comme pour les MLRS (Multi Laucher Rockets Systems) une seule de ces roquettes est en mesure par la diffusion de sous munitions d arroser et detruire l 'equivalent d un stade de foot ....et chaque véhicule peut en tirer 16 en salves ....
Réponse de le 16/09/2013 à 12:10 :
A plusieurs millions par joueur, ça fait cher pour de la viande hachée. Oui, il y a loin entre la théorie et la réalité. Par ailleurs la Syrie n'a pas signé la convention sur l"interdiction de l'utilisation des gaz de combat. Ceci ne rend évidemment pas moins l'usage de cette arme contre des civiles moralement condamnable. L'initiative Obama-Hollande aura eu le mérite de faire bouger(un peu) les lignes et on peut espérer qu'elle aura permis de sauver quelques centaines ou milliers de vie. Le problème de fond reste. La dictature de la famille Bachar continue et on en est arrivé à un point où elle ne peut se maintenir qu'en trucidant des centaines de personnes chaque jour.
a écrit le 14/09/2013 à 19:22 :
Ils n'ont même pas demandé l'avis ou conseil à F. Hollande?
Réponse de le 14/09/2013 à 21:32 :
Dans quelque mois on va nous dire d aller voter pour l europe ..perso c est finit : on a pu voir que l europe n existait pas au mali et en syrie . FH a rempli son rôle dans cette affaire ..
Réponse de le 15/09/2013 à 1:19 :
Pour que l'Europe existe il faut au contraire voter pour des gens susceptibles d'en continuer la construction favorablement. Ne pas voter aura aucun impact positif car d'autres voteront de toutes façons à votre place.
Réponse de le 15/09/2013 à 7:01 :
Sauf qu aller voter pour l europe c est choisir des gens qui légifereront sur la fabrication du chocolat ou sur la réglementation de la chasse aux palombes ..Rien strictement rien n a avancé par exemple sur l harmonie fiscale ou sur une politique de défense commune.
Réponse de le 15/09/2013 à 9:19 :
@ droit dans mes bottes Pour la défense européenne c'est mort,seul l'Otan sert de référence,les Usa ne veulent pas d'une défense européenne qui viendrait marcher sur leur plate bande.Quand à l'Europe économique c'est même pas la peine de rêver sur le sujet,de facto l?Europe a un Pib supérieur au Etats-Unis,ils vont faire traîner les choses jusqu?à l'amarrage de la zone euro via le traité euro-atlantique qui prendra encore quelques années,ou via un énième crash boursier plus dévastateur que le précédent.Pour les Usa la cause est entendu plus question de concurrent économique qui risque de remettre en cause leur leadership économique mondial et là tout les moyens sont bon.La commission veille simplement à la préservation des intérêts bien compris des US.
Réponse de le 15/09/2013 à 9:39 :
Donc on est d accord ..l europe basta sans tomber dans un discours FN
Réponse de le 15/09/2013 à 14:43 :
OUI ! au FN et à MARINE !!!!
Réponse de le 16/09/2013 à 0:41 :
Vos discours sont dignes du FN c'est à dire équivalents à zéro. Ce n'est pas avec ce type de propos que l'on construit l'Europe qui n'est pas sous la coupe des Etats-Unis si vous en jugez par les industries de défense, la concurrence sur les marchés internationaux avec ces derniers etc. L'Europe de la défense a déjà des bases, des brigades, formations, programmes, entraînements etc et différentes interventions entre autres le démontrent. Celà reste à faire évoluer et seule l'Europe peut le faire et non un repli sur soi comme le préconise le FN. C'est justement les divisions européennes qui font le jeu des pays tels les Etats-Unis, la Russie, la Chine etc. Si les français s'intéressaient plus à l'Europe les choses évolueraient mieux et plus vite.
a écrit le 14/09/2013 à 19:13 :
Bon,Saddam avait évacué une partie de ses armes chimiques en Syrie et volià qu'elles font le voyage inverse.Ca me donne donne le tournis mais le smichblilbic machin est loin d'etre résolu.Ce qui ne me rassure absolument pas c'est que tout le monde semble etre content.Lisez ou relisez le rapport de Delpech CNRS sur les armes chimiques de Saddam.

Ou sont les ordres écrits de destruction,les quantités,les lieux et les moyens,ou et quand .....Aucune réponse.Nous parlons de 10 tonnes d'antrax.... soit 100 m2 au sol pour les entreposer sans conditions particulières,froid,chaud,durée

Pour ceux qui ne veulent pas comprendre ils peuvent s'informer sur le net afin de voir le pouvoir de destruction ........d'un seul gramme.

a écrit le 14/09/2013 à 18:50 :
Une solution trouvée par les ministres quand les présidents Obama et Poutin avaient échoué ! Mais est-ce vraiment une victoire de Sergueï Lavrov sur John Kerry, une victoire de la diplomatie sur les tenants de l'action militaire ? pas sur. Il faudra savoir si les navires américains porte-avions compris, quittent la zone ou si ils attendent une autre attaque chimique pour intervenir. Le vent du boulet est passé si prêt qu'il est impensable que les loyaliste syriens commencent ou commencent une attaque infernale, maintenant les rebelles qui ont tout perdu dans l'affaire pourraient être tentés jouer ou rejouer la carte de l'horreur.
Réponse de le 15/09/2013 à 1:16 :
Les rebelles manquent déjà d'armes, leur faire porter comme le fait Poutine sans apporter aucune preuve contrairement aux Etats-Unis, à la France, Grande Bretagne et autres les responsabilités de l'utilisation des armes chimiques et de tuer les leurs est de la rigolade d'un très mauvais goût.
Réponse de le 15/09/2013 à 2:47 :
@Julien Les USA et leurs suiveurs n'apportent aucune preuve de l'implication du régime dans l'attaque chimique du 21/08, à voir la réaction des membres du Congrès ayant eu accès aux documents classés "secret" ex: Michael Burgess, membre du Congrès, a déclaré « oui, j?ai eu accès aux documents secrets. Il n?y a pas grand-chose. » . Voir article Les membres du Congrès qui ont eu accès aux preuves classées secret défense sur la Syrie déclarent qu?elles ne prouvent rien du tout.
Réponse de le 15/09/2013 à 9:56 :
Les rebelles manquent d'armes ! rien que ça, pour les missiles manpads c'est sur mais pour le reste c'est faux, les pays du golfes leurs livrent des quantités importantes d'armes. Quand à tuer les leurs, en quoi des djihadistes tchétchènes ou irakiens considèrent-ils la population syrienne comme une des leurs. Il est plus que probable que dans peu de temps des obus de mortier ou des missiles "loyalistes" tombent sur la Turquie ou sur Israël, de quoi apporter une riposte nécessaire.
Réponse de le 16/09/2013 à 1:11 :
Les rebelles sont majoritairement syriens, les extrêmistes ne représentent guère que 10 à 20% maxi des opposants à Bachar. La Russie quant à elle n'a cessé de fournir des armes à Bachar de même que la Corée du Nord, les iraniens et pour ces derniers y compris des troupes du Hezbollah dont on retrouve des cadavres etc La réaction de Burgess est aussi peu utile pour se faire un jugement que le seraient celle de Marine le Pen ou de Mélenchon sur la Syrie car politicienne et non scientifique ni objective. Il y a des faisceaux de preuves contre Bachar et élements précis. Et combien même certains voudraient douter il est clair que Bachar dont on connait bien le comportement extrême comme celui de son père et de membres de son entourage a mis son peuple et pays dans une situation et un état qui justifient un départ dans les plus brefs délais. Poutine est ses 3 vétos de même que la Chine sont responsables de la prolongation d'une situation catastrophique qui aurait pu être réglée bien plus tôt et bien mieux après 6 mois seulement alors que celà fait maintenant 3 ans que cela dure. C'est inacceptable, mettez vous à la place des syriens au lieu de tenter de vouloir défendre des dictateurs comme Poutine, Bachar et des Ayatollahs sans vergogne. @ Miro : les rebelles demandent des armes précises et ne les avaient pas pour faire face aux chars et avions. Les djihadistes encore une fois sont très minoritaires par rapport aux rebelles et diversifiés dans leurs objectifs. Ils s'en prennent principalement à Bachar et ne sont pas en mesure de véritablement gêner les rebelles syriens bien plus nombreux et qui sont chez eux. Les djihadistes ne s'implantent pas durablement quand on ne laisse pas tomber un pays et une révolution. la Turquie ou Israël n'ont aucun intérêt à intervenir seuls en Syrie, ils l'ont démontré, les agressions ponctuelles ne déclencheront donc que des éventuelles ripostes ponctuelles et elles peuvent venir tout autant de Bachar ou de son entourage s'ils le jugent opportun.
Réponse de le 16/09/2013 à 21:58 :
@ Julien/ Poutine Dehors, Non les rebelles sont en majeure parti contrôlés par des Islamistes radicaux, de nombreuses sources l'attestent, dont une que j'ai posté plus bas, c'est à cause de cela également que de nombreux militaires Etasuniens ont exprimé leur dégout à l'idée de combattre aux côtés d'Al-Qaïda en Syrie. Et s'il n'y avait que Burgess pour critiquer les "preuves" présentes dans les documents secrets Tom Harkin démocrate comme Obama), membre du Congrès a déclaré : « Je viens juste d?assister à une réunion confidentielle du Congrès sur la Syrie, et franchement, elle soulève plus de questions qu?elle n?apporte de réponses.". Carol Shea-Porter (démocrate comme Obama) a quitté jeudi dernier une audience confidentielle en déclarant qu?elle était opposée à toute intervention « maintenant plus que jamais ». « Je pense que nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir pour rendre ce dossier crédible » a-t-elle déclaré après la réunion. « Il semble que nous soyons tous très préoccupé et que la tendance soit au non. ». Si toi tu as des "faisceaux" de preuves qui attestent que c'est Bachar montre les parce que les services de renseignement US et FR n'arrivent pas à les rendre crédibles, sinon faire très attention à l'utilisation du mot "faisceau" surtout en politique, parce que Le Faisceau est le nom du 1er parti politique fasciste français.
a écrit le 14/09/2013 à 18:35 :
On a à priori oublié les armes biologiques dans tout çà qui sont un gros problème aussi. On se demande également pourquoi Poutine qui voulait une présence en Lybie, en veut impérativement une en Syrie, bref dans la zone méditérannéenne qui concerne les pays riverains et l'Europe. Pourquoi il se croit obligé de faire circuler sa vieille flotte qui a souvent plus de 30 ans dans toutes les mers du globe actuellement dont en Australie qui soutient la coalition. Pourquoi il tente d'influer sur l'Ukraine, la Moldavie, la Géorgie et tous les pays riverains au point que ces derniers soient excédés. Pourquoi il ne repart pas de la Géorgie après avoir encore discrètement élargi ses lignes au dépend de ce pays. Pourquoi il soutient l'Iran et son programme nucléaire et lui fournit déjà en partie des missiles S 300 et autres ce qui constitue avec la Syrie une zone d'instabilité pour toute cette zone et au delà l'Europe avec des missiles longue portée. Pourquoi il tente de s'imposer en Arctique en ayant fait poser un drapeau russe au fond de l'océan pour faire croire qu'il peut s'approprier cette zone pour lui tout seul et s'opposer notamment aux canadiens, sans parler des autres pays riverains. Pourquoi des navires depuis ses bases en Ukraine continuent de fournir des armes et déconnectent leurs systèmes de répérage quand ils arrivent en provenance de la Syrie. En bref il est clair que Poutine se prend pour Staline et veut imposer une domination à l'Europe dont il joue des divisions et veut nous maintenir sous la dépendance pétrolière et gazière pour mieux enrichir son entourage maffieux. Il est encore de la génération guerre froide ou pseudo "empire soviétique" et réaliser 600 avions pour moderniser son aviation et par ailleurs sa flotte déjà pléthorique de vieux navires, sous-marins et ogives nucléaires et autres en dit long sur ses objectifs alors qu'il ferait mieux de coopérer avec l'Europe et la Chine à des objectifs plus intelligents que de suivre sa parano grandissante comme Staline. Les russes méritent bien mieux comme dirigeant et la Russie mérite bien mieux que de voir 25% de son pib réalisé seulement à Moscou. Nous également. Cà en dit long sur les problèmes de gouvernance et corruption du système ex KGB Poutine qui risque de finir par une période violente comme toujours en Russie lors du changement forcément à venir de ce déjà vieux président enrichi au dépend de son peuple.
Réponse de le 14/09/2013 à 20:11 :
Voilà un avis qui est argumenté, pondéré et impartial.
Réponse de le 14/09/2013 à 23:10 :
impartial, vous dîtes, mais remplacez poutine par obama, et on aura la même réponse. Jusqu'à présent ceux qui nous font du tort dans tous les contrats commerciaux et qui font la guerre partout sur la planète, ce n'est pas poutine, que je sache. Tiens combien d'armes chimiques ont été employés pendant la guerre de corée et au vietnam ?
Réponse de le 15/09/2013 à 1:10 :
Merci à "Poutine dehors" pour ces élements factuels exacts qui démontrent bien que Poutine a joué un très mauvais rôle avec le droit de veto qui sans ce dernier aurait pu permettre à une majorité de l'Onu de faire pression et cesser ce conflit désastreux. Poutine comme le gouvernement chinois ont une très lourde responsabilité dans la durée de ce conflit. Il faut manifestement réformer le droit de véto à l'Onu pour que cela ne se reproduise plus.
Réponse de le 15/09/2013 à 3:11 :
La Russie et la Chine ont eu beau user de leur droit de véto au sein de l'ONU, ils n'ont aucunement pu empêcher les USA la France l'Arabie Saoudite Israël d'agir sur le territoire Syrien en formant, en armant et en finançant des mercenaires en vue de saccager cet Etat souverain et de martyriser sa population.
Réponse de le 16/09/2013 à 1:37 :
@ Pancake : vous inversez l'histoire : c'est bien Bachar qui à partir d'une simple manifestation a fait tirer sur la foule déclenchant une guerre civile. C'est bien Bachar et son père qui sont au pouvoir et responsables d'abus auprès de leur peuple depuis près de 50 ans. C'est bien Bachar qui détruit son peuple et son pays avec ses chars et ses avions russes. C'est bien les troupes de Bachar qui se désagrègent avec de nombreux départs de militaires, soldats comme officiers, écoeurés de voir le comportement de ce dictateur. C'est bien le Hezbollah iranien qui intervient et dont on retrouve les cadavres. Les Etats-Unis, la France et Israël n'avaient pas armé les rebelles jusqu'à présent et certainement pas avec des avions, hélicoptères et S300 comme le fait Poutine, ils ne forment certainement pas des mercenaires, c'est trop incontrôlable et ils n'ont certainement pas besoin de cela militairement parlant. Si Poutine n'avait pas soutenu pleinement Bachar par 3 droits de véto avec la Chine et si Poutine n'avait pas fourni des quantités d'armes avec l'Iran et la Corée du Nord à Bachar de même que des assistances militaires et des troupes iraniennes dont on retrouve les cadavres, les Etats-Unis et la France n'auraient pas eu à intervenir pour soutenir les rebelles et ce afin d'amener Bachar à négocier, quitter le pouvoir et qu'il y ait un gouvernement de transition afin que le peuple syrien puisse se déterminer au lieu de se voir imposer une génération de dictateurs abusifs non désirés par le peuple, ce depuis près d'un demi-siècle dont le dernier Bachar soutenu pour les seuls intérêts de Poutine et des ayatollahs iraniens et non du peuple syrien. On se demande également pourquoi Poutine a-t-il besoin d'une base militaire en Syrie comme il en aurait voulu en Lybie donc dans la Méditérannée au lieu de rester dans la zone géographique qui le concerne. Ou pourquoi encore Poutine compte fournir des S 300 à l'Iran et soutenir son programme nucléaire pour rendre cette zone encore plus dangereuse à terme pour la région et même l'Europe voire le monde compte tenu du flux pétrolier local qui correspond à près de 40% du flux mondial. Allons nous fournir des missiles et aider un programme nucléaire en Géorgie ?
Réponse de le 16/09/2013 à 12:01 :
Les Russes ont toujours un problémes de ports en eaux libres et ont toujours essayer d obtenir des accés à la Méditérannée Ca date du temps des tzars et ca n a pas changé Par contre je penses qu une des raisons pour laquelle les Russes ne souhaitent pas voir tomber le regime d Alassad c est pour ne voir pas étalés au grand jour des dossiers qu on pourrait qualifier de "chargés"
Réponse de le 16/09/2013 à 21:02 :
@ Poutine Dehors/ Julien ... Arrête de réécrire l'histoire en affabulant, sur ce fil j'ai posté un lien vers un article du Parisien (voir plus bas) qui montre que des manifestations pro-régime se sont retrouvées sous le feu de tirs nourris et intenses faisant de nombreuses victimes notamment des journalistes occidentaux, et de nombreux documents en attestent, tout comme de nombreux blogs de journalistes freelance attestent que le régime syrien a longtemps laissé ses frontières ouvertes pour que la communauté internationale puisse rendre compte des évènements. Pour revenir à votre commentaire, la Syrie est un Etat souverain, il est dans son droit de posséder avions, hélicoptères, chars, et S300, d'ailleurs les batteries S300 sont des missiles sol/air dont l'objectif est strictement défensif, c'est le rôle d'un Etat que de défendre son territoire et sa population. Pour le reste de votre commentaire, vous êtes pris en faute de grossier mensonge "Les Etats-Unis, la France et Israël [...] ils ne forment certainement pas des mercenaires, c'est trop incontrôlable et ils n'ont certainement pas besoin de cela militairement parlant." pourtant c'est le cas : extrait LeFigaro "Selon les informations recueillies par Le Figaro, les premiers contingents syriens formés à la guérilla par les Américains en Jordanie seraient entrés en action depuis la mi-août dans le sud de la Syrie, dans la région de Deraa. Un premier groupe de 300 hommes, sans doute épaulés par des commandos israéliens et jordaniens, ainsi que par des hommes de la CIA, aurait franchi la frontière le 17 août. Un second les aurait rejoints le 19. Selon des sources militaires, les Américains, qui ne veulent ni mettre de soldats sur le sol syrien, ni armer des rebelles en partie contrôlés par les islamistes radicaux, forment discrètement depuis plusieurs mois, dans un camp d'entraînement installé à la frontière jordano-syrienne, des combattants de l'ASL, l'Armée syrienne libre, triés sur le volet.". Poutine est un chef d'Etat, et Al-Assad également, pourquoi souhaitez vous leur interdire ce que d'autres se permettent?
a écrit le 14/09/2013 à 16:34 :
Jamais des preuves formelles n'ont été apportées pour prouver que l'utilisation d'armes chimiques par le régime d'Assad a eu lieu. Qui plus est, remplacer un Assad par un autre islamiste dégénéré avec en tête d'éliminer tout ce qui n'est pas musulman (ou plutôt sunnite), installer la charia et j'en passe. Non la France ne peut pas combattre l'islamisme au Mali et l'insuffler en Syrie. C'est honteux.
Réponse de le 14/09/2013 à 16:49 :
Vous attendez que Assad vous amène les preuves , faut être sérieux un criminel essaie tout le temps de dissimuler son crime car il n'accepte jamais la responsabilité c'est un fait établi en psychologie . La Syrie vivra sans Assad le chimique comme elle vie depuis des mille ans avec ses différentes communautés.
Réponse de le 14/09/2013 à 18:10 :
@ Columbo : Sam a raison. Comme si la majorité de ceux qui se sont soulevés contre Bachar et sa dynastie et régime dans toute la Syrie étaient tous islamistes intégristes. Vous rigolez, il ne représentent au mieux que 15 à 20% des rebelles. Parmi les rebelles vous trouvez toutes les tendances chiites, sunnites, chrétiens etc. Sans Bachar ils pouvaient vivre sans problèmes comme au Liban et ailleurs. Bachar et les siens ont voulu éradiquer leurs opposants, reprenez l'historique de cette crise depuis le début, et sont à mettre dehors. Au peuple de voter.
Réponse de le 16/09/2013 à 12:04 :
ce que vous dites est vrai sauf que c est toujours 10% de crétins qui font suer les 90% autres qui demandent qu a vivre tranquilement
a écrit le 14/09/2013 à 16:17 :
Poutine s'occupe du baigon jaune pour les bzzzz, bzzzzzz
Obama s'occupe du baigon vert pour les crrrr, crrrrr.

Et voilà, comme ça, l'Occident est rassurer, et n'ira pas en Syrie.
Réponse de le 15/09/2013 à 14:44 :
c'était pas défendu les pesticides???? tiens, j'ai du mal comprendre ou louper un épisode...
a écrit le 14/09/2013 à 16:04 :
La question syrienne "est un piège à con" comme on disait dans les films façon Gabin. Pourquoi ? Parce que leur usage n'est pas véritablement destiné à une opération de maintient de l'ordre, même importante. Ils visent une attaque étrangère massive. Dès lors il est peu probable que le pays les ait utilisés sachant en plus que des observateurs nombreux étrangers s'en seraient fait les rapporteurs. d'autant plus qu'il l'aurait fait de manière plus ample et généralisée. Pourquoi ne le faire que dans un petit coin ? Il est pratiquement certain qu'il s'agit d'une provocation cynique des opposants comme le confirment deux militants italien et belge. Les USA, UK et la France (la Syrie est un ancien protectorat) de concert auraient donc utilisé des gaz de guerre contre des populations civiles.... pour en dénoncer l'usage : l'arroseur arrosé. Terrifiant! Les russes appuient sur ce point criminel pour faire dégager les américains de la zone où ils n'ont rien à faire. On comprend mieux l'empressement à "frapper" pour faire disparaître toute enquête ou questionnements et le refus bien informé des anglais sur les agissements de leur gouvernement. Si le fait se confirme le gouvernement Hollande serait en bien mauvaise posture et il est envisageable que des élections anticipées aient lieu. Il serait inacceptable que nous conservions un tel personnage à la tête de notre pays.
Réponse de le 14/09/2013 à 16:44 :
Les 1400 personnes et enfants sont donc mortes d'un rhum le 21 Août d'après vous ?Il faut être sérieux pour aborder un tel sujet d'ailleurs il y aura bien un procès à la CPI sur ces crimes et d'autres beaucoup plus dissimulés qui vont faire l'actualité de la presse .
Réponse de le 14/09/2013 à 18:48 :
en tout cas il ne faut pas croire les yeux fermés les preuves qui nous sont apportées sur un plateau par la CIA et compagnie... eux mêmes abusent des mensonges et de la falsification de preuves lorsque sa peut leur rendre service
Réponse de le 15/09/2013 à 1:06 :
Vous êtes marrant de faire croire que la dynastie Bachar est crédible alors que Bachar a déclenché une guerre civile dans son pays et tiré dès le départ sur la foule à partir d'une simple manifestion comme le faisait son père. Bachar qui cumule quelques 1000 tonnes de gaz toxiques. Qui refuse toute transition alors qu'il y a plus de 110.000 morts et plus encore de blessés, que son pays est en ruine et que la guerre civile dure depuis près de 3 ans. N'importe qui de normal aurait accepté une négociation et serait parti après un tel résultat catastrophique.
Réponse de le 15/09/2013 à 3:58 :
@ Ne pas défendre : Alors selon vous Bachar al-Assad a déclenché une guerre civile dans son pays, et une fois son pays bien englué dans cette guerre, il devrait selon vous partir parce que son résultat est catastrophique? Vous avez des difficultés en logique ou vous pratiquez celle des fous? Par contre pour vous informer un peu mieux sur qui tire sur la foule, cet article en complément : Leparisien Gilles Jacquier victime d'une "bavure" des rebelles? http://www.leparisien.fr/crise-egypte/syrie-gilles-jacquier-victime-d-une-bavure-des-rebelles-17-07-2012-2093277.php
Réponse de le 16/09/2013 à 1:44 :
Qaund il y a eu mai 68 en France, de Gaulle a fait un référendum puis est parti, il n'a pas fait tirer sur la foule à balles réelles. Bachar aurait dû faire de même depuis longtemps mais comme Poutine c'est un dictateur c'est toute la différence. Le cas de Gilles Jacquier n'est qu'un accident volontaire ou pas mais hors sujet par rapport à la destruction de tout un peuple et un pays. Pour mémoire plus de 110.000 morts déjà, bien plus de blessés, un pays exsangue pour des décennies et ce n'est pas fini et ce à cause de Bachar et Poutine.
Réponse de le 16/09/2013 à 21:15 :
Bachar en 2012 a reçu le soutien populaire lorsque la nouvelle Constitution qu'il a proposé aux syriens a été accepté à une grande majorité. En mai 68 en France les manifestants ne tiraient pas à l'arme lourde sur les militaires et ne faisaient pas d'attentat (aveugles) à la voiture piégée devant des bâtiments de l'Etat, elle est là la différence. De Gaulle dans la Syrie actuelle n'aurait jamais quitté le pouvoir et se serait retroussé les manches pour se salir les mains.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :