La Chine, première puissance commerciale au monde

 |   |  632  mots
La Chine est en passe de devenir la première puissance commerciale au monde en dépassant les 4.000 milliards de dollars de biens échangés. Si elle surmonte ses défis, elle a toutes les chances de se maintenir en 2014. (Photo : Reuters)
La Chine est en passe de devenir la première puissance commerciale au monde en dépassant les 4.000 milliards de dollars de biens échangés. Si elle surmonte ses défis, elle a toutes les chances de se maintenir en 2014. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Avec des échanges s'élevant à 4.160 milliards de dollars en 2013, la Chine établit un nouveau record et revendique la place de première puissance commerciale au monde devant les États-Unis. Il y aura toutefois quelques obstacles à franchir en 2014.

La Chine a revendiqué la place de première puissance commerciale au monde pour la première fois vendredi, après l'annonce d'un volume d'échanges qui a dépassé les 4.000 milliards de dollars, à 4.160 milliards de dollars en 2013. Un record.

Les exportations chinoises ont en effet grimpé en 2013 de 7,9%, à 2.210 milliards de dollars, et les importations de 7,3%, à 1.950 milliards, selon des chiffres publiés vendredi par les douanes. Faisant gonfler l'excédent commercial de 12,8% en 2013, à 260 milliards de dollars après un bond de presque 50% l'année précédente.

La Chine détrône les États-Unis

Au total, le commerce extérieur chinois a progressé de 7,6%, manquant l'objectif de 8% fixé par Pékin un an plus tôt. Mais avec ce niveau record, "il est presque confirmé que la Chine a détrôné les Etats-Unis pour la première fois l'an dernier, au premier rang mondial en termes d'échanges commerciaux de biens", s'est félicité le porte-parole des douanes, Zheng Yuesheng.

Une affirmation qui peut paraitre étrange alors que de nombreux commentateurs avaient annoncé la première position de la Chine un an auparavant. Les douanes ont expliqué qu'elles avaient changé leur mode de calcul depuis et qu'elles considèrent que la bascule ne s'est faite que cette année.

Pékin a notamment amélioré sa lutte contre les faux contrats d'exportations, qui permettaient aux exportateurs de faire rentrer des devises étrangères dans le pays, malgré les restrictions. Ce qui a eu en général tendance à faire baisser le chiffre des exportations.

Quoi qu'il en soit, les déclarations chinoises pour cette année sont très plausibles, malgré l'absence de chiffre définitifs pour les États-Unis, car le total du commerce extérieur américain a atteint 3,57 milliards de dollars sur les onze premiers mois de l'année, rendant très improbable le dépassement par la Chine. Les chiffres définitifs ne seront toutefois connus qu'en février.

Selon Rajiv Biswas, chef économiste Asie Pacifique à IHS Global Insight, "l'écart entre le commerce chinois et le commerce américain devrait atteindre près de 250 milliards de dollars pour 2013", au profit de la Chine. "C'est suffisamment significatif pour qu'aucun ajustement ne puisse remettre en cause la position des deux pays", ajoute-t-il.

Perspectives en demi-teinte

Malgré tout, les chiffres sont mitigés en décembre pour la deuxième économie mondiale. L'excédent commercial du pays s'est en effet effondré le mois dernier par rapport à la même période il y a un an. En cause : les exportations qui n'ont augmenté en décembre que de 4,3% sur un an, à 207,74 milliards de dollars, un net ralentissement par rapport à la hausse de 12,7% sur un an enregistrée en novembre. A noter tout de même que la base de comparaison de décembre 2012 était élevée.

En revanche, les importations ont quant à elle progressé de 8,3%, suggérant une bonne tenue de la demande intérieure, l'un des principaux objectifs de Pékin, qui table sur un rééquilibrage de son modèle de croissance, moins dépendant des exportations.

L'année 2014 s'annonce mieux pour la Chine en raison d'une reprise de la demande, notamment en provenance d'Europe, son premier partenaire commercial, et des États-Unis, selon les autorités chinoises.

Mais un renforcement du yuan par rapport à d'autres grandes devises internationales comme le dollar ou surtout le yen et un affaiblissement des partenaires de l'Asean en raison du retrait progressif de la Fed de son plan d'assouplissement monétaire risquent de compliquer la tâche des exportateurs. De même que la lutte des autorités contre une trop forte expansion du crédit pourrait pénaliser la demande intérieure, et donc les importations.

LIRE AUSSI

>> Les grands enjeux de 2014 : la Chine malade de son système bancaire

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2014 à 16:25 :
Ok
a écrit le 12/01/2014 à 18:16 :
Arrêtons d'acheter des produits chinois qui coûtent maintenant aussi chers que les autres... et qui creusent le déficit commercial !
Réponse de le 22/01/2014 à 18:00 :
J'espère que vous avez arrêté d'acheter le made in CHINA, êtes vous certain qu'il n'y a pas de made in CHINA chez vous ? un conseil : cherchez bien avant de parler.
a écrit le 11/01/2014 à 13:54 :
Normal,gestion capitaliste.
a écrit le 10/01/2014 à 16:48 :
La premiere puissance mondiale...un pays communiste.
Réponse de le 24/03/2014 à 8:44 :
Et la France bientôt un pays fasciste.
a écrit le 10/01/2014 à 16:41 :
Et la France socioniste dans cette histoire, où en est-elle?
Réponse de le 10/01/2014 à 17:05 :
J'aime beaucoup votre adjectif (dis)qualificatif
a écrit le 10/01/2014 à 16:32 :
Normal,les Chinois sont anti socialos.
a écrit le 10/01/2014 à 16:22 :
Sans clients européens et américains "fortunés", la Chine n'est rien. Incapable de stimuler son marché intérieur par l'innovation, elle se contente de l'argent des donneurs d'ordre pour maintenir sous contrôle sa population.
Réponse de le 12/01/2014 à 1:29 :
Et les européens, ils sont quoi sans pouvoir piller les richesses de l'afrique, son uranium, son pétrole, diamants, or, matières premières ? et soutenir les dictateurs ? et vendre des armes aux dictatures ? vous etes toujours donneurs de leçons.
a écrit le 10/01/2014 à 13:36 :
La réussite splendide de la Chine connaîtra des lendemains très sombres...En effet,cer
tains "patrons" chinois n'hésitent pas à délocaliser devant la pression des salaires...C'est
le revers de la médaille du "dumping social" à tout-va,comme cela se passe au Cambod
ge,au Sri-Lanka,au Vietnam,devenu le pays qui fabrique le + d'équipements électroniques
monde devant la Chine...Il faut donc se méfier des apparences de la belle réussite de la
Chine,des USA,de l'Allemagne...La fracture sociale s'y agrandit considérablement...Et il
y aura des lendemains très "déchanteurs"...
Réponse de le 24/03/2014 à 8:54 :
Il ny a pas de réussite sans sacrifiés et cela dans tous les pays
a écrit le 10/01/2014 à 12:27 :
Dur à avaler....
a écrit le 10/01/2014 à 11:57 :
Je croyais que l'EU était la première puissance économique au monde...mais il est vrai que nous ne sommes rien qu'un marché...à quoi bon l''EU alors ??? On nous ment alors depuis plus de 50 ans???? l'Europe, c'est du vent?
Réponse de le 10/01/2014 à 12:56 :
En termes de PIB oui; mais l'article parle des échanges: le volume est de 3 billions d'euro (les 4160 milliards USD) pour la Chine, pour l'UE cela devrait être plutôt 2 billions d'euro même si la seule Alllemagne enregistre le même niveau d'échange: 2 billions d'euro: Le problème comptable; les échanges entre les pays membres donc les exportations et importations intra-UE sont comptabilisé dans ces 2 billions; Le volume d'échanges européens chûte si l'on considère que l'UE est un marché intérieur et ainsi ces échanges intra-européens ne font pas partie du volume d'échange avec "l'étranger".
Réponse de le 10/01/2014 à 13:41 :
Cela d'autant + que l'Europe "tourne" à 3 vitesses,au moins...Et que l'Europe n'en a
pas fini de voir débarquer des vagues de migrants d'Afrique tant que l'Europe n'aura pas contribué à hausser le niveau de vie de ses habitants,y compris en Afsud...Quant
à la main-mise de la Russie sur ses ex-"partenaires" du bloc soviétique,qu'est-ce que
ça augure de bon...?
a écrit le 10/01/2014 à 11:05 :
Otez-moi d'un doute cette situation,c'est bien notre ouvrage de délocalisation tout azimut et de mondialisation sans limites des échanges qui porte ces fruits ,nous pouvons donc nous réjouir de ce résultat qui dépassent toutes nos espérances.
a écrit le 10/01/2014 à 10:17 :
il n'y a pas de mérite à être la première puissance commerciale quand on fait tout pour y parvenir au détriment du bonheur de son peuple.
Réponse de le 10/01/2014 à 11:05 :
Allez parler de bonheur aux centaines de millions de Chinois qui ont accédé à la classe moyenne. Rome ne s'est pas faite en un jour.
Réponse de le 10/01/2014 à 13:43 :
...au détriment de son peuple + des peuples du Sud-Est asiatique que la Chine ex
ploite tout autant que le sien!!M'est avis que "même les + belles histoires ont une fin"...
Réponse de le 10/01/2014 à 16:43 :
@Nos: Vous avez raison, la France est une vraie puissance économique car son peuple nage dans le bonheur. À commencer par vous!
a écrit le 10/01/2014 à 10:10 :
"...car le total du commerce extérieur américain a atteint 3,57 milliards de dollars sur les onze premiers mois de l'année."
C'est la crise aux USA, pas de doute ;o)
Réponse de le 10/01/2014 à 14:49 :
Plus de 3000 milliards de differences entre la Chine et les USA, et ils sont quand meme n*2...je n'ose pas imaginer le commerce exterieur europeen : 150 millions d'euros ??
a écrit le 10/01/2014 à 9:24 :
Maintenant il faut que le PCC explique aux chinois pourquoi une majorité d'habitant vivent sous le seuil de pauvreté dans la première puissance mondiale : La condition humaine, bis repetita. C'est là que les choses se corsent pour la RPC.
Réponse de le 10/01/2014 à 13:51 :
Il faudrait expliquer aux Chinois pourquoi certaines entreprises délocalisent dans le Sud-Est asiatique,là où il y a des salariés qui se font tuer en défendant leurs salaires.
..
Réponse de le 10/01/2014 à 22:22 :
Parceque les chinoise préfèrent prendre des congés comme des françaises au lieu de travailler.
Réponse de le 02/05/2014 à 14:23 :
héhé vive la France. Best pays du monde

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :