La Tribune

Cybercriminalité : 3000 milliards de dollars de pertes pour l'économie d'ici 2020

En cas de prise de conscience, le progrès technique lié à la portection numérique pourrait faire progresser l'économie mondiale de plus de 20.000 milliards de dollars d'ici à 2020, selon le Forum économique mondial. (Photo : Reuters)
En cas de prise de conscience, le progrès technique lié à la portection numérique pourrait faire progresser l'économie mondiale de plus de 20.000 milliards de dollars d'ici à 2020, selon le Forum économique mondial. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
latribune.fr  |   -  294  mots
La cybercriminalité pourrait engendrer 3.000 milliards de dollars (2.200 milliards d'euros) de perte pour l'économie mondiale d'ici à 2002, selon le Forum économique mondial.

Il est urgent d'agir contre la cybercriminalité pour le Forum économique mondial. Dans un rapport paru lundi soir, celui-ci fait en effet état d'une perte potentielle de 3.000 milliards de dollars (2.200 milliards d'euros), pour l'économie mondiale d'ici à 2020. Pour évaluer le coût économique des cyberattaques, les auteurs de cette étude se sont appuyés sur trois scénarios.

Impact négatif sur le progrès technique

Le premier part de l'hypothèse que les auteurs de cyberattaques conservent une longueur d'avance, les réponses des entreprises et des gouvernements restant fragmentées. Dans ce climat confus, les entreprises se montrent hésitantes concernant leurs investissements, ce qui limite de près de 1.020 milliards de dollars le potentiel lié à l'adoption de nouvelles technologies d'ici 2020.

Le second se base sur l'hypothèse d'une augmentation de la fréquence et de la gravité des attaques. Les réponses des gouvernements deviennent alors plus dirigistes tandis que les consommateurs se montrent plus prudents face aux technologies mobiles. L'ère digitale pourrait alors subir un coup de frein de 3.060 milliards de dollars lié aux nouvelles technologies.

Les inquiétudes inhérentes à la sécurité ont ainsi d'ores et déjà freiné la transition vers les solutions d'informatique dématérialisée, dite cloud computing, puisque 78% des entreprises interrogées ont dit avoir retardé d'au moins un an l'adoption de cette nouvelle technologie.

Gain potentiel de plus de 20.000 milliards de dollars

La troisième hypothèse s'appuie en revanche sur l'idée d'une démarche proactive de la part du secteur public et privé qui parviennent à limiter la prolifération des attaques. L'innovation s'en trouve ainsi stimulée, les nouvelles technologies générant une valeur économique de l'ordre de 9.600 à 21.600 milliards de dollars sur le reste de la décennie.

Réagir

Commentaires

aaa  a écrit le 21/01/2014 à 20:23 :

Vous pourriez aussi calculer le cout financier de la sur sécurité... La somme risque de vous faire peur!

Mr GL  a écrit le 21/01/2014 à 15:19 :

impossible à chiffrer ! Surtout que nombre d'attaques ou de vols se font dans la plus grande discrétion.

Photoscope  a écrit le 21/01/2014 à 13:08 :

Du point du vue sécurité, le Cloud est une ânerie monumentale ... (rien que la pensée d'avoir un jour une coupure de réseaux devrait dissuader n'importe qui de se fourrer dedans !) ... une de plus !