Subprimes : Fannie Mae rembourse ses aides au Trésor et lui verse un dividende

 |   |  392  mots
Emportés par la crise de 2008, Fannie Mae et son jumeau Freddie Mac avaient touché 187 milliards de dollars d'aides publiques.
Emportés par la crise de 2008, Fannie Mae et son jumeau Freddie Mac avaient touché 187 milliards de dollars d'aides publiques. (Crédits : Reuters)
L'organisme para-public de refinancement hypothécaire américain a annoncé qu'il verserait 7,2 milliards de dollars de dividendes au Trésor en mars. Un montant qui lui permet d'achever le remboursement des aides reçues depuis 2008.

Ce pourrait être la fin d'un serpent de mer. Fannie Mae, qui avait été emportée en 2008 par la crise des crédits hypothécaires à haut risque (subprimes), va finir de rembourser les aides massives que le gouvernement américain avait alors déployées pour la renflouer.

L'organisme para-public de refinancement hypothécaire a en effet annoncé, à l'occasion de la présentation de ses résultats annuels vendredi, qu'il verserait à la fin du premier trimestre au Trésor des dividendes de 7,2 milliards de dollars.

Le jackpot des accords à l'amiable

Sur les dernières années, Fannie Mae aura ainsi reversé à l'État un total de 121,1 milliards de dollars de dividendes, un montant cumulé qui dépasse pour la première fois celui des 116,1 milliards de dollars d'aides gouvernementales reçues depuis 2008.

Ce remboursement a été permis par une année 2013 particulièrement positive. Profitant d'une hausse des prix du logement et d'un recul des taux de défaut de remboursement sur des prêts, Fannie Mae a pu dégager un résultat annuel net record de 84 milliards de dollars.

L'institution a parallèlement bénéficié de nombreux accords à l'amiable avec plusieurs banques, parmi lesquelles Morgan Stanley qui avait accepté de reverser 5,1 milliards de dollars en fin d'année, ou encore Bank of America qui avait payé à hauteur de 11,6 milliards de dollars pour éviter les poursuites.

Étant donné ces rentrées d'argent exceptionnelles, l'organisme a prévenu qu'il ne retrouverait probablement pas un tel niveau de bénéfices à l'avenir, mais s'attend néanmoins à "rester bénéficiaire dans un avenir prévisible", selon son communiqué.

Fannie Mae et Freddie Mac continueront de payer des dividendes

Fannie Mae et son institution jumelle Freddie Mac estimaient avoir été trompées sur la valeur des prêts subprime que ces banques leur avait cédés avant la crise. Freddie Mac, qui avait reçu de son côté 71,3 milliards de dollars d'aides de la part de l'État, a déjà reversé plus de dividendes qu'il n'a reçu d'aides.

Les deux groupes, sous tutelle publique depuis 2008, auront ainsi bientôt versé à Washington 192,5 milliards de dollars, soit cinq milliards de plus que le total des fonds publics reçus. A moins que le marché de l'immobilier ne dérape à nouveau, ils continueront malgré tout de payer des dividendes au Trésor.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2014 à 23:16 :
Quelle belle hypocrisie. Tout le monde sait que la fed rachète depuis un bout de temps les créances immo bancaires. Ils peuvent donc être en "bonne santé"...
Réponse de le 22/02/2014 à 10:54 :
Hyeeeps.. en complément, je viens de croiser une info complémentaire : les crédits immo aux US sont en chute libre, et revenus au niveau de 1995. Pas étonnant donc que Fannie soit en "forme"...
Réponse de le 22/02/2014 à 11:05 :
La FED rachète les actions , les obligations , les faux déficits arrangés...tout...tout...
Bon , avec l'argent des contribuables , hein , faut être sérieux , on est aux USA...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :