"Des sanctions contre la Russie mèneront au krach du système financier américain"

 |   |  494  mots
"Les tentatives de prendre des sanctions contre la Russie mèneront au krach du système financier américain", assure un conseiller du Kremlin. (Reuters/Mikhail Klimentyev/RIA Novosti)
"Les tentatives de prendre des sanctions contre la Russie mèneront au krach du système financier américain", assure un conseiller du Kremlin. (Reuters/Mikhail Klimentyev/RIA Novosti) (Crédits : Reuters/Mikhail Klimentyev/RIA Novosti)
Un conseiller du Kremlin a assuré mardi que la Russie réduira "à zéro" sa dépendance économique vis-à-vis des Etats-Unis si ceux-ci sanctionne Moscou en raison de la situation en Ukraine. Ce qui, selon ce conseiller, aboutirait au "krach" du système financier américain.

Il s'agit d'une opinion personnelle, non de la position officielle du Kremlin. Elle témoigne néanmoins de la perception de la situation par certains responsables russes.

Sergueï Glaziev, un conseiller du Kremlin, a assuré que la Russie réduira "à zéro" sa dépendance économique vis-à-vis des États-Unis si Washington impose des sanctions à son égard en raison de la situation en Ukraine. Ce qui aurait pour conséquence, selon lui, le "krach" du système financier américain.

11 milliards de dollars exportés vers la Russie en 2013 

"Nous trouverons un moyen non seulement de réduire notre dépendance financière des Etats-Unis, mais nous tirerons de ces sanctions un gros profit", a déclaré Sergueï Glaziev à l'agence russe officielle Ria Novosti. "Les tentatives de prendre des sanctions contre la Russie mèneront au krach du système financier américain et à la fin de la domination des Etats-Unis dans le système financier mondial", a-t-il ajouté.

En 2013, selon le ministère du Commerce américain, les Etats-Unis ont importé près de 27 milliards de dollars de Russie, contre un peu plus de 11 milliards de dollars d'exportations.

Partenaires "à l'Est et dans le Sud"

En cas de sanctions, estime ce conseiller, la Russie pourra toujours se rapprocher d'autres partenaires, "à l'Est et dans le Sud", avec lesquels la Russie entretient "de merveilleuses relations économiques et commerciales" :

Les sanctions sont une arme à double tranchant, et si les Etats-Unis gèlent nos actifs, alors le passif de nos organisations en dollars sera aussi gelé. Cela signifie que nos banques et nos entreprises ne pourront rembourser les prêts à nos partenaires américains.

Les Etats-Unis ont suspendu lundi leur coopération militaire avec la Russie pour protester contre l'intervention des troupes russes, qui encerclent les soldats de l'armée ukrainienne dans leurs casernes en Crimée. La Maison Blanche avait brandi plus tôt dans la journée la menace de sanctions diplomatiques mais aussi économiques contre la Russie.

Londres défavorable aux sanctions économiques

Selon la presse britannique, le Royaume-Uni "ne devrait pas soutenir des sanctions commerciales" contre la Russie dans la crise ukrainienne ou "fermer" la City aux Russes, à en croire un document saisi au téléobjectif. Le photographe placé devant Downing Street a pris un cliché de ce document que tenait en main un conseiller de David Cameron.

De nombreuses sociétés russes ont choisi d'être cotées en Bourse de Londres, alors que de nombreux oligarques russes possèdent de somptueuses demeures dans la capitale britannique.

Restrictions de visas

Selon la presse, le document en question suggère que le Royaume-Uni n'appuierait pas une préparation militaire de l'Otan, et que les Nations unies, et non pas l'Union européenne, devrait être en première ligne pour tenter de résoudre politiquement la crise en Ukraine.

A l'inverse, "le gouvernement envisage une approche plus prudente incluant des restrictions de visas" qui viseraient des personnalités russes, selon le Daily Telegraph.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2014 à 21:38 :
ho que oui, a bas ce systeme honteux qui empoisonnent le monde via des medicament toxique cense reduire le cholesterol, aspartame (sa la belgique en rafolle ->interdit en chine au profit stevia qui lui a fait bcp de resistance pour entrer en belgique) invention du sida pour conbler le deficit du a la recherche contre le cancer onleur doit RIENS les alemand on introduit les nanotechnologie, les US s'en servirons contre nous c'est certains!!
a écrit le 28/03/2014 à 8:12 :
Moi, ce que je veux savoir, c'est si on aura du gaz cet hiver ... ou pas ...
a écrit le 25/03/2014 à 10:15 :
LES marches n aiment pas les guerres,? cela nuie au commerce? LES PAYS ONT BESSOIN DE CAPITAUX???
a écrit le 08/03/2014 à 18:25 :
si la Russie vend du dollar en masse ce sera le Big Krach rien ne pourra arrêter la chute du dollar ,il y en a trop en circulation ..... les assurances vies vont partir en fumée ... comme les dettes souveraines
a écrit le 04/03/2014 à 18:29 :
Apres toutes ces bonnes paroles vat falloir assurer le SAV...
a écrit le 04/03/2014 à 17:21 :
Que va faire la France ? La seule chose qu'elle peut faire pour les ukrainiens, c'est de les plaindre ! Notre président à mobylette ne peut faire que le tour de Paris, pas plus.
Réponse de le 04/03/2014 à 18:41 :
Vous savez pourquoi l'Europe est toujours divisée et se bat les flancs d'une défense commune...parce que la France et la GB ont suffisamment de têtes nucléaires pour vitrifier n'importe quel pays...Russie comprise !
C'est pas top ça, des pays protégés par des accords de défense communs, mais il y en a que 2 qui payent !!!! Alors avant de railler la France (sport national au demeurant), estimez vous heureux de vivre dans un pays capable de mettre une tarte à n'importe qui ce qui vous permet d'enfiler vos pantoufles peinard tous les soirs.
Réponse de le 04/03/2014 à 22:59 :
@gramuchon Nos missiles n'auraient même pas le temps de décoller que les missiles russes totor seraient sur Paris...!!!
Réponse de le 05/03/2014 à 3:11 :
Les missiles Totor n'existent pas. Il y a les Tor ou les Topol. Le ministère russe de la Défense reste plutôt insatisfait par la qualité des armements et du matériel de guerre produits en Russie, a annoncé mercredi aux journalistes le vice-ministre russe de la Défense Alexandre Soukhoroukov.

"En 2011, nous avons adressé [aux producteurs] 2.271 réclamations, durant le premier semestre de 2012, nous avons déjà préparé 994 plaintes, tandis que la livraison du matériel de guerre aux troupes ne commencera qu'au dernier trimestre, conformément aux conditions des contrats signés par l'État", a déclaré M.Soukhoroukov.

Selon le responsable, le ministère russe de la Défense fait tout son possible pour livrer des armes modernes à l'armée russe dans les délais prévus.

Toutefois, le ministère impose toujours des amendes considérables aux entreprises de défense qui violent des accords avec l'État, a noté le vice-ministre. Ainsi, le montant total des sanctions infligées en 2011 se chiffre à 24 milliards de roubles (612 millions d'euros).
a écrit le 04/03/2014 à 16:48 :
il va tenir combien de temps le Poutine une fois ses oligarques ruinés?
a écrit le 04/03/2014 à 15:49 :
Il est temps, pour l'Europe, de diviser par 3 sa consommation de gaz naturel.

En Europe, 2/3 du gaz naturel est utilisé pour produire de la chaleur (secteur résidentiel, tertiaire et industriel) contre 1/3 dans les centrales électriques.

Soit environ 330 milliards de m3 de gaz par an pour la chaleur et 170 milliards de m3 par an pour les centrales électriques.

La technologie, permettant de remplacer le gaz utilisé pour produire de la chaleur, est disponible des décennies.

Avec l’isolation, la géothermie, le chauffage solaire (dans le sud de l’Europe) et les chaudières biomasses, l’Europe peut diviser 3 sa consommation de gaz naturel de l’Europe, ceci jusqu’à la fin des temps.

Ce qui serait un vrai atout géopolitique.
Réponse de le 05/03/2014 à 3:12 :
Commentaire tout à fait pertinent !
Réponse de le 05/03/2014 à 9:30 :
...Et plus vite le prix du pétrole et du gaz atteindront des sommets, plus vite nous sortirons de cette dépendance. C'est dès maintenant que nous devons saisir cette opportunité pour préparer un futur basé sur autre chose que du transport, du déplacement, bref de l'agitation polluante et coûteuse.
Réponse de le 08/03/2014 à 15:59 :
tout à fait d'accord avec JB38 et Luc. B, sauf que les Rotchild et toute la monarchie pétrolière feront en sorte que leur règnent soit exaucé jusqu'à la fin des temps, tout ce scénario n'est que le début de la chute du système financier américain international a savoir le dollar, pour le remplacer avec un autre système mondial beaucoup plus cormpu ...
a écrit le 04/03/2014 à 15:32 :
J'adore :-)
Réponse de le 04/03/2014 à 15:42 :
la propagande ?
a écrit le 04/03/2014 à 14:23 :
... le système bancaire et financier US avait besoin de la Russie pour se kracher ! Les USA ne vivent qu'en profitant de la basse servilité d'un nombre de plus en plus restreints de pays non-souverains et vassaux (dont la docile petite france) et parce que la fed fait tourner la machine à billets. Billets qui, de facto, ne valent même plus le PQ sur lequel ils sont imprimés. Aujourd'hui, de plus en plus nombreux sont les pays qui, avec raison, refusent le USD dans leurs échanges internationaux et/ou bilatéraux. Quoiqu'en pensent certains nervis qui ne renient pas leur âme de collabos, les usa appartiennent au passé et c'ets fort bien ainsi. Personne n'a besoin du premier pays terroriste du monde, qui a élevé le terrorisme d'état en ligne politique.
Réponse de le 04/03/2014 à 17:04 :
"Aujourd'hui, de plus en plus nombreux sont les pays qui, avec raison, refusent le USD dans leurs échanges internationaux et/ou bilatéraux"
Je ne sais pas d'ou vous sortez ca mais c'est n'importe quoi. Juste sur le marche du forex, l'USD represente plus de 80% des echanges sur un volume de 4000 milliards de $.
Réponse de le 04/03/2014 à 23:03 :
Vous avez raison tous les deux, et ce n'est pas incompatible.

Juste un exemple : les echanges commerciaux entre Russie et Chine se font dorénavant en Roubles et en Yuan. C'est deux pays ne passent plus par le dollar comme autrefois. D'une manière général les BRIC utilisent de moins en moins le dollar.
Réponse de le 04/03/2014 à 23:03 :
@comme si Vous avez raison, le dollar US ne vaut plus rien, les quantitative easing successifs l'on démonétisé, le transformant en PQ et encore, l'encre le rend ...impropre à cet usage...!!!
a écrit le 04/03/2014 à 14:21 :
Les USA financent implicitement le coup d'état Ukrainien en proposant d'aider financièrement le pays immédiatement après le changement de régime. Tout cela semble orchestré par le continent américain. Si les USA voulaient une troisième guerre mondiale, ils ne s'y prendraient pas autrement. Mais je suis persuadé que cela se finira comme avec la Géorgie.
Réponse de le 04/03/2014 à 14:37 :
Exactement et les naîfs européens, France en tête plongent. Heureusement une fois de plus que l'Allemagne sera remettre en place les irresponsables donneurs de leçon qui pensent plus à leur prestige qu'au pragmatisme nécessaire pour donner du travail et de l'avenir à ses enfants.
Réponse de le 04/03/2014 à 14:41 :
Evdemment que le coup d'état qui a précipité la chute d'un psdt légitimement élu au sein d'un pays souverain a été fomenté par le duo diabolique usa-europe. Ils n s'en sont d'ailleurs jamais vrament cachés, surtout les européens dont le spoliticiens ne travaillent qu'en fonction des banques, institutions financières et multinationales commerciales qui les ont achetés. Mais ce duo diabloique a "oublié" la réalité ukrainienne. Si une petite minorité de la population, qui s'est d'ailleurs transformée en bandes crimninelles et terroristes, est plutôt tournée avec modération vers l'ouest, l'immense majorité des Ukrainiens, surtout dans le Sud et l'st du pays, sont cultuellement, linguistiquement, historiquement, ... tournés résolument vers l'est. Et avec raison.Vouloir imposer les diktats occidentaux à cette immense majorité de la population ukrainienne qui n'en veut pas, c'est instaurer une dictature. C'est, en tout cas, la vision américano-européenne de la démocratie. D comme démocratie ? Plus en Europe et aux USA, en tout cas; c'est plutôt comme dictature.
Réponse de le 04/03/2014 à 17:46 :
Vous m'avez bien fait rire. Merci pour ce moment.
Bon allez Vladimir, enlève ton masque, on t'a reconnu.
Réponse de le 04/03/2014 à 23:09 :
@reality show Merci pour votre perspicacité, les us un pays de gouvernements lâches, tout juste capables de tirer des drones sur leurs ennemis, -et qui n'a de cesse de s'en inventer un nouveau tous les dix ans-, loin du combat physique pour ne pas se faire jeter par leur opinion publique. Juste capable de déstabilisation, d'intrigues de renversements, le seul pays en guerre incessante depuis 1939. Voilà qui en dit long...!!!
Réponse de le 05/03/2014 à 2:29 :
Je suis vraiment dégouté par la naïveté de certains pro OTAN !

Alors que les atlantistes impérialistes n'ont fait que des guerres en afrique et au moyen orient.

Ils viennent soutenir l'otan, les femen, et les néo nazis de svoboda qui destituent un président élu avec l'aide de la CIA, du MI6 etc... au nom de... la démocratie !

Quelle hypocrisie !
a écrit le 04/03/2014 à 14:18 :
Si les Allemands avec Shröeder n'avait pas gavé les Russes d'Euros , Poutine ne ferait pas le kakou en ce moment .
Réponse de le 04/03/2014 à 15:17 :
Vous voulez dire Euro contre Gaz? Car à vous lire on pourrait penser à une distribution générale.. Distribution, qui au vu de notre situation économique en Europe, n'aura évidement pas lieu en Ukraine, ces derniers risque de déchanter à propos de l'Europe hélas, et faire faillite à défaut d'aide..
a écrit le 04/03/2014 à 14:05 :
La Russie a une double assurance géostratégique , la Chine ...et certains pays pétroliers du M.O ...Alors ...Obama en perte de vitesse , valide en l'état la faiblesse américaine...
Réponse de le 04/03/2014 à 15:12 :
Vous évoquez Obama : il ne s'agit en fait que de la version "en négatif" du peu reluisant duo Bush père et fils. L'un ne vaut pas mieux que les autres. Ils ont tout trois contribué à faire des usa le premier état terroriste du monde. Quant à la Russie, elle a toute la légitimité pour venir en aide à une population ukrainienne qui, dans son immense majorité, est résolument tourné vers l'est pour des motifs linguistiques, culturels, historiques, ...et pour soutenir un psdt Ianoukovitch démocratiquement élu au sein d'un pays souverain. Ce n'est pas un coup d'état fomenté par un duo americano-européen qui n'en est pas à sa première malversation, coup d'état mis en oeuvre par des bandes criminelles et terroristes qui ont mis Kiev et sa population à sac, qui hangera la réalité ukrainienne. Soutenir la Russie, dans cette affaire, c'est soutenir le droit. Le reste n'est que terrorisme.
Réponse de le 04/03/2014 à 16:11 :
Vous avez raison ! Dans cette affaire comme dans bien d'autres (Libye, Irak, ...), les USA et les pays européens vassaux se sont conduits comme les nations terroristes qu'ils sont.En Ukraine, ils ont agi par hordes criminelles interposées, qui ont mis Kiev et sa population à feu et à sang. mais cela ne change rien. l'Ukraine est un pays souverain. Ianoukovitch est un psdt légitimement élu. Et la population ukrainienne reste, dans son écrasante majorité, opposée (et avec quelle lucidité) au duo infernal americano-européen, résolument tournée vers la Russie pour d'innombrables motifs linguistiques, politiques, économiques, culturels ou historiques. La Russie a le bon droit pour elle. La soutenir dans ce cas de figure revient à vouloir contrer le terrorisme et ses nervis.
a écrit le 04/03/2014 à 13:56 :
Comme pour la Syrie, assez content d'observer que le Royaume Uni lâche une fois encore les USA. Les USA sont pragmatiques, ils verront alors qui sont leurs vrais soutiens, dont la France.
Réponse de le 04/03/2014 à 14:15 :
Effectivement, la france continue d'être le servile nervi du plus grand état terroriste du monde : les usa. Il n'y aplus, dans le monde, qu'une minuscule pognée d'états non-souverains car complètement asservis pour suivre docilement les visées de celle qui n 'est plus depuis longtemps la "puissance" économique ou militaire qu'elle prétend être. Les USA, comme d'ailleurs son vassal français, est un état en faillite et au bord de l'implosion. l'un comme l'autre feraient mieux de baleyer devant leurs portes respectives : il y a du boulot !
a écrit le 04/03/2014 à 13:51 :
Mr normal au secours !!! Ouvrez grande ouverte la porte de la France pour les futurs réfugiés Ukrainiens !!! Pourvu que notre mr normal ne saute pas dans un char pour aller en Ukraine !!!
a écrit le 04/03/2014 à 13:06 :
Cela ne lui coûte rien de l'affirmer. La réalité, c'est qu'en cas de sanctions économiques, la Russie va tout simplement être ruinée. Alors autant prétendre que ce sera l'autre, pour tenter d'éviter le pire...
Réponse de le 04/03/2014 à 13:19 :
Je serais de vous, Carpates, je serais prudent sur cette affirmation. Pas mal de pays en ont marre de l'hégémonie du dollar. Et pas seulement la Chine. Déclaration d'un sociologue américain réputé après l'avènement de Lehman : "Les US se réveilleront un jour sans plus aucun allié."
Réponse de le 04/03/2014 à 13:42 :
Ce que vos medias occidentaux oublient de vous dire c'est que depuis 3 jours la Chine supporte publiquement la Russie. Accessoirement la Chine detient plus de 50% de la dette americaine. Je te tiens, tu me tiens par la barbichette ...
Réponse de le 04/03/2014 à 14:27 :
la Russie est un pays qui, globalement, eest en pleine asce,sion. Tout à l'opposé donc, des usa qui sont en totale décrépitude (malgré les contre-vérités distillées par des plumitifs soigneusement orientés). A l'image de son pitoyable vassal : la france. Qui se ressemble ...
Réponse de le 04/03/2014 à 14:51 :
la russie faut y aller : la misére qui y reigne est pire qu en afrique ou bangladesh pas de pain pas d eau courante pas de médicaments rien sinon oui il y a qqs centaines de riches et plusieurs millions de créve la faim et ces riches n oseront jamais renoncer au roi dollar cqfd qt aux usa ce seront tjrs et encore les maitres du monde un exemple s ils arretent d imprimer des dollars le monde plongera dans la pire des miséres voir actuellement les émergents qui voient leurs monnaies se déva luer tous les jours parceque l oncle sam ralentit les impressions de dollars....
Réponse de le 04/03/2014 à 15:24 :
Beaucoup de Gaz d'un coté, une planche a Billet de l'autre... Je ne saurai dire qui s'en sortira le mieux à long terme
Réponse de le 04/03/2014 à 15:57 :
@Beta
Je reviens justement d'un périple via Vladivostok, et même si il y a encore enormément de boulot pour que les Russes vivent dans une société égalitaire, c'est loin d'être aussi à la ramasse que ce que vous dites.
J'ai trouvé le contraste pauvres/riches bien moins saisissant qu'en Chine, voire, qu'aux USA.... qui a quand-même 45 millions de pauvres sur son territoire, soit 15% de sa population ! Et ces pauvres vivent aux abords d'une richesse absolue, ce qui intensifie le contraste.
Réponse de le 04/03/2014 à 16:28 :
Dommage que vous ne connaissiez rien à la réalité russe. Et que vous "oubliez" la pauvreté crasse qui gag=n grèbe autant l'eeurope (et la france) que les usa qui sont tous deux en totale déconfiture. Chaque jour, la misère gagne du terrain dans tous les usa et dans tous les pays européens : plus de 25 % de la population française en état de précarité quotidienne; des milliers d'enfants en état chronique de sous-alimentation en Grand-Bretagne, plus de 7 millions d'allemands qui tentent de survivre avec moins de 400 euros/mois avec un job plein temps, ... Ne parlons même pas de la population grecque truandée par la troïka et les européens. Et c'est cette "démocratie"-là, cette formidable réussite humaine, sociale, économique, ... que vous voulez imposer à des Ukrainiens qui, avec une belle lucidité, sont tournée vers la Russie dans leur immense majorité ? Vos fantasmes dignes de la guerre froide provoquée et exploitée par les occidentaux qui ot urri vos petites peurs mesquines n'ont heureusement rien à voir avec la réalité. Et certainement pas avec les réalités russe et ukrainienne qui ne sont pas moins égalitaires que les sociétés américaine, européenne et française, loin de là !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :