Libre-échange : les Etats-Unis mettent en garde l’Europe sur les échéances à venir

 |   |  552  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les américains espèrent que les élections européennes ne feront pas perdre l'élan des négociations sur l'accord de libre-échange transatlantique.

Le représentant américain au Commerce, Michael Froman, a appelé samedi à maintenir le rythme dans les négociations sur l'accord de libre-échange transatlantique, souhaitant que les nombreux rendez-vous politiques en Europe cette année ne ralentissent pas le processus.
"Il est important de veiller à ce que les deux parties réaffirment leur engagement d'aboutir à un accord ambitieux et de haut niveau", a affirmé M.Froman lors d'une rencontre avec des journalistes à Bruxelles.

Une année politique pour l'Europe

Il s'exprimait quelques jours avant la tenue mercredi à Bruxelles d'un sommet UE-USA où les questions commerciales seront à l'agenda. "L'Europe est dans une année politique. Nous voulons nous assurer qu'elle ne perde pas son élan au cours de cette période", a-t-il ajouté en référence aux élections européennes fin mai, qui seront suivies du renouvellement de la Commission européenne.
Le sommet entre l'Union européenne et les États-Unis sera l'occasion de "passer en revue les progrès faits et de réaffirmer l'importance de continuer à progresser vers un accord complet et de haut niveau", a dit M. Froman.

L'accord est plus que jamais d'actualité

Il en a profité pour rappeler que "la raison d'être" de l'accord de libre-échange transatlantique (TTIP), ne pouvait être "plus justifiée" qu'à l'heure actuelle, alors que la crise ukrainienne provoque une tension extrême entre les Occidentaux et la Russie.
"Il y a des raisons fortes pour que l'Europe et les États-Unis s'associent pour faire progresser leur relation à un niveau supérieur. Les développements récents ont mis en évidence combien la relation transatlantique" est importante, a-t-il expliqué.

En concluant en fin de semaine dernière leur quatrième cycle de discussions, les négociateurs européens et américains ont fait état d'avancées, malgré des divergences manifestes sur plusieurs dossiers.

Un risque d'ingérences ?

Concernant la question du tribunal d'arbitrage souhaitée par la partie américaine pour protéger les investisseurs, M. Froman a "salué" l'initiative européenne de lancer une consultation publique sur ce sujet. Mais rappelant qu'il existait "3.300 accords d'investissement dans le monde", il a affirmé que "la plupart ont des mécanismes de règlement des différends" sur le modèle du tribunal d'arbitrage.

Les Européens craignent de possibles ingérences des entreprises dans les politiques publiques, notamment les mesures régulatrices de protection de l'environnement ou de la santé publique. M. Froman a concédé qu'il était souvent nécessaire, dans le cadre du mécanisme d'arbitrage, de renforcer la "capacité des gouvernements à réglementer" en matière de santé ou d'environnement.

L'UE prône davantage de libéralisation

M. Froman a par ailleurs réaffirmé l'ambition des États-Unis d'éliminer toutes les barrières tarifaires dans le cadre des échanges avec l'Europe, et attend une attitude similaire des Européens. "Nous saluerions ce geste", a-t-il dit.

Des différends étaient apparus lors de la présentation en février des offres tarifaires de chaque partie. "L'UE proposait une libéralisation de 99% des échanges et de plus 95% des quotas tarifaires alors que les États-Unis avançaient moins que 90% dans les deux cas", selon une source européenne.

 

Mais les Européens auraient de leur côté agacé les Américains en demandant l'instauration de quotas sur le boeuf et le poulet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2014 à 19:26 :
Il faut voter contre cet accord qui serait terrible !pour cela il suffit de voter pour n'importe qui sauf l'UMPSVERTCENTRE.
Réponse de le 23/03/2014 à 23:46 :
et sutout pas le FN bien sûr. Donc il ne reste personne !
Réponse de le 24/03/2014 à 15:29 :
Si , un nouveau parti vient de se créer: Nouvelle Donne avec Pierre Larrouturou , un économiste qui propose de nouvelles idées.
Réponse de le 24/03/2014 à 15:31 :
Il reste Nouvelle Donne, un nouveau parti lancé par Pierre Larrouturou.
a écrit le 23/03/2014 à 15:44 :
Je vois que beaucoup ici pensent énormément de bien (tout comme moi) de l'Euroamérique ! Comment s'en débarrasser ? En VOTANT et pas en s'abstenant. Votez ce que vous voulez, mais votez contre l'Europe : votez Front de Gauche, FN, Debout la République, mais VOTEZ !
Réponse de le 24/03/2014 à 15:25 :
Nouvelle Donne, c'est un nouveau parti......pour voter efficace.
a écrit le 23/03/2014 à 15:19 :
de quoi ils s'occupent??? ils ont pas assez à faire avec leur immense pays, qui aux dernières news ne se porte pas si bien que cela..!!
a écrit le 23/03/2014 à 13:23 :
Oups j'oubliais...je ne voterai pas pour les Européennes car c'est pourri jusqu'à l'os!!!!!!!!
Réponse de le 23/03/2014 à 14:59 :
@colonel: erreur de stratégie. Il faut voter les extrêmes au 1er tour pour faire bouger les lignes, et blanc au 2e tour :-)
Réponse de le 24/03/2014 à 6:44 :
Mais non il faut voter pour des candidats valables et il y en a au centre, PS, Verts etc, le "tous pourris" c'est de l'extrêmisme stérile.
a écrit le 23/03/2014 à 13:21 :
Y'en a marre des magouilles UESA!
UESA= nouvel État UE + USA.

Après la mondialisation comme ça arrange, on passe à l'occidentalisation restreinte. Bref on crée des clans. Ce qui ne va pas arranger les relations économiques, (Géo)politiques et diplomatiques.
Réponse de le 23/03/2014 à 15:22 :
bonne ambiance qui va nous mettre un peu plus dans le caca , avec cette Europe has been...
Réponse de le 23/03/2014 à 16:06 :
UESA et UMPS même combat !
Réponse de le 23/03/2014 à 23:50 :
Vieille vision anti-européenne et USA dépassée dans un monde multipolaire et face à un envahisseur qu'est Poutine.
a écrit le 23/03/2014 à 12:57 :
Et notre avis sur la question ?

aucun débat public ? aucun referendum ? l'avis du peuple ne compte pas ?

Pourtant la concurrence entre travailleurs nous concerne tous et risque d'être encore plus rude qu'elle ne l'est aujourd'hui si ils signent cet accord.

merci L'UE!
Réponse de le 23/03/2014 à 15:24 :
ils font et décident TOUS SANS NOUS!!!!! pourvu qu'eux, y trouvent leurs comptes, c'est pas plus compliqué que ça !!
a écrit le 23/03/2014 à 12:43 :
Dans un sens cela va probablement relancer la filière agricole française car l'imaginaire collectif ayant sa propre vision (à raison) de la malbouffe US va adopter des réflexes d'auto-protection en achetant des produits made in France.
Réponse de le 23/03/2014 à 12:59 :
Tous comme c'est le cas avec les produits chinois de moins bonne qualités ?

les gens n'ont plus d'argent...ils achèterons au moins cher.

triste.
Réponse de le 04/04/2014 à 11:22 :
les produits chinois moins chère pour qui? les consomateurs ou les sociétès. Il n y a qu a voire le prix d une paire de chaussures.
a écrit le 23/03/2014 à 11:11 :
Les USA ont leurs raisons, justifiées, comme jadis l'empire romain. Vainqueurs de la seconde guerre mondiale, avec leur cousin britannique, ils ont organisé leur Europe aux accords de Yalta, quitte ensuite à se disputer avec le partenaire adverse russe. Le foirail de plus en plus obèse de Bruxelles est pour eux capital comme l'OTAN. Que les populations en bavent n'est pas leur job ; c'est aux gouvernants de maîtriser chez eux les mauvaises humeurs. Sinon, ça tournera mal pour les rebelles de l'empire.
Réponse de le 23/03/2014 à 13:21 :
Je pense que cette vision - que j'entends de plus en plus circuler - est dépassée. Nous ne sommes plus à l'âge des Deux Grands ; aujourd'hui, il y a au bas mot cinq puissances géopolitiques à prendre en compte, sept empires économiques, et des indépendants en grand nombre. Peut-on vraiment, quand on parle de politique internationale, réduire ça à une sorte de partage binaire ? N'est-ce pas 'trop simple' ?
a écrit le 23/03/2014 à 10:09 :
Pourquoi pas un nouveau mode d'action pour montrer à nos politiques que nous ne voulons plus de l'UE tout en trouvant une alternative à l'abstention et au vote sanction : https://www.facebook.com/pages/Elections-européennes-2014-Dites-NON/609415292478033
a écrit le 23/03/2014 à 9:39 :
La Commission est une bande de vendues aux Américains.

Pourquoi une mise en garde ? La seule chose que veulent les Américains c'est liquider l'Europe.

Cet accord est stupide et unilatéral, mais pas d'inquiétudes Barroso et consor auront leurs Dollars et nous on finira comme l'Ukraine....

Les Américains feraient mieux de rester chez eux avec leur
a écrit le 23/03/2014 à 8:50 :
Je fais confiance aux US pour embobiner les représentants de l'Union qui sur le fond ne représentent pas le citoyen mais uniquement le politique. Dans cette affaire gageons que le cocu sera l'européen, trop petit pour être à la hauteur de telle négociation. Il est aussi inadmissible que le document de travail ne soit pas remis aux européens qui pourraient au moins même si tout n'est pas à leur porter lire les grands principes de cet accord. Ce sujet est tellement important pour la croissance de l'Union que je prendrais ma décision de vote en fonction de la com et de l'engagement de l'information pour les citoyens dans le cas contraire mon vote sera sanction. il n'est plus admissible que l'Union soit dans le flou permanent et refuse les infos que chaque citoyen européen est droit d'attendre.
a écrit le 23/03/2014 à 8:50 :
Cet accord est typique de la mondialisation telle qu’elle existe depuis1994, et dont Klaus Schwab (Président du Forum de Davos) a reconnu qu’elle était un échec collectif dans une chronique parue dans les ECHOS du 20 janvier 2014 (On la trouve aussi sur : www.pauvrete-politique.com)
Parmi les questions posées :

- Est-il normal que l’un des partenaires d’un tel accord ait la maitrise totale de la monnaie ?
- Est-il normal que l’un des partenaires refuse de ratifier 6 des 8 conventions fondamentales (les plus basiques basiques) de l’Organisation Internationale du Travail ? Les Etats-Unis n’ont pas encore ratifié les conventions n° 29, 87, 98, 100, 111 et 138.
- Convention 29 : travail forcé
- Convention 87 : liberté syndicale et protection syndicale
- Convention 98 : droit d’organisation et de négociation collective
- Convention 100 : égalité de rémunérations
- Convention 111 : discriminations emplois et professions
- Convention 138 : âge minimum
- Est-il intelligent de ne pas prévoir de mécanisme de réciprocité des échanges ?
- Est-il intelligent de prévoir un, mécanisme de protection des investisseurs alors que la Commission est incapable de fournir le moindre exemple d’investisseurs américains ayant été spolié en Europe depuis 40 ans, et d’investisseurs européens ayant été spoliés aux USA ?
- Est-il en outre logique de donner des avantages exorbitants aux investisseurs via le mécanisme de l’arbitrage sans exiger le minimum minimorum, à savoir qu’ils soient à jour des leurs impôts depuis les 10 dernières années, qu’ils n’exploitent pas les enfants dans les pays du tiers monde, et qu’ils respectent le droit de la concurrence en Europe ? (Microsoft, google etc…)
Etc. La liste est longue.
On comprend pourquoi les américains veulent aller très très vite pour signer.

CItoyen indigné
Réponse de le 23/03/2014 à 13:08 :
C'est cela oui !!! Indigné-vous, et proprement s'il vous plait.
a écrit le 23/03/2014 à 7:30 :
C'est un traité discuté par des gens non élus non représentatifs et qui ne regardent que leurs intéréts.
Complicité accrue de nos gouvernants (tous pourris) au niveau de l'Europe.
En plus tout cela est fait dans le dos des peuples sans concertations, attention aux révéils, cela risque d'étre douloureux.
a écrit le 23/03/2014 à 0:24 :
Nous n'avons rien à gagner avec les américains. C'est eux d'abord. Ras-le-bol de financer les retraites des américains avec leurs fonds de pensions qui pillent les entreprises européennes, et ils voudraient en plus nous envoyer leurs produits agricoles bourrés de pesticides, ogm, hormones. Niet. US GO HOME.
a écrit le 23/03/2014 à 0:02 :
et certain auront noté que ce monsieur Frogman, c'est en réalité le pseudo de Hollande :-) :-)
a écrit le 22/03/2014 à 23:54 :
Et voilà enfin où voulaient en venir les USA avec la crise ukrainienne ! Saper le commerce intercontinental européen à leur profit, avec en plus un chantage politique à la clef : achetez chez nous, pas chez les Russes, sinon il vous en cuira ! Coup double : en plus, ils affaiblissent l'Europe qui supportera seule le coût du soutien économique à l'Ukraine. Elle est pas belle, la vie ?
a écrit le 22/03/2014 à 23:10 :
Ce qui est précipité est insignifiant...( Confucius ) . Alors attendons les élections de Mais .
Les Américains sont aux aboies , pas nous . Les données de leur économie sont manipulées en veut tu en voilà .
Réponse de le 23/03/2014 à 15:26 :
Obama devait accomplir des miracles.chez lui, tout comme Hollande, chez nous..!
a écrit le 22/03/2014 à 22:47 :
Les jeux sont faits grâce à la Komission européenne dont près de la moitié des kommissaires est issue de l'université américaine de Georgetown, pôle de recrutement de la CIA avec Yale. La Komission signera ce que les yankee leur diront de signer. Point. On nous promettait d'épargner l'Europe du boeuf aux hormones américains. Et voilà que déjà on parle de quotas donc de l'entrée de la malbouffe américaine en Europe. il est grand temps de reprendre notre destin en main et de mettre sous surveillance les institutions délirantes de l'UE qui détruisent nos industries notre agriculture avant d'envoyer vos enfants et petits-enfants mourir dans la plaine d'Ukraine pour le compte de l'oligarchie.
a écrit le 22/03/2014 à 22:43 :
"nous voulons nous assurer que l'UE ne perde pas son élan...", en tout cas, l'élan n'est pas pour nous, petites gens, c'est sûr! pour les marchés, les profiteurs, les banksters , les mafieux, ça oui ! abstention perso, pour les européennes, marre d'etre plumé !!!
Réponse de le 22/03/2014 à 23:58 :
@Passy: erreur de stratégie. Il faut voter les extrêmes au 1er tour pour faire bouger les lignes, et blanc au 2e tour :-)
a écrit le 22/03/2014 à 21:02 :
Si j'ai bien compris ils disent aux Européens qu'il faut voter en leur faveur faute de quoi ils n'accepteront pas le résultat des urnes !!!
Réponse de le 23/03/2014 à 15:27 :
qu'ils aillent se faire bronzer !
a écrit le 22/03/2014 à 20:57 :
"Mais les Européens auraient de leur côté agacé les Américains en demandant l'instauration de quotas sur le boeuf et le poulet".

J'aime beaucoup cette phrase. Nous agaçons les américains parce que nous privilégions un système alimentaire (pour le moment) plus sain que le leur. Si l'Europe arrive à négocier de façon à nous éviter de se retrouver avec des bestioles clonées, lavées au chlore ou encore bourrées d'hormones dans nos assiettes, ce sera une victoire (et dieu sait que ça ne ferait pas de mal à l'UE). Nous en reparlerons après les élections.
a écrit le 22/03/2014 à 20:26 :
Les Américains mettent beaucoup en garde contre des actes démocratiques dernièrement... D'après vous, nous allons voter pour reconduire ceux qui n'ont rien résolu après 7 ans de crises ? Les mêmes qui trouvent bien de placer les entreprises au-dessus des Nations (avec ce traité complètement vendu aux intérêts privé) ?
Que nenni !! Vaudrait mieux que nous puissions avoir autre chose démocratiquement, c'est moins chaotique... (l'exemple Ukrainien a plusieurs facettes voyez vous).
En tout cas je me méfierais quand même du FN, vu le coté vendu aux intérêts Européisme de Svodoba.. Rappelons que c'est Mitterrand qui a fait décollé le FN en 1983, comme Catherine Asthon (PSE) a soutenu Svodoba pour la révolution Brune, euh, Orange Bis.
a écrit le 22/03/2014 à 19:25 :
sont gonflés. C'est eux qui ont fichu le bazar en faisant miroiter nimporte quoi au Ukrainien. Ils veulent que l'on se presse en signant nimporte quoi dans la tourmante... Plus de gaz russe!!! Pas grave voila notre gaz de chiste.
a écrit le 22/03/2014 à 18:57 :
Beaucoup de réactions en région qui questionne sur le TAFTA, Bourgogne Paca. etc ... salutaire, on veut voir de quoi il s'agit avant de se faire niquer... NB Le Canada a attaqué 30 fois les firmes américaines dans le cadre du marché de l'ALENA et a perdu ...30 fois !!! Attention où nous mettons les pieds et le mieux est de ne pas les y mettre...!!!
a écrit le 22/03/2014 à 18:14 :
C'est l'accord le plus dangereux pour les démocraties européennes. La loi du plus fort s'appliquera à l'Europe. Celle des USA pilotée par les lobbies de leurs multinationales. Les droits de douane sont aujourd'hui quasi nuls sur l'ensemble des biens et services. Le seul objectif de ces négociations est d'imposer une réglementation unique et américaine sur l'ensemble des produits et services. Qui y a intérêt ?
a écrit le 22/03/2014 à 18:03 :
Les USA s'inquiètent du renforcement de la Russie et de la nouvelle place qu'elle va prendre dans l'économie mondiale. La Russie a du cash et de la matière première, et l'europe des technologies. Un accord commerciale entre l'europe et la russie fait peur aux USA, qui essayent de nous mettre en situation d'opposition, alors que pour le bien être de l'économie mondiale et de la paix, un triangle économique entre l'Europe, la Russie et la Chine serait gagnant-gagnant. La technologie pour l'europe, les matières premières pour la Russie et la main d'oeuvre pou la Chine.
Réponse de le 22/03/2014 à 20:31 :
Vous avez certainement raison, mais je ne voie pas du tout les Américains bon perdant.. Faut quand même se rappeler que les Américains, en moyenne, consomment comme des cochons. Rien qu'un retour à un niveau de vie tel que nous connaissons en Europe sera très mal vécu et renforcera leur agressivité déjà bien palpable.
a écrit le 22/03/2014 à 18:00 :
Il semblerai que les US deviennent menaçant face aux alternatives que l'on nous propose!
a écrit le 22/03/2014 à 17:56 :
Le quidam américain est moins au courant ( donc moins impliqué) que le quidam européen de ce processus parce qu'il n'a absolument rien a perdre dans cette négociation!
a écrit le 22/03/2014 à 17:52 :
Coups de balai à cette Europe crasseuse de politiciens. Voleurs, escrocs, vendus....etc
ABSTENTION EN MAI !!!!
Réponse de le 22/03/2014 à 20:37 :
Ben voyons, abstention, et vous espérez quoi après ?
L'abstention, c'est se suicider en restant vivant.
Réponse de le 22/03/2014 à 22:39 :
On ne peut dire mieux! entièrement de votre avis!!!
Réponse de le 23/03/2014 à 21:15 :
Le system se passera très bien de vous, pour continuer comme si de rien n'était.
a écrit le 22/03/2014 à 17:49 :
En quoi prendre un mauvais chemin pourrai nous faire avancer?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :