L'économie russe déjà pénalisée par la crise ukrainienne

 |   |  363  mots
Vladimir Poutine n'est pas convié à la réunion des plus grandes puissances du monde qui devait se tenir en juin à Sotchi et aura finalement lieu à Bruxelles
Vladimir Poutine n'est pas convié à la réunion des plus grandes puissances du monde qui devait se tenir en juin à Sotchi et aura finalement lieu à Bruxelles (Crédits : reuters.com)
Le ministre de l'Economie russe et le patron de Sberbank, la plus grande banque du pays, s'alarment des effets d'une fuite massive de capitaux, conséquence notamment des tensions avec les Occidentaux à cause de la crise ukrainienne.

Les sanctions contre la Russie - ou leur menace - seront-elles vraiment efficaces? L'économie russe, en tout cas, souffrirait déjà de la crise en Ukraine. Au mois de février, le PIB a crû de 0,3% sur un an, soit un peu plus que les 0,1% de croissance enregistrés le mois précédent, selon le ministre de l'Economie Andreï Klepach. 

Fuite de capitaux

Ce dernier a indiqué lundi soir s'attendre à une stagnation au premier trimestre, remettant en cause la prévision de 2,5% pour l'année après 1,3% en 2013 (un niveau déjà inférieur aux attentes du marché). Sur les causes d'un possible ralentissement, Andreï Klepach s'est montré évasif, l'attribuant partiellement à des causes conjoncturelles. 

Il a par ailleurs signalé une fuite de capitaux. Entre 65 et 70 milliards de dollars sont sortis de la Russie au cours des trois premiers mois de l'année, à comparer avec les 63 milliards qui ont quitté le pays l'an dernier, comme le rapporte le Financial Times. Là encore, le ministre russe s'est bien gardé d'attribuer cette fuite aux sanctions ou menaces de sanctions prévues par les Occidentaux pour empêcher Vladimir Poutine de prendre la main sur la Crimée. 

>> Poutine privé de G8

La confiance des investisseurs entamée

Il a toutefois reconnu que les tensions Est-Ouest entamaient la confiance des investisseurs:  

 "Jusqu'à présent, les sanctions ne revêtent pas de caractère économique significatif, mais la détérioration des relations [avec les partenaires commerciaux de la Russie] est un facteur négatif pour la croissance économique et a un impact sur la fuite de capitaux". 

 A ce propos, German Gref, le patron de Sberbank, le plus important établissement bancaire du pays, s'est alarmé mardi. Il estime que si cette sortie de capitaux s'élève à 100 milliards de dollars, cela risquait de limiter la croissance. Or, certains analystes, notamment chez Goldman Sachs, prévoient que ce seuil sera largement dépassé, avec une fuite de capitaux équivalente à 130 milliards de dollars, soit le double de l'an passé. 

"La situation actuelle a un impact négatif sur l'économie mondiale, à la fois en Russie et en Europe", a pointé le patron de la banque. 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2014 à 15:30 :
C pas évident d'après les médias :
y aura 4 patrons ici
(US -EU et Russie -chine )et leurs aliés
Bon tu prends syrie et voisins et je prends krime et voisins
a écrit le 26/03/2014 à 0:07 :
Economiquement parlant c'est effectivement un très mauvais coup de Poutine la Crimée. Chute des avoirs en Russie, en Ukraine donc des banques russes principalement, du rouble, hausse des taux, basculement d'une partie de l'Ukraine vers l'Europe, organisation européenne pour se passer de l'énergie russe et çà peut aller vite, image peu attractive de la Russie dans le monde, baisse des échanges pour la Russie, orientation du monde vers d'autres régions plus attrayantes etc. rapprochement Europe/USA, intervention plus fréquentes de la Turquie et d'Israël en Syrie, réarmement etc. On ne voit pas vraiment les gains par contre les pertes sont impressionnates et ce dans tous les domaines. Le FN étant un sous marin de Poutine en France, on voit qu'il est absurde de voter pour ce parti de l'étranger.
Réponse de le 26/03/2014 à 0:43 :
C'est un publi reportage ? Mais pour qui ?
Réponse de le 26/03/2014 à 5:24 :
Il vous reste des pantalons à une jambe ? Vous m'en mettrez 100.000 de côté pour "Christian" !
a écrit le 25/03/2014 à 18:39 :
Mais Poutine va être sauvé par superDupardiu
Réponse de le 25/03/2014 à 19:58 :
Notre gégé ex-national fait de la pub pour des tocantes de luxe... si la tocante de luxe russe est l'équivalent de la voiture de luxe version russe ça doit être plus exotique que précis et fiable. Je ne pense pas que ça fasse trembler les horlogers suisses.
a écrit le 25/03/2014 à 16:16 :
Les américains et Bruxelles ont réussi leur coup en agitant les ukrainiens. Sommes nous si bête ?
Réponse de le 25/03/2014 à 21:17 :
Totalement de votre avis
a écrit le 25/03/2014 à 15:55 :
L'économie Russe ralenti... peut-être maintenant, mais en investissant en Crimée pour moderniser les infrastructures, ça ne va pas relancer (au moins un peu) l'économie Russe ?
a écrit le 25/03/2014 à 15:33 :
Poutine un mandat de trop ! je vois une fin de mandat écourté avec une société en désordre .
a écrit le 25/03/2014 à 14:34 :
Ah bon ?... c-à-d que les russes vont arrêter d'envoyer leurs fusées Soyuz en Guyane ? et que deviendra-il le programme espacial européeen, l'avenir des cosmonautes français ?...
Réponse de le 25/03/2014 à 14:53 :
Quel rapport ???
a écrit le 25/03/2014 à 14:24 :
"Vladimir Poutine n'est pas convié à la réunion des plus grandes puissances du monde..."

L'Italie et la France... parmi les plus grandes puissances du monde ??? dans un petit club où il n'y a ni la Chine ni la Russie ???? faites moi rire !!!
Réponse de le 25/03/2014 à 14:55 :
La France est bien devant la Russie en terme de PIB, revoyez vos fondamentaux..
Réponse de le 25/03/2014 à 15:11 :
Le PIB de la Russie, c'est la Hollande. Voilà pour situer l'influence de la Russie. De nos jours, la puissance se mesure en dollars, grâce au libéralisme économique adopté par de plus en plus de pays. Le libéralisme a été la principale cause de paix dans le monde, et vous allez encore voir que les Russes vont pas tarder à ranger Médor pour des raisons de fric.
Réponse de le 25/03/2014 à 15:51 :
"Le PIB de la Russie, c'est la Hollande."

La Russie est le premier pays producteur et exportateur de pétrole et le deuxième exportateur d'armes, derrière les US. La France vient en 5ème place très loin derrière en chiffres. La Russie est l'un des pays les plus industrialisés dans le monde et cela ne date pas d'aujourd'hui. Avez-vous déjà vu l'extension territoriale de la Russie et par conséquent sa population ? ce qui vous avancez peut-être en accord avec la propagande occidental mais loin de la vérité. renseignez-vous mieux auprès d'autres sources plus fiables, je vous conseille.
Réponse de le 25/03/2014 à 19:55 :
Non, surement pas, la Russie a un PIB qui représente un peu plus du double de celui des pays bas, par contre le PIB européen est 8 fois supérieur à celui de la Russie, et les USA idem. Si l'on devait donner un équivalent à la Russie en Europe ce serait l’Italie.... pas rien mais ça ne fait pas le poids contre l'UE et les USA réunis.
a écrit le 25/03/2014 à 14:18 :
Il faut couler les Russes c'est vital pour la communauté internationale , plus ils deviendront faibles , les conflits dans le monde diminueront !
Réponse de le 25/03/2014 à 14:33 :
@guillerm: tu dois pas bien suivre l'actualité parce que les champions en matière de conflits tous azimuths demeurent tout de même les US :-)
Réponse de le 25/03/2014 à 15:04 :
Un tel niveau de naïveté me laisse pantois...
a écrit le 25/03/2014 à 14:18 :
Tiens, on apprend aujourd'hui para la presse non-alignée que le rouble devient plus fort... et que Moscou pense à mettre en vente tous les domaines de politiciens russes qui se trouvent à l'étranger, nottament en France et en Espagne. De quoi faire pâlir les économies locales plutôt....
Réponse de le 25/03/2014 à 15:02 :
Sources svp ? C'est bien beau de balancer ce genre d'informations sans une source fiable. Moi, lorsque je tape "change euro-rouble graphique", je vois une folle courbe descendante .. Après les investissements des oligarques sont peanuts dans notre pays.
Réponse de le 25/03/2014 à 15:22 :
Entre mettre en vente et vendre il y a une belle différence…
a écrit le 25/03/2014 à 13:21 :
Pour l'instant, il n'y a pas de résistance militaire de la part des ukrainiens, et Poutine a beau jeu de clamer une victoire sans cout. Maintenant, économiquement, il risque à moyen terme de sacrées difficultés internes, malgré son impérialisme tout puissant sur les oligarques russes. Politiquement, il est en train de faire virer la Russie du G7 et d'autres organismes internationaux et la Russie perd ainsi de son influence. Et si en plus les US venaient à se méler des véléïtés indépendantistes de la Tchétchénies et autres territoires russes, son aura va vite se ternir... et qu'il n'imagine pas se faire soutenir par les chinois qui, dès que l'on parle modification de frontière, sont vent debout contre cette idée !!!
Réponse de le 25/03/2014 à 23:31 :
Tant que les Russes vendent du Gaz, ça ira pour eux... Si vous regardez la TV aux US, leur grande interrogation est pourquoi diable nous n'exploitons pas le Gaz de Schiste pour vraiment faire mordre la poussière à Poutine ? On dit souvent que derrière un conflit, il y a une question énergétique... Et si tout cette mayonnaise n'est pas monté pour nous soyons heureux d"échanger notre belle campagne contre de grand champs d'exploitation de Gaz ? Le premier pays d'Europe a avoir franchi le pas est la Pologne, c'est aussi le plus virulent contre la Russie...
a écrit le 25/03/2014 à 12:10 :
C'est une démonstration grandeur nature pour électeurs niais. Une monnaie nationale n'empèche ni la fuite des capitaux, ni la chute de la rouble, ni celle des bourses, ni une dévaluation sauvage et échappant au l contrôle du pouvoir central. Et la Russie n'est pas une démocratie à l'occidentale, Poutine contrôle tout. Si lepen prétend le contraire c'.est qu'elle ment, ou alors que ce qu'elle vise c'est un modèle nord coréen
a écrit le 25/03/2014 à 11:29 :
Aujourd'hui toutes les économies des pays sont inter connectées. Si on coupe l'investissement étranger, Poutine ira à sa perte: quand il n'y a plus d'argent, tout le monde le lacherra.
a écrit le 25/03/2014 à 11:13 :
evidemment, on peut pas faire la guerre, mettre des bourre-pif a tous et demander d'investir dans son pays. Poutine est une nain politique, mais un ambitieux hystérique avec un ego digne d'un éléphantiasis.
Réponse de le 25/03/2014 à 13:21 :
@agecanonix. Tout à fait d'accord! Rendu stupide et aveugle par son ego surdimensionné et sa mégalomanie! Même les chinois ne le soutiennent plus...
Le jour ou le peuple russe se réveillera, là, cela lui fera très mal! Et au train où vont les choses, se sera peut être plus tôt qu'on ne le pense...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :