Le milliardaire Carlos Slim prône la semaine de trois jours

 |   |  510  mots
Dans un avenir pas lointain, les gens vont devoir travailler plus longtemps, jusqu'à 70 ou 75 ans, et travailler seulement trois jours par semaine, peut-être onze heures par jour, a prédit l'entrepreneur mexicain. (Photo: Reuters)
Dans un avenir pas lointain, "les gens vont devoir travailler plus longtemps, jusqu'à 70 ou 75 ans, et travailler seulement trois jours par semaine, peut-être onze heures par jour", a prédit l'entrepreneur mexicain. (Photo: Reuters) (Crédits : AFP)
Intervenant dans une conférence au Paraguay, le milliardaire mexicain a défendu la réduction du temps de travail, qui permettrait selon lui de mieux faire face au vieillissement de la population, ainsi que de libérer la créativité des salariés et de créer de nouveaux emplois.

Suggérée par un professeur britannique pour lutter contre le stress au travail, la semaine de quatre jours faisait déjà débat. Mais le milliardaire mexicain Carlos Slim hausse encore la barre. Intervenant à une rencontre du milieu d'affaires au Paraguay, le deuxième homme le plus riche du monde selon Forbes - son patrimoine, estimé à 72 milliards de dollars, est devancé seulement par celui de Bill Gates, de 74 milliards de dollars - est allé jusqu'à défendre la semaine de trois jour de travail, rapporte le site Paraguay.com.

Trois journées bien chargées, certes, puisque l'entrepreneur mexicain imagine que chacune dure onze heures. Mais un total hebdomadaire de trente-trois heures de toute manière en deçà de la semaine mexicaine actuelle, qui atteint les quarante-huit heures.

Une alternative à la retraite

Une telle évolution correspondrait, aux yeux de l'homme d'affaires, à la "transformation radicale" du travail qui s'impose selon lui aujourd'hui. Elle aurait en premier lieu le mérite de résoudre les problèmes liés au vieillissement de la population, qui rend inéluctable le recul de l'âge de la retraite.

Dans un avenir proche, "les gens vont devoir travailler plus longtemps, jusqu'à 70 ou 75 ans, et travailler seulement trois jours par semaine, peut-être onze heures par jour", a-t-il notamment prédit.

Et d'expliquer que le sujet de la retraite provient de l'époque où l'espérance de vie était de 65 a 75 ans, alors qu'"actuellement, la moyenne est de 86 à 90 ans".

Continuer de profiter de l'expérience des personnes âgées

Selon le "self made man", qui a commencé sa carrière en vendant des friandises et des boissons aux membres de sa famille à l'âge de 10 ans, affirme que réduire le nombre des jours hebdomadaires travaillés aurait deux autres mérites: contribuer à la créativité des travailleurs ainsi qu'à la création de nouveaux emplois.

"La société industrielle a favorisé le travail physique, maintenant dans la société de la connaissance l'expérience et le savoir que possèdent les personnes âgées est vital", observe-t-il.

"Avec trois jours de travail par semaine, nous aurions davantage de temps pour nous détendre, et avoir une meilleure qualité de vie. Cela serait également une excellente façon de créer de nouvelles activités de divertissements et de loisirs", souligne l'entrepreneur.

L'exemple à Telmex

Carlos Slim ne se limite toutefois pas à parler. Selon le Financial Times, ses théories sont déjà partiellement à l'œuvre dans Telefonos de Mexico (Telmex), entreprise publique qu'il a sortie de la faillite lorsque, dans les années 90, il a gagné l'appel d'offres pour sa privatisation et qui est aujourd'hui la plus importante et solide du Mexique.

A Telmex, selon les conventions collectives en vigueur, les salariés ayant commencé à travailler très jeunes peuvent prendre leur retraite avant d'avoir 50 ans. Mais le patron a institué un programme permettant à ceux qui le veulent de continuer à travailler quatre jours par semaine, en gardant intégralement leur salaire, explique le FT. Toujours actif à à 74 ans, l'entrepreneur donne par ailleurs lui-même l'exemple.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/01/2015 à 0:19 :
Super ,tous le monde critique, pour ça vous êtes tous champions ,mais es que quelqu'un a une proposition plus intelligente? que ce que j ai pu lire jusqu à présent? Des solutions, des propositions,de quoi débattre quoi!!!
a écrit le 27/07/2014 à 21:14 :
Il est bon lui !! il faudrait qu'il distribue ses milliards qu'il a gagner sur le dos des pauvres comme tous les riches qui possèdent 85 % de la richesse mondiale. Pour 33 ou 35 ou 50 h de travail, on devrait gagner au moins 500 euros par mois pour pouvoir avoir une vie décente à l'heure actuelle. Avec l'argent des riches (qui nous revient de droit) il n'y aurait plus de pauvres mais des consommateurs qui donneraient du travail à tout le monde et donc plus de chômage. A bon entendeur salut
a écrit le 24/07/2014 à 9:01 :
non il faut les 35h ...tous les jours.
a écrit le 23/07/2014 à 11:11 :
ah j'ai bien rit a cet article , il n'a pas encore vu les 35 h en france ? , enfin en chine ils travaillent les 3x8 et en plus en asie il est pas rare de travailler plus de 10H par jour et 6 jours sur 7 , jusqu'à un âge canonique .. non c'est très drôle ces propositions qui n'ont aucun sens , enfin lui ne risque pas d'avoir des ampoules aux mains comme de nombreux artisans très pauvres en inde et au pakistan qui travaillent pour quelques roupies par jour et pour plus de 11 heures de travail .. trop drôle
a écrit le 23/07/2014 à 11:06 :
QUE CE Mr PRENNE CA RETRAITE IL VERRA QUE LA RETRAITE A 60ANS CE N EST PAS DU LUXE qu en au travail a 33h pourquoi pas, on pourais double la production des machine qui tournerais en continue???
a écrit le 23/07/2014 à 6:54 :
BRAVO ! Exemple à suivre de toute urgence !!!
a écrit le 22/07/2014 à 15:23 :
C'est déjà les cas pour l'administration Française, sur un an cela donne 3 jours de présence et 2 jours en maladie.
Ha si tous les pays pouvaient si mettre!!! ça pourrait nous sauver!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :