La Russie déclare finie la crise du rouble

 |   |  359  mots
Le rouble est revenu au niveau de début décembre
Le rouble est revenu au niveau de début décembre (Crédits : © Yuri Maltsev / Reuters)
Le ministre russe des Finances a estimé que la crise monétaire était terminée. Le rouble est revenu à son niveau de début décembre, mais l'inflation pourrait atteindre 11 %.

La Russie a déclaré jeudi 25 décembre la crise du rouble « terminée. » « Le taux d'intérêt de référence avait été levé afin de stabiliser la situation sur le marché des changes, mais cette période est désormais terminée à notre avis et le rouble se renforce », a déclaré devant la Chambre haute du parlement le ministre des Finances de la Fédération de Russie, Anton Siluanov. Après avoir atteint, en séance le 16 décembre, 80 roubles par dollar, la monnaie russe s'est en effet renforcée et le billet vert s'échangeait ce 26 décembre en début de journée à un peu plus de 52,77 roubles, soit le niveau de début décembre.

Mesures pour faire baisser le rouble

La hausse du taux d'intérêt de la banque centrale, le 15 décembre au soir, de 10,5 % à 17 %, a sans doute fini par jouer un rôle sur le marché, mais le principal vecteur de cette baisse a été l'intervention directe du gouvernement et de la banque centrale. Selon les derniers chiffres, les réserves en devises de cette dernière et des deux fonds souverains ont ainsi reculé de 15,7 milliards de dollars la semaine dernière. Elles se situent encore cependant à 398,9 milliards de dollars. Moscou a aussi pris des mesures qui s'apparentent à un contrôle informel des capitaux.

Inflation de 11 %

Le rouble reste néanmoins encore loin de son niveau de la première partie de l'année, où il fallait entre 32 et 34 roubles pour un dollar. La population devrait donc ressentir quelques conséquences économiques de cette baisse de la monnaie russe. Jeudi, le conseiller économique de Vladimir Poutine, Andrei Beloussov, a indiqué que le taux d'inflation pourrait atteindre 11 % à la fin du mois de décembre. Il a déjà dépassé les 10 % pour la première fois depuis 2009. Le gouvernement a d'ores et déjà décidé de placer une limite sur le prix de la vodka. Le but de ce contrôle est d'éviter que les Russes se ruent, à cause des prix élevés, vers la vodka illégale, souvent beaucoup plus forte et plus nocive.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/12/2014 à 15:56 :
Votre discours est hypocrite, désolé pour la franchise. Lorsque vous, sous un autre pseudonyme, vous écrivez à propos d'un réacteur nucléaire ukranien (dont vou ne savz même pas l'origine) :
"forcément c'est de la technologie Russe de basse qualité , le genre de réacteur qu'ils installent en Iran , en Algérie et dans d'autres pays ( des bombes à retardement ).

Vous n'êtes pas en train de faire de la propagande US contre Poutine mais simplement en dénigrant la technologie russe, qui existe et existira même avant et après Poutine. Ceux qui disent qui sont contre Poutine mais pour le peuplue russe (dont ils ne connaissent rien) sont des grands hypocrites cars au fond, on trouve chez ces gens le même rance d'anti-communisme primaire toujours cultivé auprès des institutions de l'extrême droite américaine et européenne.

Arretez donc votre disocurs, il est aussi véritable que celui de ton maître John Kerry.
a écrit le 29/12/2014 à 12:13 :
Comment les élites US peuvent-elles faire croire aux peuples qu'elles ne veulent aucunement le retour de la guerre froide, tout en recherchant à renforcer les moyens militaires de l'Otan jusqu'aux portes de la Russie. N'est-ce pas en réalité une certaine forme d'aveu, sur le fait que l'économie US ne se porte pas si bien que ça. Car si les sanctions nuisent davantage et indirectement à l'Europe, comment l'Amérique pourrait-elle moins en ressentir les effets. La politique américaine est devenue malsaine pour le monde entier. Le système financier mondial est entré en crise, et il ne pourra sortir de celle-ci qu’au moyen d’une totale banqueroute dans toutes les branches de l’économie, à l’exclusion de celles qui sont impliquées dans cette guerre. C'est la faillite même du capitalisme qui entraînera les US à faire la guerre à la Russie, en utilisant d'abord l'Ukraine, ensuite leur vassaux de l'OTAN (polonais et pays baltes) pour finalement entraîner aussi les pays-fantoches de l'Europe occidentale. Il faut arrêter les US dans sa folie autrement nous en périrons, tous.
a écrit le 28/12/2014 à 17:43 :
L'URSS s'est écroulée de l'intérieur par fermeture sur elle-même, en verrouillant les échanges commerciaux et culturels (exemple à méditer par les Frontistes partisans du repli sur soi et de l'enfermement).
La Russie court aujourd'hui le même risque.
.
Vers où fuyaient les dissidents soviétiques, les danseurs, les sportifs ?
Vers où fuyaient les Allemands de l'Est ?
De qui ont peur encore aujourd'hui les Polonais, les Pays-baltes et la plupart des Ukrainiens ?
Eux et bien d'autres savent faire la différence car ils connaissent bien la question.
.
Et ce n'est pas l'alliance avec la Chine qui va la sauver.
La Chine va en réalité les mettre sous tutelle, elle n'en fera qu'une bouchée !
.
Ils risquent de regretter la coopération avec l'Occident qui avait pourtant bien démarré.
Hélas ils ont tellement négligé de diversifier leur économie que devant ce qui devenait un échec économique Poutine a cru trouver une solution dans la fuite en avant agressive, expansionniste et en exaltant le sentiment nationaliste, comme d'autres avant lui ont su si bien faire...
Réponse de le 28/12/2014 à 18:30 :
Et alors la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu.
Réponse de le 28/12/2014 à 18:53 :
Joe Binden, sors de ce corps !:-)) Apparemment l'OTAN manque d'idées, propos vides de sens, disparate ! donc = non recevable !
Réponse de le 28/12/2014 à 19:34 :
La Chine est une économie stable car elle accèpte les règles du jeu capitaliste toutefois elle se base sur des principes qui prévoient les investissemnts de long terme, c-à-d, sur les infrastructures. Rien à voir avec le monde occidental où tout est dans l'imédiatisme et en tant que tel sujet à s'écrouler d'un moment à l'autre.
Le moment venu la Chine ne fera qu'une bouché des Etats-Unis de l'Amérique et de sa planche à billets qui tourne sans plus la moindre provision.
N'en vous déplaise ou pas.
Réponse de le 28/12/2014 à 20:51 :
@ Marco29 : votre commentaire a plutôt l'air d'un discours d'un membre de la junte putschiste qui sévit à Kiev que celui d'un citoyen français qui vit dans l'Hexagone. Ils sont pleins de hargne envers la Russie vos propos, les français n'éprouvent pas de haine envers ni Poutine ni la Russie comme vous.
Moi je trouve que vous n'êtes pas français ; peut-être que vous travaillez pour le SBU, vraisembablement, vous touchez une somme pour répandre de la propagande liée à l'idéologie de l'Otan,des néocons, etc.
Si vous venez faire de la propagande anti-Poutine et pro-Otan dans ce forum alors vous n'avez pas la morale de critiquer ceux qui font le contrairede vous, n'est-ce pas ?
Préparez-vous bien, l'hiver ne vient que de commencer, il va faire froid chez vous….
Réponse de le 29/12/2014 à 10:33 :
@décrypteur
Moi je crois surtout qu'en plus des FN et des partisans de la Méluche adorateurs de Poutine (qui se ressemble s'assemble...), vous êtes des petites mains de l'Ambassade…
.
Vous auriez tort de penser qu'en France (en Pologne, dans les pays baltes, en Ukraine, en Géorgie etc... je ne dis pas) que les anti-Poutine sont anti-Russes.
.
Nous savons que les médias et tout l'appareil du pouvoir sont bien tenus en main par Poutine et les oligarques qui vivent sur la rente gaz/pétrole/matières premières.
Leurs avoirs sont à la City, en Suisse... et il y a quelques temps encore à Chypre.
De vrais patriotes !!!
---
La Chine a une économie robuste mais en perte de vitesse (pourvu qu'elle ne tombe pas en dessous de 5% de croissance ce serait dangereux pour la paix mondiale).
Je ne suis pas un adorateur des États-Unis et l'usage abusif de planche à billets (FED, Banque d'Angleterre, BoJ) aura, c'est sûr, des effets catastrophiques.
Mais vous serez peut-être surpris d'apprendre que la finance de l'Ombre en Chine et l'endettement de leurs provinces a aussi de quoi inquiéter.
---
Pour ce qui est de l'hiver, chez moi en Bretagne, le temps n'a jamais été aussi doux...
Vous devez sans doute penser aux Russes (et plus encore aux Ukrainiens) et vous avez raison de vous inquiéter.
Si vous pensez au gaz ce n'est pas un problème :
Nous importons du gaz de Norvège (près de 40%), des Pays-Bas, de Russie (12%), de l'Algérie (moins de 10% mais nos relations commerciales actuelles sont excellentes).
Réponse de le 29/12/2014 à 12:25 :
le problème, le gaz indexé sur le pétrole ne descend jamais sous les prétexte qu'ils sont conclus avant (contrats) , mais jamais pendant (langue de bois ) certains s'enrichissent avec la bénédiction des politiques .
Réponse de le 29/12/2014 à 15:55 :
Votre discours est hypocrite, désolé pour la franchise. Lorsque vous, sous un autre pseudonyme, vous écrivez à propos d'un réacteur nucléaire ukranien (dont vou ne savz même pas l'origine) :
"forcément c'est de la technologie Russe de basse qualité , le genre de réacteur qu'ils installent en Iran , en Algérie et dans d'autres pays ( des bombes à retardement ).

Vous n'êtes pas en train de faire de la propagande US contre Poutine mais simplement en dénigrant la technologie russe, qui existe et existira même avant et après Poutine. Ceux qui disent qui sont contre Poutine mais pour le peuplue russe (dont ils ne connaissent rien) sont des grands hypocrites cars au fond, on trouve chez ces gens le même rance d'anti-communisme primaire toujours cultivé auprès des institutions de l'extrême droite américaine et européenne.

Arretez donc votre disocurs, il est aussi véritable que celui de ton maître John Kerry.
Réponse de le 29/12/2014 à 19:32 :
@Marco29: Merci de nous avoir montré un avis plein de cliché, même si je partage partiellement votre avis sur l'élite russe. >>Vous auriez tort de penser qu'en France (en Pologne, dans les pays baltes, en Ukraine, en Géorgie etc... je ne dis pas) que les anti-Poutine sont anti-Russes. _Hmmm...Vous n'avez jamais entendu parler des "alien's passeports" en Lettonie et Estonie (bien avant de Poutine), des massacres et de l'exode de la population non-titulaire (en général, les russes, mais pas uniquement) des républiques de Caucase et de l'Asie Centrale. Pouvez-vous répondre pourquoi en Ukraine il y a une seule langue d'Etat-ukrainien tandis que la langue majoritairement utilisée en Ukraine est le russe? Pourrez-vous expliquer pourquoi les autorités ukrainiennes ont fait tout pour commencer et ensuite faire continuer la guerre civile? La liste de mes questions est encore très longue? P.S. Je ne mentionne même pas des faits pas visibles à la grande publique, par exemple, que Poutine (agressif et impérialiste:)) a donné bien plus à l'Ukraine que aux républiques d'Est.
a écrit le 28/12/2014 à 16:46 :
Selon les magnifiques "experts" d'économie qui rôdent par là, le rouble s'effondre et pour la Russie c'est fini. Hmmm est-ce vrai ? on verra, tonton Michel, on verra, on a tout le temps de ce monde devant nous….
Cependant, la Chine continue de plus belle à tisser son réseau international. On note que la majorité des investissements se font dans les infrastructures, ce qui signifie une rentabilité sur le long terme, et donc que la politique chinoise vise le long terme. La différence est marquante avec la politique, ou même l’économie occidentale, qui ne vise plus que le court terme, et, en conséquence, laisse ses propres fondations s’effriter.
N'en déplaise les Pussy Riot de ce forum de jouer les Cassandre, l'hiver ne fait que commencer. ´A bon entendeur….
Réponse de le 29/12/2014 à 10:36 :
L'Otan est entrain de quitter l'Afghanistan et va se repositionner dans l'est Européen, cette forte présence va conforter les marchés sur l'U.E.
Réponse de le 29/12/2014 à 15:57 :
@ Romanoff : Vous m'avez fait penser à ce mot immortel de Coluche : "De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent."
Pensez-y.
a écrit le 28/12/2014 à 15:28 :
Le rouble semble stabilisé, mais à quel niveau !
En 2008....1 $ = 24,46 roubles
29.04.11 1€ = 27 roubles
19.03.12 1€ = 39 roubles
19.12.14 1€ = 58 roubles
27.12.14 1€ = 53 roubles
Plus encore que la chute du rouble ou la baisse du cours du pétrole, le pire est certainement la perte de confiance des investisseurs (pour plusieurs années sans doute) dans la Russie.
Réponse de le 28/12/2014 à 16:05 :
Attention, MarcoPolo29, selon la Méthode Couine, Il faut être très vigilant et ne pas accepter qu'après avoir mis le chaos en Asie et au Proche-Orient, les Américains viennent le mettre en Europe. Cet empire surendetté, attaqué par la Chine sur toutes ses positions commerciales et détesté dans la plupart du monde, devient agressif. Il ne faut pas tomber dans le piège. Ou alors, ça "couine" !! eheheh
a écrit le 28/12/2014 à 14:45 :
11% d'inflation, chiffre officiel, 1 gros mois de réserves pour soutenir la monnaie, aucun des fondamentaux économiques qui a changé ces dernières années et donc aucune raison qu'ils changent dans les prochains mois, et ils disent que la crise est finie... On dirait plutôt qu'ils ont acheté la paix pendant la trêve des confiseurs et à la moindre nouvelle qui laisse penser que le pétrole baissera encore ca sera la curée.
Réponse de le 28/12/2014 à 15:08 :
Poutine a senti le danger et c'est pour cette raison qu'il veut rencontrer Obama pour faire cause commune contre l'Arabie qui est décidée à les couler , ils peuvent aller jusqu'à 10 dollars le baril les Saoudiens . Alors il va falloir qu'il quitte la Crimée et l'Ukraine l'envahisseur .
Réponse de le 28/12/2014 à 15:21 :
Bonsoûar…. sans vouloir faire des apologies, écoutez moi bien, le secret c'est se hâter plus tôt et vous le savez pourquoi ? non ? hmmm je vous explique….. c'est parce que ce qui manque ne fait pas mal. (hic) z'avez compris ?
Réponse de le 28/12/2014 à 15:24 :
@ Méthode Coué : je ne suis pas d'accord avec vous car la dérive des suppositions laisse entrevoir des signes collatéraux indésirables. D'ailleurs je viens de poster un court message avec une adresse pour le site de Paul Craig Roberts où il explique bien cela. Ce qui m'étonne c'est le manque d'esprit d'investigation des journalistes français, c'est déplorable. Mais, c'est comme ça, il faut prendre l'économie pas comme Piketty mais comme Jacques Sapin. À bon entendeur…. salut !
Réponse de le 28/12/2014 à 15:38 :
c'est vrai ?
Réponse de le 29/12/2014 à 11:00 :
C'est pas jacques Sapin ,c'est jacques SAPIR journaliste sur RIA Novosti , pour situer vote commentaire .
a écrit le 28/12/2014 à 12:34 :
Un État-voyou est un État qui ne respecte pas la souveraineté d'un autre Etat mais, au lieu de lui déclarer la guerre ouvertement, il essaie de saper l'ordre établi en sabotant les institutions par les moyens de "révolutions colorées". Celles-ci utilisent les dissidents de l'ordre établi de tous bords, car pour l'Etat-voyou c'est qui compte c'est le renversement d'un chef d'Etat qui ne lui est sympathique. Du coup il fait feu de tout bois.

Donc il utilise les moyens les plus indignes et illégaux pour renverser un gouvernement établi et ainsi placer une de ses marionnettes au pouvoir. Ceci faisant, l'Etat-voyou est assuré de faire la main basse des richesses de ce nouvel État-fantoche de la façon "la plus démocratique" car il sera toujours soutenu par les médias à ses ordres.

Vous pouvez dire que Poutine est un dictateur au même titre que je peux dire que les Etats-Unis sont un État totalitaire sous un masque de démocratie. Et peu importe les noms, sexe et parti politique de leurs Présidents, ils seront toujours soumis au Pouvoir de l'Ombre, à l'Etat totalitaire qui les dirige, et ils agiront toujours de la même façon car ils n'ont pas de volonté propre. Voilà un vrai État-voyou.

Vous avez autant le droit de dire que Poutine est un dictateur (un total absurde!) que moi j'ai le droit de dire que les Etats-Unis sont un État-voyou. Point à la ligne.
a écrit le 28/12/2014 à 11:42 :
La Réalité le 28/12/2014 à 9:50:
Il y a moins de néonazis à Kiev qu'au FN ou au Kremlin.

Pourquoi les modérateurs de La Tribune permettent des propos comme ceux ci-dessus et censurent les miens qui les critiquent ? que peut-on y voir dans ce genre de "privilège" accordé à quelques-uns et pas à d'autres ?
a écrit le 28/12/2014 à 10:08 :
Ah oui, j'oubliais de vous dire, réfléchichez-y.
Le billet vert s'effondre partout, puisque basé essentiellement sur les pétrodollars. avec un baril à 55/60$, non seulement c'est deux fois moins de volumes de transactions en dollars, mais également de taxes et commissions bancaires.
Et si cela se maintien à ce niveau, c'est la mort assurée de 80% des exploitations d'huile et de gaz de schiste, de sables bitumineux, et un risque systémique de plus de 16.000 milliards de dollars pour les banques qui ont financé ces exploitations intégralement à crédit.
Mais à part ça, ce sont les Russes qui souffrent le plus, c'est ça ?
a écrit le 28/12/2014 à 9:48 :
Certainement pas finie la crise du rouble, c'est une crise profonde qui dépasse le rouble. Poutine a commis une série d'erreurs qui coûtent cher à la Russie et pas seulement. Cà donne un exemple à ses admirateurs du FN et autres séparatistes à la solde du Kremlin qui veulent sortir de l'euro.
Réponse de le 28/12/2014 à 10:02 :
L'effondrement des monnaies est une bonne chose pour le petit peuple et dommageable aux rentiers , vive le peuple celui qui va reprendre ce qu'il n'aurait jamais dû laisser .
Réponse de le 28/12/2014 à 13:35 :
Hollande, Valls, Sapin, Macron DEHORS !!!
Réponse de le 28/12/2014 à 18:04 :
@"oui à Marine et non aux umps "
Non.
L'euro baisse. Il est passé de 1,40 $ à 1,22 $ ce qui est d'ailleurs une excellente chose.
Le rouble s'est écroulé, ce n'est pas du tout la même chose :
Essayez d'imaginer si l'euro avait perdu la moitié de sa valeur en 3 ans...
.
Et une forte inflation (11 % en 2014 et probablement dans les 15 % en 2015) a au contraire un effet aggravant sur le pouvoir d'achat des Russes.
Ils se débarrassent d'ailleurs de leur épargne avant qu'elle ne s'évapore...
.
Économiquement ils ne peuvent tenir plus de 6 mois à ce rythme car il y a aussi la chute des cours du pétrole (pour nous, importateur, c'est tout bon…) et surtout il y a une perte de confiance dans la Russie et elle sera difficile à retrouver...
----
La dévaluation miracle de MLP est une vaste supercherie, un mensonge par omission.
a écrit le 27/12/2014 à 19:58 :
Et les emprunts massifs réalisés à l’étranger, plus particulièrement par le secteur privé avec une dette en devises étrangères, pas en rouble, comment ça se passe ?
Quand la devise nationale tombe, le bilan des entreprises nationales, qui ont des AVOIRS en roubles et des DETTES en dollars ou en euros, explose.
Réponse de le 27/12/2014 à 20:29 :
@Marco29, beaucoup d'entreprises étrangères vont tomber et se retrouver devant les tribunaux Russes. Pas facile dans un pays ou la loi n'est pas trop précise dans ces textes , manque de jurisprudence suivie .
Réponse de le 29/12/2014 à 10:46 :
Je parlais surtout des entreprises russes.

Et pour beaucoup de particuliers russes c'est pareil :
- 28 12 14 L'appel au secours des Russes endettés en dollars (Boursorama)
"Comme Olga Savéliéva, plusieurs dizaines de milliers de Russes ont contracté ces dernières années des crédits hypothécaires en devises étrangères, profitant de taux d'intérêt plus faibles que pour les emprunts en roubles.
Ils se retrouvent aujourd'hui asphyxiés par la crise monétaire, conséquence d'une année de crise ukrainienne et de la chute des cours du pétrole. "
a écrit le 27/12/2014 à 18:20 :
popov a encore mis le feu !
Réponse de le 27/12/2014 à 19:04 :
Toujours lui et "ses Etats-Unis bien-aimées"….rs
Justement, on pourrait lui dire qu'un récent sondage Gallup international dans 65 pays du monde, démontre que les Etats Unis sont ressentis comme la première menace contre la paix. Et pas la Russie. Notre popov pourrait bien y prendre note et, qui sait, mieux réfléchir avant de poster ses messages toujours rancunières envers Vladimir Poutine, n'est-ce pas ? :-)
Réponse de le 28/12/2014 à 9:45 :
Poutine est un dictateur est il a sa bande de petits maffieux qui le soutient y compris sur la Tribune n'est-ce pas Vincent ?!
Réponse de le 28/12/2014 à 11:12 :
je parle à popov…. ou à obywan ?…. :-)
Réponse de le 28/12/2014 à 12:28 :
Un État-voyou est un État qui ne respecte pas la souveraineté d'un autre Etat mais, au lieu de lui déclarer la guerre ouvertement, il essaie de saper l'ordre établi en sabotant les institution par les moyens de "révolutions colorées". Celles-ci utilisent les dissidents de l'ordre établi de tous azimuts car pour l'Etat-voyou c'est qui compte c'est le renversement d'un chef d'Etat qui ne lui est sympathique.

Donc il utilise les moyens les plus indignes et illégaux pour renverser un ordre établi et ainsi placer une de ses marionnettes au pouvoir. Ceci faisant, l'Etat-voyou est assuré de faire la main basse sur les richesses de ce nouvel État-fantoche de la façon "la plus démocratique" car il sera toujours soutenu par les médias à ses ordres.

Vous ne pouvez pas dire que Poutine est un dictateur au même titre que je peux dire que les Etats-Unis sont un État totalitaire sous un masque de démocratie et peu importe les noms, sexe et parti politique de leurs Présidents, ils sont toujours soumis au Pouvoir de l'Ombre et agiront de la même façon. Voilà un vrai État-voyou.

Vous autant le droit de dire que Poutine est un dictateur (un absurde!) que moi je le droit de dire que les Etats-Unis sont un État-voyou. Point à la ligne.
Réponse de le 28/12/2014 à 19:36 :
Pas seulement vous. :-)
a écrit le 27/12/2014 à 17:29 :
"Love letters straight from your heart / Keep us so near while apart …. "

Excusez-moi, je frodonnais juste une vieille chanson américaine et qui m'apporte ô combien de beaux souvenirs, des tendres souvenirs…. Mais…. reprenons les esprits, j'irai maintenant au coeur du sujet : le rouble! ah le rouble …

Le Ministre nous dit pas (bien sûr !) combien de dizaines de milliards $ cela a coûté à la banque centrale russe chaque jour de tenter de maintenir le rouble à son niveau de début décembre !
La remontée du rouble de ces derniers jours ne doit en rien à la confiance des marchés retrouvée, mais à la BCR.
Sinon, comme toujours avec les russes, tout va très bien madame la marquise: notre monnaie a perdu en 10 mois la moitié de sa valeur, l'inflation va approcher les 20%, les emprunts se négocient à 20%, les produits alimentaires sont hors de prix, le pouvoir d'achat s'effondre de jour en jour... mais tout va très bien !
Ouais, tout va bien, dit-on…. mais il me manquera, toujours….

"I memorize ev'ry line / I kiss the name that you sign…."
Réponse de le 27/12/2014 à 19:08 :
Cette chanson, des années 50 je pense, est belle et très évocatrice, elle me rappelle Nat King Cole.
Merci, Delphine, pour le moment, j'ai beaucoup apprécié. :-)
Réponse de le 28/12/2014 à 16:23 :
"Merci pour le moment…." hihihihihi ça me rappele quelque chose d'avant la chute du rouble…..
a écrit le 27/12/2014 à 16:05 :
Rebonjour, j'espère que ctte fois mon commentaire passe. J'avais parlé du rouble, mais maintenant je préfère dire que la chaîne allemande Deutsche Welle vient d'annoncer que l’Etat islamique est approvisionné depuis la Turquie, membre de l’OTAN.
(ajoutez une "h") ttp://arretsurinfo.ch/exclusif-chaine-allemande-dw-letat-islamique-est-approvisionne-depuis-la-turquie-membre-de-lotan/

Ce qui confirme la rumeur que l'OTAN veut faire la guerre à la Russie mais pas à l'EI. Une alliance qui entraîne et donne des armes à des néonazis en Ukraine et approvisionne une armée d'islamistes, c'est quoi déjà comme bazar ???

La France doit quitter impérativement une tel organisation, c'est une honte pour notre pays.
Réponse de le 28/12/2014 à 9:50 :
Il y a moins de néonazis à Kiev qu'au FN ou au Kremlin.
Réponse de le 28/12/2014 à 11:16 :
hahahahahahahahahahah excellent !!!

pourquoi pas non plus qu'en Allemagne, en Norvège…. ?

Le gag de l'année, décidément.
Réponse de le 28/12/2014 à 11:31 :
Moi je ne trouve pas drôles les propos de "La Réalité" à 9:50, je sais ce qu'ils signifient.
Ce sont des gens comme "popov" et "obywan" (et d'autres La Réalité) qui essaient de banaliser la peste brune avec leur propos. Et ils le font consciemment.
Les vrais nazis s'organisent à travers les discours de la dédramatisation, de la banalisation du nazisme, ils relativisent le danger du nazisme en voulant déplacer les vrais foyers de cette maladie, en les plaçant à des endroits sans le moindre rapport.
Un journal comme La Tribune devrait être plus attentif à ce genre de message, ils ne sont pas anodins en France. Il faut les surveiller ces popov et obywan.
Réponse de le 28/12/2014 à 11:51 :
Vous avez raison, les néonazis voient toujours leur mal ailleurs.
Réponse de le 28/12/2014 à 14:40 :
++++++++++ ------------ tout à fait
a écrit le 27/12/2014 à 14:14 :
Bon j'imagine qu'il y a un peu de propagande là (car une crise met forcément un peu plus de temps à se résoudre), mais force est de constater qu'ils ont su réagir rapidement avec une certaine efficacité.
De toutes façons le bashing qu'on lit sur la Russie depuis des mois commence à me saouler un peu à force. En en voyant quelques-uns je ne peux pas m'empêcher de les remarquer.

Par exemple, Popov, pourquoi vous vous félicitez des commentaires (plutôt farfelus, il faut le dire) que vous postez vous même ? de la tricherie bienveillante ou du narcissisme à outrance ?
a écrit le 27/12/2014 à 12:50 :
Le maitre d'échecs de l'Oural n'en est resté qu'aux toutes premières stratégies du jeu : " le coup du berger " , enfin c'est pas moi qui le dit c'est Barack qui l'exprime . Mais en y réfléchissant , on voit les limites sur le terrain , Lavrov toute le temps avancé d'une case et le roi qui vous devinez ,empêtré sur la ligne ne sait plus à quel saint se vouer . Magistralement Barack fait mat à chaque coup , pas besoin de roubler comme on lui reproche .
Réponse de le 27/12/2014 à 12:58 :
Vous me faites rire… tiens je viens de découvrir l'unique être vivant qui défend encore Barack Hussein !! c'est quoi la cause ? la moq ?….les Fêtes restent bien arrosées chez vous ?… :-)) tchin-tchin
Réponse de le 27/12/2014 à 13:14 :
En total désaccord avec vos propos. L'OTSC se dit déjà prête à réagir à l'élargissement de l'Otan – et qu'elle ne considère pourtant pas comme un ennemi ! impuissant, l’Empire anglo-américain se débat comme un beau diable, il opose le dialogue à la violence, aux négociations sous une forte pression financière. L’Empire se débat, chacun le voit. Il suffoque mais il persiste. Les BRICS, l’achèveront-ils dans son état actuel ?
Réponse de le 27/12/2014 à 13:54 :
Entièrement raison popov , tellement empêtré qu'il n'a même pas pu roquer avec ses deux tours mistrals .
Réponse de le 27/12/2014 à 14:05 :
Entièrement raison @popov ! Vous savez, popofi, vos arguments sont toujours semblables parce que dans un combat d’une telle ampleur que celui où le maître de l'OTAN ou du SBU est partie prenante, où les enjeux sont si colossaux mais si simplement définis, le sens de ce combat ne change pas. Bravo !
a écrit le 27/12/2014 à 12:35 :
Moscou avait promis une riposte "équitable" aux sanctions américano-européennes récentes qui ont visé la Crimée. Or on sait que la Russie a bien plus d'atouts à cet égard que n'importe quel État de l'UE car la Russie est un des rares pays qui exporte bien plus que ce qu'il importe. La rumeur veut que les prochaines sanctions s'adresseront aux exportations de voitures européennes vers la Russie. Alors là ça va faire mal. Renault, VW, BMW, Citroën et ses amis qui se préparent....
J'attends avec impatience cette nouvelle riposte russe, je frotte déjà les mains pour savoir comment l'Union Européenne va-t-elle réagir !
Réponse de le 27/12/2014 à 13:19 :
le peuple russe dans sa grande cohesion est encore capable de vivre dans un trou
et "bouffer" des racines comme a stalingrad, les europeens surement pas.....
Réponse de le 27/12/2014 à 13:46 :
Pas faux.
Réponse de le 27/12/2014 à 14:00 :
Bouffer des racines !La Russie est le premier producteur au monde de blé base de son alimentation .Il vont reduire leurs exportation et la farine au niveau mondial va augmenter !Prepare toi tout simplement en attendant le reste à payer ton pain plus cher ........
a écrit le 27/12/2014 à 12:14 :
les yankees ricains et leurs fideles marionnettes europeennes se font mettre encore une fois en echec. Same player shoots again. Ah les neoconservateurs ricains et leur addiction aux conflits armés ! Ils peuvent compter sur la collaboration sans faille des politiciens européens soumis.
a écrit le 27/12/2014 à 12:07 :
La rage à peine contenue de l'AFP (=La Tribune) devant l'échec de la tentative d'effondrement du rouble fait plaisir à voir… :-)
a écrit le 27/12/2014 à 12:00 :
L'Ukraine a demandé à la Russie si elle pourrait lui livrer 500,000 tonnes de charbon pour l'hiver car sans plus les mines de Donetsk et les températures qui plongent en dessous de zéro ça fait vraiment froid…. Moscou lui a répondu : No problem, vous nous payez d'avance et on vous livre, tout de suite.
Voilà la différence entre la Russie éternelle et la "nouvelle Ukie pro OTAN". :-)
Réponse de le 27/12/2014 à 13:02 :
Eh oui et ça ne va pas trop durer. Viktor Oban a déjà fait savoir que la Hongrie n'allait pas se rallier aux sanctions de l'EU contre la Russie.
Avec le Président serbe ça fait déjà deux, la grogne gronde en Allemagne auprès des industriels et même une partie des politiciens….. quand ça commencera à grossir les cabots US de Bruxelles et environs vont commencer à en faire de même. Vous avez dit bande de froussards ?
Réponse de le 27/12/2014 à 14:00 :
@Nico: Il est marrant de voir comment les gens interprètent la même information. Vous voyez ici une grandeur de la Russie, moi, je vois encore un pas de récul. Le chantage avec des coupures d'électricité à la Crimée de la part de l'Ukraine semble de marcher. Les prix de charbon proposé sont bien inférieurs à ceux de marché (les paroles de M. Kozak). Au même temps le gouvernement ukrainien n'a fait aucun geste d'apaisement envers la Russie, ni envers les Républiques d'Est, bien au contraire, il se déclare de préparer la guerre pour la libération de la Crimée etc. Donc, c'est cela le signe de la grandeur de la Russie éternelle? A propos, de quelle Russie éternelle parlez-vous? Selon les paroles officielles des dirigeants russes la Russie actuelle a 20 ans.
Réponse de le 27/12/2014 à 14:27 :
@ Ex-Moscovite, vos propos m'amusent outre-mesure, quel régal, un vrai plaisir ! merci du fond de mon coeur.

"Les prix de charbon proposé sont bien inférieurs à ceux de marché (les paroles de M. Kozak)."

Vous pourriez nous dire de combien c'était et la source ? sinon, c'est du n'importe quoi et je sais que vous ne dites du importe quoi, vous êtes anti-Poutine et pro-Otan, quand-même ! :-))
Réponse de le 27/12/2014 à 16:01 :
@Arsenyi: Je suppose que vous parliez russe. Ainsi, il suffit de taper dans le moteur de recherche: "interview Kozak charbon" (tout en russe) et le regarder. Je n'ai pas dit dans le message précédent: selon les paroles de M. Kozak les livraisons ne seront pas payées d'avance, contrairement aux paroles de @Niko. Au contraire, j'essaye de donner une vraie information, contrairement aux adeptes des sectes de Saint-Poutine et de Saint-OTAN vs Poutine-le Méchant, qui sont bien présents sur le site. Je suis contre la politique américaine en Ukraine, farouchement opposé à la junte de Kiev, mais également contre une stupide et lâche politique de Kremlin. P.S. De plus toute cette histoire est en réalité bien plus compliquée qu'il semble aux observateurs simples.
Réponse de le 27/12/2014 à 17:50 :
+++++ 1001 :-)
a écrit le 27/12/2014 à 11:41 :
Vous êtes vous posé la question ! les trolls ! si dans le pays de Vladimir Poutine on vous laisserez vous exprimer sur les journaux sans en subir des conséquences pour vous et votre famille . Soyez heureux dans notre pays au sein de l'OTAN , vous ne serez pas inquiétés.
Réponse de le 27/12/2014 à 12:01 :
Autant être aveugle que lire une stupidité pareille.
Réponse de le 27/12/2014 à 12:06 :
@popov (vrai ou faux): Il y a pas de problème de s'exprimer sur les journaux en Russie sans conséquence. Au moins sans appels à la haine et les actes criminels, globalement comme en France.
Réponse de le 27/12/2014 à 12:11 :
@popov le gogol : Manning condamné a la prison a vie aux usa, le pays de la pseudo liberte ....
Réponse de le 27/12/2014 à 12:15 :
Salut, Popov ! comme d'habitude, tes commentaires sont historiques, toujours pleins de sagesse, de véritable information, moi et ma famille nous n'avons que t'en remercier de tes paroles, tes bons conseils….

A propos, j'ai pensé à toi l'autre jour en lisant un texte que je considère de fondamentale importance pour ceux qui veulent réellement connaître la différence entre la Russie, la vraie, et ce qu'on appelle l'Europe.
En voici l'adresse, ça vaut la peine le détour. Salut !

ttp://russieconservatisme.org/zakhar-prilepine-la-russie-est-elle-europe/
a écrit le 27/12/2014 à 10:21 :
Bien joué la Russie, les Américains doivent comprendre que ce pays à brûler ces villes lors d'invasions, alors ce n'est pas avec des spéculations sur le pétrole que cela y aurait changé quoi que soit ! Maintenant l'Ukraine a une ministre des finances Américaine et ils vont adhérer à l'Otan ! Bon comme toujours la propagande est simple "Russie = méchant" par contre fausse guerre en Irak et autre... démocratie ! Bravo au Russe pour la gestion de cette crise !
Réponse de le 27/12/2014 à 10:31 :
L'OTAN aurait dû être dissoute après la chute du mur de Berlin ,et la fin de l'Ex-Urss , actuellement l'OTAN ne sert qu'a défendre les intérêts US ,sur le dos des Européens… réveillez-vous, il est grand temps !
a écrit le 27/12/2014 à 9:56 :
La nouvelle version de la doctrine militaire de la Russie, approuvée par le président Vladimir Poutine et publiée vendredi sur le site du Kremlin, qualifie le renforcement du potentiel militaire de l'Otan et la déstabilisation de certaines régions d'essentielles menaces extérieures. C'est-à-dire, elle considère la présence de l'OTAN dans l'est européen et les Etats-Unis de l'Amérique comme "Dangers militaires essentiels" (sic).

La nouvelle doctrine militaire de la Russie désigne l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord comme une menace fondamentale pour la sécurité du pays et fait état d'inquiétudes face au "renforcement des capacités offensives de l'Otan directement aux frontières russes. Pour faire plus simple, la Russie considère désormais les USA et l'OTAN comme des ennemis, tout court, et elle le dit.

Les réactions n'ont pas tardé : l'OTAN a déjà fait savoir par son porte-parole que sa fonction est seulement défensive" et qu'il faut développer avec la Russie des relations plus productives et blablabla. Le même son de cloche du côté de la Maison-Blanche qui chercher à analyser la nouvelle doctrine militaire russe et se dit prête à travailler ensemble pour la prévention de conflits notamment ceux qui regardent les problèmes internationaux et blablabla…. bref, le premiers frissons leur est arrivés.

La Russie, selon des experts américains (c'est pas de l'intox, vous pouvez vous informer là-dessus sur internet) possède déjà une avance de plusieurs années sur les EUA en ce qui concerne la qualité et nombre de ses têtes nucléaires et missiles ICBM ainsi que au sujet de l'efficacité de ses systèmes anti-missiles. Après ce cirque de la Maison Blanche à Kiev et la pantomime otanesque aux pays baltes, la Russie a décidé de réagir et elle aura d'ici 2018-20 une armée vraiment redoutable en nombre d'hommes et d'armements de pointe.

Malheureusement, faute d'avoir un corps diplomatique compétent, les nations enfantines et adolescentes telles les USA et les Etats de l'Union Européenne ne connaissent pas d'autre langage que celui de la force, du discours musclé. Ben oui, alors ces nations ont frappé à la porte de qui peut effectivement les combler avec ce même genre de discours. L'ours russe devient de plus en plus fort militairement et cela nous rassure en Europe car, différemment de l'Amérique, la Russie (je ne parle pas de l'URSS qui est déjà révolue), mais la Russie n'a pas la même mentalité impérialiste d'envahisseur du maître des Européens.
Réponse de le 27/12/2014 à 10:09 :
Il est invraisemblable que l'OTAN ait tout mis en oeuvre pour aller au plus près menacer la Russie.
Installer des bases au plus près des frontières russes est une provocation gratuite .
Sans donner raison à Poutine sur les questions de la Crimée et de l'Ukraine, il est regrettable que l'OTAN et l'UE aient agi de cette façon provocatrice !
a écrit le 27/12/2014 à 9:47 :
Je suis une américaniste primaire, je n'ai donc pas droit à la parole mais faites comme si je n'avais rien dit!
Réponse de le 27/12/2014 à 10:10 :
Je vous en prie. :-)
a écrit le 27/12/2014 à 9:46 :
Je suis une américaniste primaire, je n'ai donc pas droit a la parole mais faites comme si je n'avais rien dit!
a écrit le 27/12/2014 à 6:17 :
La crise du rouble fini vraiment ?
Je n'en suis pas certain, les gens de Moscou cherchent ils à se rassurer ?
La prix du baril de pétrole descend toujours, sans une remonter du prix du pétrole la Russie risque de perdre beaucoup d'argent cet hiver, l'exploitation du pétrole sibérien coute très cher en hiver.
Réponse de le 27/12/2014 à 7:16 :
Beaucoup de contrat du pétrole russe sont en rouble, pour le rouble cela n'a pas de rapport
Réponse de le 27/12/2014 à 9:07 :
Vos connaissances sur la Russie et l'économie russe ouhlalal ! elles me laissent pantois.
Réponse de le 27/12/2014 à 14:53 :
Vous croyez tout ce que disent les autorités russes ?
En attendant le change euro-rouble est : 1euro = 62 roubles.
L'hiver sera long pour la Russie.
Réponse de le 28/12/2014 à 18:28 :
Et plus long encore pour l'Ukraine néonazie.
a écrit le 27/12/2014 à 0:23 :
Amusant de voir les néo-soviétiques se rassurer en réécrivant toutes les règles économiques au gré de leurs fantasmes ...
Réponse de le 27/12/2014 à 1:43 :
Inquiétant de voir les néo conservateur américains s'amuser à liquider une population au gré de leurs fantasmes ...
Réponse de le 27/12/2014 à 9:05 :
+ 1001
Réponse de le 27/12/2014 à 11:35 :
Vous savez, oh grand Richard, vos arguments sont toujours semblables parce que dans un combat d’une telle ampleur que celui où le maître de l'OTAN est partie prenante, où les enjeux sont si colossaux mais si simplement définis, le sens de ce combat ne change pas. Bravo !
a écrit le 27/12/2014 à 0:21 :
"Déclarer" la fin d'une crise, je ne sais pas pourquoi cela sonne si familier dans mes oreilles francaises lol.
En tout cas, les sanctions ont été décidées et installées dans le but de faire mal à l'économie russe. Maintenant, l'éffet escompté semble prendre peu à peu, preuve en est ce genre de "déclaration" qui n'est autre qu'une preuve de l'impuissance (on connaît ca chez nous). Tenons bon!
Réponse de le 27/12/2014 à 3:13 :
@tard dans la nuit. C'est ça tenons bon ! Israêl, la Suisse, l'Afrique du Sud, l'Argentine, le Chili, la Chine etc. se précipitent pour combler le vide laissé par nos entreprises européennes. Ils font un carton avec leurs produits vendus auxRusses au lieu et place des nôtres. Ah ! ils sont trop forts nos responsables politique. Il y en a un qui a même déclaré "les sanctions Russes à l'encontre de l'Europe sont injustifiées !" Ben voyons. L'Europe a tout les droits et les autres n'ont qu'à bien se tenir et se taire.
Réponse de le 27/12/2014 à 9:08 :
En Europe il neige beaucoup ce matin, et chez vous aux Etats-Unis comment ça se passe ? :-)
a écrit le 26/12/2014 à 23:06 :
Attendons la suite.....dans quelques temps la crise changera de camp.....
Réponse de le 27/12/2014 à 9:10 :
Dans quelques temps ?!! mais vous vivez où ? en Nouvelle Guinée ? mdr
Réponse de le 28/12/2014 à 14:28 :
Oui la roue tourne...et le boomerang finira par frapper celui qui l'a lancé....
a écrit le 26/12/2014 à 22:02 :
Les russes jouent le jeu. Celui de la loi des marchés selon le fonctionnement « occidental ». Ces règles sont appliquées au quotidien sur les places boursières euro-atlantiques. Pourrait-on reprocher aux russes d’appliquer la règle du jeu?
En gros cela signifie: c’est votre règle, on l’applique, mais ne vous plaignez pas qu’elle ne vous soit pas avantageuse à chaque fois, mais si vous voulez en changer, le débat est ouvert.
Les Américains ne veulent toujours pas comprendre à QUI ils ont affaire; c’est réjouissant de constater à quel point, remplis de leur orgueil incurable, ils vont recevoir une belle raclée; le boomerang leur reviendra en pleine figure. Bravo à Vladimir Poutine !!
J’envie les Russes d’avoir un véritable chef d’état à la tête de leur pays. Quelle différence avec le crétin qui nous gouverne et son équipe de cancres dont tous les efforts n’ont qu’un but : nous détruire !! et quand on pense que Sarkozy se profile déjà à l'horizon….. pénible.
a écrit le 26/12/2014 à 21:33 :
Avant de parler d'un fait qui regarde l'avenir de l'économie européenne et celle-ci se trouve (que l'on veule ou pas) liée à la Russie, il faut dire que le journal allemand Frankfurter Rundschau, après qu'il a été racheté par le Frankfurter Allgemeine Zeitung, est devenu un journal de ligne atlantiste-financière-otaniste. Donc, juste pour dire qu'il n'est pas un journal ni pro Poutine ni pro Russie.

Dans son édition du 26.12.14, aujourd'hui, le journal rappelle que de plus en plus de politiques en Occident plaident en faveur d'un allègement des sanctions antirusses, susceptibles d’avoir des conséquences imprévisibles pour l'ensemble de toute la région. Plusieurs producteurs en Europe, notamment en Allemagne, éprouvent des "craintes et des doutes" des suites des sanctions contre la Russie pour l'avenir de leur économie. Le journal écrit que les dirigeants de l'Union européenne doivent revoir leur politique à l'Est s'ils ne veulent pas se retrouver "à genoux", tout en prévenant que les problèmes économiques de la Russie peuvent tourner à la catastrophe pour toute l'Europe.

Pendant ce temps, la vie est belle en France, les journaux parisiens s'amusent avec les échanges d'adresses pour la soirée du Réveillon, on y parle de l'arrivée d'une neige bienvenue, du doublage français des Simpson (c'est énorme!), que Barack Obama joue les princesses à la maison, du nouveau copain à Nabilla…. non mais c'est dépriment l'état actuel de nos sources (pas les miennes) d'information en France, résolument. C'est la politique d'autruche poussée jusqu'au summum de la légèreté. La presse allemande, elle au moins, elle s'inquiète.
Réponse de le 27/12/2014 à 1:45 :
la question serait plutôt de savoir si la presse française a été au moins une fois à la hauteur cette dernière décennie...
Réponse de le 27/12/2014 à 9:10 :
j'ai bien peur que non...
a écrit le 26/12/2014 à 20:51 :
La Russie et la Chine ont voté contre la résolution de l'ONU pour protéger Le dictateur de la Corée du Nord , qui appauvrit son peuple et incarcère dans des camps de concentrations ceux qui se rebelles et sont soumis au travail forcé , frappés , violés , et exécutés sommairement et ceci concerne également femmes et enfants de Corée du Nord . Alors regardez bien votre ami Poutine qui nous menace de son feu Nucléaire .
Réponse de le 26/12/2014 à 21:02 :
Les USA, le Canada et l'Ukraine ont voté contre la résolution de l'ONU condamnant la glorification du nazisme pour protéger le dictateur de l'Ukraine et ses sbires néonazis, une junte qui appauvrit son peuple et impose un vrai génocide à l'est du pays où des civiles sont morts trucidés par des armes à sous-munitions, pourtant bannies selon la Convention de Genève . Alors regardez bien votre ami Obama, le prix Nobel de la paix, et ses va-t-en guerre de l'OTAN qui nous menace à tous en Europe et dans le monde de son feu thermonucléaire .
Réponse de le 26/12/2014 à 21:34 :
Et l'Allemagne (ainsi que la France) se sont abstenus !! la honte.
Réponse de le 26/12/2014 à 21:57 :
Ils te paient combien chez Sony ?
Réponse de le 26/12/2014 à 22:23 :
@ Mat: +++++++++ -------- :-)
Réponse de le 26/12/2014 à 23:29 :
@Vérité: faut arrêter le manuel mon gars :-)
Réponse de le 27/12/2014 à 14:24 :
Pyongyang a accusé samedi les Etats-Unis d'avoir perturbé le fonctionnement d'Internet sur le territoire nord-coréen et a comparé le président américain Barack Obama à "un singe"!!!. C'est dans tous les journaux occidentaux (à part les parisiens, bien sûr).
a écrit le 26/12/2014 à 20:46 :
Oubliez un moment la crise ukrainienne. Oui, elle est très proche des frontières russes. Et elle est très pénible. Mais elle n'est pas le centre de l'histoire mondiale. Les agences de presse rapportent en effet que la Chine a lancé la construction d'un canal reliant les océans Atlantique et Pacifique au Nicaragua.
Et le monopole centenaire des États-Unis, qui contrôlent de fait le continent américain, n'est pas seulement menacé mais subit un coup ravageur. Si ce canal entrait en service, le monde assisterait au lever du soleil chinois. Aux Amériques !! lol
Réponse de le 27/12/2014 à 1:50 :
et par ailleurs la construction de ce canal détruira la plus grande ressource d'eau potable du monde (un lac). Et plusieurs dizaines de millier de déplacés de force (paysans, indiens, ...).
Bref une réussite.
Cela ne devrait pas être permis d’être aussi dangeureux.
Réponse de le 27/12/2014 à 9:17 :
Les américains ont fait encore pire dans le Golfe du Mexique, en Amérique centrale et en Amérique du sud avec leur catastrophes écologiques, leurs bases militaires et leurs expériences en Amazonie. Pour le rappel, l'Amérique a fait bien plus de mal au monde que les chinois.
Toutes ces manifs sont sponsorisées par le gouvernement américain auprès des paysans panaméens, ils sont maîtres les ricains en ficher la mer*e en occasions pareilles. Dès que le canal chinois s'activera les gens de la région deviendront plus prospères et ils ne s'en souviendront plus.
a écrit le 26/12/2014 à 20:08 :
AFP vient de se rallier aux agences de presse américaines d'inspiration néoconservatrice et commence déjà à faire du French Russia bashing. On voit des titres du genre "La Russie se prépare à une grande récession" etc etc. À l'évidence AFP (et d'autres agences du genre) essaient de compenser la récession en Europe, toujours embellie et escamotée, mais elle oublie que l'image de la France se détériore à l'étranger à cause de sa non-livraison des Mistral.

La presse russe, d'ordinaire très bienveillante à l'égard de notre pays, commence déjà a faire son French bashing en parlant de l'augmentation du PIB grâce à l'argent de la drogue et de la prostitution, etc etc.
C'est vraiment dommage que ce gouvernement aligné et vassal à Washington nous éloigne irrémédiablement d'un pays avec lequel la France a tissé des siècles de bonnes relations.

A quand les visas pour aller en Russie et venir en France ?
Réponse de le 26/12/2014 à 20:18 :
Le french bashing en Russie ne vient que de commencer…..et ça va se corser….
Réponse de le 26/12/2014 à 21:52 :
Des siècles de bonnes relations ?
Les guerres napoléoniennes, la guerre de Crimée, l'intervention des armées françaises en 1918-1919 en Ukraine, le soutien de Staline à l'Allemagne nazie en 1940 (qui fournissait le pétrole pour les panzers ? cf commerce URSS Allemagne nazie), le soutien des soviétiques au FLN et au Viet cong, .... C'est quoi pour vous des "mauvaises relations" ? un génocide ?
Réponse de le 27/12/2014 à 1:52 :
Je ne sais pas si on a de bonnes ou de mauvaises relations.
Par contre je trouve dommage de se fâcher avec un pays qui a autant de jolies filles.
Oui, je suis pragmatique.
Réponse de le 27/12/2014 à 9:23 :
Hé, le troll, bonjour ! mais vous ne parlez que de guerres, mon chou ! lisez un peu plus l'histoire des Ballets russes à Paris, des séjours de Debussy en Russie payés par une certaine Mme. von Meck, la même patronne de Tchaïkovsky. Et de Faberger, et tant d'artistes russes qui sont venus en France et des Français qui sont allées en Russie (jusqu'à l'heure actuelle, j'en connais quelques-uns).

Renseignez-vous auprès de la Chambre de commerce franco-russe pour savoir combien d'entreprises françaises et russes se partagent entre les deux pays. Vous ne poarlez que des guerres d'antan, mon chou, d'ailleurs votre discours me rappelle celui d'un vieux troll anti-Poutine, anti FN et totalement pour l'OTAN, John McCain, Kerry, Nuland…..

Je suis sûr que vous êtes la même personne…… allez, papy, parlons plus de Napo mais des néonazis qui sont à Kiev et ton pays n'a pas voté pour les condamner à l'ONU. Quelle honte hein papy…..
a écrit le 26/12/2014 à 19:35 :
Les US ont, une fois de plus, fait une belle bêtise. C'était évident que les BRICS allaient réagir car là, oui, là, maintenant, ils peuvent dire qu'ils sont attaqués. D'ici que d'autres pays se séparent de l' "oncle sam", y'a pas loin.
Réponse de le 26/12/2014 à 20:00 :
Vladimir Poutine a déclaré que la Russie créerait son propre système de paiement à l'instar de la Chine et du Japon en 2015. Donc, Visa et Mastercard ont leurs jours bel te bien comptés en Russie, ainsi que les banques qui opéraient dans ce système. Et à partir du 29 décembre la Chine va commencer à faire leurs paiements en roubles. Exit US dollar. Pour des transactions avec de tomates ou de chewing gum ça peut encore passer, mais quand il s'agit de méga-contrats de plusieurs dizaines de milliards….. bye bye pétrodollars.
Réponse de le 26/12/2014 à 20:42 :
il existait déjà une tendance mondiale pour finir avec le us dollar en tant que monnaie internationale quoique embrionnaire. avec le coup d'état à Kiev les US n'ont fait que presser la chute et probable disparaition de leur monnaie des marchés du monde. les BRICS commenceront à faire des transaction entre eux dans leurs monnaies nationales qui vont ainsi se désarrimer du us dollar. j'imagine dans l'avenir le dollar en tant que monnaie internationale entre les US et ses pays-vassaux (les anglo-saxons et l'Europe).
Réponse de le 26/12/2014 à 20:44 :
elle est jolie, votre politique fiction... mais vous croyez réellement ce que vous dites ???
vous pensez sérieusement que les chinois ont l'intention de faire perdre toute valeur à leur réserve gigantesque de dollars US ???
Réponse de le 26/12/2014 à 20:56 :
@ Joe Vert : les russes prennent leur temps, ils ont encore beaucoup de choses à régler avec des banques occidentales et doivent utiliser les systèmes américains pour un moment. Mais le plus catastrophique pour Visa et Mastercard ce qu'ils apprennent la chronique de leur mort annoncée. Perdre un marché d'une puissance émergente que la Russie ça va porter un coup très dur à ces boîtes, c'est sûr. Mais elles le méritent car elles auraient pu faire un forcing auprès de leur gouvernement mais elles ne l'ont pas fait.
Réponse de le 26/12/2014 à 22:31 :
La réserve gigantesque de dollars US des Chinois ne deviendra pas un musée, c'est sûr, elle doit disparaître au fur et à mesure que la monnaie commencera à perdre de l'atitude sur la scène internationale. Après la Russie c'est la Chine la deuxième réserve d'or mondiale. Les US eux n'ont plus d'or à part quelques miettes allemandes, françaises et maintenant ukrainiennes, mais pas du tout comparables aux réserves russe et chinoise. L'avenir se jouera en étalon-or et alors là le billet vert ça va servir à quoi ?
Et ce n'est pas de la fiction. Du tout. Je vous souhaite longue vie pour le vérifier par vous même.
Réponse de le 27/12/2014 à 0:28 :
La Russie, première réserve d'or mondial ?
Mais où vont-ils chercher tous leurs bobards ?
Réponse de le 27/12/2014 à 9:25 :
C'et vous qui lâche de bobards l'un après l'autre, renseignez-vous dans un moteur de recherche, vous savez déjà comment utiliser votre clavier.
a écrit le 26/12/2014 à 19:16 :
Si, pour vous, l'info importante concerne la vodka, on constate le niveau... passons. Là, l'important est que le seuil de tolérance a été atteint par cette attaque US et que l'Inde, la Chine et la Russie vont commercer entre eux hors dollars, avec et GRACE à l'attaque US.
Chapeau bas, cowboys, pas colts, car là, on se tire une balle dans le pied...
a écrit le 26/12/2014 à 18:32 :
L'inflation arrive lorsque le gouvernement imprime de l'argent et rien d'autre. Lorsqu'il y a plus d'argent pour une même quantité de biens et de services, le prix de tout augmente car il y a dévaluation de la monnaie lorsqu'elle se fait imprimer à profusion. Le contrôle de prix est exactement ce qu'il ne faut pas faire car il y aura éventuellement pénurie du produit car il ne sera plus rentable à produire. Tout les items servant à produire la vodka vont quand même monter en prix alors que le prix de celui-ci demeurera le même. Il faut que le gouvernement cesse d'imprimer de l'argent à profusion s'il veut que la crise cesse. Ça fera mal au début mais l'économie s'en portera bcp mieux après.
a écrit le 26/12/2014 à 18:19 :
L'économie Russe va certainement rechuter courant Janvier 2015 sous l'effet du commerce internationale , malheureusement le rouble par conséquence va ce déprécier .
Réponse de le 26/12/2014 à 20:09 :
Tu es en sûr ? alors parlez-nous en davantage, de quelle source avez-vous appris une telle prévision ?
Réponse de le 26/12/2014 à 22:15 :
@Tom à Jerry: Jerrycan comme dans Obama, yes we can. Par conséquent, il parle d'hydrocarbures :-)
a écrit le 26/12/2014 à 17:31 :
Difficile de trouver du parmesan à Moscou mais il y a par contre beaucoup de fromages suisse. Idem avec le vin qui vient d'Afrique du Sud. Des tas de produits alimentaires viennent d'Israël, d'Argentine, du Chili et même de Chine. Ils se taillent la part du lion à présent que les produits Français ont disparu.
Réponse de le 26/12/2014 à 20:16 :
Pas seulement du fromage français, il y aura aussi du grand vin chinois (ceux qui ont remporté des prix à Bordeaux il y a deux ans, un sacré pied de nez à nos grands crus, vous en souvenez ?), du vin argentin et chilien, des fromages serbes et turcs, entre autres, sans dire des fruits, viandes et produits laitiers en venant du Brésil, de l'Uruguay…. vous savez, les nouvelles habitude ça se crée, et au moment que celles-ci s'implantent on ne souviendra même plus des anciennes.

La grande perte des Européens en Russie c'était les réseaux de distribution, maintenant divisé en trois.
a écrit le 26/12/2014 à 16:56 :
L'euro baisse et le rouble remonte ??? N'y aurait-il pas un principe de vases communicants ? L'article parle de pertes en dollars. Je crois plutôt que les Russes vendent des euros à des cours élevés et conservent leurs dollars pour payer leurs factures...puisque de toute manière pratiquement tout se règle en dollars :-)
a écrit le 26/12/2014 à 15:33 :
Les grands financiers de Wall Street savent aussi bien que tout le monde que les seules richesses qui sont réelles sont celles qui sont produites dans ce qu’ils appellent “l’économie réelle”. S’ils n’y investissent pas leurs capitaux, c’est tout simplement qu’ils ne peuvent pas le faire avec profit.

Ils connaissent bien la loi de “la baisse tendancielle du taux de profit moyen” et savent qu’ils ne peuvent rien contre elle. En accroissant sans cesse la masse des capitaux, ils se donnent un moyen d’accumuler encore du profit même si c’est seulement en accaparant une masse indue des richesses produites. Cela se fait au prix du gonflement de “bulles” qui ne peuvent qu’éclater avec toujours plus de fracas.

Attention à la casse, les financiers occidentaux : eux l’attendent et se préparent à la reporter sur les peuples.
Réponse de le 26/12/2014 à 15:57 :
Ca dépend dans quoi est investi la relance budgétaire. Si c'est pour importer des tablettes de Chine ou si c'est pour moderniser les infrastructures nationale source de productivité. On sait que 1 dollar investi dans les transports durable et rapide rapporte 3 dollars a moyen terme. Quand on voit le retard du transport par rail en Amérique du Nord, on sait que l'investissement va permettre considérablement d'augmenter les profits des entreprises.
Réponse de le 26/12/2014 à 16:09 :
Si la Russie n'était pas un pays enviable, ni les yankees ni les vautours de Bruxelles allaient lancer leur dévolu sur ce pays, n'est-ce pas ? regardez un pays pauvre en ressources énergétiques et minérales comme la Serbie, par exemple. A-t-on déjà vu les yankees faire la rouée vers l'or en Serbie ? ou en Grèce ? ou même au sud de la France, en Italie ?
Le problème avec la Russie, comme on apprenait à l'école au Québec, c'est que la Russie reste toujours la plus forte et irréductible, voilà le problème. La Russie fait le poids et cela que nous agace. Pour cela les "oxydentaux" en veulent tellement au peuple russe et à son leader Poutine, car c'est lui qui a restauré la dignité au pays. Point à la ligne.
a écrit le 26/12/2014 à 15:05 :
Contrairement à ce que vous voudriez nous faire croire la Russie se porte bien. A propos, et votre pays, comment se porte-t-il ?
Réponse de le 26/12/2014 à 16:10 :
De mal en pire, hélas, de mal en pire….
Réponse de le 26/12/2014 à 20:00 :
@From Russia...: La Russie se porte bien? Disons, si l'ambiance n'est si mauvaise que pendant la crise 2008-9, il y a beaucoup de problèmes. La prévision officielle de la récession de 4% parle fort. Je ne comprends pas ce faux optimisme.
Réponse de le 27/12/2014 à 2:04 :
peut etre que vous vous portez bien en Russie parce que votre niveau de revenu ne vous permet de ne pas ressentir l'inflation.
Pouvez vous en etre aussi affirmatif pour le russe lambda?

"quand les éléphants se battent se sont les fourmis qui meurent"
a écrit le 26/12/2014 à 14:37 :
A tous les "experts" en économie russe et d'autres trolls pro OTAN, Wall Street et d'autres collabos SBU, je vous donne un conseil : bornons nous aux chiffres, rien qu'aux chiffres. Les échanges commerciaux russo-américains sont en hausse de 7% malgré les sanctions Par contre les échanges commerciaux avec l'UE ont diminué de 4,3%, la chute des importations en provenance des pays européens se chiffre entre 7 et 10%. Cependant, et voici la grande surprise (mais pas pour quelques-uns) la Russie a enregistré une hausse des échanges commerciaux avec les Etats-Unis de 7%. Et les importations russes de produits américains ont augmenté de 23%. Par rapport aux échanges commerciaux avec la région Asie-Pacifique celles-ci sont aussi en plein essor.

Alors les mauvaises nouvelles : avec le partenaire commercial principal de la Russie, l'Allemagne, la situation se détériore: les échanges affichent une chute de 3,9% et les importations de produits allemands ont aussi reculé. De quoi faire les industriels allemands faire des grimaces…. Et la tendance doit continuer en crescendo pour les uns et en decrescendo pour les autres. Ce qui frappe c'est que les EUA (comme quelques-uns s'en doutaient) continue à faire des échanges commerciaux avec la Russi mais en sourdine, ce qui corrobore les soupçons de beaucoup d'analystes de que Washington veut aussi affaiblir économiquement l'Union Européenne. Et les imbéciles continuent à le soutenir tout en se tirant des balles dans le pied !
a écrit le 26/12/2014 à 14:22 :
ITZAAC a raison, les produits arrivent (il est vrai un peu plus chers) soit d'Israël, de Turquie et d'autres pays qui n'attendent que cela pour vendre leur production.
Quoi qu'il en soit, c'est la France (mais aussi l'UE) avec nos agriculteurs, industriels etc...) qui sera la grande perdante.
Combien va-t-on payer pour faire rentrer l'OTAN en Ukraine (pour les beaux yeux des USA) ????
Combien nous coutera l'accord commercial UE/USA négocié actuellement? (il va falloir s'habituer de nouveau à manger des hormones...).
L'UE ferait mieux de s'accorder avec les pays de la BRICS........ On risque de s'en mordre les doigts dans peu de temps.
Réponse de le 26/12/2014 à 14:32 :
Bonjour! il y a en Russie actuellement trois grands réseaux de distribution qui se profilent pour remplacer les anciens réseaux de l'Union des Traîtres.. euh pardon, l'UE : le russe russe, le réseau Proche-Orient et le réseau BRICS. Ils sont en train d'être mis en place et cela devra durer encore quelques mois. Une foi mis en place ce sera fini pour les agriculteurs européens. ceux-ci n'ont pas fait du forcing nécessaire auprès de leurs dirigeants-fantoches et vont se retrouver dans la disette la plus dure. D'ailleurs, les dépôts de bilans des société exportation agroalimentaire en France croissent jour après jour. Mais… chut ! la presse préfère parler du "Frenchie Tech", de Nabilla, du futur Concorde vert…..
a écrit le 26/12/2014 à 14:03 :
Il reste à rendre la Crimée à l'Ukraine . Plus Vladimir ira vite dans la désescalade , l'économie repartira . Vladimir est têtu , mais quand même intelligent il ne poursuivra dans la voie d'une annexion illégale au vue des textes internationaux signés par son pays , car cela serait le déshonneur .
Réponse de le 26/12/2014 à 14:25 :
Le jour où les USA rendront Guantanamo à Cuba et Diego Garcia au RU, il se peut que le peuple russe pourrait songer, peut-être, à rendre une partie de son territoire à la Novorussia….. peut-être….. ;-)
Réponse de le 26/12/2014 à 14:48 :
C'est bien parce que l'Ukraine est proche de la misère qu'elle est une proie facile pour l'OTAN: la corruption n'y est pas chère, les dirigeants sont prêts à vendre leur pays, ses terres, ses ressources, l'or de sa banque centrale et, aujourd'hui, à vendre sa paix et sa souveraineté contre un compte à Londres en reportant le poids de leurs malversations sur le dos de la population.
Ce pays n'a plus d'avenir, l'Ukraine.
Réponse de le 26/12/2014 à 14:52 :
@Popov : et quand les Anglais rendront les Iles Malouines aux Argentins, on y pensera aussi, du moins ceux qui n'ont pas la mémoire aussi sélective que popov ! EN 1982 les british ont envahi les iles malouines sans aucun respect du droit international, alors que l'UE nettoie devant sa porte avant de faire la grande moralisatrice
Réponse de le 26/12/2014 à 15:16 :
Je dirais que le jour où les US vont envoyer à la retraite leur 1'000 bases militaires qui se trouvent dans le monde, et que l'Otan n'existera plus, alors "les conditions seront réunis" pour que la France livre les Mistral (déjà payés) à la Russie et celle-ci rendra la Crimée à la… Novorussia ! :-)
a écrit le 26/12/2014 à 13:55 :
Suite : 4. L’inflation de 11% est une bonne blague. Il y a plein de produits importés, plein de produits dans la production des quels les composants importés sont utilisés. De plus la baisse de pétrole a déjà conduit à une hausse des prix d’essence/gazole à la pompe de 10% (oui, en Russie c’est comme comme cela). Je pense que la hausse des prix pour le consommateur sera de 20-30% l’année prochaine.
Réponse de le 26/12/2014 à 15:32 :
Richard, euh pardon, vous pourriez nos fournir la source de ces informations ? merci.
Réponse de le 26/12/2014 à 16:06 :
@ @ex-moscovite: le pétrole, les paroles de Poutine et d'Oulukaev (ministre de développement économique), qui a répondu à Poutine (9.4% d'hausse, mais cela a été il y a 1 mois) + les articles dans la presse russe. Concernant la hausse des prix, c'est ma prévision basée sur l'expérience, sur la connaissance du décalage entre les chiffres officielles et réelles, de la hausse des prix déjà produites, la part des produits importés etc.
Réponse de le 26/12/2014 à 20:20 :
Attention à ce qui a été dit il y a un mois, les choses changent vite à ce moment en Russie, inutile d'y faire des prévisions. Somme toute, la Russie vient d'entrer dans une logique de guerre avec l'UE et les US, donc les informations seront toujours biaisées de partie et d'autre.
Réponse de le 26/12/2014 à 21:37 :
@ @Ex-Mosc..à 20h20: 1. Quand je dis: il y a un mois, cela veut dire que la hausse des prix à la pompe était de 9.4%, maintenant surement plus (>10%). 2. Merci pour votre conseil, mais il y a une nuance. Dans ce qui concerne l'analyse de l'information venant de la Russie, je risque de supposer qu'en France les gens, qui sont capables de l'analyser mieux que moi,sont comptés sur les doigts. 3. Il n'y a pas encore une logique de guerre. Il y a certains signes, mais il y a au moins autant des signes qu'une part importante de l'élite russe cherche à trouver les conditions acceptables pour capituler.
a écrit le 26/12/2014 à 13:40 :
1. Oui, la crise est pour l'instant terminé. Il reste une question: pourquoi est-ce qu'elle a eu lieu? Il y a eu une soucis de dépenser 15 mlrd. une semaine plutôt (3.5% des réserves, c'est pas rien, mais pas énormément dans une situation si difficile). Maintenant la confiance entre les acteurs économiques est partiellement perdue. Il serait intéressant de calculer combien cette crise a couté en % de PIB. 2. Une raison de la baisse n'est pas mentionnée. Les exportateurs ont commencé à vendre plus de dollars sur le marché intérieur suite aux accords inofficieux. 3. Le taux n'est pas pour grande chose, surtout pour les spéculations. Par contre cela va influencer sur les taux de crédit. Mon ami a passé hier dans une banque à Moscou à propos de crédit immobilier: le taux proposé - 30% (avec un apport de 50%). Donc, il a dû abandonner son projet.
Réponse de le 26/12/2014 à 13:47 :
Et puisque vous parlez "d'amis à Moscou", alors laissez moi vous raconter une autre. Un ami moscovite avec qui je viens de parler au téléphone pour lui souhaiter bonnes Fêtes, m'a assuré : «Depuis qu’ont commencé les sanctions occidentales contre la Russie, je vois beaucoup de produits alimentaires israéliens dans les magasins. L’avocat, le radis, la carotte, la pomme de terre – tout vient d’Israël». Je voulais avoir un témoignage oculaire de ce qu’avait annoncé le ministre israélien d’agriculture Yaïr Shamir. Il avait promis d’occuper sans tarder la part du marché russe qui appartenait auparavant aux compagnies européennes. Israël, lui aussi, subit des sanctions de la part de l’Union européenne qui veut ainsi restreindre la colonisation israélienne des territoires conquis en juin 1967. Il est donc logique qu’Israël ne soit guère motivé de suivre les Européens dans ses relations avec la Russie. Il n’est pas étonnant que Vladimir Poutine ait remarqué : «Israël, c’est un peu la Russie».
Donnez-moi encore 5 ou 6 ans et je vous montrerai qui seront les pays qui vont se retrouvé isolés dans la communauté internationale. La Russie ne se trouvera pas entre eux. "Da zvidania" (au revoir en russe) ! :-)
Réponse de le 26/12/2014 à 14:47 :
@Il y a...: Oui, il y a plein des produits alimentaires israéliens en Russie maintenant, déjà ils avaient une part de marché assez importante avant les sanctions. Oui, les sanctions envers les produits alimentaires européens étaient une mesure efficace. Concernant les paroles de Poutine l'explication est facile: les immigrés de l'URSS/Russie et leur descendance, c'est au moins 20% de la population d'Israël. Par contre je ne vois pas aucune contradiction avec mes paroles.
Réponse de le 26/12/2014 à 15:13 :
Cet embargo aura surtout servi à renforcer la corruption en Russie ...
Demandez vous pourquoi la Bosnie par exemple a pu se multiplier de cette façon.
http://www.lepoint.fr/monde/crise-ukrainienne-moscou-demande-aux-balkans-des-explications-sur-la-hausse-de-leurs-exportations-28-11-2014-1885186_24.php

Le monde entier se fout de Poutine et à force de décréter des embargos sur le monde entier, le monde entier va se lasser ...
Réponse de le 26/12/2014 à 15:21 :
Vous continuer toujours avec votre manège de usurper les pseudos des autres. Mais en revenant au thème, le problème avec les Américains, c’est qu’ils ne lisent jamais le compte rendu de la réunion précédente. À bon entendeur...
Réponse de le 26/12/2014 à 16:18 :
@Richard de 15.13 (vrai ou faux): Il n'y a aucun lien entre la corruption en Russie et votre information. Les arnaques sur les douanes y sont très fréquentes. Non, les sanctions n'ajouteront pas grande chose à la corruption en Russie, il y en a déjà suffisamment.
Réponse de le 26/12/2014 à 16:50 :
Avez-vous lu le dernier rapport de Transparency International ? Y avez-vous vu la place de la France ? elle n'est pas si loin de celle de la Russie…. vous savez, la mauvaise foi, dès qu'on y prenne goût c'est difficile d'en finir...
Réponse de le 26/12/2014 à 20:07 :
@Arsenyi: Le dernier rapport, non. Malgré que je suis un peu sceptique envers ces sondages internationaux, je dois dire que dans le rapport de 2013 la différence est très drastique. La France est à la 22ème position, la Russie est à 124ème. Quand même c'est une grosse différence. Ainsi, désolé, c'est vous qui montrez la mauvaise foi. Personnellement et selon l'avis de mes amis la corruption parmi les fonctionnaires de bas niveau a baissé pendant les dernières années en Russie.
Réponse de le 26/12/2014 à 20:26 :
Bonsoir. Sans vouloir prendre parti avec l'un ni avec l'autre, je peux vous dire que la mauvaise foi est instituée en France dès qu'il s'agit d"'informer" à propos d'un pays ou d'une personnalité considérée non-avenante par les médias et agences de presse. Donc, jusqu'à là rapprocher les positions de la France et de la Russie dans ce cadre de pays corrompus ne me paraît pas le plus mauvais exemplde de mauvaise foi. Il y en a bien d'autres pire à propos de Poutine sur nos quotidiens dits sérieux….
Réponse de le 27/12/2014 à 0:26 :
Tiens, j'en vois un qui croit avoir un monopole sur le prénom Richard.
Ils ne doutent vraiment de rien, ces néo-soviétiques ...

Ils feraient mieux de ne jamais se confronter au monde réel : ils iraient toujours de déception en humiliation ...
a écrit le 26/12/2014 à 13:36 :
Très bonne nouvelle, alors bravo à l'équipe d'économistes de Vladimir Poutine !
Réponse de le 26/12/2014 à 15:05 :
et f
Réponse de le 26/12/2014 à 15:19 :
T'en fais pas, Alain d, celui qui te nomme usurpateur lui-même utilise plusieurs pseudos usurpés (Ex-Moscovite, pff, Chich, pmxr, obywan, Tom, Nico, la réalité et j'en passe). Tên fais pas, papy s'amuse, c'est tout ce qui lui reste…..
Réponse de le 26/12/2014 à 20:29 :
Hé !! kotcho c'est moi et je n'usurpe pas mon propre pseudo que j'utilise depuis longtemps. :-)
a écrit le 26/12/2014 à 13:17 :
Poutine a jugulé la crise du rouble comme Sarkozy avait mis fin aux paradis fiscaux.
Réponse de le 26/12/2014 à 13:33 :
bah alors, c'est pas gagné.
Vous devez parlé de la fameuse liste noire de Sarkosy..........
Mais la lutte contre les paradis fiscaux, avance, lentement, mais irrémédiablement, maintenant que que la star'kosy est au rencard
Réponse de le 26/12/2014 à 13:50 :
Star'Kosy.. lol.. j'aime bien.. un peu comme Ho-l'glande...
Réponse de le 26/12/2014 à 14:27 :
hmmmm votre deuxième jeu de mot c'est à la limite de la décence pour une dame.
a écrit le 26/12/2014 à 13:04 :
Ils allèguent que le prix d'un baril de Brent est monté à 60 dollars car l'Arabie saoudite souhaite définir son budget pour 2015 sur la base d'un baril à 80 dollars !! on est loin de la baisse préconisée par quelques zozos que le baril du Brent irait toucher les 20 dollars. Tant des désinformations dans l'air, quelle époque épique !
Réponse de le 26/12/2014 à 13:10 :
le 23 décembre, le ministre saoudien du pétrole a affirmé que son pays ne changera rien à son rythme de production y compris si le cours du baril baissait à 20 dollars.
"Il n'est pas dans l'intérêt des producteurs de l'OPEP de baisser leur production, quel qu'en soit le prix", a déclaré Ali al-Naimi
Alain d
Réponse de le 26/12/2014 à 15:03 :
Non mais….quelle connerie je viens de lire (ou celle qui vous vous venez de dire! ) mdr… excusez-moi, mais vous discutez de sujets dont vous n'accompagnez pas l'actualité donc vous vous retrouvez les quatre jambes dans l'air. Renseignez-vous plutôt :

www.romandie.com/news/Petrole-le-brut-monte-a-New-York-apres-les-bons-chiffres-du-PIB-americain/548941.rom
Réponse de le 26/12/2014 à 15:27 :
Au sans pseudo de 15H03

Apprenez donc au moins à lire !
Et à mettre à jour, les variations des prix du pétrole puisque depuis cet article, le pétrole est reparti à la baisse ...
a écrit le 26/12/2014 à 12:26 :
La plupart des propos qu'on voit ici relèvent plutôt de l'émotionnel, de la pseudo-propagande qui s'insère dans la doctrine néoconservatrice américaine ; les autres imbécilités je les laisse pour compte de la farce au goût douteux. Il faut connaître les principes de l'économie profondément bien pour les appliquer à l'actuelle situation avec le rouble. À cet égard il n'aura jamais "du feu à la maison russe". La Russie se prépare pour un "shifting" vis à vis de la diversification de sa production interne ainsi qu'à une ré-structuration de sa dépendance par rapport à ses importations.

C'est une prise de conscience qui la rendra moins vulnérable aux attaques (perfides, il faut le dire) des ses "partenaires" occidentaux, notamment ceux des Etats-Unis. La Russie est côtoyée et soutenue par les plus grandes économies de la planète ( en particulier par la Chine et l'Inde) qui voient en elle un partenaire de choix car elle en a les moyens. Les méga-contrats se succèdent, contrairement à ceux en Union Européenne. Même des grandes sociétés pétrolières américaines font fi des sanctions de Washington et signent des contrats de l'ordre de 40 à 60 milliards avec le géant pétrolier russe Gazprom pour l'exploration en Arctique russe.

Mais il y aura toujours des papiers à trois balles consignés par le réseau néocon (The Washington Post, The NY Times et The Wall Street Journal) pour venir faire quelques rigolos avec ses commentaires du genre n'importe quoi. C'est insensé, certes, mais surtout imbécile de faire du bashing sur un sujet dont on ne connait pas en profondeur. Cela risque d'être ridicule. Mais, chacun le sait, en France le ridicule ne tuera jamais.
Réponse de le 26/12/2014 à 15:06 :
Je pense sincèrement que vous devriez un peu étudier le sujet avant de vous ridiculiser encore un peu plus ...
Réponse de le 26/12/2014 à 15:23 :
Le problème majeur de ta "démonstration", c'est que tous ces jolis projets, ça ne se réalise pas par décret présidentiel ...
Réponse de le 26/12/2014 à 15:56 :
FAUX, la'analyse de Itzaak est très bonne et cohérente. Par contre, je pense que c'est plutôt vous qui se ridiculise avec vos usurpations de pseudos et toujours le même discours anti-Poutine et pro OTAN, résolumment, c'est la barbe ! juste une question : vous touchez en euros, en hrvias ou en US dollar ?
Réponse de le 26/12/2014 à 16:01 :
La tante du cousin d'un ancien collègue de travail de mon frère nous disait souvent : si il y a deux choses dont vous devrez fuir au plus vite et le plus loin possible c'est de Témoin de Jéhovah et de troll pro OTAN: ils nous tuent avec leurs discours toujours la même chose, c'est affreux. Maintenant je réalise que la bonne dame avait tout à fait raison….
a écrit le 26/12/2014 à 11:32 :
J'Y crois tout autant qu'à l'inversion de la courbe du chômage de Hollande !
a écrit le 26/12/2014 à 11:32 :
Tant mieux pour les Russes. Combien de milliards perdus cette semaine pour les traders qui pariaient sur une nouvelle chute Lundi ?
Réponse de le 26/12/2014 à 12:28 :
Finalement quelqu'un qui voit les choses telles qu'elles sont réellement . Bravo, félicitations.
Réponse de le 26/12/2014 à 12:29 :
Il faudrait arrêter de lire les gourous du néo-soviétisme.
Il n'y a pas eu de spéculation contre le rouble. La chute est due à celle des prix du pétrole conjugué à la fuite des capitaux.
Ce qui est connu c'est le nombre de milliards dépensés par la banque centrale de Moscou pou colmater les brèches du roubles et celles du système bancaire russe: 15,7 milliards une semaine
Réponse de le 26/12/2014 à 13:34 :
"Il n'y a pas eu de spéculation contre le rouble."

Autant être aveugle que lire une stupidité pareille.
Réponse de le 26/12/2014 à 13:37 :
@Ichrd : bah, les Russes ne font qu'appliquer les vieilles recettes qui sont appliquées ailleurs. Vous n'avez rien de plus nouveau à nous apprendre ?
Réponse de le 26/12/2014 à 13:50 :
@ ichrd : C'est de la provocation, de la bêtise, ou c'est la cuite de Noël qui prend toujours son temps ?….
Réponse de le 26/12/2014 à 15:04 :
Ben oui, c'est comme ça !
Il faudra vous y faire : il n'y a aucun besoin de spéculateurs puisque les Russes sont eux-mêmes les premiers à vouloir se débarrasser de cette monnaie de singe pour maintenir leur épargne dans une monnaie plus stable comme les dollars.
Ah oui, c'est impensable pour des types comme vous qui croyez que les Russes sont prêts à se sacrifier pour le plus grand triomphe de Poutine ...
Réponse de le 27/12/2014 à 1:32 :
@Richard de 15:04: C'est pire. Il y a des Russes prêtes aux sacrifices, même si je doute qu'ils sont majoritaires. Le problème est que depuis mi- printemps les actions de Kremlin ne conduisent guère au triomphe de la Russie ou de Poutine.
Réponse de le 27/12/2014 à 2:09 :
"Combien de milliards perdus cette semaine pour les traders qui pariaient sur une nouvelle chute Lundi ? "
si ce sont de bon traders ils ont perdu leur premium sur les options qu'ils avaient posés... mais de l'autre coté ils ont pu se refaire avec la hausse des taux d'intérets.
Donc...
a écrit le 26/12/2014 à 11:31 :
Doublement du taux de la banque centrale... + ou - contrôle des changes.... mais à par ça tout va bien ! C'est comme un discours de F.Hollande : quand c'est moins pire, on vous annonce que tout va pour le mieux !!!
Réponse de le 26/12/2014 à 12:43 :
vous avez raison les discours y en a marre :
dette de la russie : autour de 100 milliards de dollars...
dette de la france autour de 2000 milliards de dollars :
bon week end .
Réponse de le 26/12/2014 à 13:38 :
Quelle comparaison plus enfantine. Apparemment l'OTAN manque d'idées, propos vides de sens ! donc = non recevable ! (rires)
Réponse de le 27/12/2014 à 2:07 :
Le contrôle des changes n'est pas quelque chose de négatif en soit. Un certain nombre de pays le font et à raison (par ex. permettre un change que si il est accolé a une opération d'import/export -> on utilise le change pour l'économie réelle et pour rien d'autre).
Par contre la valse des taux d’intérêts ca par contre ce n'est pas bon signe, cela va attirer tout les grands prédateurs...
a écrit le 26/12/2014 à 11:30 :
je ne peux parier un kopeck. cette sortie de crise !
Réponse de le 26/12/2014 à 12:33 :
Puisque vous ne faites qu'un seul et vous lisez bien l'anglais, j'aimerais donc vous suggérer deux lectures, si vous me permettez, bien entendu :

1) sur le sujet "rouble* en anglais :
(ajoutez une "h" avant les ttp) ttp://michael-hudson.com/2014/12/russian-pivot/

2) sur l'alliance secrète Russie-Israel en français :
www.dedefensa.org/article-isra_l_un_alli_discret_de_la_russie_26_12_2014.html

Bonne lecture, salutations !
Réponse de le 26/12/2014 à 15:20 :
Il y en a encore pour croire au élucubrations du père Grasset ?
Quoi qu'il en soit, il prend le risque de fâcher ses potes soraliens qui constituent pourtant l'essentiel de son lectorat ...
Ah, ça ne va pas fort en ce moment pour les "géopoliticiens" virtuels.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :