La santé mentale de Poutine sous la loupe de psychologues américains

 |   |  251  mots
Le syndrome d'Asperger, dont serait atteint Poutine est un trouble autistique affectant la prise de décision.
Le syndrome d'Asperger, dont serait atteint Poutine est un trouble autistique affectant la prise de décision. (Crédits : reuters.com)
Le chef d'État russe souffrirait d'une forme d'autisme pouvant affecter ses décisions, révèle un rapport américain officiel, obtenu par USA Today. Tout s'explique ? Pas si sûr.

Le quotidien américain USA Today a mis la main mercredi 4 février sur un rapport de 2008 et une étude de 2011 faisant état de la santé mentale de Vladimir Poutine. Remis au département de la Défense américain par le groupe de réflexion du Pentagone Office of Net Assessment (ONA), ces deux études suggèrent que le chef d'État russe est atteint du syndrome d'Asperger.

"Poutinologie"

"Est-ce que la Poutinologie ne serait pas allée trop loin ?" s'interroge le Guardian en rapportant les propos de Brenda Connors, professeure au Collège de guerre naval américain et auteure des deux études. Selon elle, "le développement neurologique de Poutine a été interrompu de façon significative avant sa naissance". USA Today poursuit, citant le rapport de 2008 : "ce trouble autistique est une anomalie neurologique", il "affecte toutes les décisions".

Seulement des hypothèses

"Ces rapports ne constituent pas un diagnostic", précise cependant le psychologue Stephen Porges de l'Université de Caroline du Nord ayant participé aux analyses. Interrogé par The Guardian, il souhaite aujourd'hui que "tout le monde abandonne cette histoire d'autisme et de syndrome d'Asperger", établie sur la base d'observations des mouvements de Vladimir Poutine au début des années 2000.

"Si la "kremlinologie" a eu beaucoup de succès au Pentagone pendant la guerre froide, la "poutinologie" en est une pâle réplique pour 21ème siècle, allant de pair avec les devinettes géopolitiques et les jeux d'espion à la Spycraft (...)", conclut The Guardian

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/02/2015 à 8:21 :
En France, ceux sont les facultés intellectuelles et les compétences de nos dirigeants qui nous inquiètent
a écrit le 09/02/2015 à 17:08 :
Pour en rajouter une couche, Poutine a pris la Crimee, avant que s'installe des navires U.S. a Sebastopol. Vu cote '' russe'', Poutine a eu raison. Car pour les ''naifs de la geostrategie'', les E.Unis ne s'interessent qu'aux richesses du sous-sol russe et siberien depuis longtemps. C'est l'unique but '' NON AVOUE'' des dirigeants americains democrates ou republicains. Le reste '' la democratie'' c'est du vent dans les voiles...On l'a deja vu en Europe, apres la 2eme guerre mondiale. De Gaulle a mis dehors les '' americains et leurs bases'' pour de bonnes raisons a l'epoque. Poutine ne fait pas confiance aux E.Unis et il sait tres bien pourquoi ! Il a un argument de masse avec Cuba contre les E.Unis ( un bel exemple d'autisme americain).
a écrit le 09/02/2015 à 14:35 :
Dieu merci notre Président n'a absolument rien.
a écrit le 09/02/2015 à 10:37 :
N'importe quoi ! Une etude americaine qui '' voit et analyse'' a distance le comportement de Poutine. On est en plein dans les '' analyses de Mme Soleil''. Vraiment lamentable..... pour expliquer le comportement de Poutine. On pourrait aussi dire, que les representants de E.Unis sont dans ''l'autisme complet'' depuis longtemps avec Cuba ( 50 au moins d'isolement et d'embargo). Poutine n'est pas seul a analyser les consequences de l'embargo, de la prise de la Crimee et autres problemes guerriers dans l' Est de L' Ukraine. Le syndrome '' russe'' est bien l'encerclement par des pays hostiles. Les E.Unis aussi ne veulent pas d'etats hostiles aussi pres de leurs frontieres ( Cuba est un bel exemple). Poutine defend ses interets geostrategiques comme le ferait un autre pays.
a écrit le 09/02/2015 à 10:12 :
un homme, une balle.
Réponse de le 09/02/2015 à 19:59 :
Tiens, un pote a Arseny !! Ça vas bien a Sovodoba ?.
Toujours le bras levé ou vous êtes en repos ?
Réponse de le 09/02/2015 à 22:37 :
C'est ça ! Comme en 1940 a Katyn !
De toute façons ces Untermeschen de Russki ne méritent pas mieux..
Goebels : Sort de ce corps !
a écrit le 09/02/2015 à 4:20 :
Cette affaire est remarquable à plus d'un titre. D'une part, si Poutine a bien été victime dans sa prime enfance (juste post natale) d'une atteinte au cerveau qu'il a su compenser pour arriver là où il est, il n'est pas niable qu'il s'agit d'un homme doté d'une volonté hors du commun et que dans d'autres cénacles on célèbrerait une telle prouesse. Ne serait-ce que pour donner espoir à d'autres. Par ailleurs, l'étude qui sous-tend ces discussions date de 2008. La même chercheuse, devenue entre temps patrone du labo, a publié une autre étude en 2011 sur le sujet du tandem original que représentaient Poutine et Medvedev. Avec le même questionnement quant à son efficacité, qui avait l'emprise sur qui, quid d'une lute intestine etc. Or à aucun moment cette femme n'y parle ni ne fait allusion aux découvertes majeures qui sont en cause ici et qu'elle a fait 3 ans plus tôt. C'est d'autant plus étonnant qu'en lisant les deux études dos à dos, on ne peut s'empêcher de remarquer à quel point la première semble mettre en avant une dangerosité potentielle, alors que la seconde, beaucoup plus neutre (au sens de l'analyse objective et professionnelle) semble donner quitus à un système original de leadership qui fonctionne bien. Last but not least, la réunion d'un tel tandem tel qu'elle le décrit, permettrait de fait à Poutine de se décharger et de limiter les conséquences de ses faiblesses, si on suit son analyse. Somme toute une marque assez appuyée de pragmatisme et d'efficacité. En d'autres termes, une sacré validation de sa stature d'homme d'état. Non?
Réponse de le 09/02/2015 à 8:57 :
D'autres ont fait les mêmes analyses. Votre commentaire est une confirmation de sa folie.
a écrit le 07/02/2015 à 18:11 :
C'est simplement un fou à enfermer
a écrit le 07/02/2015 à 13:31 :
il est curieux que tous les commentaires de cet article plutôt soft soient notoirement anti-américains... que l'on accuse bien sûr de tous les maux de la planète. Comme s'il s'agissait de faire oublier que les massacreurs actuellement, ce sont bien ces soit-disant "pro-russes" en Ukraine qui ne supportent pas les décisions démocratiques et qui ressemblent furieusement à l'armée russe. Un peu de bon sens tout de même ! les propos de ces commentaires sont indécents. Je plains sincèrement les victimes de cette soldatesque brutale en Ukraine qui voudrait s'en prendre maintenant aux Etats baltes.
Réponse de le 07/02/2015 à 15:30 :
Moi, c'est vous que je plains et La médiocre Tribune (plutôt les français qu'elle informe)...
Réponse de le 08/02/2015 à 23:22 :
@jean : Bravo vous avez bien appris votre leçon.
Apprenez a vous renseigner maintenant, vous constaterez que les massacreurs ne sont pas forcément ceux que l'on vous incite a croire...
La plupart des civils qui on laissé leur peau dans cette histoire l'on étés a l'Est et sous les bombardements des forces de Kiev...
Réponse de le 08/02/2015 à 23:30 :
@jean : Bravo vous avez bien appris votre leçon.
Apprenez a vous renseigner maintenant, vous constaterez que les massacreurs ne sont pas forcément ceux que l'on vous incite a croire...
La plupart des civils qui on laissé leur peau dans cette histoire l'on étés a l'Est et sous les bombardements des forces de Kiev... L'essentiel des forces des séparatistes est formée de gars ayant 'subi' et étant salement motivé a faire payer la facture, une motivation qui manque a l'essentiel des forces du contingent de Kiev.
Réponse de le 08/02/2015 à 23:36 :
Intéressant, quatre fois censuré en quatre message, décidément il ne fait pas bon aller contre la 'doxa'.

@jean : Bravo vous avez bien appris votre leçon.
Apprenez a vous renseigner maintenant, vous constaterez que les massacreurs ne sont pas forcément ceux que l'on vous incite a croire...
La plupart des civils qui on laissé leur peau dans cette histoire l'on étés a l'Est et sous les bombardements des forces de Kiev... L'essentiel des forces des séparatistes est formée de gars ayant 'subi' et étant salement motivé a faire payer la facture, une motivation qui manque a l'essentiel des forces du contingent de Kiev.
a écrit le 07/02/2015 à 8:43 :
Du poumon vous dis-je.............................
Alors POUTINE en malade imaginaire, on ne nous l'avait encore pas fait. décidément ces américains ne savent pas quoi inventer. Et que pensent-ils de HOLLANDE qui reste dans son monde en permanence sans jamais écouter les revandications du peuple Français?
Réponse de le 07/02/2015 à 15:35 :
Savez-vous que la CIA envoie des articles que les médias occidentaux europeens doivent publier. Donc La Tribune obéit.
PS: Aujourd'hui, j'en suis à ma 5em censure, cela sera la 6em...
a écrit le 06/02/2015 à 21:44 :
Encore un journaliste ou un medecin qui veulent se faire remarquer.
a écrit le 06/02/2015 à 20:05 :
La santé mentale de W Bush , ils la voyaient comment les psychologues Us avant l' Irak
Réponse de le 07/02/2015 à 0:57 :
Bien dit!!!
D'autant qu'avec le recul on voit bien le résultat avec l'état islamique...
a écrit le 06/02/2015 à 18:30 :
Accusation venants d'un pays qui a génocidé entre 80 et 100 millions d'Indiens, faut le faire..
Réponse de le 08/02/2015 à 13:48 :
Les américains d'aujourd'hui ne sont pas coupables de çe qu'on fait leurs aïeux, pas plus que vous êtes coupable de de qu'ont peut être faits certains de vos ancêtres. On est coupable que de ce que l'on fait soi même.
a écrit le 06/02/2015 à 15:38 :
Il eut été bon de faire les même études sur W Busch....( grosses économies pour le contribuable Us )
a écrit le 06/02/2015 à 14:59 :
Aterrant de reprendre ce genre de betise qui renforcent le dualisme imbecile des néo-conservateurs US. Le temps ou on racontait que les Russes mangeaient leurs enfants n'est pas si loin finalement, tristesse de voir l'humanité tourner en rond.
Ils devraient s'intéresser à celui d'un Georges Bush Jr. et balayer devant leur porte... Le manque de respect bloque la communication, et l'absence de communication entraine des guerres... Mais c'est ce qu'ils veulent pour relancer l'économie mondiale peut-être?
journalistes, prennez vos responsabilités si vous voulez être respecter
Réponse de le 06/02/2015 à 15:25 :
@Kwel: oui, mais si la technique continue d'être utilisée, c'est parce qu'elle fonctionne.Et pourquoi elle fonctionne ? Parce que très peu de gens sont capables de penser par eux-mêmes et pour eux-mêmes. La teneur de beaucoup de commentaires en est la preuve :-)
a écrit le 06/02/2015 à 14:56 :
On connaît la grande honnêteté intellectuelle des américains quand il s'agit d'avancer ses pions!
a écrit le 06/02/2015 à 14:54 :
La Tribune est vraiment en train de devenir un torchon de propagande de l'OTAN (Empire américain et ses vassaux). Et les tremblement de sarko, ils les analyseraient comment en cas de tensions avec la France?
Réponse de le 08/02/2015 à 13:50 :
Comme quelqu'un qui n'aura pas fini lui non plus sa çroissance...
a écrit le 06/02/2015 à 13:39 :
Depuis qu il a une nouvelle petite amie, Poutine ne se sent plus p ......
a écrit le 06/02/2015 à 13:35 :
La diplomatie occidentale en est là ?
a écrit le 06/02/2015 à 13:34 :
le QI n'est pas équitablement réparti ...
a écrit le 06/02/2015 à 13:32 :
Un autiste d'Asperger!!!
Pas du tout, il s'agit d'un alien. Si vous regardez bien l'image vous verrez très nettement que son coup est blanc strié de petites rayures bleus.
Si ça c'est pas un signe....
Réponse de le 06/02/2015 à 16:51 :
Poutine,combien de doigts a chaque main?5 ou 6?
a écrit le 06/02/2015 à 13:31 :
Les États-Unis devrait arrêter de faire la morale au reste du monde. Pour rappel ce beau pays a envoyé 2 bombes nucléaire sur des civils, ils ont recruté des milliers de nazi dans leur service de renseignement après la deuxième guerre mondiale.
ils ont attaqué l’Irak en mentant au monde entier sur les armes de destruction massive.
Alors la question est peut on leur faire confiance
a écrit le 06/02/2015 à 13:13 :
Évidemment cela fait partie de la propagande, contrairement à la Kremlinologie de l'époque. Premièrement le monde a changé depuis et l'élite russe est beaucoup moins isolée. Ainsi, il est impossible de croire que les Américains n'ont pas de possibilité de discuter avec les gens qui connaissent bien Poutine, y compris les membres de l'élite russe (nombreux d'entre eux vivent à l'Occident). C'est sans parler des agents directs des E.-U. dans l'élite russe, il y en a surement. Un exemple simple: je connaissais personnellement des gens qui ont été viré de leurs postes (haut placés) dans le gouvernement russe dans les années 90. Pourquoi? Parce qu'ils ont essayé d’empêcher l'accès des "conseillers" américains à l'information du niveau "super secrète". Certes, l'influence américaine a baissé depuis, mais plein des gens de l'époque, qui étaient loyaux à eux, gardent les postes importants en Russie. Ainsi, cette étude psy ne représente pas intérêt sérieux.
a écrit le 06/02/2015 à 12:16 :
Maintenant on attend un rapport psychiatrique sur Bush Junior. Ca risque de ne pas être triste, ou plutôt ça risque d'être très triste.
a écrit le 06/02/2015 à 12:05 :
Le seul pays au monde à avoir utiliser la bombe atomique sur des populations c'est les Etats Unis. Une sacré santé mentale chez les dirigeants américains.
Réponse de le 06/02/2015 à 12:26 :
@POLE: renseigne-toi un peu sur les circonstances au lieu de dire des âneries :-)
Réponse de le 06/02/2015 à 15:01 :
@Patrickb. Les circonstances? Aucune circonstance ne justifie de vitrifier des civils. A moins de pouvoir justifier l'innomable...
Réponse de le 06/02/2015 à 15:12 :
les circonstances sont que les américains ont balancé leurs bombes gratuitement car l'empereur du japon n'a capitulé que par rapport aux attaques russes sur le front Est .
Réponse de le 06/02/2015 à 20:01 :
@ Patrickb
Avant Hiroshima , il y a eu des essais à Los Alamos ...les victimes n' étaient pas Japonaises
a écrit le 06/02/2015 à 11:51 :
C'est franchement n'importe quoi. Les Américains deviennent de plus en plus dangereux et agressif. Poussé dans les cordes par la perte de leur influence et de leur exceptionalisme, religion d’état, ils pourraient faire n'importe quoi, comme tenter un assassinat officiel ou pire contre un pays nucléarisé. Combien de ces dirigeants/banquiers sont des psychopathes, c'est une question TRÈS sérieuse ? Ils font passer la vie humaine avant les dollars, cela aussi relève de la pathologie psy.
Réponse de le 06/02/2015 à 16:40 :
N'avez-vous pas commis une inversion dans votre dernière phrase car s'ils font passer la vie humaine avant les dollars, c'est tout à leur honneur !
a écrit le 06/02/2015 à 11:40 :
C'est vrai qu'il faut sûrement être malade pour ne pas se jeter dans les bras des Etats-Unis, ce beau pays démocratique qui a institutionnalisé la torture, enferme des gens sans jugement et sans limitation de temps, pratique de la torture mentale permanente sur des gens jugés terroristes et condamnés à la perpétuité réelle (enfermement dans des petites cellules, totalement insonorisées, et sans aucune lecture ou autre distraction).
Réponse de le 06/02/2015 à 16:49 :
Si les terroristes que vous évoquez sont du même genre que les monstres innommables qui décapitent et brulent des gens vivants alors je trouve ce traitement plutôt clément !
Réponse de le 06/02/2015 à 16:58 :
Si les terroristes que vous évoquez sont du même genre que les monstres innommables qui sévissent actuellement en Syrie et en Irak alors ce traitement est plutôt clément !
Réponse de le 18/02/2015 à 16:35 :
@Psy: Vraiment! Est-ce là votre respect du vivant? qu'il soit déviant ou pas (question de références et de référentiels...) chaque homme a droit à une certaine dignité. Personnellement, la mort me semblerait plus clémente que l’aliénation...
Retirez-vous du plaisir à voir souffrir ceux que l'on vous montre du doigt comme des "méchants"? sans savoir s'ils le sont réellement?
a écrit le 06/02/2015 à 11:37 :
C'est vrai qu'il faut sûrement être malade pour ne pas se jeter dans les bras des Etats-Unis, ce beau pays démocratique qui a institutionnalisé la torture, enferme des gens sans jugement et sans limitation de temps, pratique de la torture mentale permanente sur des gens jugés terroristes et condamnés à la perpétuité réelle (enfermement dans des petites cellules, totalement insonorisées, et sans aucune lecture ou autre distraction).
a écrit le 06/02/2015 à 11:33 :
Une expertise psychologique du Département Défense US fait partie de la technique bien connue "psy-ops " , voir lien...Et que dire de la santé mentale du président d'un grand pays qui classe la Russie (en septembre dernier) comme menace mondiale entre Ebola et le terrorisme ?
https://en.wikipedia.org/wiki/Psychological_Operations_(United_States)
a écrit le 06/02/2015 à 11:25 :
c'est surtout sur la santé mentale de Obama qu'il faut étudier! il n'est pas mieux que son prédécesseur! ils ont mis avec la complicité de Sarkozy et du capitaine de pédalo la guerre: Irak Afghanistan, Libbye, Syrie, ont essayé en Égypte, depuis les pays d’Europe sont envahis par des réfugiés à la charge des contribuables. l’Europe boycotte la Russie; mais la progression des exportations américaines vers la Russie a progressé de 21%. Cherchez l'erreur
a écrit le 06/02/2015 à 11:05 :
à partir où l'on voit de telle décisions prises depuis des années contre ses adversaires politiques , on ne doute plus de rien . cet homme aura fait combien de morts dans le monde
par un tel entêtement faisant peu de cas des vies qui seront fauchées sur le passage . Un rapport sur la santé mental d' Hitler avait bien circuler en Allemagne mais celui-ci avait été gardé sous le boisseau par les services de la Guestapo (Himmler) . On est dans le même cas de figure .
Réponse de le 06/02/2015 à 11:16 :
@fill: S'il vous plait, racontez-nous, combien de morts a-t-il fait, surtout parmi les adversaires politiques? Est-ce il vraiment responsable de toutes morts qu'on attribue à lui? Je n'aime pas du tout Mr. Poutine, mais suis contre les accusations mensongères.
a écrit le 06/02/2015 à 10:47 :
Ce dont nous ne doutons plus, ça est que les américains sont atteint de crétinisme chronique. Un crétinisme appelé aussi neo-libéralisme .
a écrit le 06/02/2015 à 10:43 :
On se demande bien qui, en réalité, est atteint d'autisme.... tout est prétexte à l’hégémonisme...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :