La Tribune

Markus Kerber : "l'euro est trop cher pour le Portugal et trop bon marché pour l'Allemagne"

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Europolis)
Propos recueillis par Yann-Antony Noghès, à Bruxelles  |   -  369  mots
Markus Kerber a introduit un recours devant la cour de Karlsruhe contre l'aide à la Grèce et un autre contre la politique de la BCE devant la Cour de justice européenne.

Markus Kerber professeur de finances publiques et d'économie à l'université de Berlin, fondateur du think tank Europolis

Pourquoi avez-vous introduit un recours contre la Banque centrale européenne (BCE) devant la Cour de justice européenne ?

Je suis convaincu qu'il faut un moyen de contrôle sur la BCE qui commence à créer son propre droit. Tout le monde reconnaît qu'elle agit complètement en dehors de ses limites. J'ai pris cette initiative pour savoir si l'on souhaite vraiment laisser la BCE être maître de l'état d'exception, en décréter les conditions préalables, en prescrire les mesures et même en décider la durée... En tant que juriste de formation et économiste, cela me donne la nausée.

Que reprochez-vous concrètement à la BCE ?

La BCE a un seul mandat : la politique monétaire. Elle a même le monopole en la matière. Un monopole qui va de pair avec son indépendance politique totale. Elle ne doit pas être sujette à une quelconque instruction de la part d'un gouvernement. À partir du moment où, sous la pression ou pas d'un gouvernement, elle continue une politique d'achat de bons d'État, elle entame une action ayant visiblement des considérations fiscales. Elle fausse la concurrence sur le marché des capitaux. Or le jeu que nous avons institué dans la conception de la BCE veut que ce soient les marchés seuls qui déterminent le prix des émissions de la dette souveraine.

Comment alors sortir de cette crise et sauver l'euro ?

Au début, j'étais favorable à la création d'une monnaie unique mais l'euro est aujourd'hui inadapté. La zone euro dans sa configuration actuelle n'est pas défendable et ne peut pas survivre. Non seulement en raison de cette grande crise de la dette mais également en raison du différentiel de compétitivité entre ses différents membres. L'euro est trop cher pour le Portugal et trop bon marché pour l'Allemagne. Il faut une politique d'austérité ainsi qu'une politique de croissance. Il faut soit faire rétrécir la zone euro, soit trouver un mécanisme permettant d'adapter la configuration à ce que j'appelle une zone de monnaie régionalisée.

Réagir

Commentaires

Marche ou crève  a écrit le 10/12/2011 à 15:59 :

Ce que veulent les Merkozy ce n'est pas sauver l'Euro, c'est surtout préserver les avantages acquis pendant des années grâce à des règles très favorable pour eux et qu'ils ont dictée aux autres membres de l'Union Monétaire.
Nous avons en Europe une zone de libre échanges qui en fait a dégénère en une réserve d'exportation surtout pour l'Allemagne.
Dû à l'excèdent commercial exorbitant (14 Milliards par mois) de l'Allemagne et les déficits des balances commerciales des autres pays qui en découlent, les budgets de la plus part de ces pays sont forcement déficitaires, (manque à gagner). Les économies de ces pays sont lentement mais surement en train d'être étouffées par la surpuissante économie allemande.
Ces pays ainsi pris au piège ne peuvent plus se libérer, l'Euro ne peut être abandonné par un pays membre que si celui-ci cesse d'être membre de l'UE.
Aucune économie européenne ne pourrait survivre longtemps en dehors de l'UE.
C'est ce qui permet aux Merkozy le chantage qu'ils font sur les autres membres de la zone euro et qui va leur permettre d'imposer à nouveau des règles, qui en fait avantagerons en premier lieu et à nouveau l'économie allemande, puisque la plus forte.
Marche ou crève.

nicolas  a écrit le 09/12/2011 à 13:56 :

Le politiquement correct se fissure de tous les côtés. L'euro est une absurdité: trop cher pour le portugal, pas assez pour l'allemagne! C'est exactement ça. L'euro n'est plus défendable et en dehors de l'europe, et surtout de la france et de ses médias plus europeistes les uns que les autres, tout le monde la compris.

KY  a écrit le 09/12/2011 à 13:54 :

Voici ce que Markus Kerber pense de Sarkozy et de la France:

--> http://www.youtube.com/watch?v=_g2tv-0m3BY