La Tribune

Sondages : les Grecs rejettent le plan de l'UE et veulent un gouvernement de coalition

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  375  mots
Une majorité de Grecs rejettent le plan de redressement économique imposé par l'Union européenne et le Fonds monétaire international et souhaitent que les prochaines élections portent au pouvoir un gouvernement de coalition, indiquent des sondages publiés samedi.

A trois semaines des élections législatives, le soutien à la politique d'austérité engagée par le gouvernement de Lukas Papademos semble de plus en plus fragile. Selon un sondage de MRB 26,2% des personnes interrogées ont l'intention de voter le 6 mai pour un parti opposé à l'impopulaire plan imposé au pays par l'UE et le FMI. En réponse à une autre question, 66% estiment que la Grèce devrait rester dans la zone euro mais adopter un plan alternatif de redressement économique tandis que 13,2% estiment que le pays devrait quitter la zone euro.

Une coalition pour relever les défis

Les personnes sondées par MRB pour le compte de l'hebdomadaire "Les vraies informations" ont également porté un jugement négatif sur l'administration sortante du Premier ministre Lucas Papademos, qui a dirigé une coalition de socialistes et de conservateurs qui a contracté un nouveau prêt de la zone euro et procédé à une restructuration de la dette en mars. Mais plus de 65% des sondés estiment qu'un nouveau gouvernement de coalition serait plus à même de relever les défis auxquels le pays est confronté.
Un autre sondage mené par la société Pulse pour le compte du quotidien Eleftheros Typos donne un résultat semblable avec 64% des sondés favorables à un nouveau gouvernement de coalition. Le chef du principal parti conservateur Antonis Samaras, a rejeté l'idée d'une nouvelle coalition avec les socialistes.

Réductions de salaires

En 2010 la Grèce a demandé à l'UE et au FMI des prêts pour éviter la faillite et a été forcée de remettre de l'ordre dans ses finances. Afin de faire face à ses déficits budgétaires, elle a adopté des mesures sévères d'austérité entraînant des licenciements, des réductions de salaires et une hausse des taxes. Selon les statistiques officielles le pays compte un million de chômeurs - soit plus du cinquième de sa force de travail - et s'enfonce de plus en plus dans la récession. En juin, la Grèce tentera par de nouvelles mesures de réduire à nouveau ses dépenses de 11,5 milliards d'euros (15 milliards de dollars) à l'horizon 2014 afin de se conformer aux conditions des prêts précédents de l'UE et du FMI.

Réagir

Commentaires

bartg  a écrit le 16/04/2012 à 12:40 :

Me pas oublier que le plan de sauvetage n est pas pour les grecs mais pour les banques europeennes....Jamais l UE n a demande ou se trouve les sommes detournees??? quand cela se passe en Afrique on gele tous les biens des dirigeants...et on fait meme la guerre mais la en europe entre gens du meme monde et partageant les memes valeurs...politico financieres....chuuuuttt

Titou2012  a écrit le 16/04/2012 à 9:06 :

Après avoir bénéficié d'un abandon de créances de 113 Mds ?, de la part des banques européennes, les grecs ne veulent plus du plan de l'E.U., mais de qui se mpque-t-on ? nous n'allons pas nous laisser "plumer" sans réagir....j'espère que nos politiques européens ne vont pas se faire piéger....

miro69  a écrit le 15/04/2012 à 17:43 :

c'est tellement plus facile de taper sur l'euro et l'europe qui sont des personnes morales que de s'attaquer aux vrais problèmes, bande de losers!

Libre  a écrit le 15/04/2012 à 14:33 :

Fin de l?Europe fédérale = fin de l'euro papier. Vive l'or que je vous conseille d'acheter rapidement pour éviter de vous retrouver ruinés avec vos euro dévalué, voir disparu.

Ronan  a répondu le 18/04/2012 à 7:26:

Pour l'instant, c'est l'or qui s'est dévalué de plus de 15% depuis septembre!
Si vous croyez à la fin de l'Euro, achetez plutôt des actions françaises.

Libre  a répondu le 18/04/2012 à 20:16:

Vous avez raison Ronan, l'or s'est dévalué ces derniers temps. Ce serait évidemment d'acheter de l'or maintenant. Donc d'accord avec acheter des actions françaises donneraient à nos entreprises françaises un peu de répit.

pmxr  a écrit le 15/04/2012 à 10:45 :

Ce rejet que je peux comprendre ... nous signale la fin de l'euro tel qu'on le connaît... bref du chacun pour soit! Une zone euro des riches... une autre "zone" où seront les pays pauvres ... dont la France ... la messe est dite ! On a retardé cette échéance seulement de quelques mois !

Alan John  a écrit le 15/04/2012 à 9:24 :

Vive la democratie. Mais si 26,2% ont l'intention de voter contre le plan impose par l'EU et le FMI, que vont faire les 73,8 % restant ? Voter pour ? Et 66% veulent rester dans l'Euro.....mais a leurs conditions......et aux frais des autres Europeens...qui, eux, ne veulent pas d'une telle solution. Le mystere s'epaissit, c'est vraiment tout et n'importe quoi.

Truk  a écrit le 14/04/2012 à 22:21 :

Les Grecs ont mis le temps à piger que la Troïka ne voulait pas les sauver, mais juste les sacrifier au Moloch du système financier mondial et de l'UE : l'Euro. Qu'ils abandonnent donc cette monnaie trop lourde pour eux, et d'ici un an, leur croissance explosera à nouveau. D'ici là, d'autres pays les auront peut-être suivis sur la voie de la sortie de ce carcan monétaire infligé par des apprentis-sorciers irresponsables et fédéralistes furtifs. Si France, Italie et Espagne quittent l'Euro, l'Allemagne, avec une monnaie réévaluée de 20 à 30% au bas mot, verrait ses entreprises mettre un genou à terre : les exportations faciles vers le reste de l'UEM, fini !

Alan John  a répondu le 15/04/2012 à 10:16:

Bonne analyse, Turk, vous avez raison, sauf qu'a mon avis, cela durera plus d'un an et que ce sera tres dure pour les Grecs mais dans quelques annees, ils seraientt gagnants et d'autres pays, comme vous le dites, suivraient et, oui, les Allemands souffriraient, leurs produits deviendraient 30 a 40 % plus cher et ce ne serait pas seulement vers le reste del'Eurpe que leurs exportations declineraient mais vers le reste du monde.

eurofederal  a répondu le 15/04/2012 à 10:43:

@Truk,

Voilà le discours que tiennent tous ceux qui refusent l'intégration européenne....tout a déjà été dit....Le seul point point que je partage est que l'EU a en effet fait peu pour la Grèce.... sur le reste, c'est le discours des Le Pen, mélenchon et autres anti-européens

Alan John  a répondu le 15/04/2012 à 11:17:

Et quel est votre dicours, Eurofederal ? Peut on avoir vos arguments sur l'efficacite de l' Europe et de sa monnaie face a la crise ? Que doit faire l'EU pour aider la Grece, peut on savoir ? ( en prenant bien sur en compte les positions fermes du bailleur de fonds Allemand).

Ronan  a répondu le 18/04/2012 à 6:26:

L'Allemagne avec une monnaie réévaluée, et les autres avec une inflation galopante importée, quid des exportations?Des délocalisations à l'intérieur de la zone Euro du pauvre?

eurofederal  a écrit le 14/04/2012 à 19:24 :

autrement dit, la Grèce fait défaut et quitte la zone/UE? Pas sûr que la Grèce survive.... par contre, nous ferons des économies....mais au fait, si la grèce quitte l'UE, il faudra un super plan au niveau des états restant pour ne pas sombrer totalement.....mais n'est ce pas ce dont l'UE a besoin? un cataclysme géant ou l'euro serait attaqué et qui ferait enfin réagir nos politiques....sans EU fédérale et partage du fardeau, rien n'est gagné.

Libre  a répondu le 15/04/2012 à 13:57:

Il est vrai que votre réve d'eurofédéralisme en a pris un coup n'est ce pas ? Vous vous réveillez et vous commencez à comprendre que les différents abandons de souveraineté volés aux citoyens européens au nom de votre dogme collectiviste a du plomb dans l'aile. Vous etes un anti libéral et un anti démocrate. Les francais se sont déjà exprimés par referundum contre la constituion européenne, mais les gens comme vous se fichent des voix du peuple, vous préférez donner le pays en pature au nom de vos fonctionnaires et gouvernements de l'europe. Bravo !! Vous, votre Europe et votre Euro vous allez devoir rendre gorge, on ne brade pas la France, celle ci, une fois débarrassé des conservato collectiviste de votre espéce. Vive la liberté, et un conseil pour protéger vos économies achetez de l'or sinon vous serez ruiné avec votre monnaie papier qu'est l'euro.

euro non federale  a répondu le 15/04/2012 à 15:00:

Si vous n'avez pas encore compris que pour le partage du fardeau, c' est nein, vous ne comprendrez jamais

nicolasetsesamis  a répondu le 16/04/2012 à 0:17:

@Libre. Merci pour votre commentaire. Sortons de l'euro et vite c'est la meilleure chose qui nous sera arrivé depuis 30 ans. Nous commencerons peut être alors à entrevoir le bout de la crise économique et surtout morale dans laquelle nous nous enfonçons depuis tant d'années...Les technocrates à la Delors qui nous ont enfermé dans ce carcan devrons se justifier...et arêter de nous faire des leçons d'"humanisme" et "d'ouverture sur le monde"à deux francs-six sous!