En 10 ans, le coût du travail en Allemagne a grimpé deux fois moins qu'en France

 |   |  282  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Une heure de travail coûte en moyenne 23,1 euros au sein de l'Union européenne, selon Eurostat qui publiait ces chiffres ce mardi. En Allemagne, il a grimpé de 19,4% en dix ans, moins que chez ses voisins.

L'Allemagne a connu en dix ans la plus faible progression du coût du travail en Europe. Outre-Rhin, cet indice a progressé de 19,4% depuis 2001, selon l'institut de statistiques européen Eurostat. Une heure travaillée coûte 30,1 euros aux employeurs. Un niveau resté plus faible en l'absence de salaire minimum généralisé à tous les secteurs et en partie en raison du recours au travail temporaire. Ces conditions sont régulièrement mises en causes par les syndicats outre-Rhin.

A titre de comparaison, celui-ci a crû de 39,2%, entre 2001 et 2011 en France où il s'établit à 34,2 euros par heure travaillée. Ce niveau est moins élevé que dans d'autres pays européens.

11 fois plus élevé en Belgique qu'en Bulgarie

Et s'il augmente partout, le coût du travail reste le plus élevé en Belgique : 39,3 euros de l'heure en moyenne. C'est 11 fois plus qu'en Bulgarie, pays pour lequel Eurostat a repris des chiffres divulgués par le pays.

La Roumanie ainsi que les pays Baltes, font également partie des pays à faible coût de main d'œuvre et cela s'explique notamment par des salaires bien plus faibles et des cotisations beaucoup moins élevés que dans l'Europe du Nord. En Suède ou au Danemark, par exemple, une heure de travail coûte plus de 38 euros.

Parmi les 27 pays de l'Union européenne, une heure de travail coûte en moyenne 23,1 euros dans le secteur privé, selon des chiffres publiés ce mardi par Eurostat. Cet indice du coût de la main d'œuvre, comprenant salaires, traitements, et cotisations sociales à la charge des employeurs, monte à 27,6 euros en moyenne dans les 17 pays de la zone euro. En 2010, chacun s'établissaient respectivement à 22,5 euros et 26,9 euros.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/04/2012 à 0:25 :
Je crois surtout que la faible natalité de l'Allemagne a fait grimper le pourcentage de la population active sur la population totale d'où un avantage compétitif temporaire (moins de charge pour l'état, plus de recettes donc moins de prélèvements).
Maintenant que la génération baby boom commence à arriver à la retraite, l'Allemagne profite de l'arrivée des petits nouveaux dans l'union européenne pour accueillir massivement des travailleurs peu regardant sur les salaires.
J'invite les sceptiques à chercher sur internet les dates d'adhésion des voisins de l'Allemagne à l'union européenne, le taux de fécondité allemand actuel, la pyramide des ages actuelle , l'évolution de proportion de la population active sur la population totale ces 10 dernières années et la provenance des immigrés en Allemagne.
C'est ça le modèle allemand version 2001-2011.
a écrit le 25/04/2012 à 14:17 :
le cout du travail comme base de comparaison => le nouveau piège et écueil des civilisations ! Seul atout d'une pérennité de nos sociétés : la redistribution juste des richesses et la suppression des fléaux mercantiles : ultra-libéralisme sauvage, spéculations tout azimut, mondialisation débridée, corruption, dévalorisation du travail, lobying et conflits d'interets entre élites, cartels élus, confiscation de tous les pouvoirs institutionnels et économiques par les places financieres et banques...contrats de génération absents...etc cout de ce vol a échelle planétaire ?
a écrit le 25/04/2012 à 12:31 :
Il faudraut aussi comparer le salaire des francais aux chinois puis aux vietamiens et transferer l'ensemble de nos technolgies dans ces pays comme ca ont finirait tous par etre payer comme eux !! A quoi sert toujours de comparer les couts. Parlons aussi d'infrastructure, de formations, de démocraties, de bien être, de santé ....Arretons toujours de parler de cout car ca ne menne qu'a un seul endroit : A la depression économique . Regardez ce qui se passe en Europe. Le model Allemands non coopératifs n'est pas applicable à tout le monde et nous le savons bien. On affame des populations en voulant appliquer ce model au risque de provoquer de l'instabilité economique voir in fine des guerres. Alors pourquoi parler de cela. Parlons investissement, croissance, initiative progres pour tous .... Et non réduction des dépenses, transfert de téchnologie, le prix est loin d'être la seule variable d'ajustement.
Réponse de le 25/04/2012 à 12:55 :
si on est de bonne foi, on reconnaitra quand même que salaire allemend et salaires chinois ouvietnamiens n'ont RIEN A VOIR ! En tout cas, si pour vous c'est la même chose, je suis prêt à aligner MON salaire sur celui des allemands...et le VOTRE sur celui des Vietnamiens : je suis sur quevous allez aussitôt y voir une légère nuance !!!
Quand à comparer niveau de vie, de santé, d'infrastructures, ... l'Allemagne est loin d'avoir du retard sur la France. Depuis quand peut-on dire que l'allemagne affame les populations ...??? Mauvaise foi électoraliste, quand tu nous tiens...
a écrit le 25/04/2012 à 10:02 :
10 ans de sarkozisme ça se remarque.Même lui l'a remarqué,vite la TVA sociale.
a écrit le 25/04/2012 à 9:42 :
En France, les impôts du moment paient les charges des fonctionnaires. Ces charges ne sont pas provisionnées comme elles devraient l'être! Qu'en est-il en Allemagne ?
Réponse de le 25/04/2012 à 13:23 :
Apparemment c'est la même chose. Il faut ajouter que les impôts paient également les retraites des fonctionnaires et que les sommes des retraites futures (des fonctionnaires encore en activité) ne sont pas provisionnées, donc seront payés par les impôts futurs (donc hors bilan : qui ne rentre pas dans les déficits publics mais qui devrons également être payés, pour le moment !)
a écrit le 25/04/2012 à 7:36 :
il s'agit evidemment d'une moyenne.gageons que le conducteur de bus municipal ou le salarié des assurances a vu son salaire fortement augmenter.que le petit ouvrier dans une pme a vu le contraire
a écrit le 24/04/2012 à 16:54 :
evidemment l allemagne a ses chinois 1 les ouvriers cote ex allemagne de l est et 2 les ouvriers des ex pays de l est

Réponse de le 24/04/2012 à 18:34 :
et nous nos "chinois" du Maghreb on arrive même pas à leur trouver du boulot...
Réponse de le 25/04/2012 à 12:57 :
Sans parler des usines françaises...au Maroc, en roumanie, etc
a écrit le 24/04/2012 à 16:23 :
Pardon mais je ne sais pas d'où sortent vos chiffres. Une fois qu'on a vue, en bon citoyen qui s'informe de la comptabilité publique qui est plus qu'inquiétante, voyez les rapports du Sénat, bonne lecture, et de la vie économique, voyez ce que publie l'IREF... les capitaux sont sortants. Pour le coût du travail on voit que l'Etat prélève, tenez-vous bien, le record mondial de plus de 70%. Tout ça pour quoi? Pour payer un Eta cher et inefficace qui ne rend pas de comptes de ses résultats à payer des tibots qui se tournent les puces. C'est ça la démocratie? Après la sortie des études on lit par exemple les cahiers français et là nous sommes ébahis de voir que la France a le double de fonctionnaires que les démocraties occidentales... pfouit la raison. Pays catholique, pays en faillite et de fort chômage!
Réponse de le 25/04/2012 à 2:19 :
C est pourquoi il faut baisser les depenses comme dit Bayrou. Mais bon Les FRancais on choisi Hollande et Sarko
Réponse de le 25/04/2012 à 13:00 :
Les français ont préféré 2 pères noel à quelqu'un qui leur disait d'ouvrir les yeux, de se comporter en adulte responsable... Maintenant, le vainqueur devra gérer ses promesses (inapplicables) et rendez-vous dans 5 ans : soit les français ouvriront enfin les yeux et Bayrou aura un boulevard devant lui, soit les français auront encore plus le sentiment de s'être fait bernés,et ils voteront pour les extrêmes !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :