La Tribune

Un proche d'Angela Merkel réaffirme la fermeté de Berlin sur le traité budgétaire

Angela Merkel et Volker Kauder. Copyright AFP
Angela Merkel et Volker Kauder. Copyright AFP
latribune.fr  |   -  376  mots
Volker Kauder, le chef du groupe parlementaire conservateur au Bundestag, rejette ce samedi toute idée de renégociation du traité budgétaire.

 A la veille du second tour de l?élection présidentielle française, le gouvernement allemand ne montre guère de signe d?assouplissement de sa ligne européenne. Dans un entretien à la Neue Osnabrücker Zeitung de ce samedi, le député CDU Volker Kauder, un proche d?Angela Merkel qui est le chef du groupe parlementaire CDU-CSU au Bundestag, l?a confirmé.

Pas d'assouplissement


« Le traité budgétaire se sera pas assoupli », a-t-il proclamé avant d?ajouter : « je ne crois pas que nos partenaires vont s?écarter du traité, même si la France a un nouveau président ». C?est un signe supplémentaire que Berlin n?envisage pas de revenir sur l?intégrité de ce traité qui sera soumis le 25 mai prochain aux députés et aux Länder allemands.

Pas de relance 


Volker Kauder douche par ailleurs les espoirs de ceux qui pensaient voir ces derniers jours dans les propos de la chancelière un changement de direction. « Il n?y a rien de nouveau », a-t-il déclaré. « La chancelière a toujours dit qu?elle souhaitait utiliser plus largement les fonds structurels européens existants », a-t-il ajouté. Pas question donc de se lancer dans un plan de relance keynésien. « Il n?y aura pas de nouveaux programmes pour relancer la conjoncture, comme le demandent les sociaux-démocrates allemands ou François Hollande », a-t-il conclut. Selon lui, de tels programmes « pourraient seulement être financés par de nouvelles dettes, et ce serait un nouveau message envoyé aux marchés ».

Débat sur la croissance


La perspective d?un changement de locataire de l?Elysée a relancé en Europe le débat sur la croissance. Le mot est à nouveau sur toutes les lèvres, mais il recouvre souvent des réalités très différentes. Plan de relance pour certains, réformes libérales pour d?autres, conséquences de l?assainissement des finances publiques pour les troisième? François Hollande, le candidat socialiste à la présidence de la république a toujours indiqué qu?il souhaitait intégrer un « volet de croissance » à l?actuel traité budgétaire voté par 25 pays sur 27 le 2 mars dernier et qu?il renégocierait donc dans ce sens ce texte.

Réagir

Commentaires

La_Palisse  a écrit le 06/05/2012 à 22:32 :

Les conséquences de la coopération ou collaboration de Sarkozy avec Merkel: « Depuis les accords de juillet 2011 entre Bruxelles et Séoul, les importations de voitures coréennes sur le Vieux continent ont bondi de 77%. En revanche, la Corée impose de subtiles barrières non tarifaires aux véhicules étrangers. Les constructeurs européens redoutent les accords en préparation avec le Japon et l'Inde ». Ces accords ont étés voulus par l'Allemagne, qui elle exporte du haut de gammes concurrence. Sarkozy bon vassale, avait bien sur soutenu Merkel sur ce point.

Machiavelli  a répondu le 07/05/2012 à 2:29:

À ce sujet je me souviens que Berlusconi avait vainement essayé d'empêcher ce traité, l'Allemagne appuyée par Sarko lui avait généreusement accordé un délais supplémentaire de 6 mois.
Probablement une des raisons qui explique le comportement honteux des Merkozy lors de la conférence de presse qu'ils avaient donné de consort après la réunion.
Il auront à eux deux fait plus de tort à l'Europe que le tremblement de terre n'en a fait au Japon.
Il est grand temps que le nain s'en aille et que la France se souvienne qu'à long terme l'Europe ne peut se faire que dans la démocratie et l'égalité entre ses membres.
L'axe Franco-Allemand Merkozy a fait assez de tort à l'Europe et à la France, il a uniquement profité à l'Allemagne.

gertrude  a écrit le 06/05/2012 à 20:55 :

je pense qu'avec l'élection de François Hollande nous allons arriver au même stade que la Grêce M. HOLLANDE n'est pas bien vu par Angéla MERKEL ni par les autres pays européens pour nous cela va êtrre de plus en plus difficile François Hollande n'est rien

moi  a écrit le 06/05/2012 à 19:20 :

mais pour qui se prend-elle Angela? En face elle va avoir un dur, un HOMME qui n'a peur de rien, et un conseil Angela tout doux FRANCOIS veut, donc il A.

hectopascal  a écrit le 06/05/2012 à 12:07 :

Les francais connaissent mal les allemands malgre de nombreux revers dans l'histoire avec ce peuple.L'allemagne n'est pas un peuple de girouettes...ce qui a ete conclus avec leurs partenaires europeens sera applique coute que coute peu importe le president francais en face.Nous ne sommes plus la grande nation d'antant..

Truk  a répondu le 06/05/2012 à 12:19:

Les Allemands ne sont pas un peuple de girouette, mais ils connaissent les rapports de force. Or, qui est plus vulnérable à un écroulement de l'Euro ? Les Allemands qui ont besoin d'exporter pour financer les conséquences de leur suicide démographique ? Ou les Français et les Italiens qui ont besoin d'une monnaie moins forte ? C'est cela qui se joue en ce moment : l'Allemagne est inflexible parce qu'acculée. Face, elle sauve l'Euro et doit payer des milliards pour aider ses partenaires européens. Pile, elle ne sauve pas l'Euro, et son commerce extérieur s'effondre, et les retraites avec. Rappel : sur la période cumulée 1989-1999, l'Allemagne n'a pas enregistré d'excédents commerciaux, alors que l'Italie et la France, si. De 2000 à 2010, après l'Euro, elle en a généré, mais plus l'Italie ni la France. Alors, qui a besoin de l'Euro ?

dul  a répondu le 06/05/2012 à 12:34:

Surtout ils ignorent que les allemands ont avalés beaucoup de couleuvres sous Schröder avec les réformes Hartz : moins d'avantages chômage, gel des salaires, coupes dans la fonction publique. Brefs ils n'ont pas attendus la crise pour se serrer la ceinture tandis que les pays du sud, France comprise, se la coulait douce en empruntant sur les marchés à taux faibles grâce à la garantie allemande au travers de l'Euro. Aujourd'hui les allemands ne récoltent que le juste fruit de leurs efforts tandis que les pays du sud rattrapés par la crise se mettent à en faire bien que pour certain il soit trop tard. Le pire c'est qu'il y a certains pays comme la France qui pensent qu'ils pourront s'en tiré à moindre frais alors qu'au contraire plus tu traines et plus brutal sera la chute. Certains au sud préfèrent accuser l'Allemagne de tout leur maux, alors que la seul cause de leurs échecs, c'est leur cupidité et leur naïveté face un monde qui évolue. Donc il n'y a rien d'anormal à ce que les fourmis allemandes refusent de payer pour les cigales européennes. C'est pourquoi Merkel ne lâchera rien, et surtout pas face à l'amateur Hollande.

hectopascal  a répondu le 06/05/2012 à 12:49:

Vous avez tout a fait raison...Mais a la fin l'allemagne aura le dessus car son economie est trop puissante pour nous.Nos dirigents francais ne sont pas a la hauteur te trop peu pragmatiques..

hectopascal  a répondu le 06/05/2012 à 13:05:

Enfin quelqu'un qui a tout compris.Bravo.

@dul  a répondu le 06/05/2012 à 14:11:

@dul. Schroder a imposé les lois Hartz à un pays qui était en crise. Pour le reste, les pays du Sud ne se sont pas endettés grâce à la garantie implicite de l'Allemagne (on voit bien d'ailleurs aujourd'hui que cette garantie est partielle), mais parce que la BCE avait baissé ses taux très bas pour aider l'Allemagne alors en difficultés, et sans se soucier des bulles que ça allait créer en Espagne ou en Grèce, qui auraient eu besoin de taux élevés. Puis quand l'Allemagne, après cette aide de la BCE, s'est redressée, qu'a fait la BCE ? Elle a relevé les taux !!! Alors que l'Espagne et la Grèce allait s'enfoncer dans la crise !!!! Il y a moins d'un an, la BCE relevait encore les taux !!!! Voila l'un des secrets de l'Allemagne : non pas les lois Hartz IV, appliquées à une population vieillissante, mais à une BCE qui l'a toujours aidée, à bout de bras, même quand il fallait sacrifier les voisins. Les Allemands sont autant des passagers clandestins que les Grecs dans cette Europe : ils bénéficient d'avantages qu'ils ne méritent pas. Encore que les Grecs, d'après l'OCDE, travaillent bien plus que les Allemands... encore un mythe.

churchill  a répondu le 06/05/2012 à 16:50:

la bce n'a pas baisse ses taux pour aider l'allemagne en difficulte; la bce est independante, et je me souviens plus en 2003-2007 des gemissements de certains economistes francais sur la hauteur des taux / fed, que de ceux d'economistes allemands ( on voit d'ailleurs ce que 'l'argent gratuit' a ft aux usa)

francis  a écrit le 06/05/2012 à 10:43 :

Il va se casser les dents Hollande, s'il est élu, face à Merkel

Truk  a répondu le 06/05/2012 à 11:03:

C'est elle qui va se casser les dents maintenant qu'elle n'aura plus une carpette en face d'elle. Sarkozy, fort à la télévision, faible dans les négociations : grand diseux, p'tit faiseux.

Maxim  a écrit le 06/05/2012 à 4:43 :

Merkel se met le doigt dans l'oeil. Jusqu'a present, elle a eu a faire a un homme ordinaire qui a voulu se faire passer pour un etre d'exception en se prenant pour la france a lui tout seul. Demain, ce n'est meme pas Hollande qui va lui parler mais le peuple de france, un peuple heroique fier de reprendre en main son destin et Merkel ferait mieux de prendre en consideration le message que le peuple de france va lui adresser FORT ET CLAIR demain. C'est fini la soumission aux caprices et au bon vouloir de la mere Merkel. L'Allemagne va etre obligee de renegocier ce traite avec ou sans Merkel.

Opinion  a répondu le 06/05/2012 à 7:50:

HAHAHAHAHA arrêtez j'en pleure, HAHAHAHHA HAHAHA peuple heroique ... HAHAHA avec Hollande HAHAHA trop fort ! Et les alliés dans votre héroisme ils sont ou, HAHAHAHAHA s'il vous plait encore un peu c'est trop bon dès le matin..

ZIVA  a répondu le 06/05/2012 à 9:03:

la france , peuple heroique.............heureusement que nous avons ete sauves par les allies..........

Truk  a répondu le 06/05/2012 à 9:37:

@Ziva et @Opinion : les éternels anti-français dans votre genre sont bien sympathiques, mais n'ont jamais aucune solution à offrir, sinon des ricanements idiots. La France peuple héroïque, qui a été saigné à blanc en 14-18 (bien plus que nos "alliés") et a été mené par des dirigeants imbéciles au désastre de 1939 : pacifisme stupide, politique de rigueur (tiens donc : comme aujourd'hui !), politique de monnaie forte (tiens donc : comme aujourd'hui !) et complexe face aux Allemands (tiens donc : comme aujourd'hui !). Les années 1930 sont riches d'enseignement : tandis que la France de Laval et Dalladier s'épuisait dans la rigueur, les Allemands et les Britanniques avaient eux décidé d'abandonner ladite rigueur, et la parité à l'or ; résultat : ils sortirent de la crise bien avant nous, tandis que nous sommes arrivés à la veille de la guerre totalement fatigués, ayant notamment sacrifié notre industrie à notre monnaie forte (tiens donc : comme aujourd'hui !). Les belles âmes comme A. Briand nous expliquaient que tout allait bien, que les Etats Unis d'Europe étaient en marche (tiens donc : comme aujourd'hui !). Mais pour connaître tout cela, il faudrait peut-être avoir lu des livres d'Histoire, et pas seulement se fier aux clichés faciles, mais faux.

AS  a répondu le 06/05/2012 à 11:44:

C'est incroyable d'écrire de tels âneries. La France se fait humiliée en 39 car elle est restée assise sur son "glorieux passé" (tiens donc comme aujourd'hui), persuadée qu'elle surmontera l'avenir avec les solutions du passé (tiens donc comme aujourd'hui). Elle n'a pas vu que le monde avait changé, que les tactique de guerre avait évolué . Elle a refusé de mécaniser son armée et s'en est tenu à la ligne Maginot persuadée que les allemands ne seront pas assez intelligents pour la contourner. Et comme tu le dis elle à tout fait à contre courant du reste du monde notamment à contre courant du reste de l'Europe (tiens donc comme aujourd'hui). Mais sa pire erreur c'est d'avoir pris de haut et méprisé l'Allemagne alors qu'il était évident qu'elle avait un tour d'avance (tiens donc comme aujourd'hui). L'histoire le prouve, dénigrer la réussite de nos voisins, se croire supérieur à eux a été plusieurs fatal à la France. Ce n'est pas être anti-français que de pointer du doigt ses faiblesses et faire preuve de pragmatisme. Mais c'est être stupide de ne pas le faire. Aujourd'hui on aura un président qui est le seul à refuser l'austérité, le seul qui veut continuer la relance keynésienne comme auparavant bref le seul qui pense que c'est en ne changeant rien que la France réussira.

Truk  a répondu le 06/05/2012 à 12:15:

@AS. Vous plaisantez j'espère ? La France était tétanisée dès le début en 1939. La ligne maginot l'illustre d'ailleurs : purement défensive. Les erreurs que nous avons faites, les Britanniques les faisaient aussi, sur le plan de l'équipement (Churchill s'en plaindra). Sauf que eux ont pu corriger le tir, tandis que nous étions lessivés industriellement et moralement. Vous ne vous souvenez plus de vos cours d'histoire ? la queue entre les jambes de nos dirigeants lors des agressions nazies contre la Tchécoslovaquie ou l'Autriche ? C'est par sentiment de supériorité qu'on s'est couchés comme des carpettes bien entendu ! Votre prétendu excès de sentiment de supériorité de la part des Français, c'est tout l'inverse : il suffit de lire les commentaires ici ou ailleurs : y règne l'autodénigrement (sur le Rafale, sur nos voitures, sur nous, sur notre système politique, sur notre passé, sur notre armée, sur nos sportifs)... Cela fait maintenant quatre ans que tout le monde nous bassine avec le modèle allemand, lequel est pourtant, sur dix ans, bien moins performant que le nôtre, ainsi que sur cinquante ans d'ailleurs : moins de croissance notamment. D'ailleurs, quand la récession allemande fut deux fois plus violente que la nôtre il y a trois ans, personne chez nous n'a claironné qu'il fallait imposer le "modèle français" aux Allemands. En revanche, depuis qu'ils ont plus de croissance et d'excédents que nous, les Allemands n'hésitent pas à donner la leçon et à nous prendre de haut. Qui donc a un insupportable sentiment de supériorité en ce moment ? Les Allemands. Les Français sont au contraire paralysés par leurs peurs et leur désamour pour eux-mêmes (tiens donc, comme en 39...).

opinion  a répondu le 06/05/2012 à 15:12:

@Truk : Je ne comprend RIEN à ce que vous essayez de justifier ? La Révolution 1789 = Tout d'abord celle des US 1776 avec un certain Lafayette (sans ça pas de révolution Française qui d'ailleurs vient aussi des femmes avec "le pain"), ensuite comme nous sommes si BRAVE on récupère un taré = Robespierre (la terreur !!! waoo génial), mais comme nous sommes des héros on se chope un Empereur mais comme on est en fait vraiment des génies on se remet un petit roi puis une république puis un Empire ... CA VA ALLER LA "BRAVITUDE" :-)))) En 1939 un certain DE GAULLE veut bloquer les Ardennes mais notre bravoure le met dehors .... ETC ... ETC ... et aujourd'hui comme en 1933 on va avoir une sorte de Naif avec un gouvernement d'un autre age (Sarko n'a pas été génial je vous rassure mais vu le contexte mondial c'est tout de même "moins pire"). Alors ayez un peu d'humour, admettez que nous sommes un peuple bon vivant mais tout de même pas si génial (aujourd'hui), et que ce sont des INDIVIDUS qui ont fait la France et non son peuple, c'est en tout les cas ma position et elle n'a rien d'ANTI CECI OU CELA j'aime mon pays mais on se la raconte vraiment trop.

churchill  a répondu le 06/05/2012 à 16:54:

"" un peuple heroique fier"" --- Die Grande Nation ; la france c'est peanuts, merci de nous epargner les tirades a la sauce front national

Maxim  a répondu le 06/05/2012 à 17:51:

Pout tous ceux qui voyagent un peu et vivent la ou ca se passe et se decide, derrierre la Maison Blanche par exemple, vous trouverez la statue d'un auvergnat: Marie-Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier, Marquis de La Fayette. Dans le bas de Manhattan, plus precidement a Liberty island, vous verrez la statue de la liberte(la liberte eclairant le monde). Il m'a fallu tu temps pour comprendre qu la france n'est pas rien dans le monde surtout aupres de puissants qui dirigent ce monde. Le reveil du peuple de france incite deja des inquietudes en terme de prise de conscience de l'impasse dans laquelle nous a plonges le liberalisme bete et sauvage. Les gens en france n'ont aucune idee de l'ampleur du copiage de nos idees et de notre savoir faire a travers le monde. Virer sarkozy va faire bouger les lignes et l'allemagne ne saura s'en derober.

gigi  a écrit le 06/05/2012 à 0:44 :

on va vite le faire changer d'avis

churchill  a répondu le 06/05/2012 à 16:54:

il va changer d'avis tt seul, c'est un grand garcon...

Kakech  a écrit le 05/05/2012 à 18:25 :

Mme Merkel a en fait peur qu'en Allemagne, le petit peuple ,qui n'a eu que des miettes sur les bénéfices conséquents des entreprises ces dernières années demande, voire exige des hausses importantes de salaires .Elle agite donc l'étendard de la rigueur budgétaire destiné à faire croire que les allemands d'en bas doivent continuer à se serrer la ceinture .Il semble que les syndicats n'aient plus envie de cautionner cette politique .les prochaines semaines vont être importantes pour Angela .

churchill  a répondu le 05/05/2012 à 19:21:

vous avez le niveau en economie du francais ( c'est a dire proche de son niveau en langues, c'est dire...); les allemands changent progressivement leur fusil d'epaule, pour eviter de travailler d'un cote et payer la retraite a 50 ans des francais et des grecs de l'autre.... et c'est confirme par les derniers dire de schaueble, enfin, si vous avez ft de la macroeco internationale...- ca vous rassure, ou vous vous dites ' ah ben m..., on va devoir bosser quand meme...' ???

Truk  a répondu le 05/05/2012 à 23:58:

Le problème est que ce mythe du rigoureux Germain travaillant dur, sans broncher, avec des horaires plus long que le fainéant latin n'est pas vérifié. Le temps de travail moyen par salarié est moindre en Allemagne qu'en... Grèce par exemple. Source : OCDE. Remballez votre progermanisme douteux, ne parlez pas de macro internationale quand il ne s'agit que de clichés de type café du commerce, et regardez les faits. L'Allemagne est plus productive, mais pas plus travailleuse, bien au contraire.

La Palisse  a écrit le 05/05/2012 à 15:58 :

Les conséquences de la coopération ou collaboration de Sarkozy avec Merkel: « Depuis les accords de juillet 2011 entre Bruxelles et Séoul, les importations de voitures coréennes sur le Vieux continent ont bondi de 77%. En revanche, la Corée impose de subtiles barrières non tarifaires aux véhicules étrangers. Les constructeurs européens redoutent les accords en préparation avec le Japon et l'Inde ». Ces accords ont étés voulus par l'Allemagne, qui elle exporte du haut de gammes concurrence. Sarkozy bon vassale, avait bien sur soutenu Merkel sur ce point.

Truk  a répondu le 05/05/2012 à 16:39:

Et oui : l'Allemagne défend ses intérêts, tandis que l'Europe défend ceux de l'Allemagne, et que la France défend ceux de l'Europe. Que Hyundaï et Kia mettent à genoux Peugeot et Renault, Merkel s'en fiche : BMW, VW et Daimler, eux, préservent leur accès au marché coréen sans se faire mal chez eux. La France et l'Italie sont les dindons de la farce européenne : l'Allemagne a besoin de l'Euro et de l'ouverture à la Mondialisation pour favoriser sa balance commerciale, et elle y sacrifient ses voisins italien et français, aveuglés par leur idéologie européiste. Nos dirigeants sont comme les antimilitaristes des années 30 qui prônaient le désarmement tandis que les nazis faisaient tourner leurs usines à canons à plein régime. Nous nous désarmons dans la Mondialisation, pendant que Chinois, Coréens, Américains se font plus agressifs.

Lol  a répondu le 06/05/2012 à 0:08:

@ Truk : et alors ? Si les allemands sont plus intelligents pour gagner des parts de marché, que pouvons nous faire ? Les français ne veulent vraiment pas voir que leur modèles et à bout de souffle. Ceci va se traduire par une accélération du chute du niveau de vie et du déclin économique du pays... Plus fainéant et envieux qu'un français, tu meurs !

gigi  a répondu le 06/05/2012 à 0:59:

ah si ont avez eu un président avec quelques chose entre les jambes 5 ans de désastre

Truk  a répondu le 06/05/2012 à 9:15:

@lol. Que pouvons-nous faire ? Etre aussi intelligents qu'eux, et arrêter de les aider de fait à exporter, puisque nous leur faisons le cadeau d'avoir la même monnaie qu'eux, alors que nous n'y avons aucun intérêt. Les Allemands n'hésitent pas à jouer contre les intérêts français et italiens, sans vergogne : et nous, nous sommes là comme des chienchiens contents de se faire donner des coups de trique par leur maître. Ca suffit. Il s'agit de montrer les dents à ces ingrats : cela fait dix ans que la BCE aide l'Allemagne, en lui faisant des taux bas pour la relancer quand elle allait mal, sans se préoccuper des conséquences pour une Espagne en surchauffe, puis en lui faisant des taux hauts pour lui éviter la surchauffe quand elle allait bien, sans se préoccuper des conséquences pour une Espagne en récession. L'Allemagne pilonne ses partenaires ? A nous de nous défendre.

Poilu  a écrit le 05/05/2012 à 15:50 :

Pour mémoire "Volker Kauder" c'est celui qui a dit que dorénavant en Europe on parle allemand.
Cela se passe de tout commentaire je pense, sinon que la réunification monte à la tête de certains Allemands incorrigibles.

Arminius  a écrit le 05/05/2012 à 15:32 :

L'Allemagne et les Allemands ne sont pas mur pour l'Europe. Ils rêvent encore de dominer celle-ci. Il faudra encore quelques générations pour qu'ils se rendent compte que nous sommes 26 et l'Allemagne n'est que l'un de ces 26.
Leur succès est surtout du et n'a été possible que grâce au fait que la France, au travers de ses chefs d'états, surtout Sarkozy, a joué le jeu de l'Allemagne jusqu'à ce jour, espérant ainsi récolter aussi des avantages au dépens des pays économiquement moins forts.
Les exemple abondent, l'accord avec la Corée du Sud, qui exporte maintenant quatre fois plus de voitures vers l'Europe qu'elle n'en importe, bien sur celles qu'elle importe viennent principalement d'Allemagne, des grosses cylindrées de luxe. Sur ce point aussi Sarkozy a appuyé Merkel.
Nous en connaissons les consequences.
Il est temps que cela change si nous ne voulons pas être responsable de l'echec de l'Union Européenne.

churchill  a répondu le 05/05/2012 à 19:17:

les allemands ont ete remis au travail par un socialiste ( schroeder); les francais ont ft le choix de la glandouille... alors assumez votre choix et vos decisions au lieu de blamer les autres

félix  a répondu le 05/05/2012 à 22:37:

Alors allez travailler en Allemagne ou l'esclavage a fait son apparition. Ils ont une dette plus importante que la notre...alors les donneurs de leçon !

Lol  a répondu le 06/05/2012 à 0:05:

L'esclavage a fait son apparition en Allemagne ? Depuis quand ?

ziva  a répondu le 06/05/2012 à 9:36:

si l allemagne impose ses convictions cest que c est elle qui s en sort le mieux et malheureusement s il n y pas de politique budgetaire ferme nous allons nous eloigner des pays d europe du nord et aller vers ceux du sud , tels que grece,espagne, portugal

c est ce que vous voulez pour la france ????

@ziva  a répondu le 06/05/2012 à 9:51:

@ziva. Oui ! Il ne faut surtout pas rester dans une zone monétaire commune avec l'Allemagne : ce serait du suicide ! Si nous restions avec l'Allemagne, les Pays-Bas, la Finlande dans une zone EuroMark, cet EuroMark serait une monnaie encore plus forte que l'Euro actuel, qui nous a déjà asphyxiés ! En cinq ans, les dégâts seraient considérables et l'industrie allemande aura mis la nôtre à genoux. Ce serait la pire erreur à faire ! Pour ceux qui ne sont pas familiers avec l'économie, disons simplement que jamais, nulle part, aucune industrie n'a pu résister à une monnaie surévaluée. C'est mécanique. Voyez le cas argentin avec le lien Peso-Dollar (quelle ineptie !) ou le cas franco-italien avec le lien monnaies italienne et française - monnaie allemande (quelle ineptie). Dans les deux cas, sans surprise, l'industrie a été laminée pour les faibles. La monnaie unique ne peut que renforcer les plus forts et affaiblir les plus faibles. Il semble que même au PS et à l'UMP, certains s'en rendent enfin compte. Ca les embarrasse bien, parce que cette imbécilité d'Euro, ce sont eux qui l'ont voulue et infligée à la France... ils se sentent tout bêtes maintenant de devoir avouer qu'ils se sont complètement plantés...

churchill  a répondu le 06/05/2012 à 16:58:

@felix ... on n'a pas attendu vos conseils, faite de meme ou devenez clodos

mimosa  a écrit le 05/05/2012 à 15:01 :

Merkel se prendrait elle pour Bismarch ? Un jour elle peut être balayée comme d'autres avant elles ?Pour l'instant nos politiques sont dans une impasse à laquelle ils s'attachent !!!Et persistent à faire peur ....

churchill  a répondu le 05/05/2012 à 19:16:

un bismarck, c'est un allemand qui ne veut pas payer pour la retraite des francais a 50 ans? vous n'avez aucune idee de ce que vivre une guerre veut dire, avec votre iphone colle entre les dents... triste pays

LUC  a écrit le 05/05/2012 à 14:22 :

le maitre de l europe c est pour demain FRANCOIS ....

lyon69  a répondu le 05/05/2012 à 14:55:

ouais maitre de l'europe..;seul contre 26 !!

Truk  a répondu le 05/05/2012 à 15:34:

@lyon69. Vous n'avez pas suivi l'actualité. C'est l'Allemagne qui est de plus en plus seule. Après l'Autriche et la Finlande, ce sont désormais les Pays-Bas qui renâclent aux solutions de la Chancelière Bism... Merkel. En Espagne, en Italie, en Irlande, partout, les solutions de la Chancelière énervent les populations, qui font des efforts et ne voient aucun résultat, et font douter les dirigeants, qui se demandent s'ils ne se font pas avoir.

ziva  a répondu le 06/05/2012 à 9:38:

et sans l allemagne , l europe fait faillite
et la france est mangee par les chinois, les indiens............

Truk  a répondu le 06/05/2012 à 9:56:

@ziva. C'est avec l'Allemagne que l'Europe a fait faillite et que la France se fait manger par les Chinois... Réveillez vous bon sang : ce que vous redoutez qui arrive est déjà arrivé ! Et c'est bien parce que l'UE ne veut pas se défendre face aux Chinois et à la Mondialisation, parce que ce n'est pas dans l'intérêt d'un seul de ses membres : l'Allemagne. L'Allemagne exige de l'UE qu'elle laisse les frontières grand ouvert parce que c'est dans ses intérêts, quitte à ce que cela se fasse aux dépens de ses partenaires. L'Allemagne est le poison de l'UE. L'UE est l'assassin de l'Europe.

Truk  a écrit le 05/05/2012 à 14:14 :

L'Allemagne se montre inflexible. La France se montrera inflexible. Après tout, qui a le plus besoin de cette monnaie foireuse qu'est l'Euro ? L'Allemagne ! D'ailleurs, elle n'en a pas plus besoin que nous, elle est la seule à en avoir besoin. Les Allemands finiront bien par comprendre que leurs décisions qui tuent toute l'Europe sauf eux, nous n'en voulons plus.

eurofederal  a répondu le 05/05/2012 à 19:44:

voilà la belle rhétorique du FN qui continue.....le problème n'est pas l'Europe mais son absence d'Europe....vous vivez un rêve, celui d'une France éternelle et forte, indépendante et conquérante? Revenez sur terre, sans l'EU, la France n'est rien! Regardez autour de vous.. qui comptent? Les USA, la Chine, l'Inde, le Brésil, même le Japon avec ses 120 millions d'habitants , ne pèse pas lourd. Que dire de la France? gouvernée par des Marines, des Le Pen et tous ses français qui croient en elle? Nous serions en déficit constant, et je ne parle même pas de la défiance des marchés....ouvrezz les yeux!

Bastien  a répondu le 05/05/2012 à 20:19:

@ eurofederal

C'est quand même un comble qu'avec la tête profondément plongée dans le bac à fumier qu'est l'Union européenne avec sa monnaie unique qui se dégrade à vue d??il au fur et à mesure que tourne la planche à billets, le chômage, les délocalisations, la misère, la tyrannie larvée, vous continuiez à accabler le front national qui n'est en rien responsable de la présente situation. De plus, je vous rappelle l'excellente situation française qui prévalait lorsque nous étions une nation avec notre monnaie. Je me demande si en plongeant un enfant dans un bain bouillant, vous ne le disputeriez pas en lui disant que l'eau n'est pas encore assez chaude pour lui ?

Truk  a répondu le 06/05/2012 à 0:19:

@eurofederal. Je ne suis pas du tout du FN, n'ai jamais voté pour ce parti et n'ai pas l'intention de le faire. En revanche, je tiens les fédéralistes dans votre genre pour des extrêmistes aussi dangereux que ceux du FN. Car vous êtes comme eux : vous niez les réalités qui ne conviennent pas à votre idéologie. Vous préférez vous entêter dans l'erreur plutôt que de reconnaître vous être trompé. Vous prônez les sacrifices à un culte mortifiant, celui de l'UE, comme en leurs temps les dirigeants soviétiques expliquaient qu'il fallait souffrir pour des lendemains qui chanteraient... et qui ne vinrent jamais. Le FN se nourrit, entre autres, de l'aveuglement fou des eurofédéralistes, qui sans cesse font la leçon, mais jamais n'ont de solutions. Le Fédéralisme, plus on avance vers lui, plus on s'enfonce dans le marais des réalités. La France n'a pas plus besoin de Mme Le Pen que de l'UE. L'Europe ne grandit pas la France, elle la dilue, l'amollit, l'avilit. Votre fédéralisme date des années 50, quand le monde était différent. Les atouts d'aujourd'hui se nomment agilité, souplesse, rapidité. Et les pachydermes que vous citez ne jouent de l'effet de taille que parce qu'ils n'ont rien d'autre, alors que nous, si. La vérité, c'est que votre vision est celle d'un trouillard, qui a peur d'être isolé, seul, abandonné. La peur n'a jamais forgé aucun destin. L'Europe doit cesser de s'abîmer dans cette quête fédéraliste auto-destructrice, à rebours de l'histoire et en fin de compte, pusillanime.

eurofederal  a répondu le 06/05/2012 à 10:03:

Ben voyons! Les 65 millions de français vont faire jeu égal avec les 1.3 milliards de chinois et 360 millions d'americains....Il semblerait que vous oubliez le pourquoi de l'EU et si nous en sommes là, ce n'est pas que la finalité est mauvaise mais les moyens utilisés. Le fédéralisme fonctionne partout où il existe.... Canada, Australie, Inde, USA, Allemagne, CH. Le problème de l'EU est qu'elle est la juxtaposition de 27 pays aux objectifs différents . Que l'on commence par parler le language de la vérité...Mais il est vrai, que la France avec ses Dacia, voitures fabriquées hors France et EU, déficits structuraux constants etc......, tout cela la faute de l'Europe.... mais ce sont bine des hommes politiques pour lesquels nous votons? et les décisions de Bruxelles sont prises par des hommes choisis par nos capitales respectives...non? Votre discours est celui de tout ceux qui combattent l'idée même d'Europe... Lepen ou autre, qu'importe. cett France repliée sur elle même, je vous la laisse.....

Truk  a répondu le 06/05/2012 à 11:00:

@eurofederal. C'est donc ça votre logique ? Celle d'un enfant de six ans : "plus qu'on est gros, plus qu'on est fort" ? Le monde est si simple chez les fédéralistes... La Chine est plus peuplée que nous depuis des siècles, ce n'est pas pour autant qu'elle nous a dominés au cours de ces siècles bon sang ! Rien n'a changé de ce point de vue, et mieux encore, tout va plutôt dans le sens de la petite taille. Dans l'économie du XXIème Siècle, pour courir vite, il faut être agile et rapide, pas gros et lourd, comme votre Chine adorée, que nous ne rattraperons pas de ce point de vue de peuplement. Singapour, Norvège, Suède, Suisse, Hong Kong (hors RPC)... voila les vrais champions d'aujourd'hui et de demain. L'UE, elle, est condamnée. Elle n'a obtenu que des échecs, et tout l'enjeu aujourd'hui, c'est qu'elle ne tue pas l'Europe. L'UE est en train de tuer l'Europe. Pour les extrêmistes fédéralistes comme vous, c'est une bonne nouvelle, n'est-ce pas ? Car vous haïssez l'Europe, vous l'exécrez, c'est pour cela que vous voulez l'effacer pour la remplacer par votre bloubiboulga fédéraliste. Soyez heureux : elle est en train de parvenir à ses fins votre UE antidémocratique, dirigée par des Commissaires non élus et qui imposent aux parlements fantoches des directives fournies clef en mains par des lobbies puissants et corrupteurs. Les Nations ont créé la Démocratie et l'ont défendue, tandis que tous ceux qui ont voulu tuer ces nations pour créer des euro-empires - des Habsbourg d'Espagne à ceux d'Autriche en passant par les Nazis, les Soviétiques et Napoléon Ier - ont à chaque fois mené aux pires désastres. L'UE est la résurrection de ce cauchemar. Et la France était plus ouverte quand elle dialoguait directement avec le monde sans le filtre de cette UE soumise à toutes les influences les plus mercantiles.

explorer  a répondu le 06/05/2012 à 13:36:

@euroféderal.
on a pas besoin d'être gros pour être prospère, les exemples sont nombreux. la France n'a pas la prétention de faire jeux égale avec les usa, chine...mais de défendre ses intérêt propres; et c'est tout ce qu'on lui demande; pas de se suicider a travers la défense d'un projet utopique dont les racines sont douteuses.

eurofederal  a écrit le 05/05/2012 à 14:04 :

Ce n'est pas le pacte budgétaire en soi qui pose problème, c'est l'absence de vision politique et le chacun pour soi qui est la source du mal européen. Cette absence de croissance, de doute et de crise identitaire sont autant de signes d'un mal européen profond. Que faire? Eh bien, le prcohain président devra avoir une discussion franche avec son homologue berlinoise mais aussi avec tous les autres de la zoine euro afin de trouver des pistes de sortie de crise. l'auto- satsifacation sarkozienne me faire rire car rien n'est arrangé. Toute l'architecture de la zone euro et de l'UE doit être revue de fond en combles car sinon, nous risquons de faire le frais de l'implosion de l'euro et la fin de l'UE qui en découlera. Le regain de nationalistmeen france est le pire danger car si la France n'arrive pas à se défaire de cet anti-européanisme, le rêve d'une UE unie et forte s'écroule. Mais voilà peut-être ce que certains veulent. pas sûr que ces millions de "bons français" frustrés y trouvent leur compte car si l'EU disparatit, le beau discours de Marine ne pourra rien contre la crise qui s'abattra sur la France avec son cortège de fermetures d'usines, de licenciements et bien sûr d'attaques sur le nouveau france bleu blanc rouge.....mais bon, les pro Lepen diront que tout cela est faux! le seul point sur lequel je suis d'accord avec MLP, c'est que l'UE doit clairement fixer ses frontières maintenant et cesser toutes négociations avec la Turquie ou tout autre candidat. sinon, la prochaine fois, Le Front national passera haut la main,;et là les ennuis commenceront pour de bon.

Truk  a répondu le 05/05/2012 à 15:22:

Eurofederal, vous rêvez encore "d'une UE unie et forte"... Faudrait songer à vous réveillez quand même. Votre rêve s'est déjà effondré. L'UE n'est pas au service des Européens, si tant est qu'elle l'ait jamais été, mais d'une oligarchie et de son maître américain. Quant aux usines qui risqueraient de fermer si l'UE disparaissait, c'est de l'humour j'imagine ? Vous savez que plus l'UE s'est renforcée, plus nos usines ont disparu ? Réveillez-vous !

lyon69  a écrit le 05/05/2012 à 13:41 :

bon ben, le plan de relance de la croissance de hollande, il a du plomb dans l'aile ! Parce que la relance, pour la majorité des pays en europe, c'est relancer la compétitivité et assainir les finances : le contraire des promesses de Hollande !

Truk  a répondu le 05/05/2012 à 14:37:

"Relancer la compétitivité" ça signifie soit baisser les coûts (donc soit les salaires soit la protection sociale soit les deux), soit faire des investissements productifs. Baisser salaire et protection sociale, pourquoi pas ? Mais n'est-ce pas l'inverse de l'objectif ? A savoir améliorer la vie des gens. Quant aux investissements productifs, il ne saurait y en avoir, puisque n'importe quel économiste le dira : il n'y a aucune raison d'investir dans un pays dont la monnaie est surévaluée. Or, c'est notre cas, puisque nous avons la monnaie allemande, l'Euro, sans en avoir la compétitivité.

yvan  a écrit le 05/05/2012 à 12:58 :

Réflexe "normal", mais surtout habituel des conservateurs (soit, les libéraux), qui refusent que la crise existe. Hors, tout comme la Chine, les clients des deux pays ont de plus en plus de difficultés. Soit, ils devront bien un jour regarder tout de même la réalité en face. Et deviendront communistes par retournement de veste afin d'essayer, à nouveau, de sauver leur cassette. Réflexe millénaire.

Lol  a répondu le 06/05/2012 à 0:02:

Il est vrai qu'il faut faire encore un plan de relance en s'endettant davantage, même si ça ne va pas marcher. On croirait rêver avec de tels commentaires !

JB38  a écrit le 05/05/2012 à 12:43 :

L'Allemagne ne bouge plus, elle se sent forte, pense qu'elle va pouvoir faire perdurer la situation et consolider son emprise sur l'Europe. Toute situation excessivement dominatrice est un jour attaquée. L'Allemagne risque en plus d'être attaquée autant par son intérieur que par l'extérieur. Le "Miracle" Allemand n'est qu'un miracle, avec toute la valeur qu'on peut accorder à un miracle.

Truk  a répondu le 05/05/2012 à 14:29:

Le miracle allemand est surtout un mirage. Les écarts de revenus sont pires qu'en France, le niveau de vie des plus fragiles bien inférieur, leur avenir démographique terrifiant. Les gens croient que l'Allemagne va bien parce que BMW, Volkswagen etc. vont bien : lourde erreur ! L'Allemagne sait que si elle perd l'Euro dans la crise à venir, elle va sombrer. Ils le savent, mais en même temps, ne veulent pas procurer l'argent dont les autres auraient besoin pour qu'ils restent dans l'Euro. D'où l'inflexibilité allemande : préserver l'Euro à tout prix, tant que ce prix est payé par les Grecs, les Espagnols, les Italiens etc... Jusqu'ici les classes dirigeantes pro-européistes de l'Europe du Sud ont accepté de sacrifier leurs peuples à leur Euro-idole. Mais ça change petit à petit, et ils commencent à se rebeller. Or, lesdits rebelles, cette fois, il deviendra plus difficile de les supprimer en les remplaçant de force par d'anciens dirigeants de Goldman Sachs comme en Grèce ou en Italie...

@truk  a répondu le 05/05/2012 à 14:57:

pourtant F Hollande a pris l'allemagne en exemple dans son discours pour critiquer sarko !

Truk  a répondu le 05/05/2012 à 15:14:

@ @Truk Ce que Hollande pense, ce que Sarkozy pense, je m'en contrefiche. Ces gens appartiennent justement à la caste de nos très parisiennes élites, qui sont totalement aveuglées par le tour qu'a pris la construction européenne et n'ont pas compris que les Allemands, après la réunification, avaient de facto changé de projet.

mimosa  a répondu le 05/05/2012 à 15:51:

*
o

vous avez la "frousse" , mais rien n'est règlé en europe ni avec Hollande , ni avec Sarko - "le bon chemin ne me semble pas trouvé " d'ailleurs Sarko s'agite beaucoup ( il est peut être sincère mais détient il la solution ? Merkel mène le bal et il la suit !) beaucoup d'utopistes s'accrochent à sarko " peur du changement" ?

JsTrS  a répondu le 05/05/2012 à 18:15:

http://www.youtube.com/embed/TLjq25_ayWM?rel=0

Rafale  a répondu le 05/05/2012 à 20:30:

desolé mais meme avec les ecarts de salaires annoncée il faut etre aveugle pour ne pas voir que l'allemagne est beaucoup plus riche et les allemandes vont mieux que les francais.
Je sais de quoi je parle je vis en allemagne

Lol  a répondu le 05/05/2012 à 23:55:

Mais, Rafale, vous êtes contrariant ! Les allemands ont rétabli le STO selon les médias français socialisant ! Ooooohhhh