La Tribune

Pourquoi la France a lâché les eurobonds

Copyright AFP
Copyright AFP
Romaric Godin  |   -  828  mots
En s'alignant sur Berlin sur les euro-obligations, le nouveau gouvernement français abandonne l'essentiel de son programme européen. Et ouvre la voie à la politique déflationniste prônée par l'Allemagne.

Il aura donc suffi que madame Merkel hausse le ton. Une semaine après avoir été tancé par la chancelière, le chef du gouvernement français Jean-Marc Ayrault rentre dans le rang. Dans une interview accordée à l'hebdomadaire allemand Die Zeit, l'ancien professeur d'allemand affirme désormais que « une mutualisation des dettes exige obligatoirement une plus forte intégration politique, ce qui prendra plusieurs années ». Ce n'est rien d'autre que le discours que tiennent depuis l'élection de François Hollande, le 6 mai dernier, le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble et la chancelière Angela Merkel.

Les "oublis" de François Hollande

Vendredi dernier, cette dernière avait tapé du point sur la table en rejetant « les solutions faciles comme les euro-obligations » et en fustigeant la « médiocrité » de ceux qui recommandaient cette mutualisation. Le nouveau président français a pris acte de cette leçon. Il a donc oublié cette promesse de mutualisation de la dette que, voici encore un mois, il portait fièrement en demandant à Angela Merkel « de lever son veto » sur les euro-obligations. Il l'a oublié comme il a oublié son idée de remodeler la BCE sur le modèle de la Fed, véritable casus belli pour Berlin. Comme il a oublié la renégociation du pacte budgétaire pour y insérer un « volet croissance », réduit désormais à des mesurettes ponctuelles dont nul ne peut sérieusement croire qu'elles auront un impact quelconque sur la conjoncture européenne et encore moins française.

L'échec de l'axe PS-SPD

Evidemment, on avancera l'argument du réalisme et du pragmatisme. Et l'on aura raison. Avec ces reculs, Paris prend acte de sa position de faiblesse en Europe. La seule chance de François Hollande pour contrecarrer l'influence d'Angela Merkel résidait en effet dans une résistance acharnée du SPD, les sociaux-démocrates allemands, sur la question de la ratification du pacte budgétaire. Acculée à négocier pour obtenir un vote favorable de l'opposition, la chancelière aurait été contrainte de céder sur certains points du programme du président français. Mais les meetings communs, les rencontres à Matignon et les déclarations d'intention n'auront pas suffi à créer une solidarité politique entre un  PS et SPD qui ne sont jamais guère aimés. Et la réalité politique allemande a repris le dessus : le SPD a négocié seul son vote avec la CDU sans se soucier de la position du premier ministre français. Et lorsque jeudi dernier, le vote du pacte budgétaire pour le 29 juin par le Bundestag et le Bundesrat a été annoncé, la défaite de François Hollande était consommée.

La campagne fédéraliste d'Angela Merkel

Angela Merkel, libérée sur son front intérieur, pouvait dérouler son offensive en Europe. En tenant un discours très fédéraliste, notamment sur le volet budgétaire, elle ralliait les institutions européennes et une grande partie des pays de la zone euro.  Et piégeait Paris. Le parti socialiste risque en effet de ne pas résister à un débat sur le contrôle européen du budget français. Que l'on se souvienne de la campagne référendaire de 2005. Dès lors, Paris devait calmer le jeu avec Berlin. Renoncer à ce qui est inacceptable pour l'Allemagne et prendre ce que Berlin acceptera de lui donner.

Les petites concessions allemandes

Lors du sommet de la semaine prochaine, on élaborera un calendrier décennal sur le fédéralisme budgétaire et les Eurobonds qui, en raison de son étalement, n'engagera personne. Comme Angela Merkel a besoin de Paris pour afficher un partenariat franco-allemand solide et ne pas avoir l'air de régner seule sur l'Europe, elle fera sans doute quelques « cadeaux » : un « paquet croissance » porté par la Banque Européenne d'Investissement et le redéploiement de fonds structurels inutilisés dont l'efficacité sera à démontrer et, pourquoi pas, des « euro-bills » (des obligations à très court terme) et une union bancaire restreinte qui ne touchera surtout pas les caisses d'épargne ni les banques mutualistes allemandes. Mais il ne faudra pas alors oublier qu'elle aura obtenu l'essentiel : l'adoption du pacte budgétaire, avec sa règle d'or et ses sanctions renforcées.

Risque déflationniste

François Hollande, qui avait juré de ne pas le faire voter tant qu'il n'aura pas été accompagné d'une relance budgétaire, ne pourra désormais plus résister. Il demandera à la majorité de gauche de ratifier ce traité négocié et signé par Nicolas Sarkozy. Un traité qui aura des conséquences considérables sur la politique économique française : l'équilibre budgétaire devra devenir la seule priorité, malgré les maigres perspectives de croissance. A l'horizon, c'est le risque de déflation qui menace l'économie française et européenne. La tâche politique et économique de François Hollande s'annonce déjà immense.

Réagir

Commentaires

bobforrester  a écrit le 28/06/2012 à 19:43 :

bonjour

Il y a des naïfs de droite comme de gauche pour avoir cru à la démagogie des socialistes qui eux mêmes n ont jamais cru évidemment à leurs bobards . Les "leaders" voire "young leaders" ne sont pas plus bêtes que d autres représentants du capital financiers comme Juppé et ses pareils , Coppé , Sarkozy et Cie ! Les dindons de la farce sont ceux qui ont voté pour de le poudre aux yeux quant aux autres qui ont choisi les candidats opposés, comme les enfants , ils ont joué à se faire peur!C'est faire injure à cette caste de bateleurs politiques qu'ils épousent en conscience leurs thèmes de campagne qui sont à l'usage des naïfs . Notons quand même qu'une grande partie de l'électorat ,contrairement au referendum de 2005 ne se sont pas déplacés : environ 47% ; Eux avaient compris de quoi il retourne ! C'est là que stationne la conscience politique de pointe , c est de là que la résistance à la classe des rentiers et des banksters réunis , partira !

Squer  a écrit le 24/06/2012 à 10:34 :

Vous me faite rire le SPD n'a jamais ete pour les euroobligations et est meme pour la regle d'or qu il votera en aout.... Ce ne sont pas des socialistes mais des sociaux democrate. Hollande est isole dans son delire en europe reveillez vous... Souvenez vous que la presse francaise vote a 76% a gauche sans ce holdup cette equipe de bras casses ne serait jamais arrive au pouvoir...

Squer  a écrit le 24/06/2012 à 10:29 :

Il n'a jamais ete question d'eurobonds, c'etait comme la renegociation du traite une fusse promesse destinee a se faire elire. Tout le monde a droite savait que c'etait des conneries.... Le peuple de gauche commence juste a etre cocu mais ce n est que le debut... Vous allez vois la csg.... Ca ne touche pas que les riches... Et vous allez la manger...

clemence  a écrit le 23/06/2012 à 15:04 :

Une simple question :
Si toute la France est bloquée et en grève que fera le gouvernement pour rétablir l' ordre ?
les syndicats semblent oublier que les coordinations autonomes ça existe...

lyon69  a répondu le 23/06/2012 à 18:44:

réponse : il ne pourra rien faire, l'économie sera en black-out, les entreprises seront ruinées et déposeront le bilan, et tous les electeurs se précipiterons dans les bras du 1er dictateur venu pour en finir avec cette chienlit !!! belle avenir que vous nous suggérez là !!!
C'est fou ce que l'économie est tétue, hein ...!!!

rex  a écrit le 23/06/2012 à 14:41 :

2semaines pour se coucher devant Merkel! bravo les socialistes et Hollande avec ses gros biskotos

raspoutine  a écrit le 23/06/2012 à 10:46 :

une fois de plus la cigale cogne la fourmie

lyon69  a répondu le 23/06/2012 à 18:45:

elle n'a pas cogné... elle a fermé les portes de son frigo !!!

Ernest  a écrit le 23/06/2012 à 9:23 :

On va, enfin, arrêter de "jouer" les Don Quijotte pour faire face à la réalité financière (notre déficit annuel, notre endettement ) et économique du pays.

lyon69  a écrit le 23/06/2012 à 8:33 :

réponse à la question dans le titre : parce qu'il n'a pas le choix ???

Y a pu d'sous !!! et en regardant le relevé bancaire de la France, la gauche se contente .. de faire chauffer la carte de crédit avant que le banquier allemand ne vienne le sermonner ! Mais les marchés vont très vite retirer aux cigales de gauche leur carte de crédit , et ça, FH vient de le toucher du doigt !!! fin des Bisounours, puisque fin de la campagne electorale !

Le Rouge  a écrit le 22/06/2012 à 23:19 :

Pour les Melanchonistes decus par le Merkelisme de Hollande en la matiere, il reste toujours la possibilite de conseiller vivement une emission d'avant-garde international-bonds des pays freres (Cuba, la Coree du Nord, le Zimbabwe, l'Equateur et autres regimes democratiques camarades ---) qui sauvera certainement l'Europe du Sud de l'egocentrisme allemand et autres Capitalistes repugnants.

pierrequatre  a répondu le 27/06/2012 à 11:56:

très bon(d)

charlib  a écrit le 22/06/2012 à 22:29 :

Les euro-obligations étaient pour financer le déficit budgétaire. Il va falloir que les banques françaises le fassent. La fameux cercle vicieux cité par le G20. Triste perspective pour le crédit aux entreprises.
La seule solution était la baisse des dépenses de fonctionnement de l'état. Hollande a fait le contraire. Faute de crédit le secteur privé va faire faillite.

lyon69  a répondu le 23/06/2012 à 18:50:

arretez de croire à la solution miracle !!! les euro-obligations, ce sont une mise en commun des dettes de chacun, et que chaque pays s'engagerait à régler à la place de ses voisins si ceux-ci ne le font pas (ne peuvent pas ..;ou ne veulent pas!) . En clair, ce serait à l'allemagne de payer pour tous les autres, alors que eux ont retardé l'age de départ en retraite, abaissé le niveau de smic, etc ..;et que tous les auttres dépensent à qui mieux-mieux !!! maintenant si vous pensez que les marchés pourraient accepter un 'euro-obligation' hors allemagne, vous vous mettez le doigt dans l'oeil ! ça reviendrait à faire une moyenne de taux d'emprunt entre le taux français actuel.. et le taux grec !!! merci, mais si on demande l'avis des français, personne n'en veut dans ces conditions !!!

manu49  a écrit le 22/06/2012 à 12:24 :

Absolument en accord avec l'UPR.
Allez tous visitez leur site pour une explication claire et précise de la situation française et européenne.

Mise en scène prévue à l'avance !  a écrit le 22/06/2012 à 11:39 :

Tout cela était prévu et cette mise en scène a parfaitement fonctionnée pour une partie des français "les paroles n'engagent que ceux qui croient". C'est pourquoi une grande partie des français se sont abstenus: au 2e tour des législatives, entre les abstentions et les votes blancs plus de 46 % des français n'ont pas pris part à ces élections, voilà ce qui s'appelle un parlement bien élu.
A écouter pour comprendre où nous en sommes aujourd'hui
A http://www.u-p-r.fr/videos/emissions-radio/entrevue-de-francois-asselineau-du-04-juin-2012

manu49  a écrit le 22/06/2012 à 11:27 :

Je suis attérré par la naïveté de certains. Evidemment que l'on savait que Flamby se coucherait devant les Allemands.
Vous avez votez pour le changement ...dans la continuité.
Et ce n'est qu'un début.

i  a écrit le 22/06/2012 à 1:41 :

Manque de hauteur de vue

@i  a répondu le 23/06/2012 à 18:51:

FH va devoir s'acheter des talonnettes... comme son predecesseur !!!

selene  a écrit le 21/06/2012 à 23:56 :

Ce n'est qu'un report... pas un abandon. On ne peut tout faire en même temps. Merkel perdra sans doute les élections. inutile de s'user contre ce mur branlant.

groka  a répondu le 22/06/2012 à 12:25:

C'est ca l'espoir fait vivre

@selene  a répondu le 23/06/2012 à 8:34:

ton pseudo, c'est selene ou seGOlene ???????

Démosthène  a écrit le 21/06/2012 à 22:30 :

Dommage quand même qu'Hollande perde la face aussi vite.

bobo  a répondu le 22/06/2012 à 12:08:

Cela n'est pas surprenant, on s'y attendait et ce n'est pas fini.

lyon69  a répondu le 23/06/2012 à 8:36:

Dommage surtout que l'évidence ne soit pas apparu au grand jour avant les elections .... mais comme en 2007, Bayrou s'est fait laminé, et comme en 2007, ...Bayrou avait raison !!

philanthrope  a écrit le 21/06/2012 à 22:10 :

Le réalisme doit guider nos pas , mais ce n'est pas pour autant que nous devons poursuivre sur le même chemin qu'actuellement. Il y a autre chose qu'un libéralisme sauvage. La construction européenne doit fédérer.

philanthrope  a écrit le 21/06/2012 à 22:10 :

Le réalisme doit guider nos pas , mais ce n'est pas pour autant que nous devons poursuivre sur le même chemin qu'actuellement. Il y a autre chose qu'un libéralisme sauvage. La construction européenne doit fédérer.

Dumas  a écrit le 21/06/2012 à 21:45 :

Hollande lamentable et humilié comme prévu...

bobforrester  a écrit le 21/06/2012 à 18:19 :

bonjour

Mensonge vil comme d'habitude de la caste politique . Hollande et ses pareils ne résisteront pas au capital financier qui représente la classe des gros rentiers et des très gros revenus. Ils se fichent comme d'une guigne du chômage eux et des baisses de salaire , au contraire ! Moins le travail est payé et plus ils se font du lard . Nous allons sombrer dans un tourbillon vicieux qui va entraîner récession , accroissement de la pression fiscale et moins de recettes ! Une seule solution conseillée par le prix Nobel d économie et pas par Mr sapin : sortir au plus vite de l'euro et de l'UE ! Cf le programme de F.Asselineau .

defacto  a écrit le 21/06/2012 à 17:58 :

Il faut savoir se préparer à la fin d?un cycle amorcé il y a cinq siècles lorsque l?Europe sûre d?elle-même et fière de ses valeurs a commencé à conquérir le monde. Aujourd?hui, la puissance se déplace en Asie. Il reste à l?Europe vieillissante à répondre à cette question : quel modèle allons-nous inventer dans le nouveau cycle à venir ?

bébé  a écrit le 21/06/2012 à 17:51 :

Et c'est fait le SPD est d'accord avec Mme Merkel qui a fait une petite concession sur la croissance très imprécise. Mr.Hollande vous n'avez pas réussi à semer le trouble des partis en Allemagne, Angéla est plus forte que vous.

lyon69  a répondu le 23/06/2012 à 8:39:

Logique : même adhérent du SPD, un allemand n'a pas franchement envie de financer les dépenses francaises tandis qu'eux meme se sont serré la ceinture !!! Pire, le SPD a perdu les elections face à angel...parce qu'ils avaient regardé la réalité en face, tandis qu'en France, on a continué à engraisser la pieuvre administrative !!!

SCHILDER  a écrit le 21/06/2012 à 16:27 :

Mais non, M Hollande n'est pas un naïf ! il a toujours su qu'une renégociation en profondeur du pacte de stabilité ne se ferait pas. Mais avant les élections, il lui fallait des promesses qui sonneraient mieux que le glas lugubre de restrictions budgétaires et d'efficacité structurelle. Depuis, lui et son gouvernement émettent en boucle un autre son de cloche : l'imploration qu'on leur fasse confiance. C'est-à-dire la confiance que s'ils ont sciemment dupé les électeurs, ce n?était que pour leur bien. Mais cette décrépitude morale, suffisante pour gagner des élections, ne risque-t-elle pas de nous faiblir face à l'austérité qui nous guette ?

Aleas  a écrit le 21/06/2012 à 16:09 :

Et voilà, c'était prévu: Hollande, faire plier l'Allemagne et les allemands, il fallait avoir un bonne dose de naïveté . Le seul imprévu était le temps que çà prendrait. Cela a été très très rapide

Felix Felix  a écrit le 21/06/2012 à 15:58 :

La croissance n est pas crée par l argent plutôt par des reformes structurelles pour améliorer la compétitivité. Allez les Français!

gazelle  a répondu le 21/06/2012 à 16:06:

oui et pour améliorer la compétitivité des entreprises il fallait instaurer la TVA sociale bien plus efficace que de faire des hausses d'impots.

celthic  a répondu le 21/06/2012 à 17:09:

la TVA sociale avait l'avantage si l'on peut dire de toucher tout le monde, alors que les hausses d'impôts sont ciblées. La première proposition était donc non satisfaisante car inique, la deuxième l'est davantage car elle touche ceux qui ont des revenus frisant l'indécense...je vous comprends gazelle !!!

Gazelle  a répondu le 21/06/2012 à 17:39:

Les hausses d'impots ne suffiront pas et il faudra un jour ou l'autre augmenter la TVA, on n'y coupera pas ni vous ni moi.

Felix Felix  a écrit le 21/06/2012 à 15:52 :

La croissance n est pas crée par l argent plutôt par des reformes structurelles

Bernier  a répondu le 21/06/2012 à 16:12:

j'ajouterai aussi qu'il faut encourager la creation de richesse.

subito  a répondu le 21/06/2012 à 21:37:

Je commence à rédiger un texte .je tourne le dos un instant....je reviens ... Tout a DISPARU !!!! Allez vous faire VOIR au pays des en..... !

voltR  a écrit le 21/06/2012 à 15:36 :

Français d'origine allemande, mon père a fait la guerre du "côté" français ! 50 ans plus tard, j'ai très honte des hommes politiques français de pompidou à celui-ci

eldorado  a écrit le 21/06/2012 à 15:25 :

Vous ne l'aviez pas compris. Après les rodomontades, on en revient à la raison et surtout à la marche en arrière...toute.

marie971  a écrit le 21/06/2012 à 15:08 :

Moi Président de la République , je ferai plier AM, il a vu qu'il ne suffit pas d'avoir de la bouche, la réalité est tout autre.Prendre le risque d'isoler la France, alors qu'il savait très bien qu'il n'obtiendrait rien sur ce sujet, croire que les Allemands allaient payer nos dettes, c'est croire encore au "père noël". Tout ce touintouin n'avait pour objet le clientélisme électorale. Il fallait être naif pour avaler toutes ces couleuvres. IL recrute pour l'Education Nationale 6.000 personnes, mais il va amputer d'autres ministères de 6.000 fonctionnaires. Ils sont forts au PS!!!!!

voltR  a répondu le 21/06/2012 à 15:23:

Les Allemands auraient-ils lu les fables de Jean de la Fontaine : la cigale et la fourmi ? Nous Français sommes des adeptes de la méthode Coué !

celthic  a répondu le 21/06/2012 à 17:10:

en matière d'enfumage électoral et de promesses à l'emporte pièce on sait ce qu'il en est avec l'expérience de 2007. Ils sont forts à l'UMP !!!!

TYZEF  a écrit le 21/06/2012 à 15:04 :

Et voilà comment celui qui se targuait de faire céder la chancelière allemande, s'en revient benoitement en clamant le succès de ses positions devant le G20. S'il suffit que le mot croissance soit dans le communiqué final, alors effectivement nous devonds nous attendre à beaucoup de lendemains qui déchantent.

il parle d'(el)or(s)  a écrit le 21/06/2012 à 14:51 :

En somme, il aura suffit d'un tweet à l'intérieur du couple franco-allemand pour qu'on sache qui porte la culotte.
Moi, président (de la Commission européenne), je surmonterai les divergences d'intérêts nationaux....

KRIS737  a écrit le 21/06/2012 à 14:41 :

Un peu de sérieux ! L'enjeux c'est la première puissance économique mondiale or l'Europe c'est nous avec femme-enfants-armes et baggages avant tout !!! S'endetter AD-VITAM ETERNAM à coup d'Eurobonds fera de nous les esclaves des financiers, de la spéculation à mort et en offshore via les produits dérivées sur le marché obligataire - LA DETTE - n'étant qu'un écran de fumée ...n'est pas la solution. METTRE AU PAS ces mêmes financiers ? Ont voit bien que c'est impossible tant ce modèle américain du capitalisme détruit tout en imbriquant tout !... reste la dévaluation de l'Euro. C'est rapide, sûr, ca sent bon la brouette à billets mais c'est comme le nucléaire ... quand ca dérape c'est incontrôlable. De toute facon, c'est SOIT ETRE ESCLAVE - SOIT ETRE ANTI-AMERICAIN - SOIT SE TAPER DESSUS. Et come la voie de la raison à savoir LE DROIT et le SUFFRAGE POPULAIRE pour réorganiser les marchés financiers et nos droits sont en bernes ... il est donc temps de faires des confitures, des conserves et de serrer les fesses ... ca va être chaud !

jedi64  a répondu le 21/06/2012 à 15:07:

Tout à fait d'accord, et sur les confitures faites maison , pas de charges sociales ni Tva, on va finir par tout faire nous même. C'est le progrès qui nous renvoie en arrière !

HÀNS  a écrit le 21/06/2012 à 14:38 :

Hàsa pour l'éternité !!!

pas mieux  a écrit le 21/06/2012 à 14:26 :

Pendant que ministres et députés sont entrain de parader, les mauvaises nouvelles s'amoncellent: refus des eurobonds, plans sociaux à la pelle ,Air France 5000 salariés, Peugeot PSA 3600 salariés dernière réunion avec Montebourg conclusion: ne fait pas mieux que Besson, et on pourrait écrire des pages entières.

julesdupont27@yahoo.fr  a écrit le 21/06/2012 à 14:08 :

Et oui, le PS n?est pas le SPD. D?un côté, une politique ringarde avec ses vieilles ficelles vouées à l?échec, et de l?autre, un parti socialiste réaliste, le SPD qui est capable de faire route commune avec la CDU, dès lors qu?il y va de l?intérêt commun.
Beaucoup de français ont voté pour le « changement » et je crois bien qu?ils vont amèrement le regretter? En effet, il n?était pas de bon ton de parler des réalités avant les élections, c'est-à-dire l?état de délabrement de notre économie, la dette etc? résultat, les socialistes sont au pouvoir et maintenant notre président fanfaron n?a pas d?autre alternative que de se plier devant Mme Merkel à qui je dis d?ailleurs bravo pour son courage et sa clairvoyance.
Avec le couple Merkozy, au moins on n?aurait pas été ridiculisés !

Lucien  a écrit le 21/06/2012 à 13:57 :

C'est l'échec du Président avant même de commencer, sauf que l'addition sera beaucoup plus salée ... pour tout le monde!!! Les réformes? quelles réformes? augmenter les impôts et embaucher 60.000 fonctionnaires, est-ce cela des réformes? Défaire ce qu'à fait son prédécesseur, est-ce cela des reformes?

christophe  a répondu le 21/06/2012 à 14:39:

Hollande fait tout le contraire de ce qu'il faudrait faire, revenir à l'ancien barème de l'ISF encore des gros patrimoines qui vont fuir et ne paieront plus rien en France et en plus il faudra payer pendant 50 ans les nouveaux embauchés fonctionnaires.

julesdupont27@yahoo.fr  a écrit le 21/06/2012 à 13:55 :

Et oui, on voit bien que le PS et le SPD n'ont pas grand chose en commun.... d'un côté une politique ringarde avec ses éternelles ficelles auxquelles plus personne ne croit et qui d'ailleurs vont à contre-courant et de l'autre, une vision allemande du socialisme réaliste. En tout cas, je dis bravo Mme Merkel, vous êtes une grande Dame! Chez nous, au moment des élections présidentielles, la vérité sur l'état de notre économie n'était pas bonne à entendre bien sûr et on voit le résultat maintenant. Notre président fanfaron n'a bien sûr aucune marge de manoeuvre vis à vis des allemands et pire, il doit se plier...Je crois sincèrement que bon nombre de français ayant voté Hollande vont le regretter.

DOUDOU  a écrit le 21/06/2012 à 13:47 :

Je vais etre grossier j éspère que vous m en voudez pas car je vais dire ma pensée c'est que MERKEL et l homme idoine pour l ALLEMAGNE car elle en a dans le pantalon alors que notre président lui la dans les chaussettes. et je trouve qu il n a pas la carrure de SARKOZY pour essayer de la convaincre et c'est bien dommage que l on a perdu si je peux dire notre seul homme qui pouvait avoir le moyen de la faire flancher c'était lui car on voyait que l entente était très cordiale alors qu on ne voit pas la meme chose avec HOLLANDE.

jedi64  a répondu le 21/06/2012 à 15:12:

Je ne pense pas que Merkel agisse différemment parce qu'on change de président. Avec toute la pression qu'elle a de la part de ses soutiens et de ses détracteurs, sa marge de manoeuvre doit être bien mince , non ?

domingo51  a écrit le 21/06/2012 à 13:35 :

Finalement, notre Président va mettre en oeuvre les réformes que son prédécesseur n'a pas pu ou pas osé réaliser.
Et la majorité des français lui en saura gré !

@domingo51  a répondu le 21/06/2012 à 14:37:

Effectivement, cela s'appelle aussi la "Realpolitik"! C'est bien pour cela qu'il fallait voter FH, qui lui mettra en oeuvre les reformes proposees par NS....

open-y-eyes  a écrit le 21/06/2012 à 13:32 :

Remember...
« Moi Président... je... »...
Un mois plus tard, on se met dans le moule européen et on savoure sa victoire, l?essentiel n'était-il pas de » dégager Sarkozy » ?

stoppeur  a écrit le 21/06/2012 à 13:28 :

L'Allemagne est bien sûre de son fait...!Il suffira d'un grain de sa
ble pour "gripper la belle mécanique allemande...".Une fois Angela
Merkel sur la pente savonneuse de la déflation,elle aura tous les peu
ples des pays les + endettés d'Europe contre elle,ce qui pourrait les
conduire à un net virage à gauche toute...Et après...?Les riches tou
jours plus riches;les pauvres toujours plus nombreux,toujours plus
pauvres,avec un chômage à 15%...Je crains fort que cette politique
ne mène l'Allemagne dans une impasse...Et toute l'Europe avec...
Attendons de voir...A mon avis,le "miracle" n'aura pas lieu...

lyon69  a répondu le 23/06/2012 à 8:45:

J'espère que vous ne suivez pas vos preceptes :" je dépense plus que ce que j'ai sur mon compte bancaire car demain, on est pas sûr que le miracle est lieu" Sinon, vous serez vite en surendettement ... Tiens, ça me rappelle l'état de la france !
Votre intervention me rappelle aussi "la cigale ayant chanté tout l'été..." et dire qu'en plein hiver, vous continuez de fanfaronner !!!

François  a écrit le 21/06/2012 à 13:25 :

http://de.wikipedia.org/wiki/Wirtschaft_Deutschlands#Handelspartner_und_Au.C3.9Fenhandelsstatistik

Il sont où les 60% d'export de l'Allemagne en zone Euro? En C.E?
Toujours la même blague des germanophobes, ce serait bien que la tribune fasse un article là dessus. Ca ne manquerait d'apporter du piment au débat.

boss  a écrit le 21/06/2012 à 13:01 :

C'a sent bon le Petainisme tout ca. Bon les allemands sont plus patriotes que nous. Mais compte tenu des commentaires il est pas difficile de nous depasser dans ce domaine.
Merkel pourrait decider de nous envahir militairement, c'a devrait etre aussi facile qu'en 1940. Et après quand l'allemagne se sera casser la gueule ? Ben comme en 1945 il suffira de retourner sa veste.

Greg le Prolétaire  a écrit le 21/06/2012 à 12:58 :

Voilà une belle victoire allemande à la pyrrhus... La croissance de l'Allemagne dépend de ses exportations et l'excédent commercial dépend à 80% de l'europe. Et parmi l'europe, la France est le premier contributeur à ce solde commercial. Conclusion logique : si ses principaux clients se serrent la ceinture, l'Allemagne devra faire de même et on pourra doucement rigoler sur le "modèle" allemand. Quand à la Chine, dont tout le monde espère qu'elle prendra le relais, ce n'est pas le cas : elle remet un méga plan de relance en place pour contrer la déprime de ses clients... Et quand on sait que le précédent plan de relance a conduit à une bulle immobilière et à des usines qui tournent à vide, quelque chose me dit que le krack bancaire que certains spécialistes prévoient en 2013 va être de toute beauté. Mais continuons avec les mêmes recettes, c'est tellement mieux....

Mdrai  a répondu le 21/06/2012 à 13:05:

Comme maintenant, plus de 60 % des exportations allemandes se font hors zone Euro, les allemands se foutent royalement de ce genre de considération.

rb  a répondu le 21/06/2012 à 13:26:

C faux,60% des exports allemandes se font dans la zone euro,d'ou leur grande inquietude et la recherche d'autres zones ou exporter pour etre moins dependants de l'ue et de potentiel plan de relance inevitable sur moyen terme,qui irait contre la doctrine allemande

François  a répondu le 21/06/2012 à 13:31:

http://de.wikipedia.org/wiki/Wirtschaft_Deutschlands#Handelspartner_und_Au.C3.9Fenhandelsstatistik

Mais non grégounet, l' Allemagne exporte à hauteur de 700000000000 % en zone euro.... la propagande est d'un goût...

Francois  a écrit le 21/06/2012 à 12:44 :

Valeriiiiie, vite un tweet

antenne  a écrit le 21/06/2012 à 12:38 :

en somme, les socialistes ne voulaient le pouvoir que pour ce qu'il représente . la France peut attendre.

caius  a écrit le 21/06/2012 à 12:24 :

Le français ne comprendra donc jamais que les politiciens qui s'affichent socialistes sont des opportunistes, et non des socialistes. C'est vrai qu'il est plus facile de se faire élire en promettant n'importe quoi.

stoppeur  a répondu le 21/06/2012 à 13:38:

Grâce à la "politique de fer" de Mme MERKEL,l'Allemagne coulera à
pic avec toute l'Europe;ce qui compte,c'est qu'on puisse aller le
+ vite possible à une refonte intégrale de l'Europe,ce à quoi l'Al
lemagne pense échapper...Mais si la crise touche toute l'Europe,el
le "enrhumera" aussi la Chine,les USA,le Canada et d'autres...C'
est en voulant éviter certains écueils menaçants,qu'on va finir
par "se planter" sur ceux qu'on ne voit pas,à + ou - long terme...
!!

stoppeur  a répondu le 21/06/2012 à 13:48:

Promesses ou pas,l'Europe va droit dans le mur,"façon" allemande
ou française,quoi qu'il en soit...

manu31  a écrit le 21/06/2012 à 12:21 :

Le problème n'est pas de faire baisser les taux d'intérêt pour la France, ils sont à peine à plus de 2.4% (alors qu'ils étaient à plus de 3 sous le règne de Sarkozy, et même à 4% en 2007 avant la crise!!!). Les Eurobonds auraient permis de faire baisser ceux de l'Espagne et de l'Italie, ce qui les aurait "soulagé" financièrement sans pour autant les soupçonner systématiquement de laxisme dans leur gestion.
Ce qui par ailleurs est inquiétant pour l'ensemble de l'Europe est cette volonté de domination de l'Allemagne, et son absence de solidarité. De deux choses l'une: ou l'Allemagne veut le fédéralisme ou elle n'en veut pas. Il faut alors qu'elle le dise très clairement. En effet on imagine mal aux Etats-Unis l'Etat du Texas refusant d'aider financièrement celui de Californie, parce qu'il n'a pas été géré de la même manière. L'Allemagne devrait faire très attention à ce qu'elle fait ces temps ci. Depuis quelques mois de plus en plus d'européens sont excédés par son arrogance; en témoigne cette "joke" qui court sur internet, et qui est à mon sens révélatrice d'un état d'esprit de plus en plus répandu : Merkel visite l'Espagne et à l'immigration on lui demande "Nationality ?" - "German" ; - "Occupation ?" - "No , no, just here for a few days."
A la place de Madame Merkel je me poserais des questions.

normal  a répondu le 21/06/2012 à 12:32:

L'Allemagne a fait des sacrifices pendant des années et être fiable l'Espagne, La Gréce, L'Italie, Le Portugal sans parler de la Gréce ont vécu au-dessus de leur moyens depuis trente ans, pourquoi voulez vous que ceux qui ont fait des sacrifices paient maintenant pour les dépensiers et incompétents.

Non  a répondu le 21/06/2012 à 12:41:

Il faudrait que vous ayez un peu plus d'humour .. Cela ne ferait pas de mal ...
Votre vision oublie également celle de l'Allemagne : les allemands paient déjà 5% d'impôts en plus tous les ans depuis la réunification (il y a une ligne spéciale sur l'avis d'imposition) ils n'ont pas envie d'en avoir une autre pour la Grèce ou l'Espagne ...
Vous même je ne pense pas que vous auriez envie de payer pour les autres ... On le fait déjà assez en France (le moitié des français ne paient pas d'impôts sur les revenus ... C'est inadmissible ... ne serait ce que symboliquement ...)

rb  a répondu le 21/06/2012 à 13:29:

@Normal:Pourquoi ne parlez vous pas de l'irlande egalement?Du danemark et des pays bas qui connaissent aussi des difficultes? Plus difficile de caser l'argument de poches passe paon bortout,"les apysdu ud sont des igalles" Je vous comprend,la facilitee ca a du bon parfois
Quand a la grece qui a vecu au dessus de ses moyens,c grace a qui? A l'ue et a Goldman sachs qui a verifie les comptes grecques avant son entree dans l'ue. Ca arrangait tout le monde d'avoir un pays en plus dans une zone de marche libre(surtout les entreprises)

soda29  a répondu le 21/06/2012 à 17:13:

@manu31
Il n'y a pas de solidarité financière entre les états américain si la Californie fait faillite (ce qui lui arrive régulièrement) elle doit couper dans ces budgets sans aide des autres états. Le gouvernement fédéral n'a pas le droit d'intervenir au nom du traitement équitable de chacun citoyen. Le fédéralisme américain c'est le principe de l'europe de maastricht : une monnaie et un certain nombre de lois communes mais chacun est responsable de sa gestion locale.

François  a répondu le 23/06/2012 à 15:15:

@non :
Erreur, tout le monde paie des impôts ....... La TVA, impôts régressif, puisqu'il pèse proportionnellement plus sur les faibles rémunérations que sur les hautes, représentent 45 % des recettes de l'Etat....
Les chiffres sont cruels face à la propagande et la naïveté.

Angela  a écrit le 21/06/2012 à 12:17 :

A table Francois :-) ! Le brouet saumatre est servi. ..

Pas seulement  a répondu le 21/06/2012 à 12:42:

Non il préfère son restaurant de luxe habituel (avec un petit voyage en jet privé)
(info reçu par un twit de sa compagne)

QUICK  a écrit le 21/06/2012 à 12:12 :

Vive la déflation Taux zéro salaire zéro loyer zéro et tous derrière enfin une planète parcimonieuse avec beaucoup de temps libres et comme l'écrit si bien le journaliste faire comme Mme Merkel taper du point certainement d'Alençon.

cliquet  a écrit le 21/06/2012 à 12:01 :

Encore une preuve flagrante que, pour ces gens là, comme disait Brel, seule l'accession au pouvoir compte.
Ensuite, on feint de s'étonner de la montée du FN....
Hollande est, comme tous les gens de sa génération, disciple du néolibéralisme.

Non  a répondu le 21/06/2012 à 12:46:

Néolibéralisme ne veut rien dire ... le libéralisme a toujours existé et existera toujours ...
Les privilèges ne sont inacceptables que pour ceux qui n'en profite pas ...
Et maintenant que c'est le PS qui en profite ... Cela passe beaucoup mieux ...
Je n'ai pas encore vu un ministre PS rendre sa voiture de fonction ni payer de sa poche au resto !

boulu  a répondu le 21/06/2012 à 13:08:

le libéralisme ou néo-libéralisme n'a jamais existé en France même avec les gouvernements de droite: la moitié de la population ne paye pas d' impôts, les soins sont encore majoritairement gratuits, aides de toutes sortes : RMI, RSA qui n'existent même pas en Grèce, une fonction publique nationale, départementale, régionale redondante qui se porte très bien, où est le libéralisme là dedans ?

stoppeur  a répondu le 21/06/2012 à 13:46:

Hollande veut surtout ne pas passer pour le mauvais élève de la cl
asse...De toute évidence,l'Europe court à la catatrophe,façon alle
mande ou française,peu importe...Et si l'Allemagne ne fait plus d'
affaires avec ses "partenaires" de l'Ouest,il lui restera à en fai
re avec la Russie,la Chine...qui n'attendent qu'une occasion:par
ticiper au "redressement" de l'économie européenne...

JELAIS  a écrit le 21/06/2012 à 11:59 :

En somme on revient à la politique de Sarkosy !!!

paul  a répondu le 21/06/2012 à 12:26:

oui mais on paiera beaucoup plus qu'avec Sarkosz.

!!  a répondu le 21/06/2012 à 12:47:

Arrêtez avec Sarkozy ... le Fouquest était un choix de son ex épouse ... Et cela surtout été un montage permanent des journalistes de gauche ... En particulier Marianne ...

fiel  a écrit le 21/06/2012 à 11:57 :

Le SPD allemand n'est pas idiot et il savait que les eurobonds auraient été très défavorables aux allemands qui tous seuls ont les taux les plus bas, ce qui est normal vu leur capacités à économiser et être exemplaires.

lurette  a écrit le 21/06/2012 à 11:54 :

Une aubaine pour Hollande si cette mutualisation avait eu lieu, sachant qu'il aurait emprunté à un faible taux il n'aurait mis aucun frein à ses dépenses, ce qui ne sera pas le cas maintenant, il va donc falloir économiser et ça faire mal.

Oui  a répondu le 21/06/2012 à 12:48:

Il va faire payer ceux qui paient déjà beaucoup ...
La moitié des français ne paient pas d'impôts sur les revenus ...

joel  a écrit le 21/06/2012 à 11:53 :

Quelle drôle de comportement d'aller annoncer cette reculade dans un journal allemand, la transparence n'est pas le point fort de ce gouvernement.

Journollande  a répondu le 21/06/2012 à 12:51:

Ce sont surtout les journalistes français qui évitent d'en parler ... ils ont fait la campagne de FH ... ce n'est pas pour changer maintenant ...

iliad  a répondu le 21/06/2012 à 14:30:

30% d'abbattement fiscal pour les journalistes à la clef, ça vaut bien quelques petits renvois d'ascenseur, non ?

celthic  a écrit le 21/06/2012 à 11:52 :

dans cette partie de poker menteur, je ne suis pas sûr que quelqu'un puisse y gagner quelque chose. S'il apparaît dans un premier temps qu'angela markel sorte gagnante de la partie, il n'est pas certain qu'à terme la réalité soit identique. L'Allemagne base son économie sur ses exportations fortement excedentaires, à destination notamment des pays européens. Ceux ci en difficulté pour les raisons que l'on connaît, diminuent drastiquement leurs importations, et par voie de conséquence influent sur la balance extérieure de l'Allemagne. On peut constater dés à présent que l'économie allemande est moins florissante qu'elle ne l'a été. La tendance risque donc de s'accentuer si l'économie européenne est au point mort. L'Allemagne risque fort , à son tour, de baser son économie essentiellement sur la consommation interne et chacun sait que cette pratique présente à terme un risque, la france les usa comme bien d'autres en ont fait les frais si j'ose dire.

malpensant  a répondu le 21/06/2012 à 12:24:

+1 c est d une hypocrisie incroyable, c est ça le changement ?

pmxr  a écrit le 21/06/2012 à 11:50 :

La récréation est terminée (élections) .... bref !

nadal  a écrit le 21/06/2012 à 11:41 :

Je remarque que la tribune est l'un des rares médias à informer les français sur cette nouvelle très importante, les autres ne se soucient que de celui qui sera élu à l'assemblée nationale ou du petit changement ministériel, dont tout le monde se fout.

daniel  a répondu le 21/06/2012 à 12:21:

Le recul de la France devant les eurobonds estt en effet bien plus important que ces dernières nominations qui n'ont aucune importance.Invitons les médias à aborder les sujets sérieux et qui peuvent facher mais sont réels.

Fh  a répondu le 21/06/2012 à 12:52:

Ce n'est pas le monde marianne l'express qui vont dire du mal de holande !

Gilles1  a écrit le 21/06/2012 à 11:38 :

Il y a belle lurette que le pouvoir est à Berlin. Sarko roulait des mécaniques mais s'alignait sur le grand voisin. Ce sera la même chose avec la Gauche, laquelle n'a pas le choix !

laura  a écrit le 21/06/2012 à 11:37 :

Hollande avait calculé de faire payer ses dépenses par les allemands, mais il avait aussi oublié que le pays était dirigé par une femme compétente qui ne se laisserait pas manger par un petit français prétentieux.

DOUDOU  a répondu le 21/06/2012 à 13:50:

Vous avez dit ce qu il faut et je trouve que nos pensées vont dans le meme sens.

fait accompli  a écrit le 21/06/2012 à 11:28 :

Première mi-temps perdue ! Maintenant il va falloir prendre les mesures de coupe de dépenses publiques qui s'imposent, si l'on ne veut pas aggraver notre déficit et emprunter à des taux beaucoup trop élevés qui nous améneront à la faillitte

voltaire51  a écrit le 21/06/2012 à 11:26 :

la plupart des commentaires non pas d'objectivité économiquue, ils sont juste le fruit d'une satisfaction parcequ'il s'agit de la gauche, çà ravit les inconditionnels de la droite, ont ils réfléchi aux conséquences à court,moyen et long terme de la position de la chancelliére allemande, en cas de tempéte n'imorte quel marin vous dira de rester loin des côtes et surtout de ne pas tenter de rentrer au port.

john galt  a répondu le 21/06/2012 à 11:34:

Se réjouir de la victoire de la raison sur l'idéologie n'est pas de droite ou de gauche ...
la suite de votre commentaire est incompréhensible ...

val  a répondu le 21/06/2012 à 11:46:

@ voltaire rien compris à votre commentaire

Le Sage  a répondu le 21/06/2012 à 11:55:

Il est vrai que faire encore du crédit pour s'en sortir semble incompréhensible mais dans notre cas, c'est comme pour une entreprise : il faut restructurer la dette (euro-bons pour les état, emission de titres pour les entreprises du CAC40) et l'adjoindre à une politique de maitrise des coups (MERKEL)
Les 2 ont sans doute raison mais chacun ne voit que son propre problème.

Thierry_R  a répondu le 21/06/2012 à 17:28:

La lecture de vos précédents post me conduit à vous conseiller l'humilité. Que de propos démentis par les faits, cantonnez vous au Krav Maga, la réflexion intellectuelle vous est fortement déconseillée. Votre pseudo porte préjudice au noble John GALT.

Stanley  a écrit le 21/06/2012 à 11:26 :

Préparez vous chers compatriotes ! Mêmes politiques mêmes effets la politique déflationniste - sans dévaluation de l'Euro pour stimuler au moins la demande extérieure - ne mènera nulle part. On l'a vu dans tous les pays où le FMI a inventé cette potion magique (cf expériences d'Amérique Latine) : elles ont TOUTES échouées au prix de souffrances sociales gigantesques dont ces pays auront mis 20 ans à ce remettre.

Rendez vous tous dans 1 an à la soupe populaire géante organisée par Mme Merkel

john galt  a répondu le 21/06/2012 à 11:36:

tout à fait d'accord, il faut abandonner l'euro et la politique du franc fort qui nous coule depuis 30 ans.
Nous ne pourrons jamais être aussi rigoureux que les allemands, la dévaluation monétaire nous donne lasouplesse indispensable.
si on ne peut dévaluer, alors ce sera une dévaluation intérieure, cad une déflation, qui ne conduit qu'à la misère et le ressentiment.

burnouf  a répondu le 21/06/2012 à 11:54:

le prix du litre de carburant à 25 francs, la télé de base à 20000 francs, l'IPOD à 15000 Francs, le café à 100 francs le kilo
allez BANCO on y va!

Gouach  a écrit le 21/06/2012 à 11:24 :

J'aime beaucoup le commentaire qu'a fait François Asselineau là-dessus :
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/francois-hollande-laisse-118807

cervo2moule  a écrit le 21/06/2012 à 11:22 :

Réveillez-vous monsieur Hollande il ne faut plus chanter <<Petit Papa Noel>> mais <<La Marseillaise>>.....
J'espère que le peuple verra clair dans peu de temps et demendera que Monsieur Sarkosy revienne au pouvoir....

Thierry_R  a écrit le 21/06/2012 à 11:20 :

Ce n'est pas Merkel qui a eu le dernier mot, mais la Trilatérale. Cet élément nous confirme que F.Hollande est déjà sous tutelle et que les milieux financiers et le Medef n'ont aucune crainte à avoir. Le lobby qui fait ou plutôt défait l'économie de notre pays à imposer sa façon de voir contre l'intérêt de notre pays.

john galt  a répondu le 21/06/2012 à 11:37:

il vousfaut sortir de votre caverne et regarder le monde tel qu'il est, et non tel que vous le souhaitez ...

Comportement récurrent des socialistes de droite et de gauche qui nous dirigent depuis 40 ans, avec le succès que l'on sait (un peu plus maintenant).

Thierry_R  a répondu le 21/06/2012 à 17:16:

@john galt, au delà de votre ton factieux, puis je connaitre ce que vous ne comprenez pas dans mon propos.

voltaire51  a écrit le 21/06/2012 à 11:19 :

Alea jacta est, l'union européenne vient de s'achever, mme merkel trop rigide se la joue plus dur que bismarck en son temps.
en refusant de prendre la mesure des mecontentement populaires elle saborde la plus belle idée du XXéme siécle.
jamais les peuples d'europe n'accepteront de crever pour la plus grande gloire de la finance, quand à françois hollande il vient de faire la prreuve de son incapacité tant pis pour lui, gérer la situation sur le principe de la faillite n'amenera rien, personne ne peut rembourser quoi que ce soit si les rentrées diminuent de jour en jour, seul la croissance même basé sur la dette et l'inflation permet de sortir par le haut d'une situation qui va devenir intenable.
quand à mme merkel elle sera responsable du déclin économique de l'allemagne à terme.

john galt  a répondu le 21/06/2012 à 11:38:

c'est quoi la plus belle idée du 20 ième siècle ? l'euro ?

Une zone monétaire unique sans gouvernement unique n'a jamais marché, pourquoi voudriez vous la conserver ???

bigre  a écrit le 21/06/2012 à 11:17 :

on ne fait pas plier Merkel comme ça. et on ne fait pas n'importe quoi. il s'est rendu à l'évidence tout simplement mais il est en train de faire le contraire de ce qu'il a annoncé.

phidias  a écrit le 21/06/2012 à 11:16 :

Fin de première partie. Hollande le "normal" président prend sa pelle et son seau et va jouer ailleurs les socialistes dépensiers, il a enfin compris que l'Allemagne ne le laissera pas mettre ses deux mains dans son épargne. Il lui va falloir devenir réaliste, et passer la râpe sur les dépenses publiques. Autre épreuve en vue, mais avec ses copains cette fois, ce sera certainement moins humiliant mais avec plus d'invectives. Espérons que les chapeaux ont bon gout au Ps.

pmxr  a écrit le 21/06/2012 à 11:14 :

Moralité il va suivre les méthodes de Nicolas !

cdg  a écrit le 21/06/2012 à 11:08 :

comme l a dit il y a longtemps Merkel, on ne prete pas sa carte de credit a quelqu un dont on ne peut pas controler les depenses...
Vu que la France est a bord du gouffre (merci Sarko) Hollande ne peut pas donner la carte de credit francaise aux grecs pour qu ils continuent leur clientelisme

ton87a12  a écrit le 21/06/2012 à 11:07 :

Voilà la réalité!
Les propos très forts de F. Hollande pendant la campagne présidentielle doivent maintenant se frotter à la réalité:
création d'Eurobond, critique de l'alignement de Sarkozy sur Merkel, idée de pacte de croisance pour l'Europe et "ce n'est pas Mme Merkel qui dirige l'Europe".
Oui, ce n'est pas Mme Merkel qui dirige l'Europe mais elle a une certaine capacité financière, quoique limitée, mais surtout elle ne veut pas payer les dettes des autres sans conditions.
Que fera F. Hollande? Il DOIT s'adapter aux idées de Mme Markel sous peine de faillite de la France et F. Hollande ser un président d'un seul mandat.
J. Chirac est le pire Président que je connais, est-ce que F. Hollande sera pire que lui?

minus  a écrit le 21/06/2012 à 11:01 :

Quelle belle baffe pour Hollande et ça n'a pas tardé.

burnouf  a écrit le 21/06/2012 à 11:01 :

Etre dans l'opposition et gesticuler en tapant avec ses petits poings a toujours été chose facile.Maintenant Monsieur Hollande, alors qu'il n'avait jamais été ministre, vient d'endosser démocratiquement le costume le plus prestigieux de l'Etat.En peu de temps on lui a fait comprendre et il a compris certaines choses.En homme intelligent,François Hollande a très vite compris.C'est mieux ainsi.

géo  a écrit le 21/06/2012 à 10:52 :

Devant l'incompétence de Hollande Mme Merkel essaie de jouer les diplomates , elle ne peut désavouer tout ce que propose Hollande, et il obtiendra une toute petite part de gateau concernant la croissance mais pour tout le reste NIET

xavier  a écrit le 21/06/2012 à 10:43 :

Heureusement que l'Allemagne est la plus forte dans l'Europe pour remettre de l'ordre face à des chefs d'état inconscients des problémes réels Si l'on arrive à s'en sortir on pourra dire merci Mame Merkel.

Lutner  a répondu le 21/06/2012 à 11:09:

Le seul problème pour vous est de ne pas être Allemand...

voltaire51  a répondu le 21/06/2012 à 11:22:

revez, la situation de l'allemagne est trop interdependante des autres pays de l'union mettre ces derniers au régime sec et la premiére touchée sera l'économie allemande, déjà que notre récession se fait sentir pour les chinois qui recentrent sur leur devellopement interieur leur croissance, quid de l'allemagne.

bwanania  a répondu le 21/06/2012 à 11:22:

inconscient ou incompétent ???

castor  a répondu le 21/06/2012 à 15:43:

Les deux

esope  a écrit le 21/06/2012 à 10:37 :

C'est la logique et la réalité des faits.François Hollande et Ayrault ont pris leurs baffes
par Mme Merkel qui a été comme a son habitude,réaliste et surtout lucide.
Les socialites français sont comme des enfants face a la réalité de l'économie et
lorsque Fabius avait répondu a un journaliste avant son élection si Hollande était le candidat des socialistes celui ci lui avait répondu"on ne peut pas gouverner avec une fraise des bois"et depuis en plusl le ménage a trois montre les limites de cet homme devenu Président par un référendum anti Sarkosy!

Réalité  a écrit le 21/06/2012 à 10:30 :

Vraiment nos nouveaux dirigeants n'ont aucun sens du ridicule. Toute personne ayant un peu de cervelle savait dès le départ que Hollande et son équipe ne feraient pas le poids face à une Allemagne forte et pragmatique. Dans ce pays la première idéologie politique indépendamment du parti c'est d'être économiquement fort, après on peut discuter. Voilà ce que pense le citoyen Allemand. Les propos de nos politiques étaient déjà peu crédibles, maintenant ils le seront encore moins. Pauvre France.

germanikus  a écrit le 21/06/2012 à 10:28 :

Encore une autre volée de bois vert à notre président Normal de la part de Johannes Hahn, commissaire européen. Il explique pourquoi un pacte de croissance à la "François Hollande" ne peut pas marcher. La stature internationale du petit bonhomme Corrézien en prend un coup. A lire dans Die Welt .

cricri  a écrit le 21/06/2012 à 10:25 :

Hollande est arrivé en conquérant avec des idées dangereuses pour notre pays, il a voulu se faire soutenir par les éclopés de l'Europe l'Espagne , l'Italie,mais c'est l'Allemagne la plus forte. A se battre contre plus fort que soit on y perd des plumes.

Je pense qu'il ne s'est même pas battu !  a répondu le 21/06/2012 à 10:34:

Il ne s'est pas battu car il n'a jamais cru à ses idées. Il voulait juste se faire élire.
Maintenant qu'il nous a tous bien eu... il n'est pas nécessaire de tenir les promesses. C'est un usurpateur !

rb  a répondu le 21/06/2012 à 10:38:

Au final c l'allemagne,avec ses positions qui affament les citoyens europeens,qui va perdre des plumes.Un ressentiment anti allemand n'est pas impossible

Lol  a répondu le 21/06/2012 à 11:22:

Il faut bien prendre conscience que TOUS les politiques sont des USURPATEURS sans exception ! Car celui qui veut le pouvoir aujourd'hui est OBLIGE de mentir, et c'est logique, puisque personne n'a envie d'entendre la triste vérité !! Voilà la réalité politique mondiale aujourd'hui.
Je dirais seulement que François Hollande est "moins pire" que Sarkozy, car il est plus humain est plus social que SARKOZY président "bling bling" assofé d'argent et de pouvoir comme il nous l'a très largement montré !
Heureusement que l'Allemagne est dirigée par une femme... Les femmes sont plus protectionnistes, humanistes et conscientes que les hommes qui ne cèdent qu'à leur appétit de pouvoir et de domination, et ça l'histoire de l'Humanité nous l'a aussi très largement démontré !!

j'avais oublié de vous dire  a écrit le 21/06/2012 à 10:23 :

normal, les élections sont terminées! Un magazine de gauche montre en première page Hollande disant "au fait (maintenant que vous avez voté) j'avais oublié de vous dire...." !!!
Ceci dit, c'est rassurant de voir que notre gouvernement se range à l'avis du seul pays européen à afficher croissance, excédent commercial et faible chômage. Bravo !

rb  a répondu le 21/06/2012 à 10:37:

Excedent commercial du fait grace a notre deficit et ceux des autres pays europeens,car l'allemagne exporte 60% de sa prod dans l'ue.Les "mauvais eleves" financent les excedents allemands,genial! Et c'est bien pour cela que le modele allemand n'est pas copiable sinon ca s'annule et personne n'a d'excedents.De plus il ya en allemagne des millions de pauvres et travailleurs pauvre(job a 1 euros etcetc) On ne peut pas vraiment se feliciter d'un tel modele

@rb  a répondu le 21/06/2012 à 10:47:

Oui il y a des situations en Allemagne qui ne sont pas enviables, raison de plus pour ne pas accentuer le différentiel, ou alors il faut sortir de l'Euro pour dévaluer et compenser par la monnaie le différentiel.

lb 57  a répondu le 21/06/2012 à 10:53:

tout a fait vrai. je suis frontalier et je peux confirmer votre analyse.

François  a répondu le 21/06/2012 à 13:22:

http://de.wikipedia.org/wiki/Wirtschaft_Deutschlands#Handelspartner_und_Au.C3.9Fenhandelsstatistik

Ils sont où vos soixante pour cent????
Ah oui, c'est le porcentage de l'investissmeent en Alsace....

rb  a répondu le 21/06/2012 à 13:37:

60% dans la zone ue,francois,lisez un peu moins vite ca vous evitera de passer pour un pitre aupres de tout le monde

François  a répondu le 21/06/2012 à 14:08:

Mais de quoi parlez vous?

arizona  a écrit le 21/06/2012 à 10:22 :

mort de rire, alors ces renégociations de traités ??????????

pause-clope  a répondu le 21/06/2012 à 11:00:

Quel que soit le gouvernement, au final les allemands nous écrasent. C'est bizarre de vous voir si excité à cette idée là.

@pause-clope  a répondu le 21/06/2012 à 11:09:

L'Europe va mal et va continuer d'aller mal, voire pire avec la déflation prévue dans l'article. Mais les français se réjouissent, ils vont pouvoir ironiser sur leur président qui ne tient pas ses promesses. Le français doit trop aimer l'ironie...

Comment vous avez pu vous faire avoir ?  a écrit le 21/06/2012 à 10:19 :

Vous électeurs : comment vous avez pu croire aux promesses électorales de Hollande ?
On ne fait pas un accord tout seul ! C'est de la démagogie pure et simple.
Maintenant, nous voilà revenu à nos réalité. Pour être libre, il faut honorer ses dettes. C'est ce que l'on va faire, dans la douleur et c'est inévitable.

pause-clope  a répondu le 21/06/2012 à 11:01:

Je crois que la majorité des francais ont voté Hollande car Sarkozy c'était un personnage infame pour notre société. Rien à voir aux promesses qui nous le savons ne vont jamais être tenu. Stop la naïveté

grob  a écrit le 21/06/2012 à 10:08 :

J'adore, l'article pointe les problèmes à venir en France et en Europe (et en Allemagne) en appliquant la politique de Merkel, mais tout le monde applaudit parce que Hollande s'est fait moucher. Au moins, il n'y a pas de question à se poser quant à comment on a pu mettre le pays dans une telle situation...

grob  a répondu le 21/06/2012 à 10:18:

J'ajoute que les positions allemandes sur le fédéralisme, le fonds d'extinction etc sont apparues après l'élection. En réaction et contre Hollande peut-être, mais c'est bien ce qui pourrait enfin faire avancer la zone euro et lui donner une chance d'exister à plus long terme. Des sujets dont on n'avait pas parlé avant.

voyou  a écrit le 21/06/2012 à 9:58 :

Et s'il veut être crédible Mr. Hollande il devra s'adapter à la règle d'or, ce n'était pas non plus prévu dans sa campagne.

raoul  a répondu le 21/06/2012 à 10:28:

Ce ne sera pas une question de crédibilité mais une obligation

leatitia  a écrit le 21/06/2012 à 9:52 :

OUf heureusement que Mme Merkel est là.

gaston  a écrit le 21/06/2012 à 9:51 :

Je pense que Mme Merkel a vite décelé les intentions hypocrites de Hollande qui a voulu essayer de semer la zizanie en Allemagne en montant le SPD contre Mme Merkel. Il va aboutir à nous quereller avec l'Allemagne et les français paieront les pots cassés.

carégno  a répondu le 21/06/2012 à 10:03:

D'autant que le SPD allemand n'a rien a voir avec les socialistes français.Mentalité et intelligence complètement différents. à leur avantage bien sur.

Titou2012  a écrit le 21/06/2012 à 9:48 :

Je ne vois pas trace de mon commentaire ? s'il a été sanctionné, pour quels motifs .....

marco  a écrit le 21/06/2012 à 9:45 :

Quand on pense que les eurobonds ont été un des thèmes essentiels de la campagne Hollande, et qu'il n'aura fallu que deux mois pour l'abandonner.

grob  a répondu le 21/06/2012 à 10:16:

En même temps, eurobonds, project bonds, fonds d'extinction, je pense qu'on est dans les détails dont on n'est même pas sûrs que les hommes politiques eux-mêmes soient au courant. S'il n'y a pas d'eurobonds mais euro-bills, project bonds élargis et fonds d'extinction (préconisation de l'Allemagne pour le dernier), en plus d'une éventuelle union bancaire, je pense qu'Hollande aura eu presque ce qu'il espérait.

capcha  a écrit le 21/06/2012 à 9:37 :

Quand on n'a pas les résultats de l'économie allemande, on se soumet et on se tait.
Alors plutôt que de donner des leçons, nos gouvernants feraient mieux de remettre en question les relations patrons-syndicats. Car comment pouvons-nous être performant quand dans les statuts de certains syndicats mettent en avant "la lutte contre le capitalisme"!

linspecteur  a écrit le 21/06/2012 à 9:36 :

ne pas faire voté ou votER ???

5ème ou 6ème faute, je ne sais plus.....on se croirait au collège....

couac  a écrit le 21/06/2012 à 9:32 :

Et ce n'est pas fini, il va falloir qu'il en fasse des concessions encore, ce président qui croyait tout régenter. Il va falloir retomber sur terre et non dans son monde virtuel.

linspecteur  a écrit le 21/06/2012 à 9:32 :

de ceux qui recommandait ou recommandaiENT ???

4ème faute de la journée

Bernier  a écrit le 21/06/2012 à 9:28 :

Premiere desillusion pour les bisounours. Ils vont s'apercevoir ensuite que tout le programme de Flamby depend de la garanti de Angela (2eme desillusion).

matheo  a écrit le 21/06/2012 à 9:26 :

si monsieur hollande veut donner des leçons a mme merkel il faut en 1e qu'il s'impose par ses compétences.par ex pourquoi les allemands devraient payer les priviléges et le trop grand nombre d'élus francais,des gouvernement au nombre faramineux .le budget de l'élysée est supérieur à celui de la reine des anglais et a celui de la maison blanche !!!!!!! A l'education nationale le nombre d'enseignants n'est pas la cause principale mais bien le contenu des programmes etc etc

Atterissage forcé  a écrit le 21/06/2012 à 9:23 :

Merci Madame Merkel, d'avoir ramené à la raison notre gouvernement ! On peut au moins se rassurer en constatant que si les français ont signé un chèque en blanc au folies dépensières de la Gauche, l'Europe, elle sera là pour calmer ses ardeurs !

Mordrakheen  a répondu le 21/06/2012 à 9:47:

carrement on peut souffler un bon coup perso je serais meme d avis qu on lui donne la légion d honneur pour une fois elle serait vraiment méritée

Neutre  a écrit le 21/06/2012 à 9:22 :

Rappelez-moi qui tançait vertement l'ancien président de ne pas savoir résister à l'Allemagne ?

hectopascal  a écrit le 21/06/2012 à 9:15 :

Il faut arreter de critiquer F. Hollande, il a ete elu avec une grande majorite par les francais et le parlement est a ses cotes donc tout est clair laissons le travailler.
Nons n'avons pas l'intelligence politique er economique des allemands et ce remonte a assez loin. Merkel veut batir une europe economique puissante le social suivra plus tard..Nous sommes en concurrence avec le monde entier.La France n'a plus de poids dans le monde le passe "glorieux" c'est termine il faut l'accepter.

ariel  a répondu le 21/06/2012 à 9:30:

Une grande majorité de français ?N'importe quoi, l'adjectif "grande" est de trop.

capcha  a répondu le 21/06/2012 à 9:45:

Vous avez parfaitement raison, il faut laisser le gouvernement travailler, et que le pragmatisme à la mode germanique prendra le dessus. Mais il a été élu a partir d'affirmations qui semblent se déliter chaque jour. De deux choses l'une, où il mentait, où il n'avait aucune notion de la réalité. Dans un cas comme dans l'autre il y a problème. Quand "élu par une majorité de français" c'est un peu plus délicat à affirmer car le taux d'abstention a été élevé. Les absents ont toujours tord, mais ce taux montre peut être qu'un certains nombre de français était dans l'incapacité objective de choisir.
J'espère cependant que pour la France, le travail du gouvernement portera ses fruits.

Mordrakheen  a répondu le 21/06/2012 à 9:50:

Merckel vient juste de sauver économiquement notre pays Hollande n a pas le poids politique ni la volonté qu il faut pour un pays en temps de crise dommage qu il ait eu cette affaire parce que DSK aurait ete largement préférable aux commandes Hollande sa seule reponse a la crise c est plus d impots sa seule reponse à la dette ben faisons en encore plus

logic  a répondu le 21/06/2012 à 9:54:

Hollande a été élu avec 32 % des inscrits et les députés PS avec moins de 20 % des inscrits, mais avec 95 % de la presse... l'adjectif "grande" mérite une GRANDE modération.

MR A.B.GLANDU  a répondu le 21/06/2012 à 10:44:

LE CHIFFRE EXACT DE L ELECTION DE HOLLANDE est 39.08 %, nous sommes donc très loin de la grande majorité !!!

Capitain FLAM ... BY  a écrit le 21/06/2012 à 9:11 :

Bienvenue sur terre et en Europe plus précisément !! Ca va ? Le voyage dans la statosphère des promesses c'est bien passé ? Hé oui maintenant va falloir écouter Angela et faire passer la pilule aux français, bon courage !! Heu ...heu... heu .... !!!

Saint-Just  a écrit le 21/06/2012 à 9:05 :

Hollande en général Weygand certainement très satisfait de lui-même. Les socialistes seront très heureux d'avoir leur petite place dans cette Europe allemande. D'ailleurs, la construction européenne ne visait-elle pas à empêcher qu'un pays domine le continent? Encore une belle réussite. Il n'y a plus u'à attendre Pétain. Il y aura bien un idiot utile pour s'en réclamer dans les faits.

Marc  a écrit le 21/06/2012 à 8:41 :

Les élections finies, et gagnées, revenons à la réalité, et fini les promesses qui n'engagent que ceux qui les écoutent. La position sur les eurobonds n'est que la première reculade. Observez attentivement comment F Hollande va adopter la politique de N Sarkosy, sans le dire. Toute la subtilité de ce politique et de faire ceux qui est inévitable sans le dire.

Branllande  a écrit le 21/06/2012 à 8:30 :

Pas une ligne dans les médias qui ont fait élire cette joyeuse petite bande de socialo-communistes, cette info doit être trés importante ,encore une promesse qui s'évanouie !!!!! Et dire qu'il voulait rallier les pays endettés Heuuuuuh

il est trop tard  a écrit le 21/06/2012 à 8:26 :

Le choc de l?automne 2008 ressemblera à un petit orage estival en comparaison de ce qui va affecter la planète dans quelques mois. Je vous recommande le bog d' Olivier Berruyer. Faites des provisions.

Kro-magnon  a écrit le 21/06/2012 à 8:22 :

Le plan secret dévoilé; on a pas attendu longtemps pour avoir la réalité des prix.

henri  a écrit le 21/06/2012 à 8:04 :

J'ai tous les pouvoirs,en arrière toutes(les promesses)!

césium  a écrit le 21/06/2012 à 7:54 :

La France a 400.000 fonctionnaires de plus que l'Allemagne qui compte 80 millions d'habitants alors que la France en compte 62 millions; pas étonnant qu'un individu de la France "invisible" comme moi doive reprendre le travail à 75 ans pour payer un "rappel"
de 30.000? à sa caisse de retraite sous menaces de saisies; vive la répartition! mais ce sont toujours les mêmes qui répartissent et les mêmes qui profitent. Jeunes, si vous
le pouvez, quittez ce pays!

logic  a répondu le 21/06/2012 à 10:02:

Plus de 30000 jeunes quittent notre pays chaque année (les forces vives du pays, pas les futurs fonctionnaires ) et 2 riches par jour. Avec Hollande et sa clique, ces chiffres vont bondir. C'est déjà fait pour les riches, sauf Noah et les autres...

jeanjean  a écrit le 21/06/2012 à 6:46 :

la réalité est bien que la France est desormais sous l'influence des décisions unilatérales allemandes, il va bien falloir que notre gouvernement naif se rende à l'évidence et s'attaque aux vrais problemes de fond sur les réduction des depenses publiques, çà sera malheureusement moins populaire que toutes ces distributions electorales du mois de mai , vous avez la majorité partout alors maintenant traitez les vrais problemes et on vous jugera là dessus, bon courage M Ayrault

mig  a écrit le 21/06/2012 à 4:56 :

Logique et pas politique.

SAMARINDA  a écrit le 21/06/2012 à 4:51 :

Nos deux principaux menteurs parmi la colonie de vacances des élections de mai nous promettaient toujours plus à chaque meeting. Il avait mis la France en état d'hibernation des pb économiques mais le printemps revenant les réserves sont toujours au plus bas et donc il faut se serrer la ceinture d'un cran suplémentaire car depuis janvier les cigales de la politique, un avec un plan de rigueur basé sur la taxe des sodas et sur un cadeau sur le patrimoine qui dort l'ISF plus une taxe sur l'investissement actionnarial et l'autre sur le paiement de 40 ans d'erreur écono-politique qui souhaitait que les alllemands paient, reviennent à la réalité. Et que dire si nos extra-terrestres de l'économie avaient été élus les fameux ou fumeux Mme Le Pen ou M. Mélenchon ouf nous avons échappé à l'imbicilité la plus "radieuse"

lyon69  a écrit le 21/06/2012 à 2:25 :

Pourquoi la France a lâché les eurobonds ? parce qu'on ne pouvait pas imaginer (sauf au pays des bisounours pré-électoraux) que les allemands allaient accepter de payer pour toute l'europe... fussent-ils de gauche !!!
Comme me disait un syndicaliste de ma connaissance (que par respect je ne mentionnerais pas l'identité):" j'ai le coeur à gauche ... mais le porte-feuille à droite !"Les allemands sont européens..; tant que c'est compatible avec leurs interets! (NB les autres nations, c'est kif-kif !!!)

rb  a répondu le 21/06/2012 à 10:41:

Qui paye les excedents commerciaux et la bonne sante de son industrie mis a part les pays dit "mauvais eleves" qui absorbent 60% des exportations allemandes....A partir de la on peut dire que l'on finance la bonne sante de l'allemagne et que l'allemagne ne paie pas si cher cette europe dont elle est la seule beneficiaire

Flamby  a écrit le 20/06/2012 à 23:55 :

Euh...euh...euh....

Flamby  a répondu le 21/06/2012 à 13:18:

Euh...euh...euh...

Odilon  a écrit le 20/06/2012 à 23:51 :

Après 30 ans de socialisme, la France est acculée à choisir entre la misère ou la soumission. Hollande a opté pour la soumission.

Odilon  a répondu le 21/06/2012 à 9:40:

@Mazue
En 1974, lors du 1er choc petrolier, le gouvernement de l'epoque choisit pour en epargner le cout aux menages , de faire payer les entreprises, c'est a dire l'outil de travail ! Le nom du premier ministre : Jacques Chirac. Consequence : l'enclenchement de la spirale infernale de la montee du chomage et des prelevements obligatoires . On n'en est pas sorti et aujourd'hui l'Etat compte pour 57% dans le PIB ( dans un pays liberal, c'est 35% ). Resultat apres 30 ans : le choix entre la misere ( sortie de l'Euro ) ou la soumission ( aux politiques exigees par l'Allemagne ) . On vient de choisir .

john galt  a répondu le 21/06/2012 à 10:03:

VGE avait déclaré en 1974, à 35 % du PIB, les dépenses publiques ça va. A partir de 40 %, nous entrons dans une économie socialisée (socialiste). Et c'est sous son septennat que nous avons épasé les 40 % !!!
La droite fait depuis 40 ans de la social démocratie, cad du socialisme light, cad qu'on fait payer à ceux qui travaillent les droits acquis par les autres, qui sont plus nombreux et qui votent pour nous ...

CQFD  a écrit le 20/06/2012 à 23:49 :

Le coq PS a chanté, "vous allez voir ce que vous allez voir ! l'Allemagne va nous entendre! nous allons renégocier l'accord Merkel-Sarko ! tremble Merkel devant le terrible Hollande !". Et bien on a vu. Maintenant il va passer à la casserole. C'était couru d'avance. La vantardise politique ne peut se pratiquer que quand on a des as dans la manche. Hollande va faire cocorico sur son tas de fumier. Pas d'autre choix maintenant que d'augmenter les impôts et de faire des économies sur le train de vie de l'état. Ca fout tout en l'air. Les augmentations d'impôts étaient annoncées mais pas les économies. Il va falloir tailler dans les dépenses et le PS n'aime pas ça car il va devoir se fâcher avec les syndicats. Dur dur !

Vafa  a écrit le 20/06/2012 à 23:39 :

Voila c est fait!! Retour aux réalités! Que de mensonges entre temps. Une vraie calamité et une honte pour la France. Alors côté journalistes comment va t on justifier qu en fait hollande à pipoter tout le monde et qu en fait la dure réalité est là? Ça valait bien la peine de voter. Hollande est totalement décrédibilisé après seulement 1 mois!!!! Du jamais vu. Je suis curieux de voir comment les médias vont traiter le sujet: intox ou vérité?

EIFFEL  a écrit le 20/06/2012 à 23:34 :

Il faudra donc se serrer la ceinture. Plus d'impôts, moins d'avantages sociaux sont inévitables. La pauvreté , le chômage vont se développer avec leurs corrolaires que sont la délinquance et la criminalité. La France va changer de visage et ressemblera à terme à un pays du Tiers-monde avec des troubles incessants. Mais l'ordre reviendra avec de nouvelles élections et une reprise en main de la situation par un nouveau gouvernement qui sera for,t cette fois-ci.

Euromoribond  a écrit le 20/06/2012 à 23:32 :

Tic-tac, tic-tac, tic-tac .... combien de temps avant l'achèvement de la monnaie unique ?

gerblé  a répondu le 22/06/2012 à 11:27:

je ne suis pas rassuré avec leur euro pourri un seul petit pays comme la grece fait faillite et l'euro vole en éclats Vive la gauche et le traité de maastrich........ qui va nous conduire a la ruine la prochaine monnaie sera peut le Marck ou le Dollar

Espoir  a écrit le 20/06/2012 à 23:07 :

J'avais deux hypothèses: soit FH n'a rien compris à rien, soit il a enfumé son électorat et redeviendra réaliste dès les élections passées.
J'ai l'impression que la deuxième est possible, et ce serait une bonne nouvelle. On aura un autre signe avec la sortie du rapport de la Cour des Comptes: hou la la, la situation est bien plus grave que ce que Sarko avait dit, mais le président de la Cour des Comptes et celui de la Commission des Finances de l'Assemblée, tous deux socialistes, ne nous avaient rien dit. Et une confirmation avec le discours de politique générale: la situation est plus grave qu'annoncé, et Angela ne veut pas relancer la croissance: on est donc bien obligés de serrer les boulons.
Ce serait donc une bonne nouvelle si le retour à la réalité avait lieu tout de suite plutôt qu'après avoir empiré la situation comme en 1981-83

Blabla  a répondu le 21/06/2012 à 9:38:

Des commentaires trés positifs. !!!
Alors que fait-on ?

lyon69  a écrit le 20/06/2012 à 23:03 :

Le plus vexant, c'est qu'on en soit venu à nous dire "heureusement que Angela nous sauve des promesses electorales !!!!!" !!

boss  a écrit le 20/06/2012 à 22:57 :

Tout ces commentaires rappelle une periode de l'histoire tout proportion gardee bien sur. C'a sent le petainisme quand meme. Bon quand l'allemagne se cassera la gueule à son tour,ce qui arrivera(tant les economies sont interdependantes) on verra nos amis germanophone retourner leurs vestes.
Comme ils l'ont fait avec le R.U. il y a peu.
Ouh les vilains.

halley  a répondu le 21/06/2012 à 9:43:

C'est incroyable de se sentir obligé de faire allusion au nazisme à chaque fois que l'on parle de l'Allemagne ! Je crois qu'à force de "célébrer" l'histoire, une grande partie des français sont restés bloqués dans l'après-guerre. ça n'est pas avec ce genre de commentaires affligeants que l'on risque d'avancer et de faire l'Europe.

Britannicus  a écrit le 20/06/2012 à 22:54 :

Abandon des eurobonds et de la mutualisation des dettes, projet de non remplacement des départs en retraite de deux fonctionnaires sur trois,diminution des dépenses de fonctionnement et d'intervention : c'est presque du Sarkozy pur jus. Aux ratés de démarrage et aux fioritures près, ce n'était donc pas la peine de changer de gouvernement : il manque toujours le Karcher.

pascal  a écrit le 20/06/2012 à 22:41 :

c'est la première fessée des socialistes... et il va y en avoir d'autre... et je vous laisse réfléchir par qui la note va être payée... vive la république!!!

sijemens  a écrit le 20/06/2012 à 22:25 :

On peut tromper une partie du peuple tout le temps, le peuple en entier pendant un certain temps mais on ne peut pas tromper le peuple tout le temps. (Abraham Lincoln) à faire apprendre par coeur au PS et à ses associés.

clodef  a écrit le 20/06/2012 à 22:08 :

Pourquoi ne pas jouer le jeu d'une plus grande intégration Européenne que suggérait Merkel (sans y croire!) et la prendre au mot ? As t on peur de perdre notre si petite autonomie de République française?

Nul  a écrit le 20/06/2012 à 22:00 :

Être normal : c'est utiliser un jet privé ? faire faire des excès de vitesses à son chauffeur sur l'autoroute ? Dire que l'on ne va pas mélanger sa vie privé et sa vie publique tout en faisant un soutien politique à son ex et provoquer un twit prévisible ? C'est promettre aux cités de ne plus être poursuivis en cas de délit grâce à la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs ? C'est supprimer la semaine de 4 jours parce que son électorat ne comprend pas que d'autres puissent avec leur travail partir en week end ?... c'est ajouter 60 000 profs pour former la jeunesse à son idéologie ?.... Cest promettre des hausses d'impots  puisque seulement 50% de la population paie l'impôt  sur les revenus ?...c'est promettre le vote local aux étrangers  tout en sachant que cela ne sera jamais fait, ni par referendum ni avec les 3/5 du congrès ?... C'est viré tous les responsables des administrations après avoir dit qu'on ne le ferait pas ?... C'est être élu avec les voix du FN alors que pour les autres c'est une honte ?...
j'en oublie ?..
oui l'échec des eurosbonds !!!..

villeroy  a écrit le 20/06/2012 à 21:38 :

Ich, Präsident... Tut mir leid, Ich hatte es alles falsch. Il aura donc bien embobiné les plus crédules des Français et devra, maintenant, rentrer dans le dur : couper dans la dépense publique donc dans les ressources et bien vivre d'une partie de son électorat.

ElNormando  a écrit le 20/06/2012 à 21:38 :

Et 1, et 2, et 3 à 0 ! On va avoir 5 années de franche rigolade avec FH et le PS qui, comme on dit en Espagne, "nos ha vendido la moto" !!!

rb  a écrit le 20/06/2012 à 21:33 :

La lente agonie europeenne.

Bastien  a écrit le 20/06/2012 à 21:23 :

C'est marrant mon envie irrépressible de rire ! Bon, une petite tape sur la tête et puis un petit bisou.... Là, t'es content ? Allez, pleure pas, tu le savais bien que tu faisais n'importe quoi ?!

Madrai  a écrit le 20/06/2012 à 21:18 :

Mais nous aurait-il menti ? Dans 5 ans, la blonde aux yeux bleu sera au pouvoir !

encorelibre  a écrit le 20/06/2012 à 20:59 :

Ce n'est que le début de la descente aux enfers pour François Batave. Il y aura d'autres reculades sans d'aillleurs que la Chancelière y soit pour quelque chose mais les règles de l'économie ne s'apprennent au PS que dans la douleur.

dinosaure  a écrit le 20/06/2012 à 20:59 :

Et voilà, adieu eurobonds ! Les quelques années d'austérité qui s'annoncent vont être assez rude pour le pays, mais nul doute qu'il en sortira grandi une fois la tempête passée, et l'orthodoxie budgétaire assimilée dans l'ADN de nostre classe politique. Au besoin, si cette dernière avait des tentations de relance et de bisounoursisme, les allemands veilleront au grain !

Patrickb  a écrit le 20/06/2012 à 20:50 :

La politique inflationniste fonctionne pour les US, ! savoir je prête 1 dollar (aux Chinois) en pensant que je ne leur rembourserai que 5 cents du dollar ou moins (après dévaluation du billet vert). Les Chinois ne semblent pas marcher dans la combine et les Allemands ne veulent pas de cela. Bravo Merkel !!!

jo  a écrit le 20/06/2012 à 20:49 :

la fête est fini, Hollande le fier à bras, le donneur de leçons à Merkel, c'était pour les élections, histoire de faire croire que ce ne serait pas comme Sarko qui n'était qu'un vassale aux bottes de Merkel, on allait voir ce qu'on allait voir, maintenant c'est fini, on tourne la page, on va rentrer dans le dur. Il faut trouver 10 milliards d'ici la fin de l'année pour boucler le budget oups .... un petit impôt exceptionnel ça pourrait le faire peut-être.

Leraleur  a écrit le 20/06/2012 à 20:48 :

Je ne suis pas déçu car je ne l'ai jamais cru.Je ne suis pas seul, car avec presque 50% d'abstention...La suite ?
La retraite à 69.99 ans, la mort du CDI, la privatisation de la sécu, etc, etc...
C'est déjà écrit.Il va suivre le script.Tant pis pour les naïfs.

Imaginr  a écrit le 20/06/2012 à 20:43 :

Voila, il n'aura pas tenu 1 mois face aux allemands, pensant certainement pas prendre le pouvoir au sein de l'UE mais retarder et "remodeler" le traité en cours de signature. Eh oui, ça change tout car non seulement il n'y aura pas de croissance supplémentaire, mais en plus il va falloir montrer patte blanche au plan intérieur. La seule bonne nouvelle c'est qu'à force de lui ouvrir les yeux, ses homologues vont le faire devenir un président normal !

henri  a écrit le 20/06/2012 à 20:37 :

il a fait HEC et l?IEP !
Bon il a fait un beau parcours.
Depuis qu?il a été élu il semble ne pas etre la . Il est ailleurs.
Il me parait totalement serein, et heureux.
Relax le Max. il parait super cool.
« What ever will be; will be ».

moi président !

Super!
des promesses ?
quelles promesses?
ai-je fait des promesses ?

Clin d?oeil a dul : Le plus drôle reste à venir

Drôle ! pas vraiment, Il fallait qqun pour assurer.
Il a le mérite d?etre présent.

Laurent68  a écrit le 20/06/2012 à 20:29 :

Si les conséquences n'étaient pas si funestes ce serait a mourir de rire.
La politique de relance c'est donc impossible, il ne reste plus que 2 possibilités réduction des dépenses et augmentations des prélèvements.
La deuxième option a été choisie dans la mesure des dépenses supplémentaires ont déjà été engagées....

rb  a écrit le 20/06/2012 à 20:28 :

Comment reduire la dette sans croissance.Ca ferait un bon sujet de philo.
L'un n'est pas incompatible avec l'autre,par contre sans croissance pas de reduction de dette,meme en sabrant dans toutes les depenses car apres c'est l'anarchie et la pauperisation.On voit ce qui se passe en espagne,italie,portugal,grece,irlande.L'austeritee seule ne fonctionne pas.Les allemands attendent peut etre que des groupes extremistes prennent le pouvoir en europe,ou qu'il y ait un mouvement terroriste europeen....

gringo  a écrit le 20/06/2012 à 20:26 :

je croyais qu'on allait voir ce qu'on allait voir. et bien , on voit : il a plié .ah! les belles promesses. ah! le grand timonier. ah ! le" moi président je". marche arrière toute. et ce n'est que le début. c'était tellement facile, tellement simple. et bien voilà !je ne suis pas plus normal dans mon job que mon prédécesseur.et pourtant je me croyais au-dessus.hier Cameron. aujourd'hui Merkel. on est mal barrés

Anthony  a écrit le 20/06/2012 à 20:16 :

Que je sache, l'Allemagne ne prone pas une politique inflationniste mais une politique de rigueur. Par ailleurs, l'Europe n'est pas en periode de deflation. L'inflation est un phenomene monetaire et depend donc essentiellement de la politique de la banque centrale. La BCE poursuit une politique expansionniste (cf. un milliard de financement non-conventionnel accorde aux banques et le financement d'urgence dans les pays peripheriques). Elle a aussi annonce clairement qu'elle depasserait son objectif officiel de 2% d'inflation. Quoiqu'il en soit, les eurobonds n'ont rien a voir avec l'inflation mais sont une option pour resoudre la crise de la dette.
Il n'y a donc pas de reel risque de deflation en Europe aujourd'hui. En revanche, il nous faut toujours trouver une solution a la crise de la dette et la politique de rigueur pronee par Angela Merkel presente le risque d'aggraver et prolonger la recession.

tango  a écrit le 20/06/2012 à 20:01 :

Hollande devait s'y attendre. Il n'est pas si bête que ca quand même (Il a fait l'ENA). Il lui fallait un pretexte pour ne pas tenir ses promesses. Et Angela lui a donné. J'avais envie de voter pour elle, mais ca ne sert à rien car de toute façon c'est elle qui donne les ordres. (Et il aurait fallu que j'imprime un bulletin à son nom).

Le réaliste  a écrit le 20/06/2012 à 19:43 :

Cela fait bientôt 1000 ans et les invasions barbares que nos voisins expansionnistes d'outre Rhin abaissent le reste de l'Europe à leur bonne volonté !
Quand cesserons nous de nous comporter comme un peuple aféodé au leur ?!?

EV  a répondu le 21/06/2012 à 9:30:

"Invasions barbares" ? A part le désastre de 405 du à l'arrivée des Huns en Europe centrale, les soit disant invasions sont plus une politique impériale choisis que subis Il serait temps de revoir votre histoire, surtout que les allemands n'ont jamais vraiment regardé à l'Ouest mais surtout à l'Est : "Drang nach osten".

dul  a écrit le 20/06/2012 à 19:37 :

Hollande avait promis de faire plier Merkel ainsi que les financiers. Le plus drôle reste à venir

satan  a écrit le 20/06/2012 à 19:35 :

C est le premier renoncement de francois le normal !

AS  a écrit le 20/06/2012 à 19:35 :

Le champion des pays du sud n'était donc qu'un flop .... Lui qui avait pourtant promis que Merkel cèderait.

Il est où ?  a écrit le 20/06/2012 à 19:28 :

Il est où le super Hollande qui devait changer l'Europe ? S'il abandonne si vite, c'est parce que les élections sont finies. Tout cela était donc de l'enfumage. Heureusement pour moi que je n'ai pas voté pour lui, ni pour aucun des candidats d'ailleurs puisqu'ils sont tous pro-européens !

Opinion  a écrit le 20/06/2012 à 19:23 :

"BON CA C'EST FAIT ... " Reste plus qu'à attendre la suite ....

LANTITHESE  a écrit le 20/06/2012 à 19:22 :

Les rodomontades socialistes d'avant les élections ont fait place à un retour en arrière très Sarkozien; il est à craindre que le reste soit à l'avenant, vouloir faire place au pragmatisme avec des pétards mouillés ne permet à l'échéance que de partir la queue basse comme un basset!

Correcteur  a écrit le 20/06/2012 à 19:17 :

"François Hollande, qui avait juré de ne pas faire voté"
VOTER

Houhou  a écrit le 20/06/2012 à 19:13 :

Et il est pas honteux notre président normal, il a pas tenu un mois devant Angela. Que va dire Valerie?

najbar  a écrit le 20/06/2012 à 19:11 :

Vive l'Allemagne!!!! Que j'aime ce pays...