Bientôt des quotas de femmes administratrices dans toute l'UE ?

 |   |  429  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Bruxelles s'apprêterait à proposer une directive imposant que les conseils d'administration des grandes entreprises soient composés d'au moins 40% de femmes. La Commission prendrait ainsi exemple sur la France qui impose cette législation depuis 2011.

Des quotas femmes dans les conseils d'administration, la France en impose déjà. L'Union européenne voudrait faire de même. Le quotidien Financial Times indique ce mardi s'être procuré un projet de directive en ce sens qui doit être dévoilé officiellement le mois prochain par la Commissaire à la Justice Viviane Reding.

Lutter contre le "plafond de verre"

Dans ce document, il est question d'imposer aux plus grandes entreprises de recruter au moins 40% de femmes dans leurs conseils d'entreprises. Celles de plus de de 250 salariés ou qui génèrent plus de 50 millions d?euros de chiffre d?affaires devront produire un rapport annuel sur leurs équipes dirigeantes. En cas de non-conformité, des amendes ou bien des suppressions de subvention sont prévues dont les montant ne sont pas indiqués. Objectif: tenter de briser le "plafond de verre" qui empêche les femmes d'accéder aux plus hautes instances administratives des entreprises. Selon le projet de directive cité par le FT,  les femmes ne représentent actuellement que 13,7% des effectifs des administrateurs au sein des vingt-sept pays membres de l?UE. Et "les progrès" dans ce domaine "sont très lents avec une augmentation moyenne de seulement 0,6 points de pourcentage ces dernières années", notent ses rédacteurs. A noter: ces éventuels quotas n'évoquent pas le cas des conseils exécutifs où les femmes sont encore très peu présentes. 

"Modèle" français

En France, une législation visant à imposant 40% de femmes dans les conseils d'administation d'ici cinq ans existe depuis janvier 2011. Elle-même s'inspire d'une loi norvégienne. Et la mesure porte ses fruits puisque le pourcentage est passé à plus de 20% fin 2011 contre seulement 10% un an plus tôt comme l'indique une étude du cabinet Deloitte publiée en février. Italie, Espagne et Pays-Bas se sont dotés de règlementations similaires et les parlementaires européens soutiennent cette idée

Des résistances

La Commission européenne tente depuis plusieurs années de mettre en place des règlementations visant à améliorer la parité dans les entreprises. Or, celles-ci ne font pas l'unanimité en Europe. La Suède et la Grande-Bretagne, notamment, y résistent tout comme certaines grandes entreprises. "Imposer des quotas comme ceux-ci en pleine crise de la zone euro est inapproprié cela interfère "de façon disproportionnée avec la liberté des entrerpises et des actionnaires d?organiser leur propres affaires" a argué Pedro Oliveria, conseiller juridique chez Business Europe, la plus importante association d'employeurs européenne, dans les colonnes du Financial Times.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2012 à 10:13 :
Simple Citoyen: Je ne devrais pas vous répondre vous êtes un archétype de l embobinage des filles comme moi, c est vrai que mes connaissances et mon expression sont très limitées et vous avez raison je n ai pas de jugeote et je suis dans l obsession, vous me décrivez bien, Mais affirmer que la parité n a rien avoir avec le droit des femmes et les mouvements qui luttent pour les faire reconnaitre est de la pure violence gratuite Je ne suis pas un électron libre contrairement à vous, c est pourquoi en France nous avons une Ministre. Nous sommes bien sur le terrain politique et les conseils d administration ne font que de la politique, Y siègent des représentants suivant les droits de vote, vous confondez avec le comité exécutif ou l on parle d égalité professionnelle et plus de parité. Mais ce qui vous plait c est de scruter les femmes de votre piédestal. Je suis qu un corps qui reprend vie, je respecte votre avis et je n en saisis pas tous les termes et les reproches je ne sais pas raisonner je parle de la vraie vie et celle de mes amies, je ne comprends pas bien mon châtiment. En quoi cela peut vous déranger par exemple qu un contrôleur des comptes mandaté par l état soit un homme ou une femme, la compétence générale telle que vous l exprimez n existe pas on est compétent dans un domaine dans lequel notre jugement a de la valeur La parité nous en parlons depuis une dizaine d années dans notre sphère, tous les débats on eu lieu et se sont bien vos remarques qui sont absentes de toute culture et de toute nouvelle idée dont- nous pourrions débattre. En fait vous n avez rien dit, rien démontré. Vous pouvez continuer à vous venger il y a longtemps que l humiliation n a plus emprise sur moi,
Réponse de le 06/09/2012 à 13:34 :
Je vais en rajouter et me valoriser un peu, j ai tout de même compris votre propos sur le processus décisionnel, je suis d accord avec vous il existe même une loi économique qui dit qu il ne faut jamais nommer quelqu un de trop compétent (qui sait prendre la meilleure décision) car rapidement il va briguer votre poste. Mais comme je vous le disais on est dans l exécutif. Un CA est hétéroclite alors pourquoi pas mixte. Son rôle est de synthétiser les intérêts économiques et financiers des uns et des autres sans état d âme. C est plus à rapprocher de notre parlement sauf que la démocratie y est absente. D où ma vision politique .Vous vous attaquez à la nature humaine ou plutôt son mauvais côté. L émancipation des femmes n a pour but que d assurer l équité sociale, et si vous plait de penser que cette présence ne change rien c est une opinion que je vous laisse.et vous aussi laissez les féministes suivre leurs idéaux, c est sur ce n est pas glorieux que la loi se substitue à l éducation, mais contrairement a ce que vous dites c est la loi qui détermine les règles de vie et engendre la civilisation. Nous voulons une civilisation bâtie sur les principes égalitaires des droits de l homme. Je vous laisse volontiers la main pour faire que se soient les meilleurs qui émergent.
a écrit le 04/09/2012 à 17:49 :
Quand l'élite dirige par décrets autoritaires sur de tels sujet, c'est qu'elle sait au fond qu'elle ne doit pas sa place à sa compétence. Du coup, il lui semble logique d'imposer des quotats, sachant que c'est la seule solution pour faire perdurer ce système. Il ne risquent pas de favoriser simplement la transparence et la valeur qui sont bénéfiques à tous et le fondement même du contrat moral de nos sociétés occidentales. Bien entendu, ils ont compris que la promotion des meilleurs, des plus courageux, des plus intelligents, des plus entreprenants, des plus efficaces signerait leur fin anticipée...
Pour ma part, je n'ai jamais vu dans les domaines où la compétence est primordiale et où les décideurs paient le prix de leurs erreurs, de gens refuser une nomination pour un critère de sexe, de nationalité, de couleur de peau ou d'opinion.
Le maître mot étant ici bien entendu le fait d'être responsable de ses décisions et que l'échec n'emporte pas simplement une promotion pour aller faire des dégats ailleurs.
Réponse de le 04/09/2012 à 18:30 :
Votre propos na aucun sens car il est tout a fait contradictoire. Vous denoncez le conservatisme et elitisme alors que les quotas sont la pour initier le progrés par la mixité, et l'entrée dans la gouvernance des talents feminins. C'est un esprit d'ouverture qui s'offre aux entreprises et d'aprés les statistiques cela est benefique, les entreprises qui font l'effort de la mixité et de la diversité passent mieux la crise.Tout ce que vous decrivez sur la competence n'est que subjectivité dans une assemblée.Les bonnes idées ne viennent pas toujours du haut.Vous idéalisez trop un prototype de decideur parfait.
Réponse de le 04/09/2012 à 19:19 :
Euhhhh... Je ne dénonce ni le conservatisme ni l'élitisme. Par ailleurs "initier le progrès par la mixité" et "l'entrée dans la gouvernance des talents féminins" sont des expressions toutes faites et totalement creuses. Vous voulez dire quoi? Si les entreprises qui font l'effort (pourquoi serait-ce un effort?) de la mixité se portent mieux, pourquoi ne le font-elles pas toutes, hors cadre législatif? Je dis que je crois que c'est parce que ceux qui dirigent (hommes et femmes) dans les cénacles dont on parle, n'ont pas à assumer les conséquences de leurs décisions et qu'ils sont eux-mêmes en place pour d'autres raisons que la compétence. Voilà mon propos. Mais quand je lis que pour vous la compétence est la lecture subjective d'une assemblée, c'est que vous vous situez d'emblée dans le politique (ou l'art?) et non dans le réel de ce qu'est une aventure entrepreneuriale. Au final, je crains que vous n'ayez simplement pas saisi le sens de ce que j'ai écrit. Dernier point: les statistiques de ce genre ne veulent absolument rien dire et leurs conclusions font appel davantage à la crédulité des lecteurs qu'à leur sens logique. Et si ces sociétés réussissaient mieux que les autres non parce qu'elles embauchent plus de femmes, mais parce qu'elles sont simplement sans tabou et a priori et ne fondent leur recrutement que sur la compétence?
Réponse de le 05/09/2012 à 13:11 :
C est vos qui êtes dans l absurde en séparant la vie civile de la vie professionnelle, l entreprise fait partie de la société, demandez donc aux patrons qui paient leurs cotisations sociales Vous êtes dans le déni de la discrimination en raisonnant en pur théoricien et en occultant l histoire du mouvement féministe avec vos conclusions simplistes de petit bourgeois. La réussite de la mixité est une réalité, les équipe mixtes fonctionnent mieux ce sont des constats fait par les DRH au niveau mondial: Je vous mets au défi de me dénicher une seule enquête prouvant que les femmes sont inaptes à décider et que leur entrée dans les conseils d administration a eu des effets pervers, C est bien vous qui faites du vent alors que je me situe dans l action avec des millions d autres. L exécutif européen a décidé de prendre en compte nos difficultés à vaincre les réticences des gens comme vous Oui c est un effort parce que vous êtes encore trop nombreux a avoir cette arrogance Mais nous ne serons jamais d'accord puisque vous n avez rien à proposer si ce n est du mépris pour l émancipation des femmes. La réussite c est la mixité et la diversité des compétences.Il vaut mieux un groupe complémentaire qu'un ramassis de gens imbus de leur personne qui représenteraient la compétence subliminale que vous venez d'inventer.
Réponse de le 06/09/2012 à 2:08 :
Hahahahahaha! lol de lol raisonnements de petits bourgeois! Voilà qui me rafraîchis! Non, je me contenterai de raisonnement, car c'est me semble-t-il ce dont vous manquez. Je ne fais aucun distingo entre vie personnelle ou professionnelle et me contrefous de l'histoire du mouvement féministe qui n'a aucune raison d'être cité ici. Le raisonnement que vous semblez refuser et honir est ce qui permet de prendre des décisions, qu'elles soient d'ordre privé ou professionnel. Si c'est cela être petit bourgeois, je vous souhaite bien du plaisir, mais je vais arrêter là ce qui n'a pas le sens d'une discussion. Vous vous placez dans un monde totalement politique et votre prisme ne permet pas d'en débattre, concept probablement petit bourgeois également. Quant à vos envolées elles confinent à l'obsessif, tant elles sont dénuées de fondement quant à leur objet. Je vous souhaite néanmoins l'appaisement que l'age devrait vous apporter, sans quoi toute cette belle énergie n'aura servi que de pauvres maîtres.
a écrit le 04/09/2012 à 14:47 :
absurde vu que le systeme est en cours d implosion.la preocupation principale d une partie de plus en plus importante des européens est de bouffer tout simplement.
a écrit le 04/09/2012 à 14:05 :
Les phallocrates n ont pas tardé à s ériger:les femmes ne sont pas une « minorité »mais simplement l autre moitié de l humanité, ne vous en déplaise la nature a fait l être humain sexué. Pour vous la liberté c est la continuation de la discrimination des femmes, pour nous c est la parité. En Europe il n y a pas des Talibans qui empoisonnent les écolières afin que les maintenir dans l obscurantisme. Nous avons acquis nos droits pas après pas, nous représentons la moitié de l électorat et si nous ajoutons les hommes
« normaux » pacifistes, humanistes et progressistes qui nous tiennent la main vous êtes submergés. C est bien parce qu un lobby de privilégiés mâles nous fait barrage par pur tradition séculaire que nous devons à contre sens imposer par la loi et ses sanctions le respect du droit le plus élémentaire de partager la gouvernance de notre pays. Oui la loi est une restriction de liberté, mais une société civilisée c est aussi des droits et des devoirs pour le respect de chaque citoyen .Quand à la compétence c est évidemment le plus mauvais prétexte, demandez à votre compagne si elle est compétente et voyez sa réaction ; chaque être humain a ses propres qualités. C est vous qui imposez les quotas par votre sournoiserie.
Réponse de le 04/09/2012 à 14:58 :
wouah, quel discours! A titre personnel (côté masculin), la question m'indiffère! Pour info, les quotas dans les conseils d'administration, c'est pas pour tout le monde, alors ne fantasmez pas trop... J'imagine que la féminisation de l'encadrement est une chose aussi inévitable qu'utile, mais faut il vraiment un tel discours? Croire que l'on change le monde avec des lois, c'est un peu illusoire...
Réponse de le 04/09/2012 à 16:56 :
Vous ne connaissez manifestement rien aux luttes pour l?égalité et la dignité. Ce n'est pas en rien faisant que les choses bougent. Avec votre raisonnement l'esclavage serait encore la normalité dans le monde.Les droits s?acquièrent et ils faut les graver pour ne pas les perdre.Je suis jamais aller à l?école mais j'ai droit à mes exemples, comme Obama a mis de l'espoir dans tous le peuple noir. Les femmes ont simplement besoin de prendre confiance en elles, non ce ne sont pas des citoyens de seconde zone comme la société les a reléguée pendant des siècles
Réponse de le 04/09/2012 à 19:25 :
Je dois bien avouer que je suis peu actif dans les luttes pour l'égalité et la dignité. J'aime bien l'Histoire en revanche, et j'ai beaucoup d'estime pour Alexis de Tocqueville. Prenez par exemple, "de la démocratie en Amérique" quand l'auteur exprime sa tristesse face à l'esclavage des noirs ou le génocide des indiens. Vous y verrez des idées contrastées. Le monde moderne, c'est en effet le monde des luttes pour l'égalité, mais ce monde comporte une part d'ombre qui peut tout engloutir. Les "droits gravés" voici pour moi une illusion. Puisque vous parlez d'école et puisque le sujet portait sur la parité homme femme, je pense qu'une femme ayant fait des études sérieuses a probablement plus de facilités dans la vie qu'un homme qui n'en a pas fait. Sur la question du droit des femmes, "des citoyens de seconde zone", c'est là une idée relativement moderne. Ah oui, la situation du citoyen de première zone européen durant le 20ème siècle à quand même été de servir de chair à canon pour des causes plus ou moins heureuses...
Réponse de le 04/09/2012 à 19:52 :
Si je puis me permettre taranis, quand vous écrivez "Les droits s?acquièrent et ils faut les graver pour ne pas les perdre", je crois que vous avez tort. Les droits n'existent que si ceux qui sont en position de les accorder le veulent bien. C'est un formalisme. Si un "droit" est illégitime, il finira par cesser d'exister. L'égalité et encore plus la dignité ne sont pas affaire de droit, mais de civilisation, donc d'éducation et de règles communes de vie. Toute autre méthode d'imposition des réalités ne peut se faire que par la violence, fût-elle symbolique ou morale, ce qui dans notre société se traduit pas l'immixtion de l'état, seul détenteur de la violence légale.
Réponse de le 05/09/2012 à 13:47 :
Manifestement les droits de l homme ne vous intéressent pas. Vous n avez jamais du vous battre dans la vie. J ai moi un vécu d esclave mais je suis restée debout. Votre discours est stupide et prétentieux, je suis nulle intellectuellement mais vos belles phrases ne m impressionnent pas, la vie est un combat pour nous le sexe « faible » depuis des siècles nous avons payé le prix pour gagner le respect et ne vous en déplaise c est bien la loi ,les déclarations et les conventions qui marquent les étapes de l émancipation Un droit et un droit du moment ou nous sommes assez nombreuses à l exiger et il devient légitime quand la représentation nationale ou internationale a reconnu cet état de fait .Un droit illégitime cela n existe pas , il, faut juste faire pencher l opinion. Trouver moi une seule raison à conserver l inégalité des sexes dans notre monde ou la force du guerrier protecteur n existe plus : il serait même plutôt violeur. 122 femmes sont mortes en 2010 sous les coups de leur compagnons, c est le tribut pour qu une loi viennent protéger les victimes de violence, le harcèlement sexuel à fait l unanimité au parlement. NON Monsieur nous avons des droits acquis et restant à acquérir et nous attendons après personne, de toute façon nous sommes la moitié des électeurs et notre représentation en haut de l état s améliore. C est irréversible. Apres l Europe, viendront les autres pays en développement nous travaillons partout pour faire appliquer les articles que j ai cité. Nous ne sommes pas la pour vous voler mais partager avec vous dans un respect mutuel.Aidez nous croyez moi j'ai vu mon lot d'atrocité envers ces sous êtres humains
Réponse de le 06/09/2012 à 2:15 :
Sans voloir vous offenser, vous maniez parfaitement la dialectique, à ceci près qu'elle ne vous sert qu'à éviter de répondre aux objections qui vous sont faites. Prendre quelques minutes pour effectivement lire ce qui est écrit n'est pas toujours pactiser avec le diable. Pour le reste, vous devriez faire attention aux jugement péremptoires que vous assénez sans raison, cela décrédibilise vos propos. Vous devez être une habituée des harangues faciles ou des conradicteurs auxquels il suffit de répondre par quelques invectives dans l'air du temps. Mais pour aller plus loin, faut-il encore quelque substance. Je trouve celle que vous proposez bien légère et il y a bien longtemps que je ne me laisse plus impressionner par ce genre de procédé ridicule.
a écrit le 04/09/2012 à 13:37 :
Bonjour, vous venez pour l'offre d'emploi : Oui effectivement vous répondez à tous les critères..vous êtes compétent, dynamique, motivé... vous avez l'expérience : bref, vous êtes le candidat parfait ! ah, heu ben ça va pas le faire : vous ne rentrez pas dans les quotas : ce mois-ci, il nous faut un "sortie de prison" !!! désolé !
(dialogue d'entretien d'embauche d'anticipation)
a écrit le 04/09/2012 à 13:31 :
Préambule de la déclaration des droits de l'homme - Article 6: "...Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux, sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents."
Réponse de le 04/09/2012 à 14:19 :
Quand ont parle de citoyens c'est hommes et femmes confondus La discrimination faite aux femmes à travers le monde à rendu nécessaire de préciser le principe d égalité des sexes .
L?article 2 consacre le principe de non discrimination notamment à raison du sexe.
Préambule de la Constitution Française du 27 octobre 1946
3. La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l'homme.
La charte de nations unies du 26 juin 1946 reconnaît, dans son préambule, le principe de l?égalité entre les femmes et les hommes.
L?article 55 énonce que le respect effectif des droits de l?Homme pour tous et toutes suppose l?absence de discrimination notamment à raison du sexe.
Réponse de le 04/09/2012 à 15:13 :
Vous démontrez donc que cette loi est discriminatoire. En effet, si une entreprise a dans son conseil d'administration 4 femmes et 6 hommes, veut recruter un nouveau membre, et qu'un homme et une femme de compétences égales sont pressentis pour le poste, l'homme serait automatiquement évincé à cause de son sexe, puisque le quota ne serait plus respecté.
Réponse de le 04/09/2012 à 16:45 :
Actuellement c?est ce qu'il arrive aux femmes non par quota mais par tradition et vous ne trouvez pas cela discriminatoire.C'est le raisonnement de l'absurde. Lorsque les femmes n'auront plus ces barrières devant elles et que les probabilités d'offre et demande seront enfin respectées en fonction des formations et des expériences la liberté sera totale puisque le vivier sera mixte. Les femmes devraient sans contrainte atteindre la mixité au moins dans les domaines ou elles sont très présentes si les critères n?étaient masculino-centrés. Tous les observateurs sont d'accord qu'il faut agir. Les femmes sont discriminées.
Réponse de le 05/09/2012 à 14:16 :
Je ne dis pas que cette loi est une mauvaise chose, je pense même le contraire. Je dis juste qu'à vouloir vous appuyer sur des textes dont vous ne saisissez manifestement pas l'étendue, vous finissez par démontrer le contraire de ce que vous avancez, si tant est que l'on pousse votre raisonnement un peu plus loin. En clair, la loi se porterait mieux si vous ne la défendiez pas.
Réponse de le 05/09/2012 à 18:26 :
c est en effet à ni rien comprendre, alors nous serions d'accord sauf que la constitution à evoluée pour y integrer le quotas et la contradiction est bien de votre fait mais je vous aime si vous nous aimez.40% ce n'est pas encore la parité, mais nos ambitions risquent de plafoner.Je suis un peu simplette maisj'apprends mes lecons.et je peux comprendre que la discrimination s'arrête à l'egalité de traitement. Maintenant je n'aurait jamais assez de ma vie pour citer tous les cas où les femmes sont discriminées. Pourquoi des que l'on revendique notre droit à la dignité il faut toujours nous rabaisser ou nous humilier.
je suis un bon receptacle mais je suis pas aussi agessive que mais propos. Merci pour votre soutien. Malgré votre conseil je continuerai car j'ai la foi dans l etre humain. On est la sur de la ceme sur le gateau que je ne verrais helas jamais
a écrit le 04/09/2012 à 13:16 :
Je trouve cette idée de quota absurde : la seule compétence des femmes tiendrait dans les quotas ??? Et pourquoi pas un quota de noirs, de beurs, d'homosexuels, de blonds, de rouquins, de bouddistes, etc ...!!!
Et la liberté dans tout ça ??!!
a écrit le 04/09/2012 à 9:55 :
Très bon choix de photo...
Réponse de le 04/09/2012 à 10:15 :
Les cumulards invétérés des conseils d'administrations adeptes de la co-sanguinité (Banques, Renault, groupes industriels du CAC 40 etc ..) sont capables de se faire opérer pour changer de sexe !!! rien ne les arrêtera

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :