Près de trois Français sur quatre espèrent une intervention de la BCE

 |   |  208  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une grande majorité de Français espère une action de la Banque centrale européenne, selon un sondage BVA publié ce jeudi. Les gouverneurs de l'institution de Francfort se réunissent dans la journée.

Quelque 72% des Français espèrent une intervention de la BCE pour calmer la crise européenne. C'est ce que révèle un sondage BVA pour BFM Business, BFM TV, Avanquest et Challenges publiée ce jeudi. Un quart des sondés pense que le président Mario Draghi, ne doit rien faire car cela ne changerait rien à long terme aux situation de ces pays. Le patron de la BCE pourrait dévoiler son plan ce jeudi. 

Cette enquête portait également sur d'autres questions d'économie. Elle indique qu'une grande majorité des Français (67%) se dit moins confiants à propos de l'avenir de la situation économique dans le pays. Sur un mois, le pourcentage de ceux qui se disent confiants recule de 13 points à 30%. 

Quant à l'action du gouvernement, elle est jugée de façon hétérogène selon les mesures annoncées.  Très bien reçue, l'augmentation du plafond du Livret A convainc 60% des personnes interrogées. La baisse du prix des carburants, en revanche, semble avoir déçu : 46% des sondés la jugent trop peu généreuse et 26% trop coûteuse. Enfin l'opinion est partagée concernant les emplois d'avenir : 50% des personnes interrogées juge la mesure positivement contre 49% qui pensent le contraire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2012 à 18:36 :
Et mon oeil ! Encore un sondage truqué comme il y en a tant en France.

Ah qu'ils ne sont pas bons nos instituts de sondage !
a écrit le 06/09/2012 à 13:55 :
Je doute que 72% des français sachent ce qu'est la BCE (ou même qu'elle existe) et encore moins connaissent ses prérogatives et ses moyens. Alors qu'ils espèrent une intervention... Que des sondeurs fassent des sondages ne voulant rien dire, soit (c'est leur métier), mais que des journalistes reprennent tel quel ces mêmes sondages; c'est quelque peu gênant.
a écrit le 06/09/2012 à 12:22 :
Alors les 3/4 des francais sont prets a aller a l echafaud en criant Vive GS... En 14 ils sont tous partis la fleur au fusil...on connait la suite...
a écrit le 06/09/2012 à 10:53 :
Pauvres 72% des Francais .... Les poules esperant se faire rapidement plumer par le renard ....
a écrit le 06/09/2012 à 10:46 :
La France et l'Allemagne seront de toutes les manières prêteurs en dernier ressort des "grenouilles qui voulaient être aussi grosses que le boeuf"; seul le prestige de ces deux pays et la garantie qui va avec pourra sauver tout le monde et l'EURO en premier au regard de la finance anglo saxonne.
a écrit le 06/09/2012 à 10:41 :
Hahahaha... les mêmes expliquent que les peuples sont trop nuls pour que leur avis compte, mais s'empressent de les sonder pour justifier leurs abus de pouvoir. Lamentable.
a écrit le 06/09/2012 à 10:37 :
72% tient je ne fais pas partie des sondés donc les sondages truqués y en a marre ! Les Français pauvres n'ont rien a faire des sauvetages de la BCE en réalité vu que celle ci ne sauve pas les particuliers mais plutôt les copains du monde financier.
a écrit le 06/09/2012 à 9:42 :
Faudrait qu'ils arrêtent de nous sonder les cloches comme ça... .
a écrit le 06/09/2012 à 9:17 :
72% des Français espèrent une intervention de la BCE ... ces 72% savent-ils qu'ils devront recapitaliser la BCE pour couvrir ses pertes sur les rachats de dettes des pays qui sont en état de mort clinique ? Et que cet argent sera autant en plus à économiser sur nos dépenses sociales pour rembourser nos dettes abyssales ? Quelle honte qu'aucun média n'explique les conséquences d'une intervention de la BCE.
Réponse de le 06/09/2012 à 9:27 :
Sans compter sur notre futur pare-feux, le MES, inventer au cours des 2 / 3 réunions de début d'année!!! http://www.youtube.com/watch?v=rFTbIGahzhU
Réponse de le 06/09/2012 à 10:43 :
@Paulo "Et que cet argent sera autant en plus à économiser sur nos dépenses sociales pour rembourser nos dettes abyssales ?" elles sont tellement abyssales que croire qu'elles sont remboursables relève de l'escroquerie. Où va t-on trouver 110 000 euros par foyer imposable ? Nous sommes endettés depuis 38 ans, la dette est irremboursable et le défaut inévitable malheureusement à court terme et heurement à plus long terme car la course au remboursement est perdue d'avance..
a écrit le 06/09/2012 à 9:03 :
Et les français, selon un sondage..., ne sont'ils pas les mauvais élèves de l'Europe en économie?
a écrit le 06/09/2012 à 9:02 :
Sondage réalisé auprès d'une population d'élèves de sixième à la sortie du collège Youri Gagarine de Bondy. Nos économistes français ne sont pas tous en phase pour dire ce que devrait être une éventuelle intervention de la BCE ....... Alors la valeur un tel sondage ?
a écrit le 06/09/2012 à 8:59 :
Les sondés n'y comprennent probablement pas grand chose donc ce sondage ne vaut pas grand chose non plus. Il faut en revanche informer les citoyens que si la BCE intervient ca se fait avec de l'argent vituel donc la plance a billet avec un risque non négligeable de dévaluation de l'euro avec les conséquences de hausse des taux d'emprunt de perte de valeur de l'épargne et de perte de pouvoir d'achat.
La seule chose a faire a mes yeux incultes c'est d'imposer la regle d'or stricte de déficit à 0,5% à tous les pays sous controle de la BCE et ensuite que la BCE rachète 50 à 60% de PIB de dette à tous les états de l'eurogroupe. Cette dette serait remboursable sur 30 ou 40 ans avec une taxe prélevée directement par l'UE tel que 1% de TVA.
Le surendettement serait donc réglé et les reformes structurelles seraient rendues nécessaires par la règle d'or.
Le souci est qu'une telle mesure supprime toute marge de manoeuvre électoraliste aux politiciens, il faudra donc attendre que la crise s'aggrave encore pour que de telles décisions soient enfin prises.
Réponse de le 06/09/2012 à 12:24 :
D'accord avec vous pour la solution apportée. C'est en effet L'UNE des solutions envisageable et en tout certainement la meilleurs pour reglé le probleme vite. En revenche, pas du tout d'accord avec la devaluation. Si la BCE fait cela, cette argent n'entreras jamais dans le circuit economique dis "reel". Cette argent resteras sur les marches financier donc pas d'inflation supplementaire ni de devaluation...
Réponse de le 06/09/2012 à 13:01 :
@ M92 Merci pour votre mise au point sur l'inflation. Comme j'ai pu le dire je ne suis pas économiste (je suis scientifique) mais j'essaie simplement de comprendre le monde qui m'entoure en faisant abstraction le plus possible des solutions prète a l'emploi ou politiquement correctes.
Une petite question encore: comment affirmer que l'argent des marchés ne se retrouve pas dans le circuit réel ? Dans mon exemple si la BCE achète la dette des états cette dette était d'abord détenue par des investisseurs qui pourront utiliser cet argent ou bon leur semble. La seule garantie qu'il reste c'est que la BCE "détruise" en quelque sorte cet argent au fur et a mesure se sont remboursement.
a écrit le 06/09/2012 à 8:52 :
Pour continuer sur l'orthographe: "aux situationS de". Franchement, relisez-vous, c'est même pas niveau brevet ces fautes....!
a écrit le 06/09/2012 à 8:43 :
... ce hollande, si la france n'arrive pas a rsoudre ses pbs 'c'est la faute a la bce' ( avant c'etait sarko, masi bon, il n'est plus la...)
a écrit le 06/09/2012 à 8:42 :
Attention à l'orthographe :
Les gouverneurs de l'institution de Francfort ce réunissent dans la journée., ou plutôt
Les gouverneurs de l'institution de Francfort Se réunissent dans la journée.
Réponse de le 06/09/2012 à 8:55 :
Dingue, c'en est absolument plein de fautes: "un sondage [...] publiée", bien l'accord, bien....
Réponse de le 06/09/2012 à 8:55 :
C'est gentil de signaler ça!
a écrit le 06/09/2012 à 8:29 :
ce n'est pas en permettant aux états de s'endetter encore plus que la machine industrielle repartira ,c'est en les obligeant a revoir leur gestion désastreuse ,les trop d'élus,les trop de fonctionnaires,les trop de prestations sociales inappropriées ;c'est en revoyant les coûts du travail que les industriels reviendront faire produire en France ,nous avons sous les yeux l'exemple PSA ,mais nos politiques persistent a distribuer des milliards au nom de la paix sociale des incapables,des m'as-tu-vus aussi bien a droite qu'a gauche
Réponse de le 06/09/2012 à 9:04 :
Parce que, selon vous, ce serait CA qui a provoqué la crise...???
a écrit le 06/09/2012 à 8:29 :
Cet article est sans valeur.Un collégien aurait pu l'écrire.
Et quid de la valeur des sondages ? Est-ce que les sondés savent qui est Mario Draghi ? Et ce qu'est la BCE ?
Arrêtez de nous faire croire que les gens s'y connaissent en finance et en politiques budgétaires.Personne n'y comprend rien et tout est fait pour.
Réponse de le 06/09/2012 à 9:00 :
+1
a écrit le 06/09/2012 à 8:24 :
Avec un ancien de Goldman sucks a sa tete, la BCE va tous nous sauver !!!! Reveillez vous bon sang!
a écrit le 06/09/2012 à 8:23 :
comme pour la secu tant que le fric rentre à flot rien n'est fait il faut donc faire le contraire les pays doivent annoncer leurs mesures d'économie et apres,la banque devra intervenir
Réponse de le 06/09/2012 à 8:30 :
ça à pas trop l'air de marcher pour l'italie, l'espagne et la grèce, plus ils font des économies plus leurs dettes augmentent !
Réponse de le 06/09/2012 à 9:25 :
quand je pense économies,je pense au train de vie de l'état par exemple pas en supprimant les investissements; .en gréce le probléme est ailleurs pourquoi les armateurs, l'église ,les propriétaires(pas de cadastre ou maison non achevées pour ne pas payer d'impots) ne paient pas d'impots et bizard ce n'est pas sur eux que bruxelles tape ,,,???
Réponse de le 06/09/2012 à 10:34 :
oui enfin outre les problèmes d'imposition de la grèce, les coupes dans les services publiques, les régimes des fonctionnaires et dans les retraites en espagne par exemple ou en italie n'ont fait que diminuer le pouvoir d'achat de leur habitant et la consommation avec. Les économies sur le train de vie de l'état que prone la troika sont trop radicales pour faire le trie entre les gaspillages d'argent publique et l'amputation pure et simple de pan entier publique.
a écrit le 06/09/2012 à 8:09 :
Ben 3 sur 4 y a bcp de monde qui comprend pas grand chose

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :