La Tribune

C'est prouvé: l'homme est intrinsèquement honnête!

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Romaric Godin  |   -  569  mots
Une étude allemande montre que les individus ne mentent pas naturellement, même avec un gain financier à la clé et avec un risque très faible. Un résultat surprenant et important pour la modélisation économique.

Quelle est la propension de chaque individu à mentir? La question peut sembler sans intérêt, mais économiquement, elle est lourde de sens. De l?évasion fiscale au trucage des comptes grecs en passant par les escroqueries en tous genres et le «bluff» nécessaire sur les marchés, le problème du mensonge est au c?ur de l?économie. Et c?est, du reste, un sujet qui occupe la recherche économique, puisque de nombreux miodèles sont fondés sur la certitude que l'homme est prêt à tout pour obtenir un gain financier, y compris mentir.

Le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) de mercredi relate ainsi une étude de trois économistes allemands de l?institut pour l?avenir du travail (IZA) de Nuremberg qui tente de répondre à ce «jeu de la vérité». Leur conclusion est étonnante: elle va à l?encontre de l?idée selon laquelle une majorité d?individus serait prête à mentir si elle y voit un intérêt matériel.

L?expérience

L?expérience a été menée auprès de 652 personnes en Allemagne par téléphone. A chacune de ses personnes, on demandait de jeter une pièce. Si la pièce retombait sur « pile », l?individu gagnait 15 euros en liquide ou en bons d?achat Amazon. Aucun moyen pour la personne qui posait cette question de connaître la vérité. Autrement dit, chacun pouvait aisément gagner 15 euros, sans risques. Par ailleurs, l?interrogé ne craignait guère de décevoir un ami en répondant ou même de voir sa réputation entachée.

Issue attendue

Les chercheurs n?avaient aucun moyen de vérifier l?issue du jeté de pièce, mais ils sont partis du principe que les projections statistiques établissent que l?issue du jeté est de 50/50. Autrement dit, si chacun dit la vérité, 50% des participants auraient dû déclarer «pile». Si, à l?inverse, tous les participants étaient des menteurs attirés par le gain, ils auraient tous déclaré que «pile» était sorti. Les chercheurs, eux, tablaient sur 75% de «piles» en se basant sur les études précédentes réalisées avec des étudiants en laboratoire.

Réponses honnêtes

«En contraste avec ses prédictions, nous avons trouvé que les participants ont répondu honnêtement», déclarent les auteurs de l?étude. 56% des personnes interrogées ont ainsi déclaré que la pièce était retombée sur «face», renonçant ainsi aux 15 euros promis. En recoupant avec des données sociologiques, ils ont même pu affirmer qu?il n?y avait pas de corrélation entre le sexe, la religion ou le milieu sociologique, et le mensonge. L?honnêteté est partout également répandue.

«Coût du mensonge»

«Cette étude souligne fortement les doutes qui entourent la généralisation des modèles économiques supposant que les gens mentent toujours pour maximiser leurs gains», estiment donc les chercheurs. La plupart hésiterait devant le «coût du mensonge» (peur d?une punition quelconque ou d?une mauvaise réputation, même peu probables) au regard du bénéfice escompté. Evidemment, l?étude n?exclut pas le mensonge, ni le fait qu?un bénéfice important augmente la propension au mensonge. Mais elle prouve que rien n?est aussi simple qu?on le croit.

 

? Retrouvez l'étude ici (en anglais)
 

Réagir

Commentaires

domingo51  a écrit le 02/11/2012 à 6:13 :

Cette étude prouve seulement que la plupart des personnes sondées ne font pas preuve de malhonnêteté pour gagner 15 euros !
Recommençons ce sondage avec 100 euros : les résultats seraient complètement différents !

Anthony  a répondu le 04/11/2012 à 18:54:

Pourriez vous lire l'article en entier , et quand je dis en entier je veux parler de la derniÚre phrase , et vous verrez que votre commentaire est sans intérêt .
Merci

polo  a écrit le 01/11/2012 à 23:19 :

56% des personnes ont déclaré que la pièce était retombée sur «face» renonçant ainsi aux 15 euros promis, donc 6% ont menti pour ne pas gagner les 15? ! Cette étude relève surtout que des modèles économiques sont basés sur des comportements mal compris. Mais peu importe, les économistes qui se plantent régulièrement sur leurs prévisions, viennent nous expliquer avec beaucoup d'aplomb pourquoi ça merdoie. Lequel avait prévu la crise ?

raspoutine  a écrit le 01/11/2012 à 23:01 :

il aurait été pus intéressant de connaitre les résultats si la pièce donnait 100eUros pour pile et 10 eUros pour face.

xxx  a écrit le 01/11/2012 à 19:26 :

Tout compte fait ,les Français ne sont pas si C... que ça ! Les commentaires sont,dans l'ensemble,le signe qu'ils savent faire preuve de réflexion et de bon sens !!! surtout lorsqu'il n'y a pas d'enjeu d'opinion politique !

samarinda  a écrit le 01/11/2012 à 18:02 :

Il serait intéressant de faire ce genre d'expérience chez nos politqiues avec une question simple vos indemnités sont-elles utilisée exclusivement pour votre fonction d'élu ou avez vous facilité l'embuache d'un de vos proches dans la fonction publique ou autre exemple au Président de l'assemblée avez vous embauché votre femme sur des critères exclusifs de compétences ou la meilleure le trop "perçu" du cumul des fonctions est-il reversé au Resto du Coeur à la Croix Rouge.... ou à un proche ou ami etc etc. Les exemples ne manquent pas pour voir si nos politiciens mentent et magouillent avec l'argent public.

STONE1  a écrit le 01/11/2012 à 17:47 :

Le problème c'est que les malhonnêtes sont aux manettes dans l'économie ! D'où l'expression: serpents à manettes !

NousVoilaMoinsIdiotsQhier  a écrit le 01/11/2012 à 17:12 :

Une étude qui expliquerait enfin pourquoi, depuis l'aube de l'humanité, les minorités arrivent à se gaver toujours aussi copieusement et facilement sur le dos des majorités (car quand on est honnête, il est naturel de partir du principe que les autres le sont). Voilà bien une recherche aussi inutile que peu pertinente (un échantillon non représentatif, une mesure non significative et un résultat "statistique").