La Tribune

La Belgique dit encore non à Bernard Arnault

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
latribune.fr  |   -  344  mots
Pour la deuxième fois, Bernard Arnault a vu sa demande de nationalité belge rejetée. Parce qu'il réside en Belgique depuis moins de trois ans. Mais aussi parce qu'il existe des doutes sur ses liens directs avec le pays. Notamment parce que l'incertitude subsiste sur certaines de ses sociétés installées en Belgique qui ne pourraient être que des boîtes aux lettres.

Bernard Arnault veut être belge. Ce qui n'avait pas manqué de provoquer la polémique en septembre dans la presse et dans l'opinion. Une mauvaise opération pour le patron du groupe LVMH puisque pour la deuxième fois, la demande de nationalité lui a été refusée, selon le journal belge de Morgen.

Résident belge depuis moins de trois ans

En décembre, le ministère de l'intérieur de la Belgique lui avait dit non une première fois en se fondant sur le fait que l'homme d'affaire avait sa résidence dans le plat pays depuis moins de trois ans. "Le parquet a transmis son avis à la Commission des naturalisations de la Chambre et il est négatif", a confirmé le parquet de Bruxelles. Un troisième avis de la Sûreté de l'Etat est attendu dans les prochaines semaines.

Tout espoir n'est pas perdu pour le milliardaire

Mais même si ce troisième avis était négatif, tout ne serait pas perdu pour Bernard Arnault. Car comme le prévoit la loi belge entrée en vigueur en juillet dernier, juste avant la première demande du patron de LVMH, les députés pourront tout de même décider de lui accorder la nationalité. A condition toutefois qu'il prouve qu'il possède des "attaches véritables" avec la Belgique.

Des doutes sur ses sociétés belges

Pour prouver ces liens, Bernard Arnault et LVMH avancent qu'ils conduisent "des activités économiques parfaitement réelles en Belgique", où sont installées de nombreuses sociétés du groupe. Problème, tout le monde n'est pas de cet avis à Bruxelles. Fin 2012, le gouvernement belge avait en effet indiqué qu'il envisageait de transmettre à la France le dossier fiscal du milliardaire, dont les sociétés établies en Belgique ne pourraient être que des "boîtes aux lettres". Dans ce sens, selon de Morgen, le parquet de Bruxelles avait aussi fait reposer son avis négatif sur "les incertitudes sur (les) constructions financières" de ces sociétés.

Réagir

Commentaires

boldo  a écrit le 12/01/2013 à 12:19 :

Aussi lamentable que Gérard Depardieu

Franche rigolade  a écrit le 12/01/2013 à 11:27 :

A voir sa bouche pincé et sonr air de chien battu, je lui conseille de partir profiter un peu de son argent non pas en Belgique mais d'aller faire la teuf à ibiza !

Libre  a répondu le 12/01/2013 à 13:22:

Et moi de fermer ses entreprises en France pour profiter d'une retraite bien mérité sous des cieux plus cléments.

Non-Fuir  a écrit le 12/01/2013 à 0:46 :

Entendu dans les couloirs qu'il est malade grave ce monsieur ultra-riche! C' pourquoi il veut devenir belge vite pour une succession moins chère!!!

Historique  a écrit le 11/01/2013 à 20:42 :

Le truc le plus drôle de la semaine : les bons gros réacs de la droite la plus cracra obligés d'applaudir au fait que le Parti Communiste Russe propose de recruter notre Gégé national. On savait depuis longtemps qu'ils avaient franchi le mur du çon mais là ils volent à Mach 8 sur le dos !!!

John Galt  a écrit le 11/01/2013 à 19:20 :

L'Irlande ou l?Angleterre me semble plus adapté.

RUBIS  a répondu le 11/01/2013 à 23:47:

je l'approuve , ce grand Monsieur a bien raison de proteger son patrimoine à l'étranger -

Globule  a répondu le 12/01/2013 à 11:28:

Ce Monsieur a construit sa richesse en France, grâce à la France et en bénéficiant du système français ........ Et maintenant il cherche à limiter sa contribution personnelle.....
Voilà qui démontre que la recherche de l'intérêt personnel ne conduit pas toujours à l'intérêt général. Ce qui est dommage c'est que son patrimoine français sera imposé en France !

EcoloGeek  a écrit le 11/01/2013 à 18:15 :

Je crois que ça doit bloquer un peu politiquement à son départ ...

ali baba  a écrit le 11/01/2013 à 17:10 :

Il n a qu á aller en Russie!

Gérard  a répondu le 11/01/2013 à 17:46:

Je l'attend avec mon ami Vladimir ! Son passeport est déjà prêt.

David C.  a répondu le 11/01/2013 à 18:00:

Nous lui avons également déroulé le tapis rouge au UK !

Vladimir P.  a répondu le 11/01/2013 à 21:32:

Mais non Gérard, tu connais la règle: pas d'état d'ivresse dûment certifié, pas de passeport!

jason  a écrit le 11/01/2013 à 16:59 :

Pourkoi donc insiste-t-il aller chez les Belges, il y a d?autre pays plus attractant surtout pour un milliardaire.

@jason  a répondu le 11/01/2013 à 17:26:

En Belgique les droits de succession sont considérablement moins élevés qu'en France. Bernard Arnault n'ayant pas l'intention de se faire plumer par le Fisc Français, il a prévu de s'installer en Belgique ! Ce qui lui permettra de transmettre son patrimoine en toute légalité et quasiment défiscalisé à ses héritiers. C'est assez scandaleux mais puisque l'Europe a permis cela, il aurait tord se s'en priver !

Ben  a répondu le 11/01/2013 à 18:44:

Il n'y a pas non plus d'impôts sur les plus-value sur cessions de titres. Ce qui est scandaleux est plutôt la fiscalité française. Lorsque l'on voit que certains expliquent, pour se justifier, qu'ils ont financé leur campagne présidentielle avec les fonds secrets, c'est à dire nos impôts, cela en dit long du gaspillage dans ce pays. Autre exemple:
- j'investis 100 euros dans la création de mon entreprise plutôt que dans une résidence, je reste locataire mais à la place, je crée quelques emplois, dix ans plus tard je revends mes titres avec plus-value : cette plus-value est fortement taxée ;
- si j'avais investis ces 100 euros dans ma résidence principale, sans créer d'emploi, sans prendre aucun risque, sans effort particulier, je revends dix ans plus tard, la plus-value est sans taxe.
La France devrait commencer par balayer devant sa porte en matière de fiscalité surprenante. Autre exemple, nous avons 274 parlementaires de plus que les USA, je vous laisse comparer le nombre de parlementaires par habitants ou par Km2. Le scandale est là. Fuir légalement l'impôt français est un devoir.

Libre  a répondu le 11/01/2013 à 19:23:

Entièrement d'accord Ben ! hé, hé, hé...

Nino  a répondu le 11/01/2013 à 19:54:

@Ben ce sont les personnes comme vous, qui orientent les bien pensantes, pour découvrir ou se trouva l'oseille!!!

Ben je T'aime !  a répondu le 11/01/2013 à 23:02:

Bien ecrit , bien pensé , tu es ma muse !