La Tribune

La population allemande a augmenté en 2012 grâce à l'immigration

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  245  mots
Après huit ans de déclin, la population allemande a légèrement augmenté en 2011 et en 2012.

L'immigration a une nouvelle fois permis d'enrayer le déclin démographique allemand en 2012. L'année dernière, la population allemande a augmenté pour la deuxième année consécutive, atteignant environ 82 millions d'habitants fin décembre, a annoncé lundi l'Office des statistiques Destatis. Fin 2011, l'Allemagne comptait 81,8 millions d'habitants. Les progressions de ces deux dernières années restent modestes mais elles interviennent après huit années consécutives de déclin démographique.

Poussée de l'immigration

Le regain de population s'explique par une forte poussée de l'immigration, notamment en provenance d'Europe centrale et des pays de l'Union européenne touchés par la crise économique. Le solde migratoire (différence entre les arrivées et les départs) est estimé pour 2012 à au moins 340.000 personnes, par Destatis, soit plus que le solde de 279.000 atteint en 2011. Le solde migratoire n'avait plus dépassé la barre des 300.000 depuis 1995.

Déficit des naissances

En revanche, le déficit des naissances (différence entre naissances et décès) reste un problème chronique pour le pays. Il devrait atteindre entre 185.000 et 200.000 personnes en 2012, selon Destatis, après avoir atteint 190.000 l'année précédente. Entre 660.000 et 680.000 enfants sont nés en Allemagne en 2012, pour environ 860.000 à 880.000 décès. En raison d'une fécondité parmi les plus faibles au monde, l'Allemagne pourrait voir sa population chuter d'ici à 2060 pour ne plus compter qu'entre 65 et 70 millions d'habitants à cet horizon selon des projections de l'Office allemand des statistiques.

Réagir

Commentaires

Merkozy ou le choix de la désinflation compétitive interne à la zone euro  a écrit le 16/01/2013 à 6:44 :

La faute à Mitterrand, il a livré l'Europe enchaînée par l'Euro à l'Allemagne
(l'histoire le dira en temps voulu)
La méthode européenne de la chancelière allemande: faire passer les intérêts allemands d'abord, fussent-ils contraires à ceux de la majorité des pays européens. Toute la gestion de la crise européenne s'est faite sur ce mode. Toutes les concessions arrachées à Angela Merkel n'ont été que moindres maux pour l'Allemagne qui a sauvé l'essentiel et imposé ses choix, ceux de la désinflation compétitive interne à la zone euro. Ceci montre que le champ d'expression du pouvoir considérable qu'a acquis l'Allemange avec la crise européenne n'a (presque) plus de limites...

Comme aux Etats-Unis ?  a écrit le 15/01/2013 à 0:07 :

L'Allemagne suit peut-être l'exemple des USA où la question du rajeunissement de la population est suivi de près, notamment en exportant les retraités vers les pays au climat agréable comme le Costa Rica, Mexique, Ecuador, Colombie, Pérou, principalement des pays avec traité de libre-échange. ( http://www.reuters.com/article/2013/01/04/us-usa-retirement-bestplaces-idUSBRE9020P320130104 ) . Le rajeunissement de la population dépend aussi d'une sélection de la main d'oeuvre immigrée masculine mexicaine moins chère, tandis que les universités américaines sont prêtes à accueillir plusieurs centaines de milliers d'universitaires étrangers. Côté féminin, Les sensuelles latinos n'échappent pas au mouvement, tentées de faire carrière au concours "Latin Beauties" d'Hollywood, mais finissent parfois dans la prostitution.

Machiavelli  a écrit le 14/01/2013 à 20:24 :

@ Phil_NK,
la vague européenne est énorme vers tous les pays où l'accueil des immigrés est une tradition, comme les États Unis, le Canada, l'Australie et depuis peu l'Amérique du sud surtout avec le Brésil. Cette vague ira en se gonflant causant ainsi une désertification des régions périphériques
Ceci semble inévitable si les accords de l'UE ne sont pas modifiés de façon à arriver à une convergence plus grande des économies.
Le problème est que la nécessité d'arriver à cette convergence économique n'est pas encore assez évident pour pouvoir prendre les mesures nécessaires pour y arriver.
Des mesures qui feraient perdre des avantages substantiels à certains pays mais qui à long terme permettraient la survie de l'Europe. Mais allez faire comprendre cela à l'axe franco-allemand.
Je suis pessimiste pour l'Europe.
Nos verrons après les élections en Allemagne si Merkel a uniquement de la paille dans la tête ou aussi un peu de matière grise.
Je la crois capable du meilleur et du pire.

Thargor  a écrit le 14/01/2013 à 20:23 :

"le déficit des naissances (différence entre naissances et décès) reste un problème chronique", ce déficit n'est pas un problème mais une bénédiction sur une planète surpeuplée et surexploitée. Nous ne sommes plus au temps du colonialisme ou des grandes guerres dans lesquelles nous envoyions nos excédents de population mourir ailleurs.

facteurs naturels qui sont importants pour la compétitivité d'un pays  a répondu le 15/01/2013 à 16:04:

@ Thargor,
l'essentiel est l'équilibre de la pyramide, le rapport entre le nombre de personnes actives et le nombre des personnes sédentaires.
Le rapport entre superficie du pays et population est aussi important. Ces deux éléments font partie des nombreux - Standortsfaktoren , dans la langue de Goethe - facteurs naturels qui sont importants pour la compétitivité d'un pays (entre autres, (pour ventrachoux, qui va certainement rajoter son grain de sel))

Phil_NK  a écrit le 14/01/2013 à 19:21 :

La vague européenne est énorme à Berlin au point de créer une tension sur les loyers ce qui n'existait pas il y a 3 ans. Pour info 1% de la population berlinoise est française. Par ailleurs les écoles de langues sont archi complètes toute l'année; idem pour les Goethe Institut dans toute l'Europe du sud.

Philou  a répondu le 14/01/2013 à 23:23:

dans 2 ans 50 % de la population berlinoise sera française, vous verrez.
ich bin ein Berliner / je suis un berlinois

Snowkitesurf  a écrit le 14/01/2013 à 18:59 :

Visiblement, vers Marseille nos amis des quartiers nord s en foutent royalement de parler français, tant qu ils perçoivent aides et alloc de tous genre ... Une famille sur 3 ne parle même pas français dans les HLM ...

jason  a répondu le 14/01/2013 à 22:40:

Cela fait peur le nombre émigrés Afrique du Nord qui se trouve à Marseille. ? :- )

Noui  a écrit le 14/01/2013 à 18:23 :

Depuis mai 2011, l'Allemagne et l'Autriche ont supprimés leur restriction pour l'immigration dans l'espace Schengen (Hors Roumanie et Bulgarie) : voir http://www.europarl.europa.eu/news/fr/headlines/content/20110504STO18667/html/Allemagne-et-Autriche-ouvrent-les-frontières-aux-travailleurs-des-nouveaux-Etats

Cela doit être une des principales explications à la situation démographique actuelle de l'Allemagne (qui aurait surement eu lieu même en dehors de la "Crise").

ventrachoux  a répondu le 14/01/2013 à 23:41:

C´est exact l´Allemagne est totalement ouverte vers l´Est et particulierement pour l ímmigration des demandeurs d´emplois . Et comme beaucoup parlent allemand ils n ´ont pas de probleme pour s´intégrer.
Avec cette ouverture des frontieres on est en train d´assister à une rennaissance d´un bloc économique de l´Europe centrale.
Il suffit de regarder les cartes de 1914 pour voir lá superficie de l´empire germano-autrichien-hongrois .... et on y revient en 2012 .... par la force de l´economie et du commerce !
L´histoire n´est qu une roue qui tourne .....

ventrachoux  a écrit le 14/01/2013 à 16:09 :

Cést vrai que les jeunes qualifiés ( professions techique, medicine , etc.) sont recus les bras ouverts en Allemagne mais à condition de parler allemand. Sans connaissance de langue personne ne peut accceder a un emploi qulitfié et bien rénuméré.
C´est aussi la raison pour laquelle un certain nombre essairont plutot leur chance dans les pays anglophones ....ou les chances de réussietes sont plutôt aléatoires !!
Quand aux pronostiques pour l´an 2060, excusez moi mais c´est de la blague !
Personne ne peut nous dire aujourd hui où sera l´Europe en 2020 alors parlez de 2060 c´est pas serieux !
Quant a la rangaine de l´?xcedent commercial cause de tous les problemes, si notre bon vieux Machiavelli savait la quantité de marchandises qui sont sont achetees en Allemange par les voyageurs du week end des pays de l´Est ( en grande parties d´ancien territoire allemands annexés après les guerres) il en pâlierait de furriosité !
Allez dans les ALDI et LIDL le vendredi apres midi et voyez les polonais, tcheques, russes, roumains etc qui achetent des caddies bourrés de denrés alimentaires, café etc... qu ils ramenenet chez eux le week end !


déni de réalité  a écrit le 14/01/2013 à 15:31 :

Pour éviter le triomphalisme démographique, revenons en France:
1. Le seuil de renouvellement est de 2,1 enfants par femme : le taux de fécondité en France a été environ en moyenne 1.9 les dernieres 10 années; il a certes augmenté à 2 les 2-3 dernières années. La population française ne peut toujours pas se renouveller à ce rythme. Et le taux de fécondité risque de rechûter avec les années de réformettes (à effet contraceptives) qui nous attendent.
2. La population France ne croît pas à cause des naissances, mais grâce au vieillissement de sa population dû à l'allongement de vie de générations de 1944-1974 : très haute fécondité et baby-boom.
3 La population France ne croît pas à cause des naissances, mais grâce aussi au solde migratoire positif

Pour l'assurance social santé et retraite, la France doit impérativement reprendre les réformes menés en Allemagne et comme en Allemagne, qui est devenu la principale terre d'acceuil dans le monde (après les USA), elle devra renforcé sa politique d'acceuil de migrants en recherchant éventuellement une base de migration moins francophone mais plus diverse et éloignée des références du déni socio-culturel franco-français.

déni de réalité  a répondu le 14/01/2013 à 16:50:

Quand je parle d'une base moins francophone, j'aurais dû écrire: moins d'origine d'une culture francophone. Une bonne maîtrise de la langue du pays est importante, mais il serait bénéfique pour la France de recevoir des esprits à horizons plus élargies. La France souffre encore plus que l'Allemagne d'un manque de personnes bien qualifiées dans beaucoup de domaines. L'immigration n'a aucune influence sur le taux de chômage; au contraire, elle subventionne l'assurance, car la migration a un effet excédentaire pour le financement précaire des caisses de la santé et du chômage des très nombreux vieux français et des jeunes prématurément usés par la vie injuste et non-solidaire.

ICIDEMAIN  a répondu le 14/01/2013 à 20:08:

Je ne vois pas ce qui vous permet, à moins d'un déni de réalité, d'affirmer que 2 enfants par femme en moyenne en France ne serait pas suffisant pour renouveler les générations alors que c'est justement ce seuil que seules l'Irlande et la France atteignent ou dépasse qui permet de voire croitre la population! les prévisions démographiques certes ne peuvent prétendre à la certitude toutefois les tendances démographiques sont des tendances de moyen terme, elles mettent du temps avant de s'inverser car n'oubliez pas que l'augmentation de 250.000 Français par an c'est autant au bout de 20-25 ans de couples qui se forment ou de mères célibataires qui à leur tour donneront naissance à un ou des enfants. Face à cela, le déficit d'accroissement naturel de la population allemande chronique permet de prédire une réduction de la population à moyen terme après l'ampleur de cette réduction peut varier effectivement en fonction des flux migratoires...

déni de réalité  a répondu le 15/01/2013 à 10:03:

@ICIDEMAIN: Ce n'est pas moi qui calcule ce seuil qui est fixé selon les sources entre 2.06 et 2.1. Depuis 1974, le taux de fécondité en France est tombé en-dessous ce seuil et j'usqu'à 1.66 début des années 1990.
Depuis 1974 la population NE SE RENOUVELLE pas. La population vieillit grâce aux naissances de 1944 à 1974 et augmente, car l'espérance de vie (malheureusement pour notre système social) augmente également . En dehors de cela, le solde migratoire est positif et augmente la population. La France vieillit; c'est tout. Tapez wikipédia: Natalité en France par exemple, renseignez-vous, vous êtes dans le déni.

hectopascal  a écrit le 14/01/2013 à 15:24 :

l'Allemagne regle ses problemes de population en faisant appel a l'immigration choisie et de qualite. Elle offre une perspective aux pays delabres et qui periclitent economiquemnt comme la France, l'Italie, l'Espagne, le Portugal ou la Grece en les accueuillant bras ouverts et en les remunerant bien.Elle fait ses devoirs.... rien a redire.

crise  a répondu le 14/01/2013 à 15:44:

"règle ses pb de population": croyez-vous?l'Allemagne a tjrs eu ses Gastarbeiter, ils sont à peine plus nombreux d'ailleurs, même avec la crise, que ss les 30 Glorieuses. Pour le reste les deséquilibres de la pyramide ( âges, sexes) perdurent et augurent mal de l'avenir; je rappelle que la Chancelière ds son discours de voeux a largement évoqué le pb et à mon avis elle était ds le vrai.

Mon avis sur la question  a répondu le 14/01/2013 à 16:43:

@ hectopascal,
en les rémunérant bien?! Quelques uns peut-être, la majorité certainement pas, ils font les besognes les moins bien payée, croyez moi, je vis à Berlin depuis bien avant la réunification.
Selon les statistiques il n'y a que 4,7% des jeunes chômeurs des pays de l'Euro en crise qui choisissent d?immigrer et de rester en Allemagne.
Le reste, les meilleurs, s'en va vers d'autres continents, surtout les États Unis et le Canada, certains choisissent même le Brésil et l'Australie. À juste raison, l'Allemagne n'a pas d'avenir, les autres pays européens non plus d'ailleurs, faute de savoir s?entendre et partager équitablement.

@ mon avis  a répondu le 10/05/2013 à 18:49:

bonne analyse et vous n'abordez même pas la question du nationalisme chez les allemands. Qui a envie de faire la larbin pour ces gens-la sauf à n'avoir vraiment pas le choix?

Réaliste  a écrit le 14/01/2013 à 15:21 :

Suite à votre article de presse on comprend maintenant mieux la raison pour laquelle l?Allemagne a un des plus bas taux de chômage de l'union européenne. La France devrait en tirer des conclusions si elle veut mieux combattre le chômage.

Hyper Réaliste  a répondu le 14/01/2013 à 16:16:

Chaque année, la France doit créer environ 160 000 nouveaux emplois pour absorber les nouveaux entrants.

Machiavelli  a écrit le 14/01/2013 à 15:05 :

L'Europe, surtout du sud, se vide de son sang et agonise.
Dû à l'énorme excédent commercial de l'Allemagne (16 Milliards par mois, je répète : PAR MOIS, en moyenne et ceci depuis plus de 10 ans) l'Euro est surévalué pour la plus part des autres pays de l'Union monétaire. Cela favorise les importations et pénalise les exportations, de la le déficit de la balance commerciale de la plus part des pays de la Zone Euro dont la France, de la le chômage en général mais surtout des jeunes et les déficits budgétaires qui en découlent par manque à gagner.
Pire encore, les bénéfices réalisé par les entreprises allemandes dans les pays déficitaires de la Zone Euro sont en grande partie réinvestis en dehors de celle-ci, souvent dans les pays de l'ancien bloc soviétique, ce qui en fait n'est autre qu'une fuite de capitaux légale. Conséquence, le centre politique et économique de l'UE se déplace vers l'est, plaçant ainsi l'Allemagne au centre de celle-ci.
Le chômage des jeunes qui en découle oblige beaucoup de jeunes hautement qualifiées à chercher fortune sur d'autres continents, ce qui est non seulement une tragédie humaines mais équivaut à un drainage de cerveaux qui à long terme s'avérera tragique économiquement pour toute l'UE. Seulement une infime partie de ces expatriés tente sa chance en Allemagne, rarement avec succés. Les meilleurs vont aux États Unis ou au Canada.
Il faut revoir les traités pour pouvoir arriver à une plus grande convergence des économies de la zone Euro et à une répartition équitable du travail à l'intérieur de celle-ci si nous voulons réussir l'Europe.

sortir  a répondu le 15/01/2013 à 1:42:

Il n'y a pas à revoir les traités il faut revenir au Franc et sortir de cette Europe de pacotille. Il faut fermer les frontières et taxer tout ce qui rentre. La Chine, l'Amérique taxe bien nos produits. Plus on attend plus dure sera la chute car cette solution est inévitable

Machiavelli  a répondu le 15/01/2013 à 9:25:

@ sortir,
trop radical et avec des conséquences imprévisibles.
Une TVA majorées (25%) sur tout ce qui est produit hors de France et une TVA réduite (15%) sur tout ce qui est produit en France suffirait à éviter les excédents et les déficits qui forcement en résultent. Les 10% de différence seraient en quelque sorte une compensation pour le manque à gagner du fisc sur les salaires et les allocations chômage pour les chômeurs supplémentaires dus au déficit.