La Tribune

Allemagne : les Länder riches ne veulent plus payer pour les pauvres

Drapeau bavarois déployé à Munich. Copyright Reuters
Drapeau bavarois déployé à Munich. Copyright Reuters
Romaric Godin  |   -  937  mots
La Hesse et la Bavière ont décidé de déposer plainte devant la Cour constitutionnelle de Karlsruhe pour empêcher que certains Länder s'offrent du « bien-être avec l'argent des autres. »

Le financement des Länder allemand va se décider devant la Cour constitutionnelle de Karlsruhe. Ce mardi, les gouvernements de la Hesse (centre) et la Bavière tiendront un conseil des ministres commun à Wiesbaden, la capitale hessoise et décideront de porter ensemble un recours devant la Cour contre la péréquation régionale (Länderfinanzausgleich) qui détermine la redistribution des revenus fiscaux entre les Länder.

Länder « payeurs » contre Länder « receveurs »

La Hesse et la Bavière sont deux des trois Länder « payeurs » de la République fédérale, les 13 autres Etats fédérés recevant plus qu?ils ne donnent. Le système fiscal allemand est très centralisé : les Etats récoltent l?essentiel des revenus fiscaux, mais ces revenus sont ensuite redistribués au niveau national entre les Länder, les Communes et l?Etat fédéral. La raison de cette procédure est que l?assiette et le taux de la plupart des taxes et des impôts sont fixés au niveau fédéral en commun par le Bundestag et le Bundesrat, qui représente les Länder. La méthode de redistribution est fixée par la loi. La dernière date de 2005.

En 2013, trois Länder reçoivent moins qu?ils ne donnent : la Bavière, la Hesse et le bade-Wurtemberg. Ce dernier Land ne s?est pas joint à la démarche des deux précédents car, depuis 2011, il est gouverné par une majorité de centre-gauche, les deux autres étant tenus par les Conservateurs et les Libéraux. Or, ces derniers tiennent à l?intérieur de l?Allemagne le même discours qu?en Europe : ceux qui paient doivent pouvoir contrôler les finances de ceux qui reçoivent et ceux qui ont des difficultés financières doivent ajuster leurs dépenses.

Des Kindergartens gratuits avec l?argent des autres ?

Le ministre président de la Hesse, le CDU Volker Bouffier résume à sa façon : « il n?est pas juste que nous payions des milliards d?euros et qu?un Land comme Berlin décide d?un trait de plume que tous les Kindergartens seront gratuits. » Et comme cela a été le cas aux débuts de la crise grecque, il n?hésite pas à fustiger ceux qui profitent avec l?argent de ceux qui travaillent. « Je ne peux supporter de voir, en tant que ministre président, que la richesse que nous avons produite dans notre propre Land aille dans un autre Land qui décide, avec notre argent, de mesures de bien-être, tandis que je dois dire à notre population : « désolé, nous ne pouvons pas le permettre », ajoute dans un entretien avec la Frankfurter Allgemeine Zeitung Volker Bouffier qui prétend cependant vouloir rester « solidaire ».

Un poids financier supportable

Les arguments des deux Länder ne sont certes pas dénués de tout fondement. L?échec flagrant de la construction de l?aéroport de Berlin Brandebourg a révélé certaines gabegies au niveau des Länder. L?ouverture de cet aéroport prévue en 2012 a dû être reportée au moins jusqu?en 2014. Les approximations techniques et financières ont triplé le coût de cette infrastructure. Mais il convient de rappeler que les Etats « payeurs » ont, eux aussi, connu leurs échecs (la gare de « Stuttgart 21 » en est un dans le Bade-Wurtemberg). Par ailleurs, si les sommes versés par les trois Länder paraissent importantes au niveau global (3,9 milliards d?euros pour la Bavière, 2,7 milliards d?euros pour le Bade-Wurtemberg et 1,3 milliard pour la Hesse), il est en fait modeste. Chaque Bavarois donne 309 euros par an au titre du Finanzausgleich, chaque Hessois 217 euros. Enfin, le système est lié à l?évolution de la richesse des Länder. La Bavière a longtemps été un Land pauvre et a reçu de l?argent de cette péréquation de 1950 à 1986. Il n?y a sans doute pas de scandale moral à ce qu?elle en donne aujourd?hui.
Problèmes structurels

Reste que le système actuel présente de vrais problèmes, notamment lié à l?existence de contrôle central (les Länder sont constitutionnellement souverains, sauf dans les domaines transférés à l?Etat fédéral) et à l?existence de "ville-états" très difficile à gérer. Brème, ville de 600.000 habitants, doit en théorie assurer les mêmes services que la Rhénanie du Nord Westphalie et ses 17 millions d?habitants. C?est évidemment impossible et, sans surprise, Brème est le deuxième « receveur » de la République fédérale avec 782 euros par habitants. Les Etats plaignants proposent donc que le mode de calcul de la péréquation soit modifié et que l?Etat fédéral finance davantage la ville de Berlin en raison de son statut de capitale fédérale.

Des arrières-pensées politiques

Derrière cette plainte, il y a évidemment des arrière-pensées politiques. Après la défaite en Basse-Saxe, ces deux Länder sont les derniers bastions des conservateurs au niveau régional. Or, les deux gouvernements vont devoir faire face à des élections régionales dans les douze mois qui viennent. Il faut montrer aux électeurs que l?on défend leur porte-monnaie contre les menées des autres Länder. C?est aussi l?occasion de prouver combien la CDU, la CSU et le FDP défendent les avantages de ceux « qui créént de la richesse », y compris au niveau européen? Un message aussi avant les élections de septembre 2013.
 

Réagir

Commentaires

L'Allemagne futur Japon ?  a écrit le 05/02/2013 à 9:34 :

L'Allemagne : le même modèle exportateur et mercantile que le Japon et qui vieillit et se dépeuple au même rythme. La comparaison est intéressante...

Lennart  a écrit le 05/02/2013 à 7:03 :

L'idée même de l'Europe est une belle utopie si au sein même de ses membres la solidarité est remise en question dés la première crise que ce soit en Allemagne, en Belgique, en Espagne etc...
Aussi il ne faut pas s'étonner si la Grande Bretagne veut bénéficier d'un maximum de subventions européennes mais participer minima.

@ penmorre  a écrit le 05/02/2013 à 6:53 :

L'île de France pèse 25% du PIB français, produit donc bien plus de richesses par habitant que les autres. Elle a un solde positif notamment grâce à ses services. Pour le reste vous avez raison : les régions de vieux fonctionnarisées vivent aux crochets des autres...

Au pays des rentiers  a écrit le 05/02/2013 à 6:49 :

C'est marrant mais comme le souligne penmorre, en France les régions excédentaires sont celles des jeunes et des travailleurs : IDF etc. et les déficitaires celles des fonctionnaires et des rentiers : PACA, Corse, DOM... Donc les cigales (qui gagnent leur argent sur le dos) exploitent les jeunes fourmis du privé qui s'échinent pour leur payer des retraites Ponzi et des traitements de fonctionnaire en moyenne supérieurs à leurs propres salaires. Merci les cigales !!!

emma_bonnefoy  a écrit le 05/02/2013 à 2:50 :

Les Allemands ne connaissent pas leur bonheur ! Ils n'ont pas à financer des départements et territoires d'outre-mer, eux...

vincent  a écrit le 04/02/2013 à 20:26 :

La Catalogne Allemande se révolte

yvan  a écrit le 04/02/2013 à 19:28 :

Magnifique pouvoir de l'argent...

VeriVera  a écrit le 04/02/2013 à 17:39 :

Que les Allemands se posent les mêmes questions (qui payent ?Qui reçoit ?) en interne que pour l'Europe montre que le souci de bonnes gestions des dépenses et de rigueur est ancré en eux. Après, il ne faut pas tomber ds le travers du "I want my money back" comme l'a fait le Roayume uni vis-à-vis de l'Europe.

Au moins, nous en France c'est plus simple: ils y a les impôts locaux que les collectivités locales prennent pour elles mêmes et à côté, les impôts payés directement à l'Etat. Encore que l'Etat soit censé en reverser aux collectivités locales pour la dotation territoriale. non, je retire ce que j'ai dit, c'est encore plus compliqué en France.

rb  a écrit le 04/02/2013 à 16:52 :

L'eternel debat de la redistribution des richesses....Les pauvres d'hier sont les riches d'aujourd'hui et les pauvres d'aujourd'hui deviendront les riches de demain et crieront a leur tour leur scandale face a la redistribution....Une histoire sans fin,pas etonnant que l'europe solidaire ne voit pas le jour et ne verra probablement jamais le jour.

Pour qu'il yait des riches il faut des pauvres,alors soit on accepte la redistribution,solution la plus humaine et la plus logique et on arrete de gueuler,soit c la guerre civile,les regions riches se bunkerisent et seront assiege par des millions de pauvres

Patrickb  a répondu le 05/02/2013 à 0:37:

@Sauce...: impossible que tout le monde soit pauvre. Donne 50 euros à l'un et 50 euros à l'autre et tu verras que le lendemain matin, y en a un qui à 75 et l'autre 25 :-) et cela n'a rien à voir avec le socialisme, mais avec la nature humaine :-) mais, je sais, y en a qui confondent le communisme avec le culte de la personnalité cher à Staline :-)

anton  a écrit le 04/02/2013 à 16:45 :

Pffff les pauvres, on les REND Pauvres! c'est pas pareil !!

Wisigoth  a écrit le 04/02/2013 à 16:34 :

Pas étonnant, dans un pays qui n'a que 179 ans...

Federalist  a écrit le 04/02/2013 à 16:33 :

la Cour constitutionnelle décidera que pour le Länderfinanzausgleich il faut prendre en compte aussi des autres coûts: les recherches et les cours pour les étudiants d'autres Länder, les particularités des cités-états, etc, etc.
Le résultat sera que la Bavière, Bade-Wurtemberg et Hesse doivent payer plus en raison de l'activisme de Bavière. Bade-Wurtemberg hésite donc.

pmxr  a écrit le 04/02/2013 à 16:10 :

Le c?ur de l?Allemagne .... c'est un un peu l'image de l?Europe !

La cigale et la fourmi.  a écrit le 04/02/2013 à 15:27 :

Que les fainéants se débrouillent, les travailleurs productifs n'ont pas à s'éreinter et faire des sacrifices pour les coucous et les cloportes!.

Droits de douane  a écrit le 04/02/2013 à 15:08 :

Si les Länder riches ne veulent plus payer pour les Länder pauvres (ce qui est aussi le cas de la Zone Euro) il suffit aux pays pauvres de remettre les droits de douane entre les Länder. Ainsi la Bavière avec son industrie exportatrice sentira la douleur parce-que elle serait la grande perdante.
Et je conseille aux pays pauvres de la Zone Euro de faire de même.
Rien que pour que les Allemands comprennent qui profite vraiment de l'autre dans la Zone Euro.

déni de réalité  a répondu le 04/02/2013 à 15:44:

@ droits de douane: L'Allemagne était composé de +- 48 états qui se sont (en majorité) regroupés en 1834 en une Union douanière. Puis suiva une Union monétaire, lLa création d'un système d'assurance maladie, accident de travail, retraite. tout cela au 19 eme siècle. En même temps, pendant une courte période, certes (cause 1ere guerre), l'Allemagne succéda au RU à la place de la 1ere puissance économique (et industrielle). La bavière a été un des länder les plus pauvre, mais même à cette époque, la bavière n'a jamais voulu reétablir des barrières douanières. Pouquoi parlez vous de faire ressentir la douleur d'un stratégie perdante pour une bavière riche aujourdh'hui mais également une stratégie perdante pour la pauvre bavière dans le passé? En anglais, on parle de win/win situation, en contraste, votre commentaire est représentatif pour la mentalité ambiente dans notre pays. Soyons tous perdants et ensemble solidaire dans notre misère.

jeff  a répondu le 04/02/2013 à 16:28:

Oui à une politique gagnant gagnant. Cela veut dire refuser un culte de l'égalitarisme qui conduirait à appauvrissement généralisé mais c'est aussi refuser l'égoïsme et le repli sur soi.
Quand quand une demande d?indépendance de l'IDF pour ne plus avoir à financer la province?
La fourmi a besoin que les cigales lui achètent ses produits sinon elle finira elle aussi à la rue.....

Guetteur  a écrit le 04/02/2013 à 14:29 :

Qu ils se déchirent la meilleur chose qui pourrai arriver à Europe c est la fin de Merkel et un retour un une democratie dans ce pays ou image d un
Pays compétitif qui passe par exploitation honteuse des Allemandsde Est et des turques, la pays ou les salaires sont a 1 euro par jour.

à guetteur  a répondu le 04/02/2013 à 15:55:

Ce qui est rigolo, c'est d'avoir des positions aussi altruistes... et de les déclarer avec un i-phone, qui est l'emblème de l'exploitation du prolétaire chinois !

Guetteur  a écrit le 04/02/2013 à 14:22 :

Y à t il encore une personne pour croire que les Allemands sont sympa meme entre eux ils ne sont pas solidaire un
Allemand de Francfort gagne environ 10.000€ par mois et à Dresle 400€. Il y a encore des personne qui veulent prendre les allemands pour exemple. Le pays qui est à l origine de la crise pour sauver ces placements douteux, qui est le plus endette de la zone Euro et qui tire sa competivite de l exploitation des anciens Allemand de Est, des grecs des espagnols et des français. J oublie non Angela n est pas de Est c est l eleve de kohl incapable de bouger sans l aval de la finance international.

le financier  a répondu le 04/02/2013 à 15:31:

Quel tissus d'ânerie!, la réunification Allemande a coûté 1300 milliards à la RFA!
http://www.lepoint.fr/...cout-de-la-reunification-allemande.../393182

MDR  a répondu le 04/02/2013 à 15:56:

Ô le vilain jaloux, ce guetteur... Serait-il fonctionnaire ou élu PS ?

Guetteur  a répondu le 12/02/2013 à 16:37:

Et non je suis pas de gauche ni de droite, j évite embrigadement et aveiglement

sfk  a écrit le 04/02/2013 à 14:17 :

cet article néglige deux aspects : l'impact de la réunification et la nécessité de compbler le retard pour l'ex RDA (les 3 laenders les plus "bénéficiaires" sont tous à l'est) et le fait que les finances des collectivités locales allemandes ne sont pas bonnes du tout avec des augmentations importantes de fiscalité dans les grandes villes. C'est une limite du fédéralisme : en France, la fonction de péréquation est assurée par l'Etat.

la fourmi  a écrit le 04/02/2013 à 13:57 :

il me semble bien que les flamands ont les memes revendiquations vs les wallons.

@fourmi  a répondu le 04/02/2013 à 14:31:

Oui les flamand ont profiter d une wallonie fleurissante du temps du textile et Maitenant il ne veulent pas rendre la monnaie

Bientôt  a écrit le 04/02/2013 à 13:51 :

Demain en France l' acte III de la décentralisation prépare la foire d'empoigne entre régions . Résultats: Catalogne, Ecosse, Lombardie etc

@bientot  a répondu le 04/02/2013 à 14:33:

Vous savez avec les départements c est deja la cas ou les Hauts de Seine dépense des sommes astronomique en prestige et d autres son en cessation de paiement pour payer Apa

Lola  a écrit le 04/02/2013 à 13:50 :

Alors si les Länders riches ne veulent pas payer pour ceux plus pauvres, c'est pas demain la veille que l'Allemagne paiera pour les pays du Sud de l'Europe. Hollande est mal barré.....

à Lola  a répondu le 04/02/2013 à 15:57:

Mais flanby n'a pas besoin de l'allemagne : avec ses gros bras musclés, il va nous faire une relance d'enfer !

Au combat ?  a écrit le 04/02/2013 à 13:41 :

Il vaut mieux être intelligent riche et bien portant que bête pauvre et malade. Et que le plus fort gagne. Ce devrait être la devise de l'Allemagne. Vive la compétition. Suivant cette logique la France devrait utiliser sa supériorité militaire tant qu'il en est encore temps.

ventrachoux  a écrit le 04/02/2013 à 13:39 :

Cette tentative d´aboition de la restribution est certainement motivée par les élections de Septembre. Il y a 1 an le Baden Würtemberg encore encore un pays " noir" sous l égide de la CDU et etait allié à la Baviere et a la Hesse pour cette tentative. Apres etre devenue rouge/verte , plus question et de s´allier a la Baviere/Hesse pour aller se battre devant les juges à Karlsruhe.

déni de réalité  a écrit le 04/02/2013 à 13:23 :

Effectivement, c'est une démonstration de l'efficacité du fédéralisme allemand. Les länder sont en compétition avec l'un et l'autre, les différents résultats de chaque land font objet d'un débat et d'une discussion, très souvent peu amicale, mais fructueuse pour que des réformes soient entreprises et des projets soient modifiés. La querelle éternelle autour du Länderfinanzausgleich est ancienne comme la république fédérale, mais importante, car toute solidarité efficace ne vient pas du coeur, mais d'un raisonnement froid et aprement calculé. L'existence de ville-état n'est pas un problème; Hambourg est un état riche, Brême a des problèmes très spécifiques. Berlin ausi.

hectopascal  a répondu le 04/02/2013 à 13:46:

@deni de realite: Votre commentaire est meilleur que le mien et surtout plus pointe. Vous avez tout a fait raison le Länderfinanzausgleich ( repartition des richesses) est un probleme dans ce pays entre autres. .

@déni de réalité et @hectopascal  a répondu le 04/02/2013 à 14:09:

Vos logiques européistes ne résistent pas à l'epreuve des faits (soyez tranparents : pour quelle/s europésite/s travaillez-vous ?). "L'égoisme" régionaliste est le rempart naturel de la dilution des états nation. L'UE va malheureusement mener à des troubles jamais vus depuis 1939. Contrairement à ce que rabachent nos européistes corrompus, l'europe ce n'est pas la paix, c'est la guerre.

A bas la guerre !  a répondu le 04/02/2013 à 16:05:

Ah oui ? Quelles sont les preuves de cette belle déclaration ? La Bosnie, sans doute...

Yves  a écrit le 04/02/2013 à 13:19 :

La querelle entre cigales et fourmis est ancestrale ! Elle dépasse toutes les frontières...

@ Yves  a répondu le 04/02/2013 à 13:34:

Ah tiens, ça faisait longtemps : les français sont le peuple le plus fourmi d'Europe (taux d'épargne le plus élevé), bizarre pour des soit disant cigales ! Ils sont collectivement un des peuples les moins endettés d'Europe (à l'exception notoire de la dette publique) Ah mais bien entendu la dette privée ça n'existe pas bien sûr... On en a toujours un qui ramène sa fraise parce qu'il a retenu de travers une fable de son certificat d'études...

à @Yves  a répondu le 04/02/2013 à 16:16:

C'est vrai ! La dette publique ne compte pas... Ce seront les allemands qui paieront, n'est ce pas ?

hectopascal  a écrit le 04/02/2013 à 13:18 :

Les bavarois ont tout a fait raison. A l'image de l'Europe les allemands doivent payer pour les mauvais eleves europeens. Ce n'est pas juste que certains länder ne soient pas efficients ou ne fassent pas d'effort et que d'autres payent. La methode a la francaise ( F. Hollande) on ne connait pas ici.

@ hectopascal  a répondu le 04/02/2013 à 13:31:

Lorsque les bavarois profitaient de la solidarité des autres régions allemandes, ils fermaient leurs grandes bouches, pour être poli !

pemmore  a répondu le 04/02/2013 à 14:30:

c'est exactement pareil en France, certaines régions bossent, ont une balance commerciale positive ,Bretagne, pays de la loire, midi pyrénées etc(j'ai pas la liste) d'autres une balance négative île de France ,paca, corse, dom toms, sauf que nous n'avons aucun pouvoir d'éxiger de ces régions de faire des efforts, l'argent au travers de la Tva va au gouvernement puis s'évapore on ne sait trop ou.

JB38  a écrit le 04/02/2013 à 13:16 :

Nous ne sommes pas près de voir une Europe Fédérale.Mauvais signal donné par l'Allemagne.

Et l'Allemagne qui souhaite une Europe fédérale !  a écrit le 04/02/2013 à 12:58 :

Si on commence à raisonner ainsi on sera bien parti pour une 3ème guerre...

égoïsme et cupidité  a écrit le 04/02/2013 à 12:44 :

Les "vertus" contemporaines sont : égoïsme, cupidité, narcissisme, cour-termisme etc. Pauvres européens qui ne comprennent rien à rien décidément ...

à égoïsme et cupidité  a répondu le 04/02/2013 à 16:17:

Il faudrait remplacer tout cela par pauvreté et "solidarité" imposée, bien sûr ;-)