La Tribune

Les résultats de la BCE restent dans le vert... et augmentent

Siège de la BCE, à Francfort / Copyright Reuters
Siège de la BCE, à Francfort / Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  218  mots
En 2012, la banque centrale européenne a dégagé un surplus de 2.164 millions d'euros. En hausse par rapport à 2011, où il avait atteint 1.894 millions d'euros.

La crise de la dette ne pèse pas sur les comptes de la BCE. La Banque centrale européenne a enregistré un excédent de 2.164 millions d?euros en 2012, a-t-elle indiqué dans un communiqué. En 2011, cet excédent était de 1.894 million d?euros. Ce niveau n?avait plus été atteint depuis 2009 (avec un surplus de 2.218 millions d?euros).

De ce bénéfice, un montant de 1,166 milliard d?euros a été transféré à la provision des risques. Au total, la BCE dispose donc désormais de 7,529 milliards d?euros pour faire face en cas de pertes futures.

Le montant restant, 998 millions d?euros, correspond au bénéfice net de la BCE. A nouveau, il est en hausse par rapport à 2011 (728 millions d?euros). Cet argent sera distribué aux différentes banques centrales nationales. La Banque de France devrait donc toucher environ 200 millions d'euros cette année.

Les revenus de la BCE proviennent des intérêts des obligations gardées par la BCE, notamment celles obtenues par le SMP (Securities markets programme). Au total, ses revenus tirés des intérêts s?est élevé à 2.289 millions d?euros en 2012, contre 1.999 millions d?euros en 2011. La majeure partie de ses dépenses provient de sa masse salariale (219 millions d?euros en 2012, en hausse par rapport à 2011 : 216 million sd?euros).

Réagir

Commentaires

c2i  a écrit le 22/02/2013 à 1:26 :

il faut surveiller de près, à noter que les titres des bourses principales européennes dégagent plus de 2 fois et demi ce que dégage la bce, etant donné que le taux d' interet d' après les derniers ordres ne progresse pas vu les prévisions de coissance stable, les chiffres sont exacts mais cachent une augmentation des prix à la consomation et une faible croissance dont le rapport et la conjoncture n' a permit qu' un faible investissement d' où de plus important dégagement de fonds.

Marquise  a écrit le 22/02/2013 à 0:06 :

Tout va ien... La BCE a des milliards et des milliards de titres pourris en caisse comme "collatéraux", mais tout va bien...

Erick  a répondu le 05/03/2013 à 15:31:

Et l'argent quelle a prêté aux banques est investit sur les marchés actions pour les faire monter... Attention à la chute...

Guetteur  a écrit le 21/02/2013 à 18:52 :

La masse salarial est en augmentation, je ne sais pas vous mais c est choquant pour une organisation qui fait des remarques désobligeantes au pays et prône austerite.

Merci la Grèce  a écrit le 21/02/2013 à 15:33 :

Comme quoi, la crise grecque profite bien à quelques européens

Marvin  a répondu le 21/02/2013 à 16:33:

Comme quoi, Draghi ne gere pas si mal les deniers des europeens ;)

réponse  a répondu le 21/02/2013 à 16:58:

C'est de l'humour au deuxième degré, n'est ce pas Marvin?

Mao  a répondu le 22/02/2013 à 6:18:

Ah bon, il y en a pour souhaiter que la BCE prenne le bouillon, mais ce sont donc des couillons ! rejouissons nous plutot car c'est le dernier rempart et il vaudrait mieux qu'il soit etanche.

Marvin  a répondu le 22/02/2013 à 9:00:

@réponse : non du tout.... @Mao : +1 :)