Chypre : le « plan B » est déjà mort, la taxe sur les dépôts revient !

 |   |  873  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le refus de l'Allemagne d'accepter le plan préparé par Nicosie met fin au plan alternatif chypriote. La taxe sur les dépôts pourrait redevenir d'actualité, tandis que Chypre et les Européens tentent chacun un bluff dangereux.

« Ce jour va décider du destin de Chypre et de son maintien ou non dans la zone euro. » C'est avec ces mots forts que le président de la banque centrale de Chypre (BCC), Panikos Demetriades, a mis en garde ses concitoyens sur une chaîne de télévision locale ce vendredi matin. Alors que la petite république doit trouver un moyen de financer par elle-même 5,8 milliards d'euros de son plan « de sauvetage » avant lundi, date ultime fixée par la BCE, Européens et Chypriotes semblent jouer une partie de poker à haut risque.

Mort du plan B

Un élément semblait certain cependant : le « plan B » mis au point jeudi soir par le gouvernement chypriote est mort-né. La chancelière allemande Angela Merkel a jugé « inacceptable » la mobilisation du fonds des retraites dans le cadre de ce plan. Or, c'était le pilier central de ce plan B puisqu'il devait fournir 2,5 milliards d'euros. La chancelière a également prévenu Chypre qu'il ne fallait « pas abuser de la patience des partenaires de la zone euro» , lors d'une réunion avec le groupe parlementaire des libéraux du FDP.

Par ailleurs, les ministres des Finances de la zone euro avaient déjà dans la nuit de jeudi à vendredi exprimé leur scepticisme sur le « fonds de solidarité » qui devait permettre de lever de l'argent garanti par le produit des privatisations. Autrement dit, l'ensemble des éléments de ce plan B s'effondre comme un château de cartes. Selon le quotidien grec Kathimerini, le président chypriote Nikos Anastasiades aurait abandonné ce plan après une discussion avec la troïka. Et la réunion du parlement chypriote qui devait s'exprimer ce vendredi sur ce plan B a été reportée.

Retour de la taxe bancaire...

Voici donc Chypre à nouveau sans solutions. Selon plusieurs médias chypriotes et internationaux, la taxe sur les dépôts, abandonnée par Nicosie après le rejet du plan « A » par le parlement mardi soir, reviendrait sur la table. Reste à savoir dans quelles conditions. Il semble difficile de la faire porter sur les dépôts de moins de 100.000 euros, qui représentent 46 % du total. Pour lever 5,8 milliards d'euros sur les dépôts supérieurs à cette somme, il faudrait que le taux soit de 15,7 %. Une proposition en ce sens a été faite par le président de la première banque du pays, la Bank of Cyprus, Andreas Artemis, qui a appelé les députés à accepter cette solution. Comme la Russie a refusé toute aide, Nicosie et les Européens pourraient y voir un feu vert pour frapper les dépôts élevés des ressortissants de l'ex-URSS.

... sauf pour les filiales chypriotes en Grèce

A noter que les avoirs bancaires déposés en Grèce sur des comptes de banques chypriotes ne pourront être concernés par la taxe bancaire. Chypre vient en effet de conclure un accord avec la Grèce portant sur la reprise des filiales grecques des banques chypriotes. « Après des discussions entre le président de Chypre Nicos Anastasiades et le Premier ministre grec Antonis Samaris, il a été confirmé que la question de la scission des agences grecques des banques chypriotes a été réglée en des termes les plus favorables possibles étant donné les circonstances actuelles, avec un bénéfice substantiel pour le côté chypriote», indique un communiqué de la présidence chypriote publié ce vendredi. Le processesus de transfert des filiales grecques des banques chypriotes vers un regroupement bancaire grec est déjà entamé.

Restructurer la dette publique

Vendredi en début d'après-midi, il était envisagé une restructuration de la dette publique chypriote. Une mesure qui pourrait venir en complément mais ne serait certainement pas une solution suffisante. Précisément, les détenteurs d'obligations publiques verraient la valeur de leurs avoir abaissée de 5 à 7%. Un moyen d'économiser environ 1 milliards d'euros pour Chypre. Mais comme une large part de ces obligations sont détenus par les banques chypriotes elles-mêmes, la mesure ne serait pas suffisante. Il n'y a pas assez de détenteurs privés de la dette chypriote. Chypre doit trouver d'ici lundi 7 milliards d'euros, condition au déblocage par la troïka d'une aide de 10 milliards qui lui éviterait la faillite.

Poker

Reste que les Européens mettent la pression sur Chypre en semblant se désintéresser du sort de l'île. Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances allemand, a indiqué ne pas savoir si une réunion de l'Eurogroupe était prévue ce week-end. Ce qui est étonnant, car il faut son blanc-seing à un plan C pour le faire ensuite valider par le parlement de Nicosie. Il semble que les deux parties, Européens et Chypriotes, jouent une partie de poker à haut risque : d'un côté Nicosie agite la menace d'une sortie de la zone euro catastrophique pour Chypre, mais qui serait un précédent pour la zone euro, de l'autre les Européens feignent de ne pas s'en soucier et insistent sur la taxe sur les dépôts. L'avenir de Chypre dépend du résultat de ce bras de fer.

Mis à jour le 22 mars à 14h59

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2013 à 19:07 :
et quelqu'un a-t-il remarqué le prénom du directeur de la banque :-)
Réponse de le 22/03/2013 à 22:13 :
+1111111 ;o))
a écrit le 22/03/2013 à 18:05 :
Après le plan B c'est le plan C** non?
a écrit le 22/03/2013 à 17:12 :
Que Chypre dise merde à l'europe ! c'est un conseil d'amie. Avec ces gens on sait où cela commence et jamais quand cela finit
Réponse de le 22/03/2013 à 18:57 :
@marie210917: on a pas d'amis, uniquement des intérêts personnels :-)
a écrit le 22/03/2013 à 17:02 :
ça me rappelle le slogan "l'Allemagne paiera" utilisé par les hommes politiques français dans les années 20 pour faire face à la crise économique liée à la première guerre. On a vu comme ça a fini.
Oui, Chypre est un paradis fiscal pour les mafieux de tout bord et les exilés fiscaux.
Oui, les hommes politiques chypriotes sont des pourris.
Non, les autres pays européens ne sont pas blancs comme neige (cf. l'affaire des raviolis à la viande de cheval où une partie du pognon transitait par Chypre).
Non, les gens du peuple de Chypre ne sont pas responsables de cela et vouloir leur faire payer les erreurs de leurs dirigeants au nom du sacro-saint euro est condamnable moralement.

Oui l'Union Européenne va voler en éclat faute de responsabilité morale de ses dirigeants et nous allons tous y perdre beaucoup.
Réponse de le 22/03/2013 à 18:14 :
En l'occurrence, l'Allemagne n'a pas véritablement réglé ses dommages de guerres, ni celle de 14-18, ni celle de 39-45. Certains pays comme la Russie/URSS ont subi des destructions considérables, sans parle des pertes humaines. La France elle, a entièrement réglé sa dette de guerre de 1870 à la Prusse, jusqu'au dernier franc...
a écrit le 22/03/2013 à 16:42 :
Merci à la BCE. Qu'elle continue sur sa lancée elle finit par se déconsidérer toute seule. désormais, les banques pillent les dépôts des épargnants pour financer leur déficit. L'Europe n'est plus crédible et quoiqu'on en dise l'édifice européen s'effrite un peu plus . Merci
Réponse de le 23/03/2013 à 0:55 :
Ridicule on dirait du Marine le Pen !
a écrit le 22/03/2013 à 16:15 :
Ce diktat de l'Allemagne sur la taxation des épargnants est insupportable !
Réponse de le 22/03/2013 à 16:39 :
Vous êtes aveuglé par votre anti-germanisme primaire: la taxation était une idée qui émait du gouvernement chypriote au départ. Le refus du "pan B", qui correspondait à simplement augmenter la dette de l'Etat Chypriote, a été exprimé non seulement par la Chancelière, mais aussi par le FMI, la BCE et les autres ministères, dont le francais. Refus assez unanime. Enfin, ce n'est par Mme Merkel qui fait pression, mais la BCE (M. Monti) qui menacait d'arreter de pourvoyer les banques chypriotes de nouvelle liquidité à partir de mardi prochain. Arretez de vouloir refaire la 2.GM, c'est simplement stupide.
Par ailleurs, imaginez un peu où on serait aujourd'hui, si on aurait suivi pendant toute cette crise le système lequel vous semblez privilégier: "vous avez besoin d'argent? pas de problème, on vous en donne autant que vous voulez. Pas besoin de rembourser, merci". Soyez plutôt content qu'au moins UNE personne s'occupe de vos intérêts: la Chancelière.
Réponse de le 22/03/2013 à 17:12 :
Ah parce que vous avez tout compris vous ? Vous devriez proposer vos services en plus haut lieu car eux ils ont beaucoup de mal à comprendre la situation inextricable dans laquelle ils nous ont plongé. Un génie de votre acabit, on en a besoin.
a écrit le 22/03/2013 à 14:32 :
La botte allemande contre la démocratie, les décisions des parlements Chypriote ou Europeen ne pese pas lourd face au coleres de Mme Merkel. Les raisons sont limpide un gagner les élections deux se venger de Poutine. L UE est maintenant une dictature nous devons faire de la resistance
Réponse de le 22/03/2013 à 14:51 :
L'Allemagne possède l'une des organisations démocratiques les plus exigentes du monde.
Les governements allemands ont beaucoup mois de pouvoir que le gouvernement français.
S'il y a des bottes quelquepart, elles sont du côté de la cinquiéme république. La dictature que vous projetez sur l'autre, elle est d'abord chez vous.
Réponse de le 22/03/2013 à 15:31 :
C'est vrai que par deux fois en un siècle les allemands nous ont démontré à quels point ils sont démocrates...

Caniche...
Réponse de le 22/03/2013 à 15:43 :
C'est pas l'Allemagne qui a signe les emprunts chypriotes.....
Réponse de le 22/03/2013 à 15:44 :
vous voulez que 'on compte combien de fois la France s'est montrée "démocrate" au cours de l'histoire....votre anti-germanisme est tout simplement ridicule !!
Réponse de le 22/03/2013 à 16:02 :
@Guetteur : les emprunteurs sont les Chypriotes, les prêteurs c'est nous (dont les Allemands). Si les Chypriotes ne veulent pas du secours de l'UE, je ne crois pas que Merkel veuille les y forcer. S'ils veulent du secours, c'est aux mêmes conditions que les autres. Une garantie du remboursement.
Réponse de le 22/03/2013 à 16:41 :
Tout aussi ridicule que l'admiration béate envers nos voisins ainsi que le pangermanisme de certains (dont on se demande s'ils ne sont pas les rejetons des émigrants de Sigmaringen)
a écrit le 22/03/2013 à 14:23 :
ça s'en va et ça revient c'est fait de tout petits riens etc..et les cigales pleurent au téléphone maintenant .
Réponse de le 22/03/2013 à 15:33 :
J'en connais d'autres qui vont pleurer devant les portes fermées de leurs caf ou de leur banque -forteresse.

Et là on ne chantera plus du clo-clo mais on dansera sur l'air de zorba le grec...
a écrit le 22/03/2013 à 14:20 :
Heil Fûrer Merkel! Tous les boches vont se précipiter pour ecraser Chypre avant le reste de l'Europe....
Réponse de le 22/03/2013 à 14:51 :
Il me semble que l'Europe (dont l'Allemagne) est prête à leur attribuer (voire perdre) 10 milliards, sous réserve qu'ils fassent des sacrifices. On pourrait les laisser crever complètement, surtout qu'on a absolument pas les moyens de cette générosité. Si un copain vient me voir pour me demander de l'agent parce qu'il risque de se retrouver à la rue, cela me touche et j'ai envie de l'aider. Mais si je me fais traiter de Nazi parce que je lui demande de commencer à s'aider soi-même en revendant son X5 et en ne partant plus en vacances, alors je lui dis m**de et je l'envoie bouler.
Réponse de le 22/03/2013 à 14:56 :
ce n'est pas fûrer, mais Führer ("leader" en anglais). Il vaut mieux Madame Merkel comme "leader" que les cigales
Réponse de le 22/03/2013 à 16:42 :
Non ce n'est pas leader mais "guide". Certains ici devraient engager un chien guide d'ailleurs, tellement ils sont aveugles...
a écrit le 22/03/2013 à 14:05 :
Aux voleurs ! Si cette taxe passe, il faudra considérer que nos dépôts auprès des banques pourront être frappés tant que de besoin et arbitrairement par une nouvelle eurocrate mafieuse.
Réponse de le 22/03/2013 à 14:22 :
Très juste : vaut mieux laisser écrouler les banques. Coincés, les possédants : coincés... !
Réponse de le 22/03/2013 à 14:40 :
@Yvan depuis un pylone : par pitié ne sautez pas !
Réponse de le 22/03/2013 à 15:36 :
Non, vous avez raison, il vaut mieux laisser l'UE piller les comptes des chypriotes afin de sauver les banquiers.

Comment feront les chypriotes pour se nourrir sans leur argent?

On s'en fout, on est les grandes gueules française, ce qui compte c'est de donner de leçon de morale, le reste, bof...
Réponse de le 22/03/2013 à 15:45 :
Que proposez vous en échange? baisse de 50% des retraites? des salaires? ou vous préférez vous porter volontaire pour de la nouvelle dette de la France (déjà 3,5 milliards sur les 10 du plan d'aide)?
a écrit le 22/03/2013 à 14:03 :
Nous n'avons rien à craindre d'une faillite de ce pays dont le PIB doit représenter celui de la Meuse ou de la Haute-Marne.
La balle est dans leur camp. Soit ils acceptent nos conditions, et font payer les bénéficiaires des largesses de leur fiscalité paradisiaque, soit ils partent. Nous n'avons pas besoin de nous faire autant de souci pour un pays mafieux.
Réponse de le 22/03/2013 à 14:31 :
Faites vous votre propre avis au lieu de répeter les anneries des médias et des politiques mafieux de l'eurocratie ... Ce sont les banques chypriotes qui sont en difficulté mais pas l'Etat de Chypre qui pourrait très bien dire que les banques n'ont qu'à faire faillite. Les vrais mafieux sont la BCE et l'eurogroupe qui veulent forcer l'Etat chypriote à couvrir les pertes de ses banques alors qu'elles ont reçu des sommes incroyables de nos banques francaises et allemandes pour jouer au casino en Grèce... Quand l'UE a annulé la dette grecque ce fut sans se soucier de l'impact sur Chypre ... Mais l'UE ne veut surtout pas que les banques chypriotes fassent failite sinon tout le monde saura que ce sont en fait nos banques spéculatrices qu'ils veulent sauver. PERSONNE ne dit à quoi et à qui va servir cet argent, car si on le dit tous les pays de l'euro vont comprendre le problème. Merci de vous donc votre propre avis ...
Réponse de le 22/03/2013 à 15:21 :
Cet argent ira directement sur les comptes des créanciers niveau 1 (banques, fonds d'investissements, courtiers...). En clair sur les comptes des investisseurs qui socialisent les pertes pour en faire....nos impôts. Il est malheureusement aujourd'hui impossible d'avoir la liste des ces créanciers. Dictature quand tu nous tiens.....
a écrit le 22/03/2013 à 13:51 :
Les banques off-shore de Chypre sont en faillite. Les Chypriotes peuvent encore créer des banques locales. C'est certainement une erreur que de grouper dans un même établissement bancaire les activités de banque de détail local et de banque off-shore. Nos députés feraient bien d'en tenir compte pour la réforme bancaire. Le message européen s'exprime clairement : le renflouement d'une banque se fait à 40/60 entre le pays et la BCE.
Dans le cas de Chypre, cela ne peut fonctionner parce que les banques offshore sont disproportionnées par rapport à l'économie du pays. Mais sauver une banque off-shore se fait toujours dans la discretion.
a écrit le 22/03/2013 à 13:38 :
Quoiqu'il en soit, les Chypriotes ont déjà perdus. Ils payent là les résultats de leurs inconséquences, notamment dans le choix de leurs investissements (dette grecque).
Comme tout bon financier, ils se sont un temps gargarisés de leurs débuts prometteurs dans la zone Euro, sans voir plus loin que le bout de leur nez... Dommage, mais il fallait y réfléchir avant... Maintenant, ils ne peuvent que pleurer... Et c'est encore le bon peuple qui va trinquer.
a écrit le 22/03/2013 à 13:32 :
Il vaut mieux que l'Europe marche au pas allemand qu'au pas sud-européen. Si on veut d'une Europe compétitive, il faudra bien un jour maîtriser les dépenses. Il faut se réveiller. On ne peut pas indéfiniment sombrer dans les dettes et les intérêts. Les autres continents ne dorment pas. C'est fini la "dolce vita"
Réponse de le 22/03/2013 à 14:23 :
"C'est fini la "dolce vita". De quelle dolce vita parlez-vous ? Ca fait 20 ans que je bosse et 20 ans que c'est la merde. Vous vous foutez du monde ou quoi ?
Réponse de le 22/03/2013 à 14:53 :
Je parle de la "dolce vita" d'un endettement excessif de la part des pays européen. il faut une rigueur budgétaire. PS: si là où vous bossez c'est la merde, alors il faut changer. Vous en avez le pouvoir. Bonne journée
Réponse de le 22/03/2013 à 15:18 :
5 entreprises en 20 ans et c'est la merde partout. Alors monsieur je sais tout , arrêtez d'étaler vos plates certitudes sur des sujets dont vous ne comprenez ni les tenants ni les aboutissants. Ouvrez les yeux et prenez un peu de hauteur 5 minutes, le gros du problème c'est cette union européenne libérale et anti-democratique qui a volé le pouvoir aux peuples européens dans le seul but de défendre les intérêts de l'oligarchie. Le reste c'est de la littérature.
Réponse de le 22/03/2013 à 15:57 :
5 entreprises et c'est la merde partout. Le problème semble alors être chez vous (à priori). Avec ou sans l'UE, je ne vois pas pourquoi ce serait plus (ou moins) agréable de travailler dans une entreprise. Vous me semblez bien révolté, mais votre destin est entre vos mains. Vous pouvez faire l'examen pour devenir fonctionnaire ou choisir d'être votre propre patron. Ce n'est pas la faute à l'Europe.
Réponse de le 22/03/2013 à 16:46 :
Les idiots utiles des banksters n'ont toujours pas compris que sur la dette publique comme sur les autres, d'immenses plus values avaient été réalisé grâce (ou à cause) de la spéculation débridée que les banksters ont eux-mêmes mis en place. Par ailleurs, la centaine de paradis fiscaux dans le monde leur conviennent très bien car ce sont des lessiveuses à argent sale (autre source de futur juteux profit) et des havres de paix fiscale pour venir y déposer au chaud ses bonus
a écrit le 22/03/2013 à 13:31 :
il faudrait que l'europe rembourse les petits épargnants et laisse le président russe se débrouiller avec les grosses fortunes de sa mafia et les banques qui vont avec
Réponse de le 22/03/2013 à 14:26 :
prenez votre tél choisissez un foyer et faites votre chèque , le bon dieu vous le rendra . pensez à dédier ce chèquier , exclusivement au nettoyage de l'europe !!!
a écrit le 22/03/2013 à 13:25 :
Chypre va servir de test. Si les comptes sont ponctionnés sans trop de problèmes, demain sera le tour des Italiens, des Espagnols ...et des français !
Réponse de le 22/03/2013 à 14:18 :
@grad : retirer votre argent, et si tout le monde fait pareil, vous pourrez jouer au monopoly avec.
Réponse de le 22/03/2013 à 14:53 :
En ce qui me concerne j'ai acheté de l'or et des meubles d'antiquaires etc. J'ai aussi changé pour d'autres devises que l'Euro.
Réponse de le 22/03/2013 à 15:09 :
@ grad
je vous somme de vous taire!
Réponse de le 22/03/2013 à 15:22 :
Vous êtes qui vous ?
Réponse de le 22/03/2013 à 15:38 :
Laissez votre argent et vous ne pourrez même pas vous l'offrir votre monopoly...
a écrit le 22/03/2013 à 13:12 :
Chypre est condamné à mettre pavillon bas sous peine de reculer de 50 ans ! La classe politique est une carpette mafieuse sur laquelle il faut s' essuyer les pieds .
Réponse de le 22/03/2013 à 14:12 :
Que fait CHYPRE en Europe??? la est la question??? et la connerie de l élargissement européen.....à 25.
une ile paradis fiscal qui a le culot de demander de l'aide à l'Europe!!! qu'ils se débrouillent donc tout seuls !!! et qu'ils jugent le boulot de leur dirigeant politique!
a écrit le 22/03/2013 à 13:05 :
Ok pour une taxe sur le patrimoine financier au dessus de 100000? ce n'est qu'une sorte d'ISF....qui touche les dépôts Russes.... le blanchiement de l'argent douteux..... chiche...!!
a écrit le 22/03/2013 à 12:53 :
Dans ce concert de voix et propositions discordantes la France n'existe pas. Elle semble ne pas avoir d'avis. Bien que condamnée à payer et lourdement, elle s'efface derrière la taulière de l'Europe qui ne s'inquiète apparemment pas de la consulter.Il n'y a plus personne à la tête de notre Etat.
Réponse de le 22/03/2013 à 14:56 :
Parce qu elle abonde dans le sens de l Allemagne. Qui peut etre contre une fiscalisation massive des avoirs russes qui utilisent Chypre comme un lessiveuse geante. le scandale etait la taxation des petits epargnants!
Réponse de le 22/03/2013 à 15:11 :
La France ne peut qu'etre d'accord avec celle qui tient le baton et le pognon !
Réponse de le 22/03/2013 à 15:55 :
@wilfrid

Je suis contre la confiscation des capitaux russes dissimulés à Chypre. Taxer des capitaux étrangers peu importe leur nature ne rendra pas plus honnête ceux qui les dissimulent. Que les chypriotes paient leurs impôts pour effacer leur dette publique au lieu de rejeter la faute sur les capitaux étrangers qu'ils ont volontairement choisi de capter.
a écrit le 22/03/2013 à 12:50 :
Dehors, Chypre!!!!!!!! il ne se passera rien et la fausse menace de risque pour la zone euro agitées pour tout les pays apparaitra comme + faible que la continuité de cette folie...les seuls perdants seront les banques et les politiciens vereux...
a écrit le 22/03/2013 à 12:48 :
http://www.marianne.net/Frederic-Lordon-l-Union-Europeenne-a-laisse-ses-banques-faire-n-importe-quoi_a227565.html?com#comments
Réponse de le 22/03/2013 à 14:33 :
Il faudrait que quelqu'un explique un jour à Lordon que les détenteurs d'un dépôt bancaire font partie des créanciers de la banque.
Réponse de le 22/03/2013 à 15:23 :
Vous savez que tous les créanciers n'ont pas le même niveau de priorité ou vous faites semblant ?
Réponse de le 22/03/2013 à 15:54 :
Peu probable que Lordon comprenne de telles distinctions fines. Pour info, le plan initial prévoyait de transformer les créances non-prioritaires en nouvelles actions des banques.
a écrit le 22/03/2013 à 12:40 :
A jouer au cons, on le devient!
Tous ces dirigeants à 2 cents mettent en péril notre europe.
a écrit le 22/03/2013 à 12:37 :
Chypre est le seul pays d?Europe a procéder un champ de gaz off shore, non encore exploité, de taille internationale. La société qui est responsable de son exploration est « américano-israëlienne ». Les capitaux que l?UE se propose de racketter sont russes. La Turquie se réveille, et dit, un tiers de l?île est à nous, donc, un tiers du gaz nous revient, de droit. Elle appelle la Chine à l?aide. Nous autres, les 500 millions d?Européens assistons, sans réagir, à notre dé plumage, par « Mère Quelle » (sic) interposée. L?Allemagne nous a ruiné, en 40, on lui a pardonné, elle se prépare à recommencer, sur une plus grande échelle ! Vive la CEE ; vive l?Euro ! Vive la bêtise européenne.
a écrit le 22/03/2013 à 12:30 :
Les russes auraient donc déjà sorti leur argent de l'ile...
Réponse de le 22/03/2013 à 13:40 :
Les russes qui ont des avoirs à Chypre ne sont peut-être pas des amis de Poutine-Medvedev.
Il peut aussi y avoir d'autres compensations au fait de voir les avoirs russes gelés à Chypre.
a écrit le 22/03/2013 à 12:26 :
Le résultat est connu d avance ,sortie de Chypre de la zone euro sous maxi 2 mois ,élections en Allemagne en septembre ,sortie de la Grèce de l euro dans un an,ensuite mise au pas de tout le sud ,intégration de la Lettonie puis des autres pays d Europe centrale sauf la Roumanie et la Bulgarie qui seront la zone tampon comme tous les Balkans ,retour à 1900
Réponse de le 22/03/2013 à 14:14 :
Je diverge une lichette. Chypre sort dans les 2 mois d'accord. Mais après les élections allemandes, qui vont conforter Merkel (Deutschland über .....), ce sera l'Allemagne qui sortira, ceci avant d'être amenée à payer en vrai les garanties financières aux pays plus risqués que Chypre. Puis après, tous les autres, d'abord les moins endettés comme le luxembourg, les pays-bas, la finlande qui vont suivre l'Allemagne et, de fait, tous ceux qui craignent, la Grèce, l'Italie, le Portugal etc... A moins qu'après le départ allemand, ce soit l'explosion en vol de l'UE. Les anglais vont bien rire...
a écrit le 22/03/2013 à 12:24 :
CHYPRE peut sauver son système bancaire et devenir encore plus attractif qu'avant si son parlement adopte son plan D, qui ne demande aucune aide de 10 milliards ? de la part de l'Union Européenne et aucune taxe sur les dépôts !
a écrit le 22/03/2013 à 12:16 :
Ouf presque 16% de spoliation sur les dépôts supérieurs à 100000e supposé seuil de la richesse cela va encourager la confiance dans les banques en Europe... En France un ménage avec 2 enfants gagnant 53000 e par an est riche selon notre bon président...je n'ose pas imaginer à partir de quel seuil d'épargne on serait considéré comme riche, un livret plein deux livrets....plus?les marchands de coffre fort où de lessiveuse.... ont de belles perspectives les banques n'assurant plus leur rôle! heureusement je me rassure notre bon gouvernement a fait voter une loi sur la séparation banques d'affaires et banques de dépôts pour protéger notre épargne...
Réponse de le 22/03/2013 à 14:28 :
Je ne gagne que 1560 ? par mois mais dispose plus de 100000 ? de cash suite à un héritage.... Et je n 'ai pas l'impression d'être un méga riche !
Réponse de le 22/03/2013 à 15:21 :
Que vous ayez l'impression d'etre riche ou pas, un petit vote entre politique , fixer la hauteur du air cut 10% 20% (c'est juste un chiffre qui change) une approbation de ceux qui ont moins de 100 000? (et qui vous haissent) et voila tondu!
retirer "votre" (notre) argent tant que vous le pouvez !
a écrit le 22/03/2013 à 12:06 :
Moi,Merkel, vais faire les poches des français de la même manière dans quelques temps ! L'Europe doit marcher au pas allemand !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :