Chypre : la crainte d'un précédent ébranle l'euro

 |   |  265  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A la suite des propos du président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, indiquant que le plan de sauvetage pour Chypre pouvait créer un précédent, l'euro a accéléré sa chute pour atteindre son plus bas niveau depuis quatre mois.

A 18h15, l?euro est descendu à 1,2830 dollar. Un plus bas depuis le 22 novembre. Les investisseurs n?ont donc pas du tout apprécié les propos du président de l?Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, lors d'une interview à Reuters et au Financial Times. Il y juge que l?accord sur Chypre doit servir de modèle aux futurs plans de sauvetage. "Maintenant que nous ne sommes plus au coeur de la crise, je pense que c'est une approche que nous devons adopter", déclare-t-il dans cet entretien.

La journée avait pourtant bien débuté pour la monnaie européenne. Dans la nuit de dimanche à lundi, l?euro était remonté, à près de 1,3050 dollar, après l?accord sur le plan d?aide à Chypre.

Tension sur les taux italien et espagnol

Mais à la mi-journée, les investisseurs se montraient plus sceptiques, craignant que cette restructuration drastique du secteur bancaire et cette taxe sur les dépôts supérieurs à 100.000 euros ne fassent office de précédent pour les autres pays en difficulté de la zone euro. Les propos de Jeroen Dijsselbloem ont entamé la faible confiance qui leur restait. L?euro se ressaisissait cependant vers 19h20, à 1,2870 dollar.

Sur le marché obligataire, les taux d?emprunt des pays les plus fragiles comme l?Espagne et l?Italie se sont tendus. Vers 19h20, les taux italiens étaient à 4,61%, contre 4,515% vendredi à la clôture. Les taux espagnols s?établissaient à 4,96%, contre 4,855% vendredi.

>> Pour le président de l'Eurogroupe, le plan bancaire pour Chypre pourrait se reproduire

>> Chypre : pourquoi la zone euro ne sera plus jamais comme avant

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/03/2013 à 17:18 :
créer une monnaie unique sans politique économique commune et sans solidarité, c'était une incroyable absurdité. On ne s'en sortira pas sans régler ce problème, et le plus tôt sera le mieux.
Réponse de le 28/03/2013 à 15:58 :
Cela,cher monsieur,tous nos politi(cards) le savent depuis longtemps (puisque nous-même le savons depuis toujours ET qu'ils ne sont PAS plus stupides que nous !!!)...Mais, cela n'a jamais été prévu comme cela , un point c'est tout ...! Parce que ils sont "aux ordres" et que les donneurs d'ordres n'en ont jamais voulu !!! Et, l'assiette au beurre est à ce prix !!!
a écrit le 26/03/2013 à 14:19 :
Quel rêve! 1? à 1,28$! Merci M. Dijsselbloem: grâce à vous nous allons pouvoir exporter plus, augmenter la production industrielle francaise et enfin réduire le chomage. Continuez comme ca. Avant que l'Euro existe, il fallait dévaluer artificielement sa monnaie pour augmenter sa compétitivité. Maintenant il suffit d'avoir un pseudoresponsable pour dire des sôtises. Tout simplement génial! Concernant le taux d'emprunt, jusqu'a 5% tout est bon, surtout pour les pays européens ayant acces au marché à des taux voisinant 0% et qui profitent du différentiel.
a écrit le 26/03/2013 à 10:54 :
Je vous recomande d'aller lire le portrait du nouveau président de l'Eurogroupe sur Les Echos.fr C'est un diplomé en agronomie...
http://www.lesechos.fr/opinions/envue/0202664071136-jeroen-dijsselbloem-552483.php
a écrit le 26/03/2013 à 9:14 :
Entre la maladresse de ce président de l'eurogroupe, celle du président de la commission européenne et celle des chefs d'état européens, l'Europe coule.
Réponse de le 26/03/2013 à 10:55 :
ce n'est pas une question de maladresse mais d'un système qui est fait pour que tout s'écroule, le malheur des un fait le bonheur des autres
Réponse de le 26/03/2013 à 11:34 :
C'est idiot comme réaction. La commission européenne donne une leçon aux pays du sud qui ont mal géré leur pays. La France n'est pas loin avec ses 1'800 milliards d'euro. Si d'aventure l'Italie fait fiasco, la France suivra et l'Europe car elle ne pourra emprunter 2'000 à 3'000 milliards d'euro dont les intérêts devraient être rembourser par les pays du nord.

Réponse de le 26/03/2013 à 12:01 :
la prétendue mauvaise gestion a enrichie certaines compagnies, les pays du sud arriveront à ce fiasco, l'europe n'est pas faite pour durer car c'est un empire, l'empire euro-atlantiste. C'est une création étasunienne qui est gérée de manière à faire d'énormes bénéfices au profit du peuple. le principe de fonctionnement est le même qui est utilisé en amérique latine dans les pays collaborateurs des états-unis.
Réponse de le 28/03/2013 à 16:02 :
Etes-vous certain que c'est une création pour faire d'énormes bénéfices"""au profit du PEUPLE""" ! Vous pensez VRAIMENT cela ??? Avec une FOI pareille vous irez au Paradis tout droit sans avoir besoin du Curé !!!
a écrit le 26/03/2013 à 8:30 :
Je ne vois pas pourquoi on s'alarme. L'EURO a encore de la marge, il vaut 1,20 dollar et c'est tout. Et plus il est bas mieux c'est pour la FRANCE et l'ITALIE.
Réponse de le 26/03/2013 à 10:56 :
l'euro est indexé sur le dollar, il est haut et sera tjrs plus haut que son concurrent
a écrit le 26/03/2013 à 8:08 :
La crainte d'un précédent? Hahahahaha! Mais c'est du continu!
a écrit le 26/03/2013 à 6:35 :
Et ce sont bien les Allemands qui ont imposé ce Jeroen Dijsselbloem comme président de l'Eurogroupe!
Alors de la à penser que les Allemands font tout pour que les choses aillent mal, il n'y a qu'un pas. Parce-que la crise profite à l'Allemagne, pays considéré le plus sur et vers lequel affluent maintenant les capitaux!
Et que l'on ne vienne pas me dire que cette réaction sur les marchés des devises n'était pas prévisible!
Le IV Reich est en train de se faire, le IV Reich ou l'empire de Barbarossa, elle (Merkel) est d'ailleurs originaire de la même région que ce lointain prétendant au titre d'empereur du Saint Empire Germanique, qui passait son temps à piller les riches villes du Sud (surtout Milan)! Cela doit être dans le sang ou les gênes.
Réponse de le 26/03/2013 à 10:33 :
Je trouve vos propos outranciers et une insulte à l'intelligence.
Réponse de le 26/03/2013 à 14:37 :
J'approuve Daffyduck: c'est n'importe quoi. Pour info: francais et allemands ont des origines communes. Les francs sont un peuple germanique et une partie de la France actuelle faisait partie du Saint Empire Romain-Germanique. L'idée de "Reich" ne vient pas d'Allemagne mais débute à Rome et est reprise par les carolingiens (francs), les Habsbourg puis Napoléon. Et je ne commente pas votre dernière phrase chocante et indigne...
Réponse de le 26/03/2013 à 15:03 :
Vos propos donnent la nausée, comme ceux du chef du furher du reich en son temps, ou du napoleon des campagnes.
Réponse de le 28/03/2013 à 16:09 :
Certes,à se demander gamberge un peu Mais les dessous de l'Histoire recèlent Bien des TURPITUDES ,convenez-en ! l'Histoire hitlérienne à bien des côtés sordides que l'on VEUT ignorer !!! Potassez un peu la question sans ""tabou"" et loyalement ! A vous de chercher !C'est assez facile ! Amicalement !
a écrit le 25/03/2013 à 23:20 :
On va tout liquider et planquer, il faut juste le faire lentement et sûrement pour que ça ne soit pas trop visible.
Souvenez -vous, en temps de guerre un toit sur la tête à la campagne avec qqs poules et lapins et un carré pour planter des choux et des patates , c'est de l'or ;) Un fusil ça peut servir aussi .
Réponse de le 26/03/2013 à 9:47 :
C'est ce que mon fils me dit aussi. Je vais finir par le croire.
Réponse de le 26/03/2013 à 10:57 :
c'est aussi ce que disent les spécialistes qui ne passent pas ds les médias de masse
a écrit le 25/03/2013 à 23:12 :
C'est fou ce que la conscience collective est lente pour comprendre. Maintenant c'est fait. Le "couillon de payant" a enfin réalisé ce que c'est qu'un abandon de créance forcé pour sauver un failli !!! rire
Souvenez-vous de Dexia et de ses somptueux dîners et dépenses illimitées pour les bons managers et les bons clients quand ses caisses étaient vides et renflouées par notre endettement et la suppression de nos droits acquis ?!
Bah voilà qu'on refait le coup à Chypre ! Le coup de la bad banque ! mdr !
Pas le choix ! les dépôts garantis seront bloqués eux aussi vu que le fric de la garantie n'existe même pas.
Si on avait laissé le système bancaire faire faillite un nouveau système sain aurait vu le jour très rapidement mais nos gros engraissés auraient disparus et ce sont eux qui veulent sauver leur peau sur notre dos encore et encore.
On a bien compris qu'ils ont TOUT dilapidé de ce qu'on leur avait confié.
Et il n'y a pas que les banques ! Que pensez-vous que fait le médef de ce qu'il gère ? Comme le 1 % au logement par exemple ? Combien de millions d'euros s'évaporent dans les charges somptuaires ? Qui vérifie quoi sur la politique des copains ? Pendant combien de temps encore va t-on chercher à nous enfumer et nous culpabiliser pour planquer la gabegie de nos élites dépravées ???
De quoi les marchés ont-ils peur en réalité ? que le "couillon de payant" réalise et se mette à planquer son blé ?
Ben c'est fait !!!!!!!!!!!!!! et plus rien ne va arrêter la spirale.
a écrit le 25/03/2013 à 22:50 :
Ne vous inquietez pas la France lance un emprunt uniquement aupres des banques Francaise pour un remboursement dans 30 ans (trente ans) soit dans plus d'une génération. Par chance, il n'y aura pas de remboursement car comme l'a fait Chypre apres s'etre fait gavée d'obligations Greques, ses banques se sont fait liquidées avec leur dette greque , disparue dans les banques poubelles (bad banck)
Retirez votre argent des banques il n'y en a à peine 10% de dispo en papier ...
a écrit le 25/03/2013 à 22:44 :
Malheureusement il confirme sa réputation. Les choses se calmaient en Europe, le traitement maladroit du micro sujet chypriote et une communication débile font renaître l'inquiétude. Si on ajoute Moodys qui est "in a bad mood" les spéculateurs de court terme ont de beaux jours devant eux. J'attends avec imptience les propos de FH sur le sujet si tant est qu'il ait quelque chose à dire. Le moins que l'on puisse dire est que els politiques européens ne s'empressent pas de rassurer. Brrrrr ....;
a écrit le 25/03/2013 à 21:42 :
Clair que si on venait me piquer 30% de mes économies je ferais la gueule ! Pourquoi faire payer uniquement ceux qui ont de l'argent ? C'est incompréhensible, une mesure unilatérale et sans justification.
Réponse de le 26/03/2013 à 6:54 :
@ jboss,
on fait payer uniquement ceux qui ont de l'argent sur un compte en banque, les riches et les gros revenus ne sont pas touchés. On fait même payer ceux qui ont de l'argent qui ne leur appartient pas sur un compte, exemple ceux qui ont obtenu un crédit immobilier et qui n'avaient pas encore viré le prix d'achat.
C'est vraiment le sommet de la stupidité!
Merci à Merkel et à son Vassale Dijsselbloem, qui a été choisi comme président de l'Eurogroupe parce-que l'Allemagne l'a voulu, et pour cause.
a écrit le 25/03/2013 à 21:40 :
De nombreux billets émis par la Banque royale, propriété de John Law, sont convertis. Les propriétaires réalisent alors que le montant des valeurs distribuées en billet est largement inférieur aux possessions réelles de la Banque. Dès lors, la panique gagne la capitale française. Après de vaines tentatives pour rétablir l?équilibre, John Law connaîtra une irrémédiable banqueroute. Il sera contraint de fuir à Venise. Cet épisode de l?économie française marquera les esprits, désormais hostiles à tous systèmes de monnaie en papier. C'était en 1720 : v'la-t-y pas qu'ça recommence !
a écrit le 25/03/2013 à 21:35 :
Bravo mille fois à ce Jeroen Dijsselbloem et à ses solutions innovantes; bravo à son courage et sa fermeté face au lobby bancaire. Enfin un politique qui a du courage !!!
Réponse de le 26/03/2013 à 11:30 :
Faire main basse sur les épargnants, et je pense en priorité aux Chypriotes et de toute une vie d'économie, quel courage !
a écrit le 25/03/2013 à 20:55 :
Brian Kim, stratège Devises chez RBS Securities à Stamford dans le Connecticut - vendredi 22-03-2013 : "It seems that investors are expecting a deal before the Monday deadline. So they're not placing new shorts on the euro going into the weekend. They don't want to be caught on the wrong side of the bet in case a deal does materialize". Ce serait bien d'avoir un jour une solution face à ces problèmes de spéculation, pourquoi ces gens n'investissent pas leur argent chez eux ? Ont-ils tellement peur de se lancer dans une entreprise et payer des impôts aux Etats-Unis ? Combien de temps va-t-on les laisser aggraver la crise en Europe ?
a écrit le 25/03/2013 à 20:55 :
Paradoxalement en faisant beaucoup chuter l'Euro les grosses erreurs de ces dernier jours pourrait avoir le même effet bénéfique qu'une dévaluation favorisant les exportations de la zone.
Réponse de le 25/03/2013 à 23:42 :
c4EST LA VIABILIT2 DE L4EURO QUI N4EXISTE PLUS TOUT SIMPLEMENT AINSI QUE DIE DOLLAR;;RESTE DOLAR AUSTRALIEN ROUBLE ET BIENTOT... Roupie indienne
a écrit le 25/03/2013 à 20:46 :
c'est homme est fou ou alors c'est un sage.... mais en fait je pense qu'il a raison on va tous y passer, 1929 sera un doux souvenir a coté de ce que nos hommes politicard - je mets madame lagarde dans le meme sac - n'ont jamais voulu envisager en public; vendez vos assurances vies, retirer votre argent de nos banques et partez en suisse ou acheter un coffre un fusil et de l'or.....la grande faillite ne peut entrainer qu'un grand racket et nos gouvernants actuels y pensent ... la taxation de tout a 75 ou 65 % plus un emprunt obligatoire, (genre 1947) le blocade des sommes (les bllets de 50 francs ...) on a déja tout vu mais a force d'avor dit aux honnetes gens tout dans les banques nous n'auronss plus rien dans les banques.....................si vous avez de l'argent l'immobilier aussi mais les impos et l'isf vous menacent...
Réponse de le 25/03/2013 à 23:15 :
Tout emporte toujours en soi son contraire ;)
a écrit le 25/03/2013 à 20:33 :
Jeroen Dijsselbloem devrait travailler au lieu de s'épancher en conjectures incertaines auprès de Reuters et du Financial Times, foyers du psychodrame alimenté par les prédateurs qui cherchent à faire éclater l'Europe.
Réponse de le 25/03/2013 à 21:36 :
Parce que vos croyez qu'il ne travaille pas ??? Mais qu'est ce que c'est que ce délire ??? Vous connaissez son emploi du temps ??? Réfléchissez un peu avant de raconter de pareilles stupidités !!!
Réponse de le 26/03/2013 à 10:02 :
Réfléchir à quoi? à des technocrates bien à l'abri du système marchand?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :