La Tribune

La crise fait bondir l'immigration en Allemagne

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Romaric Godin  |   -  616  mots
Alors que le problème du manque de main d'œuvre reste d'actualité, les arrivées en provenance des pays du sud de l'Europe se multiplient.

À écouter les échos de la campagne électorale allemande, la crise européenne serait un poids énorme pour l?Allemagne. Elle a cependant quelques versants positifs pour la première économie européenne. Ainsi a-t-on appris ce mardi 7 mai que l?immigration avait augmenté de 123.000 personnes en 2012, soit de 13 % pour atteindre 1.081.000 personnes. C?est, selon l?office fédéral des statistiques Destatis, le niveau le plus élevé pour les arrivées d?étrangers en Allemagne depuis 1995. Comme, parallèlement, la hausse de l?émigration est moins forte (+ 5 %) et son niveau plus faible (712.000 personnes), le solde migratoire allemand affiche un bilan positif de 369.000 personnes, soit, là aussi son niveau le plus élevé depuis 1995.

La population allemande progresse à nouveau

En 2011, ce solde était de 279.000 personnes, et il avait permis de compenser le solde naturel négatif (écart entre naissances et décès) de 190.000 personnes. La population allemande avait donc progressé à nouveau après huit années de recul. Selon Destatis, le nombre d?habitants de l?Allemagne devrait donc avoir retrouvé le niveau des 82 millions en 2012.

L?effet de la crise

La crise a-t-elle joué un rôle moteur dans cette progression de l?immigration ? La réponse est évidemment positive. Les entrées de ressortissants des pays en crise (en excluant les ressortissants allemands) sont en forte progression : 62,2 % de Slovénie, 44,7 % d?Espagne, 43,4 % de Grèce, 43,2 % du Portugal et 39,8 % d?Italie. En tout, les arrivées supplémentaires en provenance de ces quatre pays représentent 37.128 personnes, soit 30 % de l?ensemble des arrivées supplémentaires d?étrangers dans le pays. L?Allemagne attire, en revanche, moins les Français. 798 ressortissants hexagonaux de plus se sont installés outre-Rhin pour un total de 15.581.

Des immigrés encore majoritairement en provenance de l?est

Pour autant, il serait erroné de voir dans la crise de la dette européenne le seul moteur de l?immigration en Allemagne. L?essentiel de l?immigration en Allemagne provient encore des pays de l?est. En excluant les Slovènes, on note ainsi que 56.275 personnes supplémentaires en provenance des pays entrés dans l?UE en 2004 et 2007 sont arrivées en Allemagne en 2012. Cette progression provient principalement de Roumanie (21.448 personnes de plus, soit +23 %), de Pologne (12.953 personnes de plus, soit 8 % de plus) et de Hongrie (12.756 personnes de plus, soit +31 %). En ajoutant les pays de l?ex-URSS et de l?ex-Yougoslavie non membres de l?UE, on obtient en tout un flux supplémentaire de 71.553 personnes, soit 58 % de la progression des entrées en Allemagne.

1,4 million de travailleurs manquants en 2020

Cette immigration est bienvenue en Allemagne, alors que le manque de main d??uvre reste un problème important pour la première économie européenne. Lundi, le bureau fédéral du travail (BA), a souligné l?amélioration en 2013 par rapport à 2012 du manque de main d??uvre pour les professions réclamant des formations en mathématiques, informatique, sciences naturelles et technologie. On comptait l?an passé 210.000 postes non pourvus dans ce domaine, il n?y en aurait plus, selon le BA, que 123.000 cette année. Mais à long terme, l?institut économique IW de Cologne met en garde : il pourrait manquer 1,4 million de travailleurs dans ces domaines d?ici à 2020, particulièrement dans le secteur de l?ingénierie et des machines outils, autrement dit, là où se concentre la force de l?économie allemande. C?est dire si le pays aura besoin d?immigrés, même si cette perspective ne réjouit pas toute le monde, à commencer par le ministre CSU (conservateur bavarois) de l?intérieur, Hans-Peter Friedrich, qui voudrait repousser à plus tard la libre circulation avec la Roumanie et la Bulgarie prévue le 1er janvier prochain.

Réagir

Commentaires

edie  a écrit le 14/05/2013 à 12:31 :

Il faut flécher le parcours, depuis le Sud de l'Europe, il n'y a que des autoroutes.

floppy  a écrit le 09/05/2013 à 17:58 :

l allemagne 20% de personnes qui sont étrangères. Quand on parle méchamment des "allemands" dans les forums et la presse en France, cela fait secouer la tête de 20% des personnes qui habitent en allemagne.

ard  a répondu le 09/05/2013 à 20:14:

oui c'est sûr, surtout qu'ils se sentent pas "allemands": « Le multiculturalisme a échoué, totalement échoué », a déclaré la chancelière samedi 16 octobre à Postdam. Le modèle d?intégration du « multikulti », qui consiste à savoir vivre côte à côte sans se mélanger et de s'en réjouir, est à repenser selon elle.
http://www.saphirnews.com/Allemagne-le-modele-d-integration-des-immigres-en-question_a11917.html

floppy  a répondu le 09/05/2013 à 23:50:

exactement. une societe parallele mais qui aime rester en allemagne pour des bon cotes.. pas forcement trouves en france.

Ard  a répondu le 10/05/2013 à 13:54:

une société parallèle qui ne s'intègrent pas, pensez-vous que tous ses salariés des pays de l'est, payés une misère vont s'intégrer? Au moins, en France nous avons un salaire minimum qui évite ce genre d'abus de la part des employeurs.

diogène  a écrit le 09/05/2013 à 17:46 :

20% de travailleurs pauvres....
Des ouvriers payés quatre euros de l'heure
Un taux de chomage bas qui cache en fait une précarité de plus en plus importante.....

Quand la chine et le bresil vont se mettre aussi a produire et a concevoir des machines outils, ca va faire mal

on oublie de préciser

Amiel  a écrit le 09/05/2013 à 17:35 :

Comme ce monde est beau"........!

La photo  a écrit le 09/05/2013 à 17:28 :

Il n'a pas d'AOC en Allemagne. Il faut le savoir.

Stranger  a écrit le 09/05/2013 à 11:02 :

Comme Rome, ils ont fait appels aux barbares pour x choses...

Comme Rome, l'Allemagne br... Vous savez hein...

ventrachoux  a écrit le 09/05/2013 à 10:36 :

Vous n´avez rien compris au systeme allemand :
1) pour les boulots non qualitfiés, il faut concurrencer les low costs, veut dire le niveau des salaires en Europe de l´Est . Ca fait mal a dire mais c´est la vérité.
Le marché du travail est ouvert, les gens sont tres mobiles. La Pologen et la Roumanie sont la porte à coté.
2) pour ,les boulots qualifiés. il existe un penurie chronique et les canditdats qui remplissent les conditions sont offerts des contrats de travails en or, independemment de leur passeport.
Je peux assurer que cette categorie de gens capables trouveront en 24 Heures le boulot de leur choix aux condtions que eux ils dicteront car les patrons se mettront a genoux devant eux tellement ils sont recherchés .!
Exemple typique: aujourd hui les entreprises productrices font avant tout de la sous traitance a l´etranger ( Low cost) et font de l´assemblage final en Allemagne.
Pour commander les components il faut des techniciens ou ingenieurs qui savent contruire a l´ecran pour elaborer des programmes de machines outils. Ces programmes sont passés electroniquement chez les sous traitants. Le couts de transport ne jouent aucun rôle.
Donc avant de venir s´installer en Allemagne il est bon de savoir à quelle catégorie on appartient, celle des tres qualitfiés ou celle des non qualitfiés.

Zeo  a répondu le 09/05/2013 à 11:13:

+1
Pour les ingénieurs ou techniciens dans les domaines de pointe, l'Allemagne est le rêve : pas de chomage, bons salaires (par rapport à la France) et cerise sur le gateau, ces métiers sont bien plus valorisés qu'en France. En France, un technicien qualifié est un loser, en Allemagne c'est très bien vu. C'est en grande partie pour cela que l'Allemagne a une industrie extrêmement puissante et une économie en pleine forme, là où l'industrie française n'en finit pas de mourir.

@ventre.../Zéro  a répondu le 09/05/2013 à 12:24:

l'Allemagne par son absence de salaire minimum, sa proximité géographique avec la Pologne ou elle sous-traite la production à moindre coût, détruit l'industrie des ses partenaires européens. Et maintenant, elles pillent la matière grise que ses pays ont formés et vous trouvez que c'est une bonne chose??? Arrêtons de faire la promotion d'un système qui paupérise l'Europe. Si l'Europe est aujourd'hui en récession et le taux de chômage ne cesse d'y augmenter, l'Allemagne en a une grande part de responsabilité.

Zeo  a répondu le 09/05/2013 à 14:14:

Bien sur, il vaut mieux accuser l'Allemagne plutôt que d'admettre que notre système de protection sociale est à l'agonie (merci la gauche) et que miser toute l'économie française sur l'immobilier était une énorme bêtise dont on n'a pas fini de payer les conséquences (merci la droite).

ventrachoux  a répondu le 09/05/2013 à 14:41:

@ventre .../Zero : mais pourqoui toujurs insister sur le soit disant SMIC inexistant en Allemagne si ce n´est pas correct. Il n y a pas de SMIC certes mais il a y pour tous les secteurs des accords de renumérations minimales negociées entre les patrons et les syndicats, meme desormais pour les laveurs de fenetres et les coiffeurs !
J espere ce que c´est bien entré dans les têtes !!!

@ventre  a répondu le 09/05/2013 à 15:12:

"2 millions d'employés gagnent moins de 6 euros de l'heure et, dans l'ex-RDA, ils sont très nombreux à essayer de vivre avec moins de 4 euros par heure, c'est-à-dire moins de 720 euros par mois pour un temps complet.
La population touchée par cette précarité est celle qui n'a pas le choix de son emploi pour cause de faible qualification : les moins de 25 ans, les étrangers, les femmes."
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/08/03/04016-20100803ARTFIG00572-de-plus-en-plus-de-travailleurs-pauvres-en-allemagne.php
Les accords dont vous parlez ne sont uniquement appliqués dans les entreprises ou un syndicat est présent. Un employeur en Allemagne a parfaitement le droit de dénoncer la convention collective s'il le souhaite (c'est souvent le cas dans les PME). C'est pas comme en France ou à partir de 50 salariés, un CE + syndicat est obligatoire!
Il y a aussi eu le scandale récent des étrangers espagnols bossant chez Amazon.
http://www.lepoint.fr/monde/allemagne-amazon-et-ses-gardes-neonazis-20-02-2013-1630056_24.php
Alors arrêtez 2 minutes votre propagande sur le fameux modèle allemand, et voyez la réalité en face!

floppy  a répondu le 09/05/2013 à 17:48:

j encourage tout ouvrier de la métallurgie, ouvrier qualifié, technicien et ingénieur francais de contacter l ambassade d allemagne et de demander comment trouver un boulot. il seront informés. ils pourront essayer de travailler pendant 1..2..3..4? années et alors si ils sont contents (ce n est pas le STO ..;-) ils pourront rester. Uniquement lire des forums et se prendre le choux à croire que les allemands sont des empaffés, n'est pas moderne mais plutôt primitif. Allez bosser ! Et revenez en France si vous voulez! Si vous allez travailler en allemagne, comme tout autre pays (italie, belgique..), vous aurez un choc culturel.. mais cela est terminé après 1an.. c'est pas la faute des allemands si leur bière et leurs bagnoles sont meilleures que celles en France.. car le camembert et le rouge est meilleur en France. 1 point partout. Balle au centre. Le jeu de la vie peut continuer...

@ floppy  a répondu le 09/05/2013 à 20:17:

êtes-vous le porte-parole de Merkel en France?

@ flamby  a répondu le 09/05/2013 à 20:46:

je n'aurais pas dis "essayé de travailler" mais essayé de les supporter au travail pendant quelques années, ce qui tiendra déjà du miracle!

floppy  a répondu le 10/05/2013 à 0:00:

moi qui a travaillé avec chinois, japonais, américains, russes, francais, allemand, italiens, suedois, anglais, je n'ose pas écrire ici avec quelle peuplade j ai eu une la deuxieme des plus mauvaises expérience (pas les allemands). La plus grosse catastrophe étaient les américains, la seconde? et oui, Je n ose pas ici..;-) Les allemands sont à mon avis en troisième position de la douleur au travail. Les plus agréables?: j'hésite entre les russes (bordéliques mais attachants), les italiens (bordéliques mais avec super bonne bouffe) et les coréens (super-exites, perfectionistes, corrosifs.. mais respectueux dans l'âme). Allez, ne cassez pas trop de sucre sur ce pays à l est de la france, il y en a des pires au boulot.

ard  a répondu le 10/05/2013 à 13:51:

vous avez travaillez dans tous ces pays ou vous les avez simplement visité de temps en temps pour le travail, ce qui n'est pas la même chose...

Génération feignasses  a écrit le 08/05/2013 à 18:48 :

Leurs pères étaient volontaires du STO. Aujourd'hui pour maintenir leurs retraites Ponzi et conserver leurs rentes, les soixante huitards jouisseurs sont prêts à tout, y compris à baisser de 50 % le niveau de vie des jeunes en les mettant aux jobs à 1 euro de l 'heure. Quelle stupidité ! Les APL et les pensions qu'ils encaissent, sont financées par des cotisations calculées sur les salaires des actifs !

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 21:08:

@génération feignasses: tu crois pas qu'il serait temps que tu te prennes en main plutôt que de vouloir partager ce que d'autres ont acquis par le travail de toute une vie ? Le communisme et l'assistanat permanent, c'est en Corée du nord mon gars :-) Tu te paluches si tu crois que les pensions sont calculées sur les salaires des actifs. Si on prend ton salaire par exemple, c'est certainement du zéro + zéro ... :-) et quand on a de l'argent, cela m'étonnerait aussi qu'on touche les APL :-)

Comprendre  a écrit le 08/05/2013 à 17:25 :

http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
Excellent cours d'histoire et de géopolitique retraçant la période de 1945 à nos jours, parfaitement argumenté, daté et référencé.

DOUDOU  a écrit le 08/05/2013 à 15:03 :

a avoir les gens qui vont s instaler en ALLEMAGNE il vont avoir beaucoup de demandes et meme des français et cela j ai beaucoup de mal supporter cela car on les vaincus et maintenant ils sont les meilleurs aussi c'est veritablement un coup de pied au cul qu ils nous donnent.

Avenir  a répondu le 08/05/2013 à 16:40:

Arrêtons de rejouer la seconde guerre mondiale ! Ceux qui ont vaincus la France sont morts pour l'essentiel d'entre eux. C'est du passé ! C'est fini ! Au lieu de ressasser l'histoire, bougeons nous ! Les allemands ont choisi il y a 10 ans de redevenir plus compétitifs en baissant notamment leurs salaires. Et nous ? Que voulons nous faire ? Baisser nos salaires ? Baisser notre niveau de protection sociale ? Investir dans les technologies du futur ? Developer la recherche ? ...

Avenir?  a répondu le 08/05/2013 à 20:44:

aujourd'hui le 8 mai c'est la commémoration de la capitulation sans condition de l'Allemagne nazie et non de ceux qui ont vaincus la France (sic)....
comme les allemands embauchent pleins d'immigrés payés 4-5 euros bruts de l'heure, peut-être que nous devrions les faire travailler pour moins cher que ça ici en France?. Ou pratiquer la préférence nationale en cas d'embauche ou être patriote quand on achète des choses??.

schlaeppi  a répondu le 09/05/2013 à 2:37:

DOUDOU, les Allemands devraient rester sur les lauriers de la "victoire" française de 1945 ? L'Allemagne a été vaincue en 1918 mais plus par sa révolution que par les armées étrangères il est vrai, 21 ans plus tard elle a envahi l'Europe, donc un redressement s'opère très vite et finalement une guerre perdue ne veut plus rien dire après près de 70 ans. D'autre part, c'est à la France de faire ses réformes même s'il est un peu tard.

DOUDOU  a écrit le 08/05/2013 à 14:59 :

Si les français n accepte pas cela et que ce soit ce mou qui continue a faire semblant et bien je dis qu il faut s il on ne veut pas etre des imbéciles et que l on va dans le fond il ne faudra pas s en prendre a qui aussi je demande avec insistance que notre NICOLAS reprenne les renes le plus vite possible car cela devient dramatique de voir ce gouvernement s en aller en petit morceaux il nous faut un homme qui a de la poigne et je n en vois qu un pour le moment mais il doit faire vite car les allemands attendent aussi c'est pourquoi je pense a luui car il a fréquenté beaucoup l allemagne pendant des jours et des jours;

Dis donc  a répondu le 08/05/2013 à 16:00:

@ doudou dis donc : Nicolas, Nicolas, c'est bon c'est bon! Prends nous donc, prends nous donc notre pognon ! 5 années, 5 années c'était pas assez long... Mais keske t'as doudou dis donc ?

Viking  a écrit le 08/05/2013 à 12:19 :

L'Europe devient un vaste tiers monde occidental, qui accueille et subventionne a bras ouvert la misere venue d'ailleurs. Vive votre Euro et votre marche commun ouvert a toutes les importations et qui nivelle par le bas !

@ Viking  a répondu le 08/05/2013 à 16:28:

+1000

Pied d'argile  a écrit le 08/05/2013 à 11:29 :

L?Europe de Bruxelles avec l'euro promettait la coopération totale alors que ce n'est que la concurrence totale. Auparavant nous avions avec nos monnaies nationales, la concurrence totale et nous recherchions sans cesse la coopération en Europe, et pour cause: nous sommes aller trop vite, nous avons sauté des étapes indispensables pour de simples idées dogmatiques...!

Le Paradis  a écrit le 08/05/2013 à 11:16 :

Le résultat de l'opération sera qu'il y aura moins d'heures de travail pour chacun sans augmentation du chômage officiel, une précarité accrue et une explosion sociale... car la demande extérieure va se réduire...!

@Le Paradis  a répondu le 08/05/2013 à 11:49:

Il faut le dire à ceux qui envisagent d'immigrer vers l'Allemagne, ils ne sont peut-être pas au courant.

michel  a écrit le 08/05/2013 à 9:31 :

500 euros de salaire pour travailler en Allemagne, 500 euros de RSA pour se reposer en France, choississez citoyens du monde;

Lol  a répondu le 08/05/2013 à 14:07:

Visiblement ces gens préfèrent aller en Allemagne pour 500 euros que être au rs a 500 euros.

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 15:55:

@Lo: et t'auras sans doute remarqué aussi qu'ils ne sont pas Français :-)

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 16:05:

Tu devrais rajouter "senior" à ton pseudo, histoire de nous différencier -:)

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 16:14:

@l'usurpateur de mon pseudo: Pourquoi devrais-je rajouter quoi que ce soit. J'utlise mon nom, ce qui n'est pas ton cas :-)

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 19:01:

Alors, prends un pseudo. Car Patrick est mon prénom et Bxxxxxx mon nom, ne t'en déplaise.

AT  a répondu le 09/05/2013 à 20:21:

Je m'appelle Patrick Bruel...............Je fais quoi ???

Patrickb  a écrit le 08/05/2013 à 9:30 :

EiorT ed xuavehc sed suon snoifém ; llawerif sed ecalp ne erttem ed spmet tiares li.

Lol  a répondu le 08/05/2013 à 14:12:

! Larebil siayorc suov ej.

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 15:49:

ovarb

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 15:55:

Je vois que le gamin qui usurpe les pseudos est de sortie :-)

larousse  a répondu le 09/05/2013 à 7:08:

faut un dictionnaire!!!

Malone  a répondu le 09/05/2013 à 17:10:

@larousse : C'est une phrase inversée, faites un effort. Se lit de droite à gauche.

Patrickb  a répondu le 09/05/2013 à 17:29:

@Malone: se lit de droite à gauche dans certaines religions, mais en France c'est l'inverse :-) Cela en dit beaucoup sur l'usurpateur de mon pseudo qui maintenant, on le sait, est pour harlem désir président :-)

Aviso  a écrit le 08/05/2013 à 9:11 :

Appauvrir l'Europe ClubMed par une rigueur qui l'appauvrit offre a l'Allemage une mains d??uvre et des ingénieurs quelle n'a pas eu a financer a prix cassés!!!!

Libre  a répondu le 08/05/2013 à 9:34:

Bravo Patrickb. Toujours au top des pseudos.

ventrachoux  a répondu le 08/05/2013 à 10:11:

Pouzr aviso : on ne parle pas d´ingenieurs mais de gens qualifiés par exemples de bons artisans qui savent travailler avec leur tete et leurs mains. Des grattes-papiers inutiles ou des sociologues diplômes et inutlies il y en a assez ici aussi.
Si ces fameux pays du sud avaient créé des conditions pour faire prospérer les entreprises il aurait du boulot pour tout le monde chez eux.
Et cela commence par la competititvité sur les marchés. Il y a pas de secret !


TC  a répondu le 08/05/2013 à 10:50:

@Ventrachoux : la compétitivité a été plombé par l'Euro hors zone euro (taux de change) et dans la zone euro (l'Allemagne ayant pratiqué avant tout le monde une dévaluation interne), ni plus, ni moins. Cela ne sert ni les travailleurs des pays du sud, ni ceux des pays du nord qui pâtissent dans les deux cas de la baisse généralisée des salaires. Que croyez-vous que demandent les technocrates de Bruxelles à la France, si ce n'est de faire une dévaluation interne ?

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 14:03:

Mais on s'en fou TC de vos remarques stupides. Le problème n'est pas s'il y en a !

TC  a répondu le 08/05/2013 à 14:35:

Las ! Moi aussi, je peux affirmer que vos remarques sont stupides. Et puis, qu'est-ce qu'on y gagne ?

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 15:58:

Les fûtés auront remarqué que les parents de l'usurpateur de pseudo l'ont de nouveau laissé sortir sans surveillance :-)

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 16:20:

@Libre: ??? tu veux dire quoi ?

ventrachoux  a écrit le 08/05/2013 à 8:54 :

L´Allemagne est depuis les années 50 un pays d´accueil pour les gens qui veulent travailler et réussir. Le nationalisme (racisme) est un phénomene homeopathique dans quelques regions de l´est.
L´Allemagne est devenue un melting pot où on cotoie partout des " emmigrés" qu on reconnait a leur accent. C est comme aux USA.
Il y a aussi 2 sortes d allemands qui s´expatrient : les hautement qualifiés, recherchés par les Head Hunters a qui on offre des carrieres et revenus mirobolants auxc USA ou ailleurs. Il y aussi les ratés qui revent d´un Eldorado au Canada ou en Australie et qui reviennent désillusionnés (et ruinés) 2 ou 3 ans plus tard.
Il faut actuellement 150.000 emigrés qualifiés par an pour remplacer les départs en retraites des Baby-Boomers. L ´equilibre demographique y retrouve son compte .
Les jeunes qui viennent du Sud et de l´Est ne voient pas d´avenir chez eux et c´est bien triste. A la difference des Turcs ou autres moslems , les Grecs, Espagnols, Polonais ou Roumains s´integrent tres vite et apprenne la langue.
Bilan : tout le monde profite de cette mobilité.





seb  a répondu le 08/05/2013 à 12:28:

vous citez le nationalisme dans les lands de l´est, pourtant je travaille dans le Bade-Würtemberg et le nationalisme y est très vivace aussi. Bon courage, à ceux qui tentent l´aventure mais je ne pense pas qu´ils vont supporter bien longtemps la mentalité allemande.

ventrachoux  a répondu le 08/05/2013 à 13:23:

SEB = Je suis depuis 40 ans dans le 68xxx, pas loin de chez vous et j ai bossé sans un grand groupe multinational. avec 50 % d´allemands et 50 % de non allemands du moins au niveau cadre. Tous etaient traités de la même maniere, rénumérés aussi de la meme maniere (AT) et il n y a jamais eu a ma connaissance aucun problème de nationalité. Cette forte diversification etait meme voulue a l´entreprise en a profité.
Je ne parle pas des manoeuvres sans qualification paysés à l´heure dans les usines.
Nos visiteurs et clients se sentaient tous a l´aise, comme chez eux ! Ma boite est aujourd hui un des leader du DAX.

Seb  a répondu le 08/05/2013 à 15:06:

justement, il ne faut pas comparer une PME familiale avec une multi-nationale.
Et je suis le seul francais (au bureau) entouré d´allemands.
Ici, les étrangers ne sont pas traités comme les allemands de souche.

@ Seb  a répondu le 08/05/2013 à 22:01:

Si vous supportez le nationalisme en Bade-Wuertemberg, pourquoi y rester, peut-être l'autre côté de la frontière tout près, ça serait mieux, non? voire le paradis, là-bas certains étrangers ne sont pas non plus traités comme les français de souche. J'y connais.

André  a répondu le 09/05/2013 à 12:15:

je ne pense pas qu'avec toutes nos associations anti-racisme qu'ont a en France, on pourrait se permettre de faire une réflexion de travers à un étranger au travail.

Freeman  a écrit le 08/05/2013 à 7:00 :

798 français ont fait le choix de s'expatrier. Peut on parler d'exode ?

@ Freeman  a répondu le 08/05/2013 à 8:41:

Peut être pas.....pour l'instant !!

Relire le texte.  a répondu le 08/05/2013 à 9:21:

"798 ressortissants hexagonaux DE PLUS se sont installés outre-Rhin pour UN TOTAL de 15.581".

Freeman  a répondu le 08/05/2013 à 9:33:

@Relire... : Très juste. Mea culpa.

Patrickb  a écrit le 08/05/2013 à 6:58 :

Il serait intéressant d'avoir la même étude concernant la France. Histoire de voir si j'aurai encore la chance de rencontrer quelques compatriotes gaulois dans mon quartier.

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 16:02:

@l'usurpateur de mon pseudo: avec ton niveau intellectuel, je suis pas certain que les "compatriotes" ait envie de te rencontrer. En tout cas, pas moi :-)

patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 16:30:

moi non plus!

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 21:12:

@l'usurpateur: alors ne dit pas que tu aimerais avoir cette chance moron :-)

le nationalisme qui fait barrage  a écrit le 08/05/2013 à 6:47 :

Il serait intéressant de savoir combien d?expatriés des pays en crise restent en Europe (surtout Allemagne) et combien quittent le vieux continents pour aller renforcer l'économie de nos concurrents.
Je suppose que les mieux qualifiés préfèrent chercher fortune ailleurs qu'en Europe et surtout ailleurs qu'en Allemagne.
L'exode actuel vers d'autres continents des plus qualifiés est une perte pour l'Europe.
Il serait donc important de modifier les accords de façon à arriver à une plus grande convergence des économies à l?intérieur de l'Union Monétaire.
Surtout un partage horizontal du travail dans les pays de l'Union Monétaire, afin d'éviter l'exode de l'intelligentsia, serait indispensable.
Mais la il y a le nationalisme qui fait barrage !

linus  a écrit le 08/05/2013 à 1:14 :

Les salaires se rapprochent de ceux de leur pays d'origine. Ils ont trouvé des candidats au travail obligatoire.

@ linus  a répondu le 08/05/2013 à 8:42:

+ 1

ventrachoux  a écrit le 07/05/2013 à 22:42 :

Ca va faire encore un millions d´esclaves en plus ...Ah ces pauvres qui auraient mieux fait de s´informer sur les blogs censés de la La Tribune !

Patrickb  a écrit le 07/05/2013 à 21:08 :

On a besoin de main d'oeuvre en France. Pourquoi jettent ils leur dévolue sur l'Allemagne ?

mimi  a répondu le 08/05/2013 à 0:43:

vous plaisantez je suppose ?
commencez par utiliser les trois, quatre cinq millions de "paulemploiteux"...
C'est pas les bras qui manquent en France... C'est les usines, les bureaux etc.
Les fonctionnaires vous avez déjà donné je crois, idem pour toutes les formes de "représentants" divers...
Alors s'il y a du rab, laissez en un peu aux autres...
:-))

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 6:05:

Sauf qu'en France, les chômeurs ne sont pas intéressés par les petits boulots.mal payé. Il faut donc bien que quelqu'un s'y colle.

@ patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 8:49:

vous iriez travaillé , vous le "Patrickb" ! pour un petit boulot mal payé?? eh! bien moi NON! et je pense ne pas être le seul C.N ! voyez vous! il y en a marre sous prétexte qu'il n'y a pas de "travail", ou peu de se faire exploiter grave avec une merde de job payé avec des courants d'air ! le travail, en principe, dites moi si je me fourvoie, devrait permettre de vivre "décemment", non? ! lorsque ce n'est pas le cas, et ça l'est de plus/plus, il faudrait l'accepter, baisser son froc, se faire broyer et bien avant la fin du mois, aller "faire la manche" pour s'en sortir? Vous me faites marrer! bonne journée , Mr "je sais tout" ....

Lucien T @ patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 8:55:

ah!ah! voilà notre cher patrickb qui se porterai volontaire pour effectuer un "petit boulot mal payé", chiche! ça m'étonnerait fort !!

Patrickb  a répondu le 08/05/2013 à 16:00:

@Lucien: d'abord, c'est pas mon commentaire, et ensuite j'ai effectué dans ma vie des petits boulots ... et j'ai survécu pour ne pas trop mal réussir ensuite :-)

Rainbow  a écrit le 07/05/2013 à 19:08 :

Une immigration...payée un courant d'air"......comme beaucoup d'Allemands à 4, ou 500 eux /mois...régression, monde en déliquescence .....

Warrior  a répondu le 07/05/2013 à 20:36:

Rassurez vous, l'Allemagne n'est qu'une étape. La France est un pays d'accueil mondialement connu pour ces aides.

Rs  a répondu le 08/05/2013 à 9:15:

Ils vont très rapidement connaître les mêmes emmerdes que la France. On en reparlera dans 20 ans.

Ginette  a répondu le 08/05/2013 à 11:44:

@ Rs On en reparlera dans 20 ans, à quelle heure?

Rs @ ginette  a répondu le 08/05/2013 à 13:18:

On vous laisse le choix mais peut importé l'heure le résultat je le connais déjà mais vous avez le droit à votre analyse que vous n'avez d'ailleurs pas exprimée.